979
Commentaires

Le prof, la loi et le Coran

Bonne nouvelle : il existe en France des talents cachés d'humoristes.

Derniers commentaires

Je viens de voir cet article du Monde qui peut intéresser certains participants à ce forum: Les croyants innovants seraient une espèce rare

quelques extraits:

"Peut-on être croyant et technophile ? Quand des économistes se mettent à étudier des questions de cours philosophique, en utilisant leur arsenal de moyens statistiques, ils peuvent faire des étincelles. Trois d’entre eux, Roland Benabou (professeur d’économie à l’université de Princeton, aux Etats-Unis), Davide Ticchi et Andrea Vindigni (tous deux professeurs d’économie à l’Institut d’études avancées de Lucques, en Italie) viennent ainsi de jeter un joli pavé dans la mare des réflexions sur ce qui unit ou désunit religion et modernité.
Dans leur article « Religion et Innovation » récemment publié par le Centre for Economic Policy Research (CEPR), ils sont formels.« Engagement religieux et innovation sont très clairement négativement corrélés, que ce soit au niveau individuel ou global »,affirment-ils. C’est-à-dire que plus les gens sont croyants, moins ils apprécient l’innovation."

"Résultat : une personne qui s’affirme « religieuse », ou qui accorde beaucoup d’importance à la religion a significativement plus de chance de penser qu’« on dépend trop de la science et pas assez de la foi » et que l’innovation « fait que la vie change trop vite ». Elle n’aime guère prendre des risques, et va transmettre ces principes à ses enfants, puisqu’elle estime aussi, selon l’étude, que l’imagination ou l’esprit d’indépendance ne sont pas des qualités à cultiver.
En conséquence, il n’est pas étonnant que plus une personne est croyante plus elle prône des méthodes non rationnelles pour prendre des décisions d’ordre technique, comme de demander l’avis du public plutôt que de faire confiance à des experts, selon une autre étude citée par les chercheurs. « Certains militants sont des croyants inconscients »,analyse Sophie Gherardi, directrice du site fait-religieux.com. « Ils sont imprégnés d’une religion résiduelle, qui les fait se méfier du progrès et de la richesse », ajoute-t-elle.
« La France est pourtant un pays un peu plus innovant que le degré d’engagement religieux de sa population pourrait le laisser penser »,observe M. Benabou, qui a également constaté que les pays les plus innovants, qui déposent le plus de brevets par habitant, sont aussi les moins religieux. Si les Etats-Unis, pays qualifié du plus religieux parmi les pays développés, fécondent autant de start-up, c’est parce que certains de ses Etats, telle la Californie, sont peu religieux et très prolifiques techniquement."
la musique, c'est comme les médicaments. Quand ça fait mal, ça prouve que c'est efficace.
oui ,c'est bien ce que je dit , je connais shoenberg et berg vous savez ( et pierre boulez, mes pauvresoreilles)

en claire : vu que l'atonalité est en dehors de l'harmonie, cela revient a dire que me la disharmonie peut etre musiqeu,et donc ca casse toute la metaphone tolkinienne (bref je coupais les cheveux en quatre pour le plaisir) .

dommage c'etait sympathique comme metaphore .
J'aime beaucoup la génèse du monde selon Tolkien dans le Silmarillon. Le façonnement de la matière et de tout ce qui existe provenant de la variété de chants et de musiques inventés par un groupe de premiers êtres à l'origine. La génèse du bien et du mal provenant de la volonté des uns de trouver une nouvelle note qui pouvait faire harmonie avec le reste de la musique, là où le mal provenait d'une volonté de trouver une note qui faisait exprès disharmonie.
Cela rejoint bizarrement la théorie des cordes, pour qui la matière et ses différents aspects proviendraient de vibrations de petites cordes, comme si elles étaient des instruments de musique.
Bonjour,
Je trouve qu'une autre information mériterait un peu d'éclairage : le "mauvais" prof a été muté. Muté. Donc il existe un établissement et des élèves qui méritait également une punition ? Ou alors c'est un collège maudit, où l'on regroupe tous les élèves et tous les profs qui n'ont pas été sages ?
Je ne me prononce pas sur le bien fondé ou non de l'accusation, mais voici quelqu'un qu'on voulait mettre en prison, et qui finalement est déplacé, et donc qui va pouvoir sévir à nouveau ailleurs. Je n'aimerait pas être prof ou parent d'élève dans l'établissement qui est chargé d'accueillir ce presque apologiste du terrorisme, ce "dérapeur", qui ne prépare pas ses débats spontanés...
Stéphane.
http://blogs.mediapart.fr/blog/stephane-crozat/090315/acceptez-la-paix
" je me disais que vous pourriez dire la même chose sans les reference et sans le jargon ;)"

Ou alors le grand Schtroumph pourrait, sur le forum d'@si, expliquer la mécanique des fluides, mais sans les équations mathématiques.

" Ma thèse en 180 secondes" c'est hyper tendance.
C'est pas faux .

Mais ce qui se conçoit clairement s’énonce clairement, donc je me disais que vous pourriez dire la même chose sans les reference et sans le jargon ;)

C'est pas grave, de toute manière je pense au fond du fond qu'on pour envisager ce probleme il vaut mieux l'outil spirituel et esthetique que la pensée rationnelle pur. Et j'ai en fait trouvé un regard et une lecture qui me plait, mais je trouve tout de même le sujet passionnant sur le plan philosophique . Mon coté rationaliste j'imagine
Moi aussi j'ai une question. Pourquoi les lois religieuses sont elles en nombre insuffisantes pour réguler entièrement une société ( pour prévenir tous les conflits imaginables, et pourquoi sont elles généralement d'une nature tellement simplistes que finalement n'importe quel humain aurait pu les imaginer ?
Par exemple, pourquoi 10 commandements dont plusieurs disent quasiment la même chose et pas directement tout un code civil ? Si ces lois ont pour origine une intelligence supérieure, pourquoi l'intelligence qui s'en dégage est-elle celle d'un humain certes assez puritain et très idéaliste voir naïf mais en tout cas pas très développée ?

La morale que ces commandements retranscrivent est tellement basique que des tas d'êtres humains ont déjà pu expérimenter depuis des milliers d'années les conséquences de ce qu'elles cherchent à réguler, et d'ailleurs dans les "textes sacrés" ces règles ne sont elles pas illustrées par des expériences humaines justement ( réelles ou imaginées ) ?
Par exemple dès l'aube de l'humanité toutes les sociétés humaines ont pu expérimenter non seulement la violence et la douleur de la perte d'êtres qui leur sont chers à cause de l'explosion de conflits et aussi les conséquences que ces pertes pouvaient avoir pour la survie de l'ensemble de leur communauté pour avoir très largement compris qu'ils avaient intérêt à réguler ces conflits pour qu'ils ne dégénèrent pas en de tels violences et en de telles pertes.
Aussi il n'a en fait jamais existé de société humaine sans lois et l'utilisation d'un dieu ou de plusieurs pour faire autorité n'est finalement que très récente dans l'Histoire humaine.
Aussi la manifestation d'un dieu aux époques indiquées afin de transmettre de telles lois n'est pas dutout cohérente.

Elle devient cohérente par contre quand on comprend que ces apparitions correspondent à un besoin et une évolution anthropologique, celui d'autorités assez puissantes face à l'expansion et à la sédentarisation des sociétés humaines, les anciennes autorités ( basées sur le respect d'anciens ) ne pouvant plus fonctionner lorsque le nombre d'individus d'un groupe dépasse celui du stade où tous les individus se connaissent personnellement. Quand un individu dans un groupe peut être totalement étranger à un autre individu du même groupe, alors une autorité plus puissante est nécessaire pour faire respecter les lois, le respect d'anciens nécessite forcément de connaître ces anciens comme des proches.
Cette sédentarisation les anthropologues l'expliquent justement d'un côté par la découverte de l'agriculture, mais aussi par la création de lieux de culte, les croyants voyageant, et s'amassant autour de ces lieux de culte.
Ouf ! je viens de relire ce fil, et il s'en est fallu d'un cheveu que je ne me fisse convertir par Pompastel. Pour ma pénitence, je résilie mon abonnement à " Science et Vie Senior". ( Ça va faire huit fois, faudra songer à prendre un abonnement intermittent.)
Yogi, imaginons une humanité entièrement yogifiée, c'est-à-dire débarrassée des mythes, des rites et des religions. Vous savez, vous le scientiste, que l'homme vient de l'animal, lequel ne connaît ni mythes, ni rites, ni religions. On aurait donc cet étrange paradoxe d'une humanité retournant à l'animalité dont elle est issue. La religion est ce qui relie: pouvez-vous nous dire ce qu'est pour vous une relation humaine non religieuse ? Imaginons deux êtres 100% rationnels. Ils sont donc 100% identiques, car la raison est unique. Comment peuvent-ils donc se parler ? Dernière modeste provocation: quid des guerres dans cette humanité enfin adulte, c'est-à-dire affranchie des mythes, des rites et des religions ? Ont-elles disparu, ce qui prouverait a posteriori que toutes les guerres étaient des guerres de religion, ou bien ne subsiste-il plus que des...guerres rationnelles ? il y a des choses qu'on ne peut écrire sans pouffer.
@ pierre mas
Réponse au http://www.arretsurimages.net/forum/read.php?4,1435252,1436551#msg-1436551 devenu illisible


