136
Commentaires

Les Grecs, ces pelés, ces galeux

Revoilà la Grèce. La Grèce qui renâcle, qui traine les pieds, la Grèce fourbe. La Grèce tricheuse

Derniers commentaires

Ah! le puissant système médiatique est bien loin de s'effondrer.
La "une" du monde sur les cumulards est tout de même réconfortante.
A voir ceci sur les "stats" de C dans l'air...

http://lespoir.jimdo.com/2011/10/31/calvi-l-ind%C3%A9pendant/

cordialement.
grand merci à cigale zoze pour son éclairage circonstancié qui remet à leur vraie place tous les commentaires oiseux entendus ces jours ci !

Quant à la nouvelle "tragi-comédie" grecque,si cela peut la consoler, le récent cirque bruxellois avec son couple de burlesques Sarko_Merkel la surpasse en indignité!
Et vive la démocratie en Europe....
La prochaine tranche de payement à la Grèce, qui fait exactement ce qu'elle veut bien sur, librement et sans pression, ne sera pas versé avant l'acceptation du dernier accord de la semaine dernière...(Merkel)
De quel droit? basé sur quel règlement? Un versement de l'accord de l'année passée....

Vive la démocratie du chantage à l'argent. Voila qui va faire aimer l'Europe et sa démocratie, aux grecs, aux européens, aux peuples...
muirf… plantée de forum…
dernière phrase d'un article sur 20' (les fourmis s'agitent... les cigales ricanent)

"Mais pour la plupart des analystes grecs, M. Papandréou n'avait pas le choix, contraint de trouver une issue sur le plan intérieur face au refus catégorique de l'opposition de lui prêter main forte et à une contestation sociale généralisée."

CQFD - la farce je vous dis ! mais qui fout une vraie merde ! très drôle, papandréou remonte dans mon estime - des clowns, hein, pas des hommes politiques.
"Le Premier ministre grec Georges Papandréou a annoncé lundi l'organisation d'un referendum en Grèce et d'un vote de confiance au parlement sur l'accord conclu la semaine dernière au sommet européen de Bruxelles pour effacer une partie de la dette publique grecque. «La volonté du peuple grec s'imposera à nous»"
(à voir là : http://www.20minutes.fr/economie/815586-grece-va-organiser-referendum-accord-europeen-dette)

alors maintenant que tout est fait, décidé, que depuis 2008 la grèce bouffe des racines, qu'il y a des manifs, des grèves, maintenant que les députés ont voté, donc accepté au nom du peuple, TOUTES les mesures, et que maintenant, c'est trop tard, le pays s'effondre comme un soufflé, papandréou veut faire un référendum, qu'il va perdre, et donc il va passer la main et donner le bâton bien bien merdeux à la droite, la ND, à caramanlis, en lui disant "tiens amuse-toi avec ça", sans avoir rien, mais rien de rien remis en question, ni église, ni armée, ni armateurs, ni type de développement, ni tutelle européenne ou fmi-iste, sans avoir protesté, ni gueulé, ni résisté... "allez le peuple, dis non là où moi j'ai été un lâche, un socialiste traître au peuple"
Drôle de façon de voir les choses. Demander son avis au peuple au risque de se mettre à dos toute la nomenklatura politico-financiaro-médiatique serait donc un signe de l'ignoble lâcheté de Papandreou. A mon sens, loin du blabla des experts de tout bord, c'est le premier acte rock'n roll d'un possible changement.
Je suis d'ailleurs surpris du peu de messages concernant ce coup de théâtre? Trop occupés à célébrer leurs deads, les asinautes? Ou ils attendent que leurs experts chéris se prononcent avant d'oser émettre un avis ?
je suis suisse, les référendums, j'en ai bouffé... tu me fais rire sterling, avec ton "Demander son avis au peuple". mais tu crois pas que le peuple a pas encore assez crié, gueulé son avis ? il est sourd papandréou ? il a pas encore pigé le message ? un référendum, ça a du sens s'il y a quelque chose à référender. il n'y a plus rien à référender en grèce, la crise, on y est jusqu'au nez, et même au-delà. c'est aux premières mesures d'austérité qu'il fallait se demander ce qu'il en pense, le peuple, de cette dette. les grecs sont dans la mouise depuis très, mais très longtemps. cette espèce de prise de conscience tout d'un coup, "tiens, et si on demandait au peuple ce qu'il en pense", cette sorte de décision "allez on sort la démocratie directe" est un mensonge, un cache-sexe honteux pour permettre à papandréou une sortie "honorable" (remember de gaulle). quoique décident les grecs, ils sont truandés. s'ils votent oui, ils sont baisés pour 30 ans, s'ils votent non ils se ramassent la ND (parce que faut surtout pas compter sur le PAME pour ramasser la patate chaude).

