122
Commentaires

Les sept journalistes du pouvoir socialiste

Ils sont sept. Sept journalistes à s'être laissé tenter par l'aventure politique depuis l'élection de François Hollande. C'est plus que lors des autres élections. Signe de la paupérisation de la profession ou connivence toujours plus grande des journalistes avec les politiques ?

Derniers commentaires

Etonnant aussi, le cas de Pierre-Henry Brandet, ancien journaliste sportif à France Télé (Tout le Sport notamment) devenu porte-parole du ministère de l'Intérieur sous Sarkozy et toujours en place actuellement ! Comme si défendre la politique intérieure actuelle était la même chose... #magiedelacomm'
Mon message était liée au sujet de l'article.
On peut aissi citer le cas de Michel Soudais, journaliste à Politis et membre du parti de gauche chez Jean-Luc Mélenchon.

Mais bon.. on en parle un peu moins de ça.. voire pas du tout.

Bonne soirée,

Klérian
Je reprends le lien proposé par Tigrou dans un autre sujet, la dernière interview de Pierre Carles filmée par Solitudes. 45 minutes et une foule de sujets intéressants abordés dont internet et les médias alternatifs, ainsi qu'une réflexion originale sur le "conspirationnisme" qui sort des sentiers archi-rabattus.
A voir !
Quand vous dites qu'un tel mouvement est habituel, inclue-t-il l'arrivée de la droite au pouvoir, ou peut on interpréter ces transferts comme un des marqueurs du fait que la profession, hors éditorialistes, penche à gauche ?
Tous les autres sont neutres, objectifs et irréprochables !
Ils ne sont pas très futés ces journalistes de gauche sic ..ils devraient prendre exemple sur la posture des Apathie FOG Barbier Duhamel Catherine Nay, G Roquette, D Seux JM Sylvestre, J Pierre Pernaut et consorts...., rester en place des années pour mieux défendre des idées , de bonnes vieilles idées de droite que l'on peut rabacher jusqu'à plus soif ...en même temps peut-être que ces aventuriers de la presse sont vraiment de gauche et vont pouvoir réexpliquer ce que signifie ce terme aux gens qu'ils sont censés conseiller, on peut rêver non....non vous avez raison

allez je retourne lire Fakir

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Cet article est intéressant, mais j'en retiens surtout ce scoop :

"l’arrivée de la gauche au pouvoir"
==> La gauche ??? Le PS, ce parti de centre-droit, serait donc en fait de gauche ! A moins de vouloir faire de la propagande pour ce parti, il aurait été plus juste d'écrire "l'arrivée du P.S au pouvoir"...
Pour la connivence, il suffit de regarder les 10 premières minutes des nouveaux chiens de garde et on a compris.
Quant à la paupérisation de la profession il convient dans un intérêt journalistique de s'en réjouir. Quand les plumitifs devront torcher un article sur les pauvres, ils n'auront plus à se déplacer chez les indigènes en banlieue pour interroger de vrais pouilleux avec des morceaux de pauvre dedans et n'auront plus qu'à s'asseoir et écrire sur leur propre condition.
Gain de temps, d'efficacité, d'objectivité, réduction de frais de déplacement inutiles, le journalisme en sortira grandi !
Sylvie-Pierre Brossolette, ex Directrice adjointe d'un brûlot gauchiste bien connu : Le Point, présentée comme la chroniqueuse de droite sur Radio France dans ces stériles "duels", et nommée par Barto au CSA, je trouve ça surprenant. A l'agenda du CSA, il y a le rapprochement avec l'ARCEP ; vu que la télé passe par internet, ça semble logique. Pourquoi la désignation d'une idéologue conservatrice qui brille par son absence totale de prise de position dans le débat sur les nouvelles techno en lieu et place d'un honnête technicien du numérique ?
La compagne du chef de l'Etat, elle-même journaliste, a tissé des liens étroits avec ses confrères et ses consoeurs. C'est donc tout naturellement qu'elle a confié la direction de son cabinet à l'un de ses semblables.

J'espère qu'en premier les juges de la Cour des comptes seront saisis. Il ne faut pas exagérer !

Elle peut se surnommer comme elle l'entend (comme le ferrai une personne très, très saine d'esprit le fait), mais l'argent des autres ne sert pas à l'entretenir !

