22
Commentaires

La page Facebook du CCIF, motif de dissolution

Le décret portant dissolution du Collectif contre l'islamophobie en France (CCIF) est officiellement paru. Le gouvernement reproche notamment à l'association de n'avoir pas assez modéré les commentaires sur sa page Facebook, et l'accuse de "partager" et "cautionner" des idées terroristes en critiquant la politique antiterroriste française. Analyse.

Commentaires préférés des abonnés

Il s'en sont d'abord pris aux musulmans. Je n'ai rien dit, je n'était pas musulman.

.................................

Alors, aux soirs de lassitude, il peut m'arriver de penser qu'on devrait étudier la possibilité de dissoudre, directement, les religions ....

Je propose la dissolution de Cnews.

Derniers commentaires

RIP CCIF (gag!)

Quand va-t-on dissoudre cette association qui appelle à ouvrir le feu ?




Vive la France ! 

...

Je propose la dissolution de Cnews.

Puisque cet obscur groupusculcultoire, au nom savant de CCIF  s'est auto-dissous, où est le problème?


On va encore crier à l'islmaphobie. Allez criez, pas de problème. Le ou les problèmes sont ailleurs.


On peut s'inquiéter de nombreuses tendances développées par l'islam, au même titre que d'autres religions, pour ne pas dire toutes les religions. On a le devoir de s'en inquiéter.


Tous les obscurantismes et les préjugés posent des problèmes récurrents à l'humanité depuis des lustres. Les religions sont des obscurantismes qui ont réussi, qui ont gagné à l'applaudimètre. 


Mais franchement, dans la mouise dans laquelle nous sommes immergés, pourquoi et pourquoi... pourquoi quoi? 

J'y viens.


Croire ou ne pas croire?  voilà le chiffon rouge, qui n'est à y regarder de près, qu'un leurre.


Nous sommes dans une telle situation, dans un tél état, qu'en regardant au cinéma un couple s'enlacer, ou s'embrasser, on se demande ce qu'ils font, comment ils osent puisque les gestes barrières.. vous voyez le truc chiffonné là?


 Autre chose. Les Ehpad: la moitié des morts ou presque en France figurent dans ces établissements. Et qu'entend-on? la jeunesse, oh pas toute,  mais enfin,  une jeunesse nous dit : " c'est scandaleux on nous vole notre jeunesse, notre vie..." ou " on nous condamne, alors que ce sont les vieux qui sont vulnérables.;" Hop là, gamin,  corrige : les vieux sont victimes. Point. VICTIMES.  Et peut- être, peut-être , gamin, que ta refléxion est vulnérable..


Alors CCIF auto mutilé, auto je ne sais quoi, damarmachin micromacron hollandouille, frédicolordonté..on s'en tape, passez vos chemins.


Laissez-nous relire Shakespeare , pas la bible, pas le coran,  ni je ne sais quoi. Laissez-nous avec William et la question existentielle et fondamentale;   il  n'y a qu'elle; 


Quand vous croisez, quand vous croiserez  un migrant, un sans papier, un vaurien, un pauvre pas riche,  un chat qui agonise, attention, ayez le bon réflexe, la bonne impulsion, hein, n'occultez jamais l'autre, William.





Avec un motif pareil, y a pas loin que le ministère de l'Intérieur se retrouve dissous lui aussi.

En revanche les "Zouves de Paris" et leurs satellites ne craignent rien et partent allègrement en Arménie casser du musulman ! Là aucune dissolution prévue !

Alors, aux soirs de lassitude, il peut m'arriver de penser qu'on devrait étudier la possibilité de dissoudre, directement, les religions ....

Il s'en sont d'abord pris aux musulmans. Je n'ai rien dit, je n'était pas musulman.

.................................

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.