à part ça, il s'agit certainement d'une de ces manoeuvres de politique politicienne politicarde comme et les grecs et les socialistes savent faire si bien, probablement dans l'espoir de contraindre la ND elle aussi d'appeler à voter oui oui aux mesures d'austérité, oh oui alors, on est pas assez fauchés, on a encore trop de services publics, nos vieux sont encore trop bien nourris, de toute façon on a trop d'îles, trop de soleil et trop d'olives.
Vous êtes bien pessimiste. Et si c'était le premier pas vers une sortie de la Grèce de la zone euro ? Et si c'était ce qui pouvait arriver de mieux aux grecs ?
La chine va acheter des draghmes... Vous revez ou quoi??
si le NON l'emporte, alors nouvelles élections et c'est la ND, la vraie bonne grosse droite avec karamanlis qui se prend la patate chaude. logique, imparable, et peut-être ce que souhaite papandréou dans sa ford intérieure. pour la sortie et de l'euro et de l'europe, je mets les voiles. quel courage, hein ?

alors pour un monde nouveau, pour un autre type de croissance, pour un monde dans lequel les indignés grecs peuvent vivre une vie digne, pour une réforme réelle des institutions, dont la grèce a désespérément besoin, pour plus de protection sociale, pour la pérennité des services publics dans la tourmente - car si c'est NON, on imagine bien la tourmente dans laquelle la grèce sera prise : elle importe TOUT, la seule chose qu'elle exporte c'est des olives, à manger ou en huile...alors, avec des drachmes...- vous pensez vraiment que la droite y fera face ? qu'elle dira merde aux banksters, au néo-libéralisme, mais aussi au clientélisme et à la corruption intérieurs ??????

le problème, c'est que, que la grèce sorte ou reste dans l'UE, qu'elle déclare faillite ou non, c'est une cata, humaine, sociale, individuelle, culturelle, et ce pour une ou deux générations à venir. on a devant nous tout le gratin néo-lib' réalisant enfin un rêve fou, mieux que la découverte du graal : la mise en pièces d'un pays entier. mon dieu, le pied qu'ils doivent prendre !

j'espère que le monde entier a tout de même un peu honte.
Vous pensez vraiment que "pour plus de protection sociale, pour la pérennité des services publics dans la tourmente", le maintien obstiné dans la zone euro est la solution la plus porteuse d'espoir ?
Espoir est un mot de politicien.
Réalisme est le mot qui convient.
Le réalisme est que la Grèce ne produit pas grand chose, et vit donc à crédit. Que ce faisant, malheureusement le réalisme va les contraindre a adopter un niveau de vie correspondant à leur niveau de production. Et un pays qui ne produit rien est un pays pauvre. L'Euro pour eux est une chance de maintenir un niveau de vie par le soutien des autres pays, sinon c'est retour à la pauvreté inévitable.
Il faut dire aussi que la phrase "on a les politique qu'on mérite" est applicable à la Grèce. Sans doute pendant des années ont il préféré élire des politiques peu regardant sur la fiscalité, laissant chacun faire ses petites affaires en dehors de l'Etat. L'heure de l'addition a sonné, et la note est salée!!
voilà ce qui me fout des spasmes comme argument : ils vont redevenir pauvres ! ah, c'est vrai, quelle horreur, la pauvreté = caca. vive la croissance (vers quoi dit michéa)

quelle occasion perdue ! cette crise aurait dû permettre à un pays entier, dès 2008, de discuter du type de développement, du type de (non)croissance qu'il peut, doit et veut favoriser. au lieu de remettre en cause le type de société dans lequel la mondialisation et la bankstérisation nous / les conduit, le pasok et son grand mamamouchi ont fait coucouche panier devant les banksters, et maintenant on nous joue la farce du "et puis vous, qu'est-ce que vous en pensez, vous en reprendrez bien une petite dose, d'austérité ?" et ils sont encore capables de dire oui... par crainte du non, des effets potentiellement dévastateurs du non.

