38
Commentaires

Le jour où on s'est incrustés à l'Elysée

Commentaires préférés des abonnés

Je vous ai récupérés sur la fin, vers 20h, et je me suis bien marré. Bravo à vous pour cette initiative, mieux vaut en rire, en effet ! La célébration du doublé de Paul Larrouturou par Gaspard Roland et David Larqué, accompagnée par les analyses tech(...)

Un jour, un planeur stratégique (un pubard) m'a expliqué que c'est au plus haut niveau de contrainte que naissent les meilleurs slogans. Que la "créa", comme ils disent, est à son acmé. En suivant avec délectation votre impro d'hier, j'ai pu vérifier(...)

Questionner le Président de la République sur les violences policières, le LBD 40 aurait été le symbole de l'échec de la Justice de traiter ces questions. J'aurai du écrire, plutôt qu'échec, "l'obstruction". 

Il faudrait tout de même questionner (...)

Derniers commentaires

C'était trop sympa... Ce fut la 1ère fois (et la dernière j'imagine) que j'ai suivi un laïus macronique... Toute première fois. Je n'ai rien écouté (merci à l'ingé/son qui baissait le son de l'Elysée pour vous laisser la parole)... J'ai vraiment bien rigolé ! Ca faisait longtemps que je n'avais pas ri en matant sur mon ordinateur une émission de télé... 

Votre talk-show était très au point... on aurait presque dit que vous aviez répété... et les violons de Gaspard étaient vraiment merveilleusement utilisés en illustration sonore... 

Ce fut un grand moment d'impertinence sur fond de type chiant comme la pluie ;)

D'autres médias qui n'ont pas été accrédités...

Assez drôles les réponses du service habilité 

https://youtu.be/RLjyY-twuyE

Regardé hier que hier.


Merci beaucoup pour ce soutien hilare à la logorrhée du monologue de sourd du Czar Macron y Macron.


N.B Message pour Gaspard Glanz :


Monsieur Gaspard,

Nul n'ignore qu'il est conseillé dans votre profession d'être "léger" pour courir plus vite.


Néanmoins, permettez-moi de me sentir inquiet: vous nourrissez-vous convenablement ? 


Mangez-vous des bon plats et non des bazars fâstes foot ?


Oui, mon fils à moi se plaint aussi de mes remarques et sa mère me dit de le laisser (il a 30 ans et fait du droit social)

Mais quand même quoi non mais oui peut-être ?


Prenez soin de votre santé cher Gaspard Glanz !

 

Je ne sais pas où placer ce commentaire, donc ici :

je n’ai pas du tout apprécié le réabonnement automatique.

Il me semble n’avoir jamais donné mon accord pour cela.

Salut, j'ai regardé ça hier et je l'ai partagé avec ce tire :" pour ceux, comme moi, qui peuvent pas regarder macron sans soutien psychologique voilà (le time code fait peur mais j'ai bien ris dans ma détresse ) bizooo

Apparemment au Média ils ont eu des problèmes étranges aussi au niveau de leur demande d'accréditation :


On va regarder ça 

Un filou peu finaud


On pourrait être tenté de retenir ce qui semble positif ; mais chat échaudé craint l’eau froide. Car il y a généralement loin entre les annonces et leur application.


Si on prend la suppression de la taxe d’habitation :

- C’est progressif. Du coup, celle de mon village a augmenté...

- Rien n’empêche les communes de se rattraper ailleurs, par ex. la taxe foncière. Cette année, l’eau a augmenté de 52°/° !

- Enfin, elle serait compensée ( ?) par l’état. Mais quand l’Etat boit, c’est nous qui trinquons. Le budget de l’Etat, c’est bien notre impôt !


Reprenons d'autres mesures. 


* Ré-indexation des retraites. La diminution de CSG et la désindexation, c’était « Tout de suite ». Le retour à l’avant, c’est au mieux… dans un an !   La CSG, c'est moins de HLM !...

 De plus, comme le rappelle « Le Monde », le conseil constitutionnel avait déclaré la désindexation inconstitutionnelle.

Pour une annonce, c’est une annonce. Mr Macron nous prévient … qu’il va respecter la constitution !... Dans un an !


* Pas de fermeture d’écoles ou d’hôpitaux (Donc, c’était une connerie ?) Mais fermer un service ? Fermer une maternité -  problème récurrent- c’est pas fermer un hôpital… Fermer une classe ???


Alors, pourquoi « peu finaud » ? Parce qu’il nous prend encore pour des blaireaux. Il croit qu’on ne va pas se rendre compte des ficelles ( Des cordages ?)


Merci à vous tous pour votre travail. Épuisant.

Bon, ça devient long, hein ? :-D


Un bravo à l’équipe technique qui a passé son temps à monter / descendre les sons.

