96
Commentaires

Le Guardian part en guerre contre les énergies fossiles

Au Royaume-Uni, le Guardian vient de lancer une campagne d'envergure sur le changement climatique. Sa première bataille : mettre un frein à l'extraction de combustibles fossiles, en incitant les investisseurs à désinvestir de ce secteur. Pétition, articles accusateurs, campagnes très visuelles sur son site : le quotidien britannique ne fait pas les choses à moitié. Une petite révolution, dans une presse qui a adopté depuis les années 1990 une approche dépolitisée des questions environnementales.

Derniers commentaires

À noter que le puissant cabinet de relation publique Edelman refuse désormais de représenter les climatosceptiques et les producteurs de charbon.

Les temps changent, hélas sans doute trop lentement...
hehe oui, et du coup ca devient comme un bruit de fond , on l'entend plus, on vit avec
Mes très chers amis !

Il est vrau qu'aujourd'hui, la mode est "l'écologie" ...

Mais force est de constater, qu'aucun spécialiste, digne de ce nom, n'osera s'avancer concernant le soi-disant réchauffement climatique !
Il faudrait, pour cela, avoir des relevés, et donc un recul, de plusieurs centaines d'années ...

Qu'en est-il aujourd'hui ?
Quel spécialiste peut dire , qu'il y a 500 ans, les températures étaient moins élevées ?

Mes amis, oui, l'écologie doit nous faire prendre conscience de certains des travers humains !
Mais, pas nous affirmer des choses invérifiables scientifiquement, sans avoir le recul nécessaire !

Pensez-y mes très chers amis !
Super boulot Justine, comme toujours, mais je suis assez pessimiste pour l'avenir et encore une fois malheureusement, je me félicite d'être vieille, autrement dit, je suis plombée et n'ose pas penser ce qu'il adviendra de mes petits-enfants et de leurs contemporains.

Signé la pétition. Il y a très longtemps, quelques décennies que je pense que notre Planète continuera sans nous (quelques milliards d'années). Peut-être l'occasion de limiter nos petites querelles sans intérêt ici et dans la vraie vie.
Toujours pas convaincu ...
Qui ose parler de réchauffement, mes amis ?

Au cas où vous l'ignoreriez, les relevés, concernant le réchauffement, n'excèdent pas un siècle !
pour faire un relevé scientifique FIABLE, il devrait être fait sur des centaines (voire des milliers ) d'années !

Arrêtons de nous prendre pour des moutons !

Parlons écologie, avec plaisir, sans pesticides, ni engrais chimiques, tout à fait d'accord, mais ces pseudos-relevés, concernant le réchauffement ...
Il y a 60 ans avec 2,8 milliards d'habitants et 3% de CO2 dans l'air on rêvait de conquêtes spatiales. Guy l'éclair ne se demandait pas comment il allait remplir sa fusée! Dans les livres de sciences nat. le cycle de l'eau ne passait pas par la case "dépollution" et celui du carbone trouvait de magnifiques forêts armées de la "fonction chlorophyllienne". Nous sommes 7,3 milliards (+ 1 milliard tous les 12 ans) et il y a plus de 4% de CO2 dans l'air. Les pubs pour autos montrent des jeunes glissant dans la nuit ou admirant des paysages. La réalité:embouteillages,accidents,asphyxie. Un véhicule est "économique" s'il transforme 1100 mètres cubes d'oxygène par an en CO2 (15000 km à 150 g/km) c'est à dire s'il rend inertes 5500 mètres cubes.
Cela sent le greenwashing des grands merdias car la situation devient alarmante et touche désormais des pays ou régions riches comme les sécheresses en Californie, au Brésil ou en Australie, bref cela touche les citoyens qui bientôt vont demander des comptes, alors certains tournent leurs vestes et s'achete une nouvelle virginité !

Car que l'on ne viennent pas dire qu'ils ne connaissaient pas les causes et les coupables depuis plus de 25 ans que l'on parle du réchauffement climatique !

Ils ont été les complices d'enfumage de l'oligarchie financière c'est tout !
Finalement Alan Rusbridger est parti à la retraite plus vite que ce qui est mentionné dans l'article, y a-t-il eu des pressions suite à son billet ? http://blogs.mediapart.fr/blog/jean-louis-legalery/210315/katharine-viner-la-tete-du-guardian
Et si, au contraire, le mot d'ordre serait d'investir dans ces sociétés pour avoir un vote et ainsi les forcer à travailler sur des alternatives?

