115
Commentaires

Les étranges documents du questeur Pastor

Parlons d'autre chose: pendant les scandales sexuels, l'investigation ordinaire continue.

Derniers commentaires

Au Sénat, le PS enterre l'affaire Pastor


et le PS voudrait qu'on vote encore pour lui ???
perso j'appelle ça "petits bidouillages entre amis" !....
déclaration du ps sur le cas Pastor

Pas vu non plus de réaction officielle du PS.

Par contre la réaction des amis du PS sur @si a été unanime et virulente: marre que DS y fait rien que dire du mal du PS

Et pis Pastor, il a rendu l'argent, alors....
Les sénateurs renoncent à leur prime exceptionnelle.
Sous la pression de trois d'entre eux, Larcher annule la décision.
Avec ce geste prouvant leur désintéressement, ils retrouvent toute ma considération. On est cons des fois, de s'emballer pour rien.
Quoi !? Baudis aussi !?
Si je m'attendais... Combien ?... 36 000 euros ?
Bon, c'est pas non plus une très grosse somme.
Si on commence à se scandaliser de ce genre de peccadille, on va finir par passer par des [large]poujadistes ![/large]
Je vois et j'entends pas mal de commentaires visant à amoindrir la portée de cette affaire car les montants seraient "ridicules", et ça me met hors de moi.

Ridicules à quelle échelle, peut-on le savoir ?

Vous êtes plusieurs ici à affirmer que 30 euros pris dans les caisses de l'état pour une bouffe d'une persone c'est ridicule comme montant parce que c'est pas beaucoup 30 euros et que ça concerne peu de personnes ???

Et bien figurez-vous que je dispose d'un droit de regard sur un budget pris dans les caisses de l'argent public ( pas la même caisse, mais argent public tout de même), et qui doit financer des trucs pour peu de personnes.
Ce budget il est exactement cete année de 23,70 euros.
Les personnes elles sont exactement 25.
Ridicule, n'est-ce pas ?
Moins de 25 euros et moins de 25 personnes, c'est ridicule, si je vous suis.


Sauf qu'avec ça, je file pas à bouffer à mes potes figurez-vous : j'équipe ma classe en manuels scolaire, cahiers, peinture, papier, protège-cahiers, feutres, papier affiche, craie, colle ... pour une année scolaire entière ! Une année scolaire entière de fournitures pour une classe entière, voilà à quoi il correspond ce budget que certains jugent ridicule !!

Et je ne les achète pas à mon beau-frère, je n'ai pas de parts dans la société où je les achète !

Alors arrêtez, arrêtez avec vos jugements à la va-vite sur les montants dignes ou non d'intérêt dans l'argent public. Faut redescendre de vos nuages là, tous ceux qui croyez qu'à tous les étages du service public on gaspille et on jette l'argent par les fenêtres. Avec 250 euros, on peut financer une belle sortie ou un spectacle scolaire ça représente 10 euros par élève de la classe.
10 euros par élève, si on les demande aux parents, c'est énorme, on n'ose pas.
Si on les réclame en subvention c'est une lutte terrible pour les obtenir.

Par contre, si je dénonce qu'un jour 25 élus ont pris une formule petit-déjeuner à 10 euros par tête alors qu'il avaient déjà pris un petit-déjeuner chez avant de partir, on va me trouver ridicule, et vous allez vous foutre de ma gueule, huhuhu 10 euros, mais c'est quoi huhuhu, ils sont drôles ces petits fonctionnaires, 10 euros, hahaha, elle est bien bonne !

Mais merde à la fin : 10 euros c'est ce qui suffit parfois pour que des gosses voient UNE fois dans leur vie un vrai cheval, un vrai mouton, une vraie vache en allant une journée à la ferme, 10 euros, ça suffit pour qu'un gamin aille dans un musée, au théâtre, au ballet, dans un château, 10 euros, c'est le prix de deux romans ou d'un petit album, c'est le prix de la venue d'un artiste à la rencontre d'une classe.
Alors non, 10 euros ce n'est pas rien.

Même 1 euro ce n'est pas rien : avec 1 euro par mois et par élève dans une classe, on se paierait deux abonnements à la presse jeunesse, ... mais on ne les a pas.
Avec 1 euro par élève une seule fois dans l'année on peut faire tirer pour chacun 2 ou 3 photos d'une sortie, pour faire une carnet de bord ...mais on ne les a pas non plus.

Et pourquoi on les a pas ?
Parce qu'on est dans une pays pauvre ?
non !
Parce que les Français ne paient pas passez d'impôt ?
non !
Parce que les impôts financent trop de choses inutiles ou futiles ?
là, ça se pourrait !


Alors non, non et non, 30 euros par personne ce n'est pas ridicule !

