150
Commentaires

Le héros de France Culture

Il y a un héros à la Matinale de France Culture. Un héros anonyme

Derniers commentaires

POUËT http://www.editionsmilan.com/livres-jeunesse/albums-et-contes/4-ans-et-plus/pouet
Je mets ça là, pour qui ça peut intéresser : peut-on être mélomane et aimer le football ?
première mi temps scandaleuse, commentaires scandaleusement partiaux.

premier quart d'heure : agression sur agression des attaquants Allemands qui poussent à deux mains les défenseurs Ukrainiens sans que l'arbitre ne siffle jamais, et sans que les commentateurs ne disent rien

deuxième quart d'heure:
une faute imaginaire, car sur le tacle le ballon est clairement touché ne premier
qui donne un coup franc qui donne un but (un beau but il est vrai mais il n'y avait pas faute)
juste après un corner imaginaire, les commentateurs ne disent rien
juste après une charge sur le gardien ukrainien, l'attaquant allemand monte à la tête avec le coude en avant et percute violemment le gardien Ukrainien, les commentateurs ne disent rien
suivent quelques montées ukrainiennes aussitôt arrêtées par des fautes énormes de défenseurs allemands, les commentateurs n'ont rien à redire

bilan de la première demi heure les allemands ont pratiquement toujours eu la balle avec 255 passes contre 70 passes pour les ukrainiens (bilan logique des nombreuses fautes mais ce n'est pas relevé par les commentateurs)

dernier quart d'heure dominé par les ukrainiens ( les commentateurs semblent avoir mis des lunettes entre temps)
une bonne sortie du gardien allemand contre un attaquant ukrainien qui monte à la tête mais sans mettre son coude en avant ( les commentateurs saluent la grande classe du gardien allemand)

bilan de la première mi temps : 1 but volé des allemands et 4 occasions extrêmement dangereuses des ukrainiens et il faut le dire beaucoup de chance pour les allemands de ne pas avoir pris un but. mais les commentateurs ne semblent pas avoir vu la même mi temps.
On a les supporters les plus nuls de cette Coupe d'Europe.
Pas une seule échauffourée avant le France-Roumanie d'avant-hier !
Je dis pas d'atteindre d'un seul coup le niveau de l'Angleterre et de la Russie, deux nations qui ont une longue histoire d'hooliganisme derrière elles et qui, hier, ont offert aux Marseillais un spectacle haut en couleur.
Mais les Allemands et les Ukrainiens, eux, ont au moins essayé quelque chose, ce soir dans les rues de Lille : coups de pieds, coups de poings, jets de chaises et de bouteilles. La baston basique, un peu molle et convenue, mais qui témoigne d'une louable volonté de maintenir les traditions.
Dans les jours à venir, il faudra bien se mettre au diapason du bourre-pif, dérouiller du Suisse et de l'Albanais, sous peine de passer pour des couilles molles.
Bastons à Marseille !
Bastons à Nice !
Bastons à Lyon !
Bastons à Lille !

Une presse bien plus tendre avec les supporters qu'avec les manifestants !

et des débats à la con comme : Faut-il interdire la vente d'alcool à proximité des stades...

Heureusement que le ridicule ne tue pas sinon il y aurait eu 70 millions de morts + les supporters étrangers...

Des centaines de policiers/gendarmes sur le pont ! payés avec nos impôts! Mais pas d'assignations à résidence préventives. On les entends plus ceux qui disaient qu'il fallait pas manifester pendant l'état d'urgence pour pas détourner les forces de l'ordre de la lutte contre le terrorisme. Qu'on ferme toutes les fan zones et qu'on joue les matches sans public, point final ! Et que les sponsors aillent se faire foutre !
Eduardo Galeano, Le football, ombre et lumière, sur le mondial 2006.

http://www.contretemps.eu/lectures/%C3%A0-lire-extrait-football-ombre-lumi%C3%A8re-deduardo-galeano
Ne pas apprécier l'hystérie du foot et de ses commentateurs, c'est une opinion honorable.

