90
Commentaires

Les ravisseurs "viscéraux" d'AQMI

Unanimité nationale, après la mort des deux jeunes otages français du Niger

Derniers commentaires

[quote=DS]La participation de la France à la guerre d'Afghanistan résulte d'un choix politique, dicté par l'alliance américaine. C'est ce choix, au moins autant qu'une haine "viscérale" héritée de la guerre d'Algérie, qui désigne les Français comme cibles d'AQMI.

Euuhhh, ça serait pas aussi à cause de ce que Areva (avec le soutien plus que fort de l'Etat Français) fait au Niger, en subventionnant un nettoyage ethnique odieux en échange du droit de se procurer de l'uranium ? (ah, elle est belle l'indépendance énergétique française en électricité...)

trouvé en 0.221 ms sur Google:
- un site militant : http://areva.niger.free.fr/index.php?2008/05/16/11-areva-ne-fera-pas-la-loi-au-niger-une-region-pillee-un-peuple-sacrifie

- et un article sur Slate : http://www.slate.fr/story/27689/areva-niger-touaregs
extrait éloquent:
[quote=slate]En 2008, le gouvernement nigérien a accusé Areva de soutenir la rébellion touareg et prévenu les autorités françaises qu’il serait dorénavant beaucoup plus attentif aux propositions de groupes concurrents dans l’extraction d’uranium, notamment chinois. Ainsi, alors que les mines au Canada sont devenues les principaux gisements d’extraction d’Areva et que montent en puissance Kazakhstan et Namibie, la part des mines du Niger va encore reculer.

Cette situation ne semble pas être totalement étrangère aux conditions de l’enlèvement sur le site d’Arlit de cinq Français, un Malgache et un Togolais, opération revendiquée par Aqmi (al-Qaida au Maghreb). Compte tenu des intérêts stratégiques de la France sur place, on peut être stupéfait d’apprendre que la surveillance du site n’était assurée que par des vigiles non armés dans un Sahel où le risque terroriste existe et où des enlèvements sont régulièrement perpétrés.
Cher DS,

Vous traitez la guerre avec une certaine légèreté. La guerre n'est pas le pendant du terrorisme. Même si la France n'a pas sa place en Afghanistan.

Vous traitez la mort de deux personnes avec désinvolture. Elles sont mortes parce qu'elles ont été tuées. Et pas par des arguments réthoriques.

Leur mort est un crime ET un échec diplomatique. Les deux.
France Inter cite Rue 89 au lieu de @si pour rendre compte de la chronique du matinaute. @si, passager clandestin ?
Heureusement qu'ils étaient là AQMI,ça a permis de voir deux images de Sarkozy en Guadeloupe... Sinon blackout complet sur le sujet;
Vous me direz, il n'a rien annoncé, certes, mais il s'est agité comme d'habitude & d'habitude ça plaît aux médias !
http://0z.fr/xkvsk
...et gloire au sacrifice de Germaneau,honorable correspondant de nos services speciaux!!!
Et ben, ce forum fait l'Unanimité contre l'Unanimité... à se demander si les asinautes pensent plus loin que l'anti-sarkosisme primaire. Moi je trouve que la légitimité de cette intervention militaire peut tout à fait etre justifier. Ca meriterai au moins un débat.
A quoi ça sert tous les groupes d'intervention RAID, GIGN, béret rouge vert violet et que sais-je, hein ? Ca ne sert à rien.
Ce qu'il faut c'est respecter les peuples. La France est en guerre contre l'Afghanistan ! C'est assez surréaliste vu que l'Afghanistan ne nous a pas attaqué. Je comprends que les media n'en parlent pas, c'est injustifiable sans l'aval du peuple français qui aurait été contre, comme il a été contre la guerre en Irak.
Ah la la, misère.
La vie de ces deux jeunes hommes n'a absolument pas compté dans les décisions prises par les autorités françaises...
Des petites gens, des français qui ne valaient rien!
Imaginons une minute qu'ils se soient appelés Jean Sarkozy et Martin Chirac hein...nous savons tous que jamais l'armée française n'aurait été autorisée à attaquer le commando.
C'est tout ce que je vois dans ce nouveau scandale de la Sarkozie.
Si les terroristes pouvaient un jour enlever un expert (attention, hein, je raille les "experts médiatiques" apparus il y a quelques années, pas ceux dont ils usurpent la place et qu'on ne voit que rarement dans les médias) je me demande comment les experts réagiraient, diagnostiqueraient-ils autant la nécessité d'employer la force ?
Je n'ai pas lu tous les messages du forum, je ne sais pas si quelqu'un l'a relevé, mais j'ai entendu de drôles d'arguments ce matin pour justifier cet échec patent. Les journalistes et "ceux qui savent" sont tous unanimes pour dire qu'il valait mieux intervenir maintenant, avant que les otages ne soient éparpillés, car leur vie aurait été alors mise en danger.

