136
Commentaires

Laïcité et crèches de Noël : "On a tordu le sens de la loi de 1905"

L'installation de crèches de Noël dans les locaux d'une mairie ou d'un conseil général est-elle une atteinte au principe de laïcité ? Où en est la laïcité en France, des voyages du pape aux cantines scolaires, du voile islamique à l'observance des jours fériés ? Pour faire le point sur ces débats, nos invités sont Stéphanie Hennette-Vauchez, professeure de droit à l'université Paris Ouest - Nanterre La Défense et co-auteure (avec Vincent Valentin) de L'Affaire Baby Loup ou la nouvelle laïcité, et Jean-Paul Scot, historien et auteur de L'Etat chez lui, l'Eglise chez elle. Comprendre la loi de 1905.

Derniers commentaires

Ce commentaire pour faire remonter l'émission dans les forums parce qu'en janvier 2016 ça cause beaucoup laïcité sur @si.
Joyeux Noël !

Ben quoi ?
Intéressante cette émission, mais si l'historien pouvait éviter de jouer constamment au prof avec la juriste… Elle est bien patiente avec lui. Quel bonheur, au bout d'une heure d'émission, lorsqu'il est pris la main dans le sac. Eh oui, mon cher, tout le monde peut se tromper.
Je viens de lire sur Twitter qu'un tribunal avait autorisé la crèche en mairie de Béziers.
Des magistrats de notre République se torchent avec la laïcité. Ménard et ses amis intégristes jubilent.
ah bon ? Et que pensez vous du chandelier d'hannouka ? Rien bien sur . Seuls les cathos et les musulmans seraient donc interdit mais pas les autres ? Quand on se soucie réellement de laicité c'est pour tout le monde .?.Ménard les crêches et le chandelier ?
Comment ça, j'en pense rien ? Pourquoi j'aurais pas d'avis sur Hanouka (avec un seul n et un H majuscule, si ça te dérange pas trop) ?
Je trouve que c'est une fête de partage et de transmission, joyeuse et chaleureuse, avec ces myriades de petites bougies allumées un peu partout sur ces magnifiques chandeliers.
Chaque année à cette époque, je range ma laïcité au fond de ma poche, bien cachée sous mon mouchoir, et je communie avec mes amis loubavitch.
J'ai toujours eu un faible pour leur folklore, leurs habits noirs, leurs chapeaux noirs, leurs barbes pittoresques, leurs papillotes rigolotes, leurs séduisantes femmes à perruque.
Plutôt que t'opposer bêtement à cette traditionnelle célébration, tu ferais mieux de te joindre à nous et de participer aux rituels. Tu t'en trouverais très certainement transformée.
Ulysse, il vous faut savoir qu'essentiellement Yèza n'existe pour nous que sous deux états, la colère et la colère. Quand elle est en colère Yèza informe les asinautes par des liens dont beaucoup ne sont pas inintéressants mais quand elle est en colère Yéza manque parfois de voir que sa colère rejoint celle d'asinautes qui n'ont pas toujours la même.
Oui , l'argumentaire est consternant: "Dans un jugement de cinq pages, la juge Marianne Hardy a justifié sa décision par défaut d’urgence, «en l’absence de circonstances particulières qui auraient pu résulter, notamment de troubles à l’ordre public». «Il ne résulte pas de l’instruction, ni des explications apportées à l’audience que la décision d’installer une crèche dans le hall serait de nature à porter» atteinte «aux principes de laïcité et de neutralité», écrit-elle." (Libé)

Attendons lundi le jugement de Melun sur le même pb.
Et si Monsieur Durand va exprimer sa désapprobation avec une certaine véhémence dans le hall de la Mairie de Béziers, qui sera accusé de troubler l'ordre public, Monsieur Ménard ou Monsieur Durand ?
Tien j'avais parlé de la laicité à géométrie variable et bien une fois encore, hélas, j'avais raison..Ménard a invité Maurice Abitbol afin de mettre à côté de la crêche du petit jésus le chandelier d'HaEntre extrêmistes on se tient la main !!!


Mais pourquoi cela n'a pas été repris par les médias ? En fin de compte il faut aller sur le journal régionale .: soyons logique ..pourquoi pas nous ??

