198
Commentaires

Le coup du doux Poutou

J'ai beau tenter de prendre quelques vacances de matinaute

Derniers commentaires

Purin!!!
Je n'avais pas vu l'émission de Ruquier. J'imaginais pas ça.
Si demain je croise Ruquier, minimum je lui vomis à la tronche. On n'insulte pas un être humain comme ça.
Et si Poutou passait, je vote pour que le camarade ruquier soit préposé à la vidange des fosses à purin.
Article de Médiapart:Un Blitzkrieg nommé Fillon:
https://blogs.mediapart.fr/kaze-tachinu/blog/241116/un-blitzkrieg-nomme-fillon

Extraits: le Blitzkrieg, cette technique de combat mise au point par l’état-major allemand au début de la seconde guerre mondiale,

Nonobstant ce tragique épisode de notre histoire récente, c’est cette métaphore du Blitzkrieg qui vient benoîtement aux lèvres de François Fillon, vainqueur à 44 % du premier tour de la droite (et du centre : sic) pour décrire et imager sa prise en mains du pouvoir d’Etat après son élection en mai 2017 à la présidence de la République française (si elle advenait... )


Cette métaphore lui est spontanément venue à l'esprit devant les membres du Medef.

Sur la vidéo que du beau monde bien sapé.
Ah, l' aimable Poutou, du NPA...Par delà le temps, on pourrait y voir comme une revanche du camarade Trotski, sur la NEP du social-traitre Lénine, nan!?
Trotski...En voilà un autre de bien aimable: massacreur de la Makhnovchtchina, et des insurgés de Kronstadt, regagnant, chez les crédules, un soupçon de rédemption par le biais d' un coup de piolet bien ajusté, par plus malfaisant que lui...Vrai, encore un aimable candidat pour une bonne et vraie démocrassie!
Alors, que vais-je faire...Voter Marine, pour m' épargner Fillon!? Voter Fillon pour éviter Macron...Ooh zut, c' est ballot: j' ai oublié de m' inscrire!
Carpe diem...Et votez utile, hein!?
Je commente ici le vite-dit concernant le Poutou "irrespectueux". J'aurais choisi un autre qualificatif désignant ce candidat choisi par la chroniqueuse. "Irrespectueux" peut être entendu comme purement descriptif et même un compliment mais elle en a choisi un autre, répété plusieurs fois: indigne, manque de dignité … Pourquoi ? Parcqu'il ne porte pas de cravate et omet de dire "Monsieur, Madame".

Et bien là, pour vous dire mon sentiment, on tombe dans l'abject. Que ceux ou celles qui mettent en cause la dignité des autres songent à l'effet miroir, surtout quand ils n'ont aucune légitimité démocratique.

J'y penserai dans l'isoloir.
Petite piqûre de rappel
https://goo.gl/sLJFz7
Le "strike" de NKM désignant tour à tour N. Sarkozy comme un représentant de la revanche,
A. Juppé de la nostalgie, et F. Fillon endossant le bel habit du déprimé de service
lors du troisième débat des primaires de la Droite et du Centre.
J'ai énormément apprécié cette chronique. Doit-on croire que les vacances vous font du bien ? Que les vacances sont légitimes tant qu'on y est ? Bref, j'ai aimé le ton et la vérité. Merci.
Je vais aussi aborder la question du look.

Bien sûr, le côté Marie-Chantal qui s'indigne sur BFM du look de Poutou est risible.

Mais pourtant on pourrait aussi le critiquer "à gauche".

Car tous les employés modestes, de base, possède dans leur armoire 1 ou 2 vestes et quelques chemises, pour les moments importants ou un peu solennels, faut pas déconner.

L'ouvrier toujours débraillé, même dans un moment un peu spécial, c'est une sacrée caricature. C'est un peu comme le "survêt / casquette" pou représenter le "jeune de banlieue".

Poutou accepte de jouer médiatiquement une caricature de l'"ouvrier" pour un groupuscule (NPA/LCR) qui n'a jamais compté dans ses rangs et dans son électorat beaucoup de prolétaire. C'est quand même un peu l'image de l'ouvrier vue par le prof d'extrême-gauche (y en a pas mal dans la bande à Krivine).

Il ne serait jamais venu à l'idée de Georges Marchais, à la tête d'un vrai parti ouvrier de masse, d'arriver à un débat télévisé face à Elkabach et Duhamel dans cette tenue.

Faut donc admettre que c'est aussi une technique de com' pensée, et discutable si on y réfléchit un peu.
Bravo, Mr Poutou a dit à Mme Lepen, ce que tout le monde pense. Et alors? cela fait-il avancer le débat sur les programmes, sur le choix d'une société? un débat est-il utile si les participants règlent leur compte,ou est-il fait pour que les gens qui les écoutent puissent comparer les idées des uns et des autres sur le futur de notre société. Moi je suis déçue que Mr Schneidermann n'ait retenu que l'intervention de Mr Poutou, comme l'ont fait toutes les chaines de radio et de télé dont il dit se démarquer.
Ruquier !