Parce que ces sociétés sont capables de survivre non pas à cause des investissement, mais à cause des gens qui consomment leur produits. Et ces personnes, c'est nous!
Désinvestir dans les grands groupes pétroliers, c'est risquer: 1) qu'ils rachètent leur propre actions (et donc qu'ils soient plus indépendants, et ainsi qu'ils ne puissent faire que ce qu'ils veulent) 2) que les banques investissent plus dans ces groupes et 3) que le prix du pétrole à la pompe augmente (ce qui veut dire que le prix de la nourriture, des services, etc. augmente).

Excusez moi d'être pessimiste, mais la bonne solution est de trouver des alternatives réalistes aux énergies fossiles avant de faire ce genre de pitreries. Tant que la majorité des voitures roulera au pétrole, aucune action de ce genre n'aura de vrai effet. (Ça permettra à quelques idiots de se dire que si c'est pollué, ce n'est pas à cause d'eux mais des autres méchants qui investissent dans le pétrole).

En ce qui concerne les alternatives, on pourrait discutter pendant des heures. En pratique, les solutions pronées par les écologistes demandent de faire des efforts immense sur les technologies de batteries (pour le solaire -qui ne fonctionne pas la nuit, donc qui, pour l'instant, demande de faire tourner énormément de centrales au charbon-, les voitures électriques etc). Un récent rapport sur l'énergie à démontré que l'on pouvait faire baisser la production de CO2 avec les énergies renouvellables, mais à un coût immense en terme de matières premières (il faut breaucoup plus de cuivre! http://arstechnica.com/science/2014/10/making-lots-of-renewable-energy-equipment-doesnt-boost-pollution/ ). "Renewable energy is resource intensive, but obtaining those resources doesn't do much to undercut the improvements in pollution issues that the resulting power will bring."
Pour les batteries, c'est encore pire, il faut des terres rares, la technologie n'est pas vraiment là pour remplacer le parc automobile mondial. (Faire quelques voitures électriques pour les très riches et pour faire quelques tours dans le centre des villes ne veut pas dire que l'on peut changer d'échelle).
Certains vont suggérer l'hydrogène... Pour l'instant, c'est un produit de l'extraction de gas. Donc, une ressource non renouvellable, avec un prix exhorbitant. On peut hydrolyser l'eau pour faire de l'H2, mais le processus n'est pas très efficace, il faut énormément d'électicité, (et on va me dire que le nucléaire c'est pas bien -ça a fait tellement de morts à Fukushima.... 0 -). La redistribution de l'hydrogène ne sera pas sans difficulté (compression...).
Il y a eu quelques avancées récemment au niveau de l'ammoniaque http://arstechnica.com/science/2014/07/hydrogen-powered-cars-may-be-fueled-by-stored-ammonia/ (et plus encore) mais il faut toujours faire de l'hydrogène...

Donc, en pratique, pour lutter contre l'effet de serre, il est urgent d'investir dans la recherche, fondamentale et appliquée. Ensuite, il est urgent de faire une vraie analyse -indépendante- des conséquences de chaque solution apportée.
votre première proposition a déjà ete tente mais sans resultat , rappelez vous que les riches détiennent 90%des richesses, donc meme si tout les autres mettent leur sous ensemble on ne les battra pàs , cette solution est un écran de fume . faisons plutôt de la politique , que le pouvoir redeviennent démocratique au lieu de le valider le pouvoir économique seul.
c est justement la politique et la democratie qui sont la pour éviter le pouvoirs des riches , continuons le combat pour re politiser nos pays au lieu de les lier encore plus avec les intérêts privee qui ne sont que les intérêts de qq uns .

sinon le reste de votre proposition est super, l investissement dans la RECHERCHE de nouvelles énergies est notre seul avenir, mais il passe pour moi par la reprise par nos dirigeants choisi démocratiquement de notre avenir par des lois régulant la finance mondial et lui donnant moins d impact sur nos societes.
Ces sociétés ont largement les moyens de faire de la recherche dans un autre sens. D'ailleurs elles le font parfois ou elles rachètent les brevets qui pourraient concurrencer leur système.
De plus les riches ne sont pas cons au point d'émettre suffisamment d'actions pour perdre le contrôle de l'entreprise.
Pingouin,

c'est faut, il est tres facile de stocker de l'energie, on le fait partout de plus en plus :

vous creer un grand bassin d'eau en hauteur, l'energie renouvelable actionne une pompe qui monte l'eau, l'eau redescend dans une trubine = electricité sans interruption
faites brèveter !
Ca date des années 70. La première centrale fut créée à la frontière belge à Revin par EDF.
La plus grosse fonctionnant sur ce système est celle du Vernay (Allemont) entre Grandmaison et le Vernay.

