107
Commentaires

Les mystères DSK

Prenons un esprit de matinaute, choisi au hasard

Derniers commentaires

Y a pourtant pas beaucoup de mystères !

L'UMP avait sous le coude toutes les affaires de partouzes et de putes de DSK. Probablement que l'idée était de faire ressortir tout ça au moment où il serait officiellement candidat. DSK se fait chopper la main dans le sac (enfin, c'est une façon de parler hein !) à New York. Ceux qui avaient ces dossiers sous le coude se sont dit "bon, c'est plus tôt qu'on pensait, mais autant l'achever maintenant !". Et ils ont filé 2 ou 3 tuyaux au procureur américain...

Les deux employés ont pu s'enthousiasmer pour tout autre chose ! Peut-être même qu'à ce moment là, ils n'avaient pas pleinement conscience de qui était DSK ! Et qu'ils étaient déjà sur un tout autre sujet de conversation...

Et au final, si c'est vraiment un complot, c'est que DSK était facile à piéger, qu'il n'était pas maître de lui-même, c'est donc un pauvre type, alors bon débarras !

Enfin, pour ma part, je trouve qu'il y a plus de zones d'ombre autour du 11/09/2001 qu'autour des affaires de braguettes de DSK !

A quand un article sur vos doutes autour des attentats du 11/09, Daniel ? Y aurait des théories du complot acceptables, et d'autres ignominieuses ?
Tout cela est il encore nécessaire? je frôle la mort cérébrale (signe aggravant: je baille)
T'chÔ.
- Le fait que Sarko ait décoré auparavant le chef de la police de New-Yorkaise est pure coïncidence.[/i

Il voulait juste avoir le T-shirt NYPD à l'oeil le p'tit Nicolas.
Mais non, il n'y a pas de complot, il n'y a que des coïncidences:
- Le fait que cette affaire éclate dans un hôtel d'une chaîne française, est pure coîncidence.
- Le fait que cet hôtel soit en contact direct avec l'UMP et compte parmi son personnel d'anciennes barbouzes françaises... pure coïncidence.
- Le fait que la victime ait reconnu le prétendu violeur, après que la photo de ce dernier ait été placardée dans tout l'hôtel... pur hasard.
- Que cette même victime, après avoir été Portoricaine, puis Ghanéenne, pour enfin s' avérer Guinéenne, et même de Conakri où il y a aussi un hôtel appartenant à la même chaîne et où le groupe Bolloré craignait un véto du FMI concernant l'attribution de l'adjudication du port... toujours des coïncidences.
- Le fait que Sarko ait décoré auparavant le chef de la police de New-Yorkaise est pure coïncidence.
- Enfin, le fait qu' au bout de huit ans on exhume l'affaire Banon justement à ce moment-là ne peut constituer qu'un malheureux hasard...
Mais non il n'y a pas de complot, on vous dit! Vous avez vraiment l'esprit mal tourné!
Bof ! Que la bande à Sarko ait voulu mettre de l'huile sur le feu et influencer l'enquête, est-ce vraiment étonnant ? Cela expliquerait pourquoi on aurait téléphoné de France pour expliquer certaines circonstances défavorables à DSK. Mais n'est-ce pas une manoeuvre d'opportunité, le mal étant déjà fait, indépendamment de leur action.
Mais est-ce vraiment prouvé, ces coups de fil qui enfonçaient la réputation du prévenu ?

La thèse du complot est quand même peu probable.

Quant aux personnes de la sécurité, leur danse peut être expliquée par n'importe quoi. Un pari sur autre chose, le fait qu'elles ne pouvaient pas encadrer N Diallo et qu'elles étaient contentes que ça lui soit arrivé. N'importe quoi, vraiment.

Et au bout du compte, si vraiment ce qui s'est passé au Sofitel ce jour-là avait été si clair que ça, DSK n'en aurait-il pas déjà parlé, ne se serait-il pas expliqué nettement ?
Cela ne fait pas de lui un coupable, évidemment, je ne le prétends en rien. Mais quelque chose s'est passé, sur lequel il préfère ne pas revenir.
Ne serait-ce que pour garder toutes ses chances pour le reste du procès.

Mais moi ce qui me semble le plus ahurissant dans cette affaire, c'est que malgré cet énorme scandale, le PS n'ait pas été éclaboussé.
DSK a été remplacé à la candidature de la présidence par un autre socialo, qui d'après les sondages, s'apprête à gagner des des proportions comparables.
La détestation envers Sarko est telle que quoi qu'il se passe, on trouve toujours quelqu'un pour le battre à plate couture. Même si cette personne n'a pas beaucoup d'envergure.

