25
Commentaires

Sur les chaînes d'info : le "désarmement symbolique" de la police

Jeudi 7 mai, au lendemain de la mort d'un policier dans le centre-ville d'Avignon, abattu alors qu'il allait effectuer un contrôle sur un point de deal, l'émotion était toujours vive sur les plateaux des chaînes d'info. L'occasion pour certains invités et chroniqueurs de mettre sur le dos de ce crime les discours critiques envers les forces de l'ordre.

Commentaires préférés des abonnés

Tout d'abord mes condoléances à la famille du policier décédé à Avignon.


Ce drame pose surtout la question de l'intelligence de la stratégie de la répression du trafic de drogue et du trafic d'armes de guerre en France. 


Une répression homéopathiq(...)

Profiter de la mort d'un policier pour attaquer les journaux dénonçant les violence policières illégitimes : la rhétorique d'extrême-droite en action. Au fait tout le monde se souvient bien d'où vient Raguenel?


Et ça sera encore pire pendant la campag(...)

Approuvé 9 fois



Et bien si, il faut blâmer le commissaire.  Votre propos dessert autant la sécurité du public  que celle des agents pour les raisons suivantes.


Un chef de service est responsable de la vie et de la sécurité de son personnel.

Un rapport du Sén(...)

Derniers commentaires

On est vraiment dans un langage formater, on ne parle jamais des violences policières ni des policiers relaxés suite a des bavures qui ont causés la mort. C'est tout de même étrange !!! on est en marche vers le fascisme...Je ne supporte plus ces trolls de la pensée unique . Quel dégoût !! Et que dire des syndicats Factieux dans la police ??  

Chiffres 2019 : 733 morts suite à un accident du travail. Deux par jour, grosso modo. Curieusement, pas d'édition spéciale à chaque fois qu'un maçon tombe de l'échafaudage.

Désolé pour ce policier. Encore une victime collatérale de la "Guerre aux drogues". 

Désolé aussi pour celles et ceux qui ont vu leur vie brisée par la case prison pour avoir consommé et/ou vendu des drogues non avalisées par l'état.

C’est, je crois, l’occasion de rappeler à ces thuriféraires des thèses droitières, très répandues dans les médias, que l’on est absolument d’accord avec eux quand il disent que le discours – et à fortiori un discours de haine [c'est moi qui souligne] – peut favoriser le passage à l’acte !


Et de poursuivre en leur demandant : que faire ?

Merci pour le papier, mais la fin m'en gêne un peu. "Depuis les gilets jaunes" ? D'accord, le bourgeois ou l'éditorialiste de CNews ou de Libération ont découvert les violences policières avec les gilets jaunes. Certes, le discours médiatique sur la question a évolué depuis ce mouvement social. Mais tout de même, situer le début de la dénonciation des violences policières là, c'est à tout le moins passer sous silence des décennies de dénonciation des violences policières, du racisme de la police, des humiliations quotidiennes, par les banlieusards et tous ceux qui subissent cette violence.

Pour trafique de stup il risquait combien le mec ? 3 ans max ? La il va prendre 30 mini ! bizarre ! Défoncé a la meth ? Recherché pour des trucs plus graves ? Exalté ? Peur de se faire défoncer en garde a vue ? Se faire violer peut être ?Préférer vivre 1mois dehors que vivre trois ans en taule ?C'est chiant de chercher les raisons de l'augmentation de la violence , non faut simplement tirer a vue sur les dealers .Plus personne n'accepte la sanction dans nos pays , on est trop informé sur les malversations des puissants , y'a peut être de ça aussi . Vraiment un drôle de choix , prendre le risque de 30 ans contre 3 , drôle de choix ....Faut vraiment n'avoir rein a perdre .Il parait que rien ne justifie la mort d'un homme , apparement si! Et personne ne pose la question , ça aussi c'est bizarre , c'est peut être parce que tout le monde a part moi connait la réponse suis bête !

Profiter de la mort d'un policier pour attaquer les journaux dénonçant les violence policières illégitimes : la rhétorique d'extrême-droite en action. Au fait tout le monde se souvient bien d'où vient Raguenel?


Et ça sera encore pire pendant la campagnes présidentielle à fond sur identité / insécurité / immigration, potentiellement avec Europe 1 bollorisée.


C'est la merde.

Bon. Et si..

Reste à prouver que ce policier existe.

Reste à prouver que si il existe, il n'a commis aucune erreur.

Reste à prouver que si il existe, et qu'il n'a commis aucune erreur, n'at-il pas commis  deux erreurs d'appréciations successives.

Reste à prouver que si il existe, si ce policier n'a pas  commis d' erreur., ou même deux erreurs successives., que ce fait divers est réel.

Reste à prouver que si il existe, il n'a commis aucune erreur, le policier., ou même deux erreurs successives., que ce fait divers est réel., et s'il est réel, sachant que si ce policier n'existe pas il ne peut être réel ce fait divers. 


Donc beaucoup de SI tout de même, vous en conviendrez, faut enquêter.


Je mène l'enquête, et je repasse demain première heure.

Pour des "désarmés symboliques", il me semble que nos chères FdO n'ont pas commis moins de bavures ces dernières années... Il ne faut que faire une recherche ggl en tapant "tué par policier" pour s'en convaincre.

Tout d'abord mes condoléances à la famille du policier décédé à Avignon.


