57
Commentaires

Les feutres d'Arizona

Commentaires préférés des abonnés

Imaginez un peu si le scrutin avait lieu dans un pays Africain, d'Orient ou d'Amérique du Sud, genre Venezuelaaaaa !

Et ce sont les USA qui se veulent les gendarmes du monde et les champions de la démocratie !

Je ne crois pas que le spectacle américain mette en scène la réalité versus  la narration.

Les chaines info sont incapables d'expliquer la complexité de la situation et sont pressées par la nécessité d'être la première à donner ce qui pourrait bi(...)

On a beau dire, les élections sont quand même bien  mieux organisées en Chine, en Russie, en AzerbaÏdjan, en Ouzbékistan, ou en Guinée.

Derniers commentaires

Biden est "aux portes de la Maison-Blanche", sauf que des dizaines de partisans de Trump (dont certains armés, selon CNN) se sont massés devant les centres de dépouillement de l'Arizona, et ont réussi à interrompre les opérations dans au moins un centre.


vu que Trump a une chance non negligeable de repasser en tête en Arizona; c'est assez cocasse de voir les supporters de Trump vouloir arrêter le depouillement maintenant (enfin aussi "cocasses" que peuvent l'être des milices armées qui essayent d'empecher une éléction).


Bon sinon la verité c'est Biden est favori mais que rien n'est encore joué; malgré les magouilles de Trump (on apprend par exemple qu'un quart des votes par correspondances en Floride ne sont pas arrivés à temps).

Evidemment il faudra faire le bilan de toutes les saloperies de Trump et ses alliés pour saboter l'éléction (cette histoire de feutre ne serait pas étonnant; il y a déja eu pleins de tentatives de donner des fausses infos aux élécteurs pour faire annuler les votes par correspondance). Evidemment même si le compte donne Biden gagnant on est pas encore à l'abri de surprises.

https://www.huffingtonpost.fr/entry/election-etats-unis-donald-trump-conseillere-spirituelle-pour-sa-victoir_fr_5fa3c0edc5b660630aee79aa

Pendant ce temps là , un amendement entérine l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 16 février... 

Deux choses :

- B. Sanders a décrit précisément ce qui allait se passer 10 jours avant les élections

- Concernant les militants armés défilant en gros 4x4 avec arme et bible à la main, de plus en plus de personnes rapprochent ces images états-uniennes des images de Daesh.

J'aime bien quand les Etats-Unis appellent les leaders de la Côte d'Ivoire "  à montrer leur attachement au processus démocratique et à l'état de droit "


Les américains sont des spécialistes en droit comparé ...


J'imagine, avec un plaisir non dissimulé,  un ivoirien leur donnant les  mêmes conseils. 

Biden ? Trump ? le Congrès ?


Ce sera le même boxon.


Un avantage , cependant, si Trump est battu, on verra moins souvent sur les étranges lucarnes, s 

On a beau dire, les élections sont quand même bien  mieux organisées en Chine, en Russie, en AzerbaÏdjan, en Ouzbékistan, ou en Guinée.

Vidéo où l'on voit des gens voulant arrêter le décompte des votes en Trumpakistan au nom de la défense de la démocratie


Avertissement : cette vidéo contient des images de violence

Toute ressemblance avec un pays existant ou ayant existé est purement fortuite

C'est quand même les Ricains qui font les meilleures séries... P... de production ! Cecil B.peut aller se rhabiller ! Je parie qu'il y a déjà des scénaristes au boulot...

C'est assez simple de savoir de quelle couleur va finir un état (sauf triche). Du fait du gerrymandering les comtés démocrates sont très démocrates, et on sait aussi d'après les sondages confirmés par les résultats jusqu'ici qu'ils ont voté bien plus par mail que les républicains. 


Quand il ne reste comme % à dépouiller qu'une majorité des votes par mail et/ou de comtés citadins et que Biden est déjà en tête, ce n'est pas s'avancer terriblement de dire qu'il va gagner. C'est soit l'intimidation qu'exercent les partisans de Trump soit une volonté d'entretenir le suspense qui pousse des médias à tarder lui confirmer certaines victoires (les états eux, c'est assez normal qu'ils tardent tant qu'un retournement est mathématiquement possible).