Mais le point Godwin, dans la conclusion, c'était vraiment indispensable ?
Le foot, je m'en fous, mais la France, oui, j'aime bien.
On y est plus libre de parler que dans pas mal de pays, on est pas obligé d'avoir sur soi une arme en permanence, ya la sécu... Oui, j'aime bien le concept.
Bonsoir Daniel et merci pour cette réjouissante chronique !
Sachez que vous ne serez pas le seul à sortir de l'ombre et...du 15ème arrondissement si, d'aventure, notre ami de France Culture venait à tomber !

Bien à vous,

Un abonné "résistant" de la première heure !

Patrickchenko
Bon, moi je comprends pas ce billet. Quelqu'un veut-il bien m'expliquer ?
n'empêche le top des commentaires concerne bien 2 chroniques sur le foot :)
Daniel 1 : Alain 0
Côté cocardier, les autres ne font pas mieux... mais ce n'est pas une raison

Sur la télé Portugaise tourne un communiqué de soutien à l'équipe locale nationale, celle du Portugal pour ne pas la nommer. Le Foot est la deuxième religion au Portugal comme en Espagne.
Ce communiqué de télévision m'a permis néanmoins de connaître le chiffre de la population Portugaise car le slogan dit "Nous sommes 11, nous sommes 11 millions" (Não somos 11, Somos 11 milhões) sauf qu'il y a problème car ce chiffre oublie les 5 millions de Portugais qui vivent hors des frontières et sont tout aussi cocardiers que les 11 autres qui vivent dans l'hexagone portugais qui n'en est pas un d'ailleurs.

Quant à moi comme Daniel Schneidermann, je vais chercher à trouver les havres de paix où rien ne parlera de foot. Le pire chez nous ici à Strasbourg, c'est que nous avons soit les klaxons et vivas si la France gagne sur la rive gauche du Rhin, soit nous entendons ceux d'Outre Rhin qui arrivent jusqu'à nous, la rive droite n'étant qu'à deux ou trois kilomètres, et ça pétarade aussi fort des deux côtés.
Quelqu'un est-il étonné de voir l'implication de l'état dans tout ce barnum? Présence es qualité et discours des représentants et menaces contre les syndicats (réquisition).Sans oublier l'armée et la police contre les hooligans,les terroristes...
Lôm étant fait pour la guerre (ou la chasse au dinosaure), la guerre n'ayant pas lieu et l'espèce des grands herbivores ayant disparu, Lôm exorcise par le ballon. Mis à part quelques rescapés néandertaliens, dont j'avoue être, pacifiques de nature (et conséquemment de gauche), que les 22 fous furieux en culottes courtes laissent de marbre. Au mieux.
Excellente émission de médiapart hier soir en trois partie.
Dont la deuxième, passionnante : L'Euro 2016, à quel prix ?
Le dénommé Jacques Lambert, de l'UEFA, et président du comité d'organisation de l'Euro, sur France inter ce matin " la fête est déjà gâchée"!!!

Bientôt, si ce n'est déjà le cas, l'UEFA, la FIFA, le CIO, toutes, comme c'est bien connu, des organisations honorables et démocratiques, imposeront et dicteront aux pays et aux villes hôtes de nouvelles lois et autres états d'exception aux lois existantes lors de organisation de ces évènements sportifs qui rapportent...!
Je suis pleinement d'accord avec l'ensemble du texte. Mais n'en faites vous pas un peu trop en mettant l'image classique de l'opposant face aux chars (qui mériterait plus de respect) On risque quand même moins gros ? non ? ! Texte : 18 / 20 (Seul Dieu est parfait !) Image : Zéro pointé.
Jean-Marie L.
Bravo pour cette excellente chronique !

J'ai manqué ce moment, car j'ai coupé la radio après le pitoyable journal de 6h30 sur France Culture, où même Erner a repris le crédo du dieu foot.

Même France Culture est tombée dans le même traitement médiatique orienté des mouvements sociaux, sur le thème "le foot vaut mieux que vous".

France Culture fait désormais partie des nouveaux chiens de garde, qui ne parle que de CGT et de casseurs, de minorité, tout en répétant que le gouvernement est prêt à faire des réquisitions.

