104
Commentaires

Le Point attaque @si pour injure publique (si si)

Ce pourrait être une blague. D'ailleurs j'ai cru à une blague. Mais cela semble tout à fait sérieux : Le Point

Derniers commentaires

Cette presse dépassée, cette mediacratie va disparaître, elle est liée au 20e siècle, elle est réactionnaire et ne compte que sur les pires pulsions des lecteurs pour se vendre à grand coups de couverture racoleuse et d'article sans fond. Son existence est comptée. Repose en paix Le Point et arrête de nous embêter.
Le Point qui porte plainte contre ASI pour "injure publique" c'est comme si des braconniers accusaient le WWF de cruauté... comme si le FN accusait la Ligue des Droits de l'Homme de racisme... comme si Poutine accusait les Tchétchènes de jacobisme... comme si Netanyahou accusait les Palestiniens d'expansionisme... comme si Georges Bush accusait Amnesty International de manque de solidarité [...etc...]
Point: marque noire sur la face que l'on presse pour qu'elle aille s'écraser, pile, sur le miroir, en dégoulinant le long.

En plus, ce pus pue. (je m'excuse auprès de la huppe faciée)
[quote= « La Brique va-t-elle dans le mur ? », Le bas du pavé, 13 janvier 2012.]

La Brique est mal en point. Ce journal alternatif créé en 2007 et qui paraît une fois tout les deux mois doit trouver 3000€ d’urgence. [...] Si la diffusion est limitée, le journal basé à Lille a récemment fait parler de lui en se retrouvant accusé de diffamation à l’encontre d’un journaliste de la Voix du Nord, Frédérick Lecluyse.[1]

Au sein du journal régional, on ne voit pas forcément d’un mauvais œil les problèmes de la Brique : « ils ne vivent pas sur un grand train […] et considèrent la Voix du Nord comme une presse bourgeoise » assure M. Lecluyse. Ce dernier avait fait l’objet d’un article intitulé « L’homme qui racialise le fait divers » : « ils n’ont pas trop apprécié certains jeux de mots que je faisais dans mes chroniques judiciaires […] le papier (article, ndlr) je m’en fous, il est peu lu, le problème c’est internet ». Le journaliste mis en cause a obtenu le retrait de l’article, et avait engagé une procédure judiciaire abandonnée depuis.

Frédérick Lecluyse est donc un peu perplexe quand on l’interroge sur l’utilité d’un tel journal : « ce ne sont pas des journalistes mais une bande de militants gauchistes prêts à tout ». Il assure que la disparition d’un tel média n’affecterait pas la diversité de l’information : « la meilleure des preuves, c’est que nos informations sont reprises ailleurs ».



1. « Par le truchement de son avocat, La Voix réclame 5000 euros quand F.L. ne souhaite qu'un euro symbolique. C'est honorable de sa part. Sauf qu'il aurait pu nous engueuler au téléphone et réclamer un droit de réponse, comme ça se fait d'ordinaire entre journalistes. À l'époque, le localier de Nord Éclair B.Renoult avait ainsi eu droit à quelques lignes pour se défendre de nos critiques du numéro précédent. Bref. Comment ne pas interpréter ces 5000 euros comme une occasion pour les cheftons de La Voix du Nord de faire d'une pierre deux coups et de couler financièrement notre canard ? Car c'est bien l'objectif de La Voix, nous voir disparaître. » (La Brique n° 26, mars-avril 2011, p. 3.)
« 4. La Brique pointait du doigt la racialisation régulière des faits-divers (qui, elle, ouvre effectivement la voie au racisme ordinaire), ainsi que l'humour incertain sur les prévenus mis en cause (cf. La Brique n° 25) Sur la racialisation de la société, lire les travaux de Didier Fassin » (Ibid.)
J'ai été étonné ce matin d'entendre sur France Info le présentateur des actualités parler à plusieurs reprises des "Arabes" reprenant à loisirs les propos "si dignes" de la langue corse "Arabi fora".
Un des commentateurs dit ici qu'en effet la boucle est bouclée mais en plus de se parer des habits des outragés, ces racailles qui mettent à sac notre République en divisant les citoyens par des couvertures telles celles du Point et en allant jouer les justiciers à la mode des milices de Pétain afin que la boucle se boucle, ces racailles imposent même leur logorrhée de haine là où elle n'aurait jamais espéré pouvoir arriver : la radio nationale.

De toute façon, déjà par son titre Le Point est une insulte à l'intelligence, il rappelle cette expression si usée de refus du dialogue démocratique : "Point barre". Une expression stéréotypée et militaire qui finalise la moindre de leur intervention.
L'Express fait sa Une sur "les Français".
Raciste ?
Profitez bien de votre procès, il sera intégralement financé par les deniers publics. Quel bonheur de voir la presse écrite soit-disant agonisante dilapider son fric dans un procès stupide et ne pouvant pas être gagné.
Même si la chronique en question est un peu légère, je n'y ai pas vu de quoi attaquer en justice "arrêt sur images" . Ca montre que Le Point considère "arrêt sur image" comme un site influent, et ça c'est intéressant.
Votre twitt a tout de même frôlé le point Goodwin.
Tout mon soutien !!
un humoriste a subit et subi encore le meme genre de censure et d'acharnement ..; a savoir dieudonné ... je suis navre pour vous que vous subissiez la meme chose .. a la différence que le premier ministre n'a pas encore bafoué la loi pour regler votre cas ... bon noel
Je pense que c'est le "et si on lisait la phrase comme une seule" pour faire le parallèle avec "les juifs" qui va leur servir d'argument.
Et je crains qu'@si perde.
La boucle est bouclée : l'éléphant à l'opinion majoritaire qui se plaint qu'"on peut plus rien dire" et qu' "on peut plus critiquer la religion en France, m'âme Michu", veut, très logiquement, museler le moustique...
Mouais, la kro d'Alain date du mois avril et l'autre s&@§£pe se réveille juste après que vous ayez annoncé avoir les moyens de rembourser le fisc... heu, vous avez marché sur les pieds à qui dernièrement Daniel ?

