17
Commentaires

Les chips vont-elles bouter la presse hors des gares ?

Bientôt moins de journaux vendus dans les gares ? Au terme d’un appel d’offres dont les décisions seront connues en juillet, la SNCF pourrait ne pas renouveler les concessions octroyées jusqu’à présent à Relay, du groupe Lagardère, et leur préférer le duo Servex-Monoprix ou encore le libraire britannique WH Smith. Mais quelle que soit l’enseigne retenue, le périmètre de la vente de journaux risque d’être réduit au profit de produits plus rentables comme les sandwichs ou les confiseries.

Derniers commentaires

Et si la SNCF vendait des trains à l'heure, plutôt ?
Tout fout le camp ! Déjà qu'il y a belle lurette que le poisson n'est plus emballé dans du "papier journal".
Et donc, si j'ai bien compris, pour contenter la caste journalistique, le citoyen-voyageur doit acheter leurs journaux.
Pourtant, ces médiacrates chantent tous les matins la magie de l'économie de marché, l'offre et la demande, la concurrence libre et non faussée...
Attention, AirOne, vous allez devenir libéral, à raconter des trucs pareil :-)
@si agit comme une drogue, il arrive qu'on n'arrive pas à s'en passer ^^..
Il y a plein de produits chimiques dedans, c'est pour ça !
Si la presse vend moins, elle ne peut s'en prendre qu'a elle meme, et si y'a moins de vente faut pas s'etonner que la taille des rayonnages/lieux de ventes diminuent.

Vu deja comme la presse est subventionnée en aide en tout genre....
"The buffet is open" in the UK / "Le snack bar est ouvert" in France
"Lisez moins et mangez plus gras, plus sucré, plus salé!"
La SNCF ferait bien de prendre exemple sur l'italie dont la société de train au fonctionnement et à la ponctualité exemplaire et fantastique a permis le développement de gares modernes et confortables telles que celle de Milan Porte Garibaldi. Exemple aussi devrait être pris sur la mise en place de nombreux écrans LCD à intervalles réguliers, sur tous les quais des gares italiennes les plus fréquentées, diffusant des publicités audiovisuelles.
D'ailleurs comme toujours, l'avion à une train d'avance (hahaha!):
Liens vers un article du monde diplomatique

(Je me sens un peu cynique sur ce post...)
Les gares ferroviaires deviennent des centres commerciaux.
Les bureaux de poste vendent des "services de proximité" http://www.20minutes.fr/france/340325-reforme-poste-un-jambon-beurre-deux-timbres-plait http://www.lapostemobile.fr/
Les agences bancaires vendent des téléphones mobiles https://fr.wikipedia.org/wiki/NRJ_Mobile https://www.labanquepostale.fr/particuliers/au_quotidien/La_Poste_Mobile.html et des services à la personne https://particuliers.societegenerale.fr/essentiel_quotidien/services_a_la_personne.html
...
Le monde change. Les gares ferroviaires changent.

Déjà que le transistor et la radio ont "tué" quelques titres de journaux-papier et transformer les contenus des "survivants", le format numérique et les réseaux numériques continue de transformer les périodiques-papier et sauf innovation, sauf progrès technique, quelques-uns vont disparaitre.

Par exemple, maintenant, à l'heure où des gens ont peur de la disparition des magasins Relay et autres magasins de presse traditionnels, les commerces alimentaires de proximité reviennent dans les centre-ville et, comme la grande distribution d'ailleurs, vendent... des périodiques-papier.
les chips rendent obèse, et le nouvel-obs rend con. On peut d'ailleurs "lire" cette feuille de chou en bouffant des chips.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.