C'est une honte de se servir de l'argent public et pour cela. Aux dernières nouvelles, rien de la Constitution de notre République ne l'autorise - au cas où François l'aurait oublié, son mandat n'est que temporaire... et qu'il ne vienne pas donner la moindre leçon. Même pas à Depardieu ou Poutine.
On peut déplorer le copinage, mais vous savez, il y aurait eu de toute façon quelqu'un à ce poste, hein, et payé sur le budget de l'État (à moins que vous ne vouliez que le privé s'en mêle, genre Dassault, LVMH ou Sanofi, ce qui arrangerait sûrement beaucoup les choses).
Elle est employée par Lagardère. L'affaire du tweet c'était du privé qui envahissait la sphère publique. Sa présence lors du 6 mai, c'était du privé qui débordait dans le public (contrairement aux dires de Hollande... où ses propres enfants n'étaient pas présents). Hello ?

mais vous savez, il y aurait eu de toute façon quelqu'un à ce poste, hein, et payé sur le budget de l'État

Ah bon ?... Sauf si le droit et la Constitution - de la République - le justifient.

Pendant qu'on y est, Hollande et compagnie peuvent tout aussi créer des postes et greffer le budget de l'Etat (déficitaire) pour leurs enfants et autres proches.

Ils vont nous faire pleurer. L'argent public est destiné pour être au service de leur intérêts privés ? Je ne pense pas..!
Avoir un directeur de cabinet quand on est chef de l'État, c'est agir anticonstitutionnellement ? (j'ai toujours rêvé de placer ce mot).

Et sa compagne, ok elle est envahissante, mais vous vouliez qu'il la répudie parce qu'elle travaille dans le privé ?

Du calme avec le "tous pourris avec notre argent".
Oh, sérieusement, arrêtez la culpabilisation - surtout lorsque ce sont des faits inadmissibles et lorsqu'il s'agit de l'argent public et de son usage.

Un truc que je n'ai jamais entendu, ni être utilisé dans les autres démocraties occidentales dignes de ce nom : la Grande-Bretagne, les Etats-Unis ou encore la Suède.

Je comprends ce qu'ils me disaient...

Je parlais du cabinet de com' de l'autre. Qu'elle vive sa vie (et je m'en moquais jusqu'à lors) mais qu'elle n'utilise pas l'argent des autres ou penser pouvoir nous représenter (50 ans, divorcée, concubine, sans grande carrière... elle devrait avoir de quoi s'occuper).
Ah, je me suis peut-être gouru sur cette histoire de cabinet - j'avais compris que c'était Madame qui avait plus ou moins choisi le directeur du cabinet de Monsieur.
Ce qui est encore plus normal et conforme à la Constitution !

PS "Madame" a un sens particulier en Anglais...sinon n'y-avait-il pas une "Madame Claude" à une époque ?
Bonjour Pyrrho,

Avoir un chef de cabinet pour un chef d'Etat ou pour un ministre est tout-à-fait logique, mais à quelle titre Valérie Trierweiller dispose-t-elle d'un chef de cabinet et donc d'un cabinet ???

Rappelons, comme devraient le faire les journalistes, que notre constitution ne prévoit aucune fonction particulière pour le conjoint du Chef de l'Etat.
(...) mais à quelle titre Valérie Trierweiller dispose-t-elle d'un chef de cabinet et donc d'un cabinet ???

Ne posez pas la question. Ne cherchez pas à comprendre. C'est tabou. (y compris lorsqu'il s'agit de l'argent public)

Ne rappelez même pas les fondamentaux. Lorsque Carla n'était pas sa femme, même Sarkozy n'avait pas utilisé l'argent public pour qu'elle accompagne durant ses voyages (pour assister à des réceptions à 400 000 euros...qui a payé son billet d'avion ? sa sécurité ?), ait un cabinet et j'en passe.
Non, elle ne devrait pas avoir de cabinet, selon l'usage en tout cas, mais reconnaissez que c'est particulièrement dangereux de la laisser agir sans supervision.
Pourquoi, c'est une mineure ? Mais cela justifierait - tout de même - l'usage de l'argent public, à vos yeux ? Dites-moi, est-ce que vous étiez de ceux qui prennent - exclusivement - la posture de "scandalisés" lorsqu'il s'agit de la droite ?

PS : Selon l'usage et le droit... mais bon.
Vous savez, nous gauchistes aimons bien culpabiliser les braves gens de droites avec nos tabous, mais nous fermons volontiers les yeux sur les gabegies de nos gouvernements laxistes et incompétents (comme nous).