et par rapport au non qui l'emporte : ensuite des élections législatives qui ne rendrait pas le pouvoir à la droite ???? pardon jerisback mais vous connaissez la grèce ? son syndrome bipolaire (teinté d'une dose de syndrome de stockholm) ? non ? alors je vous conseille de lire l'anamnèse de ce grand corps social malade, depuis au minimum la fin de la guerre...

quant à une vraie surprise venant des urnes, il faut surtout compter ni sur le PAME ni sur les différents groupes d'extrême gauche pour rafler la mise. la patate chaude, ils vont s'éviter ça soigneusement.
Pur délires spéculatifs sur l'avenir et la passé!
Le "réaliste" et la prophétesse de malheur. Vous êtes aussi désespérants l'un que l'autre.
Je peux vous appeler Madame Irma? Vous ce ne sont pas des prophéties, of course, c'est la réalité du futur.... Je peux vous payer en draghmes?
Tu me payes comme tu veux mon chéri; l'argent, tu sais...
J'adore quand des philosophes parlent économie.. Ca donne quelque chose d'assez surréaliste.. Surtout quand on prend Sophocle comme référence quand ce sont Excel et Bill Gates qui sont les outils d'aujourd'hui. C'est sans doute votre professeur en désillusion. 20 Draghmes, ca vous va Madame Irma. Vous partagerez avec votre prof Nostradamus de Jappe.
drachmes, en translittération latine

au vu des réactions (sarkoléon, parisot, les allemands, etc.), même si je pense et maintiens que ce référendum est une farce dégueulasse (et bon nombre de grecs pensent pareil, et tu sais ce qu'elle te dit la prêtresse ? bravo, tu as gagné une drachme !), je commence à trouver la farce plutôt drôle : ça fout un merdier terrible, tout le monde se rengorgeait d'avoir baisé les banksters, enfin, si un peu quand même non ?, les économistes sur FQ annonçaient triomphants "la crise grecque est derrière nous" (derrière eux, pas derrière nous, nous en grèce), tout ça tout ça, même les bourses s'en gonflaient d'aise, et patatras, papandréou se pique de demander qu'on lui confirme ce qu'il a cru entendre depuis son bureau à la vouli : TRAITRE

car le jour de la fête nationale, vendredi, c'était THE slogan : [large]traîtres traîtres traîtres[/large]. argh, si on a un reste d'honneur, ça la fout mal. et même si on n'en a plus...
"prophétesse de malheur" parce que je dis que si les grecs votent non et qu'il y a des législatives dans la foulée (et en pleine banqueroute), c'est la droite ND qui passe ? pour autant qu'il n'y ait pas trop d'émeutes auquel cas on devrait se taper en plus un état d'urgence ??? et que ça ferait désordre sur le tableau doré des idéaux et bonnes pensées de l'internationale socialiste ? c'est ça ? faut pas ? il y a la de la pensée politiquement correcte sur @si ? des réflexions tabou ? vous votez hollande ?

mais peut-être me trompé-je, c'est moi la réaliste et l'autre le prophète de malheur, non ?

c'est quoi déjà l'histoire de cassandre ?
Je ne sais pas, je ne comprends pas votre point de vue, ça m'a l'air un peu embrouillé dans votre tête; du danger de réagir à chaud sans doute.
J'ai l'impression que votre haine de Papandreou vous empêche d'apprécier calmement le joli fuck the system que représente cette histoire de référendum.
Quant à Hollande, je ne vois pas trop ce qu'il vient faire là-dedans...
pour ajouter une touche à la prophétie de malheur, dans la foulée tout l'état major de l'armée a été remplacé. coincidence ou non, ça tombe à un drôle de moment.
on installe les copains avant que ça pète de tous les côtés ???
et pour répondre à ci-dessous, non non c'est pas embrouillé dans ma tête, j'ai l'impression d'être emphatique mais pas confuse du tout
quant à réagir à chaud, alors ça fait depuis mon premier passage sur @si que je suis chaude (avril 2010)...
non, je ne hais pas papandréou, je trouve que le socialisme a une drôle de gueule et qu'il faudrait d'urgence trouver autre chose - papandréou - hollande même genre de discours, de pensée, de déni des idéaux.
quant ce que pensent les grecs de cette farce, une toute petite idée :
bof
bon nombre de grecs pensent pareil
Un bon nombre ça n'a jamais fait une majorité.

ce que pensent les grecs de cette farce, une toute petite idée
Juste des gens sceptiques dans le rue.. Ca ne fait pas une opinion nationale, surtout quand on connaît comment sont faits ces questionnaires..

