Le jour où on s'est incrustés à l'Elysée
Le matinaute
Le matinaute
chronique

Le jour où on s'est incrustés à l'Elysée

Finalement, on n'a pas tout perdu. Faute de pouvoir entrer vraiment à l'Elysée, on s'y est tout de même incrustés, par le miracle du fond vert (et notre émission est ici). Je ne reviens pas en détail sur la folle journée d'hier. Après avoir ici même incité nos confrères à accréditer Gaspard Glanz pour la conférence de presse d'Emmanuel Macron, et l'urgence pressant, nous avons décidé de nous dévouer nous-mêmes. Hélas ! Il était trop tard, comme l'ont détaillé nombre de nos confrères avertis (lire ici ou ici). Le détail de cette non-accréditation, on le raconte dans notre retransmission en direct de la conférence de presse, où j'ai donc convié le black bloc Gaspard Glanz, et le tifosi David Dufresne, pour former un trio d'incrustés spéciaux, grand moment s'il en fut dans l'histoire du commentaire footballistico-jupitérien.

Je ris, parce qu'il vaut mieux en rire. Mais deux heures trente d'émission, sans que soit posée une seule question sur le maintien de l'ordre, sur la nature "d'arme de guerre" du lanceur de balles de défense LBD 40,  sur la convocation par la DCRI des journalistes du site Disclose, qui ont documenté la vente d'armes offensives à l'Arabie Saoudite, et autres sujets connexes, mieux vaut en effet en rire.

Une seule question de la presse étrangère, une seule question de la presse régionale. Et tout le reste offert à la presse dite "nationale", c'est à dire parisienne, avec sa litanie d'interpellations inquiètes : Monsieur le président, comment allez-vous ? Avez-vous souffert ? Avez-vous changé ? Et surtout, soyons clairs, allez-vous vous représenter en 2022 ? Oui, mieux vaut en rire. La présence de Gaspard Glanz dans la vraie salle des fêtes de l'Elysée aurait-elle changé quelque chose ? Je n'ai pas la naïveté de le croire. Comme le confirme Le Monde lui-même, les questionneurs étaient soigneusement choisis par l'Elysée. N'empêche, on réessaiera, en s'y prenant mieux. (Et si vous voulez connaître le détail des mesures annoncées, c'est bien résumé ici).


Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.