Euh...oui...mais ils sont morts à présent.

Risquons de les faire tuer pour éviter qu'ils ne soient tués plus tard...peut-être.

Comprends pas.

En ce cas, tuons 60 millions de français tout de suite pour éviter qu'ils ne soient un jour enlevés (et tués, peut-être) . Vous voulez des solutions? J'AI des solutions.
Vous avez raison.Mais je crois aussi qu'il avait quitté l'otan.
J'aimerais que la politique extérieure de la France soit discutée au Parlement, donc surtout pas laissée entre les mains d'un seul homme,surtout s'il s'appelle Sarkozy
De Gaulle avait sorti la France du Machin,comme il disait en parlant de l'Otan.Tous les présidents qui lui ont succédé ont suivi la même voie.L'actuel a voulu se distinguer et nous a imposé son choix.Colossale erreur.
Et J'espère de toutes mes forces que les otages n'entendent pas ses propos belliqueux car il est probable qu'ils accroissent le danger dans lequel ils se trouvent.Comment ne pas penser à eux en ce week end tragique où deux jeunes gens ont perdu la vie,juste parce qu'ils étaient français? Nous sommes graves et attristés en pensant à ceux qui les aimaient.
J'ai relu la semaine dernière Après la Démocratie d'Emmanuel Todd, et deux ans plus tard, sa lumineuse analyse du sarkozisme donne à penser. Vraiment, tout s'est passé tel que l'avait prévu Todd.

Sarko en effet, tente de nous vendre une démocratie "ethnique", contre quelque chose qui est confusément les islamistes, les musulmans, les Arabes....... Tout cela est sous-entendu, et la "haine viscérale" par l'Arabe, qui vient en territoire noir où le gentil Français allait épouser une Nigérienne, pour le tuer pour rien ainsi que son copain, ça touche à notre émotion même. Alors, après, il n'y aurait pas de revendications, rien en tout cas qui mérite d'être discuté, ça participe de cette vision de l'ennemi par essence, par détermination, et non pour des raisons stratégiques claires.
Par ailleurs, le fait que Sarko prétende que Germaneau ait été exécuté, alors qu'il est forcément mort de sa maladie faute des médicaments appropriés, est probant. Cela n'empêche pas que ses ravisseurs sont des salauds, mais si les Islamistes avaient du coeur, ça se saurait. Toujours l'ennemi qui est le mal par principe essentiel.

Sarko joue à la fois l'intérieur : il essaye de rassembler les Français contre un ennemi, certes indéniable et agressif, mais pas très puissant.
Mais AQMI, les Islamistes, peut faire mal dans nos néo-colonies du désert au coeur de l'exploitation des ressources énergétiques et minières du pays. Et Sarko joue l'extérieur, continuer à contrôler les ressources et les territoires, donc les pays où ils se trouvent et maintenir nos soldats en Afghanistan, pour les ressources, et pour l'alliance avec les USA.