Dites-moi si vous voulez du rab.
Oui, allez-y. Un peu plus d'hypocrisie ; de transgression du droit etc. comme s'il s'agissait d'une question de position partisane et non pas de citoyenneté, de démocratie et de République.

Bref. Vous savez toutes ces valeurs censées fonder notre société et Cité.

Tout ce que les parents, les profs et la RF sont supposés apprendre et transmettre à leurs enfants, aux générations suivantes.

PS : je ne sais pas en quel droit vous parlez d'un "nous"... mais, MATL ou d'autres dans la vie ne sont pas dans ce genre de malhonnêteté.
Vous êtes un petit gourmand, dites-donc !
Allons, ne faites-pas faussement le timide.

Mais grâce à vous, j'ai compris pourquoi ce pays est dans un tel état...élections après élections.
Remonté à bloc pour la manif de demain ?
La malhonnêteté c'est vraiment votre truc, hein ?!
Bah, à force d'excuser l'inexcusable, ça devient une seconde nature.

Je vais y aller, là, mais vous pouvez continuer à vous exciter si vous voulez.


@modération: pardon, virez ce que vous jugerez utile.
Qu'ils n'hésitent surtout pas.

L'hypocrisie et la mauvaise foi aussi, visiblement !

Bah, à force d'excuser l'inexcusable, ça devient une seconde nature.

Sans blague ?!

Je vais y aller, là, mais vous pouvez continuer à vous exciter si vous voulez.

Mais, oui. Vous êtes bien placé pour en parler. Vous n'avez aucune responsabilité dans cette histoire, en tant qu'adulte !
Surtout pas. Je suis comme vous.
L'honnêteté, la morale, la pureté, l'éthique, la déontologie, finissent par me gaver
Vive le copinage, la magouille et la compromission !
Edit : je viens de relire le commentaire d'Ulysse, auquel, je n'ai rien à ajouter.
Non, je faisais d'une manière plus générale, l'éloge de la malhonnêteté.
Mais je vous rassure, ce n'était pas sérieux. Pour ma part, j'essaie d'appliquer d'autres principes et me vendre le moins souvent possible.
Oui, j'ai compris par la suite ! ;-)

Je trouve cela juste hallucinant ce que Pyrrho dit. Après, ce sont ces choix de postures qui affectent les générations actuelles et à venir...

Ce n'est pas normal tout ce genre de choses et à commencer par ces illusions et fictions qui transgressent les lois gravées dans la Constitution, les lois de cette RF...pour servir - exclusivement - des intérêts particuliers.. d'une poignée.. lorsque cela arrange !
Je n'ai pas tout compris, @SI aurait accepté l'inscription d'un forumeur de droite ? La modération n'est plus ce qu'elle était, je vais de ce pas menacer de suspendre mon abonnement... On n'est plus tranquilles nulle part.
1. On ne se connaît pas. Donc, je ne sais sur quels faits vous vous fondez pour lancer ces calomnies. Gardons si vous le souhaitez cette distance respective. Et je n'hésiterai pas à porter plainte...lorsque des inconnus mentent et sur moi. Le pire en s'estimant être en mesure de donner la moindre leçon ; de ce que l'on peut penser ou pas ; ce que l'on doit voter ou pas.

Si vous avez un pb avec moi, on va le régler face à face et à la loyale.

2. Lisez les droits auxquels n'importe quel citoyen de cet état de droit bénéficie. Ils sont énoncés entre autres par la Cnil.

3. Lorsqu'il s'agit de faits, j'applique les mêmes principes à tout le monde. Vous n'êtes pas des références d'une part ; et d'autre part, tout le monde n'est pas comme vous. Et heureusement !
"Donc, je ne sais sur quels faits vous vous fondez pour lancer ces calomnies (...) Et je n'hésiterai pas à porter plainte...lorsque des inconnus mentent et sur moi. "

Wow, à méditer.
Faudrait-il en faire de même avec une inconnue qui fait des prix de groupes sur d'autres personnes qu'elle ne connait ? Par rapport à ses propos suivants:

"les fan d'un parti politique ou d'un candidat sont virulents (sur internet) en pensant pouvoir faire croire qu'ils sont parfaits et vivent, IRL, dans un monde où tout le monde pensent exactement comme eux sinon, ils les lynchent, diffament... alors que je suis certaine que dans la vraie vie ce sont les premiers à "ne dire mot et consentir..." et penser à leurs intérêts privés... pour ensuite penser pouvoir donner la moindre leçon...après avoir été les commanditaires et/ou maîtres d'oeuvre de beaucoup choix du passé dont les générations actuelles et à venir en paient le prix fort. "

Selon votre raisonnement, ce serait logique car en termes de calomnies et de mensonges, ce passage n'a rien à envier à bien d'autres.
Vous pouvez toujours porter plainte.

