80
Commentaires

L'horaire, le déjeuner, le téléphone oublié : les incohérences de "l'histoire DSK"

Dominique Strauss-Kahn a-t-il tenté de fuir New York ? A quelle heure a-t-il quitté l'hôtel, et à quelle heure a eu lieu la tentative de viol pour laquelle il est inculpé ? Son téléphone a-t-il vraiment été retrouvé dans sa chambre ?

Derniers commentaires

Mais arrêter avec DSK c'est ridicule, pendant ce temps les jeunes espagnols sont dans la rue...
Ce qui rend cette affaire si obsédante, malgré nous, c'est ne pas comprendre le pourquoi (suicide politique, pulsion irrépressible, maladie mentale, manipulation…). On ne peux s'empêcher de se faire des scénarios pour tenter expliquer l'inexplicable. Parce que si les faits sont avérés, on se demande comment un homme peut sacrifier son avenir politique et son avenir tout court, s'infliger une humiliation publique planétaire, pour un orgasme de quelques secondes.
sans remettre en cause la théorie du trouble de la personnalité (cf. l'express), voici une explication possible des faits:
-après son histoire de 2008 avec une femme mariée au FMI, on lui aurait conseillé de faire appel, au moins aux US, à des professionnelles; en effet, c'est la première réaction d'un nord américain: si il paie pas de problème il s'agit d'une relation d'affaire et ne peut en principe pas être poursuivi
-par ailleurs, son goût pour les femmes de chambre est apparemment révélé (mise en scène, etc., comme d'autre la femme dominatrice...) cf. un article de Libé
-il est souvent en déplacement dans des hôtels et il a pu développer ce goût facilement, pour ses moments de détente disons
-bref, DSK se déplace au sofitel de NY et commande un tel service et se fait même surclasser dans une chambre à 3000$ pour les recevoir
-apparemment, une vraie femme de chambre a été affectée au dernier moment à sa chambre (par qui? pourquoi?)
-DSK qui l'attendait lui saute dessus... (on connait la suite)
-il n'est au final pas très content de ce service, se pose des questions, mais bon, il en a vu d'autres... il sort de l'hôtel apparemment avec le sourire et décontracté (dire d'une cliente française qui passait par là)
-il est en retard pour son dîner avec sa fille, donne l'impression de prendre la fuite (video surveillance de l'hôtel), il est à la fois énervé à cause de son retard et parce qu'il a payé cher pour un service décevant (c'est le moins qu'on puisse dire) dans sa chambre du Sofitel (témoignage du chauffeur de taxi)
-le temps passe: il dîne, il reprend le taxi... se pose des questions (lui-même disait il y a qq semaines aux journalistes français qu'il pourrait tomber dans un piège...), et puis commence à comprendre que ça peut être "très grave" (et le dit d'ailleurs à sa femme au téléphone)... autrement dit il a l'intuition qu'il s'est fait avoir; un peu dans la panique il rappelle l'hôtel, genre pour savoir si tout va bien, et dit où il se trouve (pour prouver qu'il ne prend pas la fuite...)
-finalement il se fait prendre à JFK...

question: pourquoi plaide-t-il coupable? sans doute lui a-t-on conseillé pour des raisons d'image: il n'est effectivement pas tout à fait coupable, puisqu'on lui a tendu un piège; en revanche il s'est "vautré" dedans et devrait dans un second temps, après avoir expliqué les faits (dans quelques jours) plaider coupable pour bénéficier d'une possibilité de négocier avec la victime et réduire sa peine...
ASK : Anne Strauss-Kahn