En Arizona la population est hyper concentrée dans le comté de Maricopa (Phoenix) qui a 50 fois la population des plus petits, où Biden est en tête et où il reste 14% de votes à dépouiller, le second en taille étant celui de Pima (Tucson) où il domine encore plus largement avec 9% des votes encore à dépouiller, ce serait étrange que la donne change.


Quant à l'histoire des feutres c'est un classique des théories du complot. Les bureaux d'un état historiquement républicain avaient certainement tout ce qu'il faut comme observateurs républicains pour les gérer. Il faut passer par les théories à la Qanon, qui voient les anciens partisans du "rhino" McCain comme des traitres à la solde du grand complot pour imaginer qu'ils aient cherché à faire annuler des votes profitant logiquement à leurs propres candidats, les bulletins ne concernant pas que la seule présidentielle.

"match où la réalité importe peu, en tous cas bien moins que la bataille des narrations."

Le story telling (en bon français ;-) est au cœur de la manipulation des individus et des peuples. 

Faire passer des idées et orienter les sociétés parfois en contradiction avec la réalité.

Bonjour merci pour la chronique. 


Paradoxale critique des narrations qui ne va pas jusqu'à rappeler le moyen de les conjurer, comme si on était Ulysse et qu'elles étaient nos irrésistibles sirènes...


Quand on sent le piège des narrations concurrentes autant aller vers les sources pour écarter les doutes. Les chiffres sont plus intéressants que les codes couleur doudous. En l'occurrence, les chiffres que AP diffuse sont simples à trouver. Tapez "arizona election" sur Google et le premier résultat est une infographie Google sourcée par... les données AP. Les voilà : 88% de bulletins dépouillés, presque 70000 voix d'avance pour Biden. A ce stade. Ce n'est pas énorme (3 millions de suffrages exprimés à ce stade en tout), mais ce n'est pas rien (2,4% d'écart). Voilà les faits, laissons les stabilo doudou de côté, non ?

Au point où on en est, je ne suis même pas sur que l'on puisse tirer quelque conclusion que ce soit de ce bordel, si ce n'est à projeter nos propres biais de confirmation sur la situation.


Malheureusement il nous faudra un peu de recul pour bien comprendre ce qui se joue ici.


En 2016 on pensait que l'élection de Trump était une sorte de chant du cygne des bigots.


Et on est en 2020 à se dire la même chose. C'est peut-être vrai. Peut-être que c'est un chant du cygne qui dure simplement un peu plus longtemps que prévu. Ou peut-être que c'est autre chose qui se joue. Mais on ne pourra pas savoir ce que c'est avant d'avoir toutes les cartes en main.


Qui va "gagner dans les urnes" ? Quid d'un potentiel coup d'état dans le cas où Trump perdrait dans le urnes ? On n'en saura rien avant plusieurs jours, si ce n'est plus.


Tout ce qu'on peut constater c'est ce qu'on sait déjà, à savoir qu'un président peut potentiellement être élu avec 48% vs 52% des suffrages exprimés de par la mécanique des "grands électeurs".

je crois que vous faites erreur....

 les manifestantss qui se sont massés devant les centres de dépouillement de l'Arizona ne veulent pas interrompre le décompte mais au contraire qu'il continue puisque ce dépouillement est au profit de trump.  

 Les medias democrates pointent cette schizophrénie puisque dans les etats ou le depouillement des bulletins a venir serait au profit des democrates l'equipe de trump souhaite interrompre le décompte ou interdire les bulletins recus par la poste.


au final aucun dépouillement n'est interrompu mais un recomptage des voix aura lieu dans le visconsin  a la demande des republicains (cela n'interviendra qu'apres la certification du vote original donc cela va prendre 2 semaines) et trump va probablement choisir d'aller en justice dans certains états clefs.


