217
Commentaires

L'étoile, les blessés, et les furieux

Commentaires préférés des abonnés

Ce qu'on résumera par : "Pas de Vel d'Hiv" ? Pas encore.

Merci pour cette chronique courageuse, je n'ai pas trouvé d'autre mot.

Un aspect que vous ne relevez pas directement dans votre article et qui me paraît essentiel : l'étoile juive n'est pas tant un symbole de déshumanisation qu'un symbole de stigmatisation. Le juif est désigné comme tel par une étoile bien visible sur s(...)

Merci Daniel. La bassesse de l'attaque sur ce détournement de symbole n'est pas surprenante, ni la tartufferie des personnes qui la profèrent, tout en restant silencieux lorsque les non-islamophobes sont traités de collabos ou que le fait de porter u(...)

Derniers commentaires

 "Je ne dis pas que c'est son but. Je ne dis pas que cette persécution se produira forcément. Je dis que l'effet objectif de ce martèlement est la préparation des esprits à une horreur possible. Rien de plus. Mais rien de moins."


Avec retard (17 jours de panne internet, waouh, comment j'ai survécu?), mais avec toute mon énergie, je donne mon accord à cette formulation. Rien de plus, rien de moins. Merci Daniel.

Faisant suite à la marche du 10 novembre, la librairie Albouraq organise le vendredi 29 novembre à Saint-Germain-les-Corbeil, une conférence sur le thème : Face à l'islamophobie et aux injustices : Résister avec foi et intelligence.

L'intervenant unique sera... Tariq Ramadan. 

Un conseil aux femmes qui assisteront au prêche de leur gourou sur le retour (d'âge et de prison) : Ne vous attardez pas trop dans son rayon d'action à l'issue de cette conférence. Ou si vous tenez vraiment à l'approcher, n'oubliez pas de revêtir au préalable votre ceinture de chasteté.


L'Ohio adopte une loi en première lecture qui interdit de pénaliser les élèves pour des réponses fausses, si celles-ci sont justifiées par des croyances religieuses. 


Il existe donc aux Etats-Unis, des oasis de tolérance où le plus arriéré des croyants peut faire valoir librement ses superstitions, sans qu'on le renvoie à je ne sais quelle supposée vérité scientifique officielle, violemment inculquée.

La terre est plate. Dieu l'a créée en 7 jours. Jésus a surfé barefoot sur le lac de Tibériade... etc.

Si c'est ce que tu crois, continue à le croire. Mal te noter serait heurter tes convictions et te discriminer.

Heureux sont les élèves ohaiens !

Si la France pouvait seulement s'en inspirer... cela éviterait bien des problèmes et des conflits dans  les écoles de la République.

Pas du tout d'accord avec Daniel Schneidermann. Etant moins doué pour l'écriture que certains je renverrai DS à la lecture d'excellents articles de Charlie de ce jour : L'édito de Riss et les articles de JY Camus et Gérard Biard. Mélenchonien je suis également sidéré que l'excellent Jean Luc se soit fait piéger... Ruffin n'a rien dit, tiens tiens.... bien vu !!

Monsieur Daniel: merci.

La censure se pratique-t’elle a priori ou à posteriori?

Eric Zemmour a d'ailleurs évoqué l'idée une fois, lors d'un de ses rototos puants en 2014. J'étais persuadé qu'il l'avait (res)sortie plus tard que ça, mais soit.


https://www.liberation.fr/france/2014/12/18/eric-zemmour-n-a-pas-refute-l-idee-de-mettre-des-millions-de-musulmans-dans-des-bateaux_1166388

Attention à la téléologie. Certes, il est probable que les personnes photographiées l'entende ainsi, c'est notre vulgate sur la question, mais l'étoile jaune n'a pas immédiatement signifiée l'extermination pour les acteurs de l'époque. Ce fut d'abord un moyen de mettre à l'index des groupes d'individus. Il s'agissait d'abord de les expulser. Ne parle t'on pas aujourd'hui, dans d'aimable cercles d'extrême droite d'une nécessaire "remigration" des musulmans ? Ce n'est que progressivement, faute de possibilité d'envoyer les "indésirables" "ailleurs" (dans d'autres pays, à Madagascar, au-delà du cercle polaire (ou, évidemment, ils seraient morts en grand nombre sans tirer une larme à leur expulseurs)  que les autorités allemandes du temps, avec l'accord du gouvernement français en ce qui le concernait, en sont arrivés à d'autres procédés, visant cette fois à détruire directement les populations visées. En cela, le port de l'étoile jaune, en écho à la période "préparatoire", antérieure aux massacres, me semble en fait des plus légitimes. 