Les religions naissent et meurent, connaissent des réformes et des contre réformes, des apogées et des déclins. Les guerres de religions ont un début et une fin.
Quel contresens. Ce sont les groupes ou les civilisations qui les portent qui naissent, meurent ou sont vaincus. Les guerres de religion ne s'arrêtent jamais parce que les religions se sont accordées, mais parce qu'elles ont épuisé leurs combattants. Elles reprennent dès que de la chair fraîche est disponible.

il est quand même assez étonnant que vous prononciez ce genre de sentence définitive alors que les faits vous donnent tort.
Les faits (à ma connaissance) me donnent raison depuis 4000 ans, et notamment depuis l'apparition du monothéisme. A l'époque sumérienne il était fréquent que les dieux des peuples vaincus soient intégrés comme "sous-dieux" dans le panthéon des vainqueurs. Mais je n'ai pas vu qu'Allah ait été adopté comme deuxième Fils de Dieu et petit frère de Jésus pendant la période coloniale. Les religions (les grandes religions contemporaines en tous cas), sont irréductiblement incompatibles et par nature en situation de confrontation.


je croyais qu'elles étaient par essence indomesticables et imperméables à la raison?
Elles le sont. Mais certaines personnes sont plus difficiles à réduire à l'état de singe savant et ont su garder une capacité de raisonnement suffisante, une attention au réel et à la logique suffisantes, pour exposer les brèches de l'édifice religieux. Mais voyez où on en est, 300 ans après les Lumières, avec encore autant de croyants alors que les trois monothéismes ne peuvent même pas être rendus compatibles avec la raison sans s'effondrer. Ils résistent. Le parasite religieux est profondément crocheté dans la psyché humaine et en exploite toutes les failles.

La raison et les Lumières ont révolutionné la pensée dans son ensemble, que cette pensée soit étiquetée religieuse ou non
Sans doute mais c'est la pensée religieuse qui en a fait les frais, incompatible qu'elle est face à l'usage de l'empirisme et de la raison.

Ceci est incontestable si on admet que les caractéristiques que vous identifiez sont inhérentes à toute forme de pensée lors que cette pensée devient dogmatique.
Non. Le problème n'est pas le dogmatisme. Le problème est de placer le dogme au delà de la confrontation au réel. C'est cela qui fait que la religion est la forme de sujétion la plus aliénante. Je n'attends pas que l'homme soit débarrassé de ses vices de sitôt, mais juste du pire et du plus dangereux d'entre eux. Ma vision "téléologique" se refuse au mensonge et se place en dehors de toute transcendance.
Comme suggéré par Fan de canard, et vu que Djac Baweur n'arrive plus à suivre au vu des remarques qu'il fait, je poursuis ici la réponse au message
http://www.arretsurimages.net/forum/read.php?4,1435252,1436533#msg-1436543 qui figure plus haut mais que l'indentation rend illisible.

@Djac Baweur :
Oui, une vidéo à succès, ça en fait une réalité statistique sur le monde musulman...
Je suppose que c'est un choix délibéré de votre part que de revendiquer votre ignorance crasse et de vouloir vous y vautrer. La moindre recherche Internet sur "miracles scientifiques du Coran", en français ou en anglais, vous montrera l'importance du sujet dans la doxa musulmane contemporaine.

Discuter avec des musulmans, alors, tiens, figurez-vous que ça m'arrive (vous devriez vraiment soigner cette habitude d'asséner sans savoir), et rien de ce que vous racontez ne les concerne. Quelle surprise.
C'est sûr que si vous ne discutez qu'avec des gens qui écoutent Ghaleb Bencheikh sur France Culture, vous n'êtes pas près de comprendre le monde qui vous entoure. Pour ma part je fais référence au musulman normal, français normal, qui n'a jamais écouté cette station et qui vit l'Islam qu'on lui enseigne. Allez donc sur Twitter, sur Facebook, les blogs, les réseaux sociaux, discuter avec des musulmans. Interrogez-les sur leur foi. Suivez leurs chaînes YouTube. Lisez Al Kanz. Lisez les témoignages des convertis, interrogez les croyants : d'après mon expérience, dans plus de deux cas sur trois, l'un des fondements les plus solides de leur foi, qui emporte leur conviction, sont les fameux "miracles scientifiques du Coran". Et pourquoi donc pensez-vous que Bencheikh en parle tant si ce n'est qu'anecdotique ? Vous n'y connaissez rien.


Votre mépris d'une phrase telle que : "Islam ne désigne pas une religion mais un état spirituel intérieur" montre bel et bien votre incompréhension totale de ce qu'est le fait religieux
Aucun mépris de ma part. Simplement le constat que vous êtes complètement à côté de la plaque. Les lois islamiques, le wahhabisme, le salafisme, l'opposition sunnites/chiites, tout cela résulte d'un état spirituel intérieur ? Et les musulmans eux-mêmes, des manifestants égyptiens aux masses indonésiennes, des partisans d'ISIS aux frères Kouachi, tous ces gens se caractérisent et se rassemblent par leur état spirituel intérieur ? Vous êtes complètement à côté de vos pompes.

vous vous plantez complètement dans votre définition de ce qu'est le fait religieux (le sacré, la mort, la naissance, le don, etc.)
C'est cela, oui. Le sujet n'est pas l'émergence du religieux chez homo sapiens, le culte du feu, le sacrifice et les théories girardiennes, sur des échelles de temps de 200.000 ans. Le sujet c'est l'impact de la religion dans la vie politique et sociale "moderne", avec des échelles de l'ordre du millénaire. Ca nous suffira.

vous apercevez-vous que votre appréciation de Bencheik, avec force piques saillantes sur mon ignorance, démontre pourtant exactement que vos a priori sur Bencheik, que vous affirmiez plus haut avec grand air de certitude, étaient totalement infondés ?
Vous montreriez déjà un minimum de rigueur en épelant Bencheikh correctement, mais il est bien clair que ce n'est pas de la rigueur qu'il faut attendre de vous.
Ensuite, je suppose que c'est un choix délibéré de votre part que de ne pas lire les messages auxquels vous répondez, ce qui nuit pourtant à votre crédibilité. Comme je l'ai déjà souligné ma première hypothèse sur Bencheikh était la bonne : il considère que le Coran n'a pas valeur scientifique. Ses développements ensuite sur "l'Islam dont je rêve qui est une spiritualité sans Mahomet" ont en effet été une surprise pour moi. Je n'y vois aucun rapport avec les religions existantes en général et l'Islam tel qu'il est pratiqué (qui mentionne Mahomet, me semble-t-il) mais bon.

Grosse rigueur qui montre également que vous n'avez manifestement absolument pas idée que le le commentaire de ma part auquel vous faites allusion, et que vous n'avez manifestement pas compris (puisque vous le restituez n'importe comment) déconstruit totalement votre discours sur le religieux.
Vous m'accorderez au moins la rigueur d'écrire un français compréhensible. Relisez donc ce charabia et revenez avec des phrases construites, avant de prétendre "déconstruire" quoi que ce soit. De quoi-t-est-ce que dont auquel vous faites référence à ? C'est imbitable. Si vous faites référence à ma "phrase reconstituée", j'ai fait de mon mieux pour extraire un sens de vos borborygmes épars. Comme je l'ai dit, sur 20 commentaires que vous m'aviez adressé, un seul faisait le moindre sens. Rédigez des phrases complètes en français, sujet verbe complément, et on vous comprendra.

(Quand à mon autre lien, toujours pas de nouvelle, quelle autre surprise...)
Votre manie de ne pas lire les messages auxquels vous répondez se confirme. Je répète donc mon commentaire précédent : "[ce lien] n'apporte rien au débat. Il théorise les composants d'un système religieux et souligne que le substrat religieux fait partie de - et est recyclé par - la culture. Ah bah oui."

