151
Commentaires

Laïcité : NKM, et l'affaire du hachis Parmentier de Longjumeau

Purée, une nouvelle polémique ! Figurez-vous que Nathalie Kosciusko-Morizet est très en colère. Invitée de la Matinale, le 4 avril sur France Inter, NKM a expliqué que le fameux débat de l'UMP sur la laïcité permettrait de résoudre un épineux problème dans les cantines scolaires: en tant que maire de Longjumeau (Essonne), elle est confrontée à une difficulté majeure : "des enfants de six ans refusent de manger du hachis Parmentier sous-prétexte que le bœuf n'a pas été égorgé comme il faut" s'est-elle indignée.

Derniers commentaires

Tout est bon dans le cochon !
ils sont en France, ils s'adaptent !
Un bon cuisinier ne mange jamais de hachis parmentier : chez les autres parce qu'il ne sait pas ce qu'il y a dedans, chez lui non plus parce qu'il sait ce qu'il y a dedans !
A la cantine c'est très variable, soit il est bon et les enfants adorent, soit il est mauvais et personne n'en mange. Cela dépend beaucoup de l'établissement.
« Se non è vero, è ben trovato » (Et si ce n’est pas vrai, c’est trouvé/vu)

Un peu de sublime…

http://www.youtube.com/watch?v=-lTI2aH2kdM&feature=related
Lorsque le sage montre la lune, le sot regarde le doigt.
Qui est le sage ?
Qui est le sot ?
Je suis zinstit de préélem, et veggie, mère de veggie.
Dans les 70 on avait commencé à évacuer toute notion religieuse des école, cantines (poisson n'importe quand), nom des vacances scolaires modifié et blah.
Depuis les 80's et le 'relativisme culturel' pafff tout revient...quelle chance...et plus encore ces temps ci, merci le chanoine.

Maintenant que les religions entrent à l'école par la fenêtre du réfectoire, il faut bien trouver des solutions les moins calamiteuses possibles puisque tout fait drame dans ce domaine.
Mais c'est aux mairies de gérer ça, pas aux instits, qui n'ont rien à voir avec ce qu'il s'y passe.
Autrement dit: c'est un pbme politique, donc on n'a pas fini d'être emm... avec.

Nous sommes concerné-e-s (en un seul mot) dans les cas de TJ qui nous interdisent de faire manger le gâteau d'anniv à leur enfant lorsqu'il y en a un en classe, et les PAI pour ce même genre de cas (anniv, sorties pique nique...).

NB: pas vraiment lu les comms précédents.
Ce hachis parmentier, c'est du pain béni pour ASI ! voux êtes même cités dans l'édition spéciale de Canal plus !
Je connais personnellement une institutrice qui enseigne dans un établissement concerné par la question du Halal et des enfants musulmans. Elle m'a expliqué que le phénomène est assez marqué (dans son établissement) pour provoquer des discussions enflammées entre collègues.

Des parents d'élèves payent des repas que leurs enfants ne mangent pas car ils sont musulmans. de là, deux orientations déchaînes les passions :
- prendre en compte la population locale et proposer deux plats
- ou alors considérer que l'école est laïque et n'a pas à tenir compte de ces questions.

Je crois que le 2e point de vue domine dans cet établissement mais la question n'est jamais réglée...

[quote=L'article]On a l'exemple d'une petite fille qui arrivait à manger de la viande parce qu'elle était gourmande, mais on ne disait rien aux parents

Je ne suis pas musulman mais je n'aimerais pas qu'on me fasse ça ^^
Vous devriez un jour vous pencher un peu plus avant sur la syntaxe et le vocabulaire, et même sur le "ton" employé par les valets du Président lorsqu'ils s'expriment à propos des immigrés arabes ou noirs. En regardant le petit extrait de NKM sur Inter, comme j'étais au courant par le 9h15 de Daniel de son contenu, c'est sur la forme que j'ai tiqué, sur la syntaxe, sur cette phrase : "...Sous prétexte que le boeuf, il a pas été abattu comme il faut.."... elle ne dit pas "sous prétexte que le boeuf n'a pas été abattu comme il faut", non, "le boeuf, IL a pas été abattu comme il faut". Important le "IL"... c'est la voix de son maître, c'est l'émanation d'esprits encore tellement manifestement pétris de "Yabon Banania", de vieux relans colonialistes et paternalistes ! Hé oui, les arabes, c'est comme ça qu'ils parlent... et les ploucs qui écoutent la radio, c'est aussi comme ça qu'ils comprennent. On imagine les experts en com', lors des médias training :