Depuis quelque temps, je découvre un Ruquier caché, un qui n'a encore jamais fait son "coming-out-politique"...Le Ruquier qui casse la gauche avec la suffisance de la droite la plus puante...
Tout en se prétendant "de gauche"...

Beurk!.
Intervention grotesque de MLP sur les crèches; j'ai d'abord cru ( comme d'autres sans doute, dont JL Mélenchon) qu'elle parlait du nombre de places pour les enfants dans les crèches; d'où une certaine incompréhension de ses propos. Mais il ne s'agissait pas de cela; il s'agissait de racoler son électorat sur les crèches de Noël.
Finalement tous les candidats ont-ils eu le même temps de parole? Je n'ai pas vu le bilan final.

Nathalie Arthaud a rappelé: Carlos Ghosn +30% pour les actionnaires +0,6% pour les ouvriers.
Le fond de l’air était un peu plus frais ce matin. C’était d’autant plus appréciable que tout le monde sait que cela ne devrait pas durer jusqu’au 7 mai. Mais quelle soirée du 4 avril ! Il était bien tard quand Philippe Poutou a procédé à une sortie inoubliable. C’était un vrai régal : une revanche personnelle sur les humiliations dont l’accablent régulièrement quelques petits marquis médiatiques ; une revanche aussi pour les oubliés de la République qui survivent plus qu’ils ne vivent. Un « petit » candidat a enfin osé dire ce que les autres, par calcul, se contentent de suggérer tant il ne faut surtout pas commettre de faute. Talleyrand affirmait que « tout ce qui est excessif est insignifiant ». Les propos de Philippe Poutou ont sans doute été excessifs. Ils resteront pourtant comme un moment privilégié d’expression de la démocratie.
Il fait profession de "philosophe", il fut un piètre ministre de l'éducation, le "très chic" luc Ferry reproche à Poutou d'être venu en marcel...Il dévoile son choix: Il trouve Fillon fantastique, habillé comme il faut. On a la cristina Cordula de la politique, ça y est.
J'avais..dans un temps révolu une certaine considération pour Ruquier....mais voilà Poutou est passé par là.....et que je m'aperçoige.... que ce brave Ruquier aux idéaux (anciens)...a tout renié .....quel veulerie ..de bas étage ....le traitement infligé à poutou est absolument immonde lui et ses acolytes.....je ne peux même pas dire journalistes.....se sont conduits avec un mépris extrême .....quelle déception ....merci à vous arrêts sur image.....de sauver ce qui peut l'être ....dans ce monde ..qui marche sur la tête .....ce Poutou en a une belle paire......bravo.
Poutou, quand on est de ce côté là, on ne peut qu'être aux anges quand il envoie dans les cordes une MLP et ses idées pourries et pour les mêmes raisons et d'autres on est révolté contre la bande à Ruquier qui ose l'irrespect et la morgue ( Y. Moix : " attention tu parles à un futur président" ). Maintenant que reste-il au bout du bout de sa prestation si ce n'est d'avoir existé pendant la durée. Ce qui est, il est vrai, déjà pas mal. Mais pour la classe sociale dont il est l'avocat, un plaisir sans lendemain. Autre chose : il avait derrière lui 2 personnes dont une qui me semble être Julien Salingue d'Acrimed qui lui servaienr d'anti-sèche. N'est-ce pas une autre version du portable de Fillon ?
Sans blague, l'immunité ouvrière qui existe pour les ouvriers délégués et qui peut être levé comme pour les parlementaires. Le parallèle est parfait mais c'est pas grave, il est tellement mignon poutou et ses ancêtres ont tellement bien réussit qu'on lui pardonnera tout.

Il est vrai aussi que d'avoir une opposition en prison permet d'organiser des éléctions bien plus tranquillement, comme dans toutes les bonnes républiques communistes et pas que, islamique, militaire & co.

Ah, c'est pas facile d'être pris entre le marteau du capitalisme d'état de poutou et l'enclume du capitalisme de connivence.

Et bien sûr, selon Poutou et Athaud, c'est la révolution ouvrière mondiale sinon rien ... c'est dingue d'être tellement prisonnier d'une idéologie qu'on préfère ne rien faire plutôt que de commencer à emprunter le chemin.

D'ailleurs, personne ne les empêche de créer des entreprises qui fonctionnent selon leurs principes communautaires. Le système capitaliste le permet parfaitement. Seulement, il va falloir arrêter de revendiquer et produire des services et des marchandises que les autres veulent acheter et là c'est un petit peu plus compliqué.

Tous les jours en France et ailleurs, il y a des particuliers qui se lance et ils sont loin d'avoir la puissance d'une structure comme LO ou le NPA.

Allez-y les gars, lancez vos entreprises solidaires plutôt que de faire les esclaves pour Ford (Poutou), LaPoste (Besancenot), l'éduc nat (Arthaud), c'est possible d'autres l'ont fait et c'est très facile de ne distribuer aucun dividende et de convertir ça en prime pour les travailleurs.
Est-ce qu'un Alain Korkos - dont j'adore les chroniques - ne pourrait pas nous faire une chronique sur les photos de politiques avec les personnes qui l'ont boycotté, à cause de personnalités fascistes.