Ce qui enfin, est également rigolo, c'est de venir me reprocher papillonner de façon infantile quand vous venez exactement de faire la même chose
Par "papillonner" j'entendais venir lâcher des petits kikoolols niais sur un sujet auquel visiblement vous ne connaissez rien. Ce n'est pas prêt de changer vu que vous n'avez toujours fait aucune recherche sur les sujets traités ici. Peut-être êtes-vous un expert de la mort, de la naissance et du don, ainsi que de l'Islam spirituel non mahométan. Hélas ce qui nous préoccupe ici c'est le Coran, l'Islam tel qu'il existe, qu'il est pratiqué et vécu, et l'impact des religions sur les civilisations contemporaines (à mille ans près).
Beaucoup à dire sur ce sujet de chronique et sur le forum. J'espère que le prof de philo a attaqué au tribunal administratif cette sanction appuyée sur la foi aveugle dans la parole des élèves. Désormais le petit Pitard-Vergnolles envoie sa maman non plus chez le directeur d'une boîte privée mais chez l'inspecteur d'Académie de l'enseignement public et ça marche! Ce n'est pas vraiment étonnant vu que n'importe qui peut insulter toute la profession: paresseux,incapables et de moeurs douteuses.D'autre part ce forum est plein de débats éculés sur l'antisémitisme et l'islamophobie mais j'ai bien ri en voyant la liste des signes extérieurs de "radicalisation". Un de mes enfants a eu à subir un "cours" sur les drogues de 2 heures en remplacement de son cours de maths car il présentait des "signes d'attirance vers la toxicomanie" (barbe,vêtements noirs,attitude négative envers son prof de philo...).Il ne s'est pas plus drogué avant qu'après mais heureusement que j'ai pu l'aider à rattraper ses cours! SEMAINE de la PRESSE et déplacement à Poitiers c'est pour moi une de ces activités qui plaisent beaucoup aux intervenants,aux administratifs (ça fera bien dans les rapports) et aux élèves mais dans une année il y aura aussi le débat avec la police et les médecins pour lutter contre la toxicomanie puis la convention armée/Ed nat qui permettra à l'adjudant Kronenbourg de s'exprimer,les assocs contre le Sida viendront parler de la capote vu qu'il n'y a plus de médecins scolaires,la prévention routière,le stage animathon,le don de riz ou de lentilles pour les pays sous-développés,le mondial de foot,quelques débats "citoyens" (racisme,laïcité,violence...),des commémorations (de Gaulle,Jean Moulin,le préfet assassiné...) et à la fin de l'année on s'étonnera que LA BAISSE DU NIVEAU...
Rappel : Lettre aux escrocs de l'islamophobie qui font le jeu des communautaristes et des racistes, de Charb... oui, Charb, souvenez vous, le caricaturiste de Charlie Hebdo assassiné, dont certains fustigeaient le jusqu'au boutisme, osant même le taxer de racisme... paraîtra le 16 avril.
Le titre laisse présager qu'il s'agira d'un miroir tendu à toutes ces bonnes âmes, dont certains spécimens sévissent avec insistance et sans vergogne, jusque sur ce forum.
Vous etes bien pessimiste.

Je me rappelle de mon adolescence, et je me rappelle de l'impact de mon prof de philo sur ma vie, sans doute en juste une ou deux phrases (dont : la democratie ce n'est pas equivalent au droit de vote, la democratie ce n'est pas la majorité qui domine la minorité, non la democratie c'est la defence des minorités . Voila ce qu'il m'a dit, et qui m'a reconcilier avec la democratie) .


Ne sous estimez jamais le pouvoir de reflection, ni celui des arguments . Si vous en arrivez la , alors il n'y a plus d'espoir.

Le part feu n'arrete jamais tout, mais contient et permet un autre equilibre .

Regardez un peu les choses de maniere Macro, et avec hauteur, plutot que de desesperer et capituler devant la betise ou des fois simplement des petites erreurs de raisonement, ou un manque de nuance .

Le parcours d'un humain n'est pas toujours rectiligne .
En tout cas le rectorat de Poitiers est bien lui un repaire de crapules.
Car avant cette décision inique (quand on veut tuer son chien on l'accuse de la rage : quand on veut virer un enseignant on l'accuse de non préparation d'un débat que la Ministre avait pourtant plus que suggéré !), ce rectorat s'est rendu coupable en novembre de chassse au faciès et d'incitation à la délation, digne de ce que faisaient les "carpules" de Vichy :

http://www.mediapart.fr/journal/france/211114/radicalisation-religieuse-l-education-nationale-derape

http://www.charentelibre.fr/2014/11/23/radicalisation-religieuse-le-rectorat-de-l-academie-de-poitiers-derape,1926575.php
J'ai pas trouve le comique de la situation !!! Pourtant la gestion comique de l'EN j'en connais un bout !!!
Daniel, est-ce que vous avez parlé d'humour ?

J'ai le sentiment que ce débat sur la liberté d'expression est un peu biaisé, et n'amène pas à grand chose. Et puis, je n'ai même pas l'impression que c'est ce qui est revendiqué par ceux qui contestent Charlie Hebdo – enfin, c'est mon impression.

Pour moi, la presse satirique relève de l'outrance, de la satire, mais aussi – et surtout – du décalage et du rire. La liberté d'expression est secondaire. Charlie Hebdo ne s'attaque pas à une religion, il la moque, la tourne en dérision, elle et ses symboles. Et c'est cette éducation là qui doit être faite, à mon sens, et à tous les niveaux : à l'école, bien sûr, mais aussi dans les médias (dont l'humour est devenu hyper premier degré, à l'exception des vieux routiers des Guignols et du Groland) et en politique. La mode des "clashes", des polémiques tournées en boucle sur les chaînes info, des petites vexations du personnel politique, me semble symptomatique d'une représentation du monde qui ne fait pas appel à l'intelligence (pour rester poli).

Or, s'il y a une chose dont je suis certain, c'est que l'humour le plus provocant, le plus trash parfois, est une vraie respiration d'intelligence, surtout quand il est fait avec générosité (et j'ai du mal à croire que Charb ou Tignous n'étaient pas généreux). Ça me fait du bien d'entendre Coluche dire des blagues racistes, à fortiori aujourd'hui. Ça me fait respirer d'entendre Choron raconter des blagues de cul 1er avril au 13h de la 2.

Je n'ai pas suffisamment de connaissances en sciences cognitives, ni d'épaisseur philosophique, pour le prouver. Mais ce manque résonne fort en moi, en ce moment. L'humour n'est sûrement pas à prendre au sérieux, même quand trois abrutis décident de le faire. Et c'est sûrement ce que je leur aurais dit, à votre place hier*.

*Et si vous avez tenu des propos similaires, tant mieux. Je ne présume en rien de ce que vous leur avez dit.
"Evidemment, il y avait aussi celui dont tous les medias ont parlé après le 7 janvier, le tenant de "l'assassinat c'est horrible, mais ils l'ont bien cherché, on les avait prévenus plusieurs fois".

Ou Daniel tout le monde n'a pas la chance d'être le Pape.
@D.S. : "Parce que la loi, on peut toujours la changer en votant pour des députés qui la changeront si elle ne convient plus".

C'est pas un peu de l'instruction civique pour microcéphales, ça ?

Parce que :
- quand les députés élus, s'empressent d'oublier ce qu'ils ont promis de voter, on fait quoi ? On vote, pour ceux d'en face ? Et si eux aussi ne tiennent pas parole ? On vote pour ceux qui n'ont encore jamais été élus et qui n'ont aucune chance de l'être (genre NPA, LO, ...) ? Ou pour le FN, histoire de renverser la table (mais du mauvais côté) ?

- et quand des traités, repoussés massivement par un référendum, empêchent les mêmes députés de modifier la loi... sur la libre circulation des capitaux, par exemple, on fait quoi ?
Merci pour cette belle chronique !
Juste une remarque : Le Coran ne peut peut-être pas changer, mais cela ne devrait pas non plus servir de métaphore pour dire que l'Islam ne peut pas changer. Comme toutes les religions, celle-ci varie géographiquement selon les pays, les traditions et les cultures, et historiquement elle a changé, et donc peut changer, contrairement à ce que prétendent certains. Attention à ne pas valider par mégarde ce discours sur l'immutabilité des religions, ça ne fait que renforcer le discours des fondamentalistes !
Au sujet du prof de philo,une question: Comment peut-on être relaxé par la justice et sanctionné par sa hierarchie?
des Musulmans, un catho revendiqué, des laïcs, des rien du tout

On peut être musulman ou catho ET laïc.
Faut préparer un peu plus encore ;-)
Il aurait mieux fait de violer qq gamins, parler de la connerie des dessins de Charlie c'est depuis janvier totalement interdit , mais violer des gosses, insulter les enfants de migrants , là c'est parfait. Ca vous fait quoi Mr Schneiderman vous qui étiez en guerre contre la connerie ? De voir que l'intelligence ne fait pas mieux mais bien pire ? Qu'on demande aux classes moyennes moyennes de se tairent , y'a plus que les bourgeois qui peuvent parler et les médias , eux peuvent être racistes, bouffer notre système inclusif, nous insulter , faire de l'école un lieu d'endoctrinement, au lieu d'un lieu de réflexion , d'analyse des discours …
Merci l'élite , vous êtes géniaux pour nous noyer , garder votre pouvoir de jugement, de connaissances (wikipedia c'est nul, bande de jaloux) pendants que les bourgeois eux gardent l'argent . Et quand on a ni l'argent , ni les tritre universitaire en France on est rien qu'une carte bleu ou un bulletin de vote .
[quote=Daniel]Parce que la loi, on peut toujours la changer en votant pour des députés qui la changeront si elle ne convient plus, mais pas le Coran.

