40
Commentaires

Les frasques de Sarkozy se glissent dans les plateaux d'@si

Derniers commentaires

on va se gener !
Le problème n'est même plus Sarko et ses délires comportementaux...c'est les politiques qu'il met en place avec son gouvernement....Fillion est bien là politiquement même si Sarko l'efface médiatiquement. Lachons lui la grappe à Sarko et agissons politiquement!
ce qui me fait marrer c'est Sarko va devoir se trimbaler sa meuf (qui est le symbole de tout ce que le gens détestent chez lui), partout et pendant des années, à mon avis il n'est pas près de remonter dans les sondages!! ;-)
..... et malin avec ça, le vieux sage.
En acceptant, en excusant même l´attitude du nabot avec les médias il le dédouane, nous surprend et nous invite à nous intéresser au fond de sa politique et non plus à sa forme.
malgré tous les défauts d´@si net, c´est agréable de voir des gens s´exprimer sans pression de temps et sans compromis.
j ái eu le sentiment d´assister à une conférence Sciences-Po
Rocard rappelle ici l'idée que le journaliste "idéal" relate des faits d'une part et éventuellement les commente d'autre part. Or dans cette affaire Le Figaro ni n'informe, ni n'éclaire, ni on ne sait quel mélange des deux, non, il contrefait.

Le journal utilise des propos de Rocard qui sortis de leur contexte sont confus. Il leur donne alors le sens contraire de celui voulu par Rocard. C'est, en édulcoré, comme si après un crime atroce un journal affichait "Badinter pour la peine de mort" en publiant une interview où Badinter dirait sur un autre sujet "L'efficacité recherché de la peine impose le recours à des solutions fortes"...

Rocard suggère que Le Figaro a délibérément voulu manipuler l'opinion en mettant le feu au poudre du débat sur la rémunération au mérite et ce pour faire du bruit afin que les vrais affaires se poursuivent sans attirer l'attention. Rocard pouvait dire explicitement qu'il s'agissait d'un leurre de plus envoyé par le pouvoir pour divertir les médias et leurs audiences. Mais Rocard ruse et se contente d'indiquer d'abord que les gens du Figaro ne sont pas incompétents et ensuite que Sarkozy imite la stratégie médiatique bruyante de Blair ; laissant ainsi le cerveau de chacun tirer la conclusion qui s'impose de la collusion entre le pouvoir et son service de presse.

Rocard ayant par sa démission noyé la mèche on ne saura jamais les effets de la mise à feu du Figaro. On sait en revanche qu'un gouffre sépare le journalisme "idéal" voulu par Rocard de celui partisant sinon barbouze pratiqué selon lui par le Figaro dans cette affaire édifiante. Mais comme personne n'ignore les inclinaisons de ce journal, on se demande pourquoi Rocard s'est aventuré à le fréquenter. Ah oui, il le dit, la journaliste était charmante !
Pourquoi Sarkozy n'a pas de solution à tout ce qu'il vit ? Parce qu'il est ce qu'il est.

Taibi Kahler (l'inventeur du PCM) a mis au point une méthode très efficace pour décrypter la personnalité et en dégager des conséquences. Je vous passe les détails longs et fastidieux d'un longue explication.

Voici simplement mes conclusions sur le cas Sarkozy.

Cet homme appartient simplement selon moi à un type de personnalité dont on sait les choses suivantes :

- n'a pas de convictions ni de valeurs particulières
- aime le pouvoir
- aime l'action
- manipule son environnement lorsqu'il est en état de stress
- le mensonge n'est pas un problème pour lui et il l'utilise en conscience
- le paraitre est très important
- sa devise : "moi d'abord", c'est un super égocentrique
- pour arriver à son but, la malhonnêteté n'est pas un problème, elle est justifiée.
- à mon sens la "religion" de ce type de personnalité pourrait être la scientologie
- a un très gros problème avec les liens affectifs (par effet miroir ses femmes apportent une véritable information sur qui il est)
- possède un très bon flair, une très bonne capacité à sentir les situations et donc à s'y adapter pour en prendre le contrôle.
- sa force c'est "le présent"
- c'est un séducteur qui a pour but de prendre le contrôle

- Pour être ainsi il faut souvent qu'enfant on ait vécu de nombreuses cassures dans ses repères (re-"pères") (nombreux déménagements, changements de repères trop rapides, impossibilité de s'attacher pour se stabiliser affectivement)

En conclusion. La France à ma connaissance n'a jamais été mis dans les mains d'un homme de ce type de personnalité. Ce genre de personne se trouve être d'excellents vendeurs, des commerciaux géniaux, des bonimenteurs experts. Ce type de personnalité ne peut incarner un pays ou un peuple... c'est simplement impossible. Un pur égocentrique ne fait pas un pays.

