252
Commentaires

La ministre, et l'humanitaire musulman qui refusait de condamner Daech

Une question, deux malaises. Invité sur le plateau du Supplément (Canal+) pour évoquer l'incarcération au Bangladesh d'un jeune humanitaire français converti à l'Islam, le président de l'ONG Baraka City, Idriss Sihamedi, a également été interrogé sur Daech. Refusant de "condamner" l’État Islamique, Sihamedi a suscité le "malaise" de la ministre de l'Education, présente sur le plateau, laquelle a ensuite été critiquée pour la "faiblesse" de cette réaction. L'ONG explique aujourd'hui ce refus de condamnation par les risques qu'encourent ses humanitaires en Syrie.

Derniers commentaires


Attendez, Pierre Mas, ne partez pas tout de suite ! J'ai une devinette.
A votre avis, à qui appartient le compte Twitter sur lequel j'ai trouvé cette info ?..

Caroline Fourest bien sur ! La complaisance des autorités françaises avec l'intégrisme juif c'est pas dans les réunions du MEMRI, à Jérusalem ou sur les plateaux de télé qu'elle s'en inquiète mais sur twitter ça donne l'impression qu'elle dénonce les "compromissions" à égalité.

Concernant les rapports entre la France et Israël je ne vois pas l'intérêt de faire un pataquès a deux balle sur ce non serrage de main. Il y a bien plus grave du côté de la Judée Samarie mais les contre feux qui évite de parler des sujets majeurs vous aimez vous y vautrer.

Un ptit lien vers un humoriste de france inter qui n'a pas été recruté par Philippe Val. Si ça pouvait par miracle vous ouvrir les yeux?

https://www.youtube.com/watch?v=PVOvLwGchLs
Encore un abruti arriéré* qui refuse de serrer la main des femmes :
Ce spécimen est ministre de la santé en Israël.

*Trou du cul est aussi approprié et plus imagé, mais tombe sous le coup de la censure @sienne.
Autre victime peu médiatisée: Giulio Regeni
http://www.itele.fr/monde/video/un-etudiant-italien-retrouve-mort-en-egypte-152485
Des morts sans importance à Damas, il y a deux jours; 50 morts au moins, 110 blessés; attentat revendiqué par l'EI. Pas grand chose dans les médias.

Monsieur Bolloré a fait le ménage sur sa chose Canal+; les guignols le dérangeaient, mais pas le sympathique Idriss Sihamedi,
Daesh servirait-il les intérêts de Monsieur Bolloré?

Extrait d'un article de Karim Mohsen paru dans Le Grand Soir:
"Mais le groupe Etat islamique n’est que l’iceberg d’une action entamée dès la chute en 1989 du bloc soviétique et l’avènement du pouvoir unipolaire états-unien. Le terrorisme, tel qu’on le connaît aujourd’hui, est de fait l’aboutissement d’une longue période de gestation, commencée en Afghanistan dans les années 1970-1980, destinée à asservir ceux qui s’opposent à la mondialisation annoncée et au Nouvel ordre mondial qui ne devaient laisser sur le terrain qu’un pouvoir : celui des Etats-Unis. Cette domestication du monde a connu sa première réalisation au Moyen-Orient [qui renferme une gigantesque concentration de gaz et de pétrole] par la première Guerre du Golfe de 1991. Un processus qui devait aboutir à la mise au pas des Etats laïcs arabes."
.
Moussa de Baraka City emprisonné au Pakistan. Dieudonné retenu dans une zone de transit, à l'aéroport de Hong-Kong...
Il y en a qui feraient mieux de ne jamais mettre les pieds hors du territoire de cet Etat policier qu'est devenue la France.
Je pense que les moeurs de ce Sihamedi font un peu passer à coté d'une question bien plus intéressante que de savoir s'il est plus grave de tourner autour du pot quand on lui demande une condamnation du terrorisme ou de ne pas serrer la main aux femmes ou si NVB aurait dù réagir plus fermement ou pas.

A savoir la question du "djihad pacifique" qu'il revendique (pour rappel djihad signifie effort autant que lutte pour la justice ou satisfaire la volonté de dieu dont la guerre sainte ne serait qu'une forme extrême).

Qu'on pourrait globalement analyser de 3 manières (de la plus en sa faveur à la plus en sa défaveur) :

- il existe déjà des énergies qui poussent des musulmans de certains milieux à un djihad de combat, extériorisé (par opposition au djihad "effort sur soi même" auquel le réduiront les "imams républicains" médiatiques que beaucoup ont du mal à pifrer), mais qui peut prendre une forme pacifique ou violente, et son association n'aurait vocation qu'à canaliser ces énergies (dont celle qui conduit les musulmans vers la Syrie vue comme l'endroit où il y a les plus gros problèmes à résoudre) pour les tourner vers son expression pacifique à travers l'humanitaire. L'attitude de Sihamedi sur d'autres sujets pourrait même être interprétée comme une volonté d'attirer ce type de public (se montrer exemplