116
Commentaires

L'affaire du SMS : les faits puent, mais ce sont les faits

Derniers commentaires

Cécilia va être intérrogée par la police, d'après les infos d'aujourd'hui. La suite ?
Madeleine
Dans cette affaire, il faut se reporter à l'original. J'ai pu me le procurer. Ne me demandez pas comment, je protège mes sources, comme Airy (Ayri? Aryi?).
Voici donc le texte original du sms : "6turv1ja0tou".
Manifestement les transcripteurs se sont basés sur le dictionnaire sms-français de 1998 qui traduit "0" par "nul". 0r c'est peut-être un "o" que sark0 a v0ulu écrire?
0n fait s0uvent la c0nfusi0n entre le 0 et le o, et vice-versa.
Bon, 0n n'est pas plus avancé mais je serais av0cat de Ariy, je plaiderais la c0nfusion qwerty / azerty, p0ur gagner du temps et imaginer une autre traducti0n.
Déchiffrer un sms est parf0is ardu; s0uvenez-v0us du fameux sms "6jtatrapjtencul", que l'0n n'a pu traduire c0rrectement que récemment, après la sortie du dictionnaire sms-grec !
Je suis désolée, c'est TF1, mais l'info est intéressante.
Cécilia va être entendue par la police dans l'affaire du SMS :

http://aliceadsl.lci.fr/infos/france/politique/0,,3720828-VU5WX0lEIDUzNg==,00-affaire-sms-cecilia-sarkozy-etre-entendue-.html
Exclusivité : Airy Routier, interviewé par @si, révèle la réponse SMS de Cécilia à Nicolas

"Tu sais où tu peux te la carrer, ta repentance ? N'annule rien, paye-toi un vol sur RyanAir, et va jouer de la mandoline avec ta pouf à Grandange"

Pourquoi ne lui a-t-elle pas dit plus tôt ? On aurait peut-être gagné 5 ans.
Sarkozy a voulu la rupture avec les usages du passé, il l'a eue. Lui qui veut être un président américain et qui prend Bush comme modèle, le voilà passé au crible comme Clinton avec son cigare... J'ai bien peur qu'il en soit ainsi désormais entre le président et la presse, sans tabou, sans limite...

http://www.pierrefrance.com/onestmal/2008/sos-sms/
.
.....................................VOTRE ATTENTION SVP.............................................................


Il y a un article sur Le Monde qui traite de ce sujet, je pense qu'il est très pertinent.
Il s'appelle l'effet boomerang et vous pouvez le trouver à cette adresse :
http://www.lemonde.fr/opinions/article/2008/02/11/l-effet-boomerang_1009859_3232.html
Je n'ai pas tout lu sur cette affaire, mais quelqu'un a-t-il évoqué que la fuite puisse provenir de la destinatrice elle-même? Et que le parachute en torche de Martinon (protégé de Cécilia) est la première conséquence de cette fuite?
Que ferait tout jounaliste dans ces conditions ? Informer.
Depuis l 'élection de N Sarkozy la politique est devenu une star academy,ou les ministres et même le président s'affichent dans des émissions de variétés,dans des revues glamours
ce ne sont pas les faits qui puent mais la politique de Sarkozy,et je trouve ce SMS très approprié à son image réelle
Je trouve que votre métaphore avec le fromage qui puent est très pertinente car nous Français avons la réputation d'être de grands amateurs desdits fromages. Un coup d'oeil à la santé de la presse people, et aux fantastiques scores de ventes lorsqu'il est question de la vie privée de Sarko, et on est quand même franchement tenté de confirmer le cliché. La métaphore olfactive donne finalement l'impression que nous lecteurs francophones, sommes tous comme des charognards, attirés par l'information odorante.
Par ailleurs, la chronique de Schneidermann, comme celle de Levy donne l'impression que les journalistes ne savent pas trop sur quel pied danser avec ce genre de faits, avec un numéro entre le "c'est bien fait pour lui" (qui je pense recueillerait la majorité des voix sur un sondage d'opinion), et un plaidoyer un peu maigre sur la protection de la vie privée.
Bref, du pas bien utile, et du pas bien éclairant, je pense que vous n'éclairez pas beaucoup la lanterne de vos lecteurs avec ce genre de chronique, un brin trop subjective, et ne donnant aucune clef supplémentaire au quidam pour mieux analyser ce fait, notamment quand à la procédure juridique, que tous les médias décrivent comme sans précédent depuis longtemps.
Un journaliste, même internaute, ne doit pas devenir une sorte de maître à penser. Sinon, il ne serait pas étonnant que ce site ne soit considéré de nouveau comme un vulgaire blog. À moins qu'il n'était ici question de lancer un débat, mais il me semble qu'un nouveau débat autour de la vie privée du président aurait le goût d'un chewing gum mâché depuis l'ouverture du site provisoire au moins.
À moins qu'il ne s'agissait de taper de nouveau sur vos incorrigibles confrères du Nouvel Obs (mais qu'est-ce qu'ils vous ont donc fait pour que vous les traitiez avec un tel jargon ?).
Dernier détail puisqu'on est dans la gueguerre du papier, je note dans l'observatoire de Gilles Klein que Libé a reprit l'information (dans sa page politique par ailleurs) et que l'article est daté du 6 février, soit avant l'extrait que nous a rapporté Gilles Klein du site du nouvelObs. Mais peut-on mettre en cause la rédaction de Libé ? Surtout lorsque le grand Gourou d'@si en fait partie...
J'arrive après la guerre et je refais mon retard sur asi et après avoir lu les points de vue de daniel et d'élisaberth, il me semble que daniel oublie une chose : ce ne sont pas les faits qui importent mais les informations.
Cette fois, c'est en se faisant passer pour le portable de Sarkozy que le célèbre imitateur a réussi à piéger Cécilia en lui fourguant un faux SMS !
La preuve : son site le présente comme "Actuellement en période d’écriture, Gérald Dahan prépare un nouveau spectacle pour le printemps 2008 au Théâtre Dejazet : SARKOLAND ". (ca ne s'invente pas)
c´est que ce qui rend l´affaire intéressante, c´est le côté " qqchose que l´on ne sait pas". Est- il vraiment chtarbé? Y a-t-il eu des messages d´alerte lancés que nous n´avons pas entendu ( si les gens savaient qui il est , il ne voterait pas pour lui, dixit de villepin ainsi qu´un député ump qui veu rester anonyme)
ce qui est inquiétant c´est que les derniers évènements leur donnent raison. Le guilvinec et son bafouillage, le voyage de noce à gandrange, "c´est beau l´Italie", le sms, la plainte au pénal, etc, etc, etc....ça fait beaucoup .
Je suis votre raisonnement et suis globalement d'accord avec vous.

Néanmoins, il me semble aussi que la question de la voie pénale choisie par NS pour attaquer le nouvel obs mérite d'être creusée. En effet, le chef de l'état fait fi de la loi sur la liberté de la presse pour s'engager dans une voie qui est censée faire beaucoup plus mal. Cela me rappelle un reportage de la télévision belge que vous aviez relayé ici et qui concernait le placement en garde à vue d'étudiants qui avaient commis "l'infâme méfait" d'afficher une caricature de NS... (d'ailleurs y a t il eu une suite judiciaire ?).

Il me semble qu'il y a là une dérive pour le moins dangereuse qu'il ne faut pas négliger.
C'est sans doute pour cela que globalement les journalistes s'insurgent contre la méthode sarkozy. Pas forcément sur le fond, mais sur la manière... Ceci dit, ils ont commencé par jouer le jeu du pouvoir , il ne faut pas l'oublier, et peut être ont ils finalement beaucoup plus à perdre qu'à gagner... (je ne fais ici bien sûr pas une généralité, et je suis consciente que la direction donnée par les patrons de presse ou de chaîne n'est pas à négliger, mais c'est un autre débat...).
Roquefort et Camembert ne puent pas, ils sentent, du moins les vrais. La métaphore est osée, qui utilise une part glorieuse et irremplaçable de notre patrimoine pour qualifier d'obscures manoeuvres de cabinet noir. Sur le fond : nous avons suffisamment de raisons de vouloir nous débarrasser de ce pouvoir pour ne pas avoir à en rajouter dans le rayon presse de caniveau. Et le NO me déçoit beaucoup sur ce plan-là, depuis quelques mois.
Personne n'en parle içi... et pourtant "Reporters sans frontières" relayé par "le monde" ont bien vu le problème sous-jascent... (http://www.rsf.org)

Au delà de l'info "people"-"poubelle", on bascule directement dans une problématique médias et pouvoir. Parce que, aller au pénal, c'est ouvrir la porte pour demander au journaliste ses sources.

Venant de la part du chef de l'état, même si l'origine est de nature people, la démarche est lamentable...

Celà me fait penser à la tentative de perquisition du Canard enchaîné au sujet de l'affaire Cleamstrean pour trouver ses sources... Et de deux, les occurences d'une telle démarche allant à l'encontre de la liberté de la presse......

"Engager une poursuite au pénal permet de faire convoquer le journaliste incriminé devant la justice et éventuellement de lui demander de révéler ses sources. Ce qui n’est pas le cas dans le cadre d’une affaire civile".

Or tout le monde le sait, garder la liberté de ne pas dévoiler ses sources est la pierre angulaire, les fondations mêmes de la liberté de la presse ... Une loi à ce sujet devrait être prochainement .... votée ???

Pourquoi ne pas relever le défi d'un débat de fond sous-jascent à ce fait, aussi burelesque puisse-t-il paraître, messieux les 'journalistes' ?...

- Votre antipatie pour le Nouvel Obs est-elle au point de masquer celà ?

- Souhaitez vous vous assagir afin de peut-être retrouver une place télévisuelle amenée sur un plateau d'argent, vous qui pourtant avez suffisament échoppé des maltraitances relationelles entre médias et pouvoir...

Je ne sais que penser de vos commentaires , ils n'apportent pas grand chose dans le fond.
Moi j'en ai un peu marre de ces minauderies de jeune vierge sur la vie privée de Sarkozy.

Je le dis clairement : Ce SMS m'intéresse. Je veux tout savoir dessus. Je veux aussi savoir s'il baise ou pas Carla, voire même comment (par exemple si c'est en lui mettant un pistolet sur la tempe comme d'aucuns le disent de son si bon ami Balkany).

Ca "pue" ? Peut-être. C'est regrettable ? Certainement. Mais désormais je m'en fous. Parce que l'important est ailleurs. L'important c'est que NS a lui-même - et qu'il ne s'en prenne surtout à personne d'autre - fait de sa vie privée un élément éminemment politique. Et qu'à ce titre, non seulement il justifie mais même il IMPOSE que l'on s'en saisisse.
Je m'en explique.

Mais entendons-nous bien. L'explication n'a rien de vengeresse ou jubilatoire. Même si je confesse sans fausse honte au moins ma jubilation croissante ces jours-ci, jubilation d'ailleurs mêlée d'une consternation au moins aussi grande. Il ne s'agit pas de dire "il la voulu, il l'a eu". C'est bcp plus légitime.

Et ça tient en deux points :

1) La frontière en vie privée et vie publique est extrêmement floue et toujours sujette à débat pour qui que ce soit. Pour tout chef d'état, cela devient encore plus problématique. Mais en ce qui concerne NS, tous les repères ont littéralement explosé. A partir du moment où il a - comme bcp s'accordent à le reconnaître - mis en scène et instrumentalisé sa vie privée à des fins politiques (les exemples sont légions), celle-ci devient de-facto un élément politique. Ceci est d'autant plus vrai que qui dit mise-en-scène dit mensonge (retrouvailles avec Cécilia en mille autres choses) et qu'alors tout déconstruction de ce mensonge est un acte politique.

2) Le comportement privé de NS fait apparaître des traits de caractère dont il est légitime de s'interroger sur leur compatibilité avec l'exercice de sa fonction. Très concrètement, en ce qui concerne ce SMS, l'aspect instable et compulsif qu'il évoque peut inquiéter quand on pense qu'il s'agit d'un individu qui peut décider entre autre du feu nucléaire. Prendre des poses de midinette face à se genre de considération me semble donc au mieux tout à fait déplacé et au pire, parfaitement ridicule.

Lorsqu'un Villepin dit que si les français savaient qui il est, jamais il n'aurait été élu Président de la République, nous devrions tous vouloir absolument savoir "qui il est".

Alors on arrête de se boucher le nez sur la pointe des pieds et on fait son travail (comme vous savez souvent très bien le faire).
Merci.



P.S. : bravo pour le site.
Ces sujets là sont sacrés ! A côté SMS (Sa Majesté Sarkozy) n'est qu'une peau de vache qui rit.
l'article est excellent quoiqu'offensant pour nos amis les fromages.
Qui sème le vent.....et puis il a tellement donné le bâton pour se faire le pti préz. Ce n'est même pas sa vie privée qu'il expose mais carrément sa libido ! en nous prenant à témoin dans l'espoir de reconquérir l'ex , etc, etc etc .....faut vraiment qu'il nous lâche les baskets , le ptit beauf. Et qu'il se mette à bosser. il imite tellement Bush qu'il attendra qu'une crise grave se déclenche pour lâcher son club de golf.
J'en ai marre que mon pays soit représenté par un type qui s'est fragilisé à se point à force de s'exposer, et qui confine au ridicule. le sms n'est finalement qu'une anecdote supplémentaire, jusqu'à la goutte qui fera déborder le vase. Et on dira "il l" a bien cherché"
Et quand il s'offusque, il n'est pas crédible. jusqu'au moment où il nesera plus crédible du tout, même quand il ne s'offusquera pas.
Rama yade et les charognards, quelle honte.
Ces gens là savent ils réellement gérer les crises qu'ils provoquent ?
Martinon rejeté à Neuilly. premier signe de rejet ? la greffe ne prend pas ? La greffe à l'Elysée je veux dire.
Je vous trouve bizarre, DS :
- sauf erreur, vous ne vous êtes pas manifesté pour condamner vos confrères, vrais charognards dans"l'affaire du cadavre de petite fille enfoui sous l'aquarium géant du restaurant chinois qui relance l'enquête sur la disparition ...".
Et là, vous vous offusquez.
Pourtant, elle est intéressante, cette histoire. Pas sur le fond. Que le SMS existe ou non, cela n'a aucune importance.
Mais : qui est la source? pourquoi cette source dit-elle ce qu'elle dit? Voilà qui devrait être commenté.
Egalement : pourquoi Sarkozy s'est-il senti obligé de donner une telle importance à cette histoire, qui serait restée inconnue du plus grand nombre sans son intervention?
Encore : Quelle image donne-t-il de lui, qui porte plainte tous les matins, alors qu'il bénéficie lui-même d'une immunité pratiquement absolue? Vous avez dit "séparation des pouvoirs"?
Publiier un SMS de nature privée, c'est encourager la dérive Windsor. On se croirait à Londres à l'époque de la soirtie des échanges très hot entre Charles et Camillla ! Pire, j'ai l'impression que les scénaristes de Desperate Housewives occupent leur grève à Hollywood en faisant des extras à Paris. Sortir ce genre d'"info", c'est rabaisser la profession de journaliste à la fonction de paparazzi. Quant au métier de président, il faudrait être raide dingue pour vouloir l'exercer si le moindre SMS se retrouve en ligne.
Bien vu, Daniel Schneiderman. Et comme il est prévisible que Routier a des biscuits dans la musette, on va rigoler.
Ce n'est pas parce que Le président n'a pas le sens de la dignité de sa fonction (respect vis à vis de lui-même et du peuple qu'il représente) que les journalistes doivent se mettre à fouiller dans les poches ... Pendant ce temps, les sujets essentiels sont laissés de côtés ou minorés ... et notre pays donne une image déplorable à l'étranger ...
Sondage:

A votre avis, le fait que le SMS ("Si tu reviens, j'annule tout") ne comporte pas de faute d'orthographe laise à penser que :

Réponse 1: Surkozy a pu l'écrire
Réponse 2 : C'est un faux grossier
Airy Routier se fait spécialiste des communications intimes,
il publie aujourd'hui une partie des échanges entre J. Kerviel et son "compère" sur le NO.com.
Non pas sur les faits présumés mais sur l'utilisation du mot "charognard" par Rama Yade. Le mot est repris régulièrement depuis quelques temps pour désigner un journaliste peu scrupuleux. Hier encore Paul Amar faisait "voter" les téléspectateurs sur la thèse suivante : "Les journalistes sont des charognards" (95% de oui...)
Le Robert me donne comme définition :
1 animal qui se nourrit de charogne (1 corps de bête morte en putréfaction, cadavre humain abandonné; 2 individu ignoble)
2 exploiteur impitoyable des malheurs des autres
De deux choses l'une, soit Rama Yade trouve que notre président ne va pas très bien physiologiquement ou moralement, soit il s'agit d'un réel malheur, les faits sont avérés, et notre président ne va pas très bien psychologiquement.
Merci Rama Yade pour ce soutien...

SG
Que Nicolas Sarkozy ait ouvert toutes grandes aux journalistes les portes de sa vie privée c'est un fait mais à mon avis cela ne justifie pas que l'existence d'un tel SMS soit publiée. On est là dans le domaine strict de la vie privée et je pense que la surexposition de sa vie privée par N. Sarkozy n'autorise pas pour autant à aller fouiller ses poubelles ou à publier ses conversations privées.
Pour Rama Yade: les "charognards" n'attaquent que les charognes, pas les êtres vivants...Mitterrand avait parlé de "chiens" pour Beregovoy (alors qu'il aimait les chiens, d'ailleurs).

Pour le Nouvel Obs: après le nu de Beauvoir, le SMS de Sarkozy pour remonter la pente des ventes... cette stratégie de caniveau n'est pas digne d'un hebdomadaire culturel et politique. Hebdomadaire que je n'achète plus depuis que, après un courrier envoyé à Jacques Julliard sur l'une de ses chroniques concernant les réformes de l'Université, il m'a répondu d'un ton condescendant.

Le Nouvel Obs avait déjà beaucoup écrit sur Cécilia Sarkozy, avec un ton un peu "courtisan". C'était à l'époque où la plupart des médias n'en pouvaient plus d'admirer ce nouveau "grand président" qui nous gouvernait.

Pour les faits: il est vrai qu'ils puent. C'est indéniable. Nous sommes nombreux à être très inquiets de savoir la France gouvernée par un adolescent immature et impulsif, qui confond le principe de son plaisir avec la gouvernance d'un pays. Nous avons le sentiment d'être une gameboy entre les mains d'un enfant qui envoie en s'amusant ses SMS devant les caméras du monde entier, pendant que son Ministre des affaires étrangères parle à un dirigeant politique étranger.

Les personnes qui ont critiqué l'autoritarisme de S. Royal pendant son débat avec Sarkozy devraient se souvenir de l'attitude de Sarkozy alors: un petit garçon qui se tournait sans cesse vers les journalistes. L'une assumait ses responsabilités, l'autre nous montrait déjà son immaturité.

Pour Cécilia Sarkozy , elle sait de quoi elle parle et elle a envoyé le SMS pour montrer à quel point Sarkozy a de graves troubles du comportement. Mais, si elle jugeait son mari aussi dangereux, pourquoi l'a-t-elle aidé à accéder au pouvoir? Certes, elle a a ouvertement évité de voter pour lui au second tour. Mais ensuite, elle a joué la comédie de la prise de fonction avec la famille recomposée. Dommgage que ses messages n'étaient pas été plus clairs.
Entèrement d'accord avec ce retour aux faits. En revanche, l'argument de la vie privée ne tient pas. Si cette information est juste, elle témoigne de la grande fragilité psychologique du président, et c'est une information importante. Fallait-il cacher la chute du train de Paul Deschanel, ou sa baignade nocturne ? Même à cette époque, ces épisodes ont été médiatisés. Deschanel a eu la lucidité, d'ailleurs, de démissionner d'une fonction qui ne lui convenait pas.
Que le SMS soit vrai ou pas est un faux problème.

Cela reste l'étalage d'un voyeurisme de bas étage et il fallait "de toute façon" ne pas publier.

Et le plus inquiétant, c'est que ce soit un magazine dit d'"information" qui le publie et qu'un Mr Schneiderman essaye de pondérer cette publication selon sa véracité.

Mais où est tombée notre journalisme pour accorder une telle valeur à une information pareille, vraie ou fausse.

C'est nauséabond, le Nouvel Obs devrait s'excuser et on passerait vite à autre chose.

Tout le monde s'égare dans cette affaire.
Le pouvoir de ne pas acheter, c'est bien.
oui eh bien qu'ils aillent laver leur linge sale en famille, les Guignols du Gouvernement et la presse caniveau, qu'ils se battent en duel s'il le faut pour laver l'affront et qu'enfin quelqu'un se décide à gouverner la France, et les journalistes à nous éclairer de tout qui se passe des lois qui nous concernent, de notre pouvoir d'achat, si oui ou non les caisses sont vides, la Sécurité Sociale, les retours aux frontières, le traité européen, etc ..... etc ......
Arrêtons ce cirque, réveillons-nous ou je vais finir par croire que l'on a ce qu'on mérite !

C'est déprimant à la fin, allez un bon morceau de fromage (pas trop fait pour moi) et ça repart ...
SVP Un peu de pudeur !
messieurs et mesdames les politiques
messieurs mesdames les journalistes
messieurs et mesdames internautes, .. et citoyens


messieurs mesdames les politiques faites de la politique , évitez nous les pages people,

SVP messieurs et mesdames les journalistes politiques parlez nous "politique" et laissez vos confrères spécialiste people parler people dans leurs journaux "spécialisés", cessez de remuez la "m.."

le parisianisme et les "gauche et droite caviar" ne nous concernent pas.
c'est Tsarko, qui en attaquant au penal, met l'emphase sur cet article. Sans ça on en parlerait plus.
Et la sortie haineuse de Rama Yade prouve que le chef de l'Etat et ses troupes ont décidé de sortir l'artillerie lourde.
Une stratégie bien connue en communication de crise : déplacer les choses au dela du fait lui-même et creer un débat dans le débat, pour que au bout du compte on ne se souvienne plus de ce qui a déclenché la polémique.
J'ajoute que lorsque le JDD du dimanche 3 février nous raconte sous les plumes de Florence MURRACIOLE et Virginie LE GUAY, dans "Les coulisses du mariage présidentiel " les off d'un déjeuner mi public, mi privé, au Bristol avec Carla, Blair, Barbelivien, Aznar etc... :

"Il s'est comporté comme un personnage de La Vérité si je mens, présentant Carla comme un trophée, fier de sa beauté et des bijoux qu'elle porte", relève un responsable de l'UMP qui se souvient d'avoir entendu, lors d'un déjeuner au Bristol avec Tony Blair, le président s'extasier devant lui, alors que sa compagne sortait pour fumer une cigarette: "T'as vu comme elle est belle ! Et en plus, elle en a dans le cerveau, ça me change!"

Une allusion peu élégante à Cécilia qu'il appelait pourtant "la part non négociable de moi-même". Sarkozy n'a d'ailleurs cessé d'adresser des signes - vengeurs ? - à son ex-épouse. En allant à Pétra avec Carla escorté par une horde de photographes, là-même où Cécilia avait rejoint Richard Attias. En offrant à Carla la même bague que celle offerte jadis à Cécilia. En choisissant comme témoin de mariage Mathilde Agostinelli, l'ex-amie de Cécilia, celle de tous les week-ends à Brégançon et même des vacances, cet été, aux Etats-Unis."

Doit-on penser qu'une attaque ignoble de Sarkozy à l'encontre de Cécilia est publiable sans aucun problème mais que la divulgation d'un SMS gênant pour Carla et Sarkozy est indigne et du domaine du privé ?

Est ce la fin du off ?
Ce qui a été dévoilé , apparemment , ce n'est pas le SMS , mais la "confidence" que Cécilia en a fait à son entourage ,
( pas de commentaires sur la rigolade que ça a dù provoquer ... non non , je rigole pas : hors sujet ...)

Question aux juristes qui passeraient par ici :
Ceux contre qui sarko porte plainte ne peuvent se défendre , puisque le président de la France ne peut être attaqué en justice ?
Pour moi en Vème République on vote pour un homme et un programme et les deux sont indissociables. Il est donc important de savoir que les valeurs affichées ne sont pas en total décalage avec les actes les plus simples de la vie quotidienne. Quel est le prix de sa montre, 300 ou 30 000 € ? Quel est le prix de ses déjeuners au Bristol où il semble passer sa vie ? Quel est le coût de la location des avions de Bolloré parce ou c'est gratuit et c'est du recel d'abus de bien social,ou c'est payant et qui paye ? Avec qui part-il en vacances ? Qui sont les gens qui pourraient avoir de l'influence sur lui dans sa vie publique et privée ? etc... Et surtout quel est la part de sincérité et de maturité dans les propos comme dans les actes du Président.

Or ce SMS - s'il est vrai - est une information importante pour répondre à des questionnements légitimes. Pourquoi alors un journaliste s'arrogerait-il le droit de nous cacher cette info, qui n'est pas trash, et qui nous donne une preuve de la plus grande duplicité du Président jusque dans sa vie publique, puisqu'il s'agit de son mariage ?