Edgar Poe a inventé un mot : "hyperobstrusif".
On pourrait l'appliquer à l'Amérique.
Il signifie qu’il y a quelque chose « de trop » dans leur dispositif…
Tout y est chargé… surchargé... de fausses petites pudeurs...
toutes prêtes à trancher la tête d’un homme...
pour une caresse de trop…

http://www.lejournaldepersonne.com/2011/05/ask-anne-strauss-kahn/
Cette affaire ressemble ressemble de plus en plus à une affaire dreyfus dans le style américain.Les U.S.A pourront récupérer le F.M.I et faire pression sur l' Union européenne sans vergogne avec l' appui des Chinois.CQFD.
A peine arrivées à Paris, les boites noires ont parlé.
Le Figaro et d'autres sont dès ce matin en mesure d'affirmer qu'on pourra nous dire dans deux mois que l'Airbus n'est pas en cause et que l'enquête s'oriente vers une faute de l'équipage. Cette version (de la faute de l'équipage) circulait déjà depuis quelque temps dans les milieux qui s'"autorisent" une opinion sans aucun élément de preuve. Une certitude cependant : ce n'était pas Dominique Strauss-Kahn qui ne pilotait pas l'avion au moment du drame.
Marianne 2 vient de fermer les commentaires des internautes sur son site : trop d'insultes, de bassesse et de vulgarité...
En lisant les commentaires des "@sinautes" ce soir, je me demande s'il ne serait pas raisonnable d'en faire autant.
PhV.
Il est assez amusant de constater que la présomption d'innocence complètement oubliée lors de l'affaire Ben Laden, est ici mise en evidence.

Cela dit, alors qu'il y a quelques mois la stratégie de communication de l'ump, semblait viser à faire monter le FN, afin probablement de refaire comme en 2002, restait un problème : DSK. Je me demandais à l'époque comment ils pourraient faire, pensant que c'était difficile voire impossible, je trouvais cette stratégie portée par Guéant totalement débile.
Aujourd'hui, cela rend la théorie du complot séduisante.
Et si on attendait ?
C'est dur mais laissons le temps nécessaire à la réflexion...
Manipulation, contre manipulation, communication, sur-information... BRUIIIIIIIIIIIT! SATURATIIIIIIION!!!!
Tout cela pour empêcher toute réflexion d'un côté comme de l'autre : des idolâtres désespérés aux ravis de tous bords...
Que vaudra ce papier, comme les précédents quand l'histoire aura tranché... Les uns ou les autres se seront ridiculisés à échafauder explications et autres théories...


Et si on laissait passer l'orage médiatique ?... Aucune urgence ! les élections ont lieu dans 1 an !
Bonjour @si,
Voici le lancement d'une émission imaginaire d'@rrêt sur image.
Je vous en explique la cause : Je suis contrariée d'apprendre que l'empressement de DSK pour les femmes ne serait pas anodin. Et que le microcosme le savait bien. J'ai entendu "pressant et oppresant", "à en être vulgaire", dans la bouche de commentateurs pourtant peu versés dans la course au bon mot. Et ce n'est pas la même chose que de dire : Il aime les femmes.
Je me demande si cette thématique ne serait pas un point de départ pour réfléchir à la tornade DSK, avant d'avancer sur l'établissement des faits.
Si DSK avait été pris publiquement à partie sur son penchant, en serait-il arrivé là? Les Américains ont-ils une autre tradition sur le sujet?
Bien à vous,
Votre dévouée Josette Fripée

------ arrêt im@ginaire ------
Les journalistes français ont-ils dissimulé, par omission, par pudeur, des informations relatives à la personnalité de DSK ? Y a-t-il eu un silence ou un non-dit autour de l'un des hommes les plus puissants du monde?
Depuis qu'a éclaté l'affaire DSK, on entend des témoignages sur la nature présumée très entreprenante de DSK envers les femmes.
Quelques articles ou échos avaient mentionné ce trait de caractère prêté à l'homme politique. Notamment après l'enquête interne au FMI sur des liaisons extra-conjugales.
Contrairement aux pays anglo-saxons où cette question de la sexualité aurait peut-être été abordée plus directement, les journalistes et les médias français se sont-ils senti gênés pour parler d'un sujet qui relève, selon nos habitudes, plus de la sphère privée.
A partir de quel moment cette question bascule-t-elle dans la sphère publique ? Et de quelle manière?
Pour en débattre ???
Jean Dequatermer, qui avait écrit dans son blog
le journaliste de libé à qui DSK avait fait des confidences sur le risque d'être visé par une manipulation
un journaliste américain
....
------
Etonnant de voir ASI s'acharner à remettre en cause la version de la police états-unienne quand il s'agit de DSK lorsqu'on voit l'absence totale d'investigation de ce même site sur la grossière manipulation de l'assassinat de Ben Laden.

