309
Commentaires

"Les juifs sont plus vigilants que les Noirs"

En quelques mots, un homme, sans aucun mandat, a fait reculer le gouvernement sur une question très symbolique : faut-il célébrer officiellement le cinquantième anniversaire de la mort de Louis-Ferdinand Céline, écrivain français reconnu comme l'un des plus grands du vingtième siècle, mais aussi violent pamphlétaire antisémite ? D'où Serge Klarsfeld, puisqu'il s'agit de lui, puise-t-il cette légitimité qui lui est reconnue par le gouvernement et les médias français ? Comment l'utilise-t-il et quelles limites se fixe-t-il ? L'historien, avocat et président de l'Association des fils et filles de déportés juifs de France (FFDJF) est notre invité.

Derniers commentaires

Excellente émission, excellentes questions, magnifique et émouvante chanson ♥♥♥

La censure est toujours LA mauvaise réponse.
Un texte ou une oeuvre, de quelque nature qu'elle soit, doit être connue pour pouvoir être critiquée en connaissance de cause.
Sinon on s'en remet à des censeurs qui décident de ce qui est bon pour les autres.
Aujourd'hui les censeurs sont supposés être du "bon" côté mais l'histoire nous a appris, plus qu'abondamment, que ce genre de situation peut se retourner cap pour cap.
Ceux qui font le choix de la censure sont des gens dangereux, ils préfèrent l'interdiction à l'éducation, l'autorité à la conscience, exactement comme les nazis ou les inquisiteurs de l'Église Romaine.
Pourquoi ne pas faire d'autodafés des oeuvres jugées pernicieuses ? Quelle différence avec l'interdiction ?
Comment démonter les thèses racistes, nazies, colonialistes et autres si on ne peut les juger sur pièces mais uniquement en acceptant des jugements clé en main émanant d'individus qui n'ont que la légitimité que la paresse et l'ignorance des peuples ainsi que la corruption de leurs dirigeants leur confèrent ?
C'est comme ceux qui descendent en flammes un film qu'ils n'ont pas vu en se fiant uniquement aux jugements des critiques professionnels.
C'est la méthode du "laissez-nous penser à votre place et votez comme on vous dit de le faire".
Il n'y a pas de différence entre une dictature qui interdit et une "démocratie" qui censure.
Tout d'abord, sachez que je ne l'ai lu aucune des contributions jusque là postées. Ça part dans tous les sens, concurrence des victimes et tutti quanti... Basta !
Concernant les pamphlets (il y en a quatre si on compte Mea Culpa écrit à son retour d'URSS), il est quand même utile, voire fondamental de bien se mettre dans la tête que l'interdit qui pèse sur leur publication (après la seconde guerre mondiale puisque durant l'occupation, réédition il y a eu) résulte d'une volonté de leur auteur (puis de Lucette sa compagne). Pour les avoir lu, je peux affirmer qu'il y a de véritables appels au meurtre et une volonté sans détours de ralliement à la politique antisémite mené par *moustache* de l'autre côté du Rhin. Les mots ne sont peut-être pas des balles mais il est inutile de vouloir laver Céline de son implication intellectuelle (toute "littéraire"). Il n'y a que se pencher sur les lettres ouvertes envoyés aux journaux collaborationnistes où Céline regrette que la dé-judaïsation soit si modérée...
On peut tout à fait reconnaître un talent immense à Monsieur Destouches sans pour autant nier la saloperie de ses appels au meurtre.
J'ai dit.
bonjour


l'émission était intéressante jusqu'à un dérapage du presentateur sur un supposé lobby juif en france

des fois je me demande si celui-ci ne serail pas un peu anti.................? ( voir également l 'interview qu'il a donné sur france inter , dans lequel il dit qu'il se fou de savoir si ( je ne sais plus qui) est antisémite ou non.

- - - -déjà je trouve qu' il aurait fallu revenir un peu plus longtemps sur les exploits de serge
klarsfeld dans sa chasse aux nazis et aux collaborateurs ayant échappés aux poursuites après guerre . .aujourd hui cela parait évident d'en parler mais aller chercher des nazis qui se sont cachés en amérique du sud, qui à l'époque étaient des dictatures...


les réactions sur ce forum sont typiquement françaises ; on a mal agit avec vous pendant la guerre, cela fait 65 ans maintenant que la guerre est finie alors arretez de nous saouler

un comportement irresponsable qui consiste à oublier l histoire de son pays , car c 'est plus facile de passer du temps devant une ps3
que de chercher à comprendre pourquoi plus de 70000 juifs français ont été livrés aux nazis pendant ma guerre


et après cela , l'explication fourre-tout : il y a un lobby juif en france
c'est quoi cette complaisance et ce cirage de pompe sans rire? peur de l'anatheme?
Chouette , plus qu'un siècle avant qu'Israël ne soit accusé de nettoyage ethnique et puni pour crimes de guerre voire crimes contre l' humanité...D 'accord il ne restera plus un Palestinien en Palestine mais au moins justice sera faite, n' est-ce pas monsieur Klarsfeld?

Il n' utilise pas le terme d' "occupés" pour parler des Territoires palestiniens "occupés" mais de " territoires ..." désolée, je n' arrive pas me souvenir de sa périphrase...se reporter à l' émission.

Il mentionne les Tziganes, les Arméniens, tous peuples dont l'histoire est terriblement douloureuse ...Mais Klarsfeld aurait-il un problème avec la couleur noire???

Quant à l' existence de lobbies juifs en France, nous prendrait-il pour des crétins???

Pas terrible ce monsieur...

marie
Honorable, cette homme a fait ce qui lui semblait bon de faire, c'est ce que j'en ressens.
Les lobby pour moi, c'est de la merde, mais pour ce qui est de la réaction et de la prise de décision de l'état, ça se justifie.
Autant se justifie de faire d'une émission sur ce sujet, c'est légitime.

En ce qui concerne cette campagne menée contre la SNCF aux usa, j'ai l'impression que c'est d'avantage quelque chose qui vise
des intérêts purement économiques ou quelque chose comme ça. En matière de communication ajouter la bonne foi de cet homme
qui témoigne de sa déportation qui fut je n'en doute pas un seul instant un calvaire (je ne doute pas non plus de sa sincérité),
révèle une manipulation grossière mais qui fait mouche.

La chanson à la fin de la demoiselle est fort bien écrite, le poème lu par l'invité m'a également beaucoup ému.

Merci à vous une fois de plus.
Un lobby c'est un groupe de pression constitué dans le but de défendre les intérêts d'un groupe de personnes partageant des convergences d'intérêt. Il n'y aucune honte ni connotation infamante dans le fait de dire que le CRIJF est un lobby (très puissant), pas plus de dire que les constructeurs automobiles ou les sociétés pétrolières ont créé des lobbys afin de pousser dans le sens de leurs intérêts la législation.

Les lobbys sont légaux aux USA, qui sont bien moins hypocrites que la prétendue irréprochable République française, qui en a autant mais les cache bien plus soigneusement pour cacher d'éventuelles collusions d'intérêt peu brillantes. On commence à découvrir des choses à ce sujet dans l'affaire Mediator.

Quand quelqu'un d'aussi brillant que Klarsfeld père affirme benoîtement qu'il n'y a pas de lobby juif, non, non, mon bon monsieur (et son asso, et le CRIJF c'est quoi alors ?) je trouve qu'il insulte l'intelligence des spectateurs et des contradicteurs. Dommage que DS ne l'ait pas plus poussé sur cette question.
les juifs sont "plus"
ça devient trés lourd de voir ce "les juifs" et non quelques un, ou certain !!!! voilà rien à ajouter.
je trouve ça gerbant, cette amalgame qui tu fait !
l'histoire se répète, alors on voit et lit toujours les mêmes conneries.
Certains juifs se sentent "plus", surement, comme des blancs aussi, se sentent "plus", bref,.... j'ai la nausée
Il est important de savoir que les juifs sont "plus" [ici n'importe quel qualificatif valorisant] que tous les autres péquenauds de la planète :

Ce sont leurs mères qui le disent, elles sont bien placées pour le savoir !

Et puis c'est quand même le peuple élu, ça compte !

Non ?
Allez savoir pourquoi, gros malaise avec ce titre, cette phrase.
Je croyais bêtement que justement il ne fallait jamais nommer les noirs, les verts, les jaunes, les juifs, les arabes... Comprends plus rien.
Mais alors est-ce à dire qu'il peut y avoir un noir juif plus vigilant qu'un juif pas noir mais qui se fout de la connerie ambiante ? Fichtre ? Si oui, comment les partager ?
Est-ce que les portugais sont eux aussi plus gais que les espagnols, qui eux sont gnols, tout le monde sait ça.
Je crois que cette émission restera dans son tiroir, je ne la regarderai pas.

---------------
15h40 : Petite modif : j'ai envoyé ce qui précède avant d'avoir lu les commentaires des autres asinautes. Je ne suis donc pas seule à penser ce que je pense et à voir ce que je vois.
Le temps ne fait rien à l'affaire.
Faut-il être contemporain de évènements, avoir dû subir la mort d'un parent, d'un enfant.......pour avoir le droit d'être protégé par l'état ? C'est ce que semblait penser M. Klarsfeld quand il disait qu'il y avait maintenant des rues Thiers, des places Napoléon III ....Fi donc des valeurs universelles ! Quand aux propos sur la moindre vigilance des noirs, je les trouve indignes et contre productifs pour la cause très honorable qu'il défend.
Cette petite, très petite (insignifiante ?) phrase-citation-titre m'évoque la vision d'une société plus segmentariste que communautariste.
M'enfin tant que les lois naturelles de la marchandisation sont satisfaites tout continue à aller pour le mieux dans le meilleur des mondes.

A propos de Céline, commémoration nationale d'un écrivain, mouais...un de plus un de moins, son génie ne m'a pas effleuré (je suis probablement trop intellectuellement trop faible) et ne fait pas partie de mon identité (nationale ou individuelle ??).
Le ministère de la culture n' a vraiment aucune utilité réelle tel qu' il est conçu; au ministère de l'éducation on pense quoi de ses commémorations...


PS: petit texte grand que j'ai découvert récemment qu'il me plaît de retranscrire, de Sitting Bull (1875):

" Voyez mes frères, le printemps est venu;
la terre a reçu l'étreinte du soleil, et nous verrons bientôt le fruit de cet amour !
Chaque graine s'éveille et de même chaque animal prend vie.
C'est à ce mystérieux pouvoir que nous devons nous aussi notre existence;
c'est pourquoi nous concédons à nos voisins, même à nos voisins animaux, le même droit qu'à nous d'habiter cette terre.
Pourtant, écoutez moi, vous tous, nous avons maintenant affaire à une autre espèce:
- petite et faible quand nos pères l'ont rencontrée pour la première fois, mais aujourd'hui grande et arrogante.
Assez étrangement, ils ont dans l'idée d'épuiser le sol et l'amour de posséder est chez eux une maladie.
Ces gens-là ont établi beaucoup de règles que les riches peuvent briser mais non les pauvres.
Ils prélèvent des taxes sur les pauvres et les faibles pour entretenir les riches qui gouvernent.
Ils revendiquent notre mère à tous, la terre, pour leur propre usage et se barricadent contre leurs voisins;
ils la défigurent avec leurs constructions et leurs ordures.
Cette nation est pareille à un torrent de neige fondue qui sort de son lit et détruit tout sur son passage.
Nous ne pouvons vivre côte à côte."
Franchement, ce genre d'émission est à éviter. Jusqu'à quand va t'on nous rebattre les oreilles avec les méchants racistes et gna, gna, gna...

Tout le monde (ou presque) était raciste avant la deuxième guerre mondiale. C'est, en partie, ce qui structurait l'espace mentale ici comme ailleurs. Jaurés, bon colonialiste qui voulait élever les peuples colonisés, Victor Hugo qui lui avait ses sauvages de l'intérieur, les bretons entre autres, les directives du ministère de la guerre durant la Grande Guerre recommandant de distribuer sur le front les troupes en fonction de leurs caractères supposés, les lettres de mon Général, les boches qui étaient comme ci, les italiens comme çà, et les polaks, et les noirs, et les arabes, etc, etc.... Alors faire le procès d'un Céline n'a strictement aucun intérêt, sinon historique. Et ne pas vouloir l'inclure dans les commémorations prévues est ridicule. Certes pas plus que les commémorations elles mêmes, j'en conviens.