Il a tout à gagner à faire mousser tout cela, d'autant plus que les médias se refocalisent sur le notre chef suprême qui se dresse contre les horribles méchants qui nous menacent.

Je pense que c'est ce que DS voulait dire, mais ça va toujours mieux en le disant.
"La Françafrique n’est qu’un compartiment de cette guerre de domination qui se perpétue dans ses métamorphoses. Le système françafricain a fonctionné imperturbablement, peut-on dire, dans l’ex-empire colonial. L’élimination de toute contestation est encore assurée assez facilement par les dictateurs locaux, au profit de la continuité de l’exploitation. Avec l’assaut sur un site d’Aréva, la puissance française se trouve mise en cause directement. C’est la conséquence tout à fait prévisible du néocolonialisme. Si la décolonisation avait eu lieu, Areva Niger, ci-devant Cogema, serait une compagnie nigérienne, dirigée et encadrée par des Nigériens. Elle aurait développé sur place la technologie de transformation du minerai en uranium. Le Niger exporterait dans le monde entier en son nom propre, son économie serait florissante, ses habitants jouiraient d’un niveau de vie suffisant. On est loin du compte."
http://survie.org/billets-d-afrique/2010/195-octobre-2010/

"Avec Areva, la situation est particulièrement délicate : en retardant l’exploitation d’Imouraren, elle prive le pouvoir d’une partie de ses revenus accroissant ainsi la pression financière sur la junte dans un contexte de suspension de l’aide internationale, de crise alimentaire aiguë. De quoi calmer les ardeurs dans la révision des contrats d’Areva avec le Niger."
http://survie.org/billets-d-afrique/2010/190-avril-2010/article/niger-un-eldorado-minier-si

"C’est très grave que les pays sahéliens, acceptent le déploiement d’une force étrangère, sous prétexte de lutter contre le terrorisme, alors qu’en fait il s’agit de prendre le contrôle du pays, c’est tout !

Cette présence est en lien avec d’autres enjeux, notamment ceux liés à l’exploitation des ressources naturelles. On ne devrait pas accepter cela. Avant les Français, les Américains avaient déjà leur projet pan-Sahel, ce que l’on constate c’est que les Français cherchent à reprendre le contrôle sur ce terrain-là avec la Mauritanie comme tête de pont pour les interventions. La lutte contre Al- Qaïda est une prétexte pour militariser toute la zone, il s’agit plutôt d’une compétition pour accéder aux ressources et les sécuriser. C’est inacceptable, après cinquante ans d’indépendance, d’assister au retour en force de l’armée française sur ce terrain ! C’est une honte !"
http://survie.org/billets-d-afrique/2010/196-novembre-2010/article/niger-moussa-tchangari-difficile-d

http://survie.org/francafrique/article/2008-2010-derives-dictatoriales-en
Ce billet est assez caractéristique - de mon point de vue - de la propension de DS à mélanger les plans.

Que l'intervention en Afghanistan - comme celle, si je ne me trompe, dans la 1ère guerre contre l'Irak (Mitterrand-Bush père) - n'ait pas été approuvée par le Parlement doit-il amener à penser que l'exigence de l'AQMI - constellation de groupes armés au banditisme affirmé et à l'idéologie plaquée - que la France en retire ses troupes est légitime. L'article ne le dit pas, mais le sous entend (toujours de mon point de vue, précisions indispensables pout tenter d'éviter les commentaires hargneux du chercheur de stop ou du cher Ulysse).
Quand est-ce qu'on a droit à la (aux) famille(s) éplorée(s) qui remercie(nt) le président pour avoir tenté l'impossible ?
Ça me fait penser à l'histoire de ce jeune militaire tué en Afghanistan à la suite d'une entreprise mal préparée. Pour le père du jeune homme, hors de question de mettre en cause la responsabilité de l'armée ou de la France. Au contraire, le père indigne a fait le tour des plateaux pour dire sa fierté que son gamin soit mort pour la France. Je crois même qu'il était passé à ASI.
La haine vient du fait qu on soutient; ( les politiques ) l Amerique dans sa croisade pour recuperer les richesses du sous sol de l afghanistan.Aprés L Irak, pratiquement tous les deux mois un village est rasé par des dommages collatéraux .Mais l afghanistan ni est pour pas grand chose du 11:9 c est des Saoudiens qui on fait le coup L Arabie saoudite est une amie de l Amerique une grande democratie ou l on execute a coup de hache les opposants. Ben Laden c est un Saoudien et sa famille (parents) amis personnels à la famille Bush. Alors la France n a rien a gagner en soutenant les U S.il serait bon, que des journalistes creusent un peu mieux le sujet.,au lieu d annoner les memes choses que les politiques.
Merci Daniel de rappeler l'élémentaire.