Juste un détail : le coran aussi peut être (en quelque sorte) "modifié" : ça s’appelle l’interprétation :-)
La sanction prise contre cet instituteur qui a osé critiquer l'équipe de Charlie Hebdo est conne. Débectante.
Je m'étonne qu'elle ne choque personne sur ce forum.
C'est un nouvel encouragement à la censure. Le peur de parler va finir par gagner l'ensemble de notre société.
L'absurdité, le paradoxe de mesures de ce type est qu'elles sanctionnent la liberté d'expression alors qu'elles sont la conséquence d'événements provoqués par le comportement libertaire des Charlie.
Evidemment, personne n'ira manifester dans la rue pour défendre cet enseignant.
D'emblée, j'ai trouvé ambigu et dangereux le slogan "Je suis Charlie". J'en ai sans cesse la confirmation.
Tiens, "musulmans" prend une majuscule en français maintenant? Il me semblait que comme "catho", les appartenances religieuses s'écrivaient en minuscules alors que l'appartenance géographique, ethnique ou nationale prenait, elle, une majuscule. On écrit un Français, un Maghrébin, un Russe, un Han ect. mais un catho, un musulman, un juif (à moins d'être là encore racialiste), un bouddhiste etc. J'en déduis donc que dans votre esprit la supposée religion des uns est indissociable de leur origine géographique et/ou ethnique et finit même par la supplanter.
Du coup en vous lisant, je comprends mieux pourquoi la gauche bien pensante porte plainte pour motif racial à chaque critique de l'islam et de ses pratiquants. La gauche devient tellement bête qu'elle devrait s'en rendre compte chaque matin. Au lieu de continuer à foncer droit dans le mur.
Très belle ouverture d'esprit Daniel Schneidermann !
ça en dit long également entre l'image véhiculée par les médias et les politiciens et la réalité de ces jeunes si souvent stigmatisés depuis au moins 1 quart de siècle.. Non vous ne trouvez pas ?

Bref, merci pour la chronique.

Sinon, ce qui arrive à ce prof en dit long également sur les [large]lois d'exception[/large] qu sont en train d'être mises en place : fermeture de sites sans passer par un juge, exclusion systématique pour ceux qui ne sont "pas Charlie" qui masque en réalité une volonté de censurer ceux qui se posent des questions, ceux n'acceptent pas de suivre le troupeau de moutons..

Pour un vrai coeur qui bat à gauche et un vrai antiraciste (comme moi par exemple) cela devrait être scandaleux !

Mai non la gauche PS :
- soutient les bombardements de Gaza et la colonisation de la Palestine (ce qu'il en reste)
- fait manger du porc au nom de la laïcité
- suit la politique des néo-conservateurs américains et les adeptes du "choc de civilisation"
"Ne pas manger de porc" n'a aucun fondement. Ce n'est pas poison, le porc.

Les gens qui n'aiment pas les brocolis les laissent sur le bord de leur assiette. On n'adapte pas les menus de cantine pour eux.
Et la macédoine de légumes, la langue de bœuf...
Non le porc n'est pas du poison comme vous dites mais forcer les enfants à en manger c'est du racisme et de l'ignominie. C'est une manière de les humilier et de les persécuter.

Et si tu le penses que c'est bien pour eux alors je t'... et je te c... à la ......

Tu crois que je n'ai pas compris ton "[large]antisémitisme des lâches[/large]" ou "[large]antisémitisme anti-arabe[/large]" qui s'affiche car il n'ose pas s'attaquer à "l'antisémitisme juif"?

Tu crois que je ne vois pas la tradition que tu continues à perpétuer ?? Cette tradition qui existe depuis le Moyen-Age en Europe ?

Tenez, messieurs les antisémites de gauche, regardez ce qu'un "analphabète des banlieues", va vous apprendre et qui vous concerne.

Bye.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Judensau
Je ne force personne à manger du porc. Que ceux qui y sont allergiques n'en mangent pas.

Pareil que pour les brocolis http://www.koince.net/les-symptomes-dallergie-brocoli/
Ouais sauf que sous prétexte d'égalité (dans le discours)vous faites une différence car dans les faits, les élèves ne mangeront pas de porc et par conséquent nous aurons des élèves qui mangeront et d'autres qui ne mangeront pas.

Sans oublier les végétariens.

Mais bon, c'est la laïcité à la française... "progressiste", "tolérante"... pfff
De même que certains ne mangeront pas leurs brocolis. Quel drame.

Les Raëliens ne mangent pas de topinambours, les Adventistes du Troisième Œil ne mangent que des poulets tués par une nuit sans lune, et les Fils de la Tortue Marine ne mangent leur riz que s'il est sucré.

La République n'a pas à se plier aux délires de tous les illuminés.
La république a à se plier aux textes et lois qu'elle s'est engagée à respecter !

Article 18

Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu'en privé, par l'enseignement, les pratiques, le culte et l'accomplissement des rites.
Rien à voir.
Je n'ai pas de problème à ce que les raëliens amènent leur salade topinambour-free, les adventistes leurs cuisses de poulet, et les musulmans leur kebabs, dans leurs tupperwares respectifs à la cantine républicaine.

La liberté de pratiquer un culte, ce n'est pas l'imposer à autrui. Les amateurs de brocoli ont aussi le droit d'en manger.
Pas d'accord. Les amateurs de poulet doivent avoir le droit d'emmerder les végétariens. kot kot pouicc !
Un ami me disait en fprme de syllogisme : je ne mange jamais de salade mais je mange du lapin qui a mangé de la salade donc je mange de la salade.
Ce n'est pas l'interdire non plus !!!

Obliger et interdire sont les deux faces d'une même dictature !
Quelqu'un a parlé d'interdire une religion ?
quelqu'un a parlé d' interdire les autres ?
@Yogi

C'est bon on sait que t'aime ni l'Islam, ni les immigrés ni les Zarrabes !
Soit juste moins hypocrite et intègre illico presto le FN, tes nouveaux amis qui sont des Français de souche.
@ Sémir : Pourquoi mens-tu ?
Je n'ai pas parlé d'immigration ni d'arabes.
Je considère que les religions sont le cancer de l'humanité, c'est mon seul point ici.
Merci Romain Desbois pour cet article clair de la Constitution de la Vème République qui n'est pas respecté.

La France gouvernée par des racistes de gauche laïcards (et qui ont dévoyé la laïcité) est pointée du doigt dans nombre de pays dans le monde pour cette intolérance crasse.
non ce n'est pas un article de la constitution c'est mieux encore puisque c'est la déclaration des droits de l'[s]humain[/s] Homme de l'ONU de 1948.

Et tous les pays siégeant à l'ONU l'ont signé ! Très peu voire aucun ne l'applique.

Finalement le seul état qui n'est pas hypocrite est le Vatican puisqu'il est le seul à avoir refusé de la signer , ce qui lui interdit de siéger.
@Yogi

Les illuminés sont ceux qui persécutent une religion et on sait tous que c'est l'Islam.

De toute façon, les Français ne sont un peuple raciste ni intolérant mais y en a pas mal qui le sont..
@ Sémir : "Persécuter une religion" ? Parce que des fois faut amener son kebab à la cantine ? MégaLOL.
Ca fait un bout de temps qu'on a exécuté quelqu'un en France pour cause de religion. Dans les pays musulmans c'est une pratique courante. Leur tolérance est exemplaire. Sûrement qu'on devrait s'en inspirer.
je vous trouve bien intolérant avec le cochon en tout cas...
Mais bien sûre... les victimes du racisme sont toujours considérées par les racistes eux-mêmes comme étant responsable de leur persécution... vieille vulgate antisémite et raciste.
" mais forcer* les enfants à en manger c'est du racisme et de l'ignominie.'
* au nom de la laïcité (comme vous disiez ailleurs)
et le leur interdire au nom d'une religion qu'ils n'ont pas choisie, c'est mieux ?
Pourquoi, parce que l'Etat doit se substituer aux familles n'est ce pas.. comme en URSS quoi...

Je comprends pourquoi les Russes sont des millions à aller dans les églises.

Là où le bat blesse c'est qu'ils aiment leur religion :-))

Et je préfère la religion réelle à la religion laïcarde. De toute façon la France n'est qu'une exception extrême dans le monde. En France, l'athéisme est la religion acceptée
L'idée est peut-être que la famille ne devienne pas une prison, un conditionnement. L'école tente de montrer ce qui existe, ce qui a existé, pour donner la possibilité d'imaginer et de participer à un "ce qui existera". Elle le fait maladroitement, certes, mais elle a l'avantage de ne pas murer les fenêtres sur l'humain ce que les familles ont tendance à faire, de bonne ou de mauvaise foi, peu importe. Heureusement, nos enfants ne sont pas captifs d'une seule vision, toujours étriquée, du monde. Ils ont le droit d'apprendre à penser tout seuls et ne sont pas là pour être les perroquets de leurs parents. Ils ne sont pas nos miniatures, nos produits, nos esclaves contrairement à ce que pensent et pratiquent de nombreux parents qui ont oublié leur rôle d'éducateur, qui commence par l'épanouissement d'une personnalité différente de la sienne. Évidemment, cela demande générosité et courage, deux qualités bien difficiles à porter de l'avant.
Bla bla bla pour dire finalement que l'école est mieux que la famille...

Non, la famille c'est la prison et l'école c'est la liberté ! (sic)

Les parents sont donc des "dictateurs" et le prof qui est un étranger qu'il ne connaîtra que quelques heures par jour et un an maximum est un "libérateur" ! (sic sic)
L'athéisme est une religion tout comme "ne pas faire de ski" est un sport.