Ah un bémol tout de même : ils ont donné la parole à un cheminot cégétiste, qui a fait remarquer qu'il était tout de même paradoxal de parler de réquisitions, si le mouvement était soit-disant minime et sur le point de s'essoufler...

Par chance j'ai échappé à la cérémonie d'ouverture d'hier, étant occupé à une réunion municipale, où tant bien que mal, je tâche de mettre les mains dans le cambouis, en veillant à ne pas tomber dans les travers de la démocratie par délégation.

Les trahisons de Hollande resteront gravés à jamais : négocier le droit du travail contre un euro de foot, organisé par l'UEFA à qui nos oligarques ont fait cadeau de la TVA.
Nous, correziens, nous avons de la chance, le president nous offre ses maillots de l’equipe de France, a mettre ds le musee de Chirac. Il nous aime nous les correziens, pas sur que ce soit reciproque et que ce fastueux cadeau efface toutes ses trahisons ! Hier soir, j’ai zappe sur le concert pour fulminer et m’associer aux souffrances sonores imposees a mes cheris et j’ai vu des danseuses a poil ou tout comme, avec des plumes au c.. , mais habillees aux couleurs du drapeau. C’etait si grotesque .
Et alors qu'il était bien parti, soutenu par la foule des @sinautes qui l'encourageait à pleins poumons et lui criait joyeusement sa confiance, notre héros d'@si se retrouva seul face au but.

L'horizon était dégagé.
Le stade retint son souffle. Dans un silence halluciné.
Le temps se suspendit avant l'extase.

Mais.

Par un incompréhensible choix tactique de dernière minute, le matinaute échoua à nous proposer un chronique sans football, le seul jour de l'année où cela s'imposait vraiment.

:)
13h Inter, journal quasi intégralement consacré à l'Euro : "on termine ce journal avec cette question : ce soir à 21h vous faites quoi ?" non mais faut arrêter le délire là.
Vive moi !
gamma
La France a été hyperfavorisée au tirage.
Dans la poule de la Roumanie et de l'Albanie, deux nations tiers-mondistes de l'Europe.
Auxquelles s'ajoute la Suisse, le pays des coucous, du chocolat, de la propreté et de la délation... et des banques.
On peut juste craindre que la Suisse achète les arbitres. Les deux autres n'ont pas les moyens.
Moi j'aime bien quand l'équipe de France joue, je me balade dans une ville vide, fais des courses dans des magasins vides, mange un bout dans un resto (sans télé) vide, ensuite je vais me coucher et c'est là que c'est moins bien si la France a gagné j'ai un peu de mal à trouver le sommeil.
Hier soir au journal d'Inter la dame m'a dit que je devais habiter une autre planète si je n'étais pas au courant que ça commençait ce soir.
L'hymne de l'Euro est "composé", plagié en fait, par David Guetta !
Je vous mets pas le lien, j'assure pas la promo des faussaires.
Une musique de merde parfaitement adaptée à l'évènement.
Les sport "industriels" ne m'intéressent pas , suis-je normal ?
Vive la Roumanie !
Pourtant le foot, c'est tellement beau, c'est tellement bon!

C'est le sport populaire par excellence! C'est le seul sport où gamin, tu voles un balle de tennis au tennis-club (dans lequel t'as pas le droit d'entrer sans payer une couteuse cotisation) pour jouer au foot à l'arrêt de bus avec tes potes! Le foot, c'est payer une seule licence et tous tes frangins peuvent jouer sans payer une deuxième et une troisième licence (merci la fédé).
Le foot, c'est la lutte des classes! En effet, les derbys, soi-disant régionaux, sont en fait un alibi pour ne pas avouer que c'est toujours un match entre les ouvriers et les bourgeois! exemples: Nice-Monaco. Saint-Etienne-Lyon. Metz-Nancy et Metz-Strasbourg (tient pourquoi n'y a-t-il pas de derby régional entre Nancy et Strasbourg? pas de rivalités entre bourgeois!) et même Marseille-Paris (aucun critère de proximité pour expliquer cette rivalité... mais les deux clubs sont des symboles sociaux. Paris ça a longtemps été les skins et l'OM les immigrés). Même à l'étranger: le Real et le Barça. Ou la Juve (la "belle Damme") contre le Torino (le club des prolos de Turin).
Dans le bassin houiller (en Moselle), il y a même des derbys entre clubs de quartier (quartier de mineurs de fond contre quartier des chefs et des ingénieurs) et même pour les petites villes, il y avait souvent deux clubs.