En bas de l'échelle du service public, on n'a plus d'argent pour fonctionner au quotidien : on fait de la récup de matériel dans les bennes des entreprises ( ça va du classeur que la mère d'élève secrétaire aurait jeté dans son entreprise à la récupération de vieux ordinateurs, en passant par du mobilier, des dévidoirs de scotch, des blocs de post-it, des calendriers ... des tas de trucs qu'on ne peut pas s'acheter et que d'autres jettent ...), on ne poste pas les courriers qui partent sur la commune, on va les déposer nous-mêmes parce qu'on n'a pas de quoi acheter des timbres, ... et vous voudriez qu'on trouve ridicule une dépense de plus de 1000 euros ???
1000 euros c'est la subvention annuelle qu'on peut espérer avoir pour équiper un gymnase ! Regardez le prix d'un tapis de sol, d'une poutre, d'un plinthe, d'une structure de motricité, et vous verrez si c'est anecdotique 1000 euros !

Non, 30 euros par personne ce n'est pas ridicule, non un timbre ce n'est pas ridicule.
Vous savez que dans les écoles les enseignants ne reçoivent pas leur fiche de paye par la poste, qu'elles arrivent de façon aléatoire ( en moyenne trois mois après leur date d'émission), toutes en tas, ni pliées ni sous enveloppe parce qu'il n'y a pas de budget pour les timbres et les enveloppes ???
Vous savez comment ça se passe, pour économiser 1 enveloppe et 1 timbre par instit' ? :
- les feuilles de payes sont imprimées et stockées au rectorat
- au bout de trois mois, une liasse correspondant à toutes les feuilles de salaires de plusieurs dizaines d'instit est remise à leur inspecteur, lorsqu'il passe au rectorat
- il les rapporte dans son bureau et ensuite, à chaque fois qu'il voit une directeur d'école il lui donne les feuilles de paye des enseignants de cette école -là
- le directeur annonce que les feuilles de paye sont arrivées, et chacun va se servir dans son tas.
Pourquoi ? Pour économiser les timbres et les enveloppes.
Si les comptes de l'état en sont là, alors ok, s'il faut faire comme ça pour réduire les coûts, on peut accepter, mais qu'onne vienne pas nous dire que 30 euros c'est ridicule !

Mes stylos rouges pour corriger, mes feuilles de préparation, mon ordinateur, mon porte-clé, mon sifflet, mon chronomètre, mon diapason, mes bouquins théoriques, mes universités d'été ... tout ça, je l'ai payé avec mon argent parce qu'il n'y a pas de budget, c'est même pas prévu !
Qu'on m'accorde 30 euros par mois pendant 50 mois pour mon fonctionnement et que les 50 qui veulent au resto paient 30 euros chacun, je serai d'accord et je ne trouverai pas ça ridicule : y'a des cantines, et plutôt de bonne réputation dans toutes les institutions publiques du conseil général jusqu'à L'Elysée, qu'on paie déjà avec la même caisse !

'tain, je pensais pas que ça pouvait encore m'énerver autant ce genre de chose. je vieillis, mais je ne me calme pas.
Père Quastor , raconte nous une histoire...
on se demande pourquoi il a bidouillé des comptes le questeur, et commis des faux en écriture, puisqu'il suffisait de passer par le patron pour toucher toujours plus de pépètes : Les sénateurs se votent une prime de 3500 euros
La réaction papelarde de Larcher laisse supposer qu'en matière de pastoreries, il ne court pas loin derrière. Si, si, tous pourris...

Quant à celle du ps, on l'a eue avec la quasi absolution du Guérini qui n'est pas en prison. Enfin, pas encore... Z'auront jamais ma voix, ceux-là.
Les sénateurs fêtent Noël en juin !
"Une prime supplémentaire de 3500 € pour cette bande de branleurs inutiles, pour cette assemblée poussiéreuse de vieillards cacochymes, grassement payés à rien foutre ?", s'exclameront les habituels poujadistes aigris.
Mais mettez vous à leur place, tas de jaloux. Si vous étiez comme la plupart d'entre eux, sous les menaces conjuguées de Parkinson et d'Alzheimer, minés par le diabète et le cholestérol, handicapés par les rhumatismes et les crises de goutte, appareillés en dentiers et sonotones, opérés de la prostate et entravés par les couches-confiance, ne songeriez-vous pas à vous accorder, avant le grand départ, une petite gâterie sous forme de rallonge financière ?
Bah si, évidemment. Alors soyez un peu indulgents.
Je ne connais pas bien ce dossier, et il ne s'agit pas pour moi de minimiser les faits, mais :

J'espère que Médiapart (liens payants qui ne me sont pas accessibles) a ou aura la preuve que ces repas n'ont pas eu lieu. Car s'ils ont eu lieu, alors... Alors heureusement qu'il a fait un faux (ce qui est évidemment inadmissible), parce que sinon l'affaire semblerait un brin ridicule vus les montants en jeu. Mais les "Grands Principes", me direz-vous...