J'ai été étonné que certaines personnes comme Mélenchon accepte alors qui considère Le Pen comme une fasciste. Ce genre de photos et surtout d'attitude participe à l'intégration du FN comme parti démocratique dans le débat. Lui qui aurait voulu interdire ce parti...

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Je reviens sur cet article et je le relis et je regarde cette-fois la vidéo qui reprend ce que j'ai entendu en boucle à la radio ce matin, à mon grand plaisir, et au grand plaisir de notre monsieur Hulot pas tout à fait en vacances :)

Et je vois deux choses que la radio m'empêcher de voir :
- la mine déconfite du notaire de la Sarthe qui balance de la tête avec l'air sous-entendu de "pôv' mec" comme son mentor passé 0mn48s) et encaisse encaisse et lâche tout à coup une menace "on accuse pas comme ça" (1mn00s), car il ose menacer de poursuite cette espèce de notable, comme si aussi il fallait accuser dans les formes celui qui est pris la main dans le plat et réponds "Et alors?"... et Poutou a bien compris la menace et le dit clairement en abordant le cas de la consœur en vilenie du notaire
- la mine de la fille du cyclope qui encaisse en se mordant les lèvres et tout à coup sûre de son bon coup vient vous sortir un smash (1mn32s) "ce coup-là vous êtes pour la police" qui lui revient en pleine tronche sous la forme de la réplique qui tourne en rond et dont on félicite Poutou à juste titre.
- l'interruption de la journalèche (0mn15s) "y a beaucoup de noms qui sont donnés" alors que Poutou n'en avait donné qu'une seul alors, celui de Dassault. C'est que la journalèche tentait de taire le nom du patron du Figaro, et l'autre journalèche qui veut clore le sujet avec un "d'accord" (suivi d'un "on a compris" sous-entendu 0mn30s)

Un petit moment hélas illusoire où les miroirs sont inversés et renvoient la vraie image de ces gens qui se sont hissés si haut par la force du mensonge et de la corruption, et de leurs serviteurs zélés

Reste à voter de façon à finir le ménage commencé par Poutou
Ouiiii, bon, c'est vrai, le scud était sympa et rafraîchissant. Mais il y avait peut-être plus à dire de cette émission, non ? Ou alors l'analyse est en cours de rédaction ?
Et si, en plus d'admirer comme moi Poutou on est intelligent, on vote Mélenchon !
Bravo monsieur Poutou, qui êtes venu sans costard-cravate de chez Machin car vous n'avez pas droit aux cadeaux .Bravo, mille bravos pour votre courage, votre à-propos, vos formules ravageuses. Vous avez défrisé Le PEN, remis Fillon à sa place de truqueur minable, emporté la bataille de l'intelligence et de l'honnêteté. Et même si les bulletins ne suivront pas, vous êtes sorti grandi du pugilat orchestré pas les deux miss du jour.
Oh la la oui merci Poutou!!!
Qu'est ce que ça a fait du bien de sortir les oeillères cinq minutes! De faire rentrer un peu de vie, et donc un peu de désordre, un peu de respect (car l'irrespect véritable on l'a tout au long de l'année avec cette pensée univoque médiatique qui bétonne nos connexions neuronales!) , un peu de démocratie directe, quoi!... Et ce malgré les consignes de verticalité, de recentrage, sous la houlette des chiennes de garde (ferrari el krief) tentant de donner des directions, de refaire rentrer dans les moules, les vieux schémas de la pensée et items dominants!

Enfin un peu d'air! J'ai adoré aussi quand Poutou a expliqué ce qu'était "le travail" à Macron!!! Sa façon de parler à la vitesse de la lumière pour combler ces années lumières justement où il n'a pas été invité, n'est pas invité, ne le sera plus jamais ! ( enfin si on reste dans cet espace-temps désormais ringard !)

Mais il aura manqué la discussion sur le TAFTA, sur LA CASSE DU BIEN COMMUN, sur l'ARTIFICIALISATION FORCENÉE du territoire, sur la JEUNESSE si mal traitée par ces visions du Futur faites pour les retraités, sur les GPII et l'organisation du territoire, sur l'idéologie du TRANSHUMANISME, sur une autre définition du TRAVAIL, sur la DÉCROISSANCE, etc.

Car "travailleurs, travailleuses!!", oui j'aime bien les petits candidats mais ce discours d'Arthaud semble décidément décalé et HS désormais!!

