Les Infiltrés à Bordeaux : audacieux sur les intégristes, silencieux sur Juppé
enquête

Les Infiltrés à Bordeaux : audacieux sur les intégristes, silencieux sur Juppé

Réservé à nos abonné.e.s
Et de deux polémiques pour une émission ! Les Infiltrés (France 2) consacrés à la mouvance catholique intégriste bordelaise, n'ont pas seulement suscité la colère de la population...infiltrée. Ils ont aussi porté au plan national une polémique, jusqu'alors locale, sur la complaisance supposée du maire de Bordeaux, Alain Juppé, à l'égard des catholiques intégristes. Gilles Savary, vice-président socialiste du Conseil général de la Gironde, nous a transmis les documents qui, selon lui, prouvent cette complaisance.

«Victime de censure politique». Dans son blog, mercredi, Gilles Savary, vice-président du conseil général de Gironde, explique comment son intervention, dans la seconde partie de l’émission les Infiltrés, à été coupée au montage. Il y expliquait que, selon lui, Alain Juppé, alors maire de Bordeaux, et le préfet de Gironde de l’époque, actuellement directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy, avait sciemment laissé une association intégriste s’installer dans une paroisse de la ville en 2002. Une véritable «affaire d’Etat», selon Savary. Qu’en est –il?

pictoLe blog de Gilles Sa...

Il vous reste 96% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.