arrêt-sur-image était il au courant ou pas ? Moi qui pensais que seuls les cathos,les musulmans devaient respecter la loi ..Comme j'ai été bête là ..Mais non a Paris de nombreux chandeliers seront allumés peut-être dehors ou alors dans les mairies ? Aucune enquête sur le sujet ??
A plusieurs reprise l'ex président a fait savoir qu'il est très pieux. Il a pondu un livre en 2004 avec l'aide d'un religieux dominicain et d'un agrégé de philo "La République,les religions,l'espérance" chez Pocket.Toutefois la presse a souligné que son comportement en présence du pontife laissait à désirer. Il ne l'a pas tutoyé mais il était plutôt désinvolte pour un chanoine de St Jean de Latran et coprince d'Andorre (avec l'évêque de Seu de Urgel).Ne manquant jamais de glorifier le prêtre,combien supérieur à l'instituteur.A travers diverses décisions notamment à l'égard de l'Islam il a cherché à sortir du cadre légal de 1905 pour tenter une formule concordataire en instituant des "interlocuteurs valables". Cette sorte de vassalisation des religieux qui était celle de Napoléon pour des raisons purement politiques "un curé m'économise 10 gendarmes"
Il revient et il n'a pas changé mais pour ce qui est des crèches il peut en mettre autant qu'il veut au siège de son parti. C'est une chose que la loi n'interdit pas.J'espère qu'il a pensé à célébrer en même temps les autres religions pour satisfaire sa clientèle.Bientôt il agira comme ce petit bonhomme qui court après Tintin dans "TINTIN EN AMERIQUE" pour le convertir à la nouvelle religion ..."les meilleurs dividendes IN THE WORLD"
Ce qu'il y a de bien avec le retour de Sarkozy, c'est qu'on va retrouver un vrai débat de fond. Ca nous changera de la démagogie et des récupérations diverses. On peut compter sur l'ancien ministre des cultes pour élever le débat sur la laïcité...
La loi de 1905 est précieuse pour l'athée que j'ai toujours été. En même temps il faut bien se dire que son application ne peut manquer de soulever de temps en temps des contradictions ou des ambiguités difficiles à trancher. Tant que ça reste dans une bonne mesure, on tolère des entorses, et au besoin on les met sur le compte de la culture. J'ai fini par m'y faire, et même par prendre plaisir à regarder les cérémonies vaticanes à la télé (je trouve ça exotique et il y a du savoir faire), à visiter les églises, ou à chanter des textes religieux à ma chorale. Mais c'est parce que je choisis, et que ce qui m'est imposé reste mesuré. Et pour garder cette mesure, c'est bien qu'à l'occasion, les historiens, les juristes et les citoyens débattent pour réinterroger cette loi. Donc merci à @si pour ce sujet.

Par contre, une des violations du principe de laïcité criante et outrageuse, mais curieusement si peu dénoncée, est la place publique énorme donnée à la religion ultra-dominante du sport, et plus particulièrement au foot. On y consacre d'importants crédits, on a un ministère des sports, les médias lui réservent une place de premier choix, etc, etc...
Et à mes yeux il s'agit bien d'une véritable religion même si elle ne déclare pas ouvertement son statut.
Elle a ses dieux, ses temples, ses grands messes et d'autres sortes de cultes, il y a aussi des hymnes, des légendes, des martyrs, des grands prêtres, des exégètes, des schismes, des rénégats, des hérésies, etc...
On peut même en tant que personne afficher son culte pour un footballeur ou un club.
Donc, le sport est bel et bien une religion, avec même parfois des gens qui pour elle se battent et se font tuer.
Et cette religion prend de la place, c'est le moins qu'on puisse dire.
Alors, à quand, la reconnaissance du sport comme religion, et à son égard, une application effective de la loi de 1905? Peut-être que ça redonnerait une plus juste mesure à tout çà.

(Et tant qu'on y est, je rajouterais bien dans le paquet la religion capitaliste néolibérale qu'on nous prêche à longueur d'antenne. Lui aussi prend de la place en se dissimulant comme prétendue science.)
Il me paraît inutile d'employer le terme "islamophobie" qui est ambigü.
La loi de décembre 1905 est une loi de concorde civile. Elle précise que la république ne reconnaît ni ne salarie AUCUN culte.Ceci vaut donc pour les divers cultes musulmans chiites ou sunnites quels que soient leurs rites ainsi que pour TOUTES les autres RELIGIONS passées,présentes ou à venir. Cette loi offre un cadre de LIBERTE aux religieux de toutes sortes et évite (ou atténue) leurs confrontations.
Lorsque la religion catholique s'est trouvée placée devant le "schisme" de l'évêque d'Econe (Lefebvre) l'affaire s'est dénouée simplement et sans effusion de sang parce que l'ETAT n'a rien eu à dire,n'a pas eu à se prononcer sur ceux qui étaient les BONS et qui les "méchants".Cette question étant du ressort de l'être suprême s'il existe. Les "intégristes" ont occupé quelques églises ou ils récitent les prières en latin. Ils ont pu le faire sans subir les foudres d'un ETAT qui,en d'autres temps ou sous d'autres cieux, aurait pu appliquer des lois liberticides...
Sous le régime du CONCORDAT par exemple les "religions reconnues" étaient organisées hiérarchiquement dans des SYNODES,des CONSISTOIRES,des FABRIQUES où les déviants étant réprouvés par les AUTORITES RELIGIEUSES se trouvaient de facto en opposition avec les lois CIVILES lesquelles pouvaient les punir. Dans ces conditions,qui existent encore dans d'autres pays que le nôtre,il ne suffirait pas qu'un "musulman" se déclare fièrement croyant mais il faudrait qu'il détaille sa foi par petits bouts et minuscules détails: à quelle heure les prières,quel jour pour débuter le Ramadan,comment doit-on s'habiller....Oppression et conflits garantis!
Tout ceci n'a rien à voir avec une autre question que j'entrevois et qui envenime le débat.Peut-être est-ce le sens qu'il faut accorder à l'expression " ARABO-musulman". Il existe dans notre pays un certain nombre de gens qui mettent une étiquette "arabe" sur certains
à leur corps défendant parfois (je pense aux kabyles,berbères et aux iraniens);Cette étiquette est parfois connotée positivement (vedettes du show biz,émirs du pétrole,princesses du Qatar,roi du Maroc...) et souvent négativement (gamins de la
rue,dealers,"jihadistes",etc...)
Sur cette dernière question,hélas,les lois (qui existent!) se révèlent peu performantes pour amener à une meilleures compréhension
La confusion est à son comble lorsqu'il se trouve des hommes politiques de premier plan pour parler de "personnes d'apparence musulmane". Il est clair qu'il voulait dire "un faciès arabe" car il me semble impossible de connaître une religion par une apparence.
je n' ai pas lu tous les commentaires mais il ne m' a pas semblé voir évoquer le GODF et ses suiveurs ( GLMF, DH, GLFF, GLMU ) dont le seul paradigme est la laïcité au sens le plus sectaire du terme, et qui imposent une lecture qui n' est en fait qu' une dénonciation souterraine de l' islam

