68
Commentaires

L'iPad : pourquoi je suis agnostique

Il arrive. Il sera là demain, chez nous.

Derniers commentaires

Ben j'ai tout de même un doute : est-ce qu'il va y avoir une taxe anti piratage sur la mémoire embarquée (dès fois qu'on y mette un film piraté). Parce que je viens d'acheter un nouveau disque dur de 1,5 TO pour mes photos (je suis photographe amateur et mateur) chez Mac Way et viens de débourser 20 euros pour redevance pour copie privée (c'est à dire que si je copie mes photos d'un disque sur l'autre il faut payer .... du coups, moi qui ne pirate rien, j'ai envie de m'y mettre parce que ces 20 euros me démangent ... et il faudrait un .... comment appellent-ils déjà ça, .... ah oui : un retour sur investissement. Comment amortir ces 20 euros indûment perçus ?

Après tout, le piratage, n'est-ce point de la résistance (lorsqu'on connaît les cachets des artistes et les bénéfices des film réalisés, IMMORALs tout de même dans le contexte actuel ), le début de l'insurrection ... parce que, souvenez-vous, les allemands disaient bien des résistants qu'ils étaient des terroristes, non ? Et les résistants, on leurs a mis des médailles ... enfin, ceux qui ont survécu, (c'est un détail à intégrer dans le raisonnement) !

Pasqua disait en son temps qu'il fallait terroriser les terroristes, on pourrait peut-être adapter ça en qualifiant le piratage de légitime défense ... et de foutre les boules à ceux qui se font de la graisse massive sur notre dos, n'est-ce point la même logique, même si c'est pot de terre contre pot de fer. Il est vrai qu'entre temps, Monsieur Pasqua a pris de ... la prison avec SURSIS ... mais ne soyez pas inquiets : pour vous, ce sera de la "ferme".

Maintenant, le Pad Machin à roulettes, qui sert d'anesthésique aux foules (parce que tant qu'ils feront joujou avec leurs gadgets ils ne descendront pas dans la rue...), n'est-il pas d'abord conçu pour remplir les poches des actionnaires d'Apple et ne serait-ce point là un acte de résistance que de le boycotter ...

A cet égard, je ne suis pas agnostique, je suis athée !
En attendant le site arrêt sur images n'est que partiellement compatible ipad. Pas de vidéos, pas d'émissions : je ne sais pas si je vais garder mon abonnement ...
Je suis un utilisateur de la marque...
Pour le travail, pour mon loisir.
J'ai mis un certain temps à avoir un iPhone.
Je n'ai pas perdu mon libre arbitre et dès l'annonce de la sortie de l'iPad, j'y ai vue des failles énormes :
Une taille aux antipodes des habitudes de salon et du nomade, une connexion 3 G payante et restreinte (Orange sont des gougnafiers pour toujours !) et une pseudo image de sauveur de la presse papier, inventée en France et par la presse qui ne sait plus proposer des articles de fond, des enquêtes, de l'opinion...
L'iPad, comme je l'ai dit plus haut, est un produit qui évoluera, pour moi c'est un produit sortit trop vite.

Que des milliers d'abrutis fassent la queue ne remet pas en cause le produit, mais souligne plutôt le comportement des gens qui ont besoin d'acheter pour exister. C'est un iPad, c'est une voiture, c'est un téléphone, c'est un Levi's, c'est un...
C'est vouloir posséder quelque soit la dernière babiole que je trouve vraiment effrayant.

Hier soir " Ce soir ou jamais ", philosophe, historien, démographe débattaient sur la décroissance et notre rapport à la mondialisation... Beaucoup d'intérêt et surtout aucune vision unilatéral du sujet.
L'iPad n'est pas le sujet, c'est pourquoi les gens le veulent qui est le vrai sujet...
L'émission
L'Ipad m'agace, et les produits apple, en général. Ce sont des produits bien fait, mais qui jouent la carte de l'apparence et de la poudre aux yeux pour intégrer au marché de masse une idéologie propriétaire, et ça marche.
L'Ipad va probablement marcher, parce qu'il surfe sur cette vague de la valeur sociale associée au produit. De la même manière qu'on achetera des sac LV moches, mais cher, donc "classes", on achètera Apple parce que c'est classe.

L'Ipad ne fait rien de nouveau, il démocratise une approche (pas nouvelle) en se servant de l'image de marque. Ce qu'il fait n'a rien de nouveau on peut faire tout pareil avec un netbook de base deux fois moins cher. Ah mais c'est pas tactile, et là je suis dubitatif de l'apport indispensable du tactile dans la plupart des applications. Je ne doute pas de ce nouveau secteur de l'informatique que seront les tablettes multimédia, mais elles ne font que changer la façon dont on utilise l'internet, pas ce qu'on en fait.