Si vous pensez que les médias européens qui ont applaudi Sarko vont vous donner une opinion réaliste, vous vous trompez; des manifestants dans une rue, ça n'a jamais fait une majorité non plus.

Mais vous continuez votre prophétie, vous avez rajoutez l'état d'urgence et l'intervention de l'armée. Pourquoi pas l'armée turque à Athènes en casque bleu aussi??
l'état d'urgence et l'intervention de l'armée
à l'instant sur Fr3 c'est exactement ce qu'il vient d'être envisagé.
Mais bon sens, ils vont pas vous dire que c'est une idée super cool, qui va en plus forcer les banques à renégocier alors que le super accord était génial.
salut alain b

jerisback : des manifestants dans une rue, ça n'a jamais fait une majorité non plus.
non effectivement, mais ça peut faire bouger certaines choses, exercer une pression, et si ça vire émeute comme ça peut vraiment être possible - mais je dis pas probable - ben une armée aux ordres ça peut être utile. la junte militaire, en grèce, c'est un truc pas digéré, et pas si loin que ça. mais franchement, j'exprime une inquiétude à partir de quelques faits car j'y habite, et me retrouver avec des militaires partout sous un régime de contraintes et de privation de libertés, ça me réjouit pas spécialement...
À écouter MF Garaud chez Taddéi, et la déclaration, cité sur france inter ce matin, de N Sarkozy qui dicte à Papa ce qu'il doit faire (le référendum en décembre et une phrase simple du type "voulez-vous sortir de l'euro?" comme question); et à repenser à l'histoire de ceux qui creusent et ceux qui tiennent le révolver, grâce à Anne-Sophie, lue de par là-bas du forum:
On (l'Allemagne pour qui la France fait homme de main) demande à la Grèce de creuser elle-même son trou, voilà ce que cache ce référendum.
Pour être plus clair, l'union européenne veut se débarrasser des pays qui l'affaiblissent économiquement mais sans le montrer parce qu'elle a besoin que les population continuent de croire à une Europe des hommes. Enfin l'union européenne, façon de parler, disons l'Allemagne et la France, euh disons l'Allemagne.
On ne connaît pas les détails de l'accord européen.
On ne connaît pas la question, alors la réponse.... et ses conséquences....
Toutes les réactions qui supputent sur l'avenir, à vrai dire, pour le moment, je crois que c'est du vent.
Si le non l'emporte, il y a élections législatives et pas forcément la droite.
On peut imaginer l'électorat remercier la gauche pour lui avoir redonner le pouvoir, en lui conservant sa confiance.
C'est le moment qui est bien choisi: il prétend que le peuple dira oui, alors que tout indique que non. du coup, ça fait bizrarre, ça sent la manip. Aujourd'hui (4/11) on comprend que ce n'était qu'un chantage, qu'il n'a jamais eu la moindre intention de donner la parole au peuple. Simplement, le peuple lui a servi d'épouvantail face à son opposition de droite: soutenez-moi ou je fais un malheur!
Une autre interprétation de la manip.

LA GRECE POUR MASQUER LE SCANDALE DE MF GLOBAL ET DE L'ISDA
du 2 au 4 novembre 2011 : BFM, Itélé, AFP, etc., vous disent tous que c'est Papandreou qui est responsable de l'effondrement des places financières du 1er novembre 2011. C'EST FAUX, ENTIEREMENT FAUX. Il n'y a qu'un seul "responsable" direct, c'est l'ISDA (lire Blythe Masters PLUS QUE JAMAIS) car elle (ISDA) a décrété que ceux qui ont des Bons du Trésor, désormais de n'importe quel pays, ne seront pas payés par permutation de l'impayé quand des accords gouvernementaux acceptent les pertes. CQFD. Cela a déclenché la faillite de MF Global, faillite que TOUT LE MONDE A VU ARRIVER (au ralenti, en plus) avec la baisse de son action. Tout Wall Street est affecté par cette décision, et d'autres opérateurs vont exploser en plein vol (au sens propre comme au figuré) bientôt. J'en suis même arrivé à me demander si Papandreou n'a pas pris cette décision soudaine (le référendum) A LA DEMANDE MEME DES AMERICAINS pour détourner la formidable colère des peuples contre les Etats-Unis et Wall Street. C'est réussi. La Grèce est le "grand" responsable. Pour Ambrose Evans Pritchard, tout ceci n'est que le résultat d'une immense incompétence de l'UE. Il écrit que leur gestion de la crise n'est guère meilleure que celle de la Fed avec la crise de 1929 et parle, lui aussi, de la faillite de la banque Credit Anstaldt, lire ici ses deux articles dans The Independant et le Telegraph. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © www.jovanovic.com 2008-2011