La montee du nazisme etait dirige contre les Juifs qu'ils soit pratiquant ou non, riche ou non. Elle visait l'ensemble de la communaute juive sans aucune distinction.


La montee de l'islamophobie, terme au combien contestable, est celle ci dirigee contre la vision rigoriste de l'Islam. Celle de Tariq Ramadan, celle des freres musulmans, celles des salafistes.


Pourquoi vous ne parlez sur @si que d'une certaine forme de la religion musulmane comme si elle faisait l'unanimite aussi dominante soit elle et devient elle.

Il y a eu un appel de 100 musulmans de France contre le voile

Allez ecoutez une imame femme francaise non voilee

ou alors un imam homosexuel 

Allez lire les commentaires sous ces videos et dites nous ensuite d'ou vient la haine... 


En ignorant ces autres musulmans vous choisissez de valider les versions orthodoxes de l'Islam. 


La liberte d'etre voilee pas de soucis, mais par contre la liberte de ne pas etre voilee quand on est musulman me parait aussi important.

"Et j'y ai vu deux jeunes femmes, arborant un symbole approchant : deux post-it jaunes collés l'un sur l'autre, leur décalage formant une étoile (à huit branches), sur laquelle était inscrit "musulman"."

Les deux carrés forment un polygone étoilé qui est un motif traditionnel de l'art Islamique. Efficace et cohérent.

Je vous suis depuis des années et continuerai à le faire. Sur ce coup là, et d'autres auparavant, je ne vous suis pas. Comparaison n'est pas raison. Et convoquer l'étoile jaune me semble déplacé et excessif.  Je ne suis pas juif. Que je sache aucun juif, ni aucun rabbin n'a demandé, recommandé, ordonné à ces frères juifs, ni à ses frères israélites de porter l'étoile jaune. Je ne crois à aucun dieu et n'ai d'espoir que dans l'être humain malgré ses faiblesses, ses imperfections, sa beauté et ses vilénies. J'ai à l'égard des dogmes religieux beaucoup de méfiance dès lors que tout un chacun est sommé d'adhérer et ne rien réfuter. Qui ne se souvient de Dom Elder Camara, réprouvé de l'église catholique pour avoir pensé autrement. Je sais d'expérience le poids du milieu dont on est originaire. J'ai été séminariste, militant politique et sortir de sa "chapelle" est difficile lorsque personne ne vous tend la main pour y parvenir. Je crains que soutenir les tenants d'une religion participe, peu ou prou, à fermer la porte de sortie que certains, certaines peuvent chercher. Je suis prêt à manifester contre tout arabophobie, mais en aucun cas pour soutenir quelque religion que ce soit. 

Respectueusement

Marcel G

MERCI DANIEL! C'est dit et bien dit.

Un certain entremetteur cathodique ayant comparé le voile à un uniforme SS, la cour médiatique s'attendait plutôt à une totenkopf certainement. Outrance à géométrie variable, comme d'habitude. En tout cas, Godwin et Overton ont du taf en ce moment.

merci @gmanne, "La réalité d'aujourd'hui c'est que manifester pour le voile permet de dormir tranquille alors que manifester contre le voile vous met en danger de mort ! " je n'aurais pas su le dire aussi bien. Comme je le disais sur un autre forum : le jour où on pourra représenter un "Tartuffe" musulman, au lieu du Tartuffe catholique, sans risquer l'incendie du théâtre - voire beaucoup plus - je lirai calmement les arguments de DS ; aujourd'hui cette manif est infondée, et, surtout, contre-productive. Quant à l'étoile jaune, submergé par l'émotion, je n'en pense rien ;  je n'arrive pas à raisonner sur ce point.


Je n'ai pas connaissance "qu'avec les musulmans on fasse du suif !!!


Référence indécente et ignoble. Tout ce qui est excessif est insignifiant.

Ce qui me désole c'est que plus ça va, plus on a besoin de vous. Ce n'est pas bon signe

Fréquentant quotidiennement d'autres réseaux sociaux (notamment diaspora et mastodon, via le superbe outil et non moins "social" hubzilla), je dois dire qu'en dehors des médias mainstream et surtout twitter... tout le monde s'en balance des ces polémiques à deux balles. Quand je vais sur twitter j'ai rapidement envie de pleurer... mais un très court recul et je vois que quelques-un.es se laissent déborder par très peu. 