qu' auraient fait ces bons apôtres quand le christianisme est venu effacer, souvent brutalement, le paganisme ou les religions locales ?
Je trouve ça dommage de parler de la laïcité sans aborder les questions d'islamophobie. C'est comme parler des catastrophes liées aux mouvement des plaques sans parler des tremblements de terre. Vous vous privez d'une importante grille d'analyse autour des redéfinitions de la laïcité aujourd'hui. Dommage que Jean Baubérot n'ait pas pu se déplacer.
[quote=Jean Baubérot]
Classiquement considérée comme un des principaux marqueurs de la gauche, la laïcité aurait-elle viré à droite, voire à l'extrême droite ? La question se pose depuis le « débat sur la laïcité » de l'UMP, les effets de manche de la droite populaire et les références répétées de Marine Le Pen à la séparation de la religion et de l'État. De nombreuses personnalités dénoncent cette dérive sans véritablement réussir à la réfuter. Protester contre la « stigmatisation » des musulmans - souvent le vrai motif de cette nouvelle posture « laïque » - est bien sûr nécessaire.
La laïcité falsifiée - Jean Baubérot
Rarement les mouches auront connu pareilles avanies sur un plateau de télévision... fût-il sur le net... Monnnn Dieu ! Et au bout de 1h20 de débat, je ne suis toujours pas sûr d'avoir tout à fait bien appréhendé quelles idées défendaient ces deux invités... La boue du Gange est plus claire... ha si... Dur.
Si les arguments de Jean-Paul Scot étaient pertinents tout au long de l'émission même si derrière l'historien transparaissait le militant laïque, ce qu'il a raconté à la fin était complètement faux à propos de l'Alsace :

- Un tiers des filles qui portaient le voile à l'école étaient en Alsace-Moselle. D'où tient-il ce chiffre ?
- Les petits Turcs brûlent des voitures au Neuhof, à Strasbourg dans la nuit de Noël parce qu'ils se sentent discriminés à cause des crucifix dans les classes. FAUX. Les voitures brûlent dans différenst quartiers de Strasbourg, LA NUIT DU NOUVEL AN.
- Quand les petits catholiques et protestants ont cours de religion, on envoie les musulmans jouer dans la cour. FAUX. Les musulmans (et les enfants d'athées comme les miens) ont un cours de morale dont le contenu est plus que flou, mais on ne les envoie pas jouer dans la cour.

Comment se décrédibiliser en 5 mn !
La question de l'obligation ou pas de neutralité religieuse des accompagnateurs lors des sorties scolaires dans les écoles de la République Française n'a pas été évoquée lors du débat. L'étude du Conseil d'Etat du 19 décembre 2013, sur laquelle s'appuie la dernière Ministre en date de l'éducation pour s'opposer à la circulaire Chatel sur la question de l'affichage religieux des accompagnateurs lors des sorties scolaires, n'apporte aucun cadre juridique. L'UFAL (union des familles laïques) considère par la plume de Charles Arambourou qu'en ce qui concerne les accompagnatuers "que ceux-ci soient « collaborateurs du service public », ou simples «usagers » (comme le considère l’étude), l’obligation de neutralité tient, non pas à leur statut (à la différence des enseignants), mais à l’activité même à laquelle ils contribuent.". Madame N Vallaud-Belkacem, s'adressant devant l'Observatoire de la laïcité le 21 octobre, a présenté pour sa part sa conception de la laïcité et les conclusions qu'elle en tire. Or sur ce point elle s'écarte des conclusions tirées par Vincent Peillon. Elle prend le risque de s'éloigner de la circulaire Chatel. Concrètement, les mères en foulards pourront accompagner les enfants en sortie scolaire. Mais les positions des uns et des autres ne resolvent en rien les difficultés que les enseigants rencontrent sur le terrain sur la question. Un éclairage juridique et historique à l'aide des invités présents lors de l'émission aurait été fort intéressant.
Une SDF immigrée accouchant dans le hall de la mairie de Béziers avec la bénédiction de son Maire ! Noël ! Noël ! C'est un miracle !
Heu vous êtes sûr pour le dé-fériage du dimanche dans l'Alberta ? parce que je n'ai rien trouvé là-dessus, et ça paraît gros comme une cabane au Canada, tapie au fond des bois...

