163
Commentaires

Le meurtre en Allemagne d'une femme voilée laisse la presse européenne indifférente

La presse égyptienne est en colère après le meurtre d'une jeune femme musulmane, Marwa el-Sherbini, en plein tribunal à Dresde, le 1er juillet. Le meurtrier comparaissait pour avoir proféré une insulte raciste envers la jeune femme en raison de son port du voile. Durant le témoignage de la jeune femme, l'homme s'est jeté sur elle et l'a poignardée.

Derniers commentaires

MERCI ASI

MERCI ASI

MERCI ASI

ET MERCI A VOUS !!!!!!
Il faudra qu'on m'explique comment il est toujours possible de pénétrer dans un tribunal armé. Ce n'est pas la première fois que j'entends qu'un meurtre y ait lieu. Cette fois il est à caractère raciste et particulièrement brutal, pourquoi ce laxisme ?
je viens de lire qu'en plus elle était enceinte et son mari a été grièvement blessé en tentant de lui venir en aide ? ça a de quoi couper le souffle cette histoire...Dresde c'est en Allemagne de l'est, je pense que si ça avait été plus à l'ouest il y aurait eu des émeutes depuis. si un truc pareil se produit en France je n'imagine même pas...
et le silence des médias ne peut qu'ajouter à l'indignation et se faire se poser des questions
Une info comme ça, et voilà ma journée gâchée...
Je n'en avais pas entendu parler ailleurs, pas une ligne qui défile sous un jt, pas une mention afp dans un journal radio, pas un commentaire d'un politique quelconque. Je déteste les faits divers qui polluent l'information et n'apportent rien aux débats, les détournent même. Mais là on dépasse largement le fait divers : un crime raciste, mais aussi sexiste, dans un tribunal, un policier qui trahit par son erreur toute une mentalité de préjugés sociaux dont les dernières positions des dirigeants européens sont en partie responsables.
Et surtout une communication réfléchie, sélective et orientée. Un compte-rendu (ou plutôt non-rendu) révoltant d'un mécanisme écoeurant qui consiste non pas à interroger mais à illustrer ce qui doit être admis. Nous disposions ici d'une superbe contre-illustration : la stigmatisation d'individus par des symboles fantasmés (ici le port du voile) entraîne l'incompréhension, donc la haine. Les médias ont une fois de plus mis de côté leur rôle de contre pouvoir. Le sujet était pourtant d'actualité.
Non pour le fait divers, mais pour la façon dont cette famille et ceux qu'elle représente maintenant sont traînés dans la boue par les spécialistes de la "com'", sincèrement, j'ai envie de pleurer.
Whouff.. j'avais lu le début du thread, je reviens maintenant et je vois les scuds dans tous les sens...

Bon désolée finalement, je m'autocensure.
Les médias ne se sont pas intéressés non plus au saccage de la LIbrairie Résistances par la Ligue de défense juive. Quand des juifs (qui soutiennent la résistance palestinienne) sont agressés par des juifs facistes, le silence règne aussi.

- Un commando de la LDJ saccage la Librairie Résistances > http://www.librairie-resistances.com/

- Agression contre la librairie Résistances : pourquoi le silence ? Par Pascal Boniface | IRIS | 07/07/2009 > http://www.rue89.com/boniface/2009/07/07/agression-contre-la-librairie-resistances-pourquoi-le-silence

- Solidarité des libraires avec la librairie Résistances - mardi 7 juillet 2009 > http://bellaciao.org/fr/spip.php?article88711

- « L'impunité de la Ligue de défense juive, ça suffit » | 07/07/2009 > http://www.rue89.com/2009/07/07/limpunite-de-la-ligue-de-defense-juive-ca-suffit

