La page Facebook du CCIF, motif de dissolution
article

La page Facebook du CCIF, motif de dissolution

Les commentaires haineux des abonnés de la page sont visés

Réservé à nos abonné.e.s
Le décret portant dissolution du Collectif contre l'islamophobie en France (CCIF) est officiellement paru. Le gouvernement reproche notamment à l'association de n'avoir pas assez modéré les commentaires sur sa page Facebook, et l'accuse de "partager" et "cautionner" des idées terroristes en critiquant la politique antiterroriste française. Analyse.

Le CCIF est officiellement dissous. Le Collectif contre l'islamophobie en France était dans le viseur du ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin depuis l'attentat qui a coûté la vie à Samuel Paty, professeur d'histoire assassiné et décapité en pleine rue suite à un cours sur la liberté d'expression le 16 octobre 2020. Nous avions déjà expliqué ce qui motivait Beauvau à attaquer frontalement le CCIF, et donné la parole à son ancien patron, Marwan Muhammad. À l'époque, seuls certains des motifs de cette dissolution étaient connus. Le décret publié le 2 décembre 2020 au Journal officiel permet de combler les manques. Ce décret intervient après que le CCIF s'est auto-dissous en déplaçant ses activités à l'étranger. L'auto-dissolution a été...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.