L'affaire du SMS : les faits puent, mais ce sont les faits
Initiales DS
Initiales DS
chronique

L'affaire du SMS : les faits puent, mais ce sont les faits

Roquefort contre Camembert : qui choisir ?

Réservé à nos abonné.e.s

Faux et usage de faux ; 45 000 euros d'amende ; trois ans de prison : avec leur plainte contre L'Obs en ligne, pour publication du désormais célébrissime SMS Si tu reviens, j'annule tout, par l'un des enquêteurs-vedettes de l'Obs, Airy Routier, Sarkozy et son avocat Thierry Herzog peuvent se vanter d'avoir jeté un sacré pavé dans la mare médiatique.

Je ne vous rappelle pas les éléments de l'affaire. Ils sont partout. Et aussi, ici-même, où cette confrontation entre le président et un journal doit tout naturellement être suivie de près.

Comme un seul homme ou presque, la profession défend le journal attaqué. Quant à la S...

Il vous reste 86% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.