--
Totale solidarité avec @si. C'est ce qui s'appelle mettre le Point sur le "i".
Le réveil du "Point" est bien tardif, donc suspect, et son contenu n'est pas toujours irréprochable, mais, dans ce cas, la chronique et le parallèle d'AK étaient très maladroits pour rester mesuré.
Dans ce cas c'était plutôt le point Godwin que l'effet Streisand.
Si ça c'est pas un beau cadeau pour @si!
Pffffffff !!!! Le poing dans la gueule. (Je ne suis ni Arabe ni musulmane et normalement pas violente).
Ils ont compris que vous les traitiez d'arabes? Je ne vois que ça, et qu'ils s'imaginent que c'est une insulte ne m'étonne qu'à moitié. "Les arabes du point" c'est vrai que c'est super ambigu !
Tremblez petits français, l'histoire se répète !
Le 1er juillet 1898, dans La Revue blanche, Léon Blum, sous la signature de « Un juriste » publie un texte intitulé "Comment ont été faites les Lois Scélérates" :
« Elles permettent au premier « gouvernement fort » qui surviendra de tenir pour nulle la loi de 1881 (Loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse), loi incomplète, mais libérale et sensée dans son ensemble, et l’une des rares lois républicaines de la République. Elles abrogent les garanties conférées à la presse en ce qu’elles permettent la saisie et l’arrestation préventive ; elles violent une des règles de notre droit public en ce qu’elles défèrent des délits d’opinion à la justice correctionnelle ; elles violent les principes du droit pénal en ce qu’elles permettent de déclarer complices et associés d’un crime des individus qui n’y ont pas directement et matériellement participé ; elles blessent l’humanité en ce qu’elles peuvent punir des travaux forcés une amitié ou une confidence, et de la relégation un article de journal. »
Haha c'est magique. Je ne sais pas quel avocat les à conseillé, mais alors la, si un jour quelqu'un en cherche, un qu'il se tienne très très loin de celui-ci.
Où est l'injure publique dans le tweet ? Il y a juste une mise en parallèle de deux couverture de journaux (comme ça se fait tout le temps sur tweeter).
Après, la chronique, il faudrait la relire, surtout qu'elle date de mai, donc effectivement la question de la prescription se pose même si là on parle d'injure publique. Mais je n'ai pas vraiment le souvenir qu'Alain injuriait quoique ca soit du point. Par contre j'ai le souvenir qu'elle était très bien écrite et montrait bien les contradictions du Point.
Enfin bon joyeux noël hein
2016 va être une belle année, je le sens !
Ils connaissent l'effet Streisand au Point ? Je prédis un bel avenir à la chro d'Alain Korkos. Allez hop, c'est par !
injure publique... :D
En tout cas, cette p'tite histoire est plus drole que les nouveaux Guignols.

Enfin... Joyeux Noel quand mème.
Que peut-on attendre d'un journal qui appartient à Pinault, avec des journalistes aussi " exceptionnels " que Giesbert ,,Teçon, et avec un "philosophe" , presque aussi talentueux que Botul ?
Peut-être peuvent-ils faire aussi bien que ceux de " Valeurs actuelles " ,
Allez, on fait un ptit ulule pour payer l'avocat ?
Y a t il vraiement injure publique dans cet article ? Je ne vois moi qu une comparaison à un autre journal... Cela correspond il réellement à une injure ?
Imaginons cinq minutes que les unes du Point sur l'islam soient consacrées aux juifs ...
Dès la première parution, tous ces beaux messieurs auraient hurlé à l'antisémitisme. Et le journal purement, simplement et justement interdit.
Mais quand on entend Bensoussan parler "d'antisémitisme atavique dans les familles arabes", et cela, sur le service public, plus rien ne doit nous étonner.
Dans ce pays, la liberté d'expression est à géométrie variable.

A quand une expo sur "le musulman et la France" ?
On vit une époque formidable
Ils sont vraiment con au Point ! Même si j'avoue que leur couv ne m'a pas choqué par rapport à tant d'autre sur l'Islam. Les Arabes "L'histoire méconnue d'une civilisation", c'est quand même pas "Je suis Partout" avec ses caricatures nauséabondes. Le parrallèle n'était pas très pertinent.

Bon courage pour le procès !
Tout vient "au point" à qui sait attendre. ( Minuscule revendiquée pour la petitesse du geste et du magazine: Revel, Giesbert, BHL...Beurk!)

Qu'il s'en étouffe!
Un joli cadeau de noël !
la chronique date de mai 2015 .Le Point se réveille très tard.
En ce cas Sébastien Fontenelle et "Vive Le Feu" doivent être attaqués comme vous en diffamation...
Est-ce le cas?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.