De plus l'Ipad est une régression, ce n'est pas un ordinateur et le côté fermé restreint son intérêt. Archos fait mieux sur les possibilités et moins cher, peut-être moins cliquant.

Enfin quand je vois des crétins faire la queue le premier jour, pour dépenser 500 euros dans un produit, dont ils n'ont pas besoin, ce qu'ils contredisent avec une ferveur toute religieuse, me fait très peur. Ou comment notre société de perte de sens et de valeur continue de progresser. Et les journalistes de relayer, en contribuant à l'abrutissement général validant le comportement déviant.
Un truc qui n'a pas encore fait ses preuves, il faut attendre, et de toutes façons, il est trop cher. Le format, s'il n'est pas trop lourd, je me vois bien le soir dans mon lit avec ma liseuse sur le dos, et cet Ipad entre les mains :o)
Il faut vraiment être con pour acheter un i-Pad à la sortie.

Le prix et les limitations très nombreuses de l'objet devraient
donner envie aux gens d'attendre de nouvelles versions, de
scruter la concurrence, d'étudier les retours consommateurs...

A quoi ça sert de se jeter sur cet espèce de prototype ?!
Pffff... les Apple fans sont de plus en plus gonflants à
mesure qu'ils deviennent nombreux, prendre un peu de
recul n'est pas dénigrer l'objet pour autant, simplement
se détacher un peu de cette frénésie consumériste !
Aucun intérêt pour cet engin,au risque de paraître rétrograde....Je me suis amusée à observer les premiers possesseurs d'Iphones de mon entourage....Toute la journée dans la main comme un prolongement de leur propre corps,avalés par leur nouveau jouet,vous vantant ses mérites jusqu"à plus soif......Cette fois,l'invasion sera plus discrète ...le prix,la taille du machin......Depuis que je sais dans quelles conditions sont traités les ouvriers qui les fabriquent,alors,pour le coup,je n'ai même plus envie de savoir que ça existe.....Quant à la presse gratuite,vous avez raison DS,.. moi,je préfère la presse indépendante.
PS: Il y a des jours comme ça où on a l'impression de devenir vieux!
En plus de l'argumentaire de DS, j'appelle à la méfiance y compris pour la presse. Apple conserve un contrôle exclusif des applications disponibles sur ses plateformes mobiles Ipad et Iphone. Il suffit que l'application d'un journal soit refusée pour que son accès à ces plateformes lui soient interdite. Il n'est pas bon de dépendre de a volonté d'un homme ou d'une entreprise..

Quand au traitement des articles, plutôt que d'entrer en transe dès qu'on parle des produits Apple, plutôt que d'expliquer à quel point les applications sont fluides et belles, j'aurais aimé que la presse s'attarde un peu plus sur les contraintes inhérentes à ces produits : le contrôle du support et des contenus.

L'un des très rares articles à aborder cet aspect : http://www.rue89.com/2010/04/18/amoureux-dapple-la-presse-francaise-discrete-sur-sa-censure-147924
L'iPad est un concentré de DRM à en donner la nausée :

- impossible d’installer un logiciel ne provenant pas de l’App Store officiel
- tracking des achats sur iTunes
- possibilité pour Apple de supprimer tout fichier installé sur la tablette (logiciel et/ou données)
- etc

« Quand on pense qu‘il suffirait que les gens ne les achetent pas pour que ça ne se vende plus » (Coluche).