Il y a un vilain monde artificiel qui tente de prendre le contrôle de nos esprits, un truc qui nous rend dingue de colère ou qui au contraire nous enlève toute énergie (désespérance )... un monde virtuelle qui comme la "bulle économique" ne fait que s'auto-alimenter mais un truc qui pourrait très bien foutre en l'air le monde "réel" si on ne se calme pas rapidement.

Soutenir que  Islamophobie = racisme relève du même raisonnement débile qui conduit à soutenir que  Antisionisme = antisémitisme


Tours (136565 habitants en 2016) , une bourgade ? Ressaisissez-vous Daniel.

La gauche, combien de divisions ? Sa propension à l'éparpillement, son goût pour la polémique stérile, son inaptitude au dialogue, son sectarisme générateur de tant de groupuscules...

Quoi de plus navrant que le spectacle de ces militants bornés, englués dans leur mélasse idéologique, incapables de se remettre en question ?

Alors, quand Mélenchon parvient à rassembler, à obtenir un début de consensus, à émettre un certain nombre de propositions sur lesquelles une gauche hors PS pourrait raisonnablement s'entendre, l'espoir renait.

D'autant que l'homme a des qualités, semble décidé à remettre en question le système qui nous broie. Il a prouvé par le passé qu'il était un républicain convaincu, un incontestable défenseur de la laïcité. On vote donc pour lui.

Puis survient le basculement inattendu, la participation à une marche initiée par ce que la France compte de pire parmi les extrémistes religieux, les bigots islamistes, ennemis déclarés de la République.

Cette trahison est la signature de son arrêt de mort politique. Je ne porterai pas le deuil.

-"Vous avez vu les femmes Loubavitch avec leur perruq... "C'est autorisé, Loi de 1095. "Ah, pardon."

-"Mais vous avez vu, les enfants des Loubavitch, habillés de pieds en cap été comme hiver avec des vêtements qui ne laissent que la tête et les mains deh..". C'est autorisé, Loi de 1095. "Ah, pardon, pardon."

-"Bon, d'accord, mais là ! Les Sikh et leur turban qu... " C'est autorisé, Loi de 1095. "Oui, bon... d'accord."

"ET PAF ! les femmes voilées !!!" C'est autorisé.... "Oh, mais zut à la fin..."

Mais...


C'est pas bien.


Lorsqu'il était forcé de porter l'étoile jaune, des inconnus venaient serrer la main de Viktor Klemperer pour lui donner un signe de sympathie

c'était en général des gens ordinaires

pas les gens cultivés ou riches


puis vint la nuit de crystal

en référence aux débris de verre des vitrines dit-on mais peut être une appellation qui tentait d'estomper les violences commises.


à Strasbourg, un peu plus tard, ils brûlèrent la grande synagogue consistoriale du quai Kléber mais les murs et la charpente étaient debout le lendemain

et l'on aurait pu tout rebâtir alors ils firent venir des ouvriers, les moins aptes par leur âge et leur santé aux autres travaux du Reich, et ils démolirent ce qui restait de la grande synagogue


puis vint la Shoah


à côté de l'étoile jaune que porte cette famille, il y a un croissant jaune aussi


et à Berlin, un chocolatier Français a reconstitué le mur de Berlin avec une tonne de chocolat

le clash des symboles, celui-là est considéré acceptable puisque commercial

Les mots justes .Merci

Oh la la, mais qu’est ce que ça me saoule , qu’est ce que ça me fatigue, cette polarisation, cet arbre juif qui finit toujours par cacher toute la forêt de la complexité du monde !

Oui, oui, oui, 3 X oui, la shoah c’est une catastrophe humaine !

Il aurait vraiment fallu un vrai débat après la collaboration en France ! Hélas, le taf n’a pas été fait et comme d’hab toutes les responsabilités sont tombées sur le dos du peuple !


Alors tout rabattre aujourd’hui sans cesse sur un évènement traumatique pur qu’on voudrait momifié, gardé dans sa fraîcheur originelle ad eternam, dans un souvenir prostré et prosterné finit par relever d’une forme de maladie mentale et ne protège en rien d’une autre catastrophe, bien au contraire !

Bien sûr qu’il y a des similitudes entre hier et aujourd’hui !!

Et il ne faut pas avoir peur de le dire ! 

Bravo donc mr Schneidermann ! Mais moins timidement serait encore mieux.  Car bien sûr que ça ne pourra pas être repéré A L’IDENTIQUE!