Les juifs ne sont pas plus vigilants ils sont simplement plus présents notamment dans les médias et donc défendent avec une grande constance leurs intérêts, ou ce qu'ils pensent être leurs intérêts. Pas sur que de faire interdire un débat avec Stephane Hessel ou de porter plainte contre Edgard Morin ou Daniel Mermet soit de bonne politique.

Enfin, il est significatif que M. Klarsfeld renvoie les noirs au CRAN, construit sur le modèle du CRIF, faut-il le rappeler; il ne fait par là que nous renvoyer sa vision communautaire de la société. Heureusement qu'un Victor Schoelcher, n'a pas dit aux esclaves, noirs pour la plupart , "Démerder vous les p'tits gars"!
Il est sidérant qu'on s'appesantisse sur le rôle de la SNCF pendant la seconde guerre mondiale alors que celle-ci a reconnu son rôle depuis plusieurs années :
http://deuxiemeguerremondia.forumactif.com/t2258-la-sncf-dans-le-conflit-mais-aujourd-hui
ainsi que les déclarations de Serge Klarsfeld dans l'émission...

Il faut plutôt voir dans cette mascarade la tentative de concurrents américains (compagnies aériennes ou ferroviaires) de torpiller la candidature de la SNCF sur le TGV californien. Cet acharnement sur la SNCF s'apparente plutôt à une manipulation économique, donc les médias se sont gentiment fait l'écho sans chercher plus avant visiblement.

Se draper derrière une loi américaine est d'autant plus drôle que certaines entreprises locales n'ont pas reconnu leur rôle dans la Shoah, en premier lieu desquelles IBM qui ne peut donc, dans le cadre de ces lois, répondre aux appels d'offre gouvernementaux américain...
http://fr.wikipedia.org/wiki/International_Business_Machines#IBM_et_le_r.C3.A9gime_nazi
Une émission intéressante, et, comme certains l'ont dit dans les forums, qui ne part pas dans le sens où on l'attendrait.

Quelques remarques sur le contenu :

- Concernant Céline, la position de Serge Klarsfeld est tout à fait compréhensible, attendu que Céline a eu des positions antisémites assumées, traduites par des actes (la publication de ses pamphlets), contemporaines aux persécutions et déportations et jamais regrettées. On peut légitimement se poser la question de la commémoration, surtout en considérant les termes dans lesquels sont posées les commémorations. Et clairement, le ministère de la Culture aurait dû, au moment de la préparation des commémorations, anticiper le fait que ce choix allait porter à controverse et préparer son argumentation pour défendre son choix, ou alors ne pas inscrire Céline au programme. Nous ne sommes pas dans un cas de lobbying ici, mais dans un cas de manque de réflexion et/ou de courage politique.
La question est mal posée si l'on estime qu'il s'agit d'un jugement intrinsèque du talent ou même de la morale de Céline... C'est plutôt une question d'adéquation avec les valeurs de la République.

- Concernant les remarques de Klarsfeld sur le racisme et le CRAN, c'est également recevable. Si l'on en croit l'émission, l'engagement de Serge Klarsfeld s'articule autour de la Shoah, du point de vue des familles de victimes, et du refus de l'impunité pour les coupables, nazis et collaborateurs. Un angle d'attaque, donc, qui est celui de la victime, et donc pas celui de l'universalisme. Dans sa position (défenseur des intérêts de familles de victimes de la Shoah), c'est cohérent : il n'est pas obligé d'avoir un discours portant sur la justice et l'humanité en général (ce qui pourrait être nécessaire s'il se revendiquait d'une autre casquette, mais ce n'est pas le cas). D'après l'image qu'en donne l'émission, il semble plutôt être un homme d'action (c'est à dire que ses engagements ne sont pas des déclarations de principe sur papier), on peut comprendre dans ce cas qu'il restreigne son champ d'action, ce n'est pas possible d'agir dans tous les sens.
On oublie aussi, et ce n'est pas rappelé dans l'émission, qu'il a fallu beaucoup de temps et beaucoup d'investissement d'associations, de victimes, etc., pour que la Shoah soit reconnue pour ce qu'elle est : il y a quelques déclarations de Simone Veil ou de Primo Levi, par exemple, sur le peu de place donnée pendant longtemps aux rescapés des camps, et la dénomination floue donnée aux camps (de concentration, d'extermination...). Je me rappelle avoir lu quelque part que c'est le téléfilm américain Holocauste qui a réellement lancé la sensibilisation de masse au génocide des juifs d'Europe, en 1978 ! Autant dire qu'on peut comprendre qu'un type comme Klarsfeld qui s'est bagarré toute sa vie pour la reconnaissance des crimes commis pendant la Shoah puisse dire aux associations de défense des droits des noirs qu'elles ont aussi du boulot.
(C'est aussi assez intéressant dans la vision de la société donnée : si Klarsfeld n'avait pas pris cette option, il aurait sans doute été dans la déploration du racisme ou de l'intolérance universelle et/ou française "les gens sont antisémites, les gens sont racistes" ; or, il semble rejeter cette explication, comme il rejette le principe de la culpabilité du français moyen dans la collaboration, pour, finalement, donner aux associations le rôle de garde-fou contre les dérapages qui peuvent arriver, et qui arrivent toujours dans les sociétés. Ce rôle de garde-fou, cela peut effectivement mener à une sorte de communautarisation des mémoires, mais quelque part, c'est peut-être une conception plus honnête que celle qui opposerait la Mémoire universelle, l'Humanisme, le Progrès à... à qui ? La position inverse, à mon avis, c'est BHL avec son idée de l'antisémitisme ou du fascisme inhérent à l'esprit français, par exemple (contre lequel s'élève BHL, qui du coup est l'Humanisme et le Progrès contre les tenants de l'Anti-Humain, on l'aura compris). La position de Klarsfeld, finalement, me paraît mieux respecter l'espace du débat public : il y a des choses qu'il n'accepte pas (l'impunité, la commémoration à mauvais escient), mais il semble pouvoir discuter sur des bases saines (les faits historiques) et n'a pas l'air de trop se mêler de la morale publique et universelle)

Quelques regrets :

- C'était un peu rapide, la présentation de Serge Klarsfeld, pour des gens qui ne connaissent pas vraiment (comme moi). Il donne l'air d'être droit dans ses bottes, dans son rôle, et honnête, mais, en lisant certaines remarques dans le forum, il aurait peut-être valu le coup d'appuyer plus la question de ses relations avec le pouvoir (les différents présidents, Arno et Sarkozy, etc.), et de parler un peu de son fils : ses prises de positions et surtout la défense de la SNCF !
Je me demande aussi si Serge Klarsfeld a eu, par le passé, des prises de position sur beaucoup de sujets ne touchant pas directement son champ d'action (sur la politique d'Israël, par exemple). Cela confirmerait ou infirmerait ma théorie exprimée plus haut.

- Surtout, j'ai un peu le sentiment que le sujet est intéressant (et l'émission est intéressante), mais que Serge Klarsfeld n'était pas la meilleure personne à interroger sur ce point, qu'on est un peu passé à côté. La protestation face à la commémoration de Céline était légitime, Klarsfeld était dans son rôle de président d'association de familles de victimes de la Shoah, on peut difficilement parler de lobbying ici. La volte-face de Frédéric Mitterrand est brusque, mais, comme je le dis plus haut, c'était à eux d'anticiper la controverse et d'être capable d'y répondre, s'ils voulaient tenir leur position.
Il me semble que sur ce point, interroger quelqu'un du CRIF aurait peut-être été plus pertinent : il me semble (mais je me trompe peut-être) qu'ils crient plus facilement à l'antisémitisme et qu'ils ont une activité plus forte de dénonciation, avec moins de légitimité que SK. En fait, SK est un militant, et il est plutôt clair et à l'aise dans son positionnement ; ç'aurait peut-être été plus intéressant, dans cette optique, d'inviter une figure juive de France pour qui le positionnement face à la mémoire de la Shoah, face à Israël, est problématique, entre les questions d'appartenance, d'universalité...
Pour une formule raciste, c'est une formule raciste !
En voyant arriver peu de temps après "l'événement" les affiches "Habit rouge" et "Idylle", je me suis demandé si ce n'était tout simplement pas une opération de com'. Les "cibles" de ces parfums n'ont aucune gène face aux propos tenus.
En juxtaposant les deux affiches, on forme un curieux couple sado-maso BCBG... La cravache dans les dos pour l'un avec un air dur et hautain, un dos nu offert pour l'autre, avec je ne sais quoi de "vas-y-je suis-ta-chose" dans le regard...
Curieux, curieux, mélange !
Je ne serai pas client ! Et j'ai bien aimé les messages "guerlain ça pue" collés à l'aide de merdes de chien sur les vitrines des parfumeurs !
C'est quand même incroyable que personne ne pense à rappeler à Klarsfeld père qui était l'avocat de la SNCF lors des procès de 2001 aux USA et 2006 en France: son fils Arno. (voir ici) On se demande si cela permet aux Klarsfeld d'être bien placés pour juger de cette affaire, surtout si l'on a été grassement payé pour le prestige de son nom.
Bonjour,

Je vous préviens, je suis complètement hors-sujet sur ce forum.... Mais je ne sais quelle est la bonne place pour poster cette requête, alors....

Aujourd'hui l'équipe de france de handball est une nouvelle fois championne du monde:

Comme d'habitude, il a été impossible de suivre les matchs, sur internet comme à la télé, puisque Sport+ détient les droits et il est même impossible d'acheter le visionnage du tournoi sur le site du mondial quand on a une adresse ip francaise (ce que je trouve juste inacceptable).
Comme d'habitude, france télévision ne diffuse que la finale...
Comme d'habitude, les joueurs et sélectionneurs se plaignent de leur sous-médiatisation...
Comme d'habitude, le forum de ses émissions sportives déborde de messages qui se plaignent du défaut de programmation de ce sport.... Alors meme que le hand a plus de licenciés en france que le rugby par exemple....

Je ne lis jamais de sujet concernant le traitement médiatique du sport sur asi...

Peut-être pourriez-vous nous organiser une petite émission sur ce sujet? Je crois qu'il peut y avoir un interêt, meme pour nos asinautes les plus réfractaires au sport: Comment se gèrent les droits de diffusion, quelle est la ligne éditoriale des émissions, pourquoi la domination exclusive du foot malgré les déboires que l'on connait lors du dernier mondial? En quoi la mediatisation est-elle positive ou negative vis-à-vis des résultats d'une équipe? Comment les fédérations (mais aussi les sélectionneurs et joueurs) gerent-ils leur sous (ou sur) mediatisation etc....

Et puis je me dis qu'une personnalité comme Claude Onesta à Asi, cela pourrait donner une émission passionnante, bien au delà des questions plus générales suggérées plus haut....

Je crois qu'asi pourrait se saisir de l'actualité récente, pour apporter un regard nouveau sur ces sujets (peut-être un peu rabachés).

merci d'avance!
Pourquoi inviter Klarsfeld et seul par-dessus le marché. Je n'ai pas tenu jusqu'au bout. Les propos de ce sakosiste dont le fils est à Matignon m'ont considérablement irritée, d'autant qu'il joue les naïfs: les juifs doivent défendre les juifs, les noirs, les noirs. Lamentable. Pour tous ceux qui, comme moi , ont connu l'influence de Céline pendant l'occupation, le seul problème de cette célébration est qu'un ministre de la culture ait osé cautionné cette liste. Ce n'est pas sa première lâcheté (la plus récente à propos de la Tunisie). Marre des célébrations.
Quant à Céline il s'est déshonoré lui-même mais a eu vite de vaillants défenseurs dès les année 50. Et d'écrivain,
de grand écrivain est passé au rang de génie. Un peu beaucoup ,non?
Repentance et responsabilité historique.