Question "Grands Principes", j'espère que Médiapart a la preuve qu'il aurait obtenu un repas moins cher en allant dans un autre resto. En effet, s'il obtient des tarifs préférentiels qui permettent de ne pas alourdir la note du repas transmise au Sénat, je trouverais un peu fort de café qu'on lui reproche de ne pas être allé ailleurs pour payer plus cher. (c'est-à-dire que si le "conflit d'intérêt" est finalement en faveur des citoyens, car allégeant la note, on n'est pas dans le cas où le "conflit d'intérêt" nique le citoyen, au contraire).

Je suis bien plus choqué, mais les journaux n'en parlent pas du tout, quand sarkozy, élu président, utilise les moyens que met la République à sa disposition pour organiser des sauteries (maxi repas, petits plats dans les grands avec grand cuisinier) auxquelles ne sont conviés que les UMP pour les remercier d'être de bons godillots (jamais l'expression "par ici la bonne soupe" n'avait aussi bien décrit le fonctionnement de notre Etat, de plus avant sarkozy jamais ce genre de chose n'avait eu lieu, le président invitait TOUS les députés, dans un esprit républicain, pas seulement ceux qui se couchent devant lui. Et, par exemple en Allemagne, ce genre de truc aurait fait un scandale énorme.) Sachant que la note très salée, par convive, de ce genre de repas, est au grand minimum 10 fois supérieure à celle des repas dont il est aujourd'hui question. Mais ça, tout le monde (surtout les journalistes) s'en fout.
Si vous avez un peu de temps (à perdre, mais ça peut faire du bien), écrivez là :

notices-senateurs@senat.fr
Ainsi donc, le communiqué de Larcher est un faux (communiqué attestant de, hihihi, la droiture et, hohoho, la moralité du Pastor).

- Le Sénat va-t-il retirer sa sénature à ce menteur et prévaricateur, quand on sait qu'une caissière peut être virée pour avoir offert des bons d'achat de quelques euros ?

- Le ps va-t-il le virer séance tenante ?

Né répondez pas tous en même temps !
"Parlons d'autre chose: pendant les scandales sexuels, l'investigation ordinaire continue."
Sans même parler d'investigation, pourrait-on évoquer sur ASI la Flottille pour la Paix? Il y a là un scénario à rebondissements (tous les jours, plusieurs fois par jour, même!), avec des héros sympathiques (Olivier Besancenot, par exemple), des pirates, des grecs, ... Et curieusement, la presse en parle très peu.
Je conseille le dernier épisode en date "Le Dignité - Karima échappe aux garde côtes et vogue vers Gaza".
Je conseille également la pétition "Laissez-les partir, laissez-les passer!"
D'après ce qu'on raconte, le Sénat va bientôt basculer à gauche....

Alors finies les magouilles! ^^^^^^^^^^^^^^^^^^
Il parait que Tristane Banon était parmi les invités de Pastor! D'après une source proche de l'office du tourisme Tarnais, elle aurait repris des cèpes à l'ail...
A cet instant, beaucoup de commentaires sur le montant des repas, fausses factures dont nous sommes coutumiers mais peu sur sa suite : le faux qui montre jusqu'où certains politiques peuvent aller pour camoufler leurs magouilles. Le "faux" : la cerise sur le gâteau qui interpelle peu semble t il. Est ce grave docteur pour la conception même de notre démocratie ?
Espérons seulement que cela ne va pas en rester là et que ce sénateur socialiste devra répondre de ses erreurs. et tricheries, si ce n'est en justice du moins un prix politique...........à voir
comme dit yann barthès, le Sénat... Comment ? [large]LE SENAT[/large] !!!
Bonjour
Et les grecs, que disent-ils de cette affaire ?
Les députés sociaux-démocrates se sont payé un bon repas la semaine dernière !!!
Ils vont plaider l'erreur de papier-en-tête, c'est tout vu. Fin de l'histoire. On attend les "investigations" (lire "le relevé de la boite aux lettres) Mediapart sur la caisse noire de l'UIMM, toujours pas résolue à ce jour.
le coup du restau est déjà pas mal s'il s'agit de fausses factures... mais alors le faux : la cerise sur le gâteau :-)
On a là surement la première affaire dont le salaire et les frais du journaliste qui s'en occupe seront
supérieurs au montant mis en cause...Ils ont l'habitude d'être les premiers chez Mediapart, mais là...
Ah oui l'arbrequicachelaforêt et touça...Bof !.
Comme si on découvrait l'Amérique...

Moi qui vis en province, la belle France profonde, tout le monde le sait : les politiques, de tous bords qu'ils soient, "font travailler les copains", les places sont dûment réservées aux "fils et filles de ..." Bref, si t'es chômeur, au lieu de pointer à paul emploi, prends plutôt la carte du parti...

Et en guise de campagne électorale, on n'a même plus droit à des "programmes politiques" (cé koi ce machin ?) mais à d'homériques bagarres (parfois, souvent même) entre gens de la même "famille", pour savoir qui va être calife à la place du calife...