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Merci BEAUCOUP pour ce lien cigale zoze.
mona et bruanne : j'espère que vous avez vu ce film !! rebetiko, de ferris (83) (ici un site de fan absolu

pour les paroles en grec avec la traduction en français de mana mou ellas, aller voir

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

En fait, Papandréou aura eu le mérite de ridiculiser nos "leaders", ceux-là même qui plastronnaient pas plus tard qu'il y a une semaine !
Et Parisot qui lui en veut (à Papandréou) parce qu'"il n'est pas loyal"-étant-donné-qu'il-n'a-pas-prévenu-avant !!! Elle finit par être très rigolotte, Mâme MEDEF !
Et lémédia français qui, hier, saluaient ce vrai retour à la démocratie, commencent à tourner vareuse ...
Merci Cigale en tout cas pour tes éclairages... en lesquels j'ai confiance.
grèce, berceau de la tragi-comédie

on assiste à une représentation de théâtre à l'échelle mondiale, c'est plus mycènes, ou thèbes, ou sparte, ou athènes, hein, c'est carrément 7 milliards de gens qui ont été, sont ou vont être touchés d'une manière ou d'une autre (la vague de tsunami ou juste la petite ondulation d'une goutte) par ce super acteur tragi-comique, papandréou, qui, à force de peur, d'humiliation personnelle et collective, et de probablement véritable dilemme, se prend le mord aux dents, pète un plomb, casse la courroie de distribution, et pose là, sur la grande table ronde qui trône au sommet de l'olympe, une gigantesque merde qui empue l'entièreté des cieux et de la terre. et même des enfers, si ça se trouve.

grand spectacle !

pour la répression sanglante par l'armée, je suis pas persuadée, mais qu'en tout cas ça clapote dans l'arrière-cour des cervelles, c'est certain. il y a beaucoup plus à redouter de la police. j'ai appris hier qu'en fait, pendant les dernières grosses manifs, les flics syndiqués et non syndiqués se sont affrontés physiquement, et ça c'est plus inquiétant. la question des flics en grèce, c'est une question délicate, et nos poulets à nous sont encore plus gonflés à la testostérone que les vôtres, c'est dire !

quant à mes "analyses", je ne suis ni analyste politique, ni journaliste. juste j'assiste en direct live depuis 3 ans à l'agonie d'une culture, d'une société, et ça me fait mal partout. je mets bout à bout des informations et des impressions, j'en fais une sorte de discours, qui a des aspects prophétiques, mais en me relisant, j'ai pas l'impression de me tromper beaucoup, je l'exprime/écris ici, je pense en avoir le droit. si ça défrise certains, désolée, mais ça change rien.
T'inquiète, beaucoup t'en remercient.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

et la reconnaissance du matinaute en sus !
Vous avez tous les droits. Y compris celui d'être très susceptible.
il y a ça aussi.

(j'ai bon?)
Bonjour,
rarement de passage sur les forums, j'y viens grâce au Neuf Quinze de DS.
Merci pour vos interventions, je les trouve particulièrement juste.
Je traine régulièrement du côté de la Grèce depuis 2007, j'y ai quelques amis, certains photographes ou journalistes qui suivent la chute du pays et la documentent... je ne peux malheureusement qu'aller dans votre sens pour ce qui est des "prophéties/constats"... ils prédisent une guerre civile depuis 2 ans déjà.
L'état d'urgence et l'armée dans la rue? ... :-(
[quote=cigale zoze]quant à mes "analyses", je ne suis ni analyste politique, ni journaliste. juste j'assiste en direct live depuis 3 ans à l'agonie d'une culture, d'une société, et ça me fait mal partout. je mets bout à bout des informations et des impressions, j'en fais une sorte de discours, qui a des aspects prophétiques, mais en me relisant, j'ai pas l'impression de me tromper beaucoup, je l'exprime/écris ici, je pense en avoir le droit. si ça défrise certains, désolée, mais ça change rien.

Pas de problème. C'est le genre de témoignages qu'on devrait lire là où on lit des «analyses». Merci.
Moi je pioche plutôt chez Tsaknis et Mahairitsas, en général.