Encore une fois, ne faisons pas un contresens en demandant aux gouvernements postérieurs à 1945 de s’excuser pour des fautes qu’ils n’ont pas commises.
Seuls, les historiens, journalistes du passé, sont habilités à mettre en lumière les faits avérés donc leur imputation à tel ou tel.

La reconnaissance qui peut en résulter est la venue d’un chef d’état à une fête commémorative en relation avec ces faits et à leur éventuelle célébration annuelle après une décision de l’Assemblée nationale et du Sénat réunis.

Souvenons-nous que la connaissance historique est relativement incomplète et révisable au fil du temps grâce aux témoignages ou écrits émergeant du passé.
Une remarque au passage : Saint-Louis figure toujours bien au programme de l'école primaire en cycle 3.
Le succès de Klarsfeld dans cette affaire va probablement lui donner des idées : il pourrait essayer auprès d'un autre ministre neuneu, hortefeux, de faire sauter les contraventions des membres (à jour de cotisation bien sûr, pour éviter les abus) de son association.
Quant à fredo, il a dans cette affaire baissé son froc encore plus vite que sur un ring thailandais ou une plage tunisienne ...

Autre chose concernant cette émission : je ne vais pas supporter longtemps les séquences des connards qui me braillent la pub dans les oreilles au début et à la fin des videos.
une très remarquable émission.Compliments
Art Spielgman a été primé à Angoulème pour sa BD culte "Maus"

Encore un juif célébré, alors qu'il n'a jamais évoqué la traite négrière, le massacre des indiens ou le génocide culturel breton.

Le lobby juif se dévoile de jour en jour.





Bon, je résume là certains propos ici qui me semble un rien nauséabond. Mais je dois être intoxiqué par la propagande des médias contrôlés par les Juifs, même sur ASI.
A ce sujet, il serait bon de lire la préface du document de la célébration.



Le premier paragraphe de cette préface dit ceci : "Il n’est pas facile mais il est passionnant d’établir une liste des individus dignes d’être célébrés ; c’est-à-dire de ceux dont la vie, l’œuvre, la conduite morale, les valeurs qu’ils symbolisent sont, aujourd’hui, reconnues comme remarquables."


Qu'en est-il de la vie, de la conduite morale et des valeurs de Céline ?



On pourra longtemps s'interroger sur le fait que les lecteurs et les admirateurs inconditionnels de Céline aient tant besoin de cette célébration car cette recherche d'honneurs me paraît en contradiction totale avec le caractère et la nature de l'œuvre de l'auteur.



De même, sera-t-on fortement tentés de demander à tous ces lecteurs d'assumer le fait que Céline fait bien exception en tant qu'auteur à la fois inassimilable et irrécupérable.



Et l'on pourra toujours regretter que ces lecteurs ne comprennent pas la nécessité d'une telle responsabilité.


Et pour toutes ces raisons...



Le choix de Céline était un choix imbécile et irresponsable car Céline n’est pas un auteur que l'on peut célébrer comme l'on célèbrerait Hugo, Zola, Pagnol, Proust…




Le ministre de la culture prenant le risque de se voir déjugé par une association qui, non contente de contester sa politique - ce qui est son droit le plus absolu -, ira jusqu'à lui dicter ses choix, ce qui est inacceptable ; sans oublier le fait que nombre d'associations à caractère ethnique ou autres (homosexuels, féministes...) pourront à loisir se poser la question de savoir si un ministre de la culture aurait accepté un tel diktat s'il s'était agi d'un autre auteur et d'une autre cible communautaire.



Double risque donc : celui de renforcer le soupçon d'un "deux poids deux mesures" au profit d'une communauté en particulier, et d'un "pour les uns tout est permis, pour les autres, tout est interdit".




Faire le choix d'inclure Céline à une telle célébration, c'est faire preuve d'un manque de discernement indigne d'un ministre de la République, et qui plus est, ministre de la culture qui, jour après jour, s’avère être un très mauvais "politique" (méconnaissances des symboles et de leur utilisation) ; un Frédéric Mitterrand décidément maladroit, inconstant, incohérent, et finalement : bien superficiel.





***




Non ! Céline n'est pas un auteur comme les autres ; son racisme, son anti-sémitisme, sa haine de l'humanité interdisent toute tentative de normalisation, voire de banalisation, d'une œuvre qui, aussi originale soit-elle, impose un devoir de vigilance ("œuvre originale" dans le sens de… œuvre sans précédent, si on oublie un moment celle du Marquis de Sade... mais dans un tout autre domaine : celui des mœurs, de la sexualité et du pouvoir).





Auteur d’exception, Céline ne convient pas une reconnaissance de cette nature car son œuvre mérite bien mieux qu’une célébration qui le rangerait parmi d’autres figures littéraires qui ne pourront jamais prétendre à un tel régime d’exception dans ce vaste champ d’investigation de nos démons les plus intimes et les plus obsessionnels qu’est aussi la littérature.


_________

Serge ULESKI Littérature et actualité
[sub][/sub]
Comme beaucoup je suis choqué et profondément déçu par les propos de Klarsfeld, parce qu'il est victime d'un mal entendu commis régulièrement : parce qu'il a défendu son clocher on pense qu'il défend l'humanité...

Franchement à choisir je préfère admirer quelqu'un qui défend tous les opprimés, noirs, juifs, basanés, blanc, jaune, pauvres et que sais-je, plutôt qu'un mec qui cible son indignation. Il n'y a pas d'emploi du temps pour l'indignation, quand j'observe une forme d'oppression je m'indigne, parce que ce sont les tripes qui réagissent, pas les intérêts des gens me ressemblant de près où de loin.

Pleins de déclarations dans cette interview (on peu pas appeler ça autrement, franchement ça me gonfle sévère ce format alors qu'un débat contradictoire est bien plus positif.) montrent les idées de Klarsfeld, je ne vais en citer qu'une seule : l'utilisation de la formule "territoire qui est encore en discussion", ce n'est plus du domaine de litote, c'est du mensonge.
On apprend aussi d'ailleurs que pour Klarsfeld une bonne réunion débat est une réunion sans trop de monde...bravo.

Cet émission m'aura ouvert les yeux, même si connaissant mieux le fils, j'avais des doutes.
Bonsoir,

Dans votre émission, on oublie assez aisément de mentionner le rôle des résistants cheminots. Déjà, en effet...
Je vous le dit sans détour, et ça change....:
Il faut mener le menteur jusqu'à sa porte, il faut rappeler le rôle crapuleux d'Alain Lipietz et de Françoise Laborde dans cette entreprise révisionniste contre l'Histoire de la Résistance cheminote. Les raisons qui poussent ces 2 falsificateurs à exprimer ces horreurs sont d'ordre économique et politique.

Extrait d'un article d'Acrimed :
"Faut-il lui rappeler que Albert Deberdt et Henri Ployat, tous deux militants du syndicat CGT clandestin, ont été fusillés le 15 septembre 1941 à Lille ? Que Jean Catelas, secrétaire de l’Union des syndicats CGT des cheminots du Nord, a été guillotiné le 24 septembre 1941 ? Que parmi les 27 fusillés de Châteaubriant il y avait un retraité cheminot et deux fils de cheminots dont le jeune Guy Môquet ? Que Pierre Sémard, dirigeant de la Fédération des cheminots CGT et administrateur de la SNCF, a été livré par la police française aux allemands et fusillé le 7 mars 1942 ? […] Que Georges Wodli, secrétaire général de l’Union Alsace-Lorraine, a été pendu le 1er avril 1943 dans les locaux de la gestapo à Strasbourg ? Etc... Nous ne pouvons citer tous ceux qui ont payé de leur vie leur engagement dans la résistance, avec 1 647 cheminots assassinés, la liste serait très longue...

Faut-il lui rappeler que, malgré la farouche répression dont ils étaient victimes, bon nombre de cheminots ont participé activement à la résistance et qu’ils ont ainsi désorganisé les approvisionnements allemands ? Faut-il lui rappeler que leurs actions ont permis d’accélérer de manière décisive l’avancée des troupes alliées ? Faut-il lui rappeler que le 10 août 1944, les cheminots ont déclenché la grève insurrectionnelle qui va permettre la libération de Paris... et que cette grève est la seule à être commémorée chaque année le 10 août à l’Arc de Triomphe ? Faut-il rappeler à Madame Laborde que ces actions de résistance des cheminots ont permis à la SNCF d’être la seule entreprise française à recevoir la Légion d’honneur à titre militaire et la Croix de guerre avec palmes ? Certes, il n’est pas question de dire que tous les cheminots étaient résistants ! Comme partout, il y avait des collabos à la SNCF, notamment dans son état major, mais passer de quelques collaborations individuelles à une collaboration collective des cheminots, c’est franchir le pas du détournement de l’histoire ! "

Au revoir.
Pas de lobby juif!! Il y a quelqu'un pour croire ça?
Les juifs peuvent réagir plus vite que les noirs. Pourquoi?
Ils peuvent faire supprimer une commémoration. Pourquoi?
Les réponses sont faciles, je ne les donne pas...
Les juifs ne sont pas seuls sur terre! Il n'ont pas eu le monopole de la souffrance.
Heureusement que Monsieur Hessel existe, que Monsieur Bettelheim a existé et d'autres. Un peu plus ouverts, un peu plus pétris de compassion, parce qu'on désespérerait du genre humain. Quand on voit ce que les israéliens sont capables de faire à Gaza....Au nom de quoi?
Les messages de ce forum me font également penser à la lutte des noirs américains pour l'égalité.

Elle a duré longtemps. A l'époque, les noirs ne fréquentaient pas les restaurants des blancs, par exemple. Ni les écoles. Ni les autobus. Réservés aux blancs, juifs compris.

Alors, ce qui me heurte, moi, et qui m'interpelle vraiment, c'est que quand on est juif, et que nos parents on vécu la shoah, on devrait avoir les yeux grands ouverts. Se battre contre tous les racismes, tous les apartheids. Et pas seulement pour soi.

Ou alors, l'Histoire ne sert à rien.
Je refusais de croire un certain nombre de choses.

Notamment le fait que tout le monde baisse son froc devant les doléances des juifs sur la souffrance de leur parents/familles.

Ou qu'en tout cas les juifs ne réclament rien. C'est les 'autres' (Médias/responsables politiques ou tout autre entité disposant d'un echo considérable) qui de leur propre initiative propulsent la souffrance et les réclamations des juifs tout en haut des événement à forte audience.

Mais là, je n'en reviens absolument pas.

Guerlain bave ce qu'il veut. Personne n'en parle... conclusion de monsieur Klarsfeld :

"C'est aux noirs de se faire entendre ! Ils n'avaient qu'à aller défiler sur les Champs Élysées.. "

..Euh oui, c'est exactement ce qu'ils ont fait et le fait que lui même ne soit pas au courant de cet 'incident' suffit pour indiquer l'absence de couverture médiatique

Alors, il tombe des nues et il se permet en plus de donner des conseils.
Lui qui refusait d'admettre qu'il dispose effectivement d'une force de frappe considérable capable de faire reculer un gouvernement.

Il affirme que "non, il n'y a pas de compétition; mais il y'a une dimension temporelle."
En gros Ça fait moins mal, si c'est ancien.

Je comprends : on a raison de protester, réclamer, manifester, revendiquer etc .. Les autres ben, c'était y a longtemps.
Et de toutes façons ceux qui ont souffert parmi les noirs et les autres ne sont plus là. Alors les jérémiades ça va bien.

Partant de ce point de vue là, un écolier peut répondre que ceux qui ont péri dans les chambres à gaz ne sont plus là, non plus... Qu'est ce qu'on fait ?


Vraiment Daniel, je vous en veux d'avoir si mollement réagi face à l'impertinence de monsieur Klarsfeld
Peut être que le fait d'être dans 'le feu de l'action' inhibe
Et à ce moment là, vous n'avez rien à reprocher à Elise Lucet.
Très belle chanson à la fin. Je n'avais pas vraiment aimé les précédentes bien que bien écrites ; celle là est bien chantée, et le costume et le micro de la chanteuse sont par leur discrétion une bonne chose.