Quant au PS, il n'a pas le temps de virer les voyous, il attend le retour du voyou en chef.. On a les politiques qu'on mérite.
C'est sur pour un déjeuner de 50 personnes à 30 € par personne il faut faire un appel
d'offres...
Le problème n'est pas le montant : c'est que le sénateur ne voit même pas l'indécence d'utiliser ces fonds de représentation dans une affaire dont il est actionnaire... C'est tout simplement de l'inconscience.
Mais ce n'est la partie émergée de l'iceberg, car le plus important n'est pas que tout le monde ait sorti sa calculette pour trouver ce montant de 28€, évidemment, mais qu'un sénateur ait produit un faux à entête du Sénat !
Nous n'avons que les hommes politiques que nous méritons !
Seule notre indifférence permets de tels écarts !
Ce ne sont pas eux les fautifs, mais nous !
Indignez-vous !
Indignons-nous !


Passer l'information, c' est déjà agir ^^

Val
Même que y'a pas besoin d'aller jusque dans les "départements", suffit de passer le périphérique "extérieur" : c'est table ouverte en toute occasion et au moindre prétexte. Tss... Le problème, c'est que tout ça renforce l'impression du "tous pourris" qui finit toujours très très mal. Avec le tas de "présumés" qui augmente et la suppression (depuis la Commune) de la Garde nationale armée... puis du désarmement des "milices patriotiques" (pas celle à Darnand... celles de la Résistance)... on ne dispose plus de stocks suffisant pour faire réfléchir tous ces "cakes".
Le problème, c'est que tout ça renforce l'impression du "tous pourris" qui finit toujours très très mal.

Hélas. Mais la faute à qui, à ceux qui font table ouverte, ou à ceux qui regardent tout ça, vu de l'extérieur, et qui "n'en seront jamais" ?

@JREM : le problème n'est pas la somme de 1500 euros, certes modeste au regard de toutes les autres magouilles. Pour moi, la question est assez simple : pourquoi faire travailler sa fille ? Sa cuisine est meilleure que celle des autres bistrotiers ? C'est une question de "morale" (ouh le vilain mot, populiste que je suis !) dont les gens prétendument de "gauche" devraient être pétris, plus que les autres.

Il n'est pas très étonnant que les électeurs s'abstiennent ou votent La Pen.

Il n'est pas très étonnant que les électeurs s'abstiennent ou votent La Pen.

donc je note:"les indignados sont d'extrême droite"
Les indignados s'indignent. Et c'est à peu près tout. Ils revendiquent haut et fort d'être "apolitiques". Hélas.

Ils ne sont pas (tous) d'extrême droite.

Là.
Et là.

Là.
Et là.

et puis la republique islamiste est en marche en Tunisie
et puis la republique islamiste est en marche en Tunisie

Non, je ne crois pas. C'est ce que lémédias voudraient nous faire croire, en tous cas.
Ben voyons... ;-))
Sacré Ulysse...
Tu as raison, Gavroche. Je me laisse trop influencer par cette Fourest.
Les injures, les agressions, les menaces de mort visant les athées tunisiens, la confiscation de la révolution par les ennemis de la démocratie, on s'en cogne un peu. Finalement.
Le problème (si problème il y a, parce que tu fais ce que tu veux) c'est que tes sources ne varient pas beaucoup. Ni les grands mots.

Un autre son de cloche, ici.

En l’absence de participation des islamistes au processus politique, il apparaît impossible de conduire la moindre expérience de démocratisation, sauf à nier l’existence de leur électorat.

Un article de Tunisie presse, juin 2011

Tu sais à quoi ça me fait penser toutes ces belles leçons de morale fourestienne ?
Le peuple est trop con pour décider lui même qui il veut élire. Il lui faut des "experts" qui pensent à sa place.
Y'a plus qu'à supprimer le droit de vote de ces cons de tunisiens. Finalement, avec Ben Ali, c'était mieux. Au moins, ils fermaient leur gueule.
Contrairement à d'autres, je n'abuse pas de références à des textes censés contenir La Vérité.
Si j'ai mis ce lien vers cet article de Caroline Fourest, c'est qu'il me paraissait contenir un certain nombre de remarques judicieuses, et notamment celles-ci, contenues dans sa conclusion :
Si les tentatives d’intimidation contre cette liberté d’expression ne sont pas condamnées et sanctionnées, elles continueront, et la Tunisie ne sera jamais libre. Pas plus qu’elle ne sera en paix si elle renonce à s’émanciper de l’article 1 de sa Constitution, qui fait de l’islam « sa religion ». Ce seul article contient à lui seul toutes les dérives redoutées. Il conforte les partisans de la supériorité d’une religion sur les autres et discrimine les non-croyants.
Mais encore faut-il, pour adhérer à cette vision des choses, accorder à la laïcité et à la liberté de penser, l'importance qu'elles méritent.
J'ajouterai que ce qui me parait le plus étonnant, est qu'une personne comme toi, si profondément attachée à des valeurs que je crois être aussi les miennes, s'abstienne de tout commentaire sur le sort de Nadia El Fani et de Nouri Bouzid, cités dans cet article.
A croire que ton empathie pour les victimes varie en fonction de la personnalité de celui ou de celle qui les désigne comme telles.
Madame Fourest a "oublié" de parler de ça...