"Faut leur parler leur propre langage les cocos ! Prenez exemple sur Nicolas... tiens, Nicolas, montre-leurs une bonne fois. Comment tu dirais par exemple... euh... je dis n'importe quoi...: "Si certains d'entre vous sont incommodés par l'idée même d'une augmentation des prélèvements obligatoires, la compétition internationale n'est selon toute vraisemblance pas présente à leur esprit". Monte-leur Nicolas.
- Pas de problème... "Si y'en a qu'ça les dérange d'augmenter les impôts, y zoublient qu'on est dans une compétition".
- Voilà ! Voilà ! Bravo Nicolas... vous avez entendu ? Hé ben voilà, ce langage là, les plou... le peuple le comprend parfaitement ! Et là, vous pouvez faire passer des messages... bon, des messages simples hein, bien sûr. Entendons-nous, on ne peut pas faire passer le moindre discours de fond par cette dialectique, mais ça ne pose pas de problème puisque, de toute façon, les beau... la population (décidément !) ne comprends pas au-delà de 200 mots de vocabulaire. Donc, au boulot ! Sortez vos cahiers et vos livres : "L'arabe pour les nuls" page 25, c'est parti ! Et dans une demie-heure, interro-éclair ! Lefèbvre ! QU'est-ce que vous cachez sous le pupitre là ?
- C'est "Zadig et Voltaire" M'sieur, mon livre préféré.
- Ca va pas non ? Vous amènerez ça au bureau du directeur à la fin du cours ! C'est pas au programme Lefèbvre ! On étudie Marc Lévi et Guillaume Musso ! Près du peuple Bon DIeu ! C'est pourtant clair ! Bon Kosciusko, traduisez-moi cette phrase "Prenant prétexte d'un abattage du bétail qui ne serait pas en conformité avec les usages..."
- Euh.... "SOus prétexte que le boeuf y s'rait pas abattu comme il faut" ?....
- Bravo Nathalie, c'est bien. Voyez ! Nathalie a parfaitement compris. Tu auras un bon point. Nicolas va te reprendre dans le prochain remaniement et après 2012, tu auras un beau ministère !

Ce phénomène a commencé lors de la fameuse réponse de Sarkozy à une jeune femme lors de l'émission de TF1 qui le plaçait face à plusieurs Français en 2007, pendant la campagne. Cette fameuse réponse qui disait en gros "On égorge pas le mouton dans la baignoire"... encore un pronom, vague, allusif, ce "on" qui traîne, qui ne désigner personne dans la population stigmatisée, mais fait bien son office d'implication de tous dans l'esprit du "bon Français"... ce "on" est sensé recouvrir sans le dire TOUS les musulmans dans l'esprit des autochtones... comme le "il" NKM... et entre ces deux pronoms, combien d'autres allusions qui ont flirté avec la ligne jaune (en la franchissant parfois... n'est-ce pas Hortefeux, n'est-ce pas Géant ?), et qui mériteraient un décryptage en plateau, lors d'un "Arrêt sur image/Ligne jaune/Dans le texte spécial"... une mise en évidence approfondie et décryptée de cette forme puante de dialectique politique, à la veille d'une campagne qui menace se sentir bien fort serait absolument salutaire !