J'ai l'impression que les journalistes ne réalisent pas qu'en s'alliant aux USA en Afghanistan nous nous sommes officiellement déclarés comme des ennemis des musulmans. S'étonner des retours de bâton c'est faire preuve au choix de naïveté ou de malhonnêteté. C'est terrible ce qu'il s'est passé, et ça m'a vraiment ému, mais c'est la France qui met en danger ses expatriés en participant à l'entreprise de déstabilisation systématique du moyen orient des Etats-Unis.
Retirez nos soldats d'Afghanistan, putain de merde. On est pas un ennemi des peuples. Je préfèrerais que ce soit Sarkozy qui soit éxécuté, plutôt que des innocents, des humanitaires ...
Quelles raisons a-t'on de croire la version officielle qui veut que les otages auraient été exécutés puis abandonnés par les preneurs d'otage ?
Cela paraît fortement improbable. Les otages vivants étaient une assurance-vie pour les preneurs d'otages poursuivis par les armées nigérienne et française.
Les versions divergentes des autorités nigériennes et françaises ne peuvent qu'engendrer le plus grand scepticisme sur la "version officielle" pour tant est qu'il y en ait une.
Ne peut-on pas aussi se poser la question du niveau de risque pris par les militaires dans ce type d'opération en fonction de la nature même des otages : ici deux individus lambdas, ou Germeneau, un simple humanitaire, contre des employés d'un groupe français de premier plan comme Areva, ou des journalistes largement soutenus ?
Je n'aimerais pas être un otage français sous le règne de Sarko.

Germaneau "exécuté" alors que quelques jours plus tard plusieurs espagnols ont été libérés. Pourquoi les otages espagnols ont été libérés. Relisez les commentaires même des "politiques" espagnols qui affirmaient que l'action des militaires français avaient mis en danger les otages espagnols...

Taponier et Guesquières toujours en otage depuis un an alors que l'Elysée affirmait presque qu'ils ne devaient pas y aller... bref, c'est un peu bienfait pour eux... En tout cas, c'est ce que j'ai compris...

5 autres otages au Niger là où la France récupère "son uranium" pour mieux bombarder en Afghanistan...

"Guerre à la France", derrière ce titre chaque "Français de souche" pensera dès-lors que derrière chaque maghrébin se cache un terrorste haineux de la France. Après on nous dira "intégrez-vous", "nous lutterons contre les discriminations" etc...

Hypocrites tous ces médias français, tous ces hommes politiques de droite comme de gauche, voila ce qui me vient à l'esprit.