A croire que son empathie pour les victimes varie en fonction du pays où se passent les horreurs. Les vraies horreurs.

Mais l'Arabie Saoudite, pourtant le foyer du terrorisme, est un pays "ami".
Comme disait l'autre, "certes un fils de pute, mais notre fils de pute. "
En cherchant un peu, tu pourras encore trouver beaucoup d'autres évènements horribles dont elle a oublié de parler.
Mais lui reprocher son silence sur cette saloperie est lui faire un procès d'intention.
Au hasard du net, un extrait d'interview de Fourest :
La droite religieuse américaine est aussi homophobe que le sont les wahhabites de l'Arabie Saoudite. La différence, c'est qu'aux Etats-Unis, il existe un mouvement gay et une Cour suprême pour barrer la route aux intégristes. Rien de tout cela n’existe en Arabie saoudite. Là-bas, lorsque le gouvernement Saoudien arrête des femmes dites adultères ou décapite des homosexuels au nom de la charia, il n'y a aucun recours.
Comment ? No comment ?
C'est un peu un cheval une alouette, amuse toi à faire des statistiques sur la prose fourestienne et ses sujets favoris ...

Je crois avoir donné suffisamment de liens pour que tu puisses te faire ta propre opinion. Tu es un grand garçon. Mais bon, tu as raison : sœur Caroline, c'est Jean Moulin. Et l'Islam, le seul ennemi. Heureux ?
Je dirais bien "Djac Baweur, sors de ce corps !", mais la formule est un peu usée.
Et puis c'est plus inhabituel chez toi, ce genre d'outrance.
Mais encore faut-il, pour adhérer à cette vision des choses, accorder à la laïcité et à la liberté de penser, l'importance qu'elles méritent.

Je serais donc quasiment inféodée aux curés, et antidémocrate, par dessus le marché. Ben voyons. Sauf que les tunisiens eux-mêmes ont enfin le droit de choisir. Et c'est tant mieux. Même s'ils choisissent le camp religieux. C'est leur droit.

je n'abuse pas de références à des textes censés contenir La Vérité.
Permets-moi de rire doucement... Sachant que pour toi, les seuls textes contenant la vérité sont ceux de Soeur Caroline, oeuf corse.

Quant à Madame Fourest, je ne l'entends pas beaucoup hurler au sujet d'Israël qui se proclame "état juif". Et ça fait soixante ans que ça dure.

Je ne l'entends pas beaucoup hurler à l'encontre des amerlocains qui jurent sur la Bible. Ni sur les médecins avorteurs assassinés là-bas.

Pourtant, a priori, ce sont deux "démocraties" que le bréviaire fourestien qualifie de "libres".
Je n'ai jamais écrit que tu étais antilaïque et antidémocrate. J'ose même espérer que tu es pour la suppression de l'article 1 de la constitution tunisienne préconisée par Fourest.
Le peuple tunisien, délivré du choléra et choisissant "librement" la peste ? Je souhaite de tout coeur aux démocrates sincères de ne jamais avoir à subir ce nouveau fléau.

J'ignore ce que Fourest pense de "l'état juif". Ce que je sais, en revanche, c'est que ses ennemis sont les religieux orthodoxes et les colons fanatiques revendiquant le "Grand Israël".
Ce qui, étant donné son combat anti-intégriste, est d'une parfaite logique.

Enfin, que les zétaszuniens jurent sur la bible est sans doute infiniment regrettable. Ils restent cependant pour moi, les citoyens d'une vraie démocratie, à défaut d'en concevoir une parfaite.
C'est ce que je dis.

Le peuple est très con, il vote Bush, Sarkozy, Poutine, et bientôt DSK, au vu des derniers sondages. Et pour l'extrême droite qui monte, comme la petite bébête, dans la plupart des pays européens.

Il vote. C'est à peu près le seul droit qu'on lui ait laissé. Et tu voudrais le retirer aux tunisiens ?

Cela dit, je pense vraiment que "le péril islamiste", même en Tunisie, est une vaste blague, destinée à faire peur dans les chaumières. La Turquie, sur le point de peut-être un jour rentrer dans l'Europe, est un pays religieux, où les islamistes sont au pouvoir. Ce n'est pas pire là-bas qu'en Syrie, ou qu'en Arabie Saoudite.

C'est bien ce que je reproche à Mâme Fourest, de souffler sur les braises.

Et sur les amerlocains, "citoyens d'une vraie démocratie", lire Christopher Lash, passionnant.
Mais oui, c'est bien connu : Seuls les islamistes sont de vrais enfants de choeur
Tu peux en dire un peu plus ? Parce que là, c'est un peu lapidaire, comme formule.
Ai-je dit que les islamistes étaient des enfants de chœur ?
"La Turquie, sur le point de peut-être un jour rentrer dans l'Europe, est un pays religieux, où les islamistes sont au pouvoir. Ce n'est pas pire là-bas qu'en Syrie, ou qu'en Arabie Saoudite."