Il faudrait dire chômeurs, chômeuses, précaires, précaires, intermittents, intermittentes, stagiaires, stagiaires etc.. et s'adresser aussi à tous ceux celles qui ont bien compris que le travail-tripalium, c'est fini, comme la croissance, c'est fini! Il reste à inventer un autre travail, celui qui redonne du sens, qui rend heureux, qui aide à l'autonomie et à la création! Les êtres humains aujourd'hui pourraient presque se passer de travailler en tout cas, 8 h par jour! Le chômage de certains sert juste à nous tenir tous! En tout cas, c'est fini les jeunes l'ont compris, les surdiplômés et précaires "ne veulent plus vivre comme des esclaves" et surtout travailler pour une société et un système qui les traitent si mal, pillent la planète et détruisent la beauté du monde et la joie de vivre partout où ils ont incrusté leurs tentacules mortifères et cupides! Il n'y a qu'à voir la gueule qu'ont déjà nos villes moyennes détruites par l'idéologie du capital: tout le charme, la joie de vivre y ont été détruits! Et oui la poésie de "la grande surface" ça fait des dégâts collatéraux et celle du "parking" itou! Sans parler de la poésie des GM qui quadrillent partout le pays nous habituant ainsi à la présence de l'armée un peu partout .. au cas où, on ne sait jamais, on voudrait "broncher"! Au cas où, on ne sait jamais, on voudrait, comme hier soir dans ce débat enfin!, exprimer notre merveilleuse diversité!!

N'ayons pas peur, tout est encore possible!
Pas mieux ! Tout est juste Daniel. Bonnes vacances !
C'est vrai que valoriser Poutou (qui le mérite) n'est pas dangereux pour #lautredroite, Poutou ne sera pas élu, du coup 'ça fait bien' de le porter aux nues, surtout que ça dévalorise celui qui fait peur aux zelites ; JLM. C'est comme quand ils étaient ado et qu'ils adhéraient au PC ou chez les Troskiste, ça fait bien, ça fait gauche, mais ça n'en a pas les valeurs, ni l'idéologie, ni le boulot, ni surtout le compte en banque, avec un apport a Paris et unemaison de campagne, ça peut pas comprendre celles qui bossent et on pauvres. C'est cool qu'un ouvrier remballe la droite, s'il l'avait fait avec Votre #autredroite hamon/macron, ça aurais eu moins de charme , non ?
J'ai applaudi Philippe Poutou devant mon écran ! Bien joué, camarade !!!

J'ai ressenti un léger malaise lors l'échange Fillon Poutou :
- ils nous expliquent qu'il faut la rigueur, et eux-mêmes ils piquent dans les caisses publiques…
-M. Poutou, on n'accuse pas comme ça.
- Oui bon d'accord. Allez. …………………heu…………donc bon c'est c'que j'ai dit, je l'ai dit …

La remarque du gros au petit : j'ai des avocats.
Il le fera pas, mais une petite menace en passant ça calme les ardeurs.
Ruquier a bien changé depuis ses débuts à France-Inter avec sa rafraichissante et insolente émission "Rien à cirer", avec un certain Didier Porte en fer de lance.
Depuis il est devenu omniprésent, sans relief et multi-millionnaire, ceci expliquant cela.
DS, qualifier Ruquier d'amuseur ?!
...

Vous devriez prendre des vacances ...
;)
Oui c'était fort de la part de Poutou.

Il a les idées claires, aussi, sur certains sujets où d'autres à gauche sont complètement aveuglés par leur anti-américanisme, la Syrie par exemple.
...et d'autres encore, pas vraiment à gauche, aveuglés par leur anti-mélenchonisme, par exemple.
Joli Youri ! :-)
arête de picoler Youri.

Mélenchon - Hamon c'est un match, et c'est un match dont Mélenchon a été le premier des promoteurs.

Mais hier Hamon a décroché quelques flèches bien senties, qui devraient faire mouche, point final.

Nul doute que Mélenchon perdra ce match, tout comme il avait perdu celui de Hénin-Beaumont, simplement par excès de confiance, et en raison d'un égo beaucoup trop surdimensioné.
C'est du réchauffé tout ça mais j'aime bien votre "beaucoup trop surdimensionné"

....la nuance, la finesse de la pensée, c'est tout un art et ça n'est pas donné à tout le monde..
je ne faisais que rappeler une évidence, pardon.

Si vous voulez de la finesse, écoutez l'Interview d'Aurélie Filippetti sur Regards, par P. Jacquemin, et méditez là un peu, ca vous changera un peu des discours de Mélenchon.
Ah, Aurélie Filipetti, c'est bien elle qui était ministre sous votre ennemi Valls, si je ne m'abuse?
Et maintenant voilà qu'elle prétend nous donner des leçons en politique, sous le regard bienveillant de l' écoeurant apparatchik Cambadélis? Vous trouvez ça crédible, vous?

Merci pour vos efforts, Bruno, mais ça n'est vraiment pas ma tasse de thé. Et puis je trouve que Hamon a un égo surdimensionné; Hamon, 'insignifiant Hamon ne prétend il pas vouloir se hisser à la présidence de la république?
vous aussi vous recyclez les vieux arguments. Ok, elle a participé au gouv. Valls, et dans le détail je ne sais pas vraiment ce qu'elle a fait je dois l'avouer.

Mais si demain elle participait au gouv. Mélenchon, Mélenchon serait-il pro-Valls par ricochet ? ou peut-être n'envisage-t-il de ne gouverner avec aucun des "frondeurs" PS ? et que dire de la participation de Mélenchon à un ex-gouvernement P.S. ?