Attendons-nous donc un copié collé de l’histoire ? 


Ça crève les yeux j’ai envie de dire !

C’est sans doute un des éléphants dans le couloir que beaucoup ne veulent pas voir !

Et puis d’abord est-ce que cette monstruosité n’est pas fichée elle-même dans l’adn de toute la race blanche, justement ? On pourrait vraiment se le demander à la lecture d’Arendt, d’Agamben, etc.

L’obsession de l’homogénéité, de l’hygiénisme, de l’abstraction des corps et de la pensée, du tout sécuritaire actuel, de l’interdit d’une autre vision du monde, de la propagande de masse, la tendance à réécrire l’histoire, à diaboliser l’Autre, le bio-pouvoir sur le corps croissant,  ça rappelle bien quelque chose, nan !?


« Les musulmans » », « les pauvres », « les jeunes-qui-pensent » ne vont pas partir en fumée tout de suite ou dans des trains vers des chambres à gaz (où seraient-elles cachées aujourd’hui?), mais sont aussi mis dans des catégories, réduits dans des abstractions qui ne tiennent pas compte de leur humanité véritable, catalogués, jugés à priori, mis à l’écart, méprisés, raflés en garde en vue, éborgnés, visés aux fenêtres, etc.

Est-ce que tout cela n’est pas similaire ?


Au lieu d’aller repérer à la loupe les soient- disant drapeaux nazis dans des manifs de gilets jaunes, pourquoi ne pas analyser sérieusement la fascisation qui s’installe tranquillement dans les télévisions, qui s’y pavanent invisibles pour certains apparemment, comme la lettre volée d’Edgar POE, LA véritable jubilation médiatique à préparer la montée de l’extrême droite, à diviser le peuple, à le rendre fou ?!

La véritable PERVERSITÉ médiatique ! La véritable duplicité !

Celle-là même dont vous pourriez parfois faire partie, monsieur, à votre insu ou pas ?


Car pourquoi ne pas analyser aussi votre/notre propre fascination vers tout ce qui divise et diabolise ?

Si l’étoile jaune est le signe des vraies victimes, je pense qu’elle doit pouvoir aujourd’hui se partager ou en tout cas se prêter, sans en ressentir un préjudice égotiste insupportable !


Et pourquoi ne pas passer du temps autour du silence qui est fait sur le j’accuse de ce jeune homme, étudiant réduit en cendres, sans four crématoire visible, au nom de quoi ? Pour dénoncer qui ?


Allez au boulot !

Me voici donc face à cette question : pourtant hautement conscient, me semble-t-il, de l'unicité, indépassée et indépassable, de l'extermination nazie


Indépassée, certes.

Mais indépassable, ça me paraît bien optimiste.

C'est une honte de porter ainsi cette étoile jaune; demander à ceux qui l'ont porté pendant la guerre.

Je ne cautionne pas du tout l'article de Daniel .

Une abonnée de la première heure.

Quel délire !

" Je dis que l'effet objectif de ce martèlement est la préparation des esprits à une horreur possible. Rien de plus. Mais rien de moins "


Quel choc !

Moi, perso, j' excècre toutes les religions, (jadis l'opium du peuple, aujourd'hui des bases élécorales) je le proclame haut et fort, et j’apprends ce jour que  non seulement je suis raciste et qu'en plus je prépare l'horreur , rien de moins.


Quel succès !

sur toutes les antennes, se congratulent les gens de gauche qui ont enfin réussi à former un "front fort et uni" sur le dos de croyants.



Cette remarque est de quelqu’un sur Twitter , je la reprends car elle exprime un bon sens . Les juifs persécutés par les nazis ne cherchaient pas refuge en Allemagne. Les personnes persécutées par l’islam radical cherchent refuge en France. Voilà pourquoi cette comparaison entre le sort horrible des juifs dans les années 30 et celle des musulmans aujourd’hui en France est malhonnête. 

Cher Daniel , vous devez être content de voir tous ces lecteur fiers de vous ! 

Une seule question : la soit-disante islamophobie combien de morts ? 

Combien de Bataclan ? 

D'écoles musulmanes où un homme viendrait avec sa Gopro filmer comment il est fort de tirer dans la tête d'enfants  ? L'horreur pour les musulmans elle est là : en Irak, en Afghanistan, au Yemen... 

Avez-vous fait le compte quasi quotidien du nombre de musulmans tués par d'autres musulmans ? 

A quand une manif pour dénoncer cette guerre de religion ?  