Pour le reste Arizona est en train de changer de couleur mais forte chance que la Pennsylvanie change vers le bleu également. bref patience et attention a ne pas trop colporter les rumeurs de twitter.

Sortez les popcorns, c'est loin d'être fini !

Surtout si le décompte final est de 270 vs 268 grands électeurs...

"...des dizaines de partisans de Trump (dont certains armés selon CNN) se sont massés devant les centres de dépouillement de l'Arizona, et ont réussi à interrompre les opérations dans au moins un centre"

Si on comprend bien, et c'est mentionné par d'autres sources, il semblerait que la tactique utilisée par certains Républicains est d'interrompre le comptage de voix. En quelque sorte, d'arrêter l'histoire là où elle leur est encore favorable, en racontant que les bulletins restant à décompter sont issus d'une fraude. 

Un peu comme s'ils disaient que seuls les bulletins en faveur du candidat Républicain sont valables, quoi.

la dernière fois que j'ai vue quelqu'un remplir un bulletin de vote Américain ( qui était long comme mon bras vu la multitude d'autres questions qui étaient posées ) il fallait le faire avec un crayon à papier ( !!!???) et le mettre dans une simple enveloppe pour l'expédier de France.

Pas par une valise diplomatique via le Consulat, ni même un courrier recommandé !


Le bulletin est-il arrivé à bon port ? 

En tant est en heure ? 

A-t-il été modifié avec un coup de gomme ? 

On ne le saura jamais !


Le système électoral Américain est pour nous une source d'étonnements permanents !


;-)

Pour une démocratie en charpie, le #sharpiegate est plutôt bien vu !

Je ne crois pas que le spectacle américain mette en scène la réalité versus  la narration.

Les chaines info sont incapables d'expliquer la complexité de la situation et sont pressées par la nécessité d'être la première à donner ce qui pourrait bien être la vraie info. Rien de nouveau sous le soleil. 

L'approximation est le prix de la concurrence.

Au vrai, la soeur jumelle de l'élection de 2000 donne à voir les limites d'un système fédéral.  

Je rappelle qu'en 2000, BUSH a gagné parce que la Cour supprême avait ordonné l'arrêt du décompte des voix en Floride, dont le gouverneur était le frère du candidat républicain.

Quand 50 états peuvent légiférer sur leur système électoral et bien c'est le bordel, that's all.

Le Maine et le Névada ont un scrutin proportionnel. D'autres prévoient des modes de comptages étonnants.

Si vous ajoutez la passion américaine pour le judiciaire, vous arrivez à la situation actuelle.

Et la passion pour les armes à feu  !!

Je n'ai pas l'impression que ce qui cause le "bordel", ce soit le fédéralisme mais plutôt les choix de prise en compte des votes.


"Quand 50 états peuvent légiférer sur leur système électoral et bien c'est le bordel, that's all.

Ce système permet par exemple au Maine et Névada d'avoir un scrutin proportionnel. Un système centralisé avec un Trump ou un Bush aurait donné la même chose qu'en Floride PARTOUT. Si Bush a été capable de s'organiser avec son frère pour bloquer le compte des votes, ils l'auraient fait (sans contre-pouvoir) à l'échelle du pays.


Plus de contre-pouvoirs locaux (i.e., de démocratie proche de l'élément individuel) n'est pas un problème, bien au contraire. On voit dans notre système ultra-centralisé comment Macron prend en compte les "corps intermédiaires" sans contre-pouvoirs locaux, avec son "conseil de guerre"

Bien vu .... ne jamais perdre de vue que la recherche de 'rationalite' n'est que recherche du bon  l'argument pour imposer ses propres vues ...... surtout sind'autres 'rationalites' nenpeuvent s'exprimer....vive la contradiction, l'échange et la 'creolisation' des idées  et des institutions qui'en naissent.

Et puis il y a une constatation toute simple, même si un peu sommaire: chaque fois que les structures de pouvoir s'éloignent de nous, nous perdons en démocratie et en libertés. Et en pertinence. Chaque fois qu'elles se rapprochent, que nous réussissons à les rapprocher, nous y gagnons.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.