Concernant l'émission, je ne comprends pas très bien ce qui semble être dominant sur ce forum concernant Karlsfeld. Je l'ai trouvé sincère et convaincant, et pas du tout dédaigneux envers la cause de reconnaissance de la traite négrière comme crime contre l'humanité. Il donne juste un mode d'action, important au temps médiatique moderne, et une raison du manque de passion de la cause.

Par contre je ferais le reproche sur l'émission que je ne voyais pas où elle allait, dès le premier tiers ; une introduction présentant plus précisément le plan de l'émission aurait été de bon aloi, puisque le "cas" Céline n'a représenté que la première moitié de celle-ci.


Concernant Daniel Schneidermann, il y a une chose qui me semble intéressante à relever, quand il a abordé le sujet de la traite négrière. Il a dit, en substance: "tout au long du 18eme, 19eme siecles et du 20eme siècle, on ne peut pas dire que les traites négrières aient été reconnues comme un crime contre l'humanité".

Désolé cher Daniel, mais j'ai trouvé cela idiot, puisque pour le 18eme, 19eme siecle et la première moitié du 20eme, cela aurait été bien étrange qu'elles le soient (reconnues comme crime contre l'humanité) : la notion même de crime contre l'humanité, clairement détachée des crimes de guerre, n'existe que depuis la fin de la 2nde guerre mondiale, au procés de Nuremberg.
De plus cela ne prend pas en compte que la traite négrière a été, par le courant humaniste issu des Lumières, au 18eme/19eme siècle, reconnue comme un crime (contre les noirs donc, et plus généralement contre les hommes réduits en esclavage), et c'est surtout comme cela qu'a été justifiée l'abolition de l'esclavage (bien que le gain de productivité ait été aussi un argument avancé, pour convaincre les esclavagistes).
Bref, cette argumentation de DS est bien étrange, elle mélange tout, et je trouve cela bien dangereux.

Enfin, cela risque de choquer, mais je pense que la reconnaissance de la traite négrière comme crime contre l'humanité est très difficile ; de manière générale, pour une telle reconnaissance, il ne suffit pas qu'il y ait un crime odieux contre l'humanité ; il faut aussi qu'il y ait un groupe clairement identifié comme le principal coupable de ce crime. Or, pour la traite négrière, elle a été le fait (organisée) tout autant (en fait bien plus, en nombre et en durée) des populations noires entre elles et des "arabes" (maghreb, persans, bédouins...). Comment faire une telle reconnaissance alors que, grosso modo, seuls les asiatiques et les amérindiens n'y ont pas participées comme esclavagistes ?
(et encore, je crois que les vague mongoles y ont participées).
A lire: "les négriers en terres d'islam", Jacques Heers.
Une heure dix-huit agréable, l'absence de contradicteur est presque complètement comblée par le travail du duo Daniel et Dan, la chronique est bienvenue, la chanson puis la poésie dite par Serge Klarsfeld, tout cela malgré le titre racoleur. La lecture du fil de la discussion la prolonge, Banbou, Sylvain35, Philijp puis le parfait Defamation offert par Gavroche et Koko. Merci
Jolie, l'intervention de la Parisienne libérée. C'est pas forcément assez rock-n'roll pour moi mais je suis éclectique. Il faut toutefois réfléchir à des modifs, elle devrait chanter debout comme il l'a été écrit ailleurs, lui aménager un petit coin de décors ou elle puisse s'exprimer.

J'ai pas lu les posts ou il parait qu'elle s'est fait dézinguer. Ma foi @si à raison de tester de nouveau concepts quitte à abandonner si la mayonnaise ne prend pas au bout de quelques temps. Mais l'avantage du net c'est qu'il y a de la place pour tout le monde et personne n'est forcé de cliquer sur un lien interne du site si une chronique parmi tant d'autres ne nous émoustille pas.

Bref je suis pas certain de devenir un inconditionnel de la Parisienne libérée mais elle est la bien venue et je fais confiance à l'équipe @si pour trouver le format qui lui correspond et capte notre attention.
Pas regardé.
Je sature avec les problèmes des juifs ...
http://traverses.blogs.liberation.fr/yves_michaud/
Emission intéressante mais qui aurait nécessité une Judith.
Conclusion:l'etre humain fait partie des animaux les plus abjects de la création!
Intéressant à lire :
Manière de voir 76 , Le Monde diplomatique , août/septembre 2004
Les génocides dans l'histoire :
- Au temps de Gengis Khan et de Tamerlan
-Le précédent des morisque d'Espagne
-Américains et Amérindiens
-l'Ukraine affamée par Staline
- Folie meurtrière de Khmers rouges
-Autopsie d'un ethnocide planifié au Rwanda
-Timor-Oriental, l'horreur et l'amnésie
-La Turquie hantée par le génocide arménien
-Le rêve perdu des Aborigènes
-La Belgique confrontée à son passé colonial
- Chape de silence sur le partyre malgache
-Famines coloniales , des morts par millions
Il manque cruellement un historien sur le plateau... Un vrai je veux dire, pas un avocat engagé et prétentieux, doté d'un bras assez long pour faire réagir un gouvernement assez idiot pour prendre une décision totalement stupide :
-Pourquoi pointer du doigt Céline alors qu'on pourrait aussi enlever Malraux de certaines "célébrations", pour avoir volé des statuettes dans les temples d'Angkor au Cambodge ?
-On écoute un type qui se présente comme un historien : encore un problème de Wikipédia et de certains journalistes, dont les raccourcis légitiment la parole d'un personnage engagé.
-Encore une fois on reparle du génocide juif comme le génocie suprême : je rappelle, en tant qu'humble prof d'histoire, qu'il n'y a pas d'échelle, de hiérarchie dans la responsabilité ou l'horreur des certains acteurs de l'histoire... Cet homme-là, encore une fois, outrepasse son droit médiatique, de se présenter comme un spécialiste...

--> J'en veux vraiment à Daniel, les flous historiques (définition de la collaboration d'Etat et de la collaboration intellectuelle) sur les définitions ou sur certains thèmes... auraient pu être évités avec la présence d'un historien...
Un lobby juif n'existe pas. pas besoin de volonté, consciente, organisée, cohérente... Des personnalités trop écoutées, trop médiatisées, y compris ce vieux Klarsfeld, par contre, juives ou "pro-juives", ne devraient pas occuper à ce point nos médias.
voir Sarkosy commenter une lecture c'est une moins une perle !!!
Il suffirait pour que tout s'arrête, d'arrêter de donner un quelque nom à une quelconque rue, place, avenue, un quelconque bâtiment et que sais je encore ! .......... De les remplacer par le nom de personnes ayant au cours de leur admirable vie servis, et seulement la cause Humaine.

Ce jour là nous pourrons affirmer, l'Humanité roule vers elle même. L' Homme enfin debout, capable de marcher aura alors compris que nous sommes tous des fils de Dieu pour les uns, que nos frères sont Africains pour les autres.
Nauséabonde Olympe.
Malheureusement tout débat sur l'antisémitisme finit toujours par accoucher de ce genre d'immondices.
Du Céline dans le texte !
pauvre conne
Je ne posterai pas dans ce fil de discussion.
je ne savais pas que Céline était antisémite mais je n'ai pas pu lire voyage au bout de la nuit jusqu'à la fin;
malgrè que je ne sois pas une fan de Céline, je trouve cette interdiction sectaire;
mr Klarsfeld s'est fait plaisir; il a oublié que beaucoup de lecteurs antisémites pourraient aimer lire Céline !
dommage ...
oui il y a un lobby juif puissant et il en fait partie;
je pense que ce lobby joue sur notre culpabilité et c'est malsain mais cela ne regarde que moi
La "mécanique de l'inhumain" c'est une chanson sur les banksters ?
Il a quand même pas voulu lacher qu'il a fait plier Sarkozy et Mitterand. Et aussi voulu faire passer ça comme du zèle d'un fonctionnaire alors que Sorkozy aime beaucoup Celine et F. Mitterand il y a de fortes chances aussi.
Mais a part ça très bonne émission. J'étais d'ailleurs très étonné de sa défense (convaincante) de la SNCF.
Je viens de finir de regarder l'émission et sans être la plus passionnante qu'il ait eu sur ce site elle est intéressante et bien menée.
Daniel Schneiderman demande des précisions, fait en sorte de les obtenir, que demander de plus. Serge Klarsfeld lutte pour une cause, il le fait bien, efficacement. C'est une cause tout à fait légitime. En dehors de ça, je ne le trouve pas donneur de leçon, il ne cherche pas la polémique et ses arguments sont clairs. Il est a mille lieues d'un BHL ou d'un Finkelkraut (qu'il ne manque pas d'étriller). Il a un point de vu, il le défend et reconnais qu'on a le droit de ne pas être d'accord. Je ne connaissais ce monsieur que de nom et de réputation, et bien je le trouve tout à fait honorable et respectable, un grand bonhomme.
C'est pourquoi j'ai du mal a comprendre la virulence de nombreux messages.
Et puis il faut reconnaitre que ça permet de clore définitivement un vieux débat : non, la valeur et le talent ne sont pas héréditaire!
les explicatipons de Daniel sont ici.
La seule chose et elle est essentielle: Aucun lobby,quelqu'il soit,ne devrait-de près on de loin-influencer les décisions d'un pays démocratique.Et même s'il ne l'entend pas ainsi,le lobby en question est intervenu DEUX fois récemment. Deux de trop. Et il l'a emporté.
Petite question sur les droits d'auteur, Les Pamphlets de Céline ne sont publié car sa veuve refuse. Le jour ou les droits de Céline seront libre (ce qui ne devrait pas tarder) ou que sa veuve décède. Qui pourra interdire leur publication ? Serge Klarsfeld parle de provocation à la haine raciale, que je sache le Mein Kampf d'Hitler est trouvable en librairie. Qui pourra interdire une publication de ces livres ? a-t-on eu un précédent d'un livre interdit en France ?

Si quelqu'un à la réponse ? merci d'avance
quant il pleut sur Israël on dit que la météo est antisémite.

Tout ça est usant et contreproductif.
c'est pourtant simple :

vous voulez combattre efficacement l'antisémitisme,
supprimez le sémitisme.
L'analyse de SK est juste.On peut comprendre qu'il ne veuille pas qu'on célèbre un triste sire comme Céline!(ceci dit,je ne l'ai jamais lu!).Mais quelle publicité!.Le couple Karsfeld faisait partie de mes idoles quand j'étais jeune(pourquoi ne voit-on plus la dame?)mais maintenant beaucoup moins:
1°)leur fils
2°)la position prise sur les esclaves noirs
3°)celle sur la Palestine et ce pauvre jeune homme franco-palestinien enfermé dans les geoles Israeliennes.

Les musulmans de l'heure actuelle sont les juifs d'il y a 70 ans.Il faut toujours un bouc émissaire.Dans une moindre mesure,et à leur époque respective les bretons,auvergnats,italiens puis polonais ont subi le mépris des gens en place!

PS:le très grand jeune homme de 93 ans qu'est Stéphane Hessel(qui a fait de la résistance,et a été l'un des rédacteurs de la charte des droits de l'homme de 1948)est juif et dépasse ses origines pour aller vers la justice!