Faut arrêter avec cette islamophobie autre spécificité française .

Cette manif était honteuse tout comme cette référence à l'étoile jaune . 

Esther adore les provocations et là elle a encore bien réussi son coup médiatique, croyez-moi elle savait très bien ce qu'elle faisait . 

Et là aussi vous êtes tombés dans le piège.

Bien sûr vous partez de bons sentiments mais vous faites quand même dans de la victimisation préventive.

Peut-être avez-vous raison de vous affoler mais...

cette marche "républicaine"

qui défile derrière une banderole "L'islamophobie tue" alors que les centaines de morts et de blessés  par"phobie" de ma mémoire l'ont été aux cris de Allah Akbar, hurlement très républicain largement repris lors de la dite marche,

qui exclue une femme aux seins nus qui fera 48h de garde à vue

qui hurle aux lois "liberticides" françaises contre le voilement des fillettes à l'école

qui assume sa soumission à la charia contre les lois de la république

et désolée, qui compare de façon cynique et grotesque le statut des musulmans en France aujourd'hui à celui des juifs sous l'occupation...

ça ne vous gène pas?

La réalité d'aujourd'hui c'est que manifester pour le voile permet de dormir tranquille alors que manifester contre le voile vous met en danger de mort !

Ma position est que toute lutte contre l'islamophobie sans discours anti-islamiste est vouée à faire le jeu des islamo-fascistes. 

La Shoah fait toujours paratonnerre dans l'histoire de l'antisémitisme au 20ème siècle. Mais l'étoile jaune, ce n'est pas ça. Avant que les nazis ne soient "les nazis", les méchants des bédés, des films de guerre et des victoires historiques, les nazis étaient un ordinaire acceptable et accepté, par tous les braves gens à cheval entre "ces juifs, tout de même, ils nous envahissent" et "mais des fois cet Hitler exagère un peu", que e soit en Allemagne, en France et ailleurs. C'est cette zone-là, la plus "ordinaire", qui est la plus importante. En soi, et non pas en tant que prélude à ce qui, par contraste, justifiera tout le reste ("Eh on n'est pas en train de vous gazer, tous de même"). 


La Shoah, comme le nazisme de cinéma, fait (presque) l'unanimité - personne n'est ces nazis-là, personne ne milite pour l'extermination de masse. Personne ne s'y reconnait, et, au contraire, tout le monde se reconnait en antagoniste : résistant aux guerres de conquêtes, opposés aux génocides. Mais le miroir du nazisme n'est flatteur que sur ses bords. L'essentiel de sa surface historique est fait des assentiments, représentations, jugements banals qui déshumanisent et ostracisent bien plus communément les "populations superflues". Si on osait parler un peu plus de ce nazisme-là, le nazisme approbateur des lois de Nuremberg avant le nazisme gêné des camps d'extermination, le nazisme haussement d'épaule avant le nazisme baissement de regard, beaucoup plus de gens seraient mal à l'aise avec les souvenirs charriés par ce mot. Beaucoup plus de gens s'y reconnaîtraient. On y reconnaîtrait beaucoup plus de gens.


Mais tout se passe comme si l'Holocauste et la guerre définissaient le nazisme. Il existait, enthousiaste et épanoui, avant ces événements. Et sans eux, il resterait banalisé et applaudi par bien des gens que cette association offense aujourd'hui.

Merci pour cette belle chronique Daniel.


Je pose juste deux remarques :


L'étoile jaune que je n'associe pas spécifiquement à Auschwitz mais plutôt à tout ce qui y a conduit.


L'unicité, indépassable et indépassée du génocide : pour paraphraser Césaire, on a appliqué à l'homme blanc, les méthodes employées par l'homme blanc au court des siècles contre les peuples racisés.

c'est vrai on ne rafle pas encore les arabes ...y' a pas eu des bouquins et des articles sur la presse qui n'a pas vu venir Adolf en 36 ? Ce discours de haine anti tout est il du meme tonneau que le discours de 36? Et si c'est le cas , il vaut mieux rappeler l'étoile juive .... alors maintenant les bien pensant les pensants pour nous faites vos comparaisons avec vos outils personnels qui seront faussés par votre passé ,votre vécu , votre bêtise , et on est reparti pour une semaine ce cirque . Je vous insulte pas mais le coeur y est !

Mes souvenirs de cours sont flous mais l'étoile n'a-t-elle pas été présente avant les rafles ?