Au contraire sur ce site gouvernemental de l'Etat d'Alberta (modifié le 5 décembre 2014) on nous dit que la fête du Canada est décalée si la date tombe un dimanche...
Pour mon édification personnelle quelqu'un pourrait-il m'expliquer ce qu'est l' ISLAMOPHOBIE?

Selon mon dictionnaire une PHOBIE est une aversion très vive,une peur instinctive et irraisonnée dont le sujet reconnaît généralement le caractère inadapté. L'Islam y est défini comme la RELIGION des musulmans.

Les grands pays musulmans sont la Chine,l'Inde,l'Indonésie,l'Iran (chiite),la Malaisie,le Pakistan,le Nigeria...Aucun de ces pays n'est un pays "arabe". Par ailleurs il y a des arabes chrétiens qui souffrent ces temps-ci et d'autres qui sont agnostiques ou athées et ils ont encore plus de mal. Je ne sais pas s'il existe des arabes bouddhistes (la destruction des Bouddhas de Bâmiyân les aura sûrement attristés).

Impossible donc de repérer des musulmans "au faciès". J'ai même lu qu'il y en a élevés au calva et au camembert!

Les croyances et coutumes (habillement,nourriture,dogmes)présentent quelques points communs mais sans généralité absolue sauf erreur de ma part.
D'accord avec Curzio, l'émission nous en "bouche un coin". Maintenant, l'histoire de la crèche et du père Noèl n'est pas anodine. Citoyen du monde, conscience universelle, d'accord à 100% pour voir l'avenir en face mais AUSSI français, bercé depuis (trop) longtemps avec une attitude bienveillante pour la crèche et le Père Noel. Et fier aussi de la religion Dominante en France (pour l'instant) pour ce qu'elle a permis aux femmes de devenir. Alors, laïcité, "à bas la calotte", vive Tarik Ramadan, mais touchez pas à la crêche ni au Père Noél s'il vous plait messieurs, mesdames les députés.
Merci Asi cette émission était passionnante. Il faut réinviter des historiens de ce niveau c'est super enrichissant de remettre en perspective l'actualité avec l'histoire.
Justine, Alain, Daniel, Bravo !!!!!!!!!!!!
Vous avez bien bossé votre sujet, les invités sont parfaits.
Franchement c'est excellent, j'en suis au deuxième visionnage tellement j'ai peur de louper un bout !
Merci
Quand on voit la sérénité du débat ici sur une question aussi épineuse que la laïcité (qui convoque les identités, les convictions, les cultures) et qu'on la compare à l'hystérie du débat sur un hastag Twitter dans le milieu du jeu vidéo sur ce même site, on se dit que certain(e)s ont encore du chemin à faire.
Jésus est retourné dans sa tombe .
Villiers en Vendée et Ménard à Béziers auront finalement réussi leur coup.
Faire naître une énième polémique stérile sur la laïcité ("laïcisme" comme la nomme le premier) ennemie de la bigoterie et entrave à la réaffirmation des "racines chrétiennes de la France".
Discerter sur "le sens de la loi de 1905" à propos des crèches de Noël est sans doute intéressant.

Mais il aura fallu attendre la dernière minute de l'émission pour entendre rappeler incidemment
que la loi de 1905 ne s'applique toujours pas à l'ensemble du territoire de la République Française,
puisqu'une région entière, l'Alsace-Moselle, est encore aujourd'hui placée sous un régime
concordataire remontant à Bonaparte.
heu mouais... enfin je veux dire heu... attendez je sens que ça va venir, juste un petit instant... ah oui ça y est :quelqu'un aurait il aperçu mon oreiler? parce que c'est sujet grave là! on parle d'un être humain qui va s'endormir sans oreiller et moi je trouve qu'en 2014 dormir sans, mais où va t on je vous le demande. Que nous réserve 2015 parti comme c'est? dormir sans édredon, vous imaginez ça? et pourtant c'est bien ce qui se dessine... reste une solution: c'est la révolu...rrrrr pshi rrrr pshi....
Emission intéressante, mais elle m'a laissé une impression un peu superficielle.
On a appris pas mal de choses d'un point de vue réglementaire, mais la question de l'hystérisation généralisée autour de l'islam a à peine été abordée, notamment la rumeur qui a couru ses derniers jours d'une interdiction du père noël dans certaines écoles à la demande des familles musulmanes (rumeur fausse, mais qui a enflammé la toile et ce n'est pas la première). Cet été, il a été question d'interdire de ramadan les employés des centres de loisirs. Une étudiante voilée a été exclue dans un amphi par un enseignant il y a quelques semaines.
Je ne suis pas particulièrement à l'aise face au voile, mais entendre dire qu'une puéricultrice voilée pourrait traumatiser un jeune enfant sans que personne ne bronche me gêne encore davantage. Que fait-on de ces femmes ? Doit-on leur interdire toute vie sociale pour ne pas "traumatiser les enfants" ? Quid de la question des mères voilées comme accompagnatrices de sortie scolaire ?