Ainsi on peut comprendre pourquoi il n'y a pas de direction claire à sa politique... la seule chose qui lui importe est le contrôle et le pouvoir pas le destin d'un pays ou d'un peuple.

Cet homme à la place où il se trouve est à mon sens un grand danger pour le pays et son peuple.
Il pourrait par exemple engager la France dans une guerre simplement ignoble contre l'Iran et faire tuer indirectement hommes, femmes et enfants dans ce pays pour simplement partager un rêve de puissance auprès des USA.

Ce qui m'a le plus écoeuré dans l'avènement de cet homme, ça n'est pas cet homme lui même (des gens commes lui il y a en beaucoup), c'est que les Français l'aient élu. Cela pour moi porte un sens profond qui va bien au delà de Sarkozy.
Soit la France deviendra Sarkoziste soit il sera réduit à ce qu'il est, un malade égocentrique avide d'exercer sa puissance et son pouvoir.

J'ai espoir que la France porte en elle autre chose que cette abomination dont le pouvoir est une réalité et dont les conséquences sur le peuple, sur les plus pauvres, les plus fragiles d'entre nous sont et seront dures et bien réelles.

Pour exemple : que dire de ses femmes qui ont perdu leurs bébés suite aux arrestations de la police française en vue de reconduction à la frontière, j'ai deux cas en tête. Je parle de fausses couches liées au choc émotionnel de l'arrestation.
La France vit actuellement une régression spectaculaire... Que dire du temps libre qui se vend pour gagner plus, effaçant du même coup que ce temps là appartient bien souvent aux enfants qui déjà ne voient pas suffisamment leurs parents pour se construire au mieux. Tout cet univers de bonimenteur vendu aux esprits affaiblis par TF1 aura des conséquences sur le long terme.

La France avait-elle besoin de vendre son âme à un malade égocentrique qui lui promet des rêves en guise de réalité.

Franchement 5 ans avec cet hommes là cela sera beaucoup trop long... pour moi.

Mathias lesensdenosvies.org
... je vote pour !
Ca tombe bien, je suis un peu feignant en ce moment.
Esko l'a même appelé le chanoine des latrines il n'y a pas très longtemps.. ça frise l'attaque ad chanoinem.
Mes moultes recherches à ce sujet m'ont amené à en trouver la définition idoine
(suivre la flèche ci-dessous)
http://www.arretsurimages.net/forum/read.php?3,6946,6946#msg-6946
C'est prouvé, c'est scientifique.
moi aussi j'ai voté pour le commentaire de mathias .
pour ma part j'ai trouvé comme solution de quitter la France .
Faudra bientôt qu'Herrteufel, pardon , hortefeux pense à fermer les frontières dans les deux sens .
Merci pour vos votes positifs sur ce textes.

J'en profite pour ajouter quelques éléments sur ce texte "@arrêt sur Sarkozy"

Pour finir le tableau voici ce que j'avais oublié sur le personnage (car j'écris ici directement sans préparation) :

- son rapport aux autres est un rapports de compétition. De ce fait ce type de personnalité n'a pas vraiment d'amis. Amis au sens complices, avec un lien véritable et/ou affectif. On ne peut pas être ami lorsque la relation est celle de la compétition, tout est faussé.
- La motivation à l'action est basé sur cette formule simple : "qu'est ce que j'y gagne personnellement". (pour exemple avez vous vu cette vidéo où il signe un protocole avec la Roumanie et où il est plus absorbé par le stylo roumain qu'il a en main que par l'accord lui même... à la fin de la signature il demande à partir avec le stylo... voilà ce qu'il gagne personnellement à ce moment là) En résumé, son intérêt passera toujours avant celui de la France et des Français.
- Lorsqu'il y a des problèmes sa phrase préférée : "c'est pas de ma faute" et rejette la responsabilité sur d'autres. (Rachida Dati semble bien du même type de personnalité).
- Possède un sens de l'adaptation extraordinaire, mais c'est pour mieux prendre le contrôle. L'adaptation à l'autre est une feinte.