Je trouve cet état de fait assez troublant, pour par dire plus.

Il est assez évident qu'en politique étrangère ce site, ASI, est plus que frileux quand il faut aborder les sujets qui fâchent (Afghanistan, War on terror, Pakistan, Imprérialisme, Israel....).

Alors que quand il faut arriver à la rescousse de nos Banksters et autres pontes de l'oligarchie financière, nom de nom on va avoir droit à des enquêtes fouillées jusqu'à se poser la question du physique (rendez-vous compte) de la plaignante dans le cadre d'une agression sexuelle.
J'hallucine!!!!
C'est vraiment à vomir.
Beau boulot cet article...
Je trouve que Ruquier fait preuve de bon sens : http://www.youtube.com/watch?v=nDVfOV1Auuo
voici le détail des accusations contre DSK http://abcnews.go.com/Site/page?id=13612720
Les journalistes et leurs invités utilisent plein d'euphémismes pour décrire les accusations à l'encontre de DSK. Sans prendre parti pour l'un ou pour l'autre, ils pourraient au moins être aussi factuels que le greffe et la police. Ces euphémismes sont un parti-pris contre la plaignante.
Malgré tous ces doutes, DSK est incarcéré... parce que la procédure américaine est accusatoire... Elle n'instruit qu'à charge... Reste à l'accusé de fournir les preuves de son innocence ! On voit ici les conséquences directes de cette procédure... que Nicolas Sarkozy rêve d'instaurer en France, en supprimant les juges d'instruction !!!!
Sur MON BLOG
Merci Dan de me rassurer.

Journaliste signifie encore quelque chose pour quelqu'un dans la joyeuse équipe @SI.
Daniel a de plus en plus d'absences sur le sujet et le weekend lui a été fatal.

On lui pardonnera étant donné ses loyaux services passés. Mais svp prenez le en stage quelques semaines.
Et la présomption d'innocence de la victime ? Non parce que là, on a l'ensemble de la classe politique qui sous-entend qu'il s'agit d'une menteuse, d'une folle, ou l'instrument d'un complot... Bon, je sais, la parole d'une boniche noire face à celle du grand séducteur du FMI, ça ne fait pas le poids, mais quand même !
Les accusations d'agressions sexuelles ont de beaux jours devant elles on dirait.

Parce que j’ai comme la curieuse impression que les affaires Polanski (pour lequel les faits sont avérés, il ne s’agit pas de revenir là-dessus) et Assange (là… ? Qu’est-ce que ça devient depuis ?) ont servi de galops d’essais à l’affaire DSK qui éclate maintenant, toujours entre les USA d’une part, et la France et l’Europe de l’autre.

- Soit ces accusations se révèlent bel et bien fondées, et dans ce cas on doit se féliciter que ce genre d'actes ne soient - enfin ! - plus tolérés comme de "mignonnes" bagatelles bien "innocentes" pas bien importantes et qui ne portent pas à conséquence (point de vue généralement – typiquement - masculin), et ce, quel que soit la position du responsable ; preuve d'une réelle évolution des mentalités, des systèmes judiciaires et du progrès des sociétés occidentales dans ce domaine. Dans ce cas il faut applaudir et se féliciter.

- Ou bien, c’est un prétexte, un moyen dont on use et abuse à tort et à travers de nos jours, parce que justement on en connaît l’impact ravageur et le pouvoir de nuisance dans nos sociétés : l’accusation d’agression sexuelle, sur femme ou enfants, c’est par excellence ce qu’il y a de pire avec celles de meurtre et de torture et acte de barbarie. Le top du top… Donc on y va, et que je t’accuse de ceci, et que je dépose plainte pour cela, même si ça ne repose sur rien de solide comme le prouve l’enquête ensuite, peu importe, on sait que ce sera un vrai coup de massue qui met l’adversaire à terre et le marque au fer rouge pour toujours, même innocenté, le truc qu’il traînera toute sa vie. Le mal est fait. Voir par exemple l’usage qui est fait de telles accusations dans les situations de divorce ou de séparation, quand la question de la garde des enfants est en jeu… Et là, allez démêler le vrai du faux, l’instrumentalisation, ou la révélation d’actes et de comportements qui ne passent plus ? Bien pratiques les plaintes pour inceste et pédophilie, ou réalités ?

