33
Commentaires

Le lobby secret des super-patrons

On connait le Medef, mais beaucoup moins l’Afep, association française des entreprises privées, qui rassemble les 100 plus grandes entreprises françaises (parmi elles : Total, Sanofi, Bouygues…) Particularité : elle ne cherche pas le débat public, et fuit les médias. Récemment, l'association a combattu pied à pied contre la proposition de loi de vigilance des entreprises, élaborée dans le sillage du drame du Rana Plaza, pour rendre pénalement responsable des entreprises françaises dans de tels accidents, y compris si des sous-traitants sont concernés. Nous l'évoquions dans cette émission. Radiographie d'un lobbying discret mais efficace.

Derniers commentaires

Un vrai travail de journaliste. Merci !
C'est avec stupeur et effroi qu'une fois encore on constate des attaques d'une bassesse inouïe contre une organisation qui ne vise qu'à sortir la France de l'ornière et du marasme économique dans lesquels l'ont plongé des gouvernements idéologiquement étatistes depuis une vingtaine d'années.
Ces entrepreneurs avisés, créateurs de richesse et d'emplois devraient être honorés et valorisés comme il se doit par nos institutions et non stigmatisés par les éditocrates gauchistes qui fleurissent chaque jour davantage sur nos écrans ou nos antennes de radio et malheureusement de plus en plus fréquemment et avec une régularité stalinienne sur ce site.
Que veut-on vraiment ?
Laisser la place aux syndicats archaïques et aux fonctionnaires parasites qui ne cherchent qu'à défendre leur pré carré ?
Des infirmières revendiquant des primes de blouse blanche, des enseignants qui harcèlent les ministres successifs de l'éducation pour voir prolonger leurs vacances déjà excessivement longues jusqu'aux fonctionnaires des impôts zélés, qui poursuivent nos investisseurs les plus dynamiques, qui écrasés par la pression fiscale, sont contraints de trouver refuge pour leurs maigres profits dans des pays qui valorisent le courage économique.
La question est posée mais il semblerait qu'aux termes de flexibilité, compétitivité, d'innovation certains ici préfèrent oisiveté, conformisme et statu quo.

Clouer au pilori des organismes désintéressés qui ne cherchent qu'à améliorer le sort de millions de Français est devenu un sport national, où va la France ?
Un bel exemple de conspirationnisme !
Laure Daussy, Reopen, Réseau Voltaire... même combat !

Non, je dec... Très bon article.
bravo pour ce tres bon travail sur ce lobby ;nous avons une idée plus claire sur ces zones d'influences qui parasitent avec leurs accords des partis sous influencesc'est catastrophique pour notre démocratie je comprend pourquoi nous perdons tous les jours des acquis sociaux !!ils sont nombreux dans ce trés haut à frauduleusement usurper nos droits
Excellent article, vraiment, et quel volume de travail ça représente!
Je vais le relire, je pense, car il est tellement bourré d'informations que je n'en ai pas saisi toute la richesse.
Pfff... ceux qui ergotent sur "secret" ou sur ADN... c'est vrai qu'il y a des tics de langage journalistique dont il faudrait se débarrasser. Mais détails minuscules quand même, en face du reste.
À la fin de l´article, la position du lobby a t´elle réelement été jugée "sandaleuse" par Ghislaine Hierso? Cela me parait tétonnant.
Le titre est limite complotiste: ce lobby est connu des spécialistes et donc n'est pas si secret...
La perméabilité des politiques aux arguments des groupes d'influence pose un grave problème de démocratie, puisque ainsi les programmes choisis par les électeurs se voient souvent vidés de leur contenu. Combien de promesses passées à la trappe après le passage de la voiture balai de ces groupes ? Le citoyen et son bulletin ne pèsent pas lourd. Souvent dénoncé, ce phénomène ne cesse pourtant de progresser. Et notamment à Bruxelles. Nul doute qu'il en sera beaucoup question durant la campagne des européennes !! (Ben oui, on peut être naïf sans être arrogant !)
Quel boulot, mais quel boulot, bravo !
1) Proposer des réformes aux ministres. 2) En cas de refus, ne pas porter le débat sur la place publique. 3) En cas d'acceptation, ne jamais en revendiquer la paternité."

C'est marrant, mais en lisant ces phrases, j'ai tout de suite pensé à L'art de la guerre de Sun Tzu.

Merci pour cette enquête!
Eh ben... Article super intéressant, tant sur la question de l'Alep que sur les stratégies des lobbyistes.

Merci Laure !!
« Il ne faut connaître ni le monde, ni la matière dont il s’agit, pour s’imaginer que les maîtres se liguent rarement entre eux. Les maîtres sont en tout temps et partout dans une sorte de ligue tacite. » Adam Smith
Merci! excellent article qui montre bien le processus d'influence!
Moscovici, Bricq, Cazeneuve en chevilles avec l'Afep . On ne s'étonne même plus de les trouver dans tous les clubs privés de l'oligarchie. A se demander quand ils ont le temps de s'occuper de leur ministère. Pour certains, un passage par les geôles de la République pour un temps de réflexion serait nécessaire, tant ils défont ce qu'on a eu tant de mal à bâtir et pour ce qu'ils n'ont pas manqué de se mettre dans les poches illégalement.
Cet Afep méconnu est bien trop timide, il mérite d'être mis sur le devant de la scène plus souvent...

Merci Laure pour cette excellente enquête !
J'étais chagrin depuis vendredi, j'avais envie de me réconcilier avec Laure Daussy, voilà qui est fait !

Très bon article, Laure !
Pour commencer dans la bonne humeur, je relève cette horreur langagière :

« Cette discrétion est inscrite dans l'ADN même de l'association. »

Chère madame, l’efficacité du discours passe par la rigueur du vocabulaire.
L’adn concerne les êtres vivants, pas les associations humaines.
L’adn est un identifiant génétique qui ne permet pas de dire ou prédire les comportements, surtout pas celui de groupes humains.
Ce n’est pas parce que tout le monde utilise le terme adn à tort et à travers que vous devez faire pareil.
Ça, c’est fait.

Pour le reste, bravo pour votre analyse. Tout y est. La discrétion des puissances du capital érigée en vertu cardinale, la stratégie de partage des tâches entre le Medef « qui va au charbon » et les « gens sérieux » qui discutent sérieusement, la consanguinité* entre ces gens sérieux et les membres des cabinets de gouvernements, qui ont fait les mêmes études sur les mêmes bancs et parfois au même moment. La sacro-sainte connivence des anciens de ceci ou de cela.
Tout y est, jusqu’au constat que l’action feutrée n’est plus nécessaire. Comme l’ennemi a battu en retraite sans combattre, il faut gagner le plus de terrain possible, et vite.

L'heure n'est plus à l'habileté, mais au courage politique", sortons du bois, camarades, le loup est parti.

Est-il jamais venu ?

* je vous autorise à me reprocher des images discutables.
C'est quoi ce titre racoleur, une blague ?
Quel sac de noeuds !
gamma
Un fric ostentatoire est un fric suicidaire. ( ceci est un alexandrin dédié à Frédéric Lordon).
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.