21
Commentaires

Les Infiltrés à Bordeaux : audacieux sur les intégristes, silencieux sur Juppé

Et de deux polémiques pour une émission ! Les Infiltrés (France 2) consacrés à la mouvance catholique intégriste bordelaise, n'ont pas seulement suscité la colère de la population...infiltrée. Ils ont aussi porté au plan national une polémique, jusqu'alors locale, sur la complaisance supposée du maire de Bordeaux, Alain Juppé, à l'égard des catholiques intégristes. Gilles Savary, vice-président socialiste du Conseil général de la Gironde, nous a transmis les documents qui, selon lui, prouvent cette complaisance.

Derniers commentaires

Un petit détail au passage :

[quote=Laure Daussy]Contactée par @si, la Mairie de Bordeaux se contente de rappeler que, à l’époque, «aussi bien l’évêché, que le préfet étaient d’accord pour donner cette église à l’association». Et explique que, de toute façon, le problème est «réglé», puisque… la Fraternité Saint Pie X a été, en 2009, réintégrée dans l’église catholique par Benoît XVI, et "devenait donc une congrégation classique".

Étrange réponse qui semble témoigner qu'à la mairie de Bordeaux - comme d'ailleurs à @si, et je ne sais ce qui, des deux, est le plus ennuyeux -, on s'en tient (ou on feint de s'en tenir, au moins dans le premier cas?...) au résumé à gros traits polémiques, jusqu'à en être fautif, qu'on entendait un peu partout dans les médias au moment de "l'affaire".

La Fraternité Sacerdotale Saint Pie X (FSSPX pour les intimes) n'a jamais été "réintégrée dans l'église catholique par Benoît XVI". La levée d'excommunications qui a fait les choux gras de la presse était certes un pas fait dans cette direction (sur les exigences de la FSSPX préalablement à toute discussion), mais n'était pas synonyme de "réintégration" immédiate du mouvement pour autant. Pour mémoire, une semblable "levée d'excommunications" - et mutuelle, celle-là - a eu lieu entre l'Église catholique et l'Église orthodoxe dans les années 1960... Je n'ai pas eu vent que l'une des deux ait "réintégrée" l'autre depuis... Et la FSSPX continuant à professer que l'Église catholique a viré apostate depuis le concile Vatican II, on peut légitimement penser que les concernant, ça n'est pas pour tout de suite non plus !
Patrice, je te trouve passablement énervé, moi pas "gai",
heureusement qu'il y a des asinautes qui ont encore la gniak.
gamma
'Les Infiltrés" sont le prototype de ce que les sévices publics peuvent produire de plus ignoble dans un régime d'inspiration vichyste.

Une émission qui ne se penche que sur les raclures de bidet et qui oscille entre provocation et collaboration...

Quand on pense qu'on nous fait payer [s]une redevance[/s] un racket de plus pour financer cette merde, c'est désespérant !

***
On est jamais fier de la propreté de nos bidets, pour les métaphoristes, regardons nous dans la glace, le loup est à notre porte ...
Vous avez vu le loup Mirabel ?

***
Analyse et nuance... quand vous nous tenez !!!

L'inspiration vichyste serait la diffamation, non ? L'excès et le mensonge... (Le "Juif" est partout !)? Cette émission n'appuie pas son mécanisme sur autre chose que ce sur quoi se fonde Gunther Walraf pour ses enquêtes, ou même Florence AUbenas pour son dernier bouquin. Le média est différent : là, c'est de la télévision, il faut donc des images, mais dîtes-moi, en quoi exactement rapporter des images de l'intérieur d'un groupe salafiste ou d'extrémistes cathos, d'un groupe d'ados qui dealent et se cament, et j'en passe, aux seules fins de décrypter des aspects souvent totalement opaques de la société serait "ignoble", "vivhyste", "provocation et collaboration"... une "merde" ? !

Vous qualifiez très durement ce travail mais vous ne nous dîtes rien sur les axes fondamentaux, voires moraux sur lesquels vous vous basez pour sortir ces qualificatifs extrèmes. Pouvez-vous préciser ? Et préciser autrement que par "si on laisse faire, demain, ils feront ça ou ça"... non, non, strictement sur ce que vous avez vu (mais, puisque vous semblez détester, peut-être ne regardez vous jamais "Les infiltrés"... si ? Je dis ça parce que, perso, je n'aime pas Morandini par exemple, hé ben je ne regarde pas ni n'écoute le bonhomme.... est-ce votre cas ou ne basez-vous un tel jugement QUE sur 3 extraits du zapping et sur les rapports et annonces qu'en font d'autres médias ?)