Et s'il y en a qu'ça les dérange que les boeufs y sont pas abattus comme iy faut, y zont qu'à les zabattre zeux même ! A bonant tendeur...
Un faux problème, si les musulmans et les végétariens veulent des menus spécifiques ils devraient payer un supplément pour cela vu que ce n' est pas une obligation sanitaire (allergies ect.).
La tendance est depuis des années à l'inverse.
Dans des collèges/lycées de Gennevilliers (c'est l'exemple que j'ai), certains maghrébins de culture musulmane, en ayant marre de faire la queue (trop longue) pour le plat sans porc, changent de fil. Ca ne pose apparemment de problèmes à personne. Pas non plus aux pratiquants stricts.
Le problème, c'est surtout l'absence de terrain de certains élus et l'utilisation de phénomènes marginaux pour tenter d'expliquer des réformes ou lois généralistes qui ne s'appliquent finalement à quasi-personne.
La Corupto-Moricette , là, elle a fini par mentir.
Penser qu'un sujet " Tabou" devrait laisser des traces écrites, des rapports , c'est faire preuve de peu de connaissance de psychologie humaine

Considérer que des parents préfèrent garder leurs enfants à la maison pour échapper à un menu.. n'est pas une preuve de leur mécontentement , c'est du mépris

Pensez vous que nous devions manifester pour tout ce qui nous dérange ? même les votes blancs lors des élections ne sont pas pris en compte....

Il faudra peut-être un jour , dans notre pays tenter de comprendre ce que l'abstention veut dire quel que soit le domaine où elle s'exprime ....

Avez vous demandé un rapport écrit toutes les fois où vous avez exprimé votre désaprobation . Vous plaignez vous du menu , lorsque vous êtes invité...
Petite erreur d'asi à rectifier, concernant NKM : elle ne va pas "essayer de passer " au débat UMP. Elle est juste en train de passer, elle est déjà passée, bientôt on ne distinguera plus sa frêle silhouette. Que le temps est assassin, qui ne sait retenir longtemps les meilleurs d'entre nous. Au revoir, bonne route, Madame. Purée, je l'ai dit !
Ce matin, ASI cité sur France Inter ! par Cohen, avec un certain plaisir apparament.
UMPression

Ne fais jamais rien contre ta conscience, même si l’état te le demande, nous dit l’auteur de la relativité absolue… Albert Einstein.
Et que dit Moïse, Jésus ou Mahomet ?
La même chose.
La cause est entendue. Le vrai faux débat sur la laïcité n’a donc pas lieu d’être.
Parce que la liberté de conscience n’est rien que la conscience de notre liberté. Elle se situe en deçà de la science impudique et au-delà de la puissance publique.
De quoi va-t-on débattre alors ? Des moyens qu’on croit pouvoir mettre en jeu pour réaliser un islam de France.
Ou des moyens qu’on croit pouvoir mettre en jeu pour déréaliser l’islam en France… le réduire à sa plus faible expression…
Des objectifs, on ne peut plus subjectifs… des cibles faciles et des peurs infantiles…
C’est mon impression et je la partage.
Tenez… j’ai une bonne et une mauvaise nouvelle.
Par laquelle voulez-vous que je commence ?
Par la mauvaise !
La mauvaise : c’est qu’on m’a interdit de vous révéler la bonne
La bonne : c’est que je ne peux pas m’empêcher de transgresser l’interdit.
Mais je vais le faire à mots couverts en vous posant une ou deux questions
Est-ce qu’on peut chasser le diable ?
Oui, nous disent toutes les bonnes volontés
Et Dieu ? Est-ce qu’on peut chasser Dieu ?
Essayez… le 5 avril avec l’UMP !
http://www.lejournaldepersonne.com/2011/03/umpression/
Rectificatif OK (à 7h40). Mais non sourcé, je crois...
"quand il y a un Parmentier, ça va, c'est quand il y en a plusieurs que ça pose des problèmes...."
"Hier sur les ondes de France Inter, d’une bouchée fugitive, Nathalie Kosciusko-Morizet a tranché la question de l’opportunité du débat organisé ce matin par l’UMP : c’est la faute au hachis Parmentier ! "

avec la dernière de Guéant : "la hausse du nombre de musulmans pose problème", la seule question à se poser est : que cherche vraiment à faire de ce pays, la France, notre guide suprême chrétien fanatique parti en croisade contre tout ce qui n'est pas lui !
il l'a déjà mis par terre économiquement, son acharnement et son équipe de gros racistes intégristes catho, prouve que son dernier objectif à atteindre est de le mettre par terre spirituellement !!