Et c'est vrai que ça lasse, toutes ces histoires de DSK, pas sûres et sans queue ni tête. C'est vrai que longtemps nous avons vécu dans une telle ignorance de ce qui s'était passé au Sofitel que les images nous intéressent tout en nous excédant. On est titillé malgré soi par la chute du géant dans le scandale universel et le stupre. L'esprit est excité, agacé, par cette histoire. Tout est bon pour en parler et en reparler.
Je suis de ceux que les éternels rebondissements médiatiques sur DSK lassent considérablement: vivement que ça s'arrête. Surtout que je trouve cet étalage putride absolument indécent.

Mais puisqu'on est à arrêt sur images, je voudrais me concentrer sur la façon dont lémédias ont traité les vidéos, comme s'il s'agissait d'une preuve à charge ou à décharge de DSK dans l'affaire, d'une nouveauté renversante. Une vidéo ne démontre rien, ne prouve rien. Elle montre, et comme toute image, on peut lui faire dire tout et le contraire de tout, ce qui explique que les complotistes en raffolent. Je rappelle ces mots d'Alain Korkos dans un vite dit mémorable:
[quote=Alain Korkos]Une photo [mais ça marche aussi avec une vidéo] peut être convoquée pour n'importe quoi et son contraire. Le cinéaste Chris Marker avait démontré cette vacuité insoupçonnée de l'image dans Lettre de Sibérie (1958) où il colla trois commentaires radicalement différents accompagnés de trois bandes-son différentes sur quatre plans identiques, présentés dans le même ordre
C'est Emmanuel Todd qui, très justement, a utilisé le terme " machin" pour désigner Sarkozy. Or un machin ça machine. Le gang Sarkozy est sûrement capable de tout !
On attend maintenant l'original des vidéos, non zoomées, non recadrées.
qui les a retravaillé, pourquoi?
Ou alors summum de l'imagination complotiste, la caméra a été racadrée en direct... par le technicien vidéo du Sofitel....


(explication, c'est la superposition du deuxième taxi zoomé sur l'image du premier en prenant comme repère les véhicules stationnés. Soit le zoom n'est pas qu'un zoom de la vidéo, puisqu'elle dépasse la cadre, soit la vidéo est rognée, soit la caméra a été refocalisée...)

Allo Accor....
le seul mystère est : un type lancé à toute allure dans le grand huit de sa "vie privée" compte oui ou non arrêter pendant la campagne et à plus forte raison si élu not' président. Si non, comment comptait-il faire passer les "secrétaires", les consentantes à l'insu de leur plein gré ?
Qu'il nous explique comment faire passer tout ce qui est porté à notre connaissance, comme étant la vie privée d'un chef d'état.

Et puis zut : si complot il y avait, n'avait qu'à pas tomber dedans comme un c--! C'était y un grand homme oui ou non ? Un peu de jugeote c'est le minimum. N'avait qu'à appeler la réception. Point final du complot.
J'ai craqué, j'ai fini par la regarder cette vidéo, moi qui consciencieusement refusait de cliquer sur tout lien sur cette affaire. Ben ça confirme assez bien mes positions jusque là :
- vouloir reconnaitre des émotions, et à fortiori leurs origines, sur une caméra de surveillance à 2 images par seconde et sans le son, c'est très prétentieux.
- C'est la résurgence de clichés dignes des plus mauvaises séries B :
- Un coupable est toujours nerveux
- Une victime est toujours physiquement effondrée et son unique soucis est toujours d'aller immédiatement à la police. Elle ne ment jamais.
- Les témoins non complices font toujours des témoignages objectifs et non biaisés - un peu comme des machines quoi.
- Quelqu'un qui se réveille dans la nuit au milieu d'un cauchemar se dresse toujours brusquement dans son lit (rien à voir, mais c'est mon cliché préféré).
- ...
- finalement, si l'Elysée, Hollande, ou le KGB s'est arrangé pour savonner la planche au sieur DSK, j'en ai rien à carrer. C'est comme l'affaire Clearstream 2, ça va pas m'arracher des larmes. Et si on me parle de viol de démocratie en privant par ce complot la France du président qu'elle se serait élue, je répondrait que la première imposture, c'était de considérer DSK comme étant un homme de gauche.