Sur l'affaire Baby-Loup, j'ai lu sur le site de la Libre pensée (donc pas vraiment un repaire de barbus) que l'employée en question portait le voile avant son congé maternité et que le règlement intérieur avait changé pendant son congé parental. Elle aurait donc demandé une rupture conventionnelle de son contrat de travail, ce qui lui a été refusé et a été remplacé par un licenciement pour faute... Si ceci est exact, on est vraiment dans un dévoiement de la laïcité.

Par ailleurs, c'est un point de détail, mais les vacances de noël ne sont jamais devenues les vacances d'hiver. Les vacances d'hiver sont en février.


Pour information : SAMEDI 13 DÉCEMBRE 2014

UNIVERSITÉ PARIS-8 SAINT-DENIS
amphi D001
Métro : Saint-Denis Université (Ligne 13)

JOURNÉE INTERNATIONALE CONTRE L’ISLAMOPHOBIE

Paris, Amsterdam, Londres, Bruxelles…

UNE BATAILLE POUR LES DROITS CIVIQUES !


Le racisme gangrène nos sociétés : contrôles au faciès, destructions de camps roms, agressions de femmes voilées, discriminations à l’embauche et au logement de personnes portant des noms à « consonance étrangère », circulaire Chatel contre les mamans voilées…

Les attaques contre des populations décrites comme « dangereuses » se multiplient. Elles s’inscrivent dans un climat idéologique et médiatique qui, au nom de la « guerre contre le terrorisme » ou d’une conception particulièrement cynique de la devise « liberté-égalité-fraternité», entretient la haine contre ceux – et celles – qui sont décrits comme « étrangers ».

Depuis une trentaine d’années, et singulièrement depuis 2001, l’islamophobie est devenue le canal privilégié d’expression – et même de régénération – d’un racisme d’État. Instrumentalisant de « nobles principes » (la laïcité, la République, l’égalité des sexes…), un redoutable système d’exclusion se construit jour après jour, en France comme dans les autres pays européens.

Alors que le Vieux Continent traverse une grave crise économique et sociale, il est particulièrement dangereux de désigner des boucs émissaires à la vindicte populaire (musulmans, Noirs, Roms…). La désaffection des victimes à l’égard des forces de gauche qui ne les défendent pas, comme la progression fulgurante de l’extrême droite à l’échelle continentale, ces dernières années, en témoignent.

Le racisme ne disparaîtra pas tout seul. Aujourd’hui comme hier, il faut se battre pour faire reculer cette forme particulièrement vicieuse de racisme qu’est l’islamophobie. Comme les Noirs américains dans les années 1950-1960, comme les travailleurs immigrés des années 1970-1980, il faut continuer la bataille pour les droits civiques et pour l’égalité.

Après le succès de la première « Journée internationale contre l’islamophobie » qui a rassemblé plusieurs centaines de personnes à Paris en décembre 2013, nous organisons une nouvelle journée de réflexion et d’action le samedi 13 décembre 2014, en associant plus de forces et d’organisations, et en travaillant en coordination avec les groupes qui, dans d’autres pays européens, se mobilisent contre l’islamophobie et organiseront au même moment des rassemblements similaires au Royaume-Uni, aux Pays-Bas et en Belgique…

Venez nombreux-ses !



PROGRAMME

9H30 – 12H30
TABLE RONDE - L’ISLAMOPHOBIE DANS TOUS SES ÉTATS

13H45 - 16H15
ATELIERS THÉMATIQUES - SIX ATELIERS AU CHOIX

16H 30 - 17 H
RELEVÉ DE CONCLUSION DES ATELIERS

17H - 19H
TABLE RONDE - VAINCRE LE RACISME ET (RE)CONQUÉRIR NOS DROITS

19H - 20H
PERFORMANCE ARTISTIQUE - « MUSULMAN » ROMAN



Organisations et associations participantes: Participation et spiritualité musulmanes (PSM), Collectif Féministes pour l’égalité (CFPE), Mamans Toutes Égales (MTE), Association pour la reconnaissance des droits et libertés aux femmes musulmanes (ARDLFM), Collectif des musulmans de France (CMF), Commission Islam et laïcité, Union juive française pour la paix (UJFP), Mouvement du christianisme social, Front uni des immigrations et des quartiers populaires (FUIQP), Parti des indigènes de la République (PIR), Collectif enseignant pour l’abrogation de la loi du 15 mars 2004 (CEAL), Collectif antifasciste Paris-Banlieue (CAPAB), Union des organisations islamiques de France (UOIF), Institut de recherche et d’études sur la Méditerranée et le Moyen-Orient (iReMMO), Cedetim/Ipam, ATTAC France, Front thématique antiracismes du Front de gauche, Nouveau Parti anticapitaliste (NPA), Ensemble, Sortir du colonialisme, Fondation Frantz Fanon, Collectif Stop le contrôle au faciès, Studio Praxis, Femmes plurielles, AFD International, International Jewish Antizionist Network (IJAN), Tayush (Belgique), Bruxelles Panthères.