Non seulement ce n'est pas pire, mais c'est même beaucoup mieux, aucune comparaison possible. Et la Turquie est un état laïque, gouvernée par un parti islamique globalement modéré.

"La Turquie, sur le point de peut-être un jour rentrer dans l'Europe, est un pays religieux, où les islamistes sont au pouvoir. Ce n'est pas pire là-bas qu'en Syrie, ou qu'en Arabie Saoudite."Non seulement ce n'est pas pire, mais c'est même beaucoup mieux, aucune comparaison possible. Et la Turquie est un état laïque, gouvernée par un parti islamique globalement modéré.


+1
Quant au péril islamiste en Tunisie, une fois n'est pas coutume, je suis tout à fait d'accord avec Gavroche. Nous on a le FN, eux ils auront leurs extrémistes à la con, point barre. Arrêtons de les regarder avec condescendance.
Je déteste pas Fourest mais elle a quand même son fonds de commerce anti-extrême à faire tourner, d'où une certaine dramatisation de périls divers et variés.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

L’islamisme occupe effectivement la pole position chez les intégristes. Il est actuellement le mieux placé pour exercer ses diktats et terroriser ceux qui lui résistent. Mais cette force n’est pas liée à une différence de fond avec ses homologue juif et chrétien. Le pouvoir de nuisance des intégristes dépend avant tout des résistances qu'il rencontre. (…) Ce surcroît de nocivité n’a rien à voir avec la religion mais avec l’instrumentalisation politique de la religion. Au risque de décevoir ceux qui voudraient croire à une barbarie propre à l’islam, le Coran n’est pour rien dans le retard démocratique et séculier des pays musulmans".
C'est drôle, Mr Archer, votre avis rejoint celui d'un ami tunisien qui m'a téléphoné pas plus tard qu'hier soir. Enfin, "ami" est un bien grand mot, je n'ai pas d'ami maghrébin. Kamel est un parent par alliance, l'ex-mari d'une cousine qu'il avait épousée chez nous et dont il s'est séparé au bout de deux ans pour retourner dans son pays (ces unions sont très souvent des échecs). Mais comme il est nostalgique de la France (comme je le comprends !), il me bigophone régulièrement pour avoir des nouvelles de ce qui s'y passe. Pourquoi moi, alors qu'il y a plein d'autres membres de ma famille qu'il pourrait contacter, ça reste un mystère. Je ne lui jamais manifesté aucune attention particulière, bien au contraire. Et s'il savait que je voue un véritable culte à Caroline Fourest, ce que je me suis toujours abstenu de lui dire, son attitude changerait surement du tout au tout !... Mais assez de digressions.

Comme je l'avais hier au bout du fil, j'en ai profité pour lui demander ce qu'il pensait de la situation tunisienne. De ce qu'on raconte sur le retour des islamistes, de leur présence de plus en plus visible dans les manifs, des prières de rue qu'ils auraient organisées, de la violence de certains d'entre eux vis à vis des athées, et plus généralement de ceux et de celles qu'ils jugent trop libres...
"Foutaises !" m'a répondu Kamel. "Méfie toi comme d'une peste de tes médias, de leurs mensonges et de leur propagande. Tes journalistes sont les ennemis de la Tunisie."
Je lui ai rétorqué que l'agression de Nouri Bouzid à coups de barre de fer, les menaces de mort visant Nadia El Fani, l'attaque par les salafistes du cinéma où on projetait son film, ainsi que les exactions de fanatiques dans différentes villes du pays, n'étaient tout de même pas des inventions d'occidentaux...
Il m'a alors assuré que tout cela était très exagéré, que ces incidents sans importance concernaient des provocateurs qui recherchaient les ennuis et méritaient leur sort.
Je n'ai pas insisté et je lui ai lu les messages de ceux, qui, sur ce forum, partagent son analyse.
"Tu vois" m'a-t-il-dit, "ceux-là sont des sages. Ils ne se laissent pas intoxiquer par de fausses informations. Ce Mr. Archer, qui habite du bon côté de la Méditerranée, loin des troubles, de la fureur et de la violence, possède, contrairement à ceux qu'ici la passion égare, le recul nécessaire pour juger objectivement et sereinement de notre situation.
Et puis, tu sais, nos prétendus extrémistes ne sont pas plus extrêmes que votre Mélenchon."

J'ai raccroché en me disant qu'il avait peut-être raison. Que lui et ses amis religieux pourraient bien être l'avenir de la Tunisie. Que j'étais ridicule avec mes remarques déplacées, présomptueux avec mes leçons de démocratie.
Que si leçon il y avait eu, c'est moi qui l'avait reçue.
Belle écriture! (1er degré!)
Merci Youri, mais pas si belle que ça, mon écriture !
J'ai fait une grosse fôte dans la dernière phrase : "avait" au lieu de "avais".
Dans mon éblouissement, elle m'a échappée.