Novembre 90, écoutable par exemple sur ce montage-ci.


"Ce jour où j'ai choisi
De me tenir là devant vous
Chansons et demi-mots
à vous dire sous la lumière

Comment ai-je pris telle décision
Je ne sais pas si je vais tenir le coup
Cette journée-là me rappelle une boucherie

L'année en était à novembre
Et ici c'était le chaos
Moi j'avais 19 ans
Et elle 73
Et voilà que je tombai amoureux
D'une certaine année
Et l'amour se maintient longtemps

Mais le temps à ses cycles
Elle a vieilli, et moi aussi
Mes amis ont vieilli aussi
Quelque part vers la quarantaine

Aux partis ils se sont raccrochés
Et moi je ne sais pas quoi dire
Et d'autres, dans leur maisonnette pour toujours

La distance nous a sauvés
Mais les souvenirs nous blessent
Et on dit, quand on se rencontre
Les mêmes et mêmes choses

Mais je me sens comme un petit enfant
Qui a été de nouveau grondé
Et je pars pour une province stérile

Je regarde derrière moi encore
J'ai eu moi aussi deux fils
Dix-neuf novembres
M'alourdissaient le dos

Drapeaux et coqueliquots
Commerce et tromperie
Et mots officiels et vides

Je garde ma bouche fermée
Mes lèvres se sont ensanglantées
Et ceux-là qui nous ont trahi
Qu'ils restent sans amour

Sales putes, nous n'en avons pas terminé
C'est tout ce que j'ai à leur dire
Les rêves des soupirants ne s'éteignent pas"
au lieu de ce "Moi je pioche plutôt chez Tsaknis et Mahairitsas, en général. ", cela aurait pu être : "et il y a ça aussi", moins méprisant, plus interactif, donne envie d'écouter. là, cette manière de dire c'est de la merde, moi j'écoute vachement mieux, ben ça me coupe le désir. c'est con, hein, les prophétesses de malheur madame irma ?
Mmmvoui, bien chur. :-/
A priori si le non l'emporte on revient à l'accord de juillet, où à priori la seule différence est le taux d'abandon par les banques de 21% au lieu des 50 la semaine passée. Le FESF y était aussi, et comme les banques semblent sur la voie d'une autorecapitalisation, cela ne change rien.
Face au choix 21% ou 50% d'abandon de dette, le résultat n'est pas évident!
Le non permettrait aussi une renégociation avec les banques sur le très mauvais accord de la semaine passée, pù les banques n'ont rien laché!
Elles n'ont rien laché, mais la reprise de la dégringolade de leurs cours avec le risque plus que sérieux maintenant d'un défaut total vont leur mettre une pression énorme...

Bravo Papaandréou!! Bravo, bravo!
Les puissants n'ont rien pu imposer, les plus faibles vont le faire.
Le principe de l'indignation appliqué à un Etat!
Rebravo et rebravo!!
tu réagis %tages divers... quand il s'agirait d'ouvrir les yeux sur la rue, et les gens. et SI le référendum a lieu, je suis certaine d'une chose : c'est pas avec des %tages dans la tête que les gens y voter, mais avec ce qu'ils voient et vivent depuis 3 ans.

et puis arrêtez de féliciter papandréou. c'est pas lui, le référendum, c'est le PASOK et les députés, qui sont en train de lui exploser à la gueule. il le fait pas par souci de démocratie, auquel cas il l'aurait fait il y a 3 ans, il le fait parce qu'il a chaud aux fesses. et parce que des émeutes sanglantes et une menace de dictature (toujours possible), ça la foutrait mal au tableau de chasse de l'internationale socialiste.
Moi j'attends comme d'habe la voix uniforme démédia, jetant l'opprobe sur le peuple Grec, comme elle l'a fait jusqu'à présent ...
Qu'ils oublient aussi de remettre en question le "on n'est pas passé loin" d'autosatisfaction de Sarko-le-convaincant...
Parce que c'est tout de même un sacré camouflet que "le couple Merkel-Sarkozy" vient de se prendre en plein dans la tronche là... surtout Sarko puisque Merkel semblait vouloir se débarrasser du "bâton merdeux" grec. Aujourd'hui, on entend que Sarkozy attend un coup de fil de Merkel... ah bon, je croyais qu'il avait tout pris en main la semaine dernière ?