Ce type de personnalité se trouve un peu partout. A gauche il est probable que Manuel Vals en soit aussi. Berlusconi... pour la politique.
Pour le show bizz ce type de personnalité est très commune : Nagui, Patrick Sébastien, De Chavanne, Arthur à la télé par exemple...

Mathias lesensdenosvies.org
Et son talon d'Achille alors ?
Ne serait-ce pas l'humiliation qui pourrait le déstabiliser ?
(il n'y a aucun humour dans l'expression "talon d'Achille", je tiens à le préciser…)
Voilà j'ai perdu ma réponse du fait de mon ordinateur qui se relance tout seul... donc je vais tenter de réécrire mon post sur « le talon d'Achille » de Sarkozy. (gros soupir)

Si talon d'Achille il y a, il se situe surtout au niveau affectif. Ce type de personnalité ne peut créer de véritables relations affectives. Donc la faille est apparente avec ses femmes (et ses enfants). Mais cela est bien réel avec ses « amis » aussi.
Comme la relation affective, le lien véritable, sont absents de de se qui forme une amitié, et bien ses amis ne sont pas des amis, se sont des vassaux, des compétiteurs, au mieux des petits soldats. Le revers de la médaille c'est que ses amis n'en étant pas, ils sont prompts à retourner leur veste, voire pire trahir ou se venger sur lui.

La relation à l'autre est avant une relation de compétition... donc tout est faussé pour une amitié véritable. Il est plus question d'une relation de domination et de contrôle.

Ce type de personnalité est souvent motivé par « l'excitation » et le risque.

Le type de personnalité qui concerne Sarkozy comprend de multiples possibilités et l'analyse n'est pas toujours facile. Mais le cas Sarkozy est plus simple car il est une véritable caricature pour son type de personnalité.

Une composante racine de sa personnalité est : « suis-je vivant ? » Pour répondre à cette interrogation inconsciente, son type de personnalité à besoin d'action et de RISQUES pour avoir cette impression de « vivre ». Ce lien conduit directement à un lien inverse « la mort ». Ainsi ce type de personnalité va se mettre en danger de mort réellement ou symboliquement pour provoquer cette sensation de « vivre ».
Plus Sarkozy voit devant lui la montagne de problèmes, plus l'intensité est forte et plus il se sent vivre.
Les conducteurs de formule 1 sont souvent de ce type de personnalité, Schumacher par exemple. Vincent Perrot, l'animateur TV fait bien le lien aussi entre l'exaltation du spectacle et la prise de risque des sports automobiles.

Le véritable talon d'Achille de Sarkozy réside en fait dans les qualités de l'observateur. Les Français commencent à saturer du bonimenteur expert et sur le pouvoir d'achat tout le monde se regardent en rigolant... sauf que cette réalité est pathétique pour les plus pauvres. Les effets de sa politique sont bien réels.

La encore il y a problème. Le plaisir de ce type de personnalité est de vivre parmi ceux qui possèdent le plus possible, d'argent ou de pouvoir. Les pauvres, ou encore les Français, Sarkozy s'en moque et il n'y fait attention que pour conserver ses pouvoirs.

Sarkozy à plus à gagner à donner à ses « amis » pour partager leurs pouvoirs qu'aux Français, le seul risque réside dans la perte du pouvoir aux élections. Ainsi il offre 15 milliards d'euros aux plus riches mais annonce aux plus pauvres que les caisses sont vides ?

Mais elles ont été vidé par lui même quelques mois plus tôt au bénéfice de ses amis fortunés.