C'est mon opinion (en partie) que j'exprimais en réponse à MATL...qui était vérifiée et sera confirmée par la suite !
Non, contrairement à vous pour des... "faits".. similaires, je ne menace pas de porter plainte, et n'émets pas la supposition qu'un contradicteur en désaccord avec moi a nécessairement un "problème" avec moi au point que je doive préciser que "l'on ne se connait pas".
Votre opinion: sans aucun doute.
Vérifiée et constatée par la suite: à titre personnel j'imagine, car depuis cette tirade de votre part, je ne vois pas de commentaires confirmant vos assertions.
"menace" a un sens précis d'un pdv juridique.

Vous m'avez sauté dessus - sans raison -, il y a une semaine, vendredi soir dernier. Vous avez continué les jours suivants. Je vous ai ignoré, mais là c'est abusé. On est samedi après-midi et j'ai autre chose à faire.

J'en ai ma claque de vos c......, mensonges, falsifications et compagnie !

Si vous estimez que c'est une affaire personnelle. Soit. Je joins mes paroles à mes actes.
Cool Raoul, écoutes du blues...
je sais Fan est chiant, j'adore, jsuis maso.
gamma
je sais Fan est chiant, j'adore, jsuis maso.
Non, c'est plus que "chiant". Il a dépassé des limites.
Vous ne comprenez rien à ce que j'écris, pas vrai ?
Je vous démontre que vous faites régulièrement une affaire personnelle de vos contradicteurs - exemples à l'appui: donc réaction à chaud et complètement mensongère de votre part: comme quoi je ferais de même. Hallucinant.
Vous insultez - exemples flagrants et encore avec citations exactes à l'appui - et dénigrez des gens que vous ne connaissez pas - vous vous souvenez ? les "lyncheurs" et autres "diffamateurs" qui dans la vraie vie, sont de parfaits toutous serviles - dont les actes dans le passé forcément néfastes sont supportés par les braves gens du présent.
Et vous répondez quoi face à ces évidences issues de vos.. "raisonnements" ?
Je le donne dans le mille: selon vous, c'est donc moi qui "ment" et "falsifie". C.Q.F.D.
D'une malhonnêteté intellectuelle peu égalée dans le forum, vous semblez sincèrement persuadée que les lecteurs sont à ce points stupides, qu'ils ne ne savent pas lire ce que vous écrivez et sont incapables de vérifier et de déduire ce que vous voulez dire.

Un conseil: si vous voulez qu'on ne vous "saute pas dessus "dans le forum (allez y doucement avec les métaphores au passage), c'est très simple: n'écrivez pas de bêtises aussi brutes de décoffrage.
Ça pourrait se voir.
Dans cet état de droit et démocratie, je ne suis pas votre "punching-ball" et je n'ai pas subir vos à agressions, sans la moindre raison et répétées à cause d'un commentaire - qui vous n'était même pas adressé !

Non seulement vous inversez les rôles et vous vous projetez complètement.

Vous avez démontré par vous-même que vous incarniez ce dont je parlais.

Je ne faisais pas attention à ce que vous écrivez, tellement vous n'aviez aucune crédibilité à mes yeux.

Ce n'est pas avec votre agressivité et mensonges que vous allez me convaincre de quoique cela soit.

Maintenant, c'est la dernière fois que je m'adresse à vous. Et dès le départ, il est vrai que je n'aurais pas dû répondre à un type de votre genre.
Vous ne l'êtes pas, vous êtes quelqu'un qui à un moment donné, avez balancé des énormités que vous niez alors que je vous les mets sous le nez.
Ce que je vous ai sorti en retour est bien moins agressif que vos propos qui insultent littéralement des milliers de gens en quelques lignes, toutes tendances confondues.
Si vous sortez du déni et relisez ce que vous avez écrit, vous verrez, avec de la chance, que votre post s'adressait à beaucoup de monde, même si vous jouez ici les outragées sur le thème "mon dieu mais qu'ai-je fait pour me faire bousculer ainsi". Relisez les propos de vous que j'ai cités sans les tronquer, et osez expliquer ensuite que j'ai menti, une seule fois. Une seule.
Vous allez avoir du mal, mais sait-on jamais.
Ah c'est vrai, vous ne répondrez plus.
Il est vrai que la posture de l'indignée face au rustre comporte des avantages. Dont celui, non négligeable, de ne pas assumer ses propos, et de prétendre qu'un "type dans mon genre non crédible" vous "agresse" en "falsifiant" et en "mentant".
Comme c'est commode.
Dans l'attente de la démonstration de ce que vous écrivez.
Ce qui a peu de chances d'arriver, nous sommes bien d'accord.
Mes écrits sont là et je les maintiens.