PatriceNoDRM

[tchd.fr - la WEB-TV dédiée à ceux à qui il reste du Temps de Cerveau Humain Disponible]
Ils enlèvent le couvercle à charnière du micro portable. Ils mettent un couvercle à charnière sur les téléphones portables. À quand des claviers d'ordinateurs où on peut faire 3, 4 ou 5 lettres, ou un chiffre par touche, en appuyant une, deux, trois fois ou plus? On aura fait le tour de toutes les "combinations" possibles.
Les romans écrits sur ipad vont commencer par "allo".
L'iPad est un essai...
Je n'y crois pas non plus, ni en objet de "loisirs-médias de salon", ni en "e-reader".
Je trouve d'ailleurs l'image des tablettes de la loi très à propos, car, les "pratiquants" de la pomme, se tourneront facilement vers ce qui semble être le veau d'or depuis sa création, car vraiment novateur, j'ai nommé l'iPhone. Ainsi, l'iPad devra comme les tablettes être brisé à même le sol, pour mieux être "ré-écrit" et enfin lu.
L'iPad évoluera, disparaîtra, ou fusionnera, sous une forme plus "portable", plus "souple" et plus pratique.
Apple, la marque à la pomme pèche aussi parfois... C'est même à cela qu'on la reconnaît.
Dans mon travail on écume les publications scientifiques surtout en version numériques mais je suis obligé de les imprimer pour les lire en profondeur. Ce n'est pas seulement une question d’écran d'ordi, car j' ai besoin d’annoter un texte, de corriger les typos, de le comparer à une autre publication, à un passage dans un livre. De mettre plusieurs marques, et des longues remarques dans un livre, de les retrouver même 10 ans plus tard, et de m'étonner d'avoir compris se qui est écrit.
À la sortie du reader de sony, j' ai été choqué de voir qu'on est encore très loin. L' ipad peut y arriver ceci à condition d'offrir cette souplesse (je peux déjà voir des graphes en couleur), ce qui nécessitera une batterie de logiciels type Adobe Acrobat ou autres. De plus même en supposant ceci réalisé, le marché des publications numériques n'est pas intéressant. D'une part car les éditeurs vendent rarement des livres scientifiques à l’unité, et par ce que quand ils le font c'est au prix de l’édition papier. Un fichier pdf de 10Mo à 140 Euros, il y a de quoi rire. On est loin de remplacer ma bibliothèque par une bibliothèque numérique. (Je ne vous parle pas des ré-éditions chinoises des textbook niveau graduate que je commandais en ligne).

Enfin pour ce qui nous intéresse, cad la presse papier, et bien 3 ans abonnement à The Ecomist et au Canard reviennent moins cher qu'un Ipad, et m'informent sur la scène internationale, européenne, et nationale. En complétant ceci avec les infos glanées sur 3ou 4 blogs, j'ai de quoi remplir suffisamment mon temps. je peux même m'endormir dessus, les faire tomber par terre, les tremper avec du café sans problèmes.
Peut-être agnostique, en attendant il en parle tous les jours Daniel du gadget de la pomme aka. "l'ordinateur le plus fermé du monde"... Mais ce ne serait être un article-pub sur ce grand site d'informations dont on paie pour le contenu!...
Totalement d'accord sur l'analyse : depuis plusieurs mois qu'on nous a présenté ce dernier né de la famille, j'attends de voir ce qu'il va vraiment advenir de l'Ipad une fois passée la curiosité des débuts : c'est trop grand pour être un smartphone, c'est pas un ordi... c'est quoi l'idée ? Qu'est-ce qu'on peut en faire ? A quoi ça sert quand on a un ordi portable et un smartphone ?

Depuis des mois, j'ai acquis la conviction que ce produit, dans un an, sera le flop le plus retentissant de l'histoire du high-tech, et je ne comprends pas qu'aucune véritable analyse journalistique (dans les granmédias quoi) ne soit menée depuis tout ce temps...

Qui vivra verra...
Je dois avouer, alors même que je suis un malade de high-tech en général et de nouveautés en particulier... que je n'ai pas du tout d'intention d'acheter ce gadget pour l'instant. En particulier du fait des raisons citées par Daniel (qui a tenu le bébé contrairement à moi) : ni assez grand ni assez petit. Et puis comme il (Daniel) le fait remarquer, avec sa pertinence qui tombe à pic, en citant l'enquête sur les conditions de travail des Chinois qui produisent l'ustensile... le support est une chose, son contenu en est une autre ! Sur le même chevalet on peut poser une croûte à vomir (un Pal Sarközy par exemple) ou un Modigliani (La femme à l'éventail si c'est vous qui l'avez volé - veinard) On verra ainsi que ce n'est pas le chevalet qui compte !

J'aime beaucoup l'iPhone, comme presque tout le monde. Son design est aussi simple que parfait (c'est pourquoi il a été repris par l'iPad) et surtout il a la bonne dimension, celle d'un bijoux brillant de toutes ses icônes, celle d'un objet familier, tout puissant au creux de la main, chaud, doux, sans aspérité, nous reliant au reste du monde par mille moyens. Rassurant.

L'iPad ne tenant ni dans la main ni dans la poche n'aura pratiquement aucune de ces qualités. Il sera trop lourd, trop fragile, le son sera inévitablement très médiocre (en utilisation nomade du moins)

Et puis le sauvetage de la Presse se heurte à d'autres obstacles (sans même parler des contenus dont j'évoquais il y a un instant l'importance déterminante)

- Le temps disponible (non-extensible, fini)

- L'argent disponible après passage des vampires bercyens (qui ne semblent pas en passe de se calmer)

Enfin, "last but not least" comme dirait notre ami L-P R qui maîtrise parfaitement la langue du grand Shakespeare (et pour cause) je prétend qu'il y a une part d'affect entre un média et ses utilisateurs.