Mais j'attends avec plus d'impatience que les peuples européens, enchaînant derrière les Espagnols, les Américains, et d'autres, accompagnés des "altermondialistes" du sommet de Nice, commencent à s'exprimer, à comprendre que, ce que les Grecs subissent, c'est bientôt eux/nous qui le subirons, et secouent les instances du FMI et de l'Europe, ainsi que leurs dirigeants esclaves des "marchés" jusqu'à ce qu'elles (les instances) tombent !

Pour l'instant, on nous montre des milliers de flics qui déboulent à Nice, on entend Estrosi (sais pas ce qu'il dit, je lui coupe le sifflet à chaque fois tant il m'insupporte), maire de Nice... Les altermondialistes sont limite assimilés à des terroristes. "vous comprenez, les dernières conférences alter ont été si violentes, etc. etc." !
jusqu'à ce qu'elles (les instances) tombent ! vous êtes sur la gauche de Mélenchon!
Et alors ?
gamma
Je constate. Pas le droit?
Si, si, vous avez le droit.
Vous avez même le droit de constater sans nous le faire savoir.
Vous avez le droit de me citer mes droits, je vous en remercie.
J'allais le dire... visiblement, on dirait que "ça" ne peut pas exister, la vraie gauche/gauche ;o))
J'attends avec fébrilité le commentaire de D.S. sur l'attitude de la Slovaquie qui ne veut pas aider les Grecs.

Na.

Y sont méssants les slovaques ?
Des (un, une ?) courageu(ses) qui refont à eux seul le plan B
http://vanessa-schlouma.blogspot.com/
HORS SUJET

Ce soir à 22.40 sur F3 reprise de "Ce soir ou jamais" (malheureusement désormais hebdomadaire)
http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/09/06/l-indecent-retour-mediatique-de-dsk_1568176_3232.html
NON, la France n'exige pas l'austérité généralisée pour la Grèce. Tenez, le budget de la dépense (pardon, de la défense) ne subit par exemple pas l'austérité. Le gouvernement grec n'a pas prévu de le réduire significativement. Or, aucun expert ni politique français ne poussa la Grèce à le faire! Vous voyez qu'on ne les harcèle pas tant que ça!

Quand à celui qui aurait la mauvaise foi de me dire que cela tient au fait que la Grèce achète ses armes à la France et à l'Allemagne, je lui rétorquerais que faut bien que Dassault vive. Déjà qu'on va lui piquer 3% de son revenu en plus grâce à ce communiste de François Fillon.
Ah,Dupont et Dupont ?L'un est dit-on super diplômé,ce qui laisse rêveur sur les diplômes en question. L'autre vendit des assurances. Le couple idéal en Sarkosie.
Une vérité chiffrée s'impose. En France,la fraude fiscale atteint 50 milliards d'euros. Chiffre du syndicat des impôts je crois. Les moyens pour lutter contre elle sont insuffisants. Les conseillers fiscalistes participent à l'hémorragie et sont pour cela grassement payés. Cela devrait suffire à rendre les commentateurs modestes voire muets!
Merci, je n'étais pas au courant. Cela dit, il est brutal, parfois, ce forum.
Les grecs représentent le bouc émissaire à la mode, c'est tellement commode de nous faire croire quand nous serons tous ruinés, ce sera la la faute de la Grèce.

Ce qui me chiffonne dans le grand journal, c'est "DS sur son blog", pour minimiser l'importance de son travail, quoique je ne considère par tous les blogs comme insignifiants. Le fait de parler de Daniel seulement quand il se trompe. "Quand on veut tuer son chien, on l'accuse de la rage."

Excuses acceptées Daniel. J'étais tombée dans le piège moizaussi je ne suis certainement pas la seule. Je ne suis pas une référence en décryptage d'images. Depuis le temps, c'est honteux. Toutes les émissions télé, et ici depuis le début du site provisoire.
Malgré la politique spectacle avec ses communicants aux manettes, on a eu de la chance !

http://traverses.blogs.liberation.fr/yves_michaud/
Je me souviens qu'en 2007, juste avant la crise, un livre avait paru, expliquant que si la crise de 29 avait eu lieu, ce n'était pas pour des raisons économiques pures, mais à cause des problèmes de santé du directeur de la Fed de l'époque qui de ce fait n'avait pas su faire le nécessaire pour endiguer la crise. Tout cela soulevait l'interrogation des économistes, mais personne n'a rigolé de ce bouquin parmi tous ces économistes.

C'était donc la faute d'un seul.