Et vous en êtes la parfaite illustration !

Qui se sent morveux se mouche.
Mes propos qui vous causent du souci sont consécutifs très précisément à vos tirades de l'autre jour sur les militants, et vous prétendez à présent qu'ils illustrent ce que vous écrivez ensuite. Vous êtes très forte, quel talent d'anticipation.
Je résume: vous ne savez pas argumenter, vous mentez, êtes de mauvaise foi, vous êtes dans le déni de vos écrits jusqu'à votre post ci-dessus, où vous n'avez plus guère le choix. Preuves et liens à l'appui à la demande, ne vous privez pas.

Je crois que je vous ai sur-estimée dans beaucoup de domaines, toutes mes excuses pour ça.
Même quand vous dites que vous répondez pour la dernière fois, vous n'y arrivez pas; je crois que nous avons vécu de grands moments.
Votre conclusion, pour le coup, est très juste.

Et meilleurs vœux.
J'ai écrit : "fans de partis politique"... en répondant à MATL. Et là, vous êtes senti visé, transformez mes propos et manquez d'ouvrir un dico ou prendre du recul sans invectives personnelles en revenant là dessus comme aujourd'hui ou les jours d'avant !

Je ne savais pas que mes commentaires étaient aussi significatifs à vos yeux, d'une part ; et d'autre part, que je devrais me justifier auprès de vous, lorsque je ne vous adressais même pas la parole !
Tiens. Les "fans" de partis politiques, mais qui sont-ils précisément ? Qui visez-vous si ce n'est les militants et/où sympathisants de ceux déjà existant (qui au passage ne sont pas "fans" des partis pour lesquels ils votent et ils militent, mais je pense que peu vous importe) ?
Pour voir à quel point j'ai "transformé" vos propos.
Réagissez sur ce qui j'ai écrit et n'inventez pas ! Et prenez votre dico et un peu de recul, pour l'occasion. C'est aberrant que ce que vous faites.

J'aurais parlé des fan-atiques religieux vous vous serez senti visé, surtout lorsque je ne vous adressais pas le commentaire, ni je précisais le parti, ne nommais quiconque etc. ? !
Mmmh, j'attends toujours que vous précisiez ce que j'aurais inventé. Comme je le disais plus haut: vous avez du mal à le faire.
C'est facile de rester constamment dans le général et d'empiler les contre-vérités les unes après les autres.
Avec un peu de chance (à nouveau), vous allez pouvoir répondre à la question que vous tentez d'éviter: "Les "fans" de partis politiques, mais qui sont-ils précisément ? ".
Je n'ai jamais écrit : militants, adhérents, sympathisants et j'en passe. C'est comme avec la religion : pratiquant, non-pratiquant, de confession, d'origine etc. cela a une signification différente.

Ces termes n'ont pas le même sens.

Et, là, vous avez abusé. Encore et encore.

A nouveau, je n'ai pas à me justifier auprès de vous - surtout que je n'ai rien à me reprocher. Vous m'avez suffisamment gâché la vie.

Quelqu'un d'honnête et de droit ne transformerait jamais les écrits et propos d'un interlocuteur... pour leur faire dire ce qu'ils n'ont même pas écrit...et pour les harceler sur les différents sujets.
Moi "j'en ai ma claque "de vos diatribes.
"Je trouve bizarre d'appeler attaques, des propos qui ne sont que l'expression de la réalité."

Moi aussi je trouve cela "bizarre" !