Je ne crois pas que l'intention soit de comparer à l'extermination des Juifs mais plutôt comparer au prélude c'est à dire toute la partie ostracisation des Juifs (qui mène à la déshumanisation puis permet l'incarcération et enfin l'extermination).


Sachant qu'on n'est pas en période de guerre le glissement est plus lent. Et surtout il y a encore (et surtout) l'effet mémoriel qui freine le tout (mais de moins en moins).

 
Mais il y a bien une trajectoire et on ne peut que constater qu'en portant le regard sur l'horizon de cette destination, on ne voit pas où l'on va à cause du brouillard mais on sent l'odeur qui émane de cette destination, et ça pue un peu.


Si DS n'est pas choqué, c'est selon moi simplement parce qu'il comprend l'intention (d'autant qu'on parle de simples gens, pas de politiques, donc il y a un droit à l'indulgence face à un message pas forcement très maîtrisé) et qu'il ne voit pas à priori ces manifestants comme des ennemis.


En tout cas, pas mal de masques sont tombés à l'occasion de cette manif, et pas du côté des manifestants. J'ai écouté/regardé quelques plateaux TV c'était particulièrement choquant d'entendre ce qui s'y disait.

Merci, vraiment. 


Loin de Paris, je n'étais pas à la manif, mais j'y étais avec le coeur.

Oui, certains mots d'ordre me mettaient mal a l'aise. Oui, je rêve d'une société où les religions auraient moins d'emprise. N'empêche que dans la hiérarchie des urgences morales, il me semblait qu'être au côté des musulmans qui sont de plus en plus victimes d'actes racistes, et de menaces sur leur sécurité, était la priorité. 

Toutes les critiques qui choquent ou peuvent choquer les musulmans, ou des musulmans, ne sont pas des attaques racistes. Critiquer la religion n'est pour moi pas un problème, c'est même sain, notamment quand c'est pour illustrer l'absurdité de justifier par la tradition, ou la révélation divine, des positions inégalitaires. N'empêche que des attaques proprement racistes contre les musulmans se multiplient à vitesse folle, et n'empêche aussi que certains commentateurs en vue instrumentalisent la "critique saine de la religion" pour mettre la pression en permanence sur une seule d'entre elle. C'est une ficelle énorme. 


Je ne comprends pas ceux qui, commentant la manif d'hier sur les réseaux sociaux, disaient qu'ils seraient toujours au côté des musulmans victime de racisme, reconnaissaient que le cortège était largement bon enfant, pacifique, républicain, mais que néanmoins cette manifestation ne leur convenait pas en raison de telle ou telle présence sulfureuse. Si la cause est juste, il fallait la soutenir, car laisser le terrain aux fanatiques est une double défaite morale : (1) on confond la majorité et la marge, et (2) en se drapant dans sa pureté outragée, et en se dispensant de l'effort, on permet mécaniquement à la marge de devenir plus grosse en proportion.  Rappel : Il y avait beaucoup de personnes d'extrême droite à la manif historique de pour Charlie Hebdo en 2015, et des dictateurs sanglants. Ils n'ont fait peur à personne, tout le monde a compris le message de la manif. Pourquoi cette soudaine intransigeance pour les infréquentables (pour faire simple) d'hier à Paris ? Quelle colonne vertébrale morale ? J'ai même vu certain professeur de philosophie médiatique brandir le #manifdelahonte : j'ai eu un peu honte pour lui plutôt, de le voir propager cette confusion entre l'exception et la règle, de perdre ainsi tout sens la mesure. On avait légitimement le droit de ne pas aimer cet autocollant (je le déteste très largement), mais salir toute la manif pour cela, quelle misère intellectuelle. De toute façon, cela se sentait que les loupes, les microscopes étaient de sortie et que le moindre problème serait exploité à fond. Pensée compatissante aussi pour la bassesse de ceux qui ont fait le bilan hier soir en disant "tout ça pour ça", face à l'affluence mitigée à la manif. Evidemment avec des jours et des jours de tympanisation sur tout ce qui posait problème et pas ce qui était noble et juste dans cette manif, cela finit par produire les effets attendus par ces hypocrites. 