Bref Daniel, je vous encourage à résister !

PS: mes hypothèses pour la danse du scalp :
- l'un vient d'apprendre à l'autre qu'il avait enfin réussi à coucher avec la femme du patron (qu'ils peuvent pas blairer).
- l'un vient d'apprendre à l'autre que leur combine pour frauder le fisc a marché
- Ils peuvent pas blairer Diallo qu'est rien qu'une cafteuse qui les roule dans la farine tous les jours
- Ils peuvent pas blairer DSK qui laisse pas de pourboire.
- Ils viennent de convaincre Diallo que c'était pas un troussage de domestique, mais un viol et qu'il fallait porter plainte. Ainsi ils vont toucher le paquet de pognon qu'on leur a promis si ils faisaient tomber le gros frenchy lubrique.
De la matière pour un nouveau chapitre dans" Sarko m'a tuer "de Fabrice Lhomme et David Davet ?
Réhabilité, enfin! il aurait même retrouvé un poste au FMI, au service de sécurité:
Désormais, il monte lagarde

Oui, je sais ou est la sortie
Dominique : 9 lettres.
Strauss Kahn : 11 lettres.

9/11, ça vous dit rien ?
Le problème avec les conspirationnistes, c'est que pour eux, n'importe quel détail est une "preuve". DSK a fait ceci -> c'est une preuve. DSK n'a pas fait cela -> une autre preuve.

D'ailleurs, on peut jouer à ce petit jeu là: DSK n'était pas paniqué, c'est la preuve qu'il était innocent. De plus, il est allé au restaurant juste après, c'est la preuve qu'il voulait mettre en scène l'innocence.

Sérieusement, j'ai tenté une ou deux fois de discuter avec des conspirationnistes, c'est peine perdue. Vous êtes sommés d'expliquer le moindre détail de ce qu'ils appellent la "théorie officielle". Quand vous expliquez un détail, ils vous en sortent un autre, sans arrêt. Par contre que toutes les théories conspirationnistes comportent des failles logiques gigantesques ne les dérangent pas plus que ça. Dans la discussion en question, le conspirationniste soutenait que c'était un un coup de l'UMP, et non un viol. Quand je lui demandais "dans ce cas, quid des prélèvements ADN", il m'avait soutenu que c'était un coup monté. Le fait que son scénario (impliquant la complicité du gouvernement) soit dix fois plus complexe et invraisemblable que simplement une agression ne le gênait pas le moins du monde.

Donc, non merci, pas de chroniques où des hurluberlus qui croient à leur machins dur comme fer, en dépit de toute logique, et qui de toute manière présupposent des choses énormes tout en critiquant tout ce qu'on peut leur dire....
Des comploteurs qui ne savent pas où se trouvent les caméras, pour se réjouir de leur complot à l'abri des regards...
Une comploteuse qui ne joue pas la femme violée comme dans Plus belle la vie...

Un minable couloir même pas bien éclairé où elle aurait pu jouer la scène de manière explicite... Même le cuistot ne sait pas qu'on y tourne un complot et qui passe dans le champ de la caméra, comme une andouille... Les comploteuts n'avaient même pas pensé à fermer les portes de la scène... Amateurs !

Un prétendu agresseur qui marche tranquillement en bon père de famille, alors que nous savons que tous les agresseurs de france/navarre sont condamnés à la danse de saint-guy... c'est d'ailleurs à ça qu'on les reconnait...

Une mata-hari même pas belle... au fait que devient celle-là, la moche fausse femme de chambre tentarice de vieillard lubrique ? (faut au moins ça, une mocheté, pour allumer les ardeurs au delà d'un certain kilométrage... ils pensent à tout les futés organisateurs de complot).
Et nous avons aussi, tenez-vous bien, une nettoyeuse de piaules qui entre et sort deux/trois fois dans la chambre qu'elle doit nettoyer ! On ne les enferme pas avec le seau et la balayette jusqu'à ce que tout brille ?

Incroyable, non ? Le mystère s'épaissit, le suspense est à son comble !

Et maintenant, cerise sur le gateau, nous aurions 2 (deux, nom d'un képi !) fonctionnaires qui bossent le dimanche !!! L'utilisation du conditionnel s'impose, tant la chose est absurde dans un pays de fainéants.