Cependant je n'ose pas imaginer que cette info d'Airy Routier soit bidon.
Je souhaite simplement émettre un humble avis sur cette "affaire" du sms sarkozien. Encore une histoire conjugale de notre sacripant de président ! D'un point de vue déontologique, je trouve très regrettable qu'un journaliste ait jugé bon de publier un message qui relève de la vie privée. De plus, "court circuiter" un sms privé du Président de la République me semble condamnable. Il en est d'ailleurs de même pour tout Français d'en bas, du milieu ou d'en haut.
Par contre, le choix de Monsieur Sarkozy de poursuivre de cette manière ce journaliste me parait inquiétant. Serions nous revenus aux lettres de cachet et au crime de lèse majesté ? Cette nouvelle dérive m'inquiète beaucoup sur la santé de notre démocratie.
S. aime S. ... qui C. ?
Ce qui me plonge dans des abimes de perplexité amusée, c'est la (dé)mesure dans laquelle la parole anti-Bling-Bling s'est libéré ces derniers temps dans l'ensemble de la presse, jusqu'au Figaro : tous volent maintenant au secours de la défaite annoncée et du désamour constaté... Quel courage !
Peu m'importent les déboires supposés de N.S., ses relations compliquées etc etc, mais en tant que chef d'état, leur étalement nous prend tous à témoin, qu'on le souhaite ou non. "l'info" est ici pour le moins discutable, on peut en critiquer le caractère effectivement nauséabond, mais tout cela était inévitable. En plus de ce lamentable étalage, il me semble que le plus choquant est encore de voir des journalistes menacés de prison, et non d'avoir à payer une amende, comme c'est souvent le cas avec la presse pipole. Ce dérapage en dit hélas long sur ce qui nous attend.
Bon, et la prochaine fois, ce sera quoi ?
Si cette info "pue" vraiment, cher Daniel, pourquoi en faire état ?
Cher Daniel
Je ne comprends pas très bien votre position. Que reprochez vous exactement au Nouvel Obs ? La publication d'une info privée qui ne nous regarde pas ? (cf "voilà L'Obs qui va chercher son salut dans le caniveau.. Personne, aucun lecteur de L'Obs, aucun @sinaute j'imagine, n'a envie de lire ça. Personne n'a envie de savoir ça")

ou bien vous craignez que cette info ait été inventée ("Si ce SMS a bien été envoyé par Sarkozy à son ex-femme, si Routier a pris toutes les précautions, alors cette publication, même puante, était légitime").

Vous me semblez bien ménager la chèvre et le chou dans cette affaire. Quant à moi, j'ai tendance à penser, comme un autre lecteur ici, que vous faites bien votre mijaurée, avec un article du style "cachez ce sein que je ne saurai voir..".

Bon, je continue malgré tout à vous lire. Ne vous inquiétez pas !
Tout à fait d'accord avec vous.

Les faits, ce serait l'entourage de Cécilia qui aurait parlé.... donc, voyons ça.

Mais petit problème, Emmanuel Pierrat, l'avocat, a dit quelque part que la plainte au pénal n'aboutirait pas, que choisir le pénal était davantage une stratégie. Il saurait que la plainte n'aboutirait pas. Pour faire peur à la presse ?

Si tel est le cas, alors on revient à la case départ. Sarko supporterait les médias qui relaient sa com, mais pas les médias qui outrepassent son plan de com'.
Heureusement que vous n'avez pas fustigé le Maroilles !
Bonjour Daniel, je me disais ça justement, et Jean Daniel il ne monte pas au front pour défendre son journaliste comme il le fit lorsque vous avez tiqué sur le cul de Beauvoir en Une ("ha mais ce n'est pas un cul c'est un corps !" ha ha ...). Par contre lorsque vous dites que si le SMS est vrai il est légitime de le publier, heu, pourquoi ? Comment un journaliste peut connaitre un SMS, le destinataire ou l'expéditeur lui a confié. Peut-il certifier l'authenticité ? Et surtout quel est l'interêt de l'information si on passe sur tous ces détails. Soit c'est de l'acabit des confidences aigres de Cécilia à Anna Bitton, soit c'est un secret d'alcove qu'il me choque de connaitre. C'est une sorte de moralisme qui personnellement me débecte. Et c'est une anti-Sarkosiste qui vous le dit !
Publier quelque chose avec autant de conditionnels... Où sont les faits ? Et quelle est leur importance ?
Voici l'occasion pour Sarkozy de renverser la vapeur au moment où les sondages font apparaître une lassitude du public par rapport à la pipolisation de sa vie, en prenant le beau rôle et en faisant porter le chapeau globalement aux médias. Et franchement en tant que spectateurs piégés par notre propre curiosité morbide on espère bien que sera freinée ainsi la course au caniveau engagée par les médias sérieux avec les Entrevue, Voici et consorts.
L'argument imparable c'est que ce genre d'histoire ne coûte pas un balle (avant les procès du moins) et rapporte un max en termes de tirage et d'audience. Avec un envoyé spécial en Birmanie ou n'importe où, chargé d'une investigation de fond, le rapport de rentabilité est certainement divisé par 100 voire plus.
D'ailleurs, quand vous aurez le temps ou les moyens d'analyser les statistiques du site, à coup sûr le gréviste des soins se fera battre à plates coutures par Carla Bruni.