Merci pour cette émission, seul moyen pour moi pour regarder/entendre le paltoquet de l'Elysée, puisque de toute façon, il "garde le cap". Pour les non mammoutheux une precision: ne vous laissez pas prendre aux 24 eleves/classe entre GS et CE1  avant la fin du quinquennat: baisse d´effectif deja prevue, les millenials sont en lycée maintenant, et-1000 instits recrutés au concours qui arrive (mais + 300 en privé) donc les ps ms partiront dans le privé et les autres classes seront chargées.

DE même ne pas fermer classes et hôpitaux n'implique pas ne pas fermer des classes et des services.

Quant à la meilleure remuneration des profs, c'est un lol permanent.

Et tout le reste...

Bonne journée, tout le monde...


J'ai regardé votre émission pendant 1h30, J'ai adoré, très drôle, une bonne dose d'ironie mais aussi des sujets sérieux abordé. Très bon concept à refaire pourquoi pas à la prochaine intervention télévisée de M Macron.

Les questions des journalistes sur place etait affligente, leur niveau d'impertinence est risible.


Preuve encore ce matin sur France Info le journalise s'excuse de devoir poser cette question a Castaner "48h de garde a vue pour un doigt d'honneur, ce n’est pas un peu trop?" Castaner donne ses arguments, on ne le contredit pas, on passe à autre chose, tout va bien, l'honneur est sauf

Merci pour cette très chouette émission avec d'incroyables moments de rigolade. Parce que le peu qu'on a entendu de Jupiter, c'était assez pour flanquer la nausée (Cette métaphore de la cordée, sérieux? C'est le mythe de la méritocratie dans sa plus grande splendeur. Le problème ce n'est pas qu'il y a les pauvres qui grimpent plus vite et qui vont se faire tirer vers le bas par les nullos. Le problème c'est que certains héritent d'un purin d'hélicoptère qui les dépose direct au sommet, et qui construisent l'illusion de croire que c'est une qualité intrinsèque à leur talent et non un privilège)
Plus sérieusement, reformez le trio à l'occasion, vous envoyez du lourd

Un jour, un planeur stratégique (un pubard) m'a expliqué que c'est au plus haut niveau de contrainte que naissent les meilleurs slogans. Que la "créa", comme ils disent, est à son acmé. En suivant avec délectation votre impro d'hier, j'ai pu vérifier que le pubard d'antan avait sans doute encore raison aujourd'hui. 


Bref, vous avez inventé un truc qui ne demande qu'à se renouveler aussi souvent que possible, et à faire des petits. C'était vraiment jouissif et surtout, ça m'a permis, à moi, de tenir du début à la fin alors que d'ordinaire, je ne franchis pas les 10 premières minutes. 


Un immense bravo et salut spécial à Gaspard Glanz, très affinitaire (word n'aime pas mon néologisme, mais je le maintiens) avec DS et avec DavDuf. 


Vous formiez un triumvirat excellent, réjouissant, oxygénant et même revitalisant. Trois générations différentes (le très jeune dans le street-press, l'ancien-antique dans la profession officielle, et le middle class baroudeur ), trois écoles de l'info différentes avec ou sans carte de presse, mais une puta... d'osmose et de convergence sur ce qu'il convient de penser de ce qui se passe dans ce pays. 


Et tout cela, arrosé d'une bonne dose d'auto-ironie qui jamais n'a viré au caricatural, mais qui toujours l'a frôlé (les violons de Glanz, tip-top). Du grand art. Franchement, j'ai adoré. Au point où j'aurais payé cher pour être une mouche virevoltant sur votre plateau.  Bon, maintenant que je vous ai ciré les ailes (les pompes, je ne fais pas, ça vole trop bas), je vous présente cette demande solennelle: la prochaine fois, voudriez-vous bien m'inviter SVP ? Bien à vous, DS et merci à ASI. 

L'idée de l'incrustation était géniale

Bravo


Mais la prochaine fois pour être encore davantage disruptif, ne faudrait-il pas s'incruster dans la réalité à l'aide d'hologrammes.. 


la tête de Macron et de sa cour de cireurs de Une si aurait déboulé votre trio avec la vidéo incroyable d'un godillot de CRS suréquipé genre ninja sur le ventre d'un journaliste


heureusement que cette vue est réservée à notre cadre fermé et que la Nation continue de rêver à son beau et bon prince charmant... bien que son laïus ne semble guère avoir convaincu

J'entendais par exemple des mécréants dire que c'est bien beau de dire aucun hôpital ou école fermé si l'on ferme les services hospitaliers et les classes, ou que telle mesure abandonnée vient de l'être du fait du Conseil d'état


Passé ce moment de franche/France-rigolade, la réalité est là avec ses témoignages de plus en plus audibles malgré l'atmosphère ouateuse propagée


Est ce moi ou tout va mal ? En tous les cas autour de moi, je vois l'usure des gens

Pourrions nous voir ce Live après coup ? Dans le futur, peut être nous informer avant pour ce genre d'évènement ? J'aurais préféré voir votre émission Live  que la triste version TV !