Mais faites avec. Sinon, vous pouvez toujours vivre votre vie, sans me prendre à partie. Surtout un samedi soir !
Fifi, vous n'êtes pas la seule, Nous sommes deux au minimum et certainement davantage. Je vous confirme là-haut, en votant votre commentaire.
Une seule chose à faire, la snober ... Pourquoi ? Fausseté de jugement, mauvaise foi et agressivité incommensurables. Renvoyant ses propres travers sur les autres. (Je m'étais juré de ne plus intervenir, mais quand les bornes sont dépassées, il n'y a plus de limite)
Ah ! Que cela soit ici, le 1er Janvier ou encore vendredi soir la semaine dernière...bysonne vous l'avez cherché.
Je ne cherchais rien mais j'ai trouvé au centuple. Vous ressassez pendant plus de 10 jours une chose que j'ai écrite, qui était juste, sans conséquence pour vous, ni personne, seulement des hors-sujet pénibles à lire et souvent incompréhensibles pour qui n'a pas suivi et qui de plus ne s'intéresse pas à des querelles de bas-étage pour lesquelles je déplore d'avoir participé. Je vous ai laissé vous ridiculiser toute seule comme une grande alors que vous continuiez à chercher la bagarre insidieusement sans me nommer. J'ai passé mon chemin, vous avez gagné, vous avez énervé pas mal de monde, j'imagine. Bravo.
Bysonne, vous l'avez cherché comme ici. Vous avez votre part de responsabilité.

La meute a toujours raison.
"la meute".. un petit air de déjà-vu, mais cette conversation a déjà eu lieu ailleurs, avec d'autres interlocuteurs et sur plusieurs fils.
Vu le temps que vous mettriez à répondre (cf la conversation en cours juste plus haut), je vous/nous épargne de préciser à qui s'adresse cette (nouvelle) remarque très animalière encore une fois, écrite à la cantonade mais bien entendu, une nouvelle fois, sans viser personne.
Bestialement vôtre..
A plusieurs, comme à d'autres occasion, vous m'avez prise à partie...sans raison légitime et justifiée sur ce sujet.

C'est un fait.
Je répondais à Canard pour son "bestialement vôtre"

Le fait est que je ne m'adressais pas à vous, vous reprochez à ce même Canard de vous avoir répondu alors que vous discutiez avec MATL, un peu de logique. "Ne faites pas aux autres, ce que vous ne voudriez pas qu'ils vous fassent"

@ peluche, je fatigue.
Vous fatiguez, vu le nombre de fois vous êtes adonnée à cela... ?

Bysonne, vous m'avez interpellée - personnellement - tous les deux. A ce titre, je vous ai répondu.

"Ne faites pas aux autres, ce que vous ne voudriez pas qu'ils vous fassent"
C'est vrai ?
Mais je vous remercie pour cette citation...qui me confirme ce que je pensais..
placé au mauvais endroite, effacé
Dernière chose :

Vous pouvez vous mentir à vous-même autant que vous le voulez. Cela vous concerne.

Mais ne pensez pas une seconde que cela passera avec moi et d'autres !
Je reprends ici les deux monologues plus bas, pour plus de clarté (au moins dans le format), et réponds à ceci:
"Je n'ai jamais écrit : militants, adhérents, sympathisants et j'en passe. Ces termes n'ont pas le même sens.
Et là vous avez abusé. Quelqu'un de droit ne transformerait jamais les écrits et propos d'un interlocuteur... pour leur faire dire ce qu'ils n'ont même pas écrit...et pour les harceler sur différents sujets. "


(soupir) Encore une fois: qui sont pour vous les "fans de partis politiques", à part les militants/sympathisants ??
On va finir par y arriver. Histoire de voir (je ne m'en lasse pas) si j'ai transformé vos écrits, ce que vous avez été incapable de démontrer jusqu'à présent - bien que vous soyez passée par de nombreux autres chemins pour éviter comme la peste tout ce qui pourrait être le début d'une quelconque précision et d'une certaine forme de rationalité autre que "je pourrais porter plainte on ne se connait pas menteur falsificateur agresseur morveux récidiviste" etc.

Vous voulez peut-être que je reformule ma question.. trop floue ?

EDIT - Je viens d'apprendre, dans votre message édité ci-dessus, que je vous ai "gâché la vie".
Il vous suffisait de répondre honnêtement depuis le début, je n'ai jamais prétendu que vous me deviez quoi que ce soit (!), mais dès le début vous avez déjanté alors que je vous demandais des précisions sur quels "fans de partis politiques" vous parliez en les considérant comme des lyncheurs, etc...
Le rôle de victime, vraiment, il faut arrêter.
http://www.arretsurimages.net/forum/read.php?3,1275674,1276799#msg-1276799
Avec 68, c'est justement de l'après (ainsi que de la manière dont la résolution du "conflit" a été effectuée) dont je parle...