Non, ne vous lâchez pas - C'est assez malheureux que Bill Clinton ait été contraint d'employer autant d'énergie et de mobiliser autant de talents sur une histoire de pipe au lieu de s'occuper des affaires du monde.
Non, cela ne pue pas. Arrêtez de jouer le père la pudeur, la sainte nitouche. Vous aussi, vous flairez bon la rose quand vous réglez vos comptes avec vos confrères journalistes. C'est Sarkozy qui pue et nous éprouvons une grande jouissance à voir ce clown, ce petit con rouler dans sa propre merde.
Allez, continuez votre boulot, souvent bon, et lâchez-vous. Vous avez un côté coincé. Un peu de Qi Qong vous ferait le plus grand bien.
Au fond, que demande le journaliste, à l'instar du policier ou de l'espion: la surveillance généralisée et permanente.. Ainsi, il pourra publier tous les "faits" qu'il veut... (Mais qu'est-ce qu'un fait? le saurons-nous un jour)... Ne plus concéder aucune part secrète et irréductible à l'individu, même Président de la République, Big Brother en rêvait; certains, n'en doutons pas, piaffent de le faire... Imaginez votre tête si demain vos "faits" de santé ou de famille servent d'explication à la teneur de vos articles...
Cher Daniel,
Chers @sinautes,

MALAWI
Un journaliste et son directeur de publication inculpés de "publications de fausses nouvelles". Ils risquent six mois de prison.

BIRMANIE
Un blogueur et propiétaire de cyber cafés est inculpé d'atteinte à la sécurité est en détention.

AFGHANISTAN
Sayed Perez Kambash, un étudiant en journalisme est condamné à mort pour avoir écrit et voulu l'égalité hommes-femmes.

CHINE
Un ancien directeur d'un journal libéral a ét libéré le 8 février après 4 ans de prison.

Dans le monde, 124 journalistes et 64 blogueurs sont emprisonnés.

Le journaliste de l'Obs risque trois ans de prison. Vous-Savez-Qui n'a plus rien a envier à ses amis Poutine, Kadhafi et autres Hu Jintao...
Va donc parler des droits de l'homme à l'international maintenant !

Merci au site de Reporter Sans Frontière pour ses informations.
Bien sur, la justice peut y mettre son nez ...Je ne suis pas sur qu'elle pourra déméler le vrai du faux. En tout cas il me semble que ce sont les lecteurs qui ont encore le vrai pouvoir. J'ai, dès la publication de ce SMS,
écrit au Nouvel Obs pour les informer que je ne renouvellerai pas mon abonnement au site WEB et à la version papier en motivant cette décision.
C'est une machine à répondre qui m'a répondu! Donc aucun regret... mais un peu de nostalgie.
Robert
Ce qui me choque, c'est le dénigrement du camembert et du roquefort par Daniel Schneidermann. Ces fromages ne puent pas et ne sauraient être mêlés aux turpitudes des journalistes et aux émois présidentiels.
Pour le reste, c'est le bal des hypocrites et le même débat récurrent sur vie privée et médias. Sarkozy n'a que ce qu'il mérite à force de se prendre à nos frais pour une pop star.
Une boulette d'Avesnes indignée
Et si Daniel, pour que la Justice détermine quel est le fromage qui pue, se pose la question de savoir quelle est la source d'information du journaliste. Je comprends que le secret professionnel dans ce domaine n'est pas censé servir d'alibi à n'importe quelle calomnie, mais si le journaliste refuse de citer ses sources , simplement pour se garantir de les conserver, que se passera-t-il ? Comment la Justice pourrait-elle faire la lumière ? Le journaliste serait-il par défaut coupable ou innocent ?
A quand une fonction "éditer" sur le forum car la correction de fautes me semble indispensable ?
L'accumulation du verbe "puer" (à plus de 10 reprises), dans l'article ,est-il le reflet d'un énervement, d'un regard dédaigneux, d'une mise à distance sur cette affaire ?
En tous cas, c'est extrêmement pénible à lire car, à mon sens, ça décrédibilise la volonté de ne pas prendre parti pour le journal ou Sarkozy par une agressivité de rédaction.

En effet, je pense qu'il y a une manière d'être spectateur d'une affaire. Or, ici, vous êtes en demi teinte: "Je constate" mais "J'ai quand même envie de dire que c'est pourri" mais "En fait, on ne sais pas si l'histoire est vrai". Conclusion, en début d'article vous expliquez que vous n'allez pas ressasser l'affaire or n'apportant pas d'analyse pointue, fournie, c'est ce que vous faites.

C'est article est bancal, c'est mon point de vue.
Lynchage médiatique de Sarkozy? Il est encore bien loin, ce lynchage. Il viendra, je l'espère, car on ne peut pas indéfiniment faire passer un néo-conservateur pour un progressiste, un nerveux égocentrique pour un zélé serviteur, une andouille en économie pour un génie des finances, l'admirateur des dictateurs pour un grand défenseur des Droits de l'Homme, et le président élu grâce aux retraités pour le président de "ceux qui se lèvent tôt", et j'en passe.
Mais, quoi qu'il en soit, en écoutant encore I-télé, LCI et BFMTV ces derniers jours, j'ai senti une journée ou deux de "lynchage" peut-être, ces jours où l'on parlait des sondages. Mais après, retour au léchage de bottes traditionnel, d'un supersarko qui présente un superplanbanlieue devant les foules médusées, ou qui sauve avec une bravoure inouïe nos entreprises, tandis qu'au congrès de Versaille, "tout le monde dit oui, et seuls les communistes et une poignée de nationalistes votent non" (alors qu'en réalité, 121 socialistes ont voté non, et autant se sont abstenus, pour seulement une poignée de oui). Non, vraiment, on est encore loin, très loin du lynchage.

