35
Commentaires

L'affaire Benalla gonflée sur Twitter par "la communauté russophile" ?

Selon une enquête de l'ONG européenne EU Disinfo Lab, l'affaire Benalla a été amplifiée sur Twitter notamment par des "comptes russophiles". 2 600 comptes "suractifs" auraient tweeté près de 44 % du contenu sur le sujet, avance l'association. Sans jamais préciser s'il s'agit de bots et de compte créés pour l'occasion, l'enquête présente plusieurs limites.

Commentaires préférés des abonnés

Mouai, je comprends rien à ces histoires d'influence Russe. Depuis la fin de la seconde guerre mondiale nous sommes sous influence des USA. Que des gens qui ne souhaitent plus n'avoir que des informations sous influence des USA aillent les chercher a(...)

C'est vrai qu'en terme d'honnêteté on a vu mieux.

En relisant ces chiffres on peut aussi dire qu'il y a 27% de 44%, soit 11.9%, des messages issus de comptes "russophiles".

Et qu'il y a 73% de 44%, soit 32.1%, des messages issus de comptes très actifs (...)

 

                                               
                    &nbs(...)

Derniers commentaires

le gonflage n'est pas que numérique: il est aussi médiatique et @si est aussi mouillé dans une manoeuvre platement politicienne, visant à faire d'un gros bras le collaborateur le plus proche de Macron. Quelle misère !

C'est hubuesque, une ONG ultra-européiste, pro-macron financée par Twitter et donc Atlantiste et anti-russe, ils ont l'air objectifs ces gens là. Sauf que visiblement c'est sur eux qu'on se base pour écarter d'un revers de la main les affaires sur Macron, sérieux c'est eux qui ont "prouvé" que Macron n'avait pas de compte off-shore ? 


C'est également sur eux qu'on se base pour bloquer des comptes si c'est pas de la police politique sur internet ça c'est quoi ? 


Ha mince c'est vrai c'est ce genre de gens qui qualifient toute personnes qui ne pense pas comme eux de complotistes et/ou d'extrême droite, ce genre d'anathème est très crédible venant d'une telle association c'est certain !


C'est dingue le climat politique actuel, le maccarthysme nouvelle mouture se développe de plus en plus au fur et à mesure de la déconfiture de l'Union Européenne et des politiques économiques désastreuses menées depuis Tatcher; c'est ce que j'avais prévus la censure d'internet est en marche nous en sommes qu'aux prémices et cela va continuer jusqu'à l'explosion finale de cette Union européenne et de la caste politique qui y est affiliée; j'ai hâte.


PS: commentaire posté par un horrible complotiste poutinophile d'extrême droite, fasciste, antisémite, raciste, sexiste, mâle blanc hétérosexuel (mais pas plus de 50 ans sauvé).

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

7.août.2018 // Les Crises                                

Le EU DisinfoLab à l’origine d’une intox : l’affaire Benalla, produit de la « russosphère » ?


https://www.les-crises.fr/nicolas-vanderbiest-et-le-eu-disinfolab-a-l-origine-d-une-intox-l-affaire-benalla-produit-de-la-russosphere/

Quelques détails supplémentaires sur le sujet :
https://www.les-crises.fr/nicolas-vanderbiest-et-le-eu-disinfolab-a-l-origine-d-une-intox-l-affaire-benalla-produit-de-la-russosphere/

A mon sens, ils devraient dire "poutinophiles" plutôt que "russophiles" vu qu'ils isolent des groupes avec un lien à la droite/extrême-droite (Asselineau, Le Pen, Fillon). Ca signale a priori une convergence idéologique avec Poutine, une certaine vision de la nation, des valeurs conservatrices, du souverainisme etc.

Normal que ces gens soient mobilisés contre Macron. Et en y réfléchissant, il se pourrait qu'étant moins structurés que l'opposition de gauche avec moins de figures médiatiques, ils aient un mode d'action plus dispersé, avec beaucoup de comptes, moins de centralité et plus de tendance à relayer du RT ou Sputnik faute de représentants : les gens proches de la FI par exemple relaieront préférentiellement du Ruffin ou du Mélenchon, pas du RT.


P.S. : cette "ONG" me semble tourner autour du travail d'analyse de Nicolas Vanderbiest, doctorant de l'université de Louvain qui s'était fait remarqué lors des Macronleaks, cf cet article de Lalibre.be,  et qui a l'air bien parti pour le business/start-up/consulting avec déjà sa petite agence et peut-être un jour le même genre de rôle d'expert (?) qu'ont les sondeurs dans les médias. C'est sûr que l'analyse statistique des réseaux permet de présenter de belles images parfaites pour la mise en scène des histoires de guerre, de conflit, de polémique, de camp contre camp. Mais bon, comme pour les sondages, ce n'est pas encore de l'intelligence socio-politique.

Dans une nouvelle étude exhaustive «Eu Disinfo Lab» révèle que la propagation de l'affaire Benalla ne provient pas des députés LREM.