- Des fanatiques sionistes pratiquent le vandalisme en série Diana Johnstone Mercredi, 08 Juillet 2009 > http://www.michelcollon.info/index.php?option=com_content&view=article&id=2196:des-fanatiques-sionistes-pratiquent-le-vandalisme-en-serie&catid=6:articles&Itemid=11
A la lecture des interventions sur ce forum, je me dis une fois de plus que certains mots attirent le troll. Mais "musulman" fait mieux encore : le troll va jusqu'à usurper les pseudos de contributeurs honorables.
Sur la question du "pourquoi" de l'occultation de l'information, je voudrais proposer (après d'autres) une hypothèse : la fonction réelle des grands médias est de scénariser la réalité afin qu'elle soit compréhensible au plus grand nombre (les médias reprenant ainsi un des rôles des églises). Les scénarios sont toujours du même type : "nous (le Bien)" contre "les autres (le Mal)". Modèle qui a fait ses preuves, en particulier à la télévision américaine.
Un des classiques du genre - qui fait toujours un tabac - est "Les hordes mahométanes sont à nos portes", dans les banlieues, à la frontière de l'Europe (Turquie), à portée de SCUD ou d'anthrax (Irak), voire de bombe atomique (Iran, Pakistan), ...
L'assassinat d'une jeune femme enceinte musulmane par un européen grand teint dans l'enceinte d'un tribunal tout aussi européen (donc civilisé) n'entre pas dans le scénario.
Donc, il n'existe pas.
RAPPORT (2007) DE LA COMMISSION
NATIONALE CONSULTATIVE DES
DROITS DE L’HOMME
Présenté À Monsieur Le Premier ministre


Synthèse
(...)
La CNCDH constate que :
– le nombre global d’actes et menaces à caractère raciste, xénophobe et antisémite
reste toujours élevé par rapport à celui de la période des années 990-2000 ;
– les violences recensées revêtent toujours un caractère important de gravité et les
personnes physiques continuent à être la cible première de ces violences ;(...)

(...)Toutefois, la CNCDH reste très prudente quant à l’évolution du nombre d’actes
racistes et antisémites en france :
• les chiffres de la violence raciste et antisémite restent aujourd’hui encore plus
élevés que ceux recensés au cours de la période 990-2000
• la tendance à une augmentation de la violence déjà constatée les années précédentes
se trouve confirmée, et les personnes physiques restent les premières victimes
de cette aggravation
:
– la part des actes ou menaces ayant fait des victimes reste stable à 5,5 % (elle
était de 5,7 % en 2006) ;
– la part des actes de violence, dans l’ensemble des actes et menaces racistes et
antisémites recensés, passe de 22 % en 2006 à 23,6 en 2007.(...)

Les violences et menaces à caractère raciste et xénophobe

Les violences et menaces à caractère raciste et xénophobe sont pour l’année 2007
en baisse de 9 % ce qui représente une baisse nettement moins importante que
celle constatée pour les actes d’antisémitisme (32,5 %). Si la CNCDH relève cette
tendance générale à la baisse du nombre des actes racistes, elle constate toutefois
que la proportion des agressions contre les personnes reste stable, tout en se maintenant
à un niveau élevé (51 %).
La part des menaces touchant directement les
personnes (menaces verbales, menaces écrites et menaces téléphonées) augmente
légèrement passant de 45 % en 2006 à 51 % en 2007. L’ensemble de ces éléments
semble confirmer une aggravation dans l’expression du racisme, qui touche plus
directement les individus.
Comme les années précédentes, on constate que les personnes d’origine maghrébine
sont les plus touchées à la fois par les actes racistes (68 % de la violence
raciste est dirigée contre la communauté maghrébine) et les menaces racistes
(60 % du volume global des menaces racistes).(...)


Mais bien sur ce ne sont que des faits divers qui ne menacent en rien notre civilisation.

Tandis que le hijab lui si mâââme Michu.

Et encore ne parlons pas de la burqua qui envahit l'espace public, la preuve :

Recherche burqa désespérément
Par Nadia Djabali (6 juillet 2009)
bastamag.net


Les burqas se répandraient en France comme un mauvais vent de sable sur un oasis de laïcité. La tendance semble tellement inquiétante que des députés communistes, sarkozystes et socialistes rejouent l’union sacrée et demandent une loi sur la question. Pourtant, malgré la frénésie médiatico-politique, les journalistes ont bien du mal à se procurer des photos prises en France sur le sujet. Etrange, non ?(...)

Selon le député communiste André Gerin, initiateur de la pétition demandant une loi sur la question (et signée principalement par des députés UMP et de la droite du PS comme Manuel Valls ou Aurélie Filippetti), on entendrait dans les campagnes mugir les féroces soldats du fondamentalisme : « Cela fait dix-douze ans que c’est en augmentation. Et je ne suis pas le seul à le constater. C’est pareil en région parisienne, en région lilloise mais aussi en zone rurale désormais », alerte-t-il dans un entretien publié par le site Internet de 20 minutes, le 18 juin.

La situation est, selon lui, comparable à « un iceberg recouvert de la marée noire des fondamentalistes... » (Libération.fr, 1er juillet). Diantre ! Dans nos sociétés de l’image et de l’information, il devrait donc être aisé d’illustrer cette « prolifération » de burqa, de photographier des foules de femmes dissimulées derrière leur grillage de textile à Vénissieux, Tourcoing ou Sarcelles.