Nombre d'employés de la SNCF ont été reconnus comme de grands résistants.
Le problème n'est pas qu'il y ait des lobbies, mais bien que des gouvernements y cèdent inconsidérémment. Klarsfeld fait son job, c'est sa mission depuis toujours, on ne peut pas lui reprocher grand chose, lui et sa femme ont même été admirables de constance, d'obstination. Le seul scandale dans l'affaire c'est l'attitude du neveu de Mitterrand, le lutineur de vieux boxeurs thaïlandais, l'ami de Carla, le pote de Ben Ali, le ministre le plus lâche, le plus lamentable de ce gouvernement pourtant bien fourni en nullités en tout genre.
Il noie beaucoup le poisson, ce vieux monsieur, s'agissant de la responsabilité de la SNCF. Les arguties comme quoi la SNCF les a amené jusque là et pas jusque là-bas... que ce sont les policiers qui les ont mis dans le train et que le cheminot, ma foi, n'a fait que cheminer, que l'aiguilleur a aiguillé sans plus, und so weiter. Il noie aussi le poisson sur le vrai motif de la polémique avec les USA, qui sont une rivalité industrielle, une histoire de marché bien actuelle et qui n'a que très peu à voir avec les trains de la mort. Il est bien flou sur la question de l'annulation de l'intervention de Stéphane Hessel, difficile de croire qu'il n'est pas du tout au courant. Sur un éventuel lobby juif, pourquoi DS ne pose-t-il pas la question, beaucoup plus judicieuse, d'un lobby pro-israélien? Argutie aussi de distinguer entre produits fabriqués en Palestine occupée ou en Israël, comme si, lors du boycott anti-apartheid, on avait boycotté seulement les produits fabriqués par des noirs, comme si on pouvait faire la différence entre les fruits cultivés ici et les jus stérilisés ailleurs.

Je suis même pas d'accord avec la conclusion de la chanson de "La Parisienne", ce n'est pas une simple signature, tu peux signer tout ce que tu veux, si ya pas toute une suite d'exécutants, pour apporter leur "collaboration" à tous les maillons de la chaîne, à tous les stades de fabrication de l'horreur, rien ne se passe. Un système ne marche pas sans cette kyrielle d'exécutants minuscules dont chacun pourra dire demain "Je ne voulais pas cela. (Mais je n'ai rien fait pour l'empêcher)". Au lieu de nous consterner sur le passé, demandons-nous à quoi nous prêtons aujourd'hui la main pour mettre en place les ligotés dans les avions, les Médiators et Vioxx, les coupures de courant et les expulsions de logement chez les pauvres, la fabrication de produits chimiques qui empoisonnent la planète...
Sur l'affaire Jean paul Guerlain SK dit n'importe quoi, il n'est pas informé (et un tantinet méprisant, genre : nous on sait faire) , et Dan et Daniel manquent d'à propos. Le jour même de la sortie raciste de JP guelain et face à l'apathie de Lise Lucet et de france télévision, la mobilisation a été forte et ilmmédiate, bien évidement grâce à internet. Le Cran, Les Indivisibles, entre autres, se sont démené pour organiser la riposte, notamment par un appel au boycot des produits Guerlain et des actions devant la boutique des champs élysées. Action qui se sont prolongées sur plusieurs semaines.
A l'attention de Philijp, le Grapho-vigilant :
Erratum (mon message de 10 h 10) :
Je ne "scripte" pas mes références, je les "crypte" évidemment.
Maestro Frédéric, a hombros por la puerta grande!
Dire que Frédéric Mitterrand a fait une bourde, c’est le juger bien vite. Jamais il n’aurait réussi à mieux célébrer Céline sans toréer le taureau Klarsfeld comme il l’a fait. Il l’a fait sortir de sa querencia (instinct qui ramène les animaux vers leur endroit favori, pour ceux qui connaissent peu la tauromachie) quand il l’a voulu… una capéa de maestro. Tous les médias, presse internet, toute la toile, ne célèbreront jamais aussi bien tout autre personnage que Céline n’aura été célébré. Même ASI s’est mis de la partie ! Le travail de mémoire exige une autre stature, et je parle à l’historien Klarsfeld, celle de faire toute la lumière et de demander au contraire la publication de tous les pamphlets, même les plus nauséabonds. La République se retrouve bien seule, une fois de plus, si tous les citoyens lisent et relisent Céline pendant cette année de jubilée.
C'est curieux, quand même, cet antiracisme à géométrie variable... Une tribune pour lui tout seul...

En France, notre big boss et sa clique n'arrêtent pas de taper sur les musulmans/arabes et autres bronzés :

- avec des petites phrases assassines (joliment appelées "dérapages") comme Brice Hortefeux, toujours en place
- avec des lois, sur la burqa, sur les "mosquées oui ou non", joyeusement relayées par la presse, sous prétexte de "défendre la laïcité".

mais aussi sur les étrangers en général : le débat sur "l'identité nationale", les expulsions de sans-papiers, la chasse aux rroms, etc...

Mais aussi sur les noirs, "pas encore entrés dans l'Histoire" (limite encore dans leur jungle), pas tout à fait comme nous, voir en Guadeloupe qui a la pognon, les terres, les entreprises... Et qui bosse toujours "comme un nègre" dans les plantations !

Mais pour tout ça, "pas de repentance", non, c'est le Toupty qui l'a dit. Il a parlé des "bienfaits de la colonisation"...

La repentance n'est donc applicable qu'aux seuls juifs. Et éventuellement, selon M. Klarsfeld, aux tziganes, à condition toutefois qu'ils ne soient pas sans papiers chez nous, quoi...

Du coup, il est assez logique que M. Klarsfeld demande :

- La déchéance de nationalité du "terroriste" Salah Hammouri... Il est franco-palestinien, pas juif.

- La condamnation de ceux qui appellent au boycott des produits israéliens fabriqués dans des colonies illégales. Merci, Madame Alliot-Marie...

- L'annulation de la conférence de Stéphane Hessel à l'ENS, merci à la directrice de cette vénérable institution, dont j'ai oublié le nom...

- Et aujourd'hui, la mise au pilori de Céline et de ses livres. Merci M. Frédéric Mitterrand...

Eh oui, le Centre Wisenthal est très actif, partout dans le monde :

Voici ce qu'on peut lire sur une plaquette du Centre Simon Wisenthal, datée de 2004 :

Seule organisation juive présente à la réunion anti-mondialisation du Forum Social Mondial à Porto Alegre, le Centre a montré le détournement de ce mouvement en une plate-forme de propagande haineuse. Le Centre a identifié le calendrier des campagnes internationales coordonnées contre le peuple juif d’Israël et de la Diaspora. Lors du Forum Social Européen de Londres, la « marche de la Paix » est devenue une manifestation paroxystique d’antisémitisme.

Le Haut-commissaire des Nations unies pour les droits de l'homme et le Gouvernement belge ont invité le Centre à témoigner au Séminaire des Pays occidentaux sur « le développement du Programme d'action de la Conférence Mondiale Contre le Racisme en 2001 à Durban ». Après avoir décrit l'effroyable expérience de Durban pour le peuple juif, le Centre a présenté son programme « Outils pour La Tolérance » comme modèle d'action anti-raciste.

Surtout, surtout, pas un mot contre Israël, ce serait de l'antisémitisme.

En France, le Centre a :

Parrainé le Bureau de Vigilance Contre l'Antisémitisme (BVCA), dont la ligne téléphonique d'assistance aux victimes d'incidents antisémites de la région parisienne est subventionnée par l’Association Verbe et Lumière.


L'association responsable de L'annulation de la conférence de Stéphane Hessel à l'ENS

Et qui a saisi le CSA à l'encontre de la chronique de Nicolas Bedos

En ce qui concerne la Grèce, le Centre a :

Condamné les expulsions, les démolitions de maisons et l’érection de murs de ségrégation contre les Roms (gitans) grecs par la Municipalité d'Athènes avant les Jeux Olympiques.


Ce qui ne l'empêche pas de défendre bec et ongles l'érection de "murs de ségrégation" en Israël ...

Fait part de son indignation au Premier ministre danois pour un don par l’organisation « Rébellion » de Copenhague de 50 000 couronnes danoises au Front populaire pour la Libération de la Palestine.

Etc...

Le Centre Wiesenthal est une organisation juive internationale pour les droits de l’homme. Fort de plus de 400000 familles adhérentes, le Centre dont le siège est à Los Angeles possède des bureaux à New York, Toronto, Miami, Jérusalem et Buenos-Aires ; le siège pour l’Europe et les organisations internationales est à Paris.

L'Association Verbe et Lumière - Vigilance, fondée en 2003, a pour objet de contribuer à la
recherche concernant l'Holocauste en France et l'application de ses leçons, afin d’aider les
survivants de la Shoah et leurs héritiers.



Centre Simon Wiesenthal - Verbe et Lumière
64 avenue Marceau, 75008 Paris
Tél. : 01 47 23 76 37 - Fax : 01 47 20 84 01
E-mail : csweurope@compuserve.com
Internet :
www.wiesenthal-europe.com


Alors, j'attends qu'on mette aussi au pilori :

- Antoine Blondin, le joyeux journaliste de l'Equipe, l'auteur du magnifique "Singe en hiver", lui qui avait parlé du "bétail du rail, les trains d'abattage rituel"... Horrible, hein ? Et pourtant, ignoré.

- mais aussi Nimier, Morand, et d'autres, tant qu'on y est...

- mais aussi tiens, Michel Houellebecq, lui c'est le Goncourt qu'il a eu, même s'il tient des propos haineux et racistes à longueur de bouquins et d'interviews... ah pardon, lui, il est juste "subversif"... Et islamophobe.

Alors bientôt, dans le pays jadis des droits de l'homme, on trouvera dans les librairies de la littérature estampillée "propre sur elle"... par exemple Marc Levy (pas parce qu'il est juif, juste parce qu'il écrit de la soupe, et que c'est le premier qui me vient à l'esprit hein...) et pis peut-être, je sais pas ... "la semaine de Suzette" ? Et Houellebecq, bien sûr.

Tous ces gens là oublient que la littérature est le reflet d'une époque, et qu'à ce titre elle nous instruit utilement sur notre Histoire.
Moi, je veux pouvoir tout lire.
J'avais suggéré, le 27 janvier, une émission sur les yeux (mal cousus, bien entendu) des ours en peluche chinois,

C'EST ICI

Je suis exaucé au-delà de mes espérances...

Papoter sur Céline, parfait salaud mais écrivain d'un génie absolu, vous n'avez qu'à demander à mon ami Frédéric Vitoux Académicien ayant succédé à Jacques Laurent au fauteuil N° 15, qui en a fait sa thèse... En 1968 ! Réédition ici pour les retardataires...

Papoter sur Céline disais-je, dès mon deuxième post, quand une partie du monde se soulève contre les tyrans et les voleurs... C'est totalement incroyable : n'y a-t-il rien à dire sur le traitement de ces événements dans nos médias aux ordres (en clair qui attendent qe voir qui sera le vainqueur pour voler au secours de la victoire)

Mon ami Patrice Guyot, du fond du Vietnam, C'EST LÀ me prie de faire part de sa tristesse, tout en précisant qu'il n'est pas surpris !
Où est passé Didier Porte ?

CVE
Euh rien à voir avec le contenu de l'émission, mais ça va durer encore longtemps la chansonnette dailymotion de la Parisienne libérée à la fin de chaque émission, où va-t-on se rendre compte assez vite que c'est quand même bien naze, que les textes sont creux, que les rimes à papa c'est plus qu'ennuyeux, que l'alternative refrain, couplet, refrain, couplet, c'est lourd, et enfin que le principe même d'une petite chansonnette engagée ne casse pas trois patte à un canard (sans parler des pauvres montages sensés illustrer chaque chanson sur le mode clip internet).

Bon je suis peut-être un peu sec, mais le principe de l'intermède, ou postlude musical, surtout celui-là est loin de rendre hommage à une quelconque musique politique, et si le but est simplement de rajouter des petits encas, en guise d'amuse gueule tout le long de l'émission, je trouve ça inutile, le tout perd en cohérence, ce n'est pas parce que La culture (grande ou petite ce qui n'est pas un problème en soit) est souvent servie comme on sert un dessert où comme on entre dans un espace réservée à la critique (style fin d'émission de Taddéï) que ASI doit faire la même chose.

Allez ciao la parisienne libérée, en plus c'est quoi ce nom débile, le contraire du provinciale asservit, l'histoire ne lui donne pas forcément raison...

p.s : pour rappel le refrain "Pour être famarco vigilant Il faudrait interdire Neuilly" est quand même une merveille, du très haut vol, une fine analyse politique, un truc qui dérange quoi...

