25
Commentaires

Les policiers, ces mal aimés

« La police doit protéger les citoyens et non les frapper ! Stop à la violence ». Tel est le slogan de cette affiche éditée samedi dernier par info'com-CGT (salariés de l'information et de la communication), qui fâche deux syndicats de policiers ainsi que Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur.

Derniers commentaires

Oh ! un dessin de Soulcié (Télérama) qui parle d'un dessin de Plantu (Le Monde) !

--
Tiens,

A Lille, la Police n'aime pas les syndicats : http://www.cnt-f.org/59-62/2016/04/communique-cnt-lille-suite-a-saccage-de-son-local-par-police/

On se demande bien pourquoi à Paris certains s'affublent d'autocollants CNT, hein ? :-/

Pétain, reviens, t'as oublié tes chiens !

:-(
De toutes façons en se fesant crs les candidats signe un truck qui dit qu'ils frappe si on leur en donnes l'ordre, peut importe les raisons. Bon sans parler de bavures déjà le principe fait peur. Ensuite quand on sais a quelle point leurs conditions de travaille sont pouris (parfois envoier en intervention sans avoir eu le temps de dormir) on se doute que ça aranges rien. Il sagit pas d'excuser ou quoi que ce soit simplement d'expliquer que des gens qui ont pas inventer l'eau chaude, pour qui la culture c'est surtout rapport au culturisme, qui ont signer (et qui se font tout un truck de la notion de devoir), qui sont épuiser... Bha déjà ce n'est pas normal de les armer et de leur donner du pouvoir.
La CGT est accusée de "gauchisation". Par Cambadelis, parait-il, qui cause comme Ciotti, qui cause comme Cazeneuve, qui cause comme Lemaire, qui cause comme Philippot, qui causaient tous de la même façon quand, hier, il prenaient la défense de Finkielkraut.

Cette affiche possède l'immense intérêt de montrer que pour ce petit monde, se gauchir est une tare. Critiquer la police violente est mal. Se revendiquer de la vraie gauche est une ineptie. Et ce petit monde parle de plus en plus d'une même voix et ils trustent tous les médias.

Le eux et nous redéfini. Merci à la Nuit Debout d'avoir fait éclater cela au grand jour.
Je n'avait vu une classe politico-médiatique avoir autant peur de ses policiers, à part dans quelques dictatures lointaines.
Une bonne affiche car en effet nous sommes maintenant sous un régime policier oligarchique !

Sans cette protection "policière" le régime s'effondrerait sous la pression citoyenne en seulement quelques jours !

D'ailleurs le cas de l'émeute toulousaine au conseil départemental en est une belle illustration, c'était à un cheveux près que les CRS n'arrivent trop tard pour sauver les politiciens complices de l'oligarchie financière !
Les flics français, comparés aux flics américains, c'est des amateurs.
C'est un peu comme aux Jeux Olympiques. Question médailles d'or, on fait pas le poids.
Une de plus : Couverture de "Que faire face à la police".

Le dessinateur Placid et l'éditeur ont été condamné par la justice pour ça, en 2007.
Extrait de l'affaire expliquée par maître Eolas, Le prophète, oui, les policiers, non ? (Ou : l'affaire Placid) :
Le 18 janvier dernier, la 11e chambre de la cour d'appel de Paris (celle-là même qui examinera un éventuel appel dans l'affaire Charlie Hebdo) a condamné l'auteur, l'éditeur et l'illustrateur d'un livre, à des peines d'amendes pour diffamation envers une administration publique, en l'espèce notre police nationale bien-aimée, au comportement toujours irréprochable.
(...)
"La volonté délibérée de donner une image humiliante et terrifiante de la police est donc établie et le dessin vise l'institution de la police nationale dans son ensemble."
(...)
L'éditeur est condamné pour les deux délits à une amende de 800 euros ; l'auteur à une amende de 1000 euros (outre le fait qu'il peut faire l'objet d'une procédure disciplinaire) et le dessinateur à une amende de 500 euros."
Sinon pour répondre à Olivier ci-dessus, probablement celle-là (1978 - Charlie saison 1).
Mais ça reste à vérifier.
A noter toutefois, qu'une fois, en 75, Charlie collabora avec la police dans la lutte anti-terroriste.

Ce qui n'est probablement pas étranger au 7 janvier 2015... Vengeance, quand tu nous tiens.
J'aimais bien celle-ci, aussi...
Un lien vers un vieux billet (2005) concernant l’enragé
Tant qu'on n'aura pas interdit la police aux membres et sympathisants du FN, on aura des bavures.
Police partout, Justice nulle part.

définition :
Police : armée interne (par les travailleurs contre les travailleurs) de protection des esclavagistes.
Ça remonte à quand la dernière couv' sur les flics à Charlie ?
Merci pour ces belles couvertures. Reiser, quel talent.
L'affiche de Carelman a également été réutilisée par Philippe Caubère pour l'affiche de son spectacle "68 selon Ferdinand" au début des années 2000, dans son cycle "L'homme qui danse".

http://www.philippecaubere.fr/dossier_les_pieces/hommequidanse/hommequidanse.htm
Voici comment en Grande Bretagne se fait la dénonciation des violences policières.

Cette forme quasi professionnelle est-elle plus efficace que la formule des affiches Françaises ?
En tous les cas, le ministre Britannique ne s'en est pas publiquement ému à l'époque et la Police a dit être au courant. Espérons qu'elle en a au moins tiré des leçons.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.