Sur les chaînes d'info : le "désarmement symbolique" de la police
article Vidéo

Sur les chaînes d'info : le "désarmement symbolique" de la police

Réservé à nos abonné.e.s
Jeudi 7 mai, au lendemain de la mort d'un policier dans le centre-ville d'Avignon, abattu alors qu'il allait effectuer un contrôle sur un point de deal, l'émotion était toujours vive sur les plateaux des chaînes d'info. L'occasion pour certains invités et chroniqueurs de mettre sur le dos de ce crime les discours critiques envers les forces de l'ordre.

"Est-ce qu'on a désarmé symboliquement les policiers ?", demande, sur CNews, la présentatrice Laurence Ferrari à ses invités. Nous sommes le soir du jeudi 7 mai, au lendemain de la mort tragique d'Eric Masson, brigadier de police de 36 ans. Il a été abattu alors qu'il allait contrôler deux hommes suspectés de vendre de la drogue, en plein centre-ville d'Avignon. Le suspect est encore en fuite. 

Sur CNews, BFM et LCI, l'information a été traitée et retraitée ce jeudi. Le ministre de l'Intérieur et les plateaux ont salué ce "soldat mort en héros" dans la "guerre" que le premier flic de France assure mener contre les trafiquants de drogue. La question de la légalisation du cannabis s'est mêlée aux débats. 

Manque de moyens, faillibilit...

Vous ne pouvez pas (encore) lire cette vidéo...

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.