je pensais qu'il n'y avait pas pire que le couple Besshortefeux, avec ses traîtrises et ses condamnations aux fesses ; pas pire que les deux illuminés catho intégristes Mignon et Guaino ; mais voilà que nous tombent dessus le chevalier Guéant avec dans son ombre un ancien de Minutes, journal d' extrême-droite : l'idéologue Buisson http://www.lemonde.fr/politique/article/2011/03/24/patrick-buisson-l-homme-qui-droitise-nicolas-sarkozy_1497787_823448.html

beurk quand je pense que la France avant 2007 était la patrie des Droits de l'Homme !
ah elle est belle l'équipe qui nous dirige, avec tous ses complices du gouvernement Fillon !!.....
Même si ça n'enlève rien à la démagogie puante de NKM, je ne trouve pas les réponses des enseignants particulièrement rassurantes.
moi, étant gosse, au déjeuner j'ai toujours pris un bon bol de lait, avec une tartine!
A midi. donc au dîner, là j'ai mangé du hachis parmentier ou même de la purée de pois cassés, et au soir, donc au souper, eh ben j'ai pris une soupe (des fois des nouilles au sucre, à la fin du mois, avec de la cassonade).
Non, vraiment, du hachis parmentier au déjeuner, je trouve pas ça bien! Eh pourquoi pas du cassoulet?
Bah tant que les bœufs en question ne sont pas égorgés dans des baignoires !

Blague à part : les interdits/obligations alimentaires d'origine religieuses sont d'une phénoménale connerie. Au temps jadis, ils procédaient d'un certain bon sens. Par exemple, l'obligation du poisson le vendredi permettait de faire varier les origines nutritionnelles. Et l'interdiction du porc était liée au fait que sa cuisson n'était pas toujours suffisante pour éliminer les parasites qu'il peut porter comme Mamie Zinzin portait son petit Banier bien rempli - de l'argent de la vieille (bon, ajoutons aussi que le cochon avait une réputation de queutard propre à révulser les bigots).

Connerie ? Non, outil de domination le plus subtil qui soit : un interdit sans autre raison que l'interdiction. L'oppression, si on préfère
De façon générale, si on veut que les enfants mangent sainement, faut pas les envoyer à la cantine. Dans l'idéal, mais alors vraiment dans l'idéal, la cantine ça devrait pas exister tellement c'est dégueulasse.
Après je peux comprendre les crispations alimentaires ; manger de telle ou telle façon et souhaiter voir ses enfants faire de même, c'est normal. Manger de telle ou telle façon, c'est une part importante de l'identité... Alors, pourquoi pas ne manger à la cantine que lorsqu'il y a poisson? Dans mon lycée, histoire de résoudre le problème, ya poisson tous les jours. Maintenant ça reste du poisson dégueulasse...
Tiens, justement, le poisson du vendredi? des générations d'enfants qui ne croyaient ni à dieu ni à diable ont bouffé du poisson tous les vendredi pour pas contrarier le curé. Et maintenant que les curés s'en foutent, on mange du poisson n'importe quand. C'est conforme à la laïcité, ça?
Très bonne remarque, c'est d'ailleurs toujours le cas dans certaines communes comme la mienne, poisson tous les vendredis.
"Et maintenant que les curés s'en foutent, on mange du poisson n'importe quand. C'est conforme à la laïcité, ça?"

Cela l'est plus maintenant en tout cas que cela ne l'était hier. Tant mieux, la direction est la bonne, ne revenons pas en arrière, au propre comme au figuré.

Il a fallu presque un siècle de lutte pour que les exigences des catholiques débarrassent le plancher des écoles publiques et ce n'est pas tout à fait fini, cela ne l'est jamais face aux religieux qui reviennent à la charge systématiquement.