Médias: Saphirnews, Oumma.com, BeurFm, Politis, Mediapart, Radio Orient, Basta !, Radio France-Maghreb…


Lieu: UNIVERSITÉ PARIS-8 SAINT-DENIS - Amphi D001
Métro : Saint-Denis Université (Ligne 13)


Contact : islamophobie13dec2014@gmail.com
#JICI2014
Twitter : @JICI2014
Facebook : Journée internationale contre l’islamophobie


PROGRAMME DÉTAILLÉ

9h30 - 12h30: TABLE RONDE

L’ISLAMOPHOBIE DANS TOUS SES ÉTATS

Jean Baubérot (directeur honoraire de l’EPHE), Ismahane Chouder (PSM, CFPE), Tariq Ramadan (professeur d’études islamiques contemporaines - Oxford), Houda Asal (sociologue), Ndella Paye (MTE), Denis Vienot (Commission nationale consultative des droits de l’Homme - CNCDH), Makhlouf Mameche (vice-président de l’UOIF)


13h45 - 16h15: ATELIERS THÉMATIQUES

Atelier 1: ACCOMPAGNER SES ENFANTS LORS DES SORTIES SCOLAIRES, UN DROIT POUR LA MÈRE ET POUR L’ENFANT

Introduction : Youssra (MTE Montreuil, membre de la FCPE Montreuil), Rabha Chatar (Toi, plus moi plus ma maman, Meru), Majda Mohammed (infirmière en pédopsychiatrie, Centre médico-psychologique infanto-juvénile d’Ivry), Claire Brisset (ancienne défenseure des droits des enfants), Houda Asal (sociologue)

Avec la participation de : Anissa Fathi (MTE Montreuil), Ilham Aktib (Ma maman, mon école et moi, Argenteuil), Khadija Souiri (Sorties scolaires avec nous, Blanc-Mesnil), Jocelyne Rajnchapel-Messaï (MTE, UJFP), Hélène Moreau (MTE, parente d’élève, Montreuil), Monique Lellouche (MTE, MRAP Paris 19e-20e), Capucine Larzillière(MTE, membre d’Ensemble – Front de gauche), Ndella Paye (MTE), Katioucha Desjardins (MTE), Suzanne D’Hermiès (MTE, enseignante, Montreuil)


Atelier 2: DÉNI D’ÉGALITÉ ET REFUS DES DROITS : QUELLES RÉPONSES FÉMINISTES À L’ISLAMOPHOBIE ?

Introduction : Ismahane Chouder (CFPE, PSM), Véronique Nahoum-Grappe (EHESS – Centre Edgar Morin), Hajer Missaoui (collectif TETE Bruxelles), Malika Hamidi (European Muslim Network)
Avec la participation de : Christine Delphy (sociologue), Zakia Meziani (ARDLFM Tourcoing), Sarah Benichou(Collectif 8 mars pour toutes), Hanane Karimi (MEM), Myriam Rouault (FUIQP), Femmes plurielles

Atelier 3: UNE ÉCOLE POUR TOU.TE.S, MAINTENANT ! LA LÉGITIMITÉ DE LA LOI DE MARS 2004 ET SON ABROGATION

Introduction : Fabrice Dhume (chercheur), François Durpaire (chercheur), Béatrice Mabillon (chercheure), Nacira Guénif (sociologue), Sirine (lycéenne), Sophie Zafari (syndicaliste enseignante FSU), Grégory Bekhtari (CEAL), Anaïs Flores (CEAL, syndicaliste enseignante Sud éducation)
Avec la participation de : Ali Fenjiro (AFD), Louiza Belhamici (CFPE), Caroline Izambert (CEAL), Florine Leplâtre(CEAL)

Atelier 4: DÉNI DES DROITS POLITIQUES : COMMENT LES MUSULMANS PEUVENT- ILS EXISTER COMME SUJETS POLITIQUES ?

Introduction : Said Bouamama (FUIQP), Aya Ramadan (PIR), Sihame Assbague (Studio Praxis), Alain Pojolat(NPA), Michèle Sibony (UJFP)
Avec la participation de : Clémentine Autain (Ensemble), Youssef Boussoumah (PIR), Mahmoud Bourassi (CMF), Hosni Maati (avocat), Henri Goldman (Tayush), Zouhair Lahna (médecin), Gus Massiah (Attac), Hatim Achikhan(AFD), Alain Gresh (journaliste), Fathi Mahmoudi (PSM), Mohamed S (manifestant Gaza, condamné à 3 mois de prison), Nouh Chebbaï (PYMALI, 10 mois avec sursis), Kamel Meziti (enseignant), , Gilles Manceron (historien).