Mathias lesensdenosvies,org
.... il doit y avoir une petite bébête quelque part dans tes processus......
style sasser... à supposer que ton o.s. ne soit pas à jour........................ car il est pas tout récent...
On serait ailleurs je te demanderai de loguer un rapport Hijackthis..
Si tu veux un coup de main hésites-pas - en message privé.
QUE FAIRE? on aurai bien des idées tout aussi radicale pour ce personnage! , citoyenne que je suis, journellement inccomodée par ce pet présidentiel et pas d'éventails d'aucun courant pour écarter cette pestilence, je suis réellement désespérée de subir cet homme et sa clique pendant 5ans, des fois que quelqu'un aurai l'Euréka !, j'adhère!!
Vous devez bien avoir un membre de votre famille ou de votre entourage qui a voté pour lui.

Alors la prochaine fois que vous le (ou la) rencontrez, plutôt que lui serrer la main ou lui claquer la bise, collez-lui une beigne. Sévère. Et s'il (ou elle) fait l'étonné(e), s'il (ou elle) feint d'ignorer pourquoi, lattez-lui les tibias à grands coups de talons-aiguilles.

Je sais, c'est pas une solution qui vous débarrassera de cette monstrueuse erreur de casting, mais ça vous soulagera momentanément
.. Une grande leçon d'humanité, Ulysse !
Une fois par terre, ne pas oublier de lui retomber dessus avec le coude en premier contact ;-)
Et voilà que Fan de canard et (la petite) Madeleine (de Probst) se mettent à encourager ce dangereux sauvageon d'Ulysse ! Je vous préviens, si ça continue, j'envoie un SMS aux autorités compétentes !
Hiiiiiiiiii !
C'est lui ki nous a balancés !
... .. Manazo nous a balancés, si je m'attendais. ;-)
Je me souviens, on étais arrivés ici précisément....
?--
/___
\
bravo mathias ! tout a fait d'accord avec vous. j'ai un mal de chien a comprendre pourquoi j'ai fait mes momes je revais sans doute je pensais meme pouvoir les elever moi meme mais quand j'ai reçue les 1ere allocs là je me suis dit qu'il fallait retourner au taf!!!!!donc nounou, fois 2 ,car j'ai des jumelles; j'entrais dans une sorte de cercle vicieux faut bosser pour payer la nounou si je bosse pas je creve et mes enfants avec et ça jusqu'a la retraite et quelle retraite je suis musicienne donc queue d'chie!!!!!!!comment les gens qui ont votes pour ce malade n'ont -ils pas vus, pas compris,? ça me semblait tellement flagrant a moi !!! ce mec est un imposteur! j'ai la trouille pour la 1ere fois de ma vie j'ai une peur noire de l'avenir pour moi, mes enfants, tous les musicos de france et pour tous les pauvres gens qui sombre de plus en plus dans la misere Comment faire pour se debarrasser de ce "Furoncle" qui j'en suis sure va finir par nous exploser a la figure!!!!!!

Pourquoi Sarkozy n'a pas de solution à tout ce qu'il vit ? Parce qu'il est ce qu'il est.

Taibi Kahler (l'inventeur du PCM) a mis au point une méthode très efficace pour décrypter la personnalité et en dégager des conséquences. Je vous passe les détails longs et fastidieux d'un longue explication.

Voici simplement mes conclusions sur le cas Sarkozy.

Cet homme appartient simplement selon moi à un type de personnalité dont on sait les choses suivantes :

- n'a pas de convictions ni de valeurs particulières
- aime le pouvoir
- aime l'action
- manipule son environnement lorsqu'il est en état de stress
- le mensonge n'est pas un problème pour lui et il l'utilise en conscience
- le paraitre est très important
- sa devise : "moi d'abord", c'est un super égocentrique
- pour arriver à son but, la malhonnêteté n'est pas un problème, elle est justifiée.
- à mon sens la "religion" de ce type de personnalité pourrait être la scientologie
- a un très gros problème avec les liens affectifs (par effet miroir ses femmes apportent une véritable information sur qui il est)
- possède un très bon flair, une très bonne capacité à sentir les situations et donc à s'y adapter pour en prendre le contrôle.
- sa force c'est "le présent"
- c'est un séducteur qui a pour but de prendre le contrôle

- Pour être ainsi il faut souvent qu'enfant on ait vécu de nombreuses cassures dans ses repères (re-"pères") (nombreux déménagements, changements de repères trop rapides, impossibilité de s'attacher pour se stabiliser affectivement)

En conclusion. La France à ma connaissance n'a jamais été mis dans les mains d'un homme de ce type de personnalité. Ce genre de personne se trouve être d'excellents vendeurs, des commerciaux géniaux, des bonimenteurs experts. Ce type de personnalité ne peut incarner un pays ou un peuple... c'est simplement impossible. Un pur égocentrique ne fait pas un pays.