Ce n'est pas la peine de recommencer avec d'autres cultes.

yG

Tiens, justement, le poisson du vendredi? des générations d'enfants qui ne croyaient ni à dieu ni à diable ont bouffé du poisson tous les vendredi pour pas contrarier le curé. Et maintenant que les curés s'en foutent, on mange du poisson n'importe quand. C'est conforme à la laïcité, ça?


le poisson le vendredi ça n'est valable que dans les écoles-collèges-lycée catholique, le poisson avec un sens cathollique je veux dire, parce que le poisson le vendredi (ou tout autre jour de la semaine) c'est aussi parce qu'à une époque il était bien considéré de manger du phosphore au moins une fois par semaine. Après le choix du vendredi n'a pas forcément de sens religieux, et si il en a eu un ce n'était que dans les écoles catholiques privées, jamais dans le publique.

et je sais de quoi je parle, j'ai fait les deux.

C'est comme Noël, je veux pas contredire yannick G (encore une fois) mais il raconte n'importe quoi, le repas de Noël est un repas de vacances (bonbons il le dit lui-même) qui n'a plus rien à voir avec le repas frugal que les croyants sont censés manger le soir du 24 (avant la messe de minuit et avant le jour de Noël, le 25 où c'est vraiment jour de fête).

D'aileurs Noël n'est qu'une récupération du culte celtique de la fête de la lumière, Jésus étant vraisemblablement nait comme chacun sait en Juillet ;) L'Eglise a récupéré les anciennes fêtes païennes et a plaqué ses fêtes chrétiennes sur ces dernières, en espérant (sans vraiment être dupe d'ailleurs) que les croyants nouvellement chrétiens mais qui ne l'étaient pas trop non plus, prieraient à la fois leurs dieux païens et le dieu chrétien par la même occase.

bref, rien à voir donc.

sur le débat du halal, je comprends les gens qui ont certaines réticences à accepter cette nouvelle culture, mais personnellement j'ai déjà mangé halal (souvent même), et je n'ai pas eu l'impression d'être asujeti à des envahisseurs, pas plus que lorsque je mange un bon couscous ou de bonnes cornes de gazelle bien de cheu nous ;) :)

Le principal soucis du halal par rapport au reste de la cuisine étrangère (qu'elle soit d'orient ou d'ailleurs), outre les salamalecs vers la mèque et l'égorgement vivant, c'est qu'il faut deux cuisines pour préparer les plats car la viande haram ne doit pas toucher ou être en contact quel qu'il soit avec la viande pure.
"C'est comme Noël, je veux pas contredire yannick G (encore une fois) mais il raconte n'importe quoi, le repas de Noël est un repas de vacances (bonbons il le dit lui-même) qui n'a plus rien à voir avec le repas"

Le Veilleur, ne vous fatiguez pas, le repas de Noël en cantine scolaire est bel et bien lié à la fête religieuse, sapin dans la cantine et père Noël pour tous, car, contrairement à ce que vous laissez entendre, les autres vacances ne sont pas accueillis par un repas particulier, en particulier les grandes qui généralement sont "fêtées" par un repas froid, histoire de gagner du temps dans la mise hors service de la cuisine.

yG
déjà le sapin et le père noël ne sont pas religieux, donc tu vois, tu dis déjà n'importe quoi :) Le repas du 24 décembre dans les familles croyantes et je le sais pour l'avoir subi pas mal de fois chez ma tante traditionnaliste est composé (dans le sud du moins mais dans le nord ça doit être guère moins frugal) de cardons et de potimarrons, bref on est loin du caviar, du foie gras, et des saumons fumés.

En revanche, après la messe de minuit là oui, on est le 25 décembre, donc c'est jour de fête avec des aliments bien plus riches et bien plus luxueux.

Par ailleurs, Noël, je sais pas trop si tu t'en rends compte n'est plus depuis longtemps la naissance du petit Jésus, ou la fête de la lumière païenne mais une fête à caractère essentiellement commerciale et qui est fêté maintenant même par certains juifs et certains musulmans, sans parler de beaucoup d'athée (dont vous j'imagine).