Concernant le SMS, on s'en fout, évidemment. Mais toutes ces pressions, toutes ces menaces, tous ces procès, toutes ces censures ça devient intolérable. Entre la garde à vue de Dasquié, la perquisition au Canard Enchaîné, la menace de procès pour "atteinte à l'image du chef de l'Etat" fait pour une affiche de RESF, le procès contre Ryanair et celui contre le Nouvel Obs (et encore, j'en oublie)... Certaines méthodes nous viennent tout droit du temps de De Gaulle, qui lui encore, avait un minimum de classe. Ca me fait penser à Jean-François Probst qui dit sur @si "Je vais vous faire une confidence. Même les dictateurs africains ne déprogramment pas une émission sans la reprogrammer." Je ne sais pas si c'est vrai, mais c'est du délire total.
Votre article est une insulte à tous ceux qui aiment le fromage...
Il serait intéressant d'étudier à partir de quand il y a retournement de la presse contre le président. Je me souviens nettement d'une suite d'articles peu flatteurs pour le président sur le site 20minutes (qui m'avait habitué à beaucoup plus de révérence) : je m'étais demandé alors ce qui leur prenait. Mais était-ce avant ou juste au moment de la publication des sondages en berne ? Un sujet d'enquête très intéressant pour des spécialistes des médias tels que @si en tout cas (mais non ce n'est pas un appel du pied).

En tout cas, le sentiment que j'en retire, c'est que la curée va être à la hauteur de la propagande dont a bénéficié le chef de l'État durant la campagne. J'ai bien peur que ce SMS soit un début timide devant les torrents de boue qu'il va prendre sur la tête.

Et, je le confesse, ça ne me dérange pas plus que cela.
Cette affaire, c'est du Munster !

Le nouvelobs a une rubrique "people". Cette "nouvelle" a été publiée dans cette rubrique et pas dans les pages "politique".
Qui mélange tout ?
Le plaignant a porté plainte, non au civil comme on le fait pour atteinte à la vie privée, mais bien au pénal pour faux usage de faux et recel...
C'est pas à un avocat qu'on va apprendre la différence entre les deux.
De plus un président de la république n'est pas un justiciable... durant son mandat.

Comment on fait pour l'obliger à passer des examens médicaux approfondis, surtout un scan du cerveau ?
Lisez ça, vous allez comprendre en quoi un président qui abuse du téléphone portable est potentiellement un danger public:
http://www.leparisien.fr/home/info/vivremieux/articles.htm?articleid=296041185
Pourvu que ce ne soit qu'une fausse rumeur !
Merci DS pour cet article... où la pondération de vos propos sont à 10.000 lieues de l'emballement médiatique et l'étalage honteux de la vie privée de NS !

(... ) Si ce SMS a bien été envoyé par Sarkozy à son ex-femme, si Routier a pris toutes les précautions, alors cette publication, même puante, était légitime (...)


J'ai comme un doute sur la légitimité de la publication... même dans le cas où le dit SMS aurait réélement existé.

Que l'on attaque le président dans ses fonctions... je n'y trouve aucune objection ( bien au contraire )... mais je pense que publier ce SMS va à l'encontre du respect de la vie privé.
Ce n'est pas parce que Sarkosy joue avec la presse "people" qu'il faut nécessairement le suivre dans ce jeu "puant".
Mais comment un journaliste peut-il avoir connaissance d'un SMS envoyé par une personne à une autre ?

Voilà la seule question qui se pose !

Est-ce un opérateur téléphonique qui espionne les SMS de son célébrissime client ? Et diffuse ensuite l'info à la presse ?

Si le président communique sur un réseau différent de ceux des trois opérateurs, comment le SMS a-t-il pu être intercepté ?

Est-ce la destinataire du SMS (Cécilia donc) qui a informé un journaliste ? Quelle preuve peut en être apportée ?
(On imagine mal Cécilia se pointer au tribunal pour montrer le SMS incriminé sur son téléphone portable).

Alors ? Ca vient d'où tout ça ?

Est-ce que tous les SMS de France peuvent un jour se retrouver sur la toile ? Nage-t-on en plein Big brother ?
Parfait, merci !
Affaire à suivre.
J'écrivais dans un autre forum d'@si :
"Je sens intuitivement que cette affaire sonne le début du lynchage médiatique de Sarkozy.
Celui-ci va être puni par où il a péché. J'aurais préféré que le début des hostilités s'amorce
par une contestation de son action politique, mais, aujourd'hui, c'est la machine médiatique
dont il a largement usé qui se retourne contre lui.
Si jamais la source de cette info sur le SMS est vraie, il est fini. Il aura, en portant plainte, signé son acte
de mort médiatique…
Pour l'instant, le Nouvel Obs.com persiste et signe :
"La direction du Nouvel Observateur a pour sa part apporté son soutien à l'auteur de l'article
et revendiqué l'exactitude des faits publiés. (AFP)" (le 08/02/08)."
Je rajouterais que si le Nouvel Obs a inventé ce SMS : Adieu le Nouvel Obs.com !
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.