Dans le cas de DSK, soit c’est un complot, un coup fourré, et le procédé est dégueulasse, soit c’est la triste vérité. Soit encore c’est un « mix » des deux, un complot bien ourdi qui s’appuie sur un terreau déjà existant, qui n’a jamais été traité comme il se devait « eu égard » au statut social et politique de l’intéressé, n’est–ce pas, bref, idéal pour conforter les accusations portées.

Un traquenard, c’est la première chose à laquelle j’ai pensé quand j’ai entendu parler de cette histoire, tant les ficelles paraissaient grosses, tant ça survenait au bon moment. Je m’étonnais même que les journalistes traitent du sujet en faisant mine d’y croire…

Et puis quand on y repense, on se dit que ça lui pendait au nez depuis l’affaire de la collaboratrice du FMI qui l’accusait de harcèlement sexuel (vrai/faux ? Ca été tiré au clair ou pas cette affaire ?), c’est quand même pas une première quoi !

Donc le pépère soit il est coutumier du fait et il a trop présumé de son impunité, pas bien malin de s’être laissé avoir ; soit il est parfaitement étranger à ce qu’on essaye de lui mettre sur le dos depuis des années et il est d’une candeur et d’une naïveté incompréhensibles pour quelqu’un qui baigne dans le monde de la politique internationale…

----------------

Par ailleurs, rien à voir, je comprends très bien que des gens lambda aient pu se sentir les larmes monter aux yeux en apprenant qu’un représentant du parti socialiste, qui dispose pourtant d’un appartement sur place, se paie une suite de 3000 € pour une nuit.
Oui, normal comme réaction, les larmes aux yeux, l’envie de chialer… quand on est au RSA surtout.

C’est beau d’avoir les moyens, c’est beau…

Et au fait, juste une question : la note, il la règle sur son compte personnel ou bien il fait passer ça sur son activité de directeur du FMI ou je ne sais quoi d’autre, qui-c’est-qui-paye, hein, comme ça, juste par curiosité ?
----------------


M’enfin bon, c’est sûr que ça donne tout à coup plus de peps cette histoire à une campagne présidentielle qui n’est pas officiellement lancée, paraît-il, que ça rend les choses tout de suite plus palpitantes, que ça relance l’intérêt du feuilleton, bang ! coup de théâtre !

Ah ! c’est d’un autre calibre que le parasite utérin de la Carla, cancer de la société frânçoîse…
Donc, si j'ai bien compris, un homme nue sortant de la douche voit la femme de ménage dans sa chambre. Pris d'une soudaine pulsion, qui l’empêche même d’appeler la demi douzaine de call girls russes dans son répertoire, se jette sur elle. Puis, il part prendre son avion. se rendant compte qu'il a oublié un de ses portable, il appelle l’hôtel pour dire ou il se trouve.
1 c'est vrai, et on a de la chance, il aurait pu violer la France
2 c'est faux,
A/c'est un coup monté car il voulait vraiment partir du fmi en faisant un demi tour gauche
B/ il fait le coup pour pouvoir être disculpé et par la même martyr
comment on construit un héros, par un tentative s’assassina ou une injustice notoire supportée.
ce qui semble le plus incoherent c'est qu'un type comme lui puisse se retrouver dans une telle situation. cette affaire semble confronter inconsciemment dans les populations ce sentiment de totale incoherence de notre societe.
dsk est un symbole puissant de ce qui nous gouverne et des establishments.
donc meme si quelques individus vont en profiter,il me semble qu'il y a autant risque de tentative d'etouffement de l'affaire par d'autres interets. soyons tres vigilants!
et j'ajoute que si mon coeur saigne de voir la souffrance de dsk etalee partout,je me rejouis a l'idee que cette affaire puisse reveiller les consciences sur tant d'autres souffrances non moins absurdes.
POur DSk nous lui devons d'explorer au mieux cette affaire .Cette femme pouvait être payée .
Le Parquet de New-York demande le placement en détention.