Mais le système est d'une perversité diabolique, donc ça va vous plaire : le rendement physique est calamiteux. On dépense plus d'énergie à remonter la flotte qu'on en récupère la turbinant à la descente.
Mais le rendement économique est positif puisque l'on consomme du courant pendant les heures creuses et que l'on en produit en heure de pointe.

Tout ceci repose sur le fait que les centrales nucléaires ne s'arrêtent jamais. En heures creuses, il faut consommer du courant dont on a pas besoin...

Vous avez dit pervers ?
j'ai dit Schadocks.
Attendez au moins qu'il y ait 999 centrales de ce modèle...
J'ai signé une pétition en Allemagne contre un barrage qui devait se faire sur ce principe pour "stocker" de l'électricité produite en France (à Fessenheim si j'ai bonne mémoire!)
"On dépense plus d'énergie à remonter la flotte qu'on en récupère la turbinant à la descente. "
En fait le rendement d'un cycle pompage-turbinage est d'environ 70%.
De plus l'\énergie ainsi stockée peut être mise en œuvre beaucoup plus rapidement que celle des autres types de centrales, ce qui est particulièrement utile en période de pointe.
On est quand même pas si cons !

Vous ne pensez quand même pas que j'allais accuser des gens qui me furent proches d'être...comme vous dites.
Nez en moins, cette idée edfesque est survenue juste au moment de la montée en charge du nucléaire.

merci pour le lien wikipédiatre. J'ai visité ces sites avant même qu'ils soient finis. Je sais un peu comment ça marche
Désolé de vous avoir mal compris mais vous écrivez bien ;""On dépense plus d'énergie à remonter la flotte qu'on en récupère la turbinant à la descente. " , ce qui est techniquement faux.
J'ai moi-même visité le site de Montezic en 1986 avec mes étudiants. Bien sûr, le lien avec la montée du nucléaire n'a rien de fortuit.
Sur la façon de l'écrire, vous avez raison. J'eusse du ramener ça au mètre cube pompé dans un sens ou dans l'autre.
Mais je ne suis pas ingénieur.
Ok pierre, mais imaginons le meme systeme, avec une energie renouvellable qui durant les heures creuse accummule l'eau en haut (on s en fout du rendement, on brule aucun carburant), et durant les heures de consomation maximal, produit du courant directemetn sans activer la pompe .

Les voie actuelle recherché sont souvent sur une combinaison de plusieur systeme et source renouvellable


Le systeme de Rifkin propose d'optimiser tout ca via internet en plus .
Il y a quelques problèmes dans votre montage.
1/ le rendement tout pourri
2/ le fait que le soleil s'en charge déjà abondamment, et alimente déjà les centrales hydroélectriques
3/ construire une centrale hydroélectrique en bas d'un bassin alimenté par une pompe est sinon ridicule, du moins absolument pas rentable pour l'investisseur.
4/ c'est absolument inapproprié pour les automobiles.
???? William j'ai rien compris. Pour les voitures?? les voitures seront electrique, et l'electicité par energie renouvellable devient tres efficace . Il y en a beaucoup de differente en fonction des ressources de chaque pays.

Deja il y a le systeme de Rifkin (prix nobel d'economie) comme moyen centraliser d'echange et de production.

Pour les central hydroelectrique avec bassin , c'est tres rentable, c'est une variante de qq chose qui existe depuis des decenie .

Il y a aussi des systeme combiné : petite eolienne,sur la mer, avec recuperation de l energie des vagues , et aussi des maré , et en plus des panneau solaire .


Il y a les tour solaire dans le desert (chanmp de miroire concentrant tout les rayon en un point sur une chaudiere , et aussi les champs solaire ( circulation d'huile chaude dans une reseau de cable passant dans des mirroire convexe, qui amene l'huille autour des 400 degres ) , on prevois que le sahara sera le champ d'energie numero un .

Il y a encore plein d'autre systeme .



Il y a quelques problèmes dans votre montage.

