21
Commentaires

l'année du dragon

Derniers commentaires

"On voit par là l'influence de la Chine sur les Nippons"

T'as pas honte ?
Bien belle rubrique. Merci M'sieu Korkos.

Comme il faut toujours que je ramène ma fraise: et celui-là de dragon, on l'avait?

Siegfried a tué le dragon
En ce qui concerne le dragon oriental et son cousin occidental, quelqu'un a t'il une idée s'ils sont apparentés, l'un ayant donné naissance à l'autre à l'occasion d'échanges commerciaux ou autres, ou s'il s'agit de deux fantaisies qui ont pris corps indépendamment ?
Je n'ai pas grand chose sur les dragons (et ça me frustre, et c'est pas avec les habitudes bibliographiques d'@si que ça va s'arranger), mais a priori je les imagine d'origines assez distinctes, le dragon occidental ayant sa propre généalogie mâtinée de chrétienté, ses propres abstractions (représentation plus ou moins symbolique du mal absolu), ses propres débats théologico-naturalistes (des pattes ou pas de pattes ? plein d'ailes ou pas d'ailes ?), et ses propres rayonnages au self-service chimérique (crête de coq, dents de porc, plumes de paon, oreilles de mules, pattes d'ours, suivant les descriptions, quand il n'est pas plus simplement assimilé au Serpent biblique). Et il me semble qu'il est assez systématiquement nuisible.

Je ne pense pas qu'il doive plus aux dragons chinois qu'au serpent à plumes aztèque. Le lien est plus probablement une question d'attribution de mot familier pour des concepts assez proches.
Oh mon dieu ! Une ceinture noire de phrases alambiquées !!

(faites pas attention, je ne fais que passer...)
Quoi ? une chronique sur les dragons sans une photo de Bruce Lee ? Un scandale M Korkos, un scandale !!! :-)
Ouah ! les dragons...
Mon préféré, c'est le tout gentil d'Histoire sans fin.
Et je crois qu'il est l'animal suprême pour sa capacité à se métamorphoser, à ressembler à d'autres animaux, poissons, serpents, chiens...
Il regroupe tous les animaux, c'est en ça qu'il peut cristalliser toutes nos peurs et nos envies.
Cambon est pas mal non plus http://www.urtikan.net/wp-content/gallery/033-cambon/cambon-33-01.jpg
Je ne vois pas du tout la pertinence d'un tel article sur @si? En Une, qui plus est?
je recherche désespérément l'origine du mot Apalula : Apalala?

merci d'avance
C'est dur le chinois, tous ces noms difficiles. Heureusement qu'il y a des images à regarder (les pieds de Qianlong font deux yeux indifférents et sévères, intimidants, chapeautés de jaune, les yeux d'un dragon caché?)

Lapin, cochon, coq, etc., tous les autres signes sont des animaux, comme vous et moi, qui existent pour de vrai. Sauf le dragon.
Une année du dragon, est-ce une année pleine d'imaginaire monstrueux alors, une année virtuelle, une année avec du "pour de faux"?
Ça fout les chocottes.

Autre interprétation possible, il faut s'inscrire à l'aquagym cette année: draguons dans l'eau.
Donc au final, Georges, il n'a pas explosé le dragon dans un clash épique à la Nibelungen, il l'a juste maté, domestiqué, puis exhibé au village avant de l'euthanasier en échange de la conversion des autochtones ?

Je suis un peu... déçu, je saurais pas dire exactement pourquoi.
De l'avis de l'Empereur éternel, vous avez passé une nouvelle fois la porte du Dragon... Bravo! et merci pour le lien avec URTIKAN, qui est bien meilleur, à mon avis que ce pôv' vieux Charlie... Deligne et Chimulus sont remarquables (avec un trait, pour celui-ci, qui rappelle le grand Reiser... non ?) La "caricature", géniale création du XIXe siècle (si si... avant c'est du pesant, même à l'époque des enluminures et miniatures), a donc encore de l'avenir. Je mourrai rassuré.
Un serpent de mer arrive à bon port
il rencontre des journalistes
il leur explique quel est son sort
et pourquoi il se sent si triste
et d’où vient le fait qu’il existe

Au bout de peu de temps on se familiarise
on l’appelle par son petit nom
les femmes veulent lui faire des bises
un chasseur prépare du petit plomb

Quand il parle maintenant on ricane
plus question de lui à la télévision
on lui reproche d’obstruer la porte océane
ce qui amène de nombreuses protestations

Alors il retourne vers sa solitude marine
avant qu’on ne lui fasse un mauvais sort
s’il avait soufflé un peu de feu par les narines
peut-être aurait-il trouvé un plus accueillant port

Raymond Queneau
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.