Marseille ou Vénissieux, c’est kif kif

Pourtant... c’est une photo prise à Marseille qui accompagne le reportage de l’envoyée spéciale du Figaro.fr qui titrait le 1er juillet : « À Vénissieux terre d’expansion de la burqa » [1]. À défaut de photographe spécialement dépêché, la journaliste avait-elle oublié son appareil numérique alors que « cette banlieue mitoyenne de Lyon (...) serait une des concentrations [de voile intégral] les plus importantes de France » ? La pénurie d’ iconographie a pour conséquence la publication de la même photo, un couple avec une femme voilée devant la tour Eiffel, sur les sites de Paris-Match (1er juillet), Libération (30 juin) et Rue 89 (25 juin). D’autres sites Internet d’information – et non des moindres [2] - ont préféré une photo prise lors du congrès de l’UOIF (Union des organisations islamiques de France) qui s’est tenu au Bourget en... 2005. Ça c’est du scoop coco ! Avec quatre ans de retard…

Déficit de burqas en France, allons les chercher à Kaboul !

Pas assez de burqas en France ? pas de problème, des illustrations foisonnent ailleurs. Ainsi, 20 minutes.fr (19 juin) a choisi une photo d’une femme en burqa lors d’une manifestation à La Haye (Pays-Bas). Le Nouvelobs.com (1er juillet) illustre son article avec une photo prise à Kaboul. Kaboul toujours pour accompagner l’article du Monde.fr du 28 juin et pour Marie-Claire.fr du 1er juillet. Le Point.fr (23 juin) et le Figaro.fr (17 juin) partagent la même image prise dans le Kashmir en Inde.

Quant au photo montage proposé par l’AFP et repris par l’Express.fr (1er juillet), et le Parisien.fr (23 juin), il est constitué par quatre clichés originaires d’Égypte, du Pakistan, d’Iran et d’Afghanistan. Enfin, la palme de la meilleure mise en scène est décrochée par France2 qui mettait en ligne le 23 juin une photo prise en Égypte... en 1999. Toujours cette quête du scoop qui passionnera les masses.(...)
D’un côté, l’indifférence totale sur la mort de cette femme égyptienne voilée ; de l’autre, l’empathie totale pour ces femmes Ouïgoures, voilées, elles aussi.
Dans un cas, la femme égyptienne a été poignardée dans un tribunal en Allemagne ; dans l’autre, les femmes ouïgoures réclamaient leurs maris ou fils emmenés par la police pour le massacre de 150 citoyens à la veille en Chine.
Le voile irrite les Européens ? On voie bien ici : pas toujours. Même le Niquab n’est plus choquant, s’il est porté en Chine.
Une musulmane voilée est soupçonné d’être islamiste quand elle est en Europe ; mais si elle va en Chine, les Européens se mettent alors à craindre qu’elle ne perte son ‘identité’ religieuse et culturelle.
Aux yeux des mêmes Européens, L’Islam est antipathique en Europe, mais sympathique en Chine.
Qui peut expliquer cette contradiction ?

Qu’aurait changé si cette égyptienne avait été assassinée en Chine, et ces meurtriers ouïgours avaient massacrés 150 allemands ?

La presse égyptienne est en colère après le meurtre d'une jeune femme musulmane, Marwa el-Sherbini, en plein tribunal à Dresde. Le meurtrier comparaissait pour avoir proféré une insulte raciste envers la jeune femme en raison de son port du voile. Durant le témoignage de la jeune femme, l'homme s'est jeté sur elle et l'a poignardée.
Cette mort, guère médiatisée en France, l'a été davantage dans différents pays européens. Et en Egypte, où ce meurtre suscite de nombreuses manifestations rendant hommage à la "martyre du foulard", et dénonçant l'islamophobie occidentale.
"La martyre du voile : un meurtre dans un tribunal allemand mobilise des Egyptiens contre l'islamophobie de l'Ouest" titre le Guardian.