1/ le rendement tout pourri

2/ le fait que le soleil s'en charge déjà abondamment, et alimente déjà les centrales hydroélectriques

3/ construire une centrale hydroélectrique en bas d'un bassin alimenté par une pompe est sinon ridicule, du moins absolument pas rentable pour l'investisseur.

4/ c'est absolument inapproprié pour les automobiles.
On parle d'un système qui pompe l'eau pour lui donner de l'énergie potentielle, qui se transforme en énergie cinétique en redescendant dans les tubines qui vont produire de l'électricité.
1/ Le rendement de ce système est tout pourri car la chaine est trop grande, et les pertes à chaque transformation font que le rendement genéral du système va être tout pourri:
- on transforme l'énergie solaire ou éolienne en énergie mécanique (la pompe qui va pousser l'eau -> rendement de 60% environ
- on monte l'eau dans des tuyaux -> pertes en ligne ~= 20%, pertes singulières (dans les coudes, les raccords,...) ~= 10%
l'eau s'écoule ensuite dans les turbines pour la retransformer en énergie électrique -> rendement de 60% environ

si on empile tout (avec mes estimations, qui n'engagent que moi et je n'ai pas de sources), on arrive à un système avec un rendement de 25% environ (et je le pense optimiste).
Donc si vous trouvez un investisseur qui est prêt à faire un investissement d'un barrage hydroélectrique avec les pompes, le bassin de rétention, pour récupérer de manière stable 25% de l'énergie qu'on met en entrée de manière instable, ben allez-y.

2/-3/ vous dites vous mêmes "Pour les central hydroelectrique avec bassin , c'est tres rentable, c'est une variante de qq chose qui existe depuis des decenie."
Vous êtes en quelque sorte d'accord avec moi.
Mais ce qui existe depuis des décénies, c'est votre montage, sans toute la partie où il faut remoter l'eau dans un bassin, puisque c'est le soleil qui s'en charge, donc avec un rendement bien supérieur, et un investissement moindre.

4/ je parlais de ce moyen de stocker de l'énergie dans une voiture, dans le sens "réservoir de carburant" ou "batterie". On ne peur pas stocker de l'eau en hauteur pour ensuite activer une turbine dans une voiture, c'est ce que je voulais dire.
On s'en fout un peu du rendement, vu que c'est de l'energie non polluante et gratuite une fois les cout fixe payé . De plus les rendement monte si on investit . Tout le monde sais que le nucleaire c'est maintenu en montrant des chiffres de rentabilité a des volume 100 fois plus grand que la concurrence, et apres 40 an d'investissement enorme .

De plus un moteur de voiture recent a un rendement de 16 a 25%


Pour les voitures les batterie marchent pas mal, et la voiture a hydrogene marche super bien. Si on peu hydroliser et compresser avec de l energie renouvellable cela donne un super carburant.

Quant a un moyen de transport a reserve d'energie eternelle, je vous conseil le bateau a voile ;) ca reste l'objet le plus beau et poetique jamais inventer
Non se foutre du rendement avec les énergies renouvelables est tout aussi irresponsable qu'avec les énergies fossiles parce qu'aujourd'hui à la base des ces engins il y a des terres rares pas inépuisables et polluantes à extraires.

Je sens que le massacre des crevettes approche à grand pas.
C'est faux Caym,

les terre rare sont pour les panneau solaire.

Aucune voie, meme la solaire , est avec panneau solaire .

Tout les systeme etudier, sont puremement mecanique .
Interessant sur les eolienne, pour les batteries on le sais, je crois plus a la voiture a hydrogene perso.

Pour l'instant il y a enormement de pistes differentes explorées, et je vous assure que beaucoup ne demande pas de terre rare :


http://fr.wikipedia.org/wiki/Centrale_solaire_thermodynamique

http://fr.wikipedia.org/wiki/Projet_Desertec


Une étude de l'IRENA (International Renewable Energy Agency) publiée en 2013 évalue les coûts de production actualisés de l'électricité (LCOE) renouvelable en 2012 ; pour le solaire thermodynamique, elle fournit les coûts suivant :