Sur le fond, je remercie D. Schneidermann de ses mots sur le fameux parallèle problématique, et à bien des égards choquant. L'Histoire a produit des blessures terrifiantes qui commandent, par souci des morts, de ne pas mélanger les degrés de menace. Mais cette même Histoire nous maintient aussi, précisément dans un état d'intranquillité vitale. Elle nous commande ainsi de nous souvenir que les menaces les plus aiguës, les plus terrifiantes, ont été précédées par des petites musiques plus subtiles, et qu'une continuité a existé entre elles. Cela ne veut pas dire que toutes les menaces débouchent sur le pire, mais cela ne les rend ni plus acceptables, ni moins préoccupantes pour la suite.  Si, par exemple, tel polémiste fasciste devient ministre de l'intérieur, voire plus, d'un gouvernement droite-extrême droite issu "régulièrement" des urnes dans quelques années, la reconfiguration politique peut aller très vite, et la violence peut s'exprimer ( surtout si l'on considère la capacité des médias audiovisuels à acter la légitimité d'un discours majoritaire, même quand il est délirant). Or, déjà en 2019,  il la théorise et la réclame en tribune. On regardera alors rétrospectivement, d'un air un peu embêté, les déclarations de tous ceux qui temporisaient, et nous enjoignaient de ne pas tout mélanger. La vigilance est impérieuse. Elle se dispense d'ailleurs de prophéties. 


Je voudrais enfin saluer 2 personnes : d'abord, à contre-courant peut-être, la membre des Femen (ou se revendiquant telle, je crois qu'il y a incertitude, mais peu importe au fond) qui a manifesté hier. Evidemment, elle allait "contre" la manif, mais c'était son droit, et moi j'aime qu'on puisse à la fois condamner le racisme antimusulman et dénoncer les dogmes, proclamer son attachement à la laïcité. Je suis certains qu'il y a des millions de musulmans qui sont largement à l'aise avec ce package, même si je n'ai pas à parler à leur place. Certes, elle introduisait du dissensus et elle n'a pas du faire plaisir à nombre de manifestants, mais ça s'appelle le débat.  

Et puis Mathilde Larrère, ensuite. Elle n'a pas seulement, comme le dit D. Schneidermann, retiré un tweet. Elle a expliqué longuement pourquoi elle le faisait, elle a fait preuve d'esprit critique, elle ne s'est pas caché derrière son petit doigt et a accepté une erreur, en la contextualisant. C'est rare et c'est très honorable. Hier, en plus, c'était courageux. 

Une étoile jaune, quel que soit le nombre de ses branches, est-elle "un signal faible" ?

Insubstituable Etoile de David !  Combien j'aime votre conclusion et sa hauteur de vue !



Un aspect que vous ne relevez pas directement dans votre article et qui me paraît essentiel : l'étoile juive n'est pas tant un symbole de déshumanisation qu'un symbole de stigmatisation. Le juif est désigné comme tel par une étoile bien visible sur son habit pour que chacun l'identifie comme tel. Et ce n'est pas à Auschwitz qu'elle est portée mais bien dans les centres villes, accompagnée par une politique de ghettoïsation de la communauté (un préliminaire à la déportation / extermination il est vrai). Bref c'est un stigmate. 

Et les vitupérations des dernières semaines envers les musulmans portent sur des aspects d'apparence physique et vestimentaire : hijab, barbe, djellaba, etc. Remarquez qu'on parle peu de régime sans porc ou de prières ces derniers temps. On stigmatise. On désigne l'attribut physique comme une appartenance à une communauté que l'on présente comme affligée de tares essentialisées (« l'Islam est-il compatible avec la République ? » etc.). Les témoignages des femmes voilée qui subissent des remarques dans les lieux publiques depuis peu sont sidérants.

Donc la référence à l'étoile juive sur l'habit se comprend. Le port du stigmate n'est pas imposé de l'extérieur, ce sont les symboles musulmans qui sont transformés en stigmates. S'il faut systématiquement correspondre en tout à une situation passée pour y faire référence, la référence historique n'a pas de sens car la situation ne se présentera pas. Il faut capturer l'essence. Et bien que maladroite dans la forme (trop facile de retourner cette image contre la manif, ce qui a été fait immédiatement), c'est bien ce qu'on fait ces manifestant·e·s.

Merci Monsieur Schneiderman, vos mots résonnent justement.

2 jours sont passés et espérons que les émotions de cette polémique vont baisser, et comme vous le soulignez il fallait bien trouver raison à polémiquer, entre cette photo et la référence tronquée à Marwan Muhammad qui demandait à ce qu'on arrête d'associer allah akbar au terrorisme (oui ceux ci sont les premiers responsables de ce détournement, mais tout musulman qui prie le dit également, ce qui n'en fait pas un meurtrier).

J'ai pu constater de tte façon que les personnes hostiles à cette marche cherchaient de toute façon matière à diaboliser.