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

pas de lobby juif en france monsieur klarsfeld ??? ah bon ? et vous pensez faire gober ca a qui ?
Et pour achever de me rendre insupportable, je n'aime pas non plus Voltaire.

http://www.contreculture.org/AG%20Voltaire.html
J'ai trouvé dommage qu'il n'y ait pas eu de débat sur Céline. Peut-être qu'un D@ns le texte aurait été plus approprié. Peut être aussi que la présence d'un spécialiste de Céline aurait pu nous donner quelques éclaircissements.

1) M. Klarsfeld avoue lui-même avoir apprécié Céline quand il était jeune sans connaître ses pamphlets. Je crois que c'est le cas de 99,9% des Français puisque ces sulfureux livres n'ont jamais à ma connaissance été republiés. On parle dans ce débat de livres qu'on ne PEUT pas lire (à part les spécialistes contemporains avec autorisation et certains lettrés de l'époque). On aurait pu creuser cette question : les pamphlets font-ils partie intégrante de son oeuvre, alors même qu'on n'a pas le droit de les lire ? Et si oui, le public ne devrait il pas pouvoir y accéder pour se forger sa propre idée (avec une introduction en guise d'avertissement ?). Ne pouvant personnellement pas les lire, j'ai tendance (je me trompe peut-être) à penser que non.

2) La vie et l'oeuvre : que le gouvernement choisisse de célébrer la vie et les valeurs morales d'un écrivain en tant qu'homme et qu'il pense que cela a autant, voire plus d'importance que son oeuvre, c'est un choix délibéré. Et je crois que personne (de manière politiquement correcte) ne peut contredire le caractère outrancier de Céline : dans ce cas Karlsfeld a raison de le combattre (et il aurait tout de même fallu inviter un spécialiste de la vie de Céline pour confirmer ou non ses dires, replacer les écrits dans le contexte, et rejuger Céline sur des faits ou ses écrits). Ayant vu quelques vidéos de Céline sur la fin de sa vie, je trouve le personnage extrêmement intéressant, dans sa manière d'être et sa manière de vivre, ça aurait valu quelques réflexions sérieuses sur la personnalité des écrivains et sur celle de Céline en particulier (qui était aussi un médecin de la misère).

Après je trouve personnellement que c'est une tendance très actuelle (que je trouve insupportable depuis 20 ans) d'expliquer l'oeuvre par la vie et les opinions personnelles des artistes (CF le nombre de biographies bidons qui sortent, demandez aux universitaires si la Biographie de PPDA sur Hemingway peut servir de point d'appui pour expliquer son oeuvre?). Ne pensez-vous pas que cela demande matière à réflexion ? Certains vont même jusqu'à demander une analyse psychiatrique de Céline... On peut se demander : que veut dire ce "polissage" des artistes en fonction de leurs opinions personnels ou de leur actions politiques ? Allons-y gaiement : Saint-Just et les excès de la révolution ? Rousseau et Machiavel avec les enfants ? Aragon et Staline ? Borgès et Pérone ? etc. Allez savoir pourquoi on ne se pose pas ces questions concernant Platon, Aristote ou Homère ? Et la Bible ?

Bref vous auriez pu poser la question à M.Karsfied, si le gouvernement avait uniquement écrit "l'oeuvre disponible" des écrivains dans son introduction, quelle aurait été sa réaction concernant Céline ?

Je trouve que le débat est resté sur une conception bien trop politique et humaniste de l'oeuvre. Je n'apprécierai certainement pas Céline en tant qu'homme, mais c'est le dernier de mes cadets quand je lis son oeuvre (enfin celle qui est disponible).
Un grand écrivain, même un grand salaud, accède à une vérité supérieure à lui : c'est cette vérité là qui me touche, je me fous de ses petites actions mesquines et de ses sales petites secrets personnels (et si on me demande mon opinion je les condamne volontiers, mais ce n'est PAS une critique littéraire !). Enfin je crois que c'est la force de la littérature (et Deleuze a dit de grandes choses là-dessus), qu'on a tendance à oublier un peu trop vite et qui méritait en tout cas un vrai débat - qui n'a malheureusement pas eu lieu.

Je voterais pour un D@ns le texte sur Céline pour développer tous ces paradoxes insondables concernant l'art et la littérature.
Bravo Beren57 pour votre reprise de volée en forme de point Godwin.
Avouez qu'il est assez facile d'y arriver en prenant pour cible de départ de la discussion un antisémite virulent, soutien du régime vichyste et chaud partisan d'A.H. (je scripte mes références).
J'y serais parvenu plus vite si j'avais mis en marche plus tôt mon ordinateur.
À part cela je ne lâche rien.
J.A. de Gobineau, Léon Daudet ou Robert Brasillach n'avaient pas une mauvaise plume.
Bonnes lectures pour ce week-end.
Je n'ai pas encore regardé l'émission ; je me suis précipité sur les garnitures avant le plat principal : la notule de Julie sur l'émission de M6 et la chanson.
Alors d'abord, un moment de grâce : la timidité, la gêne si adorable de la jeune journaliste... et puis à la fin, la chanson dont je ne cesse d'admirer la simplicité formelle et la pertinence. Cette Parisienne libérée a le chic pour vous ciseler un couplet...
Bref les apparitions des femmes dans l'émission sont des respirations d'air frais...
On peut en savoir un peu plus sur l'inscription de La Bataille d'Alger sur cette liste d'évènements à célébrer compte tenu des valeurs qu'ils portent?
C' 'est simple et c'est le bon sens,
tant que des personnes, témoins directes sont encore vivantes il est regrettable et peu respectueux d' inscrire dans une une commémoration par les pouvoirs publics, une personne ayant été reconnue antisémite et , dans ce cas précis, que cette engagement écrit ait encore un écho important parce que justement il est transporté de manière résiduelle mais continue par son œuvre elle louable.

Le ministère a
fait une erreur en sous évaluant cette question , et même une double, il mobilise l'action de l'association qui veille et elle est dans son rôle, mais dans un même temps en lui accordant avec célérité une réponse positive, il déclenche notre stupéfaction et notre agacement qui nous fait nous interroger sur le poids de cette association qui une fois de plus est dans son rôle ( décentrage du débat )
La bêtise est double, le ministère n'aurait pas du proposer Céline qui par ailleurs ne manque pas de tribunes et tant mieux, mais il n'aurait pas du non plus se plier aux injonctions d'une association sans débattre bref la bêtise dans sa plus belle expression.
Comme le dit sagement Serge Klarsfeld, attendons la cicatrisation de l'histoire, et c'est au fond peu demander...Pour moi, cette phrase clos mon débat intérieur sur la question.
Bonne émission
Je commence un peut a apprécié les chronique en chansons de la parisienne libérée (malgré le coté ringard qui s'en dégage), elle chante pas mal, elle à un petit talent d'écriture, de parolière...
...mais pitié, qu'elle trouve quelqu'un pour la musique, ou du moins quelqu'un qui a un vrais talent d'arrangeur, parce que trois pouet dans deux synthés logiciels gratuit, c'est dur...
Homme profondemment honnête en effet, qui avec son épouse ont accomplit un travail salutaire .

Après je passe en mode vulgaire excusez moi , mais si ils avaient pu faire chambre a part pendant quelques mois il y a 45 ans ca nous aurait évité des trucs du genre " http://www.dailymotion.com/video/xek80d_roms-arno-klarsfeld-approuve_news " (j'adore le "ils reçoivent 300 euros " )

ps: a la base j'allais dire si il avait pu garder ses c*** dans son sl*** mais ca aurait de fait été vraiment trop vulgaire . et il y a bien d'autres exemples de la bassesse du rejeton , mais j'ai pas le courage de tout ressortir .
merci @si de m'avoir fait redécouvrir cet homme qui m'a paru profondément honnête.
Je ne vais pas regarder cette émission. Je ne supporte pas les Klarsfeld, leurs manipulations et prosélytisme. Je suis moi-même petit fils de déporté et de massacrés. D'un côté des juifs (raflés comme tels), de l'autre des Résistants athées de vieille tradition parisienne. Je ne me reconnais pas du tout dans leur organisation qui a fait appel au betar dans plusieurs « coups », comme à Cologne, voici plusieurs années.
Ce qui me gêne le plus est le sectarisme et la tendance à dépolitiser la question du racisme politique, en une lutte du bien contre le mal, et à instituer une morale théocratique. Entre un imbécile raciste, des thèses racistes élaborées ou l'application de lois racistes, on ne peut pas appliquer le même jugement. Mais ce n'est pas le débat.

Je regrette que les Klarsfeld aient tiré la couverture à eux. Car je pense en effet que Céline, certes grand écrivain, ne mérite aucun honneur national. Non pas seulement à cause de son antisémitisme (le grand homme peut aussi être très con... mais c'était aussi des prises de position publiques), mais parce qu'il était un proche et un soutien actif du gouvernement fasciste de Pétain, avec lequel il s'est d'ailleurs exilé à Sigmarinen.
Sur Céline : Quand Klarsfeld insiste sur la formulation "son oeuvre, sa vie, ses valeurs morales...", différente de "son oeuvre ou ses valeurs morales", vous auriez dû lui demander s'il aurait accepté la célébration s'il y avait eu un "ou". Mais il a raison de dire que c'est pas à l'Etat de "célébrer" qui que ce soit.

Sur la différence avec les Noirs, il est un peu léger. Il pourrait par exemple lui-même se bouger contre Guerlain, en vertu du fait que toutes les victimes de discriminations et d'injustice sont solidaires.

A part ça, il dit que si le boycott de BDS visait les produits des colonies et non les produits israéliens, il serait acceptable.
Précisément, mais Israël met un poing d'honneur à étiqueter "Israël" des produits fabriqués hors des frontières de 67. Il n'y a donc aucun moyen de faire la différence... A cause d'un choix politique israélien ! Le cas des oranges de Jaffa est emblématique.

De plus, le boycott ne vise clairement pas "Israël", mais bien la politique de colonisation, puisque sont également ciblées des entreprises européennes qui construisent les colonies (Caterpilar, Vinci, Veolia...) ou qui produisent à bas coût dans les territoires et profitent néanmoins du tampon israélien à l'exportation (Brita...).

Mais bon, au moins Klarsfeld n'est pas outrancier comme MAM, qui a affirmé (devant le diner du Crif, puis dans une circulaire ministérielle) que le boycott visait les "produits cacher".
le "voyage" m'est tombé des mains. en plus il m'avait été offert par un garçon amoureux. je sais plus où j'ai foutu ce livre...
Ah comme on les aime, nos communautaristes à la petite semaine...

Extrait d'entretien avec Céline:
Journaliste: "Quel est le genre d'hommes que vous aimez le plus?"
LFC: "les constructeurs"
Journaliste: "Quel est le genre d'hommes que vous détestez le plus?"
LFC: "les destructeurs"

Tout est dit...
Encore une émission "intéressante" qui, grâce à une question qui déclenche une révélation de l'invité ou un témoignage bouleversant, peut devenir une émission exceptionnelle, extrêmement stimulante !
Alors, s'il vous plait, ne gâchez plus le plaisir ou l'émotion : arrêtez de faire venir cette chanteuse... Sttoooooooooopppppppp !!!!!!
Wouaw Beren57 ?
Vous avez le culot de parler d'autodafé en évoquant votre littérateur vedette et la belle époque tant appréciée par ce personnage vomitif ?
Je préfère mes intransigeances éthiques à votre esthétisme de bourgeois.
Salaud, as-tu du génie ?
Il y aura toujours de grandes âmes pour défendre ta mémoire et dissimuler sous la carpette tes abjections pour mieux se souvenir de ton style et de tes "fulgurances".
Je passe mon temps à lire et je me ferais très facilement à l'idée que Céline disparaisse du patrimoine littéraire français.
Je vous recommande la lecture de Mein Kampf, Beren57, vous y trouverez peut-être aussi quelques joyaux à promouvoir.
D'accord pour dire que Serge Klarsfeld puise toujours dans ce réservoir intarissable qu'est "l'antisémitisme" , avec, pardon, toujours les mêmes arguments ... mais qu'en est-il de ses positions lorsque le CRIF fait interdire une conférence d'un JUIF- RESISTANT de surcroit - Stephane ESSEL, qui s'indigne sur les pratiques d'Israël dans la bande de Gaza??? On n'a pas beaucoup entendu sa voix ...
ANTISEMITISME ET ANTISIONISTE ne sont pas, me semble t-il, du même ordre ![ Et à force de vouloir confondre les deux, les Juifs ne peuvent aller que droit dans le mur ... des "lamentations" ? Mais Yave veille sans doute sur leur sort ?
Une athée normale !!!
Très belle émission !
Ce monsieur est beaucoup plus intéresssant que son fils !
La discussion était enlevée et DS a posé les bonnes questions.