technologies cylindro-parabolique et Fresnel, sans système de stockage : 0,19 à 0,38 $/kWh (hypothèses : coût d'investissement : 3400 à 4600 $/kW ; facteur de charge : 20 à 27 %) le bas de la fourchette correspond à des projets très compétitifs (hors OCDE) dans des pays bénéficiant d’un ensoleillement exceptionnel ;
avec un système de stockage de six heures : 0,17 à 0,37 $/kWh ;
centrales à tour (technologie moins mature selon l'étude) : 0,20 à 0,29 $/kWh avec système de stockage de six heures à sept heures 30, et 0,17 à 0,24 $/kWh avec stockage de 12-15 h.
Le coût est fortement corrélé à l'ensoleillement : partant d'une base à 2 100 kWh/m²/an (ensoleillement DNI typique pour l'Espagne), le coût LCOE diminue de 4,5 % pour chaque tranche de 100 kWh/m²/an en plus. Ces coûts de 2012 devraient continuer à baisser en fonction des progrès technologiques et des économies d'échelle4.

Le coût minimum de 0,17 $/kWh, soit 170 $/MWh, équivaut à 126 €/MWh ; en comparaison, une étude du Fraunhofer Institute parue en novembre 2013 évalue le LCOE des centrales photovoltaïques du sud de l'Allemagne (indice solaire de 1200 kWh/m²/an) entre 79 et 98 €/MWh, et un contrat récemment signé au Texas faisait ressortir un coût de 54 €/MWh5 ; le coût du solaire thermodynamique reste donc largement supérieur à celui du photovoltaïque, mais avec l'avantage du stockage qui lui confère une valeur nettement plus élevée.


Desertec est le nom d'un concept éco-énergétique de grande envergure qui prévoit l'exploitation du potentiel énergétique des déserts d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient afin d'approvisionner durablement les régions avoisinantes (en particulier l'Europe) en électricité verte1. Le concept Desertec fut développé à l’origine par la « Coopération transméditerranéenne pour l'énergie renouvelable » (TREC pour Trans-Mediterranean Renewable Energy Cooperation). La Fondation Desertec vit le jour en 2003 sous les auspices du Club de Rome et du Centre national de recherche sur l'énergie en Jordanie (NERC). Les « pendants » industriels de la fondation sont respectivement la Dii GmbH (fondée sous le nom de Desertec Industrial Initiative) et MedGrid, lesquels visent à promouvoir l'implantation du concept Desertec dans la région EU-MENA (Europe, Moyen-Orient et Afrique du Nord). Quant à l'organisation Sahara Green, elle continue à promouvoir toutes les initiatives qui visent à exploiter le soleil des déserts pour les reverdir. Parmi les entreprises porteuses du projet Desertec figurent les groupes énergétiques allemands E.ON et RWE, le réassureur Munich Re, la Deutsche Bank, le groupe algérien Cevital ou le fabricant espagnol de centrales solaires Abengoa Solar.

Desertec vise à la fois à répondre en grande partie aux besoins des pays producteurs d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient, et à couvrir jusqu'à presque 20 % de la demande d'électricité en Europe2.
Au niveau de l'hydrogène, il y a une excellente étude.

http://www.popularmechanics.com/science/energy/a926/4199381/

Si on regarde les prix à la fin, moi je préfère le nucléaire...
Merci pour les liens, bon c'est pas gagné parce que déjà les questions politiques posées par desertec sont velues.
J'observe également que le mix inclue pas mal d'éolien, du photovoltaïque et qu'il y a du couplage au gaz pour le moment, un pas en avant déjà si ceci advient.

Bon je vais en faire bondir quelqu'uns, en énergie de complément ou pour les pics il y a les recherches sur la fusion nucléaire

Pour la pile à Hydrogène, solution intéressante si l'énergie en amont est propre.
Le jour ou on a la fusion nucleaire, on vivra la plus grande revolution economique jamais vu .

Mais qui posera de vrai probleme politique , car le travail sera devenu completement superflu (tout sera robotiser, l'energie sera gratuite) .

On sera dans une situation tres asimovienne
Toutafé. Si Hegel et Marx ont eu raison de clamer que " le travail a créé l'homme", on est fondé à poser la question du devenir d'une humanité privée de son fondement. " Nous allons vers une société de travailleurs sans travail, on ne peut rien imaginer de pire" nous prévient Hannah Arendt au début de " ze human condition". Comme dit l'autre, " la vacance des grandes valeurs fera la valeur des grandes vacances". Tout ça, c'est la faute aux trente-cinq heures.
Ca depend ca depend.

Si on a tous un revenu universelle, et tout nos besoin vitaux remplis, cela offre une societé de la liberté de travail. On pourra tous se consacrer a nos passion .

