Les feutres d'Arizona
Le matinaute
Le matinaute
chronique

Les feutres d'Arizona

Joe Biden est donc "aux portes de la Maison-Blanche", annoncent à 7 h 30 les radios françaises. Dans la nuit, le candidat démocrate a en effet remporté une victoire historique dans l'Arizona, victoire proclamée par Fox News et Associated Press, qui ont déclaré Biden vainqueur sur la base de résultats partiels (mais pas les autres médias, plus prudents). Sauf qu'en moins de temps qu'il n'en faut au matinaute pour s'atteler à son sacerdoce, voilà que CNN repasse l'Arizona de bleu en blanc, c'est à dire que le résultat y est encore incertain. 

Vu d'Europe, c'est le plus déroutant : le feuilleton est raconté comme si les résultats des États étaient privatisés par les grands médias, un résultat Fox News entrant en compétition avec un résultat CNN, sans que quiconque offre la moindre indication de la manière dont ils seront départagés. Les grands networks semblent d'ailleurs en avoir pris acte pour la première fois, dont certains n'ont pas hésité, au soir du scrutin, à interrompre en direct un discours de Trump pour en dénoncer les mensonges.

Biden est "aux portes de la Maison-Blanche", sauf que des dizaines de partisans de Trump (dont certains armés, selon CNN) se sont massés devant les centres de dépouillement de l'Arizona, et ont réussi à interrompre les opérations dans au moins un centre. Une équipe de Fox News a dû être escortée par la police pour en évacuer les locaux, entre des manifestants trumpistes scandant "Fox News sucks", slogan diversement traduit dans les médias français. Selon certaines rumeurs, AP se serait ensuite rétractée, passant à son tour l'Arizona en blanc, mais aucune trace de cette rétractation sur le site de AP.

Biden est "aux portes de la Maison-Blanche", sauf que les réseaux sociaux ont aussi leur narration propre. Sur Twitter, est apparu un hashtag #sharpiegate. Un "sharpie pen" est un feutre. Selon les lanceurs d'alerte du "sharpiegate", des feutres auraient été intentionnellement donnés à certains électeurs pour remplir leur bulletin, alors qu'un bulletin rempli au feutre est invalidé - un officiel de l'Arizona s'est empressé de démentir, assurant qu'un bulletin rempli au feutre est parfaitement valide. Signe que le sujet est brûlant, une reporter locale enquêtant sur le "sharpiegate" affirme avoir été menacée. Biden est "aux portes de la Maison-Blanche", sauf qu'heure après heure, se déroule la sidérante démonstration en temps réel d'un match où la réalité importe peu, en tous cas bien moins que la bataille des narrations, majuscules et minuscules, où les plus efficaces ne sont pas toujours celles que l'on croirait.


Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.