Ainsi on peut comprendre pourquoi il n'y a pas de direction claire à sa politique... la seule chose qui lui importe est le contrôle et le pouvoir pas le destin d'un pays ou d'un peuple.

Cet homme à la place où il se trouve est à mon sens un grand danger pour le pays et son peuple.
Il pourrait par exemple engager la France dans une guerre simplement ignoble contre l'Iran et faire tuer indirectement hommes, femmes et enfants dans ce pays pour simplement partager un rêve de puissance auprès des USA.

Ce qui m'a le plus écoeuré dans l'avènement de cet homme, ça n'est pas cet homme lui même (des gens commes lui il y a en beaucoup), c'est que les Français l'aient élu. Cela pour moi porte un sens profond qui va bien au delà de Sarkozy.
Soit la France deviendra Sarkoziste soit il sera réduit à ce qu'il est, un malade égocentrique avide d'exercer sa puissance et son pouvoir.

J'ai espoir que la France porte en elle autre chose que cette abomination dont le pouvoir est une réalité et dont les conséquences sur le peuple, sur les plus pauvres, les plus fragiles d'entre nous sont et seront dures et bien réelles.

Pour exemple : que dire de ses femmes qui ont perdu leurs bébés suite aux arrestations de la police française en vue de reconduction à la frontière, j'ai deux cas en tête. Je parle de fausses couches liées au choc émotionnel de l'arrestation.
La France vit actuellement une régression spectaculaire... Que dire du temps libre qui se vend pour gagner plus, effaçant du même coup que ce temps là appartient bien souvent aux enfants qui déjà ne voient pas suffisamment leurs parents pour se construire au mieux. Tout cet univers de bonimenteur vendu aux esprits affaiblis par TF1 aura des conséquences sur le long terme.

La France avait-elle besoin de vendre son âme à un malade égocentrique qui lui promet des rêves en guise de réalité.

Franchement 5 ans avec cet hommes là cela sera beaucoup trop long... pour moi.

Mathias lesensdenosvies.org
moi aussi je suis demoralisee par ce personnage . il est tres dangeureux maintenant il veut reformer la loi de 1905 et en plus il fait rentre dieu à l'ecole .Il fut un temps on a eu un dictateur doucereux on y vient .Mon pays me desole hortefeux me chagrine quelle honte Est ce que tous les français sont au courant de se qui se passe pour les expulsions.Pas un mot dans les journaux on n'a que des grouppies et du cassoulet .5 ans vous etes sur les gens vont finir par se tapper dessus avec toutes ses idees lesplus dangeureuses les unes que les autres. mathias je suis d'accord avec toi sur la personnalite de cet homme .Je ne le sent pas et je ne le considere pas comme le president de la republique c'est la premierefois
vous avez lraison, en publicité le type de client incarné par Sarko c'est "l'activiste":

Tom Wolfe, dans son livre le bûcher des vanités, les a appelés les maîtres du monde (plus tard Bret Easton Ellis montrera la face cachée des maîtres du monde, American Psycho). En France, ils ont vite été identifiés comme des jeunes loups, des battants, des leaders, des décideurs. Il leur faut de l'espace pour se mouvoir et dominer le monde (ou l'équipe qu'ils managent). Fonceurs, réalistes, pragmatiques, ils ne s'embarrassent pas de procédures. Libéraux, voire ultra-libéraux, le progrès pour eux est ce qui balaiera l'ancien monde des fonctionnaires, de l'état dirigiste, des impôts qui ne permettent pas la libre initiative. Toutefois, ils ne sont pas dénués de conscience sociale, ils sont même prêts à se retrousser les manches dans un esprit solidaire; bref, ils ont foi dans le progrès et quand la nouvelle économie apparaîtra, ils en seront les principaux acteurs, les chantres et les découvreurs de ce nouveau monde.