Bref, à partir du moment où il ya des bonbons dans le repas de Noël à la cantine, ça ne peut être lié au fait religieux, mais à un autre fait sociologique, le besoin de marquer la fin de l'année par une fête et l'envie de se regrouper autour d'un évènement en s'offrant des cadeaux (issu il est vrai d'une tradition religieuse ancestrale mais qui n'a guère de sens aujourd'hui. De la même manière que des mots changent de sens, ou se déforment (remède de bonne fame devenu remède de bonne femme par la dérivation populaire, les gens ne sachant pas toujour le latin), les fêtes religieuses prennent aussi un détournement de sens pour ne plus du tout ressembler à ce qu'elles étaient avant.

http://www.noel-vert.com/histoire-sapin-noel.php

http://fr.wikipedia.org/wiki/Sapin_de_No%C3%ABl

http://www.joyeux-noel.com/noelsapin.html

et le père noël descend aussi d'une tradition païenne puisqu'à l'origine, il était vert et un elfe de la forêt.

et pour info sur les chrétiens vis à vis du père noël : "Il y eu bien quelques mouvements de protestation de la part des Catholiques contre cette envahissante popularité, la nuit du 24 au 25 décembre étant à l'origine celle de l'enfant Jésus. Certaines manifestations allèrent même jusqu'à brûler l'effigie du Père Noël, mais tout rentra dans l'ordre au fil du temps."
« les cantines scolaires proposent traditionnellement, depuis toujours, aux menus du vendredi, le poisson. Cette tradition, en laquelle très peu voyaient un précepte religieux, est en réalité une coutume chrétienne qui était appliquée dans notre pays où cette religion avait une position dominante ...»
http://questions.assemblee-nationale.fr/q13/13-906QOSD.htm
pas que, et encore une fois le sens change selon si on parle d'une école religieuse ou non. Le poisson a une époque (qui a surement encore cours) il était bien vu d'en manger une fois par semaine, parce que le phosphore nani nana bon pour la mémoire, bon pour les os tout ça tout ça, donc on avait pris le vendredi parce qu'effectivement il ya une longue tradition chrétienne dans notre pays et qu'on le veuille ou non c'est le cas, et rien ne l'effacera (n'en déplaise aux athées, on refait pas l'histoire de son pays).

AVAIT une position dominante comme son nom l'indique, c'est bien que ça avait une influence manifeste et on se sépare pas d'une influence telle que celle-ci en claquant des doigts, mais par contre, on peut en changer l'acception, le sens, la portée, par exemple en changeant de jour pour le poisson (puisqu'il est toujours bon d'en manger une fois par semaine rapport au phosphore etc...) afin de changer la portée religieuse de la coutume ancestrale et d'en faire une application basée sur des principes laïcs et diététiques.

Bref, comme pour Yannick, "Etonner" ne veut plus dire frapper par la foudre mais simplement surpris par une action ou les propos d'une personne, les temps changent, l'acception du monde également.
Pour moi, "l'égorgement vivant" est le principal souci que j'ai envers le Halal. Mais il semble que la compassion envers les animaux de boucherie ne soit plus un sujet à la mode. Alors continuons d'enrichir le débat avec des plaisanteries sur le hachis parmentier.
Ah parce que vous croyez que la viande non halal, elle vient d'animaux qui ont eu la belle vie et qui n'ont jamais souffert ? Si la compassion envers les animaux vous préoccupe, il ne faut plus manger de viande d'élevage intensif. L'égorgement vivant ou pas, c'est vraiment secondaire...
C'est exactement ce que je fais. Je mange beaucoup moins de viandes et je me soucie de la manière dont les animaux sont élevés et tués. Je n'achète plus et ne consomme plus de viandes qui proviennent d'élevages intensifs ou lointains.

Je suis fatiguée de tous ces débateurs agressifs et donneurs de leçons. Arrêtons de prendre ceux qui ne partagent pas nos idées pour des abrutis.

Ah parce que vous croyez que la viande non halal, elle vient d'animaux qui ont eu la belle vie et qui n'ont jamais souffert ? Si la compassion envers les animaux vous préoccupe, il ne faut plus manger de viande d'élevage intensif. L'égorgement vivant ou pas, c'est vraiment secondaire...