Alors un peu de chauvinisme lors des compétitions internationales ne me choque pas. Ca me rassure même. C'est tout de même mieux que la guerre. Alors pour ce soir ALLEZ la France et VIVE la FRANCE!! (et que cette fois on batte l'Allemagne)
La détestation du foot est le dandysme des imbéciles.
La vrai indifférence c'est autre chose.

Les grands écrivains, le intellectuels italiens sont presque tous supporters d'une équipe, même les femmes
J'ajouterais qu'en effet il existe des Français qui finissent pa souhaiter que la France ne gagne pas, histoire que l'hystérie médiatique ne s'emballe pas (et que les klaxons n'envahissent pas les rues à des heures indues... je n'ai pas encore compris pourquoi le tapage nocturne ne concernait pas les supporters de foot). Personnellement, je devrais n'en avoir rien à faire, que les Français gagnent ou pas. Je n'aime pas le foot, cela regarde ceux qui s'y intéressent. Sauf que la saturation médiatique est telle qu'on m'interdit de ne pas m'y intéresser et que je souhaite donc qu'ils perdent, pour qu'on me foute la paix. Et qu'on ne me dise pas qu'on ne m'impose rien : la marche du monde ne s'arrête pas pendant l'Euro, or je ne peux pas ouvrir une radio ou un journal sans qu'on m'en rebatte les oreilles, les rues sont couvertes d'allusions à 'lEuro (j'habite à Villeneuve d'Ascq où vont avoir lieu des matchs) et je sais que si les Français gagnent, je ne pourrai pas dormir avant que les supporters se calment. J'aimerais pouvoir laisser les amateurs de foot en profiter en paix, mais, il n'y a pas moyen, c'est juste insuportable.
Le dimanche 12 juillet 1998, je me suis couché tôt, sans joie ni allégresse.
Vu sur les murs par chez moi : "l'Euro 2016 ? On s'en foot ! Les manifs, c'est plus sport."

Et c'est vrai que, personnellement, j'ai rarement couru autant ni aussi régulièrement que depuis quatre mois. Avec les lunettes de piscine pour se protéger des lacrymos, ça fait presque triathlon, en plus (par contre, c'est pas terrible pour les bronches tout ça...). On peut y ajoute les lancer de projectiles divers, du sumo, un peu de sports de combat : c'est les JO dans les rues de France tous les jours en ce moment.
Opposition de styles.
Le premier, calme, technique, réussit un superbe plat du pied.
Le second, excité, brouillon, tape à côté du ballon.
Je connais deux autres héros qui sortiront de l'ombre..., s'il le faut, ils habitent dans le XV, ils travaillent, plutôt beaucoup, contrairement à la Fifa ils contribuent à l'essor de la nation en payant des impôts et des taxes et etc... et ils doivent subir les nuisances occasionnées par les choix d'une mairesse qui veut offrir des jeux à son petit peuple ! Ils étaient contents hier soir, ils ne savaient pas où garer leur véhicule, au dernier moment tous les plans distribués avaient été modifiés et ils ont pu écouter Guetta et compagnie jusqu'à minuit ! C'est incroyable le mépris des politiques. Quand il y a eu les manifs anti mariage, les organisateurs ont été condamnés à payer pour la détérioration des pelouses et maintenant pendant un mois le Champ de Mars est livré en pâture aux footeux. Il est vrai que monsieur le président aime le foutebale et il le fait savoir. Si jamais il y a des violences, voir pire des attentats, le préfet de police a mis en garde quant aux risques d'une fan zone sur le Champ de Mars, ces politiques devraient être responsables pénalement.
Courage aux grévistes, qu'ils tiennent bon et qu'ils perturbent cette grande opération démagogique.
Moi non plus j'aime pas le foot.