On se demande pourquoi ... ? Et une caution d'un million de dollars pour un innocent !?
Outch... J'aurais pas les moyens, moi, je resterais au trou...

Autre question : pourquoi avoir attendu deux jours pour faire état de son alibi ? Il voulait tester le confort des prisons amerlocaines avant de réagir ?

Et j'ai bien aimé les remarques des avocats du monsieur. Pas de quartier !
Pas grave, selon eux, elle était moche, en plus. Alors...

Mais ne jugeons pas avant de savoir, n'est-ce-pas. Respectons la présomption d'innocence de ce pauvre homme.
Il n'empêche, je doute fort que lui et ses avocaillons aient les mêmes préoccupations morales vis-à-vis de cette jeune femme.
C'est vrai ça, qui est-elle, face au grand homme ?
Une simple remarque à propos de la "suite à 3000 $", j'ai cherché sur le site de Sofitel une telle suite, la plus chère semble plafonner aux alentours de 800 $... J'ai une bonne tête ou le site ne permet pas de réserver toutes les suites en ligne ?

Le détail semble être relevé par tous les journalistes (et par vous), mais d'où sort-il ?
il devait attendre une pute............avec un scénario de surprise............
[quote=e porte parole de la police a indiqué, dans la nuit de samedi à dimanche, que le viol avait eu lieu aux environs de 13 heures, samedi.]

Le conditionnel doit être utilisé.
Sinon bon article.
utile, un bon récapitulatif sans interprétation hasardeuse.

en ressortent, clairement, quelques questions — et en particulier sur l'horaire, en effet : c'est tout de même étonnant que la police ait pu se tromper d'une heure ! On a l'impression d'un jeu de manipulation de l'info. Ça ne rassure pas vraiment sur la façon dont justice sera faite.
http://www.liberation.fr/politiques/1201464-l-affaire-strauss-kahn

Où J4M envoie le pâté.

Et pas que sur DSK.

Dire qu'une bonne partie du ps se préparait à en faire son héraut...
Expérience inédite pour moi.

Je lisais votre article et en même temps je suivais les twwets en temps réel de Stéphane Jourdain, François Dufour, Jean-Pierre Balasse et Jon Swaine, en directe de la salle d'audience.

http://twitter.com/#!/daftkurt
http://twitter.com/#!/dufourdufour
http://twitter.com/#!/balasseNY
http://twitter.com/#!/jonswaine


Vous démontez chaque argument. S'agissant de la fuite par exemple, vous indiquez que le billet était réservé à l'avance. En même temps que je lisais cela sur @si, la juge soulevait le problème. Sur le fil de Dufour : You know I am a fair judge'. 'My only fear is a fly fuite'. 'My concern : he was at JFK airport'.
Réponse de l'avocat :
Brafman décrit à la juge le LSA document qui permet aux VIP de voyager. Ce doc est à son office. Selon Brafman.

Y a un décalage avec le fait que le vol était réservé.
Aucun avocat n'a soulevé cette histoire déjeuner avec sa fille qui contredit en effet la thèse de la fuite précipitée. Si les trois fils de tweets ont été exhaustifs sur ce qui s'est dit, bien sûr.

Au bout du bout, vous faites état des réserves s'agissant des éléments de l'accusation, et on sort de la lecture de l'article convaincu que il y a un sacré doute sur tout ce qui est rapporté, et blam !
#DSK remanded. Rapporte Jon Swaine. Les avocats n'ont pas soulevé les arguments que vous rapportez et la juge a jugé en conséquence.

Si vous faites une Ligne Jaune sur le sujet, il va falloir aussi aborder tout ça.


En tous cas, j'ai vécu une expérience internautique extrêmement troublante avec d'un côté un récit à chaud et de l'autre une analyse un peu plus tiède, voire carrément construite.
apparement, le parquet de NY enquete sur une autre affaire...
d'Après les proches, il semblerait que, des témoignages qui ne veulent rien dirent...et ben! pas mieu que Gala tout ça!

T'chÔ. [sub]et vive l'audimat[/sub]
Bon! ce n'est plus arretsurimages.net mais une compilation de "nouvelles" publiées ailleurs (sauf peut être la façon rapide de quitter l'hôtel).
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.