SEMIR
"La guerre à la France" ... qu'est ce qu'il faut pas lire, franchement ...
A tout les coups, c'est nous qui avons vendus les balles qui ont tués nos compatriotes ...
La haine viscérale... la haine viscérale... Moi j'aime bien la panse de brebis qu'on mange du côté de Tizi Ouzou. Il y a toutefois quelque chose qui me pose problème : c'est la justification de la barbarie par la présence française durant 130 ans au Maghreb qu'était pas encore islamique. Je ne me sens pas du tout responsable des enfumades du maréchal Canrobert et des massacres commis par les unités spéciales (les "einsatskommando" de l'armée française) entre 1830 et 1962 dont beaucoup étaient composées de harkis.
Quand je pense à Cervantès, otage des Barbaresques, et à la marquise de Fresnes (vendue par son mari à un dadey d'Alger) je me demande si je ne devrais pas avoir, moi aussi la haine viscérale des petites têtes à barbe... D'autant que parmi lesdits Barbaresques il y avait beaucoup de "renégats" corses ou maltais (même un... Japonais) : voir ce qu'en dit l'excellent Braudel.
Comme dit toujours un vieux copain dont les bras lui tombent : "Tout ça est indémerdable".
La France s'émeut "unanimement" d'être la cible d'une haine féroce au Maghreb. Ma grille d'analyse est peut-être limitée mais je remarque que notre pays continue d'apporter un soutien sans faille à la Tunisie de Ben Ali qui tire à balles réelles sur son peuple. On connait tous l'argument (bidon): Ben Ali contient les islamistes. Frédéric Miterrand et les autres devraient faire un tour sur youtube et jeter un oeil aux vidéos insoutenables enregistrées au milieu des émeutes. Pas un mot du Quai d'Orsay, ni de Bruxelles d'ailleurs.

La classe politique française me fait penser à Bush se demandant à l'époque pourquoi tant de personnes dans le monde haïssaient l'Amérique.

PS : je suis étonné que M. Schneidermann n'ai fait aucun lien entre les otages du Niger et la Tunisie
Merci Daniel, merci Gavroche.

J'irais même plus loin : à moins que j'aie manqué un épisode, AQMI n'a pas revendiqué l'enlèvement. Alors je m'interroge : s'agit-il vraiment de terrorisme. Dès le début, j'ai trouvé les conditions curieuses, et j'ai pensé que ce pouvait être une affaire personnelle. Peut-être tout faux; mais comme on nous dit depuis qu'ils ont été exécutés dès le début, mon interrogation persiste. Des terroristes enlever des otages pour s'en priver aussitôt? J'arrête, car sinon on va m'accuser de complotisme.

P.S. : entendu à propos des employés d'Areva enlevés : l'un d'eux, (martiniquais, famille visitée par un certain NS, blabla blabla...) était employé par un sous-traitant et non par Areva...basé au Canada. Vrai ou ai-je rêvé? Ai-je rêvé qu'Areva est un fleuron français?
"dicté par l'alliance américaine."
C'est quoi :
"dicté pour notre alliance avec les américains"
"dicté par l'OTAN"
"dicté par les américains"

Votre papier pose les bonnes questions sur les questions que l'on ose justement pas se poser.
Votre "dicté par l'alliance américaine." relève d'un autre registre et affaibli votre travail journalistique.

Votre opinion ne me dérange pas car je la partage mais votre papier serait plus fort sans.
Pour les ressortissants français au sahel, une seule solution: s'habiller en infirmière bulgare. Peut-être ainsi leur vie vaudra t'elle politiquement quelque chose ?
Ce qui m'étonne dans cette belle unanimité, c'est que personne n'ait fait le rapprochement entre cette opération militaire (ratée) pour récupérer les deux otages, et celle du début de l'été 2010, pour sauver Michel Germaneau, opération qui s'était soldée, là aussi, par un échec.

Hier, dans le jité de la 2, on a encore eu droit à un prétendu "expert" es terrorisme, qui a déclaré, entre autres choses, que Michel Germaneau avait été "exécuté" (reprenant mot pour mot les termes de sarkozus minimus), alors que Michel Germaneau est mort faute de soins..., bien avant l'intervention militaire française...

Au lieu d'une analyse des raisons profondes de cette "haine viscérale anti-française", on a eu droit à des images assez gerbantes des habitants de la petite ville d'où étaient originaires les deux jeunes gens, oui, c'est triste, comment on va faire pour se remettre après ça, et à une brève, concernant la mort au combat du 54ème militaire français en Afghanistan.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.