27
Commentaires

La Poste : presse de droite ch. service public

Depuis plus de deux décennies, Les Echos et Le Figaro réclament que La Poste soit plus "flexible" et moins coûteuse. Mais La Poste, pour cause de Covid-19, a annoncé la réduction de sa distribution à trois jours par semaine. "Nous déplorons que La Poste renonce ainsi à la continuité de sa mission de service public", regrettait paradoxalement le patron du Figaro, avant que La Poste, le 2 avril, décide de maintenir ses tournées à quatre, puis cinq jours par semaine.

Commentaires préférés des abonnés

Si les porteurs précaires veulent bien s'appliquer à éternuer sur les Echos et autres Figaro qu'ils livrent, ça pourrait contribuer à régler certains problèmes à terme...

Jaime beaucoup les articles de Loris Guémart. Ils sont souvent appronfondis (parfois certains articles d'ASI restent un peu à la surface). J'aime bien l'angle d'attaque etc. Merci beaucoup. 

Quand on sera sortis de ce merdier, si on en sort, la presse Mainstream dira que la Poste n'a pas rempli son rôle de service public, et donc qu'il n'y a aucun intérêt au service public, que le service postal peut être complètement privatisé.


Cela fait(...)

Derniers commentaires

Ma modeste proposition de bon sens:

Il suffit de demander aux policiers désormais munis des masques des postiers, de livrer le courrier et les journaux, et en même temps les amendes grâce auxquelles le sars-cov2 sera vaincu.

Merci.
Je serais bien curieuse de connaître le nombre d’exemplaires du Figaro et des Échos envoyés par courrier physique aux dirigeants d’entreprise. Habituellement, il y a des tas d’exemplaires livrés aux entreprises. Les ont-ils réorientés vers les cadres dirigeants ? Non, parce que la version numérique existe, hein !

Merci pour cet article très détaillé et édifiant.


En fait, il n’y a pas que les grands groupes qui ont cette attitude, j'ai été choqué cette semaine de lire dans l'encadré "A nos lecteurs" du canard enchaîné : "La direction de La Poste ayant décidé - sans doute au nom de sa mission de service public - de supprimer une partie de ses tournées, nos abonnés risquent d'être nombreux à ne pas recevoir le journal à temps". Comme si La Poste devrait envoyer des gens mourir pour distribuer le journal…

Si le reste du journal reste de sa qualité habituelle, cette déclaration m'a quand même bien mis mal à l'aise.


Ce n'est pas aussi virulent que les attitudes d'autres journaux décrites ici, mais c'est tout de même une étrange manière de poser les choses. 

Évidemment on comprend que la presse à des problèmes aussi, mais ça n'a rien à voir avec le fait de risquer sa vie quand même ! 


Et puis la fin de l'article sur les conditions des précaires qui vont distribuer le journal... je pense que beaucoup de lecteurs préféreraient se passer de journal papier, plutôt que de le recevoir dans ces conditions. 


Il faudrait que toutes les personnes abonnées à des journaux lisent cet article. Et les autres aussi.

On aimerait pouvoir signer, par le biais d'ASI, quelque pétition pour renvoyer dans leurs quartiers dorés ces libéraux, patrons et rédac'chefs de tous poils, qui s'engraissent sur le dos des pigistes, livreurs et autres précaires de plus en plus nombreux au cul de leurs rotatives, et qui se préoccupent soudain du service public au seul moment où il va faire défaut à leurs intérêts privés !

La direction de la poste fournit aux policiers des masques qu'elle refuse à ses agents? J'oublierai pas ça! 


Chez moi, plus de courrier, du tout, depuis une dizaine de jours. Heureusement, je suis pas abonnée au Figaro, je préfère le Gorafi.

J' ai eu raison de mettre "change .org" dans les indesirables ..... Il y a  vraiment de tout et surtout du  n'importe quoi !!!!

S'il y a une presse de droite, cela veut-il dire qu'il y a une presse de gauche ?


J'ai du mal à  concevoir cette distinction, en France, en 2020 !


Mais, je deviens vieux ....

Je préfère me priver de mon quotidien que de priver mon postier de sa vie.

Vivement que cet article soit en accès libre, pour que certains puissent comprendre le danger de privatiser les services publics, car ceux-ci sont indispensables...

merci pour cet article et cette excellente démonstration de l'hypocrisie des grands groupes de presse français

Jaime beaucoup les articles de Loris Guémart. Ils sont souvent appronfondis (parfois certains articles d'ASI restent un peu à la surface). J'aime bien l'angle d'attaque etc. Merci beaucoup. 

La presse n'avait qu'à s'adapter, comme tout le monde, selon le modèle qu'ils (figaro, echos, etc.) défendent... Ils sont déjà bien assistés avec les aides. Tant pis pour leurs emploi, après tout, l'économie c'est une suite de destructions et de créations d'emplois n'est-ce pas ?

Une question à laquelle je n'ai pas trouvé la réponse : en quoi trois jours consécutifs protègent mieux qu'un jour sur deux ?

Quand on sera sortis de ce merdier, si on en sort, la presse Mainstream dira que la Poste n'a pas rempli son rôle de service public, et donc qu'il n'y a aucun intérêt au service public, que le service postal peut être complètement privatisé.


Cela fait 30 ans qu'on éprouve leurs tactiques de démantèlement, et que ça marche sur nos petits esprits limités.


Ils n'ont que ça à faire, d'imaginer comment nous baiser, ils ne font pas leur boulot, alors...



Si les porteurs précaires veulent bien s'appliquer à éternuer sur les Echos et autres Figaro qu'ils livrent, ça pourrait contribuer à régler certains problèmes à terme...

Je veux pas forcément comparer à ce que ASI faisait avant (que j'appréciais beaucoup), mais depuis le confinement, les publications sont proprement excellentes. Bravo à tous.

Qu'ils sont has been ces patrons de presse !


Dans la Startup Nation on dématérialise. 


On met le journal en téléchargement ; avec un numéro vert pour les lecteurs victimes de bugs ; et une cellule psychologique pour ceux qui s'arrachent les cheveux.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.