"Marwa el-Sherbini était en train de rappeller comment l'accusé l'avait insultée parce qu'elle portait le hijab, (...) lorsque le même homme s'est jeté sur elle dans le tribunal de Dresde et l'a poignardée à 18 reprises." En outre le mari de la victime...


la presse égyptienne devrait se mettre aussi en colère parce que son gouvernement condamne des gays parce qu'ils sont gays.
plus facile de se fâcher contre les gouvernements des autres pays que de s'élever contre sa propre dictature...
Comment peut-on donner 18 coups de couteau à quelqu'un, dans un tribunal et agresser celui qui tente de sauver sa femme.
Je ne suis jamais entré dans un tribunal donc je ne sais pas comment ils sont organisés, encore moins en Allemagne.
Outre le meurtre clairement raciste, on se pose des questions

Comment est-il entré avec un couteau au tribunal ? n'y a-t-il pas des fouilles ou des portails comme dans les aéroports ?
N'y a-t-il aucune sécurité dans un tribunal ?
18 c'est beaucoup, personne pour aider à part le mari ?
Clairement, si on a agressé celui qui portait secours, c'est que le service d'ordre est arrivé après les faits, donc absent pendant.
Le comportement de celui qui sauve quelqu'un est différent de celui qui agresse.
Voyant une femme en sang, comment agresser le mari qui peut-être défend cette dernière de l'agresseur ? Enfin, ça se voit !

Le point de vue des médias ne me choque pas. Le fait qu'elle soit voilée n'a que peu d'importance.
Le fait est quelqu'un à tuer quelqu'un dans un lieu où la justice est sensée être rendue.
Ne pas parler d'une agression délibérément raciste tournant au meurtre en plein tribunal, de la bavure policière à l'encontre du mari voulant secourir sa femme, ni de comment le prévenu a pu introduire de quoi poignarder en plein tribunal.
Et se laisser mondialement submerger par ces images [volontairement] très gore des manifestants iraniens tués par une milice forcément coupable.

Je sais que lorsque l'officiel commet un "crime", c'est plus grave, mais depuis quand un tribunal est officieux ?

Une grande partie de l'occident refuse d'admettre son islamophobie, son désir de continuer à coloniser les esprits différents ainsi que décider pour les autres ce qui doit être bon ou mauvais. Sauf que tant que ça sera le cas, nous continuerons à être servis de menaces imaginaires et le tri de la bonne ou de la mauvaise innocence persistera.. C'est, en vérité, à vomir.

Mais comme personne ne mange le même menu d'informations, il y a toujours des laïcs fanatiques pour ramener un débat sur le voile alors que l'on parle d'un Meurtre Raciste en plein Tribunal...!
Si n'y avait qu'une seule façon de montrer comment chacun, tellement auto-centré, fait peu de cas des musulmans, ce sera de souligner ceci :
Alors qu'une femme musulmane s'est fait poignarder à 18 reprises dans un tribunal, que son mari a été blessé par un policier en tentant de la sauver sans susciter de Unes dans la presse on débat ici... du port du voile.

Tout est là.
+1 !

(z'êtes pas assez rationnel, Olivier, c'est ça le truc)
Et cela aussi...

"Le meurtre en Allemagne d'une femme voilée laisse la presse européenne indifférente "

Remplacer par...

"Le meurtre en Allemagne d'une femme [s]voilée[/s] laisse la presse européenne indifférente "

... ça ne sonne pas pareil, et pourtant, ce dernier titre rend bien mieux compte des faits.

Ce serait donc une "musulmane" qui aurait été tuée et non une "femme". Ce qui est censé induire une différence ; "musulmane", c'est moins grave, c'est... autre chose.
Le fait que cette femme ait été voilé est pertinent car c'est le motif du meurtre. C'est justement parce que c'est un acte raciste qu'on en parle. Les agressions dans les tribunaux sont plus fréquentes qu'on le pense. En général, elles n'ont le droit qu'à quelques articles court, et ne sont pas du tout mentionnées lorsqu'elles ont lieu à l'étranger. Ici, les associations musulmanes se sont exprimées, la presse égyptienne en fait la preuve de l'islamophobie de l'Occident, etc. Le fait qu'elle soit voilée n'est pas mentionné parce que « c'est moins grave » mais justement parce que ça l'est plus. « Le meurtre en Allemagne d'une femme », on s'en fiche, on a assez de faits divers chez nous. « Le meurtre en Allemagne d'une femme voilée » qui provoque la colère des Égyptiens, ça a une autre envergure.
Justement, d'envergure, il n'y a pas eu.
Message 4/5max du 09/07/09.