Mais une toute toute p'tite faute comme ça, tout à la fin, quelle importance?
quand vous aurez fini de passer vos journées à regarder du JPP sur TF1 nous vanter les mérites de La Motte Servolex, allez donc faire un tour sur quelques blogs et vous saurez alors ce que ressentent ceux qui se sont trouvés au cœur des révolutions non mais !
ah oui bravo m'sieur Martagon venir soutenir que l'islamisme n'est pas un danger dans ces pays quand on est bien planqué derrière un écran c'est pas joli joli
pour votre gouverne : Non à l'Islam Politique, Non à la Violence Faite au Nom de l'Islam
Ulysse, nous habitons tous deux du bon côté de la Mediterrannée. Vous avez un avis, j'ai le mien (et je ne vois pas trop en quoi votre petite démo ironisante le disqualifie).
J'ai aussi quelques amis en Tunisie, ce qui doit probablement influencer mon opininon sur ce qui se passe là-bas. La plupart ne sont pas "religieux", au sens où vous l'entendez, ils croient mais ce sont de mauvais musulmans, qui boivent, ramadannent moyen, et ont pour certains des relations physiques avec des personnes du même sexe (oui, même en Tunisie, c'est dingue). La plupart sont inquiets, bien sûr, des suites de la révolution de janvier, et notamment de la latitude laissée désormais aux partis islamistes (et du sentiment de revanchitude de quelques débris et provocateurs benalistes). Mais, ils sont assez unanimement persuadés que si des élections avaient lieu demain (et elles auront lieu à l'automne), les Rannouchis boys seraient nettement minoritaires. Ils auraient un groupe au parlement, quoi. De quoi se faire entendre, pas de quoi asservir tout le pays. Quant aux "exactions" dont vous parlez, pour moi, elles relèvent d'un problème policier, de sécurité publique; elles ne sont pas un indice ce que sera la Tunisie demain. Il faut les traiter comme telles, pas fantasmer sur une lame de fond, qui transormerait en quelques mois la Tunisie en repaire de barbus teigneux. Je me trompe peut-être, on verra, mais un pays qui parvient à renverser un dictateur aussi efficacement, sans en appeler à Dieu, ben, ce pays-là, j'ai tendance à croire qu'il pourra régler les tensions internes suscitées par une minorité obscurantiste.
Ni vous ni moi ne pouvons préjuger de ce qu'il adviendra prochainement de la Tunisie, mais seulement souhaiter qu'elle puisse s'affranchir du joug totalitaire, quel qu'il soit, et s'engager enfin sur la voie de la démocratie.
Pointer les dangers du retour des islamistes, de leur influence grandissante dans la vie publique et politique, des actes de violence décomplexée qu'engendre leur toute nouvelle visibilité, n'est pas céder à un "fantasme", mais mettre l'accent sur une série d'évènements inquiétants qu'il serait criminel de minimiser ou de passer sous silence.
Mais punaise, La Tunisie est en train de s'en affranchir, du "joug totalitaire", y a eu une petite révolution quand même, à vous entendre on dirait qu'il ne s'est rien passé... Et le totalitariste en exercice jusqu'en janvier chassait les islamistes jusque dans les chiottes, pour reprendre l' expression martiale d'un autre grand démocrate. Tu m'étonnes qu'ils aient envie de s'ébrouer un peu, après des années de harcèlement...

Les faits, ce sont les violences de fanatiques religieux (pas mal de tunisiens soupçonnent aussi des provocateurs bénalistes). Evidemment, je vomis tous ces crétins.
Le fantasme, c'est de penser que ces faits-là préfigurent un armageddon dont le monde ne se relèvera pas.

Sinon, je suis un athée limite laïcard, et pour les débordements religieux de toutes sortes, je prône l'application tatillonne de la loi, là-bas comme ici; tout en gardant à l'esprit que le poids de la religion n'est pas le même ici et là-bas, ce qui appelle à une certaine mesure dans l'expression de nos indignations occidentales.
Ce n'est pas uniquement au totalitarisme de Ben Ali que je faisais référence.
Et il a fallu un second gouvernement provisoire pour que la Tunisie soit enfin débarrassée de ses partisans.
Encore une fois, il est à souhaiter que les élections de l'automne portent au pouvoir de vrais démocrates.
Enfin, inutile de revenir sur ce "fantasme" d'un raz-de-marée islamiste dont je n'ai jamais évoqué la possibilité.
ce "fantasme" d'un raz-de-marée islamiste dont je n'ai jamais évoqué la possibilité.

Mais sur lequel vous n'arrêtez pourtant pas de revenir, comme une antienne obsessionnelle.