Je vous dit pas la mine pour les diner de cons. A mon avis les diner de cons feront partie des loisir officiel ;)
Quelles fadaises. Alors comment expliquez-vous que dans les cas de figure où on a pensionné des gens avec aucun critères (sauf d'être inuit sur un terrain pétrolifère.., la flemme de chercher ou et quand plus précisément mais cela a été) comme passions on voit surtout l'alcoolisme ou la dépression?
Poisson , faut lire les postes avant d'y repondre :

Aloys et moi , on parlait du moment ou on aura maitrisé la fusion nucleaire .

Energie non polluante, et infinie , qui arrivera dans 1 siecle si tout va bien.

On fait de la science fiction cher ami.

On parlais ni du petrole, ni des Inuits .

Le rapport bien etre des Inuits et fusion nucleaire ??


j'ai du mal a vous suivre
"Aloys et moi , on parlait du moment ou on aura maitrisé la fusion nucleaire "
Depuis quelque temps on se doutait bien qu'il allait arriver. Je ne veux pas dire le "moment ou on aura maitrisé la fusion nucléaire" mais celui où vous alliez en parler.
On va vous suivre avec intérêt.
ce n'est pas moi qui en ai parler, ni aloys: c'est caym. On a juste rebondit de maniere legere
C'est pas pour demain, c'est de la SF pour l'instant, mais chercher une énergie pérenne en complément de renouvelables propres c'est un problème ?
Je pense pas, on va y arriver . C'est plus sur la pollution des mers et des sols etc que je flippe.

Suis un amoureux de la mer, sur ma petite vie, j'ai vu la mediteranée crevé . C'est un desert .

et franchement ca a ete un deuil comme de perdre un ami proche
J'ai fait un tout petit peu de plongée et la différence entre l'océan indien et la méditérranée ça fait mal.
L'ocean indien va pas bien non plus, et les maldives vont sans doute disparaitre . Triste tout ca
Les retraités démontrent à très grande échelle qu'ils ne deviennent pas alcooliques et dépressifs parce qu'ils n'ont plus un travail salarié.
Parce que filer des thunes sans donner de but/raison ou capacité d'émancipation par rapport à sa situation passée est débiles ?
Pas besoin de fusion nucléaire pour avoir une énergie propre et abondante. Le travail sur les réacteurs à sels fondus est extrêmement intéressant, et c'est une des solutions possible pour la génération IV des réacteurs nucléaires. (C'est d'ailleurs, dans mon lien, la solution pour créer de l'hydrogène).
( La fusion nucléaire nécessite des installations énormes pour l'instant (on ne sait pas encore bien gérer un plasma à ces températures: les chocs font qu'il se dissipe...).
La prochaine expérience, c'est ITER (malheureusement, les verts font opposition à ce projet... C'est un des points qui me fait dire que les verts se contrefoutent de l'écologie: ils ne prennent pas en compte les alternatives).)

Au niveau des réacteurs à sels fondu, je vous laisse découvrir ce site: http://energieduthorium.fr/tag/sel-fondu/

Ensuite, entre avoir une énergie abondante et la fin du travail, il y a un bond énorme... qui est loin d'être comblé. (Comment se fait il qu'avec de la nourriture abondante -et gaspillée-, il y ait des gens qui ont faim?).
Merci pour le lien, et pour les verts j'ai aussi cette appréhension, un vrai tabou chez eux.
Pingouin, le nucleaire n'est pas une solution pour moi (la fission j'entend).

Tout comme les OGM non plus .

J'ai l'impression que vous etes un peu dans le meme esprit que Charpak, dont je trouve la vision du monde et de la science plutot effrayante,

comme quoi meme les genies ont leur angles morts
Comme je vous disais, si vous pensez avoir un business plan aussi béton, cherchez des investisseurs, et foncez.
(faites gaffe tout de même, il y a les coûts fixes, puis il y a l'entretien du dispositif)
C'est clair, on ne cherche pas à faire du profit, on s'en fout du rendement du moment qu'on a de l'électricité ou de la chaleur à l'infini ...
Les systèmes actuels pompent à partir de l'énergie électrique disponible en période de basse consommation (nuit) pour la réutiliser en période de pointe. Le rendement est mauvais (70%) mais pas calamiteux. Mettre en service des centrales classiques inutilisées le reste du temps coute plus cher.
Quel changement climatique ?