Pour ce qui est de la référence à la shoah, oui elle peut être jugée maladroite mais est-ce uniquement l'apanage de cette famille ou des manifestants de dimanche?

A tort ou à raison on fait référence à la shoah quand il y'a des crimes ou attentats antisémites.

A tort ou à raison on a fait référence à la shoah lors des guerres d'ex Yougoslavie ou pour les ouigours ou chaque fois qu'on voit des choses qui rappellent de près ou de loin le sujet.

Qu'on le veuille ou non la shoah est une référence universelle, il appartient aux historiens d'éclairer ce débat (là dessus un Noiriel est largement au dessus de la petitesse d'un Birnbaum), on peut critiquer les parallèles maladroits ou non quand ça vient du commun des mortels, par contre ça ne peut en aucun cas servir de prétexte pour salir une manifestation humaine, chaleureuse et ordinaire comme celle de dimanche.


"Touche pas à mon étoile de shériff !" B.H. Wayne.


D'abords les mots puis viennent les maux.


Préparation d'un terrain hostile, très hostile.



Cher Daniel, merci pour ce matinaute fort bien écrit, dans d'hab. Notez qu'il manque un hyperlien vers l'émission avec Pierre Birnbaum et Gérard Noiriel.

Une étoile à 5 branches, un post-it ou même un rond jaune accroché sur un vêtement, qu'on le veuille ou non, font inévitablement référence à l'étoile juive. 

Il ne faut pas chercher à contourner, c'est ancré dans l'esprit de chacun.

La question, et vous en parlez très bien, c'est de savoir si l'on peut accrocher cette étoile, ou ce signe pour alerter du climat actuel sans chercher à comparer avec ce qu'on vécu les juifs pendant la guerre.

Les mots précédent et préparent les actes. 

Un article de septembre paru dans l’Obs revient sur le livre de Victor Klemperer, « LTI. La langue du IIIe Reich ». Le tout premier commentaire de ce philosophe juif, sur l’usage des mots sous le nazisme, arrive un jour de 1933 : « Des mots actuels appartenant à une sphère particulière pénètrent d’autres sphères. » Ce sont les mots de la mécanisation que note l’auteur. Ce met en place un véritablement détournement de la langue qui préfigure les actes à venir.

Les mots précèdent les actes. C’est exactement ce à quoi nous assistons ces derniers temps sur les chaînes d'info en continue. A force d’attiser la haine H24, certains se sentent légitimes à prendre une arme et à tirer sur le bouc émissaire désigné, le musulman.


J'ai évoqué hier, sur un autre fil, le retrait des tweets de Mathilde Larrère, accompagné de ses piteuses excuses.

Lorsque l'idéologie altère le jugement, le réflexe remplace la réflexion.

"Il y avait une étoile, elle était jaune, mais ce n'était pas l'étoile jaune". Sur BFM, Plenel, lui, persiste dans le plus honteux des négationnismes.


Sur le même fil, j'ai relayé la lettre de Nathalie Bianco à Mélenchon, dans laquelle elle soulève quelques points, dont celui de la promiscuité, que vous n'évoquez pas ici. Et pour cause.

Sa lecture pourrait vous apporter quelques nouveaux et utiles éléments... de réflexion.


L'intolérance me provoque des  zemmouroïdes , c'est grave , docteur ?


( J'attends ,sans impatience excessive , la réaction qui ne va pas  tarder des  "laïcards "  frénétiques )

Merci Daniel. La bassesse de l'attaque sur ce détournement de symbole n'est pas surprenante, ni la tartufferie des personnes qui la profèrent, tout en restant silencieux lorsque les non-islamophobes sont traités de collabos ou que le fait de porter un voile est comparé au fait de porter un uniforme SS.

Mais la défense en mode "c'est  pas vrai c'est une étoile à 5 branche ya aucun rapport" est faiblarde et contre productive. Les personnes portant ce symbole assument tout à fait le parallèle avec les persécutions antisémites commises en France, pour les raisons que vous exposez très bien, et celles-ci sont tout à fait légitimes.

Les musulmans de France ne sont certes pas entasses dans des camps, mais ceux de Chine oui....

L'étoile jaune était imposée pour désigner les juifs. Le hidjab est il imposé pour désigner les musulmanes ?

Ce qu'on résumera par : "Pas de Vel d'Hiv" ? Pas encore.

Merci pour cette chronique courageuse, je n'ai pas trouvé d'autre mot.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.