Comme prévu, les forums se déchainent.

Voilà ! C'était un soir de guerre ordinaire pendant que les Egyptiens se batttent, que les forces de l'ordre tunisiennes chassent les manifestants de la Médina de Tunis, et que dans la bande de Gaza, des enfants meurent de faim.

Un soir comme plein d'autres.
Ras le bol des pamoisons sur les qualités "littéraires" de Céline et des récurrents préliminaires différenciant l'auteur de son œuvre qui ceci et cela !
Céline était un salaud antisémite et l'est resté jusqu'au dernier de ses jours sans jamais un regret exprimé.
Éditerait-on ou exalterait-on l'oeuvre de tel écrivain célébrant la pédophilie ou appelant aujourd'hui à des crimes racistes.
Si LE PEN avait le "talent" de Céline serait-il l'objet de tant d'égards.
Je pense qu'il aurait mieux valu enterrer les écrits de Céline avec son cadavre.
En tout cas respect à Monsieur Klarsfeld d'avoir botté le cul des intellos du Sarkosistan qui ont du renoncer à leurs messes noires.
Et merci pour le poème final.
Isaac Katznelson sert mieux la littérature que l'enfant chéri de notre république.
Merci ! Merci !


Merci Dan pour ce travail si bien préparé comme toujours. Merci Daniel. Merci Mr Klarsfeld.

Merci la Parisienne libérée. J’avais peur pour elle après un tel sujet. Mais elle est dans le sobre et touchant.

Merci pour cette émission Mr Klarsfeld, merci pour vos combats. Dommage que vous ne soyez pas sur d’autres barricades disent certains. Ils ont raison. Vous auriez dû crier contre Guerlain. Mais moi qu’ai-je fait ce jour là ? Ai-je crié ? Et eux qu’ont-ils faits ce jour là ? Ont-ils au moins appelé 10 amis pour leur dire le scandale. Ont-ils été manifester ?

Céline me bouleverse, me renverse. Je lis puis relis… Mais fait-il partie « de ceux dont la vie, l’œuvre, la conduite morale, les valeurs qu’ils symbolisent sont, aujourd’hui, reconnues comme remarquables » comme le dit le texte officiel ?

Peut-être disent certains. Mais ont-ils lu ça dans « L'Ecole des cadavres » (1938), dans lequel il dénonce un « monde enjuivé » qui n’est qu’une phrase parmi ces paragraphes entiers, ces pages qui s’additionnent, puis se multiplient, ces pages jamais regrettées, ce pamphlet qui n’est qu’un parmi les autres pamphlets, les autres articles :
« Les juifs, racialement, sont des monstres, des hybrides, des loupés tiraillés qui doivent disparaître. […] Dans l'élevage humain, ce ne sont, tout bluff à part, que bâtards gangréneux, ravageurs, pourrisseurs. Le juif n'a jamais été persécuté par les aryens. Il s'est persécuté lui-même. Il est le damné des tiraillements de sa viande d'hybride. »

Alors Mr Klarsfeld lui il a dit qu’il n’était pas d’accord. Il a répondu à Europe1 qui lui demandait son avis, puis il a rédigé un communiqué qu’il a faxé à l’AFP. Quel lobbing inqualifiable disent certains !

Ils sont partout disaient certains autres.

Mais avoir la nausée en lisant le forum d’@Si ça je ne l’avais pas imaginé avant ce soir.
Le texte lumineux et incandescent de "Voyage au bout de la nuit" ou de "Mort à crédit" se défend tout seul et n'a pas besoin des courbettes ennuyeuses de cette république sarkozienne, d'ailleurs fort peu culturelle. Je n'ai pas grande considération pour l'homme Céline mais si je devais emporter un livre, un seul, sur une île déserte, ce serait "le Voyage au bout de la nuit" pour ses fulgurances stylistiques et son exploration méticuleuse de la nature humaine. Ce n'est pas une révélation, les bons sentiments ne font pas nécessairement de la bonne littérature. Céline se marrerait bien de tout ce tintamarre ...
Très bonne émission, bravo. Je fais un peu le même constat que Paul Galiana un peu au dessus, c'est pas le match attendu. Mais ca reste toutefois un beau match. On sent que vous avez donné tout ce que vous pouviez. Mais l'argumentaire de Klarsfeld est assez imparable. Quelques titillements de ligne jaune, mais il faut dires que les questions sont épineuses. Son seul réel faux pas marquant dans ce débat c'est lorsqu'il responsabiliser le CRIF. Mais en même temps on ne peut pas en vouloir au bonhomme de ne pas se livrer a tous les combats du monde, qui en est riche, et de ne pas se tenir au courant de tous. Ce n'est pas pour autant qu'il ne se bat pas pour une même justice de la dignité humaine. Il est peut être l'une des rares bonnes pommes dans le monde du combat contre l'antisémitisme, ou peut être qu'il est trop habile et que son argumentaire est excellemment bien rodé, allez savoir. Mais moi j'y ai cru.

Mais il y a quelque chose que je n'ai pas encore vu relever jusqu'ici... C'est le fait que le journaliste soit allé lui demander son avis sans qu'il aie rien demandé a personne... Déjà j'aimerais bien qu'il y aie un suivi de votre part concernant ses propos, et d'autre part, si ca se confirme... Eh ben on est mal barrés... C'est encore pire qu'un lobby pesant sur le pouvoir et sur les patrons de presse... C'est la presse qui se censure elle même d'avance et qui, faute de pouvoir censurer directement le pouvoir quand celui-ci fait une boulette, alerte des associations de défense de la mémoire de la déportation pour leur donner immédiatement après une belle tribune... Et pouf, le ministre se soumet docilement sans avoir a presser le bouton outre mesure... C'est dramatique ! Tout ca pour un truc dont tout le monde se fout, qui ne change rien a notre vie de tous les jours, et dont personne n'aurait entendu parler sans cela. Même Klarsfeld le dit ! Je sais pas moi, on en est ou la ? Au point ou c'est dans les écoles de journalisme elles même qu'on leur enseigne de traquer avec un microscope tout ce qui pourrait avoir de près ou de très loin un rapport approximatif avec l'antisémitisme ? Au secours !!

Bon cela étant dit... J'annonce quelques fortes prévisions orageuses sur le forum, avec tendance nette a la déferlante commun-autiste. D'ailleurs on a un bon échantillon avec sylvain35 justement au dessus de ma tête a l'heure ou je vous parle... Mais je prévois également quelques chutes de points godwin, et quelques légères giboulées nationalistes. D'ici la fin de la journée de demain nous commencerons sans doute a voir arriver un brouillard Israelo-Palestinien-Pro-Anti-Sémite-Sioniste qui marquera l'arrivée imminente d'une tempête de force 10. Pour résumer : Ça va clasher dans tous les recoins moi j'vous l'dis ! Ca risque d'etre plaisant a regarder tout ca.

Round 1 ! Fight !
le combat de klarsfeld contre d'immondes salopards humains trop humains est/était louable, honorable et nécessaire.
les écrits antisémites de céline sont en libre service sur le net, pas besoin d'acheter pour gerber tranquille chez soi.
mais pour qui a lu et aimé, admiré, été estomaqué par le voyage au bout de la nuit, ce "procès" post mortem est franchement dégueulasse. il s'agit pas de célébrer quelqu'un ayant eu ou n'ayant pas eu des opinions, mais un écrivain qui a écrit un chef d'oeuvre de la littérature française. toute proportion gardée, c'est comme de refuser d'admirer/voir les films de kazan. oui, c'est vrai, il y a eu avant et pendant la dernière guerre des écrivains à la fois doués et nobles dans leur attitude, et il y a eu des artistes américains doués et nobles dans leur attitude pendant le maccarthysme. et à côté, il y a eu des gens qui furent d'immenses artistes, qui ont fait de grandes oeuvres, mais dont on n'aurait pas voulu comme voisin. on cause de quoi ? de politique ou d'art ?
c'est encore à peu de frais une médaille de vertu que s'octroie ce gouvernement lamentable.
Il manque cruellement un contradicteur sur le plateau!

Comme le dit un commentaire ici, à écouter Klarsfeld, il n'y a qu'un problème sémantique dans la présentation disant honorer l'oeuvre, la pensée, la conduite morale et les valeurs qu'il symbolisent etc. Et qu'il suffisait de changer un et en ou pour que son seul argument ne tienne plus.
Je préciserais dailleur que le texte exacte qu'il cite dit que cette suite de caractéristiques est séparée de virgules, et pas du mot "ET". On peut donc déjà le comprendre comme un "OU"!

La république française célèbre d'autres auteurs tout aussi condamnable et pourtant on n'y trouve rien à y redire. On assume son histoire et on célèbre ce qui célébrable: le génie romanesque de céline, point. Le jour ou la république célèbre céline pour son engagement personnel, effectivement on sera en droit de critiquer.

La question du poid de monsieur klarfeld n'a pas été résolu dans ce plateau.
Et je trouve étrange de ne pas avoir abordé une question pourtant évidente: le fait que son fils soit à l'UMP (et ami personnel de Sarko si je ne me trompes pas, et ex de carla si je ne me trompes toujours pas)

Ensuite, effectivement qu'il défende les arméniens et tziganes au même titre que les juifs, mais qu'ils laissent le CRAN se débrouiller pour les autres formes de racismes, c'est un peu limite.
Je trouve dommage qu'en france on parle de "racisme et antisémitisme", alors que l'antisémitisme est un racisme parmi les autrres, avec ses caractéristiques et son histoire, mais aucun racisme n'est plus ou moins condamnable qu'un autre.

La question d'un supposé lobby juif en france est également assez vite balayé. Quel est le vrai pouvoir d'influence du CRIF sur l'état contrairement au CRAN? peut être que quand on parle de lobby juif en france, on ne parle finalement que du CRIF, mais rien que celà mérite débat.

Et le lobby juif est balayé par un simple non, alors que le lobby juif américain évoqué semble lui tout à fait évident.
Il aurait été intéressant de comparer les deux situations... Pourquoi les Etats Unis ont un lobby juif réel, et que la france n'en n'aurait qu'un fantasmé?

Sinon, comme le disent d'autres commentaires, le reportage américain est profondément malhonnête et reflète surtout le protectionnisme américain, qui refuse que de gros contrats juteux soient donnés à la france et pas à une entreprise américaine.
Est ce qu'ils sont si regardant dès qu'ils commercent avec l'allemagne?
Et , est ce qu'ils boycottent Coca ou IBM qui ont été bien plus volontairement impliqués à l'époque.

Ce qui m'étonne c'est qu'on parle de la SNCF comme d'une personne, qui aurait mal agit pendant la guerre et à qui on demande de s'excuser aujourd'hui... Mais Ca n'est pas une personne!!! Il n'y a plus AUCUN salarié à la SNCF qui y était à l'époque, et le président n'est pas le fils de etc.
A ce sujet: regarder le documentaire http://www.thecorporation.com/ qui analyse l'entreprise, personne morale, sous l'angle de la psychiatrie, et conclue qu'elle satisfait tous les symptomes du psychopathe!