Fabien a parfaitement répondu à Olivier, qui fait mine de ne pas voir que le crime a déjà été exploité par ceux qui avaient tout intérêt à le faire. Si cela n'avait pas été une musulmane voilée, mais une plus libérale, certes, elle n'aurait probablement pas été insultée, puis poignardée par le fanatique en question, mais elle n'aurait surtout pas été reprise par la presse égyptienne et autres associations musulmanes. Disons, que c'est le pari que je fais.

Il est après ironique de me voir reprocher par certains ici d'en faire à mon tour l'exploitation dans la lutte que je mène contre le voile sexiste, en dénonçant cette exploitation au profit de l'acceptation de ce même voile.
Enfin...

@ rimbus

je crois que cette fixation sur le sexisme, comme origine de tous les maux, faite par Yannick cache un problème psychologique…

Une phrase est déjà dans l'invective caricaturale, vous faites de mieux en mieux, car je n'aborde le sujet du voile que parce qu'il en est question dans cette affaire aussi bien à la source que dans ses rebondissements.


c'est d'autant plus troublant qu'il n'a aucune compassion pour la femme assassinée, comme si elle avait été une victime de son sexisme !

Si, c'est déplorable ce qui lui est arrivée, vous me faites un faux procès, une fois encore. On n'a pas le droit de tuer une sexiste, pas plus qu'on n'a le droit de se servir de la mort d'une sexiste pour légitimer le sexisme, ce qui se passe implicitement avec l'exploitation par la presse égyptienne de ce bien triste fait divers, me semble-t-il.

Situation ubuesque où pour défendre la condition féminine on considère comme mineur l'assassinat d'une femme.

Non seulement la lutte contre le sexisme n'est pas exclusivement une lutte pour les femmes, elle l'est pour tous, homme et femme, de bonnes volontés dirai-je, j'ajouterai qu'un meurtre n'a aucune espèce de signification pour un débat d'idée rationnel, puisqu'il n'en est pas l'expression, il ne permet ni de cautionner le voile, ni son interdiction, il n'apporte rien, juste un fait divers horrible de plus.

Voilà donc l'hypocrisie de ceux qui veulent en faire un message, et un seul... comme si ce n'était pas de trop.

J'attire l'attention de tous sur la cruauté de cette phrase :
"Ben oui, évidemment, je ne me laisse pas berné par le premier martyre ou saint qui vient.
Si elle avait plongé à l’eau avec son voile intégral pour sauver un bébé bien aryen se noyant, cela n’aurait rien changé non plus.
Victime de la folie d’un homme ou de sa bonne âme, il n’en resterait pas moins que je combattrai le symbole qu’elle affiche constamment."
C'est toujours bien de laisser parler les extrémistes, ils se discréditent toujours eux-mêmes. Je vous laisse juge.

Extrémiste, discrédité... selon vous, mais comme je n'ai cure de vos raisonnements en la matière, peu m'importe votre jugement et ceux qui établiront les leurs sur la base des vôtres. Cela étant dit, il est toujours amusant de voir quelqu'un dénoncer l'extrémisme supposée d'autrui de façon si radicale.
Enfin... à plus rimbus.

yG
[quote=Si cela n'avait pas été une musulmane voilée, mais une plus libérale, certes, elle n'aurait probablement pas été insultée, puis poignardée par le fanatique en question, mais elle n'aurait surtout pas été reprise par la presse égyptienne et autres associations musulmanes. Disons, que c'est le pari que je fais.]

Yannick, n'oubliez pas que l'exploitation de ce drame par la presse arabe n'est pas dû au fait lui même mais par le slience total de leurs confrères occidentaux, ce qui n'est pas la même chose.
Message 1/5max du 10/07/09.

[quote)Yannick, n'oubliez pas que l'exploitation de ce drame par la presse arabe n'est pas dû au fait lui même mais par le slience total de leurs confrères occidentaux, ce qui n'est pas la même chose

Vous y croyez à cette interprétation.... On est sur le site d'arrêt sur image, d'ici que l'équipe nous démontre que c'est là la motivation principale et non un prétexte avancé pour dire qu'on traite objectivement de ce cas et pas dans un intérêt des plus partisans, je préfère encore ma lecture, elle me parait à tout le moins, moins naïve (s'il faut lire maintenant la presse égyptienne pour avoir les compléments d'info que nous n'avons pas, disons, que nous en aurions un peu plus l'habitude. Mais vous me direz peut-être que c'est là le premier cas, dans ce cas, attendons l'avenir nous dira ce que vaut votre théorie, pour l'heure....).

yG
[quote=Je préfère encore ma lecture, elle me parait à tout le moins, moins naïve]