Atelier 5: ISLAMOPHOBIE : DE L’EXTRÊME GAUCHE À L’EXTRÊME DROITE

Introduction : Laurent Levy (Ensemble), Anne Tristan (journaliste), Marwan Mohammed (sociologue), Solène (CAPAB)
Avec la participation de : Nathalie Levallois (PG), René Monzat (spécialiste de l’extrême droite), Catherine Samary (NPA, Ensemble), Anastassia Politi (Syriza-Grèce), Sonia Fayman (IJAN), Marie-Christine Vergiat (députée européenne Front de gauche), Jamel Khermimoun (PSM)


Atelier 6: DROIT AU TRAVAIL ET DROITS AU TRAVAIL

Introduction : Fayçal Megherbi (MRAP), Nadine Plateau (Tayush), Verveine Angeli (Union syndicale Solidaires), syndicalistes SUD plateforme de Roissy, Syndicalistes SUD Téléperformance
Avec la participation de : Mohammed Ben Yakhlef (responsable CGT transport), Seyf Cherraben (président du conseil associatif de la ville de la Courneuve), Ayoub Belemlih (AFD), Djamila Bekioui (assistante maternelle), Sabah Mat (TETEToutes Égales au Travail et à l’École)

16h30 - 17h: RELEVÉ DE CONCLUSION DES ATELIERS

17h - 19h: TABLE RONDE

VAINCRE LE RACISME ET (RE)CONQUÉRIR NOS DROITS

Edwy Plenel (journaliste Mediapart), Denis Sieffert (journaliste Politis), Marie Christine Vergiat (députée européenne Front de gauche), Alima Boumediene-Thiery (Ensemble), Pierre Dharéville (Parti communiste français), Pierre Baton (Nouveau Parti anticapitaliste), Houria Bouteldja (Parti des indigènes de la République)


19h - 20h: PERFORMANCE ARTISTIQUE

« MUSULMAN » ROMAN

La comédienne Layla Metssitane lit « Musulman » roman de Zahia Rahmani. Montage et mise en forme : Noëlle Cazenave.



PARTENAIRES EUROPÉENS


LE PROGRAMME DE LONDRES

Présentation: http://ur1.ca/iutl9
Facebook: https://www.facebook.com/events/1527773347468327/
Contact : nadia@ihrc.org

LE PROGRAMME DE BRUXELLES
Présentation : http://ur1.ca/ivg65
Contact : Info@pianfoabriek.be
Journée internationale contre l’islamophobie #Bruxelles

LE PROGRAMME D’AMSTERDAM
Présentation : http://ur1.ca/iutpk
Contact : dew.baboeram@amcon.nl
DS a tout compris : "Ces nouveaux actionnaires de presse [ceux de Libé et du Monde] diffèrent des oligarques plus traditionnels (Boussac, Dassault, Bouygues, Arnault, Pinault), qui se lançaient dans la presse pour la neutraliser, ou disposer d'un instrument de pression sur leurs concurrents ou sur l'Etat."
Bien sûr : quand le propriétaire (Bergé) traite un chroniqueur d'un de ses journaux (Le Monde) de connard, ça n'est pas une pression. Ni quand il tance la rédaction d'un de ses journaux (La Vie) qui a le tort de ne pas être inconditionnelle du mariage homo.
Il y a les honteuses pressions des ationnaires de droite et les gentilles pressions des philanthropes "de gauche".
Je sais quoi mettre dans la tranche du dimanche matin consacré à la libre pensée, l'athéisme, etc.! Des épisodes de Lazarus!
J'ai connu un petit collège à Belleville, dans les années 1970, où le jour de yom kippour la moitié des élèves s'absentaient.

Le jour de l'aïd el kebir, c'était l'autre moitié.

Et ça ne posait aucun problème.

La société française a bien changé...

Est-ce parce qu'entre-temps les chaînes de TV ont été, pour la plupart d'entre elles, privatisées ?

Et comme le demandait d'un air faussement naïf, D.S., est-ce qu'elle n'en font pas un peu trop ?

Et j'ajouterais : si oui, ce qui me paraît évident, pour quelles raisons ?

(Sans préjudice d'autres facteurs causals)
la déclaration des droits de l'Homme de 1789 parle d'un "être suprême", la France en en faisant le préambule de sa constitution n'est ispo facto pas laïque.

Pourquoi ne pas la remplacer par celle de l'ONU de 1948 qui définie exactement la laïcité dans son article 18

"Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu'en privé, par l'enseignement, les pratiques, le culte et l'accomplissement des rites."
Émission un peu étrange, "un sujet qui ne m'attirait pas forcément" en conclusion, dans laquelle il apparaît que les extrémistes des deux bords sont animés par une passion commune: la phobie de l'Islam. Ils trouveront certainement un terrain d'entente. À nos dépens ?

Et un sentiment de décalage par rapport au choix de l'angle d'attaque: juridique. Alors que chacun peut constater, en particulier lors des Fêtes de Noël, la victoire totale et sans appel des marchands du Temple. Trop long à développer.
Émission de très haut niveau, merci.

En recherchant plus d'informations sur les dévoiements de la loi de 1905, un article assez technique qui m'a paru intéressant documentant la cinquantaine de modifications qu'elle a subie depuis sa promulgation: La laïcité, un principe aux multiples dérogations.
Je n'ai pas très bien compris si la crèche était un phénomène cultuel ou culturel.
En tout cas, pour tous les autres sujets, les intervenants étaient limpides.

Et cette histoire de concordat qui provoque des soucis, c'est super-intéressant, et c'est vrai qu'il faudrait savoir s'il est possible de faire quelque chose....
Superbe émission!