Bref...
cela étant je prend acte de la montée de Mélenchon dans les sondages, et de la faiblesse de Hamon.

Si ca continue, je vous avoue que je pourrais bien voter Mélenchon, en tous cas si je sentais qu'il avait une chance d'aller au 2ème tour, juste pour voir. Mais en meme temps je le ferais vraiment sans conviction, et avec de sérieux doutes, tant Mélenchon et ses "proches" (Corbières, Léila Chaibi que je voyais derrière lui dans le débat), ne m'inspirent vraiment pas confiance du tout...
Ça rappelle beaucoup l'argumentaire de ceux qui ont voté "oui" en 2005. " Mélenchon, non c'est trop". Trop quoi ? Trop proche de mon but si contraire à mes intérêts. " Deux âmes, hélas, habitent mon cœur, et l'une veut divorcer de l'autre" ( Faust).
suivant l'analyse marxiste : consommer , c'est s'abstenir d'accumuler , et, accumuler, c'est renoncer à la jouissance :drame cornélien explicité par Marx
( et par Goethe )
Youri a raison, votre anti-mélenchonisme si on peut parler ainsi est juste lamentable.

Quand on veut des alliances, le mépris, la malhonnêteté, l'agression ne sont pas un très bon moyen de procéder.

Pour pouvoir gagner Mélenchon n'a pas juste besoin de votre voix, il a besoin d'être soutenu, que vous alliez voir les gens que vous connaissez et que vous essayez de les convaincre de soutenir sa candidature à leur tour.

Vous avez le droit d'avoir une mauvaise opinion du personnage, d'être critique et de faire part de vos doutes.

Mais à un moment quand cela devient systématique, vous n'êtes plus dans la critique constructive, vous êtes dans la destruction, et quand en plus rien de ce que vous racontez n'a le moindre fondement, tout ce que l'on perçoit de vous de notre point de vue, c'est que vous cherchez juste à nuire, et on ne vous perçoit plus comme un allié potentiel mais clairement comme quelqu'un de nuisible qui veut que l'on perde.

Aussi votez pour Mélenchon ou pas faites comme vous voulez, mais là il reste deux semaines et vous devriez choisir aussi très clairement si par votre comportement et vos propos vous voulez les passer ces deux semaines à faire perdre la gauche ou à la faire gagner.
Sandy, votre réflexion me fait penser à une consigne récente de Mélenchon (en substance) : ne perdez pas ou plus de temps à reprendre systématiquement les gens qui dénigrent (trollent ?), portez votre effort à convaincre les indécis et les démobilisés.
Ce n'est pas si simple malheureusement car cela y participe aussi indirectement. Bruno agit aussi sur les indécis.
vous savez quoi sandy, pour une fois je vais vous donner raison...
vu les sondages (car oui contrairement à d'autres j'y crois un peu...), force est de constater que Mélenchon pourrait vraiment avoir une chance de passer au 2nd tour, et donc, oui, je suis pour ne pas laisser passer cette chance historique.

Si modestement, je peux faire qch pour y contribuer autour de moi, je ferai de mon mieux...(tout en gardant mes critiques pour moi le temps de quelques semaines...)
Dites vous bien que vous n'avez même pas besoin de lui faire confiance, ce qu'il annonce il le fera pour la simple raison que se renier serait non seulement dévastateur pour lui, mais surtout pour toute velléité électorale à gauche.

Nous sommes très nombreux pour qui c'est la dernière chance. Si Mélenchon nous trahit aussi, nous jetterons nos cartes électorales, définitivement. Et il le sait.

On n'est plus dans l'alternance plan-plan. Ce sera la révolution par les urnes ou par la rue.
Pitié pour le vote utile : si on est prêt à voter pour Mélenchon en dépit des critiques qu'on peut faire, on ne veut pas pas entendre trop fort "ce qu'il annonce il le fera" parce qu'on espère qu'il sera prêt à discuter certaines propositions. Le programme de la France Insoumise n'est pas celui de toute la gauche, elle ne peut prétendre incarner "toute velléité électorale à gauche".

Et je ne sais pas qui est ce "nous" qui jetterait ses cartes électorales, mais pour ma part, je me méfie des groupes prétendant à la ligne pure pour dire "trahison !" dès qu'on ne suit pas leur volonté. Les zélotes sont des repoussoirs quand il s'agit de rassembler plus large...
Il m'a fallu relire trois fois pour essayer de te comprendre.

Tu penses donc que pour "ratisser large", il faudrait laisser entendre que oui bon il dit ça mais c'est des promesses en l'air, de toute façon il ne fera rien de ce qui est dans le programme ???

Quand il dit qu'il fera ce qu'il annonce, je ne parle évidemment pas de chacun des petits détails, à la lettre, tu fais exprès ou quoi ?