Citation:L'élection de Hollande résulta avant tout de vouloir la non-réélection de Malfaisant 1er.
Ah bon ? Moi, qui pensais qu'il s'agissait d'idées politiques, de programme appliqué, concret, pragmatique, effectif, d'intérêt général... toussa quoi.
Ce dont vous décrivez me rappelle la notion "d'aversion au risque"... et ce n'est pas toujours le meilleur calcul.. lorsque la finalité (programme appliqué) est la même mais (la nature des) les moyens mis en oeuvre pour y arriver n'est pas top...pour une démocratie qui veut s'améliorer en changeant certaines choses...

Impossible (pour beaucoup) de suivre un débat rationnel sans avoir l'impression d'assister à une énième mascarade et opérette

Citation:Il aurait fallu voter JLM, donc. Sincèrement, qui peut croire que la majorité du peuple français l'aurait fait ?
Oui, mais bon. En effet, c'est "compliqué" bon lorsque : a) les principes appliqués sont à géométrie très, très variable... ; b) les fan d'un parti politique ou d'un candidat sont virulents (sur internet) en pensant pouvoir faire croire qu'ils sont parfaits et vivent, IRL, dans un monde où tout le monde pensent exactement comme eux sinon, ils les lynchent, diffament... alors que je suis certaine que dans la vraie vie ce sont les premiers à "ne dire mot et consentir..." et penser à leurs intérêts privés... pour ensuite penser pouvoir donner la moindre leçon...après avoir été les commanditaires et/ou maîtres d'oeuvre de beaucoup choix du passé dont les générations actuelles et à venir en paient le prix fort. bref ; c) les dispositifs lors d'une campagne ne sont pas équitables (ex. temps de parole calculé en fonction des sondages...)

Voilà Voilà. Et on est un tantinet hors-sujet. :blush:
Vous vous enfoncez avec ce lien, où l'on peut lire là-bas votre fameuse phrase où vous visez les militants politiques pêle-mêle; et que loin de rétro-pédaler comme vous le faites ici, bien au contraire, vous confirmez ce que j'écrivais:
"Justement. Je suis militant politique. Et vu comment vous les avez dépeints ci-dessus, il n'y a pas que moi qui suis visé. Vous avez le droit de reconnaitre que vous avez écrit des sottises, ou alors, confirmez que tous les "fans de parti politique lynchent, diffament, sont les premiers à se coucher dans la vraie vie et à ne penser qu'à leur gueule, tels des maitres d’œuvre/commanditaires (!) qui se croient parfaits, donneurs de leçons vis-à-vis de ceux qui ne pensent pas pareil". Non, vous maintenez toujours vos propos ? "
réponse de vous, tâdaaaammm:
"J'ai écrit ce que je pense, à partir de ce que j'ai vécu. C'est mon opinion et position personnelle (en particulier lors de la dernière campagne présidentielle). "

Vous avez raison de ne pas répondre ici, c'est ma très grande faute:
vous aviez déjà répondu là-bas...

Rappelons que nos échanges du dessus ont débuté par le fait qu'il était cocasse de vous voir crier à la "calomnie", que vous pourriez "porter plainte" etc etc. Si c'est vous qui mettez dans le même sac les "fans de partis", en fait, c'est une remarque plutôt sympa: en revanche, quand ça vient d'ailleurs sur un simple post ironique d'AirOne, là ça devient une calomnie, procès-verbal et toutes les fadaises que vous avez enfilées les unes après les autres par la suite. Très intéressant, en fin de compte.