Ce drame pose surtout la question de l'intelligence de la stratégie de la répression du trafic de drogue et du trafic d'armes de guerre en France. 


Une répression homéopathique d'un trafic industriel de drogue


Qu'est-ce qu'ils foutent les commissaires à envoyer au casse-pipe des agents pour des pétards ? Il n'y a pas plus intelligent et plus efficace à faire ? Remonter des filières et mettre sous les verrous les gros bonnets plutôt que les consommateurs et le lump prolétariat du trafic ? 


La presse parle d'un spot ou point de deal bien connu à Avigon depuis des années. C'est prendre l'opinion pour une imbécile que de nous raconter de telles conneries. C'était open bar ? Le commissaire n'a jamais eu l'idée d'essayer de remonter une filière ? Trop compliqué pour son petit encéphale ? Surtout que tous les dealers et leurs clients doivent être connus depuis le temps qu'ils fréquentent le coin de vente.


Ca va durer encore combien de temps ce cirque sur la répression bidon du haschich ? C'est comme la répression de la fraude fiscale. Ils nous font croire qu'ils agissent mais c'est que dalle en considération des quantités et des sommes.


Combien de dizaines de milliers de tonnes de haschisch sont consommés en France par an ? 


Les quantités sont considérables. Je me suis amusée à calculer la consommation moyenne par habitant dans la ville que je connais avec les chiffres de la police qui circulent. Pas les chiffres des saisies, mais ses estimations de tout ce qui passe à côté. La vente en ville représenterait 400 g par an et par habitant. A multiplier par la population du pays pour imaginer la taille de la logistique que la police ne voit pas.  Incompréhensible.


Alors combien de temps va-t-on encore continuer à faire croire que le danger vient des bandes de quartier tant que les gros fournisseurs continuent tranquillement leurs affaires et leurs profits ? C'est ce moquer du monde et des flics qui sont envoyés au casse-pipes pour des clopinettes. Ce ne sont pas des plaquettes qui circulent en France, mais des semi remorques.


C'est ainsi que les crétins galonnés gaspillent dramatiquement leurs effectifs à emmerder la petite délinquance plutôt que la grosse. Et c'est pour cela qu'un flic est mort à Avignon. Pour un joint ? C'est le signe d'un très grand mépris de la police pour ses propres agents.


Ensuite, au-delà de la drogue, le trafic d'armes


Darmanin peut-il expliquer comment il est possible de se balader en vile avec une arme de poing de gros calibre en France où les mêmes commissaires sont censés réprimer le trafic d'armes et où la détention et le port d'armes est interdit ? 


Il y a quand même eu les précédents Koulibaly, Kouachi, Merah.


C'est quand même beaucoup plus grave que quelques joints. 


Ben non, apparemment pas pour le président, le ministre et  leurs grands généraux de la police qui demandent à leurs agents de faire des contrôles de merde plutôt que de courir après les trafics d'armes  qui ont rendu possible le drame d'Avignon et explique pourquoi un policier est mort.


Cela ne sert à rien de surarmer la police si l'exécutif laisse circuler des armes de guerre et qu'il soit possible de s'en fournir aussi facilement. C'est comme la politique d'austérité qu'il impose à cause de sa grande mansuétude pour les très gros fraudeurs fiscaux. 


Si le gouvernement veut protéger les citoyens et ses agents de police et bien qu'il renforce la répression des trafics d'armes et qu'il remonte les filières. Ce qu'il ne fait pas.


Heureusement que ce ne sont pas 100 000 flics qui sont morts du Covid en un an, ni des dizaines de fliquettes qui meurent tabassées par leur conjoint. L'info continue n'arrêterait pas de parler des pauvres flics qui ont peur. Et les accidents du travail, les ouvriers, ils n'ont pas peur eux ? 


Le drame d'Avignon démontre avant tour que Darmanin se moque de la cohérence de sa politique de sécurité, comme Véran de la santé publique, Vidal de la recherche et des universités, Le Maire de l'économie,  et Schiappa des violences faîtes aux femmes.


Voilà au moins quelque chose de cohérent dans cette majorité de bavards. Sauf que c'est cher en vies humaines. On sait au moins pourquoi Macron célèbre Napoléon.


Leur ineptie prétentieuse m'est de plus en plus insupportable tout comme leur récupération indécente de chaque drame pour se mettre en avant et faire de la surenchère démagogique pour détourner l'attention de leur impéritie qui est responsable de ce qui arrive, comme je pense avoir soulevé la question.


nb : le dealer meurtrier est-il encore vivant ? Ses potes ne lui ont-ils pas déjà coulé les pieds dans du béton et envoyé tenir compagnie aux poissons du Rhône ? L'ambiance doit être assez tendue autour de lui. Il fout le bordel dans tout le milieu. C'est pas du tout bon pour les affaires. C'est peut être seulement dans les films ?



D'autant plus absurde que les traiter de dangers publics ça les arme plutôt symboliquement.

Je serais un délinquant issu d'une minorité, je m'enfuirais d'autant plus vite que je sais les flics racistes et incontrôlables.


A part ça très Charlie réglant ses comptes avec les "complices intellectuels des terroristes" cette confusion des responsabilités, je les soupçonne après s'y être indigné d'un article dénonçant les violences policières d'avoir copié celui d'à coté.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.