Je parle des grandes lignes, la 6è répu, plan A - plan B, sortie du nucléaire, fin de la misère …

Et tu m'as mal lu, je n'ai pas parlé de "[large]incarner[/large] toute velléité électorale à gauche". Pas la peine que je réexplique, relis moi, stp.
il fera ce qu'il peut selon les pressions qu'il subira.
et il subira des pressions.
l'humanisme mélenchonien et les intérêts des capitalistes ne vont pas dans le même sens .
si il suffisait de claquer des doigts ça ferait pas plusieurs siècles que la pauvreté serait abolit.
Quand Bruno dit "tout en gardant mes critiques pour moi le temps de quelques semaines", ça veut dire que ce n'est pas un vote sans réserve et ça peut aussi concerner des choix importants, pas juste des détails, en tout cas pour ceux qui en font motif de critiques justifiant l'hésitation.

Bon, je parle pour moi, mais même si je fais du "vote utile" Mélenchon, ma réaction spontanée est de l'agacement quand je vois qu'on croit que c'est du vote de conviction, qu'il y a un nouveau convaincu à mettre au boulot. Ca susciterait plutôt chez moi l'envie d'oublier ce vote utile puisqu'il n'est pas compris comme tel, que c'est un truc à avoir un pouvoir se prévalant du vote majoritaire pour oublier les critiques.
Bon, je parle pour moi, mais même si je fais du "vote utile" Mélenchon, ma réaction spontanée est de l'agacement quand je vois qu'on croit que c'est du vote de conviction, qu'il y a un nouveau convaincu à mettre au boulot.

Ma belle-soeur wineuse marketeuse manageuse chief project passée par école de commerce m’agaceait aussi beaucoup en 2012 quand elle m'assimilait à un fan de François Hollande parce que j'ai glissé un bulletin dans l'urne c'est la vie c'est pas si grave? .

Le pire qui puisse vous arriver serait de discuter sur un forum des raisons qui vous amène à voter Mélenchon avec votre double.

Et il n'y a qu'un seul Faab ;-)
Dites vous bien que vous n'avez même pas besoin de lui faire confiance, ce qu'il annonce il le fera pour la simple raison que se renier serait non seulement dévastateur pour lui, mais surtout pour toute velléité électorale à gauche.
Nous sommes très nombreux pour qui c'est la dernière chance. Si Mélenchon nous trahit aussi, nous jetterons nos cartes électorales, définitivement. Et il le sait. "

Lui / Nous

C'est quand même amusant de voir qu'au final, pour vous, tout va dépendre d'une seule personne.
Va-t-il vous trahir ou pas ?
Le simple fait que vous puissiez poser cette hypothèse ("Si Mélenchon nous trahit aussi") devrait vous inquiéter...
On est pas loin ici du concept d'homme providentiel sur qui tout repose.
Sans lui, le déluge.

Vous avez un parapluie, au cas où ?
Misère…

Je n'ai pas parlé du programme de la France Insoumise en disant "le programme de Mélenchon".

Il ne vous a pas échappé que sous la cinquième république on refile tout notre pouvoir à un seul homme, et c'est le nom d'un seul homme qu'on met dans l'urne (je ne féminise pas par superstition!), et qu'on est bien obligés d'espérer que ce seul homme ne trahira pas ses promesses.

Votre blabla sur l'homme providentiel c'est de la rhétorique de bas étage, de la malveillance pure.

Quand je vois le niveau de vos autres interventions je ne suis pas étonné outre mesure.
Il ne vous a pas échappé que sous la cinquième république on refile tout notre pouvoir à un seul homme, et c'est le nom d'un seul homme qu'on met dans l'urne (je ne féminise pas par superstition!), et qu'on est bien obligés d'espérer que ce seul homme ne trahira pas ses promesses.

"L'avenir, c'est la trahison des promesses" (Pennac)
Mais le véritable problème est : comment parvenir à faire du neuf avec du vieux ?
Même ceux qui sont parvenus à faire une Révolution (une vraie, pas un changement de numéro de république) en 1917 ne l'ont pas résolu.

Votre blabla sur l'homme providentiel c'est de la rhétorique de bas étage, de la malveillance pure.

En quoi serait-ce de la malveillance ?
C'est une question que, au contraire, vous devriez considérer sérieusement et lui trouver une autre réponse que le déni.

Vous disiez : "Nous sommes très nombreux pour qui c'est la dernière chance. Si Mélenchon nous trahit aussi, nous jetterons nos cartes électorales, définitivement."

C'est vous qui le présentez comme votre dernier espoir, pas moi.

Sans Mélenchon, vous n'avez pas de plan B ?
"Révolution (une vraie, pas un changement de numéro de république)"

Moi je veux bien que ça ne soit pas de la malveillance, mais alors il ne vous reste qu'une solution : l'ignorance crasse.
Vous voulez nous dire par là que le projet de Mélenchon est une Révolution comparable à celle de 1917 ? Permettez-moi d'en douter.
Un mec qu'est même pas foutu de zigouiller le dernier monarque avec les boyaux du dernier curé, et ça prétend faire la révolution !