Affect qui existe ou pas, mais auquel l'iPad sera bien incapable de changer quoi que ce soit !

La croyance religieuse dans la toute puissance de la technologie est une forme de crétinisme avancé !

Tout ceci pour dire qu'il y a des gens qui ont lu Jean-Paul Sartre et Raymond Aron avec passion, parce que c'étaient eux, qui ont lu aussi, et aimé, Serge July (avant qu'il ne fasse campagne pour le "OUI" au traité de mes fesses) qui aiment Daniel Schneidermann pour sa vista et pour plein d'autres raisons - Bon ! Je l'ai dit, ça c'est fait, je biffe sur la liste !

Il s'agit d'une curieuse relation personnelle dans laquelle le support ne joue pas de rôle. Même s'il en faut bien un, mais n'importe lequel fait l'affaire.

En conclusion bonne chance à l'iPad qui va faire le bonheur des adolescents boutonneux désireux d'épater leurs copines avec le pognon de papa-maman !

Le vrai problème demeure : l'Occident s'honore-t-il en faisant travailler les Chinois (et bien d'autres) comme des esclaves pour assouvir sa rapacité financière et son goût du gadget ?

***
Penser qu'on va sauver la presse en vendant aux gens des gadgets pas forcément pratiques à plusieurs centaines d'euros, c'est bien une idée marketing de gens dans leur bulle. Penser en plus que c'est le contenant qui devient plus important que le contenu alors là... c'est vrai quoi, les gens n'achètent plus le papier non pas parce que les journaux ne sont pas bons mais parce que c'est ringard le papier, c'est pas fashion le papier, les gens s'en foutent de l'info, ils veulent paraître c'est tout, ils veulent consommer c'est tout, et plus ils consomment chers mieux ils paraissent et plus ils sont contents et plus ils consomment.

Ceci dit je serais Steve Jobs, je sortirais sûrement la montre Apple, le tamagotchi Apple, le GPS Apple, le micro-onde Apple, tout objet sur lequel on peut mettre une pomme dessus, verrouiller le système et compter sur des millions de personnes pour en louer sans fin les bienfaits extraordinaires définitifs et sans erreur possible de la firme.

Attention tout de même pour les accros, faut se souvenir que ça s'est mal fini chez l'ordre du temple solaire ou chez Jim Jones.
peut-etre aussi parce qu'agnostique n'est pas le mot adéquat.
L'agnostique considère comme inutile toute métaphysique ontologique.
Préservez nous, s'il vous plaît, de néologismes du type " Ipadoagnostique". Nous avons déjà assez du faussement dénommé "climatosceptique"
Claude Allègre (car il a effectivement choisi son camp).

En fait vous ne croyez pas au succès commercial de cet objet pour plusieurs raisons clairement exposées et dont je partage quelques unes (la taille en particulier). On vous aurait tout aussi bien compris si vous aviez titré:

"L'Ipad quoi en faire un plat?"
J'ai eu l'occasion de voir l'objet de près ce week-end. Pour l'instant je le vois comme un iPhone géant, aucun intérêt pour moi pour l'instant. Par contre en regardant la grand-mère de mon cousin, qui n'a jamais touché à un ordinateur, jouer sans trop de difficulté avec, je me dis que l'iPad va trouver, après la première vague d'achat de curiosité, son vrai public, et peut-être amener à Internet une population nouvelle. Et donc pour les sites de presse pure player potentiellement un nouveau lectorat.
Apple laisse peu de monde indifférent.
Avertissement: je n'aime pas Apple, mais tant qu'à faire, tapons leur dessus pour les bonnes raisons

Je vous invite à lire (en anglais) www.osnews.com/story/23359/The_Foxconn_Suicides