Désirs

ils s'adonnent au travail, à toute forme de travail, à condition que ce travail ne soit pas un travail d'exécutants. Et pour cause, ce sont d'abord des commerciaux. Ils aiment donc tout ce qui peut les valoriser dans un contexte professionnel : un costume Hugo Boss, une VW Passat, un stylo Mont-Blanc et bien sûr une belle femme (ou un bel homme). C'était inévitable, ils seront les premiers à acheter un Palm Pilot, comme ils ont été les premiers à se connecter, à acheter un PC, à utiliser une webcam. Ce n'est pas la technique qui les intéresse, c'est l'image que la technologie leur procure et qui les valorise au regard de leur quotidien. Toutefois, contrairement aux égocentrés, ils se servent de la nouvelle technologie pour être plus productifs. Sensibles à la mode, ils aiment ce qui est esthétisant sans pour autant avoir une fibre artistique (lire American Psycho de Bret Easton Ellis), de fait la publicité hyper-esthétisante brillera dans leur regard, mais aussi les magazines branchés et la presse politico-économique qui se fait l'écho des changements en cours. En effet, ils ont pour ambition de transformer le monde, de le faire sortir de la crise et de troquer leur salaire contre des stock-options.




Portrait


ce sont des adultes d'âge moyen, des cadres d'entreprises ou sociaux, des citadins, de vrais citadins qui vivent si possible dans le centre ville (là où ça bouge), dans un esprit loft. Ils aiment se retrousser les manches, prendre des risques, quitte à payer de leur personne. Mais ce ne sont pas des travailleurs, des employés. Ce sont les cadres de la nation, des décideurs, des responsables, des managers. Même quand ils ne le sont pas, quand ils n'ont pas ce titre, narcissisme aidant, ils vont se convaincre qu'ils ont du pouvoir et qu'ils jouent un rôle important dans leur entreprise, dans leur service, dans leur bureau (Douglas Coupland dans Génération X écrit qu'ils travaillent dans des cages à veaux). Parfois, ce dynamisme débordant rejaillira sur leur famille. Forcément élitistes, ils choisiront toujours ce qu'il y a de mieux pour eux. Ils poussent parfois le narcissisme un peu loin. Les tours avec les façades miroirs (Wall street d'Oliver Stone) ont été faites pour eux, pour renvoyer à l'infini leur propre image valorisée dans un monde mondialisé qu'ils appréhendent avec le masque du conquérant.



Dépenses

tout ce qu'ils consomment doit porter l'AOC signes extérieurs de richesse. Sans cela, le produit n'est pas digne de se présenter devant eux. Le haut de gamme, le standing, les vacances exceptionnelles loin de la consommation de masse (loin au sens où ils ne veulent pas être en contact avec la plèbe) seront pour eux des critères d'achat incontournables. L'acte de consommation doit leur permettre de se distinguer de ce qui est médiocre (parce que tu le vaux bien), ils seront même prêts à acheter du packaging, plutôt se promener dans le centre ville avec un sac Vuitton qu'avec un sac estampillé Tati. Mais l'apparence n'est pas ce qui les préoccupe le plus, au sens où ils ne s'aventureront pas hors des territoires activistes. Les objets consommés sont pour eux des objets de reconnaissance, le moyen incontournable pour faire partie de la race des vainqueurs (bel appartement pour recevoir les amis, chaussures de sport dernier cri pour courir entre collègues, voitures puissantes à stationner sur le parking de la société).