Why I am a Climate Change Skeptic
C'est intéressant mais j'ai un peu de doutes sur sur les résultats à long terme (pas mal le coup d'Alpha coal), la grosse masse des placements sont les fonds de retraite et l'épargne; combien de personnes savent ce qu'ils ont en bout de chaîne dans leur portefeuille ? Ceux qui boursicotent ou ont un truc type PEA le savent un peu plus mais pas forcément...

De plus la titrisation est toujours une solution pour jeter un bel écran de fumée sur la finalité d'un investissement ou placement.

Bref c'est bien mais le jour où la majorité regardera plus dans quoi il met ses sous que le rendement n'est pas aujourd'hui.

p.s. : ça vient peut être de mon cafard de bosser le dimanche
Merci pour cet article, c'est vraiment du bon travail. Avis à tous ceux qui sont proches de la retraite et qui ont une parcelle de pouvoir: profitez en pour dire, enfin, ce que vous pensez vraiment, vous ne risquez plus votre poste ni votre carrière, même si ça demande, en effet, encore un peu de courage que de "balancer" des puissants!.
C'est peut-être un peu lié, non?
Nota : le lien donne une page 404.
Il y a peut-être quelque chose de plus grave que le réchauffement climatique, mais dont on ne parle pas dans les média car allant à l'encontre de nos économies basées sur la croissance, c'est l'épuisement des ressources, lire :
http://www.noeud-gordien.fr/index.php?post/2014/02/18/Nous-n-y-pouvons-rien-faire...
Merci Justine, pétition signée.
À noter que the Guardian couvrent aussi depuis plusieurs années la campagne anti-fracking et anti shale gas.
Belle initiative.
Et bel article.
Un regret, toutefois : le passage "Inciter les investisseurs à boycotter des entreprises jugées problématiques : l'idée n'est pas nouvelle. Elle a été expérimentée avec succès à propos d'une autre cause : la lutte contre l'apartheid" aurait pu être complété par quelque chose du genre Elle est actuellement utilisée par la campagne internationale BDS (Boycott, Désinvestissements, Sanctions).

Selon Wikipedia : Cette campagne appelle à exercer diverses pressions économiques, académiques culturelles et politiques sur Israël afin d'aboutir à la réalisation de trois objectifs : la fin de l'occupation et de la colonisation des terres arabes, l'égalité complète pour les citoyens arabo-palestiniens d’Israël, et le respect du droit au retour des réfugiés palestiniens.
La page Wikipedia est ICI.
Le réchauffement climatique est également l'enjeu d'une grande campagne du site Avaaz, site de pétitions en ligne : https://secure.avaaz.org/fr/100_clean_final/?fpbr , qui a récolté plusieurs millions de signatures depuis l'année dernière et participé à l'organisation de la marche contre le réchauffement climatique en septembre dernier (organisée notamment par 350.org, également).
La cible est la même, il s'agit de montrer une mobilisation importante sur ce sujet avant le sommet de Paris en 2015.

Ce qu'il y a de notable dans ce site, c'est que contrairement à d'autres sites de pétitions en ligne, il s'agit d'un service non commercial et qui revendique un engagement politique (ils sont liés à l'association progressiste américaine Move On, notamment). Ils organisent chaque année un sondage auprès de leur communauté (à comprendre au sens très large, parce qu'on est considéré comme faisant partie de la communauté dès qu'on a signé une des pétitions de leur site !) pour identifier les causes qui doivent être les plus soutenues cette année-là.
l'ImMonde, l'Os, l'Hibernation ....vont s'associer à cette opération ? nan ? pour l'instant 50% de la presse possédée par des marchands de canons...

la liste des maîtres de la presse parisienne épouse aujourd’hui plus étroitement qu’il y a quinze ans le classement des milliardaires français.
 Les Échos de Bernard Arnault (1re fortune française),
 Le Point de François Pinault (3e),
 Le Figaro de Serge Dassault (4e),
 Libération et L’Express de Patrick Drahi (6e),
 Le Monde et Le Nouvel Observateur de Xavier Niel (7e),
 Direct Matin et Canal Plus de Vincent Bolloré (10e).
Et je vous ai épargné Bouygues, Tapie, quelques autres.
http://www.acrimed.org/article4566.html

Medias et luxe: la presse en room-service
http://www.humanite.fr/medias/la-presse-en-room-service-557555
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.