Les révolutions ne sont plus ce qu'elles étaient mon bon Monsieur !
j'ai écouté des heures et des heures de conférence youtubées ,hologrammes etc..

je ne l'ai jamais entendu dire "nous allons sortir du systeme capitaliste "

il critiques à peu près tout les effets du capitalisme, mais ne parle pas d'en sortir.

je me trompe?
Exact, il ne dit pas ça, parcequ'il ne se paie pas de mots, c'est pas le NPA qui lui n'ayant aucune intention de prendre le pouvoir peut annoncer ce qu'il veut.

Si tu sais faire, si tu as une méthode démocratique, càd qui met d'accord une majorité de la population pour l'adopter, c'est ballot que tu n'aies pas eu l'idée de la proposer !
ce n'est donc pas un révolutionnaire au sens changement de système.
ça ne l’empêche pas d'être LE candidat de gauche.
il compte lutter contre les effets du capitalisme ,c'est déjà super.

ça ne nous oblige pas non plus à s'engnaiser à faire de lui un "Ché", ou a s'offusquer du moindre bémol au carnet révolutionaire observé .
Le moindre bémol ça me va, et j'en ai quelques uns en bagage.

C'est sur le côté révolutionnaire que j'insiste, bien qu'il soit soumis à ce qu'il ressortira de l'assemblée constituante.

D'ailleurs j'ai une anecdote amusante, qui démontre bien qu'on ne change qu'en se regardant lucidement d'où on part :
Comme tu le sais probablement, la composition de l'assemblée constituante sera soumise à référendum, où chacun pourra choisir telle ou telle liste, ou bien fera le choix du tirage au sort.
Sur un fil de commentaires de je ne sais plus quelle vidéo youtube, je discute avec quelqu'un qui me dit "en bon chouardiste, si jamais Chouard crée une liste, je suis capable de choisir la liste de Chouard plutôt que le tirage au sort de mes représentants !"

Voilà, cette phrase pleine d'humour est la parfaite démonstration que pour faire la révolution il faut que NOUS en soyons capables.

Le projet de la France Insoumise est de mettre en place une 6ème république à partir d'une assemblée constituante, qui elle même sera constituée telle que le peuple l'aura décidé.

Et c'est tels que nous sommes, les uns les autres, que nous la ferons.
Ce qui est pour moi révolutionnaire c'est qu'un président de la république donne le pouvoir au peuple. Ce qui l'est peut-etre moins c'est ce qu'il en fera.

Et pour moi, un mouvement capable de proposer ça, et qui arrive à obtenir l'approbation de la majorité de l'électorat tel qu'il est actuellement, c'est inespéré !

J'aimerais tellement partager mon enthousiasme !
mais c'est tres réjouissant que mélenchon monte!
Bon ben fallait commencer par là ;-)

Plus sérieusement, le mot révolution charrie tout un tas de fantasmes et imageries d'épinal, et il faut s'en débarrasser, et garder en tête qu'une révolution se fait par le peuple et pour le peuple. Point.
Et pour l'heure, le peuple n'est guère porté sur la chose anticapitaliste telle que le NPA ou LO le conçoivent.

Tant que vous en resterez, les uns les autres, à révolution = fin du capital, vous continuerez à médire des projets des uns et des autres en attendant le grand soir qui, s'il advient un jour, risque fort d'être celui des fachos.

Par contre, une constituante qui instaure la fin de la propriété lucrative, par exemple, ça commence à être du domaine du possible. Bon, on va pas se mentir, c'est pas gagné, mais c'est pas exclu non plus. Ce sera au peuple de jouer, et en ça, j'insiste, c'est une révolution !
La fin de la propriété lucrative c'est la fin du capitalisme.
Ça veut dire déposséder tout ceux qui ont une propriété lucrative .

Quand à l'argument , à force d'attendre le grand soir ..., notes qu'il marche dans les deux sens .
À force de dilluer la puissance révolutionnaire dans des programmes capitalisto-compatible, on repousse de plus en plus l'espoir d'un renversement du capitalisme .
D'où mes perpétuelles hésitations entre le vote melenchon et la perspective plausible d'un vrai programme de gauche et le vote anti-capitaliste.
Haïssons la providence ! au cas où...
Faut pas lui dire trop fort, mais quand même je pense qu'un Mélenchon président à l'heure actuelle serait quand même assez providentiel ! ;-)
" Ce sont les circonstances qui mettent un homme providentiel au pouvoir, jamais les élections " ( G. Wolinski )
C'est quand même amusant de voir qu'au final, pour vous, tout va dépendre d'une seule personne.
Va-t-il vous trahir ou pas ?
Le simple fait que vous puissiez poser cette hypothèse ("Si Mélenchon nous trahit aussi") devrait vous inquiéter...
On est pas loin ici du concept d'homme providentiel sur qui tout repose.
Sans lui, le déluge.

C'est vrai ça comme c'est amusant.

Les gens qui serait déçu que le programme auquel ils adhèrent ne soit pas appliqué sont tels des petits chérubins innocents.

Des petits scarabées aveuglés par la figure du héros providentiel.