Enfin il aurait fallu relever un argument tout aussi malhonnête vis à vis de la SNCF, dans le reportage il est dit que la SNCF a gagné de l'argent, sur l'opération de déportation. Or il me semble que c'est faux, si elle a été réquisitionnée, elle n'en n'a pas tiré profit. Encore une fois, contrairement aux américaines.

J'ai beaucoup ris aussi sur le fienkelkraut trop timoré :)

Et enfin dire que la Shoah est un sujet beaucoup plus sensible que la traite des noirs parcequ'il est plus proche de nous. Je veux bien, mais ça fait quand même 65 ans. Il est profondément injuste de faire encore porter à la jeunnesse d'aujourd'hui le poid d'une culpabilité de l'état aussi ancienne.
Et quand monsieur Klasfeld dit que c'est juste parcequ'il reste encore des anciennes victimes de la shoah pour réagir au quart de tour, je suis désolé mais c'est sans fin, puisque lui même n'a pas été déporté. Il représente les fils et fille de déportés. (certe ils ont souffert directement de l'absence de leurs parents) mais quand même dans cette logique qu'est ce qui empêche de créer une asso de petits fils de déportés, puis de descendants de déportés etc etc.
Ce n'est pas ainsi que l'on peut faire le deuil de cette époque et passer à autre chose.
Que les assos de fils de déportés fassent de l'éducation dans les écoles etc c'est très bien, mais qu'ils réagissent au quart de tour au moindre petit truc insignifiant comme cette affaire céline, c'est idiot, et abusé. A ce propos monsieur Klarsfeld (que je préfère très largement écouter qu'un Fienkelkraut, car le débat ici est possible) atteint quand même une sorte de point goodwin, une exagération assez malhonnête. Car si on lui répond que cette affaire sur céline est un point de détail finalement peu important, il répond que si on avait laissé Hitler faire tout ce qu'il voulait il n'y aurait plus de juifs du tout. C'est une magnifique exagération intellectuellement malhonnête quand même.

L'intervention contre cette femme qui éditait Brasillach, m'a beaucopup choqué dans le reportage. la phrase "et bien dites le", qui la pousse à se défendre de bien préciser qu'elle condamne la déportation des enfants.
Elle est obligé par son interlocuteur de le préciser!! Parceque ca ne vas pas de sois?
Je trouve celà très représentatif, du fait que dans ce pays on n'a pas la présomption d'innocence en ce qui concerne l'antisémitisme, sauf quand on est soit même juif (on a l'immunité automatique). Et c'est parfois vrai pour les autres formes de racismes.

Du coup cette femme est présumée coupable, avant d'avoir bien précisé qu'elle trouvait ça audieux. C'est grave!
On dit bien qu'une caractéristique de l'antisémitisme est la paranoïa d'un complot juif qui se cache, ment, ne dis pas qui il est.
Et bien dans la lutte contre l'antisémitisme il y a le même phénomène inversé! Une paranoïa d'une haine antisémite (à l'ancienne) qui serait là rampante, qui se cache partout et qu'on essaierait de dévoiler dès qu'on en a l'occasion: un lecteur fan de Céline, une éditrice de Brasillach etc.
Je trouve ça très dangereux! c'est le syndrome de la chasse aux sorcières!
Cher Daniel Schneidermann,
Je n'ai pas encore regardé l'émission mais votre "Gazette n°162" l'annonçant par e-mail m'a fait "tomber de ma chaise", pour reprendre votre expression favorite. Vous écrivez : "N'est-ce pas exorbitant de voir le représentant d'une minorité exercer une pression si efficace sur le gouvernement ?" Est-ce donc Alain Soral qui a rédigé la Gazette n°162 ? Il me semble, à moi, au contraire, que refuser de commémorer Céline au nom de la République (libre à chacun, individuellement, de le lire), ce n'est pas agir en "représentant d'une minorité", mais en représentant de l'Humanité.
Je relis ensuite votre Gazette 162 pour m'assurer que je n'ai pas fait une erreur d'interprétation, et voici que tout empire, tout devient odieux : les guillemets à "chasseur de nazis" - non, Chasseur de Nazi mériterait plutôt des majuscules, car vous connaissez la potentialité ironique des guillemets. Et Céline, "écrivain maudit" : ah non, un écrivain maudit est quelqu'un qui subit quelque chose de la société ; Céline a plutôt voulu faire subir aux autres, c'est lui qui maudissait, pas l'inverse. Si vous voulez un comparatif, John Clare est un poète maudit : parce qu'on l'a enfermé, on lui a bousillé sa vie. Céline voulait bousiller la vie des autres, ne confondez pas.
Et la comparaison finale, implicite mais philosophiquement fausse, entre la souffrance des Noirs et la Shoah... Pardonnez-moi, mais c'est l'erreur même de Dieudonné que vous reproduisez là. Il faut que vous révisiez la notion de Crime contre l'Humanité, qui n'a rien à voir avec le "crime contre une minorité".
Attention, je ne dis pas que vous pensez tout ce que sous-entend d'affreux votre Gazette 162. Mais, sous forme de questions, vous faites le jeu de l'ennemi, et vous relativisez la Shoah.
Désolé,
Sylvain
Je comprends parfaitement que beaucoup doivent être décontenancés. C'est vrai, quoi, y'avait de quoi se réjouir : on allait enfin en voir un de près, un de ces immondes censeurs obtus et incapables de reconnaître le génie littéraire !
Patatras : on a juste un type qui s'est battu toute sa vie pour une cause (me semble-t-il) assez légitime, qui dit aimer l'œuvre romanesque de Céline, qui dit être satisfait qu'il soit édité, et même dans la Pléiade, mais qui se permet juste de faire remarquer qu'un homme qui a écrit "Bagatelle pour un massacre" et s'est battu pour le faire éditer sous l'Occupation n'est pas forcément digne d'être célébré par la République.
Merde ! Et en plus il est calme, et entend parfaitement qu'on puisse ne pas être d'accord ! Bref, l'anti-Finkelkraut, quoi !
Quant à son opinion sur l'affaire Guerlain, on peut trouver ça un peu... léger. On peut.
"Les juifs sont plus vigilants que les Noirs", "le CRAN devrait être plus réactif et efficace"......

Lorsque Mr Klarsfeld énonce cela, puis raconte qu'il est allé se battre contre la police allemande afin d'aider des tziganes massacrés et qu'il est prend fait et cause pour les arméniens, je pose alors la question : pourquoi n'a t-il pas réagi aux propos de Guerlain ?

Je le trouve un peu dur avec le CRAN et la communauté noire.
Il se bat pour la cause juive, les victimes du nazisme tel que les Tziganes (parce que je pense - et c'est extrêmement louable - que si il est allé en Allemagne en 91 ou 92, c'est surtout à cause de la réminiscence de leur passage aux côtés des juifs dans les camps), les Arméniens (massacrés en 1915 par les Turcs), mais ne réagit pas aux propos de Guerlain et fustige la communauté noire et le CRAN pour sa lente réaction.

C'est dommage...

Et effectivement, je suis d'accord avec Gio, Klarsfeld n'a aucun argument pour dénoncer la célébration du cinquantenaire de la mort de Céline.
Peut-on changer le texte du "recueil des célébrations nationales" ? Peut-on y glisser "Célébrons l'homme de lettre qu'était Céline" ?
Parce que finalement, Klarsfled est monté au créneau sur une question de terminologie, comme c'est dit au début de l'émission (je n'ai plus les termes exacts) : célébration de l'homme, de l'oeuvre; de ses principes,.... Remplaçons les virgules par des "ou" et n'en parlons plus !!!
-j'ai vu le documentaire sur Céline et bien que je ne connaisse pas son œuvre, j'ai été touché par le personnage qui m'a paru fantasque, maniaque et profondément blessé (une sorte "d'étranger" avant la lettre), sans doute avec une âme moins dure que ses écrits ne le laissent supposer . Et tout compte fait, me disais-je "Ne doit-on pas laisser s'exprimer ( puisqu'il y a semble-t-il une consensus sur mot ) le génie?" .
-Et vous monsieur, vous avez parlé, avec ce qui me semble la voix de la sagesse!
Nous sommes trop proches dans le temps pour faire fi de l'horreur, pour la négliger! Alors pas d'autodafé, pas d'interdit, mais pas de couronne non plus ... il faudra comme vous le dites si bien attendre un siècle ou deux , pour qu'avec le temps "Hitler et le nazisme" se transforment en croquemitaine et pour qu'on puisse ne percevoir dans l'engagement de l'homme qu'une péripétie face à l'œuvre .
merci pour votre leçon de savoir vivre
Assez surealiste ses declarations sur l affaire guerlain. Les blacks doivent ce demerder, on le sens meme pas solidaire... Et apres il dit dans le meme temps qu il n y a pas de concurrence des memoires !

Il ce dit solidaire des autres victimes de la shoah, autres que juifs, mais son combat s arrete la ?!

Sur le debat en lui meme, pourquoi personne n est sur le plateau pour defendre la presense de Celine ?! Les mauvais esprits apres diront encore que c est un debat entre 3 juifs.
Moi ce débat me laisse sur un profond malaise. Daniel Schneideman semble enferré, enfermé (malgré son énergie à vouloir faire avancer le débat) par le discours et la verve bonhomme de Klasfeld. De quoi on cause dans cette émission???. Il y a encore comme un non dit, comme souvent sur ces questions du lobbing juif.
la chanson en fin d'émission n'apporte rien et est en trop ainsi que les chroniqueuses
Un bien mauvais représentant de ceux qui se sont opposés à la célébration de Céline....pendant une heure, un type qui ne dit RIEN. Le vide abyssal de l'argumentaire.
A moins que cela ne soit dû à l'absence de question pertinente.

A part à la fin, la mise au point à propos de la SNCF, il y avait un peu de contenu, mais bon, plus rien à voir avec le débat sur Céline.
Je suis très mal à l'aise avec la seconde partie de l'émission. L'explication de Serge Klarsfeld sur l'affaire Guerlain, en gros vous devriez être plus efficace. Sur la SNCF pas un mot sur l'escalade américaine pour faire perdre les contrats à la France. Pourquoi ne pas avoir parlé du lobby juif dans ce reportage américain. Avec ses propos ils donnent raison à des personnes comme Dieudonné !

Oui j'avoue un énorme malaise devant cette émission et devant les propos de Serge Klarsfeld.

PS : À propos de Céline la France célèbre aussi les 50 ans de la mort de Blaise Cendrars, un autre auteur antisémite ? Mais que fait Serge Klarsfeld !

"il faut, par ces temps de désordre et de bourrage de crâne, traverser [la France] en chemin de fer de bout en bout pour comprendre que malgré le malheur des temps et les menaces de dictature d’un gouvernement de Front populaire, ce verger n’est pas encore entre les mains des Juifs…"

Blaise Cendrars
Cette semaine, j'aime beaucoup la chanson de la Parisienne Libérée. J'aime beaucoup en tant que mise en bouche à défaut de Porte. Je me plonge dans l'émission...




Candidat à rien
La musique de la chanson de la parisienne libérée... c'est celle de la chanson d'Agnès Bhil non ?

http://www.deezer.com/fr/#music/result/all/merci%20papa%20merci%20maman

En tout cas ça colle bien.
Rien visionné encore. Toutefois j’ai commencé « Voyage au bout de la nuit » peu avant Noël ou j’ai du planter l’affaire quinze jours puis j’ai dévoré le bouquin. Je ne connais pas Céline (j’ai eu des echo, notament quand en le lisant, Céline, j’en parlais autour de moi) et depuis cette expérience, il peut-être mal ou bien, moi j’ai vécu une super lecture et puis voilà.
"Pour démarrer l'émission, on retrouve, non pas Didier Porte, en pleine écriture de spectacle (les explicatipons de Daniel sont ici), mais notre documentaliste Lucie, qui, n'écoutant que son courage, a plongé dans les bandes-annonces très osées d'Enquête exclusive sur M6 (acte 1)."
et merde... Serge Klarsfeld... :-/ Vous auriez put aussi inviter Arno, au moins on aurait rigolé...

mais preums quand même!
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.