Pour parler du monde Arabe, on a le choix :

- soit on tente d'en parler comme d'un tout, en tentant d'analyser ce qui s'y passe réellement ; et, si l'islamisme en fait certes partie (et ce n'est certes pas des gentils), il convient d'en peser le poids réel, de le mettre en perspective par rapport au mouvement d'ensemble, par rapport à toutes les forces en présence, par rapport aux aspirations réelles des peuples arabes, par rapport aux réalités démographiques, économiques, etc., pour essayer de comprendre un peu ce qu'il s'y passe réellement ;

- soit on ne parle que des dérives islamistes, on ne met en relief que cela dès qu'on peut, on saute sur la moindre anecdote pour la brandir (et ne brandir que cela), on exhibe la moindre info pour en relever l'horreur, pour en scander l'horreur, pour en souligner l'horreur trois fois en rouge, en fluo et en gras, on exhorte à en parler encore davantage, on sort les formules les plus dramatiques possibles ("c'est CRIMINEL de pas en parler" - waaa, à ce compte-là, nous seront rapidement tous des criminels, vu le nombre d'horreurs dont on ne parle pas quotidiennement), pour ensuite venir ensuite dire innocemment "ha mais non pas du tout c'est pas du fantasme, hein, c'est rien que de l'info".

Au choix.
Je trouve que Djac Baweur a un peu raison (pour une fois;)), peut-être parce que son petit 1 est plus clairement énoncé que d'habitude.
Mais bon, entre l'hystérie anti-islam (pas vous Ulysse) de certains et le circulez-y-a-rien à voir exaspérant de certains autres (qui me traitent de raciste ou d'affreux sioniste en général), on peut choisir une voie plus raisonnable, intransigeante sur les principes, mais aussi curieuse, compréhensive, généreuse...

C'est trop beau ce que je dis, j'en ai les larmes aux yeux. (pardon pour la niaiserie oecuménique, je suis fatigué...)
Ce que vous écrivez est effectivement très émouvant. Et très juste aussi.
Je me trouve souvent dans la même position que vous sur le sujet, et la manière dont Djac Baweur introduit son message, ne m'incite pas du tout à lui répondre.
Une fois de plus, sa vision erronée de ce que je suis et de ce que je pense, rendrait tout débat stérile.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

"Cela dit, je pense vraiment que "le péril islamiste", même en Tunisie, est une vaste blague," Gavroche .
Quelqu'un m'a dit : " Pas besoin d'ennemi quand on a cet(te) ami(e) ! "


Toi qui visite le blog de tariq ramadan *, essaie aussi celui-ci :
[carolinefourest.wordpress.com]


Tout est dit. Hélas.
Mais c'est toi qui l'a dit.
Bonne journée.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

de la constiturion mexicaine de1821 :

tous les mexicains sont catholiques, apostoliques et romains.

jusqu'en 1865 et la Réforme de Benito Juarez qui faisait des Etats Unis du Mexique une République laïque.
d'ailleurs, le Mexique a un régime un tantinet schyzo : le président est présenté comme "président de la République" alors qu'il s'agit d'une fédération, comme les USA " In god we trust". comment qui font ceux qui trustent pas in god, là-bas ?
m'enfin, je parle d'un pays où vatican 2 n'est pas encore arrivé....
m'enfin encore, il faut rester bien sûr vigilant sur ce qui se passe en Tunisie. que peut-on attendre d'un pays dont le président considère l'instruction donné par un prêtre est supérieure a celle d'un instituteur ?
Le problème, c'est que tout ça renforce l'impression du "tous pourris" qui finit toujours très très mal
Ben ouais, tous pourris.
ça doit pas être bien compliqué la vie quand tout est binaire.
Je vous envie.
Tous pourris, c'est même pas binaire, non?
Il me semble que si: pourris ou pas pourris

ça doit pas être bien compliqué la vie quand tout est binaire.

ça va, merci, mais j'avoue que sans l'altruisme, l'abnégation, la droiture et l'honnêteté irréprochable de mes dirigeants j'irais encore mieux.
Mais, mais mais mais. Je croyais que ces pratiques-là étaient la CAUSE des difficultés économiques en Grèce et en Afrique ? Si elles ont lieu partout, alors, qu'est-ce à dire ? Serait-ce autre chose ?
En tous cas, ces pratiques sont révélatrices d'un état d'esprit en politique. On est très loin de ce bon vieux "intérêt général".
En Grèce et en Afrique, même les pauvres le fond, c'est ça qui fout le bazar. Chez nous, ça reste très folklorique.
Les pauvres font pareil chez nous. Le travail au noir, c'est pas du tout folklorique. (Le reste de) La fraude fiscale, ça l'est un peu plus pour cause de système répressif efficace (sauf quand on est (très) riche et qu'on peut se payer des avocats spécialistes de l'évasion ou de la niche).
La différence avec la Grèce, c'est que les pauvres sont un peu moins pauvres, un peu moins nombreux et un peu plus aidés par notre système social.
Bof, c'était la formule unique à 28 euros apparemment !

A paris, il s'en serait tiré pour carrément plus cher, boisson comprise.

Au contraire, on devait le louer d'avoir été aussi rapiat sur la dépense en agapes, signe que c'est un bon questeur.
Putain c'est bien "féminin" et masculin, voilà la parité la vraie.
ça sert à quoi d'être trésorier si on ne peut pas taper dans la caisse ????

toutenbateau
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.