Heureusement qu'il existe encore des aigles majestueux qui, d'un battement d'aile s’élèveront au dessus de ces foules hypnotisées.
Et pour contribuer, je vous conseille de vous inscrire d'abord comme soutien, cocher vos compétences, ensuite rendez-vous dans le discord où tout s'organise, et où vous trouverez tous les liens et moyens d'action.
Si vous avez coché vos compétences, vous recevrez par mail les appels à l'action vous concernant.

Bienvenue camarade ! ;-)
thanks camarade Al1 ! :-)
et pour commencer, demain j'ai meeting de Jean-Luc ;-)
"Nul doute que Mélenchon perdra ce match, tout comme il avait perdu celui de Hénin-Beaumont, simplement par excès de confiance, et en raison d'un égo beaucoup trop surdimensioné."

On sent le propos d'un gars bien droit dans ses bottes et pas du tout ego-centré. Le 23, rassurez-moi, vous irez à la pêche... parce que côté analyse pas même politique, ça craint. Par contre, avec de pareils leurres, vous aurez table garnie dimanche soir.
Il y a deux choses qui, selon moi, expliquent le succès de la punchline de Poutou :
- son exactitude : en deux mots, "immunité ouvrière", tout est dit, et l'effet miroir avec Fillon-Le Pen en bonus
- son placement : avoir un bon mot est une chose, savoir le placer au bon moment est tout aussi important ! Et là, c'était très réussi :)
Comment? vous n'avez pas remarqué que parmi les gagnants, il y a aussi... Emmanuel Macron. Si, si, c'est un analyse très inspirée de cNews qui nous le dit : Macron est un "vainqueur sans éclat , certes mais vainqueur tout de même, tout simplement parce qu'il n'a pas perdu (...) il ne fallait pas qu'il se fasse remarquer et en cela il a gagné". À mon avis, c'est pas le matinaute qui a besoin de vacances.
Poutou était en forme et plutôt efficace, sa vulgarité lui donne une certaine fraîcheur.... la stature présidentielle il s'en cogne.

[quote=L'éternel "mais pourquoi ne nous aiment-ils pas ?" des dominants, quand un accident de la vie les place face aux dominés.]
Sinon


Ruquier et sa bande...... juste des bouffons qui nous abrutissent l'esprit avec leur mise en scène insupportable. La télé s'hanounise de jour en jour et n’épargne malheureusement pas le service public. pas sur qu'ils soient des dominants.... plutôt une espèce en voie de disparition avec l’arrivée des services de Streaming.
Et ce pour notre plus grand bonheur a tous.
Il y en aurait des choses a dire sur ce debat. Une profusion de petites phrases. Des coupures incessantes et plus ou moins intempestives selon le candidat (qui a compté le temps perdu par chaque candidat a cause de ces rappels incessants - "terminez, concluez, vous n'avez plus le temps, mais si, mais non, je suis en retard, mais non, mais si, etc")* . Des idées très à gauche, très souvent, par la plupart des candidats (sauf fillon et macron). Melenchon en position "centrale" ideologiquement (synthetique et équilibrée) par la présence des "petits candidats" qui finalement lui donnent raison. Lepen, macron et fillon assez minables somme toute. Des idées qui fusent dans tous les sens. Il y aurait un boulot immense des journalistes pour decortiquer tout ça.

Mais pas le temps, ni les moyens de faire des analyses poussées sur tout ça. Alors on s'arrete sur UNE petite phrase, certes jouissive, mais tellement reductrice par rapport a tout ce qui s'est dit, et les enjeux immenses de cette election.


*A ce propos, j'etais mort de rire quand une des journalistes a profite de la diction de Arthaud, pour lui signifier pendant qu'elle parlait mais entre chacun de ces mots, qu'il fallait qu'elle arrete. Du grand art!
Beau moment c'est vrai, mais qui, hélas, ne changera rien au fait que la grande majorité des ouvriers qui votent choisissent Le Pen.

Le discours "il faut abolir les frontières et régulariser les sans papiers" ne passe pas dans l'électorat populaire.
C'est pour ça que le NPA est à 2 % et le FN à 25%.
Les exploiteurs voudraient plus que notre argent, ils veulent des preuves d'amour. Et, tel le refoulé, de s'insurger face au mur du réel : ils ne nous aiment pas tous, ces salauds de pauvres !
"Il y a un irrespect dans sa posture de bout en bout et une forme d'indignité par rapport à la solennité d'un moment comme ce débat présidentiel", commente la respectueuse et digne Anna Cabana de BFMTV.
Plutôt embrasser une vache folle sur le mufle que donner un poutou à Marine ...
Cela empêchera-t-il Marine Le Pen d'être présente au 2d tour? Non. Alors, prenez vos responsabilités.
L'espèce d'accord de non-agression entre les 5 "principaux candidats" du premier débat (même si Mélenchon avait un peu remué les choses) faisait peine à voir. Si les journalistes ne font pas leur travail et que les candidats ne se lancent pas de saillies, qui d'autres que ces hommes et femmes "sortis du réel", comme le dit Médiapart, rappelleront d'où parlent ces politiques ?
Poutoux est de salubrité publique.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.