Vous pouvez laisser tomber la question, finalement. Je veux dire: ne changez rien, en fait.
Damned, je n'avais pas percuté que la menace de procès en diffamation m'était adressée plus haut par A. Ayant fait un peu de droit, se retrouver devant le juge pour une blagounette pourrait être croquignolet. Ça tombe bien, je suis un peu short en ce fin de mois qui arrive, que vais-je demander hormis le remboursement des frais de justice engagés ? Je me tâte entre un voyage à Tahiti et une Porsche...
"Ayant fait un peu de droit, se retrouver devant le juge pour une blagounette pourrait être croquignolet."
Regardez comment on se retrouve devant le juge pour une blagounette. En France, en 2013. (J'espère que je n'ai pas donné des idées à A).
On vit une époque formidable...oO(soupir)
Le second degré a de moins en moins sa place en ce bas monde.
Ne pas oublier qu'il y a un procès en cours pour diffamation, plus haut :)
On est deux alors ? Un genre de class action à l'envers.
Je m'attends d'ailleurs à tout moment, à recevoir un mail en recommandé avec accusé réception.
Mais il me semble que toutes les femmes de président ont un cabinet (en fait un super secrétariat) pour répondre aux centaines de lettres qu'elles reçoivent chaque jour (les gens écrivent pour tout et n'importe quoi, demande de layettes, un fils en prison, invitation à une soirée privée etc.sans compter les courriers officiels, les invitations aux expo, premières etc;) et le chef de cab est là pour donner les instructions de réponse : "oui, non, j'étudie, merci..", transférer aux services compétents...
Il est là aussi pour gérer l'agenda, éviter les fautes, " non vous ne pouvez pas aller là car..." ou "oui faut vous y rendre..."i
Danielle M. parle de son Cabinet dans son bouquin, Bernie avait aussi un cab, les deux madame Sarko itou...
tous les services, toutes les administrations, qui reçoivent beaucoup de courrier ont un cabinet ( avec dircab, chef de cab, secrétaireS.
Du journalisme à la communication il n'y a qu'une miette, de la communication à la propagande il n'y a qu'un pas.
Est-ce ce pas-là qu'ils franchissent ainsi?
Faut-il y voir la marque que le journaliste s'est réduit dans ses compétences à la part qui est plus de l'ordre du mensonge que de la recherche de la vérité? Autrement dit, est-ce l'apothéose d'une carrière ou une planque de fin de carrière? Dans le premier cas on est porté à croire que le journalisme n'est plus reconnu que comme communicant. Dans le second cas, un léger frémissement, comme une onde de scandale, que je stoppe immédiatement mieux vaut se préserver... On use de la salive de forum pour rien. Cabinet de Trierweiler.., c'est son amant j'espère le gars, sinon elle me déçoit, si ça continue je l'oblige à épouser Ségolène Royal pour l'exemple.
On aimerait espérer que les politiques veulent augmenter le côté documenté et la clarté de leur communication, pas seulement qu'ils cherchent des gens aptes à rénover la façade en manipulant de l'opinion publique à coup de taloche de plâtrier. Mais on peut pas.
Euh... suis pas certain de comprendre le lien :
Les journalistes se mettent au service de politiques --> "paupérisation de la profession" et "signe des temps compliqués que vit la profession"

Vous voulez dire que la profession de journalistes est constituée de personnes tellement pauvres et précaires qu'ils ne leur reste plus que la politique, parce que le journalisme ça ne paye pas ?
Moi pas comprendre.
Encore une ! C’est la sixième. La sixième journaliste à quitter son poste pour rejoindre un politique depuis l'élection de François Hollande. Cette huitième, ...

Cette journaliste peut donc dire: "Nous partîmes 600, mais par une prompte erreur, ASI nous vit 800 en arrivant au port!"

EDIT: vous avez été rapide pour corriger ça !
Voici l'heure de la chronique d'Odile de Ré, debunker en orthographie comportementale et vigie des médias contre toute forme de sectarisme évolutif.

"Quoiqu’il en soit, l’arrivée de la gauche au pouvoir a visiblement suscité des vocations nouvelles."
Qui a fait son coming out ? Sources ?

"Six journalistes à s'être laissé tentés"
Règle sexiste de primauté du masculin; pourquoi pas "laissées tentées", tout simplement ? Le féminin n'est bon qu'à faire le ménage, c'est ça ?

"Elle l’est demeurée jusqu’à la fin"
Demeurée, quelle formulation - mais qu'est-ce que l'intelligence, je vous le demande ? Le QI, le QG, le GQ ?

"Le problème est que cela jette le doute sur l’ensemble des journaliste"
Tout à fait, il devient de plus en plus difficile pour l'ensemble de Franz, Olivier et Giesbert d'exercer leurs métiers convenablement, terni et souillé par la répugnante réputation que lui vaut la légèreté de ses - prétendus - confrères.
Le journaliste est-il astreint à l'ascèse déontologique en cas de perte d'emploi ? Il ne pourrait, pour satisfaire les règles non écrites de la profession, qu'accéder qu'à des travaux des champs ou se reconvertir dans la métallurgie ?
Allons, un peu moins de rigidité ! Les hommes et femmes de cette profession comme de toutes les autres sont faits de chair qu'il faut nourrir et leur rôle est de vendre leur force de travail et leur talent. Alors, précipitons nous où la gamelle est la mieux remplie ?
bon article
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.