Pire que les comploteurs dans cette affaire, je ne vois pas.
En marge du Club DSK, je m'apprête à créer le site "Rehab DSK".
Pas d'ambiguïté : il ne s'agit pas, comme pourrait le laisser supposer le terme anglais, de tenter de le guérir de son addiction, mais bel et bien, au vu des dernières révélations, de le réhabiliter.
J'ai déjà contacté Launay qui a accepté d'y écrire un billet d'humeur avec des phrases en gras et en couleur qui vont bien flasher.
Freudqo, toujours sur les dents, contribuera lui aussi à l'opération blanchiment (de DSK, pas de son dentier).
Chacun d'entre vous pourra participer, s'il le souhaite. Notre mot d'ordre solidaire sera : "Nous sommes tou(te)s des obsédé(e)s sexuel(le)s".
Je compte sur vous.
Marrant : le titre est explicite ; si on en a marre du feuilleton DSK d'Epstein et de Taubmann (sans oublier Guéant : Ah ! cette séquence à l'Assemblée nationale où il passe du sourire méprisant à la vocifération) et qu'on lit DSK dans un titre, en principe on va voir ailleurs si qu'on cause de Merko et Sarkel, de l'andouillette AAAAA ou tout autre sujet plus digne d'intérêt !
On peut supposer que si les hebdos continuent d'exploiter le filon DSK c'est que les lecteurs ne sont pas las.

Il est vrai que ça rebondit et que la petite vidéo vaut son pesant de beurre de cacahuètes.
Ah qu'on l'avait moqué le journaliste "d'investigations" étatsunien : même pas cap de la sortir sa vidéo. Bon, maintenant on se rabat sur son erreur (grossière sur la forme, mais mineure sur le fond) de la durée de la danse du scalp. Vidéo d'abord niée par Sofitel, puis admise et maintenant montrée.
Un DSK pas paniqué, une future plaignante pas prostrée aux épaules apparemment sans traumatisme, un interrogatoire de la sécurité de l'hôtel dans un couloir où on voit passer notamment un cuistot... ça ne prouve rien certes, mais ça contredit pas mal d'affirmations de la fameuse NYPD, chère à Sarko, au début de l'affaire.
//Cette circonstance particulière n'invalide certes pas la thèse d'un complot du gouvernement français contre DSK. Mais disons qu'elle place la barre très haut.//

Pas très claire, cette formulation. S’agit-il de la barre du complot, ou de la barre de circulez il n’y a rien à voir qu’un obsédé diront les uns libertin diront les autres* ?

Perso j’aurais écrit : « Cette circonstance particulière n’avalise certes pas… »

* Ce balancement, c'est pour éviter les foudres de Freudqo :-)
allez avouez donc capitaine sinon je vous envoie Taubmann et Leclerc vous tirer les vers du nez : zaviez entendu dire que les @sicionados pro DSK allaient quitter votre navire et vous leur offrez ce forum avant Noyel c'est bien ça ???

et sinon, petit remake et de plus en plus d'actualités, l'an passé les pantins style Berlu, Sarko donnaient encore l'illusion d'un pouvoir...
mais aujourd'hui, parce qu'ils ont été ou seront remplacés manu militari par les financiers épigones de Milton Friedman, nous savons qui détient très exactement le pouvoir !..

Le choeur des esclaves, Rome, Riccardo MUTI
Et rien là dessus...
http://blogs.mediapart.fr/blog/rimbus/091211/quand-le-president-donne-lextreme-onction-ou-les-limites-du-story-telling

La mort d'un policier en présence du Chef de l'état... trop beau pour être vrai, non ?
Mais enfin Daniel, vous avez lu l'aveu dans la mâchoire de DSK, affaire classée. Pas besoin de théorie du complot quand on peut faire ça.
Tout ça pue un maximum et pas seulement du fait de DSK,mais aussi.
Dieu du ciel! Des fonctionnaires qui travaillent! Et en plus le jour du seigneur? Incroyable!
C'est une blague mais elle facile.
Tiens y'avait longtemps...
Et sinon, y'a aussi cette manipulation
Grosse fatigue.
Le seul intérêt de la théorie du complot, ce n'est pas de réhabiliter DSK, mais ce serait que le pétard explose dans les mains de ceux qui auraient voulu le lancer... non ? Alors là je veux bien souscrire à cette théorie... Mais je le trouve bien long à exploser ce pétard, il faut pourtant que ça soit avant le premier tour..; Et le pétard Bettencourt, et Takiedinne et tous les autres ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.