Il faut immédiatement augmenter les budgets de cette ONG d'intérêt public de première importance.

Je me pose quand même quelques questions sur cet organisme :

 1) ses analyses passées concernent apparement uniquement des polémiques anti-Macron 

2) au moins une de ses employée (?) semble proche Macron. (@Matymen).

Il semblerait que les pro-atlantistes sont partis à la plage  ^^

Bon, quand ont sollicite un financement de l'U.E. (obsédée par l'influence "russe" au point de créer une "Task Force" pour la "contrer") vaut mieux commencer par démontrer son "savoir-faire" à de futurs bailleurs de fonds, non ?


Accessoirement, n'est-ce pas faire du tort aux vraies ONG que d'accorder ce titre à de tels officines ?


Une des caractéristiques des ONG est l'indépendance financière. Ce qui n'est pas le cas pour "EU Disinfo Lab"("financée exclusivement par Twitter").

Une énième tentative pour discréditer la nébuleuse qui s'est déchaînée à divers titres contre Macron à travers l'affaire Benalla.

Très bien orchestrée, mais très inefficace.

S'ils ne sont pas plus doués pour les élections européennes, on va se retrouver avec l'extrême-droite largement majoritaire.

Quand on n'est pas capable de faire des politiques adaptées à la situation, et que tout se casse la gueule pour les Européens, on préfère faire des exercices de communication à la noix. Cela donne l'impression à celui qui tente la manipulation d'être plus intelligent, mais pour les observateurs, c'est simplement pathétique de bêtise et d'inefficacité.

On ne les refera pas....

Ils sont au pouvoir, au moins médiatique. Ils ont désigné un ennemi, la Russie, pays peu peuplé qui ne peut faire la guerre mais a de grandes espérances, voyant la bêtise des dirigeants européens et américains qui grugent leurs peuples avec avidité et stupidité crasse. Elle veut en profiter, après tout, c'est une faille très profonde dans la démocratie, et qui à terme pourra provoquer l'éclatement de ces pays. Ce qui permettra à la Russie de les piller allègrement, puisque son système oligarchique et rentier se contente de survivre sur le pétrole et le gaz, mais ça ne fait pas une économie florissante.

Et en plus, la clique au pouvoir en Russie croit que la faille, c'est la démocratie elle-même, puisqu'elle est anti-autoritaire.

Il est certain que la Russie a choisi cette stratégie du pourrissement de ses ennemis à travers les médias. Mais elle n'agirait pas ainsi s'il n'y avait pas un problème à la base...

Je ne twitte pas, ni ne lis les twitteurs! mais je consulte tous les jours RT, je me sens moins manipulée qu'ailleurs.

En soit, que 2400 comptes constituent 44% de l'activité sur twitter ne veut strictement rien dire.

Imaginons que je tienne un compte twitter visant à diffuser de l'information à la manière d'un agréggateur de news. Forcement, à moins de faire de l'antirussie primaire, je vais probablement être amené à retwitter 10 tweets de RT en 2 mois. Et forcement pendant l'affaire Benalla je vais massivement retweeter les news.

Qu'est-ce que ça prouverait ? rien. 


Faut qu'ils revoient leurs critères d'analyse s'ils se basent uniquement là dessus.

 

                                               
                                                                                                                                                                          
  •     

                                                                                                                                            Ⓒ Copyright 2017-2018 EU DisinfoLab                                                    Developed by Martin Mycielski & KADEOR Agency                                                                
    

     

     Ci-dessus les logos de l'ensemble des partenaires de cette ONG. Apparemment  pas spécialement russophiles. et peut-être même, si on adopte la  classification binaire adaptée à l'ambiance actuelle sur ces questions, un peu russophobes.

On vous dit que les Russes sont méchants, ne cherchez pas à faire du mauvais esprit, convenez-en.

Peut-être que les russophiles ne vont pas au marché, dans les parcs pour enfants, dans la rue, dans la forêt pour des promenades, dans les barbecues avec les voisins.

Mouai, je comprends rien à ces histoires d'influence Russe. Depuis la fin de la seconde guerre mondiale nous sommes sous influence des USA. Que des gens qui ne souhaitent plus n'avoir que des informations sous influence des USA aillent les chercher ailleurs et donc dans les médias Russes c'est tout à fait logique, pas besoin de faire des hautes études et de clamer un complot Russe. Les complotistes ne sont pas forcement ceux qu'on pense !

C'est vrai qu'en terme d'honnêteté on a vu mieux.

En relisant ces chiffres on peut aussi dire qu'il y a 27% de 44%, soit 11.9%, des messages issus de comptes "russophiles".

Et qu'il y a 73% de 44%, soit 32.1%, des messages issus de comptes très actifs mais "non-russophiles". Mais ceux-là ne méritent pas de catégorisations spécifiques.

Par ailleurs, quelque soit le contenu de RT ou Sputnik qu'on retweete, qu'il soit de la "propagande pro-russe" ou pas, on devient suspect de russophilie. Super !

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.