L'essentiel, c'est de se sentir bien dans son raisonnement ;-)
Soit vous arrivez à mal expliquer votre point de vue, soit vous êtes en train de dire qu'il s'agit d'un crime anti-sexiste et non d'un crime raciste.
Par suite, si vous avez le droit de considérer le voile comme sexiste, ramener toute personne qui le porte à quelqu'un de sexiste, c'est tout de même un raccourci trop simple, sans parler du fait que c'est un manque de respect évident pour des millions de femmes de par le monde: vous ne leur demandez pas leur avis, vous décidez à leur place qu'elles sont toutes sexistes. Ainsi, en voulant jouer aux anti-sexistes maitrisant mal son sujet, vous faites preuve de sexisme, finalement..
Ce serait donc une "musulmane" qui aurait été tuée et non une "femme". Ce qui est censé induire une différence ; "musulmane", c'est moins grave, c'est... autre chose.


En effet il s'agit d'abord d'une femme, et non d'une musulmane avant tout.
Enfin admettons que tout média a "droit" à sa part de récupération (je ne suis pas d'accord avec ça évidemment, mais c'est ainsi et on lit chaque jour des analyses aussi récupératrices dans nos presses d'occident), même si c'est regrettable dans ce genre de fait.

Une personne a été tuée dans un tribunal, voilà le fait grave.
Ensuite le fait qu'elle était enceinte rend la chose épouvantable.

sans susciter de Unes dans la presse on débat ici... du port du voile.

Tout est là.

En effet, au delà du fait divers ce qui est central ici c'est bien le port du voile, devenu un symbole, celui du communautarisme. La loi de 1905 posait en France le principe d'un espace public laïc en cantonnant le religieux dans l'espace privé. Aujourd'hui de part et d 'autre, certains essaient d'imposer le religieux dans l'espace public en totale contradiction avec l'esprit de 1905.
Au nom de quoi devrions-nous accepter cette intrusion du religieux dans la société ? Inévitablement, la violence qui est faite à la laïcité ne peut que malheureusement conduire qu'à ce type de crime.

En effet, au delà du fait divers ce qui est central ici c'est bien le port du voile, devenu un symbole, celui du communautarisme. La loi de 1905 posait en France le principe d'un espace public laïc en cantonnant le religieux dans l'espace privé. Aujourd'hui de part et d 'autre, certains essaient d'imposer le religieux dans l'espace public en totale contradiction avec l'esprit de 1905.


Je ne suis certes pas juriste, mais je pense que vous vous méprenez sur le sens de la loi de 1905. Cette loi n'avait pas pour but de banir le fait religieux de l'espace public, mais d'affirmer l'incompétence de l'état en la matière ; ainsi, les établissements publics de culte sont remplacés par des associations cultuelles (privées donc), l'état cesse le financement des cultes et renonce à son droit de véto dans la nomination des évèques.
Le rôle de l'état est alors uniquement de garantir la liberté de culte sans intervenir dans les affaires internes des religions. L'état garde cependant la possibilité de financer des services d'aumônerie dans certains établissements publics comme les hôpitaux, casernes ou lycées (« destinées à assurer le libre exercice des cultes » - art. 2) et met gracieusement à la disposition des églises les lieux de culte dont il est propriétaire depuis la Révolution. L'état reste par ailleurs en charge des grosses réparations (les églises étant en charge de l'entretien régulier et des petites réparations).

Bien loin de cantonner le fait religieux à l'espace privé, la loi de 1905 garantit la liberté de culte. Je suppose qu'elle peut justifier dans une certaine mesure de limiter l'exercice d'un culte pour les employés et représentants de l'état dans l'exercice de leurs fonctions (l'état ne reconnait aucun culte), mais sûrement pas de limiter la liberté de culte dans l'espace public.
Je ne comprends pas : "il l'a poignardée à 18 reprises" dans un tribunal ????????? Qui sont les criminels ??????????????

Je n'ai pas lu tout le forum, je ne sais si quelqu'un a relevé.

Merci Gilles Klein, sans votre vigilance, nous ne serions pas encore au courant de ses deux agressions.
Message 2/5max du 09/07/09.

@ irene

seulement qualitativement, c'est bien assez pour soutenir mon propos. Mais bien peu pour soutenir une loi.

C’est votre droit d’estimer que le sexisme ne mérite pas une loi de plus, je ne le partage pas.

'influence du loczl de quelsues foulards dans la rue serait comparable à la puissance qutidienne des médias? voyons!