Communication

tendez un miroir aux activistes et les activistes seront contents, moquez vous tant que vous voulez des autres, de ceux qui se promènent avec des sacs Tati, moquez vous des tabous ou de la culture bureaucratique, mais surtout ne vous en prenez pas à eux. Véritables narcisses, quoique différent des égocentrés qui ont des tendances plus schizophrènes, ils ne supportent pas que le reflet se déforme (mach 3 : le rasoir 3 lames qui transforme le jeune cadre en pilote de chasse, ne souriez pas). Miroir, mon beau miroir, dis moi que je suis un activiste. Il faut donc mettre le paquet sur l'emballage, la représentation, le décorum, tout ce qui survalorisera un produit déjà survalorisé par la marque, la technique, l'utilité, le prestige. La communication métonymique fonctionne bien avec eux, normal dans la mesure où la métonymie est un processus clef du narcissisme. Traiter les activistes en narcisse revient à leur réserver une place de premier choix : ils font partie des rares élus, ils ont une info en avant première, ce sont des clients privilégiés. Pas de discours trop longs, ils aiment l'efficacité (le temps c'est de l'argent). L'esthétique doit être fonctionnelle (Starck) et utilisée dans le seul but de les valoriser. Le publicité doit mettre l'accent sur les symboles de classe, les discours dynamiques voire volontaristes et ne pas lésiner sur le pouvoir qui leur est attribué (parce que tu le vaux bien entend-on après qu'elle eut secoué la tête de droite à gauche et de gauche à droite sous la salve d'applaudissement de beaux cravatés bien sages tout en haut d'une tour apparemment très belle)


Déclinaison

Les entreprenants : Tapie et ses cousins furent leurs idoles, le roi est mort, vive le roi. Maintenant, ils jureraient plus pour Bill Gates ou les jeunes scouts de la nouvelle économie. Cadres très productifs et très qualifiés, ce sont des leaders socio-professionnels voire des leaders d'opinion prêts à s'investir dans la vie politique. D'ailleurs, bien souvent, ils tiennent à ne pas appartenir à la scène politique mais à la société civile, et c'est à ce titre qu'ils s'impliquent dans la vie politique. Les entreprenants croient en une idée, sans aller jusqu'à dire qu'ils ont une utopie, ils ont quand même une propension à défendre un libéralisme à visage humain. En terme d'économie, ils spéculent, prennent des risques financiers calculés et prônent une vision internationale des marchés. Dans les loisirs, ils sont nettement plus individualistes et le narcissisme sous-jacent explose au grand jour : ils se tournent volontiers vers des produits originaux, modernes, éphémères, de marques, haut de gamme mais sans ostentation. Peu intéressés par l'information intellectuelle, ils choisissent des sources pragmatiques et technocratiques, des revues mettant en valeur la culture contemporaine.


Les militants : Les militants sont plus jeunes que les entreprenants. Souvent issus des rangs les plus sages des décalés, d'origine bourgeoise ayant survécu à la crise d'adolescence, ils n'auront pas complètement oublié leur passage dans la révolte puisqu'ils vont aller jusqu'à se positionner vers un militantisme syndical et écolo. S'ils croient au progrès, et au progrès technologique surtout, c'est dans la mesure où il leur permettra d'accéder au bonheur qui dépend forcément des revenus financiers et au confort de la maison. Toutefois, ils n'ont pas forcément un goût prononcé pour le profit, s'ils accèdent à la propriété, c'est par le crédit et les bonnes affaires. Adeptes du lèche-vitrines, des prix comparés, des soldes de marques, ils sont aussi très friands d'informations objectives sur le produit, c'est pourquoi ils préfèrent la publicité informative et rationnelle. Ils ne boudent pas les distractions de la télé, surtout quand celles-ci s'ouvrent sur leurs préoccupations, ce qui est assez fréquent puisqu'une bonne partie des émissions de variétés les prend pour cible.
Je vois que la discussion reste active, j'en profite donc pour rebondir ;-)

Une punition pour Sarkozy ça ressemble à quoi ?

Cela ressemble à une réunion où il doit rester assis pour écouter et discuter avec des "intellectuels" en abordant des concepts et des visions théoriques. Alors si cela dure un peu, c'est une vraie punition pour lui.
Dans un premier temps, il va remuer des pieds sous la table, avec fébrilité, parce que ses pieds étant reliés inconsciemment à sa tête, il indique simplement qu'il veut partir. Mais comme cela est impossible, alors la fébrilité va gagner son stylo, car il faut bien se venger sur quelque chose. Son stylo risque alors de passer un mauvais quart d'heure en se faisant secouer dans tous les sens... mais la punition continue. L'ennui est total. Alors discrètement il va commencé à faire autre chose, car il se moque bien de se qui se dit, même si c'est très intelligent, si c'est trop élaboré intellectuellement il décroche. Lui il aime que le concret.
Alors il saisit son portable et commence à écrire de SMS, ça l'occupe. Le mépris que cela pourrait signifier aux autres, il s'en moque, c'est lui qui décide, c'est lui qui a le pouvoir. Mais la punition continue, alors il sort l'arme fatale, car il ne peut pas s'éclipser : Il prend la parole, et vous savez quoi ! Il l'a garde.