L'athéisme n'existe pas en soi. Le mot n'a été inventé que par rapport aux délires religieux. "L'athéisme" n'est que l'attitude normale face à n'importe quelle hypothèse délirante et non prouvée.

Je suis a-thée tout comme je suis a-tapis_volant et a-grenouille_qui_se_transforme_en_prince, et pour les mêmes raisons.
Le problème du mot "athéisme", c'est qu'il semble donner la priorité au "religieux". Cela fait partie des poncifs anthropologiques qui auraient peut-être besoin d'un bon dépoussiérage. Personnellement, je suis; ce qui n'implique ni la religion ni la non religion. Et j'en ai vraiment marre de devoir faire une profession de foi comme... athée!
Cirneaf, vous pointez une difficulté souvent ignorée. Comme dans tous vos messages, dont je suis fan.
De votre part, je l'avoue, ça me fait plaisir. Voilà, c'est dit.
si on en profitait pour faire un concours pour remplacer le mot "adieu" ? Parce que j'aime pas mentir !
L'athéisme ne doit sa raison d'être que par rapport à la religion mais la religion s'en fout de l'athéisme dans la mesure où la religion existera même sans athéisme...

Et oui..
Entre survie des religions et survie de l'humanité, il faudra choisir.
Les religions sont le terrreau de l'ignorance et de la division, deux choses mortelles lorsqu'il faut faire face à des problèmes à l'échelle planétaire.
"Là où le bat blesse c'est qu'ils aiment leur religion :-)) "
Si vous me prenez par les sentiments*.....
*religieux surtout !
La religion est bien trop serieuse et complexe pour que des enfants la comprenne et la pratique.

Les enfants de moins de 18ans ne devraient pas avoir de religion et devrait se forger leur propre choix religieux une fois cet âge de "maturité" passé.
M, vous êtes bien péremptoire. Croire au père Noël est le propre de l'enfance. Les guillemets dont vous ornez la " maturité" vous sauvent du soupçon de conformisme.
Est ce que vous sous-entendez que le père Noël et la religion sont similaires ? ou alors c'est à moi que la phrase s'adressée ?

Pas facile de vous suivre quand vous liez péremptoire et conformiste.
Toutes les fois sont équivalentes, au sens où toutes évacuent ce qui ne sont pas elles. Les enfants adhèrent aux cultes religieux jusqu'à ce qu'ils comprennent leur mensonge. Les enfants sont hyper-sensibles au mensonge. Ils peuvent en déduire des attitudes comme l'athéisme, l'agnosticisme, le scepticisme,le cynisme, les enfants sont des cons: ils pensent.
Mouai, un peu allambiquée.

Les enfants formés dans la foi ne réjètent que très rarement cette foi. De plus si on associe un mélange de foi/culture/peuple (religion musulmane);
foi/culture/peuple/pays (religion juive) les enfants vont la défendre encore plus et se sentiront personnellement attaqué lorsque vous critiquez leur croyance.

Regardez en France il est quasi impossible de critiquer la religion musulmane sans avoir l'impression de critiquer les populations arabes. De même il est quasi impossible de critiquer israel sans avoir l'impression d'être antisémite.


Même si je souhaite la disparition de ces croyances ridicules, j'espère avant qu'un jour le monde arrivera à dissocier religion culture et origine.
"croyances ridicules"

croire que les gens feraient mieux de s'aimer sur terre n'est pas un message ridicule.
c'est le bon sens.

si un martien observait la terre
, cher M-,
qu'est ce qu'il trouverait ridicule?
les guerre ,le capitalisme,la marchandisation de tout?
les fleurs en plastique quand on détruit la nature .
le commerce du cancer?
oui tout cela,il le trouverait sans doute ridicule .
suivre bêtement un gourou,oui il trouverait sans doute ridicule.et plein d'autre truc.

mais le message qui consiste à inviter les gens a s'aimer n'est pas ridicule.
je ne sais pas le dire avec des mots élégants ,désolé pour le coté bisounours.
http://www.deezer.com/album/6497164; Askehoug, sociologique de l'homme.
Vous avez peut être pensez à cette chanson?

Vous pensez certainement à la religion chretienne quand vous dites qu'elle invite les gens à s'aimer, "Aimez vous les uns les autres ".
l'histoire a montré à de nombreuses reprise qu'ils ne respectent pas ce message.
Les grandes manifestation contre le mariage homosexuel et la condamnation massive par les instances religieuses des 3 religions monothéistes a montré à quel point ce message est obsolète dans leurs croyances.


Aucune religion que je connaisse ne transmet et respecte un message d'amour universel.
La vrai phrase serait plutôt : aimez vous les uns les autres tant que vous êtes comme moi.
Aucune religion que je connaisse ne transmet et respecte un message d'amour universel.

la religion est ce qu'en font les hommes.

les hommes se sont servit de la religion pour les pire crime,sans parler du puritanisme,des privilèges du clergé...etc
on sait tous tous ça

mais parmi ces hommes,il y avait aussi (des femmes)


http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A8re_Teresa

il y a beaucoup de catholique en inde ?

http://fr.wikipedia.org/wiki/S%C5%93ur_Emmanuelle
il y a beaucoup de catholique en Égypte ?

http://fr.wikipedia.org/wiki/Abb%C3%A9_Pierre
Emmaus ne s'occupe que des croyants?

je prends les trois exemple les plus emblématiques mais les autres ne manquent pas.


Vous pensez certainement à la religion chretienne quand vous dites qu'elle invite les gens à s'aimer, "Aimez vous les uns les autres ".

toutes les religions.
CLAP CLAP CLAP
3 personnes catholiques en exemple et vous dites que vous pensez à toutes les religion... Bref du moins c'est celle que vous connaissez le mieux.

SI je suis votre raisonnement quand des gens font des choses biens pour l'humanité c'est grâce à leur religion et inversement quand elles font des choses pas bien ce n'est pas la religion qui est en cause ? C'est ça non ?

Je ne sais pas répondre à ça, c'est impossible.

Je désespère.
@ jeanbat :
Pour la sainteté de Mère Teresa, faut pas y regarder de trop près …
http://www.nouvelles.umontreal.ca/recherche/theologie-religions/20130221-mere-teresa-tout-sauf-une-sainte.html

Pour prétendre que le Coran professe un message d'amour universel, il faut ne pas l'avoir ouvert : condamnation à mort des apostats, condamnation à l'amputation des hérétiques, lapidation des femmes adultères etc etc. ne soyez pas ridicule.
je ne parle pas de sainteté .

je parle de consacrer sa vie a aider les autres.

ne soyez pas ridicule.


deux échanges,déjà une insulte ..

vous savez comme moi que vous jouez sur les interprétations des écrits et qu'on peut faire de même avec tout les ecrits.


nouveau testament
http://www.cairn.info/revue-imaginaire-et-inconscient-2001-4-page-103.htm
http://www.croire.com/Definitions/Bible/Ancien-Testament/Dieu-est-il-violent
http://www.evangile-liberte-38.org/archives/2014/06/07/30026570.html

l'ancien testament .





l’homosexualité :

« 13 Si un individu cohabite avec un mâle, d'une cohabitation sexuelle, c'est une abomination qu'ils ont commise tous les deux ; qu'ils soient punis de mort, leur supplice est mérité. » (Lévitique 20)

L’adultère est aussi interdit sous peine de mort :

"10 Si un homme commet un adultère avec la femme d'un autre homme, avec la femme de son prochain, l'homme et la femme adultères doivent être mis à mort." (Lévitique 20)

Il vaut mieux également éviter de fréquenter les femmes qui ont leurs règles sinon :

"18 Si un homme cohabite avec une femme qui souffre du flux, et découvre sa nudité, Il a mis à nu la source de son sang, et elle-même a dévoilé cette source ; lis seront retranchés, tous deux, du sein de leur peuple."

Cet inconvénient est toutefois modéré, pour les hommes, puisque la polygamie n’est pas du tout interdite quoique certaines unions soient prohibées :

"14 Celui qui épouse une femme et sa mère, c'est une Impudicité : on les fera périr par le feu, lui et elles, pour qu'il n'y ait point d'impudicité parmi vous."

La zoophilie ajoute une punition de la pauvre bête innocente au meurtre du « coupable » :

"15 Un homme qui s'accouplerait avec un animal doit être mis à mort, et l'animal, vous le tuerez"

L’inceste est puni de mort, même si il ne s’agit pas de consanguins :

"11 Si un homme cohabite avec la femme de son père, c'est la nudité de son père qu'il a découverte : qu'ils soient mis à mort l'un et l'autre, ils ont mérité leur supplice."