On pouvait le dire en moins de mots quand même :)
Un grand merci.
Nous avons tellement besoin de héros.
(De ce type de héros, je veux dire).
Qu'il soit notre héraut.
Le foot, je m'en "fout"

Waouh, pas seul au monde entre la Belgique (Diables Rouges) et la France (Les Bleus)

Vive l'alpinisme à l'horizontale avec un bon bouquin !
2016 : La France organise l'Euro de foot; l'équipe de France est l'une des favorites de la compétition
2014 : Le Brésil organise le Mondial de foot; l'équipe du Brésil était l'une des favorites de la compétition.
En demi-finale, l'équipe du Brésil a pris une branlée (7-1) contre l'Allemagne.
On se prend à rêver...
On ne doit pas vivre dans le même monde, moi j'ai la paix ! Je n'ai donc aucune hargne, rancœur ou jalousie envers ceux qui regardent le foot. S'ils sont heureux cela me fait même plaisir !
Marie
très joli!
Et il y a ça à écouter aussi... :)

https://www.youtube.com/watch?v=1YYlCW7-Cw0
S'il savait Vendroux à quel point on s'en fout... Les femmes surtout, mais les hommes aussi, et plus qu'on ne croit. Quand trop c'est trop... La solution: un bon livre, des mots croisés, de la musique et un casque pour l'amateur de la maison.
Il me semble que la question est beaucoup plus profonde que ça (voir "l'identité nationale", etc etc). En dehors du foot, le "franchouillard" est moqué, ça fait ringard, limite FN.
Par ailleurs on a le droit de ne pas aimer le foot dont on est bassiné tous les jours, encore pire lors de grandes compétitions. Quand on dit "et maintenant le sport" on peut être sûr que ça sera du foot à 90%. On peut aimer d'autres sports!
Cher Daniel, décidément, le sport, c'est quelque chose : "Si tu tombes, un ami sortira de l'ombre à ta place".

Il y aurait donc une lutte? Une véritable guerre entre ceux qui regardent de peu ou de loin lacompétition, et de l'autre, ceux qui s'en cognent?
Laissez les gens regarder et faire du sport si ca leur chante, tout comme ceux qui ne le veulent pas ont tout à fait le droit de passer outre.

Pourquoi créer des conflits, tout le temps, en permanence?
Panem et circenses...
Il n'y a que le pain qui manque.
Qu'à cela ne tienne, voilà la Loi El Khomri!
Ca t'en bouche un coin, non!

Et si tu es sage tu auras le Tour de France, les J.O...
Dors.
Non, Monsieur Vendroux. Tous les Français n'ont pas envie que la France gagne.
Seuls les bons Français le désirent.
Les mauvais Français, eux, ricaneront, jubileront si nous sommes éliminés.
D'autres, comme le matinaute, Français occasionnels, vivront ce mois de liesse comme une épreuve.
C'est incompréhensible, mais c'est ainsi.
Le Héros est Sylvain Kahn, producteur de l'émission Planète Terre sur France Culture.
J'ai hâte que l'équipe de France perde, on aura la paix.
Merci Daniel.
Il m'arrive de souhaiter la défaite des équipes "françaises", non par anti-chauvinisme, mais parce que les commentaires sportifs deviennent alors presque intéressants, débarrassés de cette étrange maladie qui rétrécit le champ visuel, le fonctionnement des cerveaux, et les blabla en découlant à un seul sujet, inlassablement répétitif, quel que soit le sport concerné.
C'est même pas "vont-ils gagner", c'est "ils nous le doivent".
Entre une défaite de la France et un retrait de la loi el Khomeri, d'une part, et une victoire accompagnée de son passage comme une lettre à la poste, de l'autre, mon choix est fait.
Certains, à lire le Canard d’avant-hier, sont plutôt du côté : D’abord ma gueule, le reste, le pays donc, n’est pas mon affaire...
"Si tu tombes, un ami sortira de l'ombre à ta place"
Apparemment, Daniel, vous préférez le chant des partisans au chant des supporters ?

;-) ^10
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.