ça dépend la viande mais oui c'est possible :) Je ne mange pas de viande d'élevage intensif, je ne mange que de la viande élevée en plein air sous la mère, c'est plus cher alors j'en mange moins, mais au moins je suis en phase avec mes pensées.
Ouaip, NKM ferais mieux de revoir ses menus pour ses pots de célébration à la Marie : ma mère (qui habite Longjumeau depuis plusieurs années) m'a dit que la dernière fois qu'elle y est allé il n'y avait que des légumes crus.

Pas un canapé, pas un petit four, rien, nada, que de la plante crue. Alors le hachis parmentier, NKM le fait sans doute elle même que avec des patates... (d'ailleurs elle fait subrepticement de la pub pour sa religion - Sainte végétarienne - dans son petit laïus à France Inter...)

Je suis donc "outré" (copyright MAM) qu'une végétarienne, qui donc refuserait de bouffer ce hachis parmentier si elle allait elle-même à cette cantine, puisse faire ainsi tout un foin en imaginant l'histoire de deux trois loupiots qui refuseraient de bouffer de la vache pas morte le regard dans la bonne direction.

Et ses enfants, elle leur en donne de la viande ? Ils mangeraient de la viande à la cantine, sachant que Maman NKM à la maison n'en fait sans doute jamais, voire peut-être dit que c'est maââaal de manger de l'animal ?

J'ai envie de hurler.
Il y a un néon qui clignote dans le gymnase, des fois. Et l'ampoule dans le couloir des wc de la piscine à changer...
Pasque si ça peut aider à faire avancer le débat sur le nucléaire..., faut pas hésiter à en parler à un ministre, qu'il puisse dire quoi dans ses interviews.
"En début d'année, en maternelle, c'est difficile, certains parents protestent. Ils menacent même de renvoyer au pays leur enfant s'il ne peut pas manger halal"

Je suis un odieux fasciste si je trouve que j'aimerais pas être à la place de l'enseignant / du personnel de l'école qui entends ça ? Et que même si il n'y a pas de hachis qui tienne, ça doit quand même faire bizarre ?
Défendre le débat sur la laïcité avec ce type de problèmes n'est pas sérieux.
Cependant; la directrice d'école maternelle que je suis ne peut pas laisser dire que les refus concernant la viande non Halal de la part des familles, ou de la viande tout court, dans les cantines scolaires n'est pas source de tensions. Il s'agit en effet d'une minorité de demandes moins d'une dizaine d'enfants sur plus de 1OO déjeunant à l'école . Mais la commune accepte sur simple demande de la famille de ne pas servir de viande à l'enfant au détriment de sa santé et de son bien être.
En effet, certains jours les enfants n'ont eu que du pain et un yaourt dans le ventre..
J'ajouterai que la question du régime alimentaire a provoqué à plusieurs reprises des incidents au sein de la cantine et de l'école: menaces de la part de parents suspicieux. Le personnel de service ne prend donc pas le risque de servir le plat même si l'enfant le souhaite.
Donc ce n'est malheureusement pas anodin. Je prends garde à n'évoquer cette difficulté qu'en bonne compagnie ! Les amalgames et les généralisations sont vite arrivés !

Ps: mon école se situe dans une commune voisine de Longjumeau, le maire est UMP.
"On a l'exemple d'une petite fille qui arrivait à manger de la viande parce qu'elle était gourmande, mais on ne disait rien aux parents".

Tout espoir n'est pas perdu...des petites filles désobéissant aux préceptes religieux des parents ça c'est encourageant!
Des enfants de 6 ans qui disent non, et qui font des gnangnans quand il faut manger ! Je n'en reviens pas, c'est la première fois que j'entends parler de ça !
Je rigole, évidemment !

Pauvre NKM ! Pauvres UMP ! Rien d'autre à parler que des enculages de mouches !
"le mystère reste entier, comme le hachis-parme" citation culte de pow wow.
"les jours de poisson, on a beaucoup plus d'enfants, les effectifs peuvent passer de 70 à 100 enfants à la cantine".Il y a quand même un problème si 30% des gamins ne mangent pas à la cantine, uniquement à cause d'un problème "religieux".
franchement, dans 99% des cantines, le hachis parmentier : c'est pas bon.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.