Il ne va pas parler du sujet, ni embrayer sur la conversation... non non non. Il va parler de lui, il ne va parler que de lui. Et les autres qui étaient jusqu'à présents des hommes et des femmes comme lui, vont se transformer en "objets" du président. Voilà vous restez là et vous écoutez ! Pourquoi ? Parce que c'est moi le chef et c'est moi qui commande...

Ainsi il va tirer la discussion des concepts et théories intellectuelles pour la ramener à un monologue stérile devant un auditoire " d'humains objets".

C'est d'ailleurs le problème avec ce type de personnalité, les autres ne sont souvent que des objets. (Le narcissisme de certaines personnalités, et le PCM en compte 6, peut leur masquer cette réalité, cela demeure une réalité).

La punition de Sarkozy dont je parle avec un certain amusement est devenu au fil des mois, par effet inverse, la punition des Français objetisés.

Pour démasquer Sarkozy il faut être tenace, ne pas lâcher le morceaux, le mettre de son incapacité à conceptualiser, à mettre en perspective avec une véritable rigueur intellectuelle. Et lorsqu'il sera en défaut, alors vous verrez qu'il basculera immédiatement vers la communication émotionnelle où il excelle pour vous renversez en 2 secondes... mais il faut tenir bon.
Sarkozy tient sur des effets de communication, son socle intellectuel est fragile.

Le problème aujourd'hui c'est que tout ce qui déstabilise Sarkozy est suceptible de déstabiliser la France... Combattre Sarkozy c'est un peu abimer la France. En même temps Sarkozy, jour après jour abime la France par ce qu'il est et par ce qu'il nous fait tous vivre.

Il faudrait qu'il parte en fait. Qu'il relance des élections. Connaissant le bonhomme ça risque pas d'arriver, il pressera le citron jusqu'à la fin.

(pour fan de canard : pour mon ordi portable il n'y a rien à faire, cela date de mon changement d'écran, depuis il tilt de temps en temps)
... d'installer et d'utiliser smitfraudfix, le décapant des bureaux infectés... mais avant, faire un rapport Hijackthis.
Ces deux logiciels sont freewares, tu peux les télécharger après googlage (désolé pour le jargon débile:-).
Tu peux me poster le rapport en message privé (rappel), pas de souci.
A ton service.
Félicitations pour ton site, by the way.
Je découvre ce matin un article de Marianne en ligne au sujet d'un rassemblement de psychanalistes qui se sont penchés sur plusieurs jours sur "le cas Sarkozy".

Cette analyse est très intéressante et fini bien le tableau que j'ai commencé ici même ;-)

http://marianne2.fr/Quand-les-psys-se-penchent-sur-le-cas-Sarkozy_a84147.html

Bonne lecture ;-)
Portrait intéressant, Mathias.
Moi j'attends juste le jour ou on me dira agis pour la france, c'est maintenant! Et la, j'agirais contre cet horrible personnage.
???????????????????
c'est juste un coup de pub pour le site en mettant 2 extraits accessible aux non abonnés non ? ;-)
Lu dans Libé:
“ Nicolas, si tu te casses, on oublie tout” !!
Il est vrai que ce n'est pas un sujet passionnant sur le fond,
pourtant un arrêt (fortuit) sur Arrêt sur images m'a révélé
incontestablement l'ivresse de Daniel Schneidermann durant
le plateau :

http://www.ama.free.fr/DS_groggy.jpg

Je l'ai pas inventé hein ?
Franchement et si le SMS en question voulait dire toute autre chose....

Peut-être Cécilia voulait partir avec sa collection de Rolex ou l'album dédicacé de Johnny et qu'il la menaçait de la faire poursuivre par la DGSE ou d'envoyer Guéant balancer sur la libération des soignants bulgares....

http://unbloguedeplus.over-blog.com
et si un de ces jours on passait à autre chose non !
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.