En revanche, les débats qui suivent les reportages sont malheureusement navrants, montés à la tronçonneuse, avec des intervenants qui apparaissent et disparaissent sur le plateau sans qu'on nous le montre, ce qui indique un travail de montage qui confine parfois au grand n'importe quoi : j'y ai vu, tout de même, un invité qui se trouve sur le plateau alors que le plan de coupe général précedant ne le montrait pas, il dit UNE phrase et disparaît ensuite : on ne le reverra pas. Là, vraiment, je me demande pourquoi le direct ou au moins une captation dans les conditions du direct n'est pas prévu ! C'est frustrant et on dirait que les intervenants sont là pour débiter un discours préalablement écrit sur un conducteur... une émission écrite à l'avance, un questionnement très dirigé et un montage qui met tout ça en forme sans qu'un cheveux ne dépasse.... le pire, c'est qu'au final, cet aspect formel prend le pas sur le reste et même quand des choses passionnantes se disent, le formatage et la colère qu'il sucite chez moi empêchent qu'elles parviennent vraiment à l'esprit.... quel dommage...

Bref...
Je retrouve exactement la même nature de propos, la même haine, dans le reportage (d'après vos extraits), que dans celui d'Envoyé Spécial (si je me souviens bien) consacré à une communauté Ku Klux Klan américaine, avec enfants embrigadés dès leur plus jeune âge, cours d'histoire révisionniste (etn un cas de meurtre contre un Noir jamais résolu, dans les parages)... En revanche, aux USA les membres ne reniaient en aucun cas leur appartenance, face caméra (et sans infiltration quelconque), mais la revendiquaient tout à fait.

Je ne sais pas si cette maigre différence sera d'une grande aide contre les fanatismes franco-français, mais c'est la seule que j'aie trouvée.
Comme quoi il y a une vie après un passage au Figaro :-)
Merci pour cet article, Laure.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Vous dîtes, chère Laure, qu'@si veut être complet sur le sujet... mais pour être complet, il faut aussi dire (tout simplement pour ceux qui n'ont pas vu l'émission), que ces charmants ados, poussés ou pas par le journaliste, connaissent par cœur des chants nazis ou antisémites : le journaliste ne les leur a pas appris que je sache ! C'est toujours la même chose avec @si : dans le but d'avancer dans un vieux, très vieux cadre strictement journalistique (disons plutôt dans un cadre "classique"), les analyses avancent toujours sur des œufs. Pourquoi ne pas pousser ouvertement le propos de cet article (par ailleurs éclairant) en en disant plus qu'en dirait un article de Marianne ou du Canard, ou d'un hebdo ronronnant traditionnel : dire que les accusations émanant de ce groupe intégriste envers le journaliste ne tiennent pas... que le journaliste infiltré que l'on sent tenu à une certaine discrétion dans ses questions pour n'éveiller aucun soupçon ne peut être tenu pour responsable des propos hallucinants tenus par ces ados, même s'il questionne pour obtenir des réponses : à ce compte-là, il eût fallu condamner feu François-Henri de Virieux lorsque, sur son plateau et DONC sous la responsabilité de son questionnement, Mr Le Pen a émis l'idée que les chambres à gaz n'étaient qu'un point de détail de l'histoire de la seconde guerre mondiale... Non, le journaliste, dévoilé ou non dans ses intentions questionne, relance, mais n'est responsable en rien des réponses données lorsque celles-ci sont des chants nazis appris par cœur de longue date, manifestement, et repris en chœur par 3 mômes ! En quête en cours ou pas enquête en cours, présomption d'innocence ou non. (l'innocence étant, malheureusement et à tout point de vue absente de cette affaire, et on en viendrait vraiment à plaindre ces mômes)

Si pour vous cela va sans dire, je trouve qu'il serait bon de se mouiller un peu plus sur un site comme @si, et de se déclarer solidaire d'une enquête comme celle-ci lorsque celui qui l'a réalisée (chapeau à lui parce que je n'ose imaginer ce qu'il risquait s'il était dévoilé), y compris quant à sa forme... Non ?

A plus tard.
Question subsidiaire : combien de personnes en France sont concernées par cet enseignement ?

http://anthropia.blogg.org
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.