Vous avez tous les 3 juste été formidables!!! Qu'est-ce-que j'ai ri!!! A refaire, please!!

Merci pour la chronique. L'expression "incrustés spéciaux" est géniale !


" Comme le confirme Le Monde lui-même, les questionneurs étaient soigneusement choisis par l'Elysée." L'article du Monde  semble plutôt dire que les journalistes se sont auto-organisés, non ?  


"Comme de tradition, la présidente de l’Association de la presse présidentielle ouvre le bal des questions. Et ensuite ? « Ça se passe à main levée », jurait-on à l’Elysée, niant toute répartition préalable du micro parmi les 320 journalistes présents. En réalité, l’ensemble est bien orchestré. Et la parole est bien répartie entre la presse écrite et audiovisuelle d’un côté, les médias privés… Comme s’il fallait, plus que jamais en ce moment solennel, respecter les équilibres traditionnels. Pas de jaloux, non plus, du côté des chaînes d’information en continu : chacune a pu poser une question au cours de l’heure et demie qu’a duré la conférence de presse. « Comme d’hab, il fallait caler le truc avant, rapporte l’un de ceux qui ont eu le micro entre les mains. C’est le même genre de conférence de presse que sous François Hollande. »"


En tout cas la formulation est ambiguë ( à la le Monde, quoi...) : on se sait pas bien qui "orchestre", qui "répartit". Evidemment il ne serait pas surprenant que ce soit l'Elysée, puisque c'est ce qu'on nous raconte généralement après chaque conférence de presse (le conseiller de l'Elysée qui indique discrètement au passeur de micro à qui le donner). 

Certes, tout cela est un détail, car au final le problème de la parole cadenassée par les "granmédias" reste le même, mais il y a une petite nouveauté cette fois :  E. Macron a dit, pendant un passage de micro "je n'ai pas de pouvoir parce que je n'ai pas le micro". Si c'était de l'autogestion journalistique, il a dit "vrai", mais si c'est l'Elysée orchestrait, c'est donc un mensonge. 

À partir du moment où le journaliste doit passer le micro une fois la question posée et ne peut poursuivre, ça n'est que de la commnication.

Je n'aurais jamais regardé sans votre présence à tous les trois. Vous avez permis de supporter l’insupportable. MERCI!

Je ne comprends pas pourquoi, mais impossible d'accéder à l'émission aujourd'hui. Dès que la rubrique s'affiche elle revient sur une page blanche comme si je n'étais pas connecté. Je réessaierai demain, mais bon me taper du Macron pendant deux heures !

Questionner le Président de la République sur les violences policières, le LBD 40 aurait été le symbole de l'échec de la Justice de traiter ces questions. J'aurai du écrire, plutôt qu'échec, "l'obstruction". 

Il faudrait tout de même questionner cette justice aux ordres qui refuse de remettre en cause ceux sur qui l'édifice repose : la police.

Les bonnes questions qu'il aurait fallu lui poser :


- Quelle est la mesure que vous venez d'égrener qui répond aujourd'hui aux problèmes de cette femme, mère célibataire avec deux enfants, qui travaille dans un super-marché pour 1.300 euros par mois.


- un retraité qui perçoit 2.100 euros par mois est-il riche ?


- vous annoncez supprimer certains "comité Théodule" et vous en créez un autre qui aurait pour objet la défense, la coordination de l'action publique pour l'écologie. Ou est la cohérence ?


- aucune mesure concrète sur l'écologie : un oubli ou du mépris?


etc

Je vous ai récupérés sur la fin, vers 20h, et je me suis bien marré. Bravo à vous pour cette initiative, mieux vaut en rire, en effet ! La célébration du doublé de Paul Larrouturou par Gaspard Roland et David Larqué, accompagnée par les analyses techniques d'Arsène Schneidermann au centre, très beau dispositif.


J'ai fait l'expérience d'un zapping furtif sur BFMTV et CNews juste après... Nom de Dieu, le contraste ! Ce n'est même pas un autre monde, c'est un autre univers. L'univers des gens sérieux qui s'engueulent sérieusement sur des sujets "sérieux"... Tant de mots pour ne rien dire, c'est si dérisoire... Un vrai spectacle finalement !


C'est bien ce paradoxe que vous m'avez permis de comprendre hier : quand le sérieux devient spectacle et que la dérision rapproche de la réalité... allez, je vais être excessif : vous étiez les héritiers de Coluche et des Guignols hier soir.


Bravo aux trois lurons et à toute l'équipe pour l'idée, et l'organisation. À refaire !

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.