Foxconn est un sous traitant d'Apple, mais aussi un sous traitant de beaucoup d'entreprises d'électronique. Faire porter la responsabilité de ces suicides à Apple fleure bon l'opportunisme médiatique lié à la sortie de l'Ipad.
Dans le rôle du vieux râleur... je ne regrette pas d'avoir choisi mon pseudo en hommage à la bonne vieille typographie et à leurs retraités aux poumons saccagés par les vapeurs de plomb (et d'antimoine - c'est tout près de l'agnostique, ça, l'anti-moine) et l'oesophage brûlé par le pastaga de la pause syndicale. Arggghhh... Et vive le syndicat du Livre nom de Dieu !
PS Bravo Daniel (ou celui qui) d'avoir choisi Moïse redescendant du buisson ardent avec les Tables (quel film !)
L'iPad est un produit de bonne qualité, mais je suis en rogne (pour ne pas dire plus) qu'Apple obtienne une telle publicité gratuite dans les médias alors que des produits français ayant autant voire plus de fonctionnalités (les tablettes Archos) sont en vente depuis des mois. On a le droit de considérer que l'iPad est un meilleur produit, mais faut-il encore le prouver, et faut-il encore parler de ses concurrents et ne pas faire comme si Apple avait inventé la roue alors qu'ils n'ont fait que sortir un bon produit sur un segment existant. Il serait certainement intéressant d'enquêter en profondeur sur ces publireportages que font les médias français sur Apple.
J'ai entr'aperçu une rubrique-publicitaire sur "Télé-Matin" : ce matin, au moins 5 mn de pub gratos pour l'I-Pad sous surveillance (en plateau) d'un attaché de presse (? pris le train en marche) ! Leymergie jouant au Candide, et l'autre journaliste (peut-on appeler ces gens des journalistes ?) racontant tout ce qu'on peut faire avec l'I-Pad.
Si je n'étais pas fauchée, j'ai failli avoir envie de l'acheter. Mais, intriguée par la présence en plateau du Môssieur Apple (un VRP ?) j'ai vite compris que c'était tout sauf une rubrique d'information ! C'était une loooongue publicitéen direct offerte par Télématin, gratuitement, à lipad d'Appeul.
Vue la durée de l'écran pub "applesque" je me demande s'il n'y a pas eu "distribution" de qqs I.Pad au patron et au journaliste ???
Comment je fais du mauvais esprit ? Je ne sais pas, moi non plus... AGNOSTIQUE. Mais j'ai des doutes... Ca marche souvent comme ça dans lémédia.
Avant même sa sortie, j'avais critiqué l'emballement des éditeurs de presse qui attendait l'iPad comme le messie.

http://www.lepost.fr/article/2010/01/18/1894561_la-tablette-apple-ne-sauvera-pas-la-presse.html

L'iPad n'est pas un journal numérique, c'est le futur de l'informatique, une plateforme pour tout faire, y compris s'informer, mais aussi pour créer, avec des possibilités à rendre jaloux les ordinateurs à souris
Si je peux me permettre, et ce n'est pas que pour cette chronique, il faudrait prendre l'habitude de sourcer vos photos illustratives ! on est pas chez agoravox ici que diable !
Ce qui est un peu désagréable lors des sorties Apple ce sont les journalistes qui font la promotion du produit iPhone ou iPad sans l'avoir essayé.

Qui ne donnent pas d'avis critique construit sur le produit : pour les personnes qui n'ont pas l'habitude d'aller sur les sites informatiques, ou acheter des magazines de conso (UFC, 60 millions) c'est un peu pesant cette attitude.

C'est un peu l'effet Avatar : la campagne de publicité réalisée par les journalistes non-spécialisés. Comme si dans les deux cas les produits en avaient besoin. On se demande juste ce que craignent les rédactions s'ils faisaient un sujet un peu argumenté Qualités / Défauts même si c'est pour dire que le produit est génial.
Une fois n'est pas coutume, je reposte à l'identique:


Pour faire suite au vite dit du jour; il y a eut 9 suicides chez Foxconn, le fabricant des écrans, comme le révèle plus précisément le Wall Street Journal.

Nouvelle qu'on rapprochera de celle ci!!! Ne reste que Exxon comme plus grosse capitalisation boursière aux USA, devant Apple.


L'iPad est effectivement un énorme succès, 28 jours pour atteindre le million pour répondre à une question de G. Klein sur Twitter, il y a quelques temps.

Succès marketing, commercial, à défaut d'être technologiquement révolutionnaire, un nouvel objet apparu part la force des choses de la technologie, un objet qui avait une vocation transitoire, dans l'évolution de la taille des écrans tactiles, entre ceux des téléphones, et ceux des futurs portables, dans un an vu la progression, même si la production en quantité industrielle est très complexe, et amène à des conditions de travail inacceptables (le souci du consommateur occidental du zéro défaut,zéro pixel mort sur un écran, y est aussi pour quelque chose, si les écrans étaient acceptés par le consommateur avec des normes de qualité moindre, il y aurait aussi moins de souci (plus l'écran est grand, plus la probabilité de pixels mort est grande, plus dures seront les conditions de travail!!), et deux ans pour les ordis de bureau, en étant optimiste.

Un très beau succès que tout le monde imite pour un objet sans réelle ambition, si ce n'est de suivre l'évolution technique, au départ.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.