Donc la présente crise, c'est la faute de toute une nation, on reste dans des proportions acceptables.

Il ne faudrait pas que ce soit la faute de tout le monde.
Daniel êtes-vous à ce point servile que vous ressentiez le besoin de vous excuser devant des journaleux moutons et addicts de DSK ?? quel est votre dessein, vouloir faire partie du cercle des intimes du story telling strauss kahnien ??? tout le monde avec un peu de curiosité pouvait vérifier sur google maps le secret du contre champ...

Tiens je vous fais une proposition de sujet Michel Taubman, vous savez, l'auteur du livre Le roman vrai de DSK, va publier un livre sur le feuilleton de l'été qui a tenu en haleine les medias. Il serait bon de l'inviter à ASI (parce que honnêtement les amis du PS et les experts politiques genre Barbier, Apathie & consorts ça commence à bien faire... )

ça nous permettrait de voir enfin plus clair sur cette affaire sur laquelle j'ai enquêté moi aussi et rassemblé des infos contradictoires...

sur ce je vous salue et prie Dieu qu'il vous ait en sa Sainte et digne Garde.
Petite question à DS :
Vous avez écrit, dans votre référence à la fable de La Fontaine : "... c'est un sujet d'émerveillement toujours renouvelé..."
Vous ne pensez pas que c'est avant tout un "sujet d'effroi" ??
Tiens DS, peut-être pourriez vous souffler en retour à Mme l'éconaute de regarder du côté du refinancement des banques européennes en dollars. Je doute un peu que le gouvernement américain inflige d'un claquement de doigts des pertes sévères aux big banks, quelques années après les avoir renflouées en grande pompe, et alors que les caisses sont plus que vides pour recommencer. Par contre lémarchés seraient eux bien capables de provoquer de gros problèmes de liquidités pour les banques jugées à risque.

Après plus globalement il me semble que personne (en tout cas ni les analystes ni les journalistes éco) n'arrive à démêler ce qui relève de l'épiphénomène de ce qui pourrait flanquer tout le système par terre. Est-ce que le fait que la SocGen plonge est un effet de quelque chose, est-ce que ce sera une cause d'autre chose, quel est l'impact exact, etc.
"on évasione" : joli!
Merci de confirmer la supériorité(!) des femmes : en Grèce, les "riches contribuables" sont, apparement exclusivement des femmes.

Pour le "pan sur le bec" : je suis prête à absoudre DS. On ne prêtera jamais assez d'hypocrisie, de calcul à DSK. Ras-la-casquette de toutes les tentatives de nous le présenter comme indispensable au débat politique, voire comme le président qu'il nous faut (cf. la une de Le Magazine) à nous français, mais aussi à l'Europe. Que dis-je?! au monde. Parlons-en aux grecs, aux femmes, aux pauvres, aux classes moyennes...j'en oublie sûrement.
Tout cela ne me semble pas bien grâve, DS. On peut se tromper, et supputer à tort, mais qu'il reste tout de même un fond de vérité, désolé pour les puristes, à savoir que le retour de DSK s'organise gentiment, par les communicants, les politiques, etc.
D'ailleurs, n'est-ce pas depuis qu'il a quitté les affaires, que le monde de la finance s'effronde? Je blague...
Ce qui est sympa, je trouve, DS, c'est le ton des deux papiers, celui de la supputation erronée, et celui de l'excuse : cool, détendu, humour et tout.
Pas de quoi fouetter un chat!
Attention, question difficile :
"Dans l'edito de DS d'aujourd'hui, qu'est-ce qui est le plus important : le coup des photos de DSK, ou la constatation de l'hypocrisie à la fois des commentaires et des mesures prises devant la crise financière ?"

Prenez bieen le temps de lire l'énoncé, ne vous précipitez pas, il y a un piège.
Au risque d'en ajouter une couche, DS.
"Toutes mes excuses aux communicateurs de DSK/Sinclair, pour avoir aussi supposé que la surprise d'Anne S. était feinte".

Pour le coup, autant aller jusqu'au bout.

http://anthropia.blogg.org
DS est obligé de s'excuser d'avoir supposé à tort que les infââââmes communicants de DSK avaient placé des cameramen amis dans le jardin de DSK..
Comme quoi le [large]journalisme de supputations[/large] ne vaut pas celui d'investigations (un petit coup de google earth aurait déjà donné une idée de la configuration).
"Toutes mes excuses aux preneurs d'images pour avoir osé supposer."
et aux lecteurs ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.