Merci
Je ne comprends pas pourquoi la priorité de la lutte pour la laïcité en France n'est pas de mettre fin au régime concordataire en Alsace. C'est quand même un scandale qu'en 2014 une partie du territoire de la république n'applique toujours pas la séparation de l'eglise et de l'état. Et que nos impots et taxes diverses servent à payer prêtres et pasteurs. Que faites vous Caroline Fourest, Elisabeth Badinter et autres championnes de la laïcité ?
A part ça, débat très interessant. Il est urgent en effet de revenir aux fondamentaux de la laïcité : neutralité de l'état et liberté de culte. Cette histoire de signes religieux empoisonne le débat public depuis des décennies, et ne fonctionne que comme machine anti-islam. Le comportement du FN est emblématique de cette absurdité mais on le retrouve ailleurs dans l'échiquier politique :on est laïque contre l'islam, et hyper-tolérant voire plus avec le catholicisme.

Par exemple, comment se fait-il que nos députés européens en dehors de Mélenchon (et ceux de la GUE ?) aient pu écouter religieusement le chef de l'Eglise catholique ? Et plus grave, que les femmes députés aient pu supporter de l'entendre expliquer que l'avortement est un meurtre, sans sortir de la salle ? Peut-être même l'ont-elles applaudi à la fin de son intervention ? Elles ont une drôle de conception de la laïcité et de la défense des droits des femmes. Nos héroïnes médiatiques de la laïcité et du féminisme sont-elles montées au créneau pour protester?
Deux solutions :

Soit, depuis 109 ans, certaines mairies font des crèches de Noël publiques, et dans ce cas, pourquoi ça fait débat cette année ? Pourquoi ces interdictions soudaines ?

Soit, depuis 109 ans, aucune mairie ne le faisait, et dans ce cas, pourquoi certaines le font soudainement, sachant que ça serait jugé illégale ?

Bref, qui a décidé de foutre la merde avec un sujet totalement secondaire, afin de faire naître un débat stupide ?
Daniel, on vous a reconnu sur la banière !
Puisque manifestement vous n'avez pas les moyens d'acheter une fausse barbe, vous auriez pu placer le bonnet différemment et le tour était joué.
Autour de 1 heure 13 d'émission, Jean-Paul Scot dit que l'Education nationale n'utilise pas des termes religieux pour désigner les vacances scolaires. Or, les vacances de fin d'année sont pourtant bien appelées "vacances de Noël" tandis que les vacances d'octobre-novembre sont quant à elles appelées "vacances de la Toussaint", comme on peut le voir ici :
http://www.education.gouv.fr/pid25058/le-calendrier-scolaire.html
Etrange ilot de calme que cette émission. Merci.
Dommage que Tariq Ramadan n'ait été pas été disponible. Il a préféré répondre à l'invitation de Jean-Jacques Bourdin, ce matin sur BFM-TV.
Il aurait pu nous régaler de son discours anti-laïque, celui qu'il a réservé (brièvement) aux téléspectateurs de la chaine d'info en continu. Morceau choisi :
La laïcité est en train de devenir une religion en opposition à toutes les religions. C'est stupide, ça. La France, elle a une culture, et puis il y a Noël qui vient. Faut qu'on comprenne qu'on va le célébrer, et puis que les crèches ça fait partie de cela, que ça ne devrait offusquer personne. Il faut arrêter. Il faut qu'une république laïque de la diversité du visible, et pas une république laïque de la neutralité dans l'invisible. On va pas pouvoir vivre comme ça. C'est pas possible...

Hey Bob, voilà que ce grand intellectuel musulman, prônant la fraternité et la tolérance, t'apporte son soutien !
Vous vous êtes trouvé un ennemi commun : le laïque liberticide.
Ça doit te donner chaud au cœur, non ?
J'adore la façon dont Justine Brabant bichonne de son sourire son papy Scot.
et dont Daniel Schneidermann lève parfois les yeux au ciel (oui au ciel!)
en Morbihan : Plus d'une commune sur cinq sur les 261 que compte le département n'ont pas d’École publique, des collèges comme celui de Questembert sont saturés, le nombre de lycées publics reste notoirement insuffisant au regard des évolutions démographiques !
En Alsace : les prètres etc sont payés par la République....
9 milliards pour l'ECOLE PRIVEE !!
et on discutaille sur une crèche...beurk
voir :
http://lp56.fr/infos/index.php
Très clair, ce Monsieur Jean-Paul Scot et super documenté. Du coup, Daniel Schneidermann peine à l'interrompre et Stéphanie Hennette-Vauchez paraît bien silencieuse (je n'en suis qu'à la moitié de l'émission).
Il y a eu, au siècle dernier, un Front de Libération des Nains de Jardin. Pourquoi ne pas reprendre cette tradition avec les crèches ? N'oublions pas que le blasphème a l'immense avantage de satisfaire tout le monde: les mécréants qui y trouvent un salutaire défoulement, et les cathos qui par contraste se valorisent, en activant leurs pulsions masochistes, doloristes et persécutoires. Inscrivons le blasphème, la profanation et le sacrilège dans la loi de 1905 !
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.