Laïcité : NKM, et l'affaire du hachis Parmentier de Longjumeau
enquête

Laïcité : NKM, et l'affaire du hachis Parmentier de Longjumeau

Des enfants le refuseraient à la cantine. @si les a cherchés en vain

Réservé à nos abonné.e.s
Purée, une nouvelle polémique ! Figurez-vous que Nathalie Kosciusko-Morizet est très en colère. Invitée de la Matinale, le 4 avril sur France Inter, NKM a expliqué que le fameux débat de l'UMP sur la laïcité permettrait de résoudre un épineux problème dans les cantines scolaires: en tant que maire de Longjumeau (Essonne), elle est confrontée à une difficulté majeure : "des enfants de six ans refusent de manger du hachis Parmentier sous-prétexte que le bœuf n'a pas été égorgé comme il faut" s'est-elle indignée.

Ne reculant devant aucun tabou et muni d'une bonne louche, @si a mis les pieds dans le plat en partant sur la piste des petits réfractaires au hachis longjumellois. En vain. L'affaire laisse perplexe plusieurs directrices d'école contactées par @si.


Le débat de l'UMP sur la laïcité n'a pas fini d'agiter le petit monde politique. Entre les ministres qui refusent de s'y rendre, ceux qui s'y rendront à reculons et ceux qui sont contents de s'y rendre, NKM a inventé une nouvelle catégorie comme l'expliquait Daniel Schneidermann ce matin : ceux qui "essaieront de passer". C'est ce qu'elle a déclaré ce matin sur France Inter.

Au vu de ses compétences d'&eacu...

Il vous reste 89% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.