Vous réinjectez du quantitatif, "à la puissance", là où je me cantonne sciemment à du qualitatif. Il est certain que si l’on doit attendre que le sexisme tourne au meurtre collectif pour s’en indigner, vous pouvez attendre. Je crois qu'il n'y en a que quelqu'un par jour en Espagne par exemple, est-ce assez pour s'en préoccuper selon vous ?

Non il n'y a aucune obligation à le porter. par contre la loi qui les oblige à l'ôter est bel et bien une obligation, contre laquelle elle lutte en refusant de l'ôter au nom de la liberté. Il y a de votre côté une obligation fantasmée contre une ou des obligations présente ou futures bien réelles de la part de la loi.


Moi, j’ai démontré en quoi il y avait obligation de le porter, aussi bien quant à la façon (pas de cheveux) que quant aux circonstances (ici, ici et pas là en privé). Le simple fait de ne pouvoir l’ôter à la demande en tel endroit suffit à l’attester, vous vous affirmez péremptoirement qu’il n’y a aucune d'obligation lié au port de ce type de voile.

Chacun sera juge.


@ Fabien

Bien sûr, certaines femmes subissent des pressions, de leur famille, de leurs proches... mais pas de l'inconnue voilée croisée dans le métro.

Vous êtes toutes les inconnues du métro ? De plus, si la pression familiale se sent accepter dans l’espace public, que ne va-t-elle diminuer sa pression sur les femmes de son environnement immédiat ?
Ne pensez pas d'abord qu'aux plus forts.

un « symbole » finalement assez peu répandu (voire même très exceptionnel si l'on parle de la burqa) et qui par dessus le marché n'est pas perçu de façon unanime : symbole sexiste de la soumission des femmes aux hommes pour les uns, symbole religieux de la soumission à Dieu pour les autres

Outre que le fait qu’il soit répandu ou non ne suffit pas à légitimer un comportement, le fait que le voile soit perçu différemment n’entre pas en cause, du moment qu’il est copié, il réitère de facto la dimension sexiste inhérente à son port.

@ rimbus

Le turban des sikh doit aussi être interdit ? Il cache les cheveux et est réservé exclusivement aux hommes.

Même cause, même connerie.
Go head.

Sérieusement, laissez les gens vivre et respectez leur différence.

Et quoi encore ? Gardez donc votre laxisme pour ceux qu’il séduit, je n’en fais définitivement pas partie.

Et personnellement je pense que vous avez tort de vouloir nier la différence entre les sexes.


Personne ne nie les différences sexuées, voilà typiquement le genre d’amalgame que j’attendais. Il s’agit juste de critiquer et d’interdire toute différence symbolique sexuée inégalitaire, ce qui n’a strictement rien à voir.


Quand vous aurez contraints les autres en leur imposant votre façon de voir, vous allez inventer quoi pour emmerder les gens ?


Il ne suffit pas d’être « des gens » pour avoir le droit de faire ce qu’on veut.
Je vous laisse votre énième expression de votre laxisme, je ne saurai qu’en faire.


Tout ceci me conforte dans ce que je disais dans l'autre forum sur le voile, ce choc de civilisations organisé


Pourquoi, il existe des civilisations sexistes ? Et il faudrait en accepter l’expression sur notre territoire ?
Si tel est le cas, c’est sans moi, vous l’aurez compris.

yG
Décentrons le débat.

Je ne crois pas que la presse soit islamophobe, homophobe ou phobe de quoi que ce soit. La presse, au sens large du terme, est pognonphile et audiençophile (ouh les beaux mots inventés).

Hors, qu'est ce qui suscite de l'audience ? L'émotion bien sûr, ces gens qui avachis devant leur télé vont pouvoir se révolter, pleurer, pester, crier ou sauter de joie.

En allemagne, pourquoi la presse n'a pas parlé de ce crime ? Parce que ce n'est pas vendeur, les allemands comme la plupart des européens n'en ont rien à battre d'un meurtre d'une musulmane dans un tribunal.

Ailleurs, là où ça peut susciter de l'émotion parce que les communautés musulmanes y sont mieux représentées ou tout simplement parce qu'on peut accuser un autre pays d'islamophobie, alors là oui, on peut déchaîner l'appareil médiatico-émotionnel !