Autorité dans la famille

Quel que soit leur comportement, les parents ont droit au respect de leurs enfants, sous peine de mort, bien évidemment :

"Or, tout homme qui aura maudit son père ou sa mère, doit être mis à mort : il a maudit son père ou sa mère, il a mérité son supplice." (Lévitique 20)

Chasse aux sorcières

La lapidation est conseillé par cet ouvrage antique pour tout ce qui ressemble à de la sorcellerie :

"27 Un homme ou une femme chez qui serait constatée une évocation ou un sortilège devront être mis à mort ; on les lapidera : ils ont mérité leur supplice." (Lévitique 20)





"32 Pendant leur séjour au désert, les enfants d'Israël trouvèrent un homme ramassant du bois le jour du Sabbat. 33 Ceux qui l'avaient trouvé ramassant du bois le conduisirent devant Moïse et Aaron, et devant toute la communauté. 34 On le mit en lieu sûr, parce qu'il n'avait pas été expliqué comment il fallait agir à son égard. 35 Alors l'Éternel dit à Moïse : "Cet homme doit être mis à mort ; que toute la communauté le lapide hors du camp." 36 Et toute la communauté l'emmena hors du camp, et on le fit mourir à coups de pierres, comme l'Éternel l'avait ordonné à Moïse." (Nombres, 15)

Apologie du Génocide et de la colonisation



" L'Éternel parla ainsi à Moïse dans les plaines de Moab, près du Jourdain vers Jéricho : 51 "Parle aux enfants d'Israël en ces termes : Comme vous allez passer le Jourdain pour atteindre le pays de Canaan, 52 quand vous aurez chassé devant vous tous les habitants de ce pays, vous anéantirez tous leurs symboles, toutes leurs idoles de métal, et ruinerez tous leurs hauts-lieux. 53 Vous conquerrez ainsi le pays et vous vous y établirez ; car c'est à vous que je le donne à titre de possession. (…) 55 Or, si vous ne dépossédez pas à votre profit tous les habitants de ce pays, ceux que vous aurez épargnés seront comme des épines dans vos yeux et comme des aiguillons à vos flancs : ils vous harcèleront sur le territoire que vous occuperez ; 56 et alors, ce que j'ai résolu de leur faire, je le ferai à vous-mêmes." ( Nombres 33)

Le Deutéronome détaille l’exécution du génocide, vraisemblablement imaginaire, conformément au plan monstrueux de ses auteurs :

"34 Nous prîmes alors toutes ses villes, et nous frappâmes d'anathème toute ville où étaient des êtres humains, même les femmes et les enfants ; nous ne laissâmes pas un survivant. " (Deutéronome, 2)

"3 Et l'Éternel, notre Dieu, nous livra pareillement Og, roi du Basan, avec tout son peuple ; et nous le défîmes au point de n'en pas laisser survivre un seul. " (Deutéronome, 3)

Apologie du vol et du pillage


"10 Or, quand l'Éternel, ton Dieu, t'aura installé dans le pays qu'il a juré à tes pères, Abraham, Isaac et Jacob, de te donner, pays aux villes grandes et belles, que tu n'as point bâties ; 11 avec des maisons abondantes en biens, que tu n'y as pas répandus, des citernes toutes faites, que tu n'as pas creusées, des vignes et des oliviers, que tu n'as point plantés ; quand tu jouiras de ces biens et t'en rassasieras, 12 garde-toi d'oublier l'Éternel, " (Deutéronome, 6)

Racisme


« Point de pacte avec eux, point de merci pour eux ! 3 Ne t'allie avec aucun d'eux : ta fille, ne la donne pas à son fils, et sa fille, n'en fais pas l'épouse du tien ! « (Deutéronome, 7)


" 22 L'Éternel, ton Dieu, écartera ces peuples de devant toi, mais peu à peu ; tu ne pourras pas les détruire rapidement, car les bêtes sauvages se multiplieraient autour de toi " (Deutéronome, 7)
@ jeanbat : Vous êtes complètement à côté du sujet.

1) On peut dire que Mère Teresa a "consacré sa vie a aider les autres" si par "aider les autres" vous entendez "s'assurer qu'ils souffrent suffisamment pour atteindre le Paradis". Ca, elle y a veillé en effet.

2) La violence dans le Nouveau Testament n'est pas prescrite par le Christ, elle provient de l'environnement dans lequel il baigne. Vous faites là un contresens majeur. Rien à voir donc avec les imprécations et les appels au meurtre qui imbibent le Coran.

3) L'Ancien Testament se rapproche en effet de l'ambiance du Coran. Mail il a été rénové/accompli/expliqué par le Nouveau, vous êtes au courant ?

4) "Ridicule" est une manière très mesurée de qualifier quelqu'un qui prétend ne pas voir d'appel à la violence dans le Coran.
"3) L'Ancien Testament se rapproche en effet de l'ambiance du Coran. Mail il a été rénové/accompli/expliqué par le Nouveau, vous êtes au courant ? "

Encore une fois allez plutôt l'expliquer à ceux qui cr[s]o[/s]ient ce genre de mythologie
@ Romain Desbois : "Encore une fois allez plutôt l'expliquer à ceux qui croient ce genre de mythologie"

Vous avez remarqué que c'est EXACTEMENT ce que je suis en train de faire en m'adressant à jeanbat ?
Vous lisez les échanges ou bien vous intervenez juste à la volée et à l'aveuglette ?
je ne suis absolument pas croyant

je respecte les message religieux et les gens qui s'en servent pour acceder a la paix.
Je respecte profondément les gens qui cherchent à accéder à la paix, mais je les plains car ils se fourvoient s'il la cherchent dans les religions qui sont par essence des messages clivants et absurdes (au moins pour les monothéismes).
c'est sûr que les bithéismes, c'est quand même autre chose.
Les polythéismes fournissent une explication du mal qui tient la route. Les monothéismes sont pétris d'irréductibles incohérences internes.
En général les partisans du "bithéisme" se font odieusement massacrer. Longtemps après les enfants des survivants font visiter les ruines:Montségur,Roquefixade,Puységur,Puyvert,Quéribus...
n'oublions pas l'homothéïsme et le transthéïsme ...

Suffit pas d'être croyant pour être poly !
Yogi , c est a nuancer quand meme tout ca.

je suis plutot anticlerical aussi, mais je bouffe un peu moins du curé avec l'age , on va dire .

Faut pas confondre les textes et rite spirituels, et puis l'usage qu'il en est fait , souvent politique .

C'est comme la science, elle n'est ni mal ni bien, elle est ce qu'on en fait, et on peu utiliser la science pour cacher le vrai ou le reel (c'est ce que font les creationiste, etc )


Le pharmakon: tout peut etre remede, tout peut etre poison


PS: Le yoga aussi , dans sa composante la plus spirituel, ouvre des questions sur l'audela et sur dieux . Donc Yogi, j imagine que vous pratiquer le yoga?

Yogi yoga lalalalalal :) ;)
@ GauthierR : Je considère que les religions sont le cancer de l'humanité.

Elles mentent en se prétendent universelles alors qu'elles se contredisent toutes et ne s'imposent que par le décervelage, l'endoctrinement et la peur de l'enfer.

Elles mènent à l'arrogance en enseignant que "toutes les religions sont fausses sauf la mienne". Elles sont irrationnelles, incohérentes et contradictoires, c'est pourquoi elles demandent "la foi" qui est l'abandon de la raison. La religion nie la raison, elle nie ce qui fait la noblesse de la nature humaine, elle rabaisse l'homme à un singe savant.

Les religions divisent en définissant des "Nous" (croyants) et des "Eux" (hérétiques) qui valent moins que les "Nous". Ainsi elles créent des conflits ou exacerbent des conflits existants. Elles permettent de justifier tous les crimes même les plus abominables.

Je valorise la connaissance, la vérité et l'amour. C'est pourquoi je combats les religions, qui mentent, qui endoctrinent, qui tuent la raison et qui poussent au crime et à la division.

Les religions mènent l'humanité à sa perte. Elles doivent être éradiquées pour que l'humanité survive.
Les religions mènent l'humanité à sa perte. Elles doivent être éradiquées pour que l'humanité survive.

À se demander quand même comment elle a survécu depuis des millions d'années, heureusement que vous êtes arrivé...

À noter que vous divisez l'humanité en "eux" et "nous", vous définissez des "eux" qui valent moins que "nous", vous définissez que vous détenez la connaissance la vérité et l'amour, vous poussez au crime et à la division en voulant éradiquer "eux", etc...

Joli exercice de double pensée.
@ Djac Baweur :
> "À se demander quand même comment l'humanité a survécu depuis des millions d'années" : Parce que les religions sont des armes dans les combats inter-groupes : elles renforcent l'esprit de corps et le communautarisme, elles fournissent des justifications aux violences, conquêtes et agressions, elles désamorcent la peur de la mort, etc ... Tant que l'humanité se livre à des guerres internes les religions sont "utiles" et favorisent la survie du groupe vainqueur.
Mais désormais l'humanité est confrontée à des défis planétaires globaux qui nécessitent une compréhension des enjeux d'ensemble et l'abandon de toute "pensée magique". Les religions ne sont pas taillées pour ces problèmes, tout au contraire elles les aggravent. Elles tirent l'humanité vers le bas.


> " À noter que vous divisez l'humanité en "eux" et "nous"" : Non. Vous êtes déjà victime de la pensée religieuse en assimilant les croyants à leur croyance. Je les distingue. Je veux éradiquer les religions, pas les croyants. Je veux éradiquer le cancer, pas ses victimes.
Oui, enfin, extirper la religion des croyants, c'est pas un programme complètement innofensif, hein - les croyants vont pas complètement vous laisser faire, à partir de ce moment-là...

Quant à penser qu'il y n'avait aucun enjeu "d'ensembles" auparavant : vous avez une bien curieuse conception de l'histoire (et vous assénez beaucoup).

Mais enfin, bon, vous avez Raison, j'imagine que vous avez réponse à Tout.
Education. Quand l'éducation avance la religion recule. http://www.nber.org/papers/w16973
Oui, on voit ça après au moins un siècle d'éducation nationale en France. Mais je suis sur que vous avez pile la réponse adaptée toute prête.

Vous avez une vision tellement... caricaturale du fait religieux que ça fait de vous une sorte de fondamentaliste athée, en quelque sorte, avec la même prétention péremptoire à détenir le Vrai et à soigner des déviants, c'est assez fascinant à observer.
"Fondamentaliste athée" si on veut, "prétention à détenir le Vrai" évidemment pas puisque c'est radicalement antinomique avec la notion même d'athéisme.

Vos contresens semblent traduire une réflexion très inaboutie sur ces sujets.
Ben voyons.
(vous venez pas de me reprocher de ne pas lire les liens ? ^^)

En tout cas, si prétendre détenir la Vérité 'est antinomique avec être athée, à vous lire la conclusion logique c'est que vous n'êtes pas athé...
On ne "détient" pas la Vérité. On l'approche progressivement à l'épreuve du réel.

Les religions sont d'une arrogance absolue qui prétendent détenir seules la vérité universelle.

Les athées sont d'une humilité absolue qui soutiennent que la Vérité est également accessible à tous s'ils prêtent attention au réel au lieu de se baigner dans leurs illusions, leurs désirs et leurs hallucinations.
J'adore les injonctions paradoxales : vous assénez la vérité ("c'est comme ça et pas autrement") tout en affirmant ne pas la détenir.
Une initiation à l'épistémologie ne vous ferait pas de mal.
Puisque vous le dites...
Ahhhhh l'épreuve du REEL ? Yogi je ne sais combien de fois vous avez écrit le mot "réel" je n'ai pas compté ..... Et personne pour demander qu'est-ce que le réel ? Allez au boulot légens. Je suis impatiente.
"qu'est-ce que le réel ?"
* à poser la question ! (faut pas rêver)
Perso j'ai réglé le problème je suis athée dans le sens où je ne vénère aucun dieu.

Je me fiche de savoir ou croire qu'un dieu existe car même si l'on me prouve son existence, je m'en fous !

J'emmerde tous les dieux de la terre et de l'univers et leurs serviteurs .

Pour moi le fait qu'un dieu existe ou non n'est pas un débat.
Prendre des risques, c'est divin !
je fais l'inverse du pari de Pascal.

Une sorte de Pascal de Paris !


(je vous salis Paris
Pleine de crasse et toute crottée
Que votre maire vous benêtise
Que votre volonté soit fuite
etc, etc...)
"Mon Dieu, s'il y a un dieu,
Sauvez mon âme si j'ai une âme. "
Toutafé. Yogi réussit ce tour de force de réfuter ses propres affirmations au fur et à mesure qu'elle les assène. Convertissez-vous, Yogi ! C'est la seule voie vers l'athéisme authentique !
Soyez précis. Quelle affirmation réfutée quand ?
Comme en photographie, Yogi, votre athéisme est la même chose que la foi en en étant le négatif. Le fils révolté, en faisant systématiquement le contraire de papa, prouve sa dépendance à son égard. Les religions, vous en êtes la preuve vivante, sont malheureusement beaucoup plus fortes et durables que ne le pensent leurs naïfs détracteurs.
@ Strumfenberg : Vous ne devriez pas sacrifier vos capacités d'analyse au simple plaisir de me traiter de naïf. Croyez-vous que je me démènerais autant à leur égard si je ne les savais pas fortes et durables ? L'athée militant dépend des religions en effet, tout comme l'oncologue dépend du cancer. Et alors ? Quelle conclusion si possible pertinente en tirez-vous ?
Je valorise la connaissance, la vérité et l'amour. C'est pourquoi je combats les religions,(...)
Peut-être votre perception péremptoire "des religions" s'enracine-t-elle dans un déficit de connaissance....
Éventuellement, en effet...
Oui c'est un "peut-être" tout rhétorique...

Hello, Djac :-)
@ pompastel :
En prétendant que "la connaissance" peut être trouvée dans des "vérités révélées" issues des superstitions de bergers incultes et non dans l'analyse du réel, les religions tuent la connaissance. Il n'y a qu'à voir la lutte frontale entre religion et science aux Etas Unis ou dans les pays musulmans.

En prétendant chacune détenir la "vérité universelle" alors qu'elles sont toutes contradictoires et rigoureusement infondées, les religions mentent et pervertissent la notion de "vérité".

En distinguant croyants et incroyants et en promettant une souffrance atroce et éternelle aux seconds, les religions pervertissent la notion "d'amour".

Les religions sont la lie de l'esprit humain.
En prétendant que "la connaissance" peut être trouvée dans des "vérités révélées" issues des superstitions de bergers incultes et non dans l'analyse du réel, (...)


Ce que je suggérais, c'est votre propre connaissance (très relative, donc, d'après moi) du sujet que vous traitez avec un argumentaire à la hussarde, comme souvent, quand on est juste animé d'un a priori laborieusement déguisé.
1) En effet, vous ne savez rien de ma connaissance des religions, des années d'échanges et de débats que j'ai derrière moi avec des croyants, des religieux, des scientifiques, des philosophes, sur le sujet, des bouquins lus, des conférences suivies, etc etc.

2) Certaines critiques ne requièrent pas une connaissance approfondie des détails. Par exemple je n'ai pas une conniassance détaillée du dogme aztèque mais je sais que sacrifier des jeunes vierges ne fait pas pleuvoir.
D'ailleurs, l'abbé Pierre ou Soeur Emmanuelle auraient dû penser à cet éclairant détail, les pauvres qui se sont tellement fourvoyés....
Pour le Dalaï Lama, il n'est pas trop tard !
"En effet, vous ne savez rien de ma connaissance des religions, des années d'échanges et de débats que j'ai derrière moi avec des croyants, des religieux, des scientifiques, des philosophes, sur le sujet, des bouquins lus, des conférences suivies, etc etc. "
Vous devriez maintenant consulter quelques "bergers incultes". Ça recadre.

Les religions mènent l'humanité à sa perte. Elles doivent être éradiquées pour que l'humanité survive.


plus que la bombe atomique?

La marchandisation de tout mène l'humanité à sa perte. elle doit être éradiquées pour que l'humanité survive.

Les idéologie mènent l'humanité à sa perte. Elles doivent être éradiquées pour que l'humanité survive.


les guerres mènent l'humanité à sa perte. Elles doivent être éradiquées pour que l'humanité survive.

notre culture mène l'humanité à sa perte. il doit être éradiquées pour que l'humanité survive.
etc..etc...etc...
@ jeanbat :
> "plus que la bombe atomique?" : Oui. S'il n'y plus de religion, cela fait une raison de moins d'appuyer sur le bouton de la bombe atomique.

> "La marchandisation / les idéologies / notre culture mène l'humanité à sa perte Elles doivent être éradiquées pour que l'humanité survive" : C'est une évidence. Notre mode de vie actuel disparaîtra car il n'est pas pérenne. Comme je l'ai dit, les options économiques ou politiques visent des objectifs tangibles et sont mises à l'épreuve de la réalité. Si le libéralisme échoue à apporter le bonheur souhaité, il disparaîtra "naturellement", dans la douleur et les révolutions peut-être mais il disparaîtra. Les religions pour leur part s'appuient sur des promesses qui ne peuvent être contredites (72 vierges, le retour du Christ, etc ...) elles sont donc beaucoup plus difficiles à déboulonner.
bon...ben commençons par le capitalisme alors
Yogi , c'est completement faux ce que vous dites . je partait un epu du meme constat que vous, et je viens de passer deux ans a explorer un peu cela intimement et intellectuellement.

Je regarde les emissions du dimanche matin par curiosité, et puis j'ai eu la chance d'avoir les 20 ans de l'emission nom de dieux sur la rtbf, ou chaque soir j'ai eu une retransmission des 20 ans d'emission.


Au contraire de ce que vous dites, toute les disciplines spirituel et religion fonctionne sur la meme chose , et les meme emotions et idées .

Apres leur dogmes sont tres different, stupide et artificiel.

Mais au dela du dogme et des rite qui peuvent parraitre arbitraire, il y a des mecanisme mentaux et ethique qui sont exactement les meme partout.

Je voyais par exemple que dans la religion musulmane il est dit que tout doit etre facile et sans effort. Que aucune des contraintes (ramadan, priere etc) ne doivent etre vecu comme un effort ou une souffrance, et qu'ils doivent etre adapter a la realité de la journée , a la faisabilité etc .

La spiritualité est qq chose de joyeux.
@ GauthierR :
> "Yogi , c'est completement faux ce que vous dites"
Pourriez-vous être plus précis ? Prétendez-vous que les religions ne se disent pas chacune "vérité universelle" ? Qu'elles ne se contredisent pas ? Qu'elles ne promettent pas l'enfer aux incroyants ? Qu'elles ne prétendent pas que les autres religions sont fausses ? Qu'elles sont cohérentes ? Qu'elles respectent la logique ? Qu'elles ne font aucune différence entre les croyants et les incroyants ?

Allons donc.
qui prétend qu'on peut interpréter ce qu'on lit comme ça nous arrange ..

je prétends que la quasi totalité des musulmans cherchent un sens pacifique a leur pratique religieuse.
je prétends qu'une grandes partie des gens qui critiquent les religions le font dans un sens grégaire .

est-ce votre cas?
celui de M-


petite question?
au nom de quelle religion le plus de crime ont été commis dans l'histoire de l'humanité?
@ jeanbat :
> "je prétends que la quasi totalité des musulmans cherchent un sens pacifique a leur pratique religieuse."
Je suis d'accord, mais ils ne sont vraiement pas aidés car le texte (révélé, sans erreur, pure parole de Dieu inaltérée, ne l'oublions pas) va exacterment en sens inverse. Lisez donc le Coran.

> "au nom de quelle religion le plus de crime ont été commis dans l'histoire de l'humanité?"
1) je ne sais pas et 2) cette question n'a aucun sens car elle dépend (i) du niveau technique de l'armement disponible à l'époque considérée (ii) du nombre de victimes potentielles disponibles dans le lieu et l'époque considérés.
il me semble que le monde occidentale a exterminé les amérindien,esclavagisé les africains ,que c’était avant 1905 ,donc que l'aval des institution religieuse etait indispensable.
pour exemple :controverse de valladolid.

après . texte révélé, sans erreur, pure parole de Dieu inaltérée, ou nouveau testament.

n’étant moi même pas croyant ,ces distinctions n'ont pour moi que très peu de valeur.
"ces distinctions n'ont pour moi que très peu de valeur" : faudrait savoir. Si vous débattez des religions, vous devez les prendre pour ce qu'elles sont et ce qu'elles enseignent, sinon vos discours n'ont aucun sens.

Le fait que l'Islam enseigne que le Coran est "texte révélé, sans erreur, pure parole de Dieu inaltérée" est fondamental dans la discussion du dogme. Si vous ne savez pas cela, si vous ne l'acceptez pas comme partie intégrante de la croyance, il est parfaitement inutile de débattre car vous ne parlez alors pas "de l'Islam".
excusez moi si ma culture dans ce domaine fait défaut .
je pense avoir le droit ,malgré cela d'exprimer mon ressentit .
quand je vous lis ,je vois quelqu'un taper tout ce qu'il peut sur les musulmans, à quelle fin?

ils se fourvoient


mais qu'en savez vous?

certain vont voir des psy, d'autre vont boire des coups dans des bar branchés,d'autre vont dans un lieu de cultes ,et chacun pense que l'autre se fourvoie?
@ jeanbat :
> " je vois quelqu'un taper tout ce qu'il peut sur les musulmans, à quelle fin?" : Vous êtes victime de la pensée religieuse en assimilant les croyants à leur croyance. Je tape sur l'Islam, pas sur les musulmans.

> " ils se fourvoient mais qu'en savez vous?" : ils se fourvoient en croyant en Allah et en son messager. Une croyance religieuse est une tradition familiale, comme la langue que vous parlez. Ca n'est pas une vérité universelle.
@ Djac Baweur : Je n'ai malheureusement pas une heure à consacrer à cette écoute. Mais si Ghaleb Bencheikh prétend qu'il n'y a pas d'incohérences dans le Coran, ou s'il nie le fait que la très large majorité des musulmans y voient la source scientifique ultime sur l'origine de l'univers et la création de l'homme, c'est tout simplement un idéologue ou un menteur.
Ha ben oui, voilà. Comme ça c'est tellement simple !
J'écouterai quand j'aurai le temps. Mais il est acquis que Ghaleb Bencheikh est soit un idéologue soit un menteur : http://en.wikipedia.org/wiki/Creationism#Muslim_world
Bien sûr que c'est acquis. Puisque vous le dites. Vous détenez le Vrai.
Les faits détiennent le Vrai. La très large majorité des musulmans voient dans le Coran la source scientifique ultime sur l'origine de l'univers et la création de l'homme. C'est un fait.
Puisque vous le dites.
Visiblement vous ne lisez même pas les liens que j'indique. Je vous en mets encore un ou c'est inutile car vous êtes confit dans vos a priori ? http://web.archive.org/web/20091030044754/http://www.boston.com/bostonglobe/ideas/articles/2009/10/25/in_the_muslim_world_creationism_is_on_the_rise/?page=full
Votre article ne dit pas ce que vous avancez.
Vous faites comme si les choses n'étaient pas en évolution, comme si le monde musulman était homogène et uni, comme si des tendances à un endroit était révélatrices d'une Vérité sur l'ensemble, commis on avait de véritables statistiques, etc.
Bref, vous caricaturez.
Vous ne me lisez pas. J'ai dit "la très large majorité des musulmans voient dans le Coran la source scientifique ultime sur l'origine de l'univers et la création de l'homme", ce qui est confirmé par autant de sources que vous en voudrez.

Je suis bien sûr que le monde évolue, mais je suis également sûr que vous êtes tout aussi incapable que moi de dire dans quel sens, d'une radicalisation ou d'une ouverture, sur ces sujets.
vous êtes tout aussi incapable que moi de dire dans quel sens

Haaaaa, ben quand même : vous voilà donc finalement incapable d'asséner que "les musulmans sont comme ça".
Ben c'est un peu le principe en général.

Bonne journée !
"les musulmans sont comme ça" on peut le savoir sur certains sujets.
"les musulmans seront comme ça demain" ne peut être qu'une hypothèse.

Vous faites comme si vous ne faisiez pas la différence entre les deux.

Relire votre interlocuteur et réfléchir un peu avant de taper des réponses à la volée ne vous ferait pas de mal.

Très bonne journée !
"les musulmans sont comme ça" on peut le savoir sur certains sujets

ou pas
Vous n'allez nulle part. "Les musulmans croient en la vérité du Coran" par exemple, on peut le dire et l'affirmer.

J'ai l'impression que votre amour de la polémique et de la contradiction tend à tuer chez vous toute réflexion construite.

(Ce à quoi vous allez répondre "puisque vous le dites". Allez-y, ne vous privez pas de ce petit plaisir)
Si je tourne en rond, c'est bien parce que je tourne autour de vos affirmations simplistes et gratuites. "Les musulmans croient en la vérité du Coran" n'est par exemple, pas aussi évident, frontal, simple, que vous le dites. Car un texte religieux, a, de tout temps, été sujet à interprétation, sur des modes très particuliers que vous ignorez complètement, en fonction de courants historiques différents, etc. Vous fonctionnez en positiviste strict, et évacuez toute dimension psychologique, sociologique, anthropologique du problème : bref, vous déshumanisez le fait religieux, vous l'isolez artificiellement (les liens entre profane et religieux sont complexes). Au cours de l'histoire le même texte religieux aura des impacts différents, tant la société d'une époque à un impact sur le religieux plus que l'inverse. Les croyances sont "agies" par l'évolution de la société sûrement bien davantage que l'inverse. Les crispations de certains pans du monde musulman sont autant de réponses à des guerres, des conflits, de la pauvreté, du totalitarisme, autant de raisons parfaitement profanes qui affectent les individus bien davantage que ce qu'il y a écrit dans le Coran. Le Coran n'est finalement que le réceptacle de ce qu'on vient y mettre.

C'est un peu comme si vous parliez de musique en général en vous limitant à la gamme de do majeur tempérée (par que c'est logique et bien rangé) comme seul prisme et seule analyse. C'est extrêmement réducteur - et ça finit par faire dire n'importe quoi.
@ Djac Baweur : Je suis d'accord avec tout cela, qui sont des évidences qui ne remettent en rien en cause ma position.

Les religions sont aussi des "réceptacles" comme vous dites, et en tant que tel elles ont une influence directe sur la forme de ce que l'on peut y mettre, et sur la forme du résultat final.
Des évidences... ben tiens.
@ Djac Baweur : Je précise : l'interaction "social / religieux" est bien une évidence, alors que votre assertion "la société a plus d'impact sur le religieux que l'inverse" n'est que pure spéculation que j'estime erronée et qui est en tous cas contestable.

Mais cela ne change rien au problème de fond : de par l'essence de ce qu'est une religion, qui favorise ignorance, mensonge et division, leur impact est nocif et doit être combattu.
Et donc, une religion, c'est.... ???


Vous confondriez-vous pas, à tout hasard, l'ignorance, le mensonge, la division imposés par le pouvoir, par exemple quand il instrumentalise une religion ?
Tous les dieux sont mortels, il suffit de ne plus croire en eux.
@ pompastel : Non. Nature intrinsèque des religions. Cf mon message de 02:25 le 02/04/2015
C'est bien ce que je dis, vous ne définissez pas du tout la nature intrinsèque de "la religion".

Les religions sont la lie de l'esprit humain.
; plus ou moins que la corrida ?