Les parts d'audience, les chiffres des ventes, en bref, l'argent, voilà ce qui motive la presse internationale.
Le temps de l'information pour l'information est révolu. On vit à l'époque de la télé-réalité et ici encore, c'est ce qu'on vous vend, de l'émotion.
Vous pouvez continuer de vous révolter, de débattre de l'islamophobie présumée de tel ou tel média, en attendant, eux gagnent du pognon sur votre émotion au lieu de vous informer comme ils sont censés le faire.
Quand il y a un homo tabassé et qu'on en parle pas, c'est par homophobie ?

Il faut arrêter de constamment se focaliser sur le traitement médiatique pour savoir si oui ou non il y a discrimination.

Et en Egypte, où ce meurtre suscite de nombreuses manifestations rendant hommage à la "martyre du foulard", et dénonçant l'islamophobie occidentale.
Un malade mental qui assassine une femme... ce n'est guère représentatif de l'occident. Ces manifestants cherchent à utiliser la mort d'une femme à des fins idéologiques. C'est dégeulasse. Sans compter que l'Egypte a beau jeu de se faire passer pour un pays tolérant, haha...

Ce genre d'histoire ne peut, bien évidemment, susciter qu'une condamnation morale et juridique. Néanmoins, cet homme ne représente pas l'Allemagne et nous n'avons pas à inventer des martyrs à tour de bras. Respectons les morts mais ne les sacralisons pas.
Quel tonitruant silence en effet !

Merci à vous de le rompre
Le fait que l'islamophobie existe est une évidence et en effet ce crime relève de l'islamophobie. Il n'empêche que ça relève aussi un peu du fait divers et ça n'intéresse peut-être personne parce que ce n'est tout simplement pas représentatif d'une réalité. Ce n'est pas parce qu'il y a un "agité" raciste en Allemagne que tout le monde y est islamophobe. Ce n'est pas parce que les journaux européens ne relayent pas l'information que tout le monde est islamophobe en Europe.

Bientôt il faudra faire un article dès que le chien d'un juif aura mordu le chat d'un musulman.
[quote=terroriste, traînée Islamiste]

Pour moi c'est de la diffamation, et condamnable comme tel. Mais c'est en rien une injure "raciste".
L'erreur du tribunal allemand sera lourd de conséquence. (à propos, quel a été le mot allemand exact utilisé par le tribunal?)

En quoi l'islamophobe diffère-il de l'anti-communiste?
Peut-on condamner quelqu'un parce qu'il hait une idéologie?
A sacraliser ainsi la religion, on va perdre beaucoup de libertés.
A commencer par la liberté d'être athée (qui sera bientôt assimilé à une injure "raciste" envers n'importe quelle religion)
Cela ne disculpera personne, mais il faut remarquer que le racisme, l'islamophobie, le mépris de la vie humaine et le meurtre comme solution banale sont des caractéristiques de la Russie actuelle.
Non, pas d'accord, ce n'est pas du racisme;
qu'elle soit voilée ou porte ostensiblement la croix,
ou tout autre signes religieux,
me font tous chi...
à flinguer !
gamma
provoc
Nos médias ont jeté un "voile" pudique sur ce fait divers. Merci de corriger le tir.
Merci de traiter ce sujet.
Bigre
C'était quand ? je n'ai pas vu la date (mais lu en diagonale)

En effet en France on se préoccupe surtout de faire une loi stigmatisante de plus, aux bons soins de l'UMP
Message 1/5max du 08/07/09.

Thurar a mentionné cette info sur l'un de vos précédents forum Gilles Klein, rappelant au passage que celle-ci était globalement deux moins reprise que celle de la député voilée. Mais il ne dit pas ce qu'il en pense, comme si cette simple comparaison avait un sens elle-même...

Oui, un meurtre raciste a eu lieu, il a suivi une insulte raciste qui a été condamné par la justice allemande.
Ce qui est arrivé est inadmissible.

Certains pays et journaux font aussitôt de cette victime, la martyr d'une cause identitaire.
D'autres n'ont aucun intérêt à jouer ce jeu morbide, d'où peut-être leur relatif silence.
D'un côté comme de l'autre, rien de bien surprenant.

Tomberons-nous dans ce piège à l'heure où le voile sexiste est ici sous les projecteurs ?
En tout cas, moi pas.

yG
Bah oui, mais si il fallait parler de tous les crimes racistes dans le monde, on aurait pas fini. Les TV préfèrent organiser des débats, sur l'aspect antidémocratique des methodes de lutte républicaine contre le fascisme que d'inviter des femmes voilées pour expliquer leurs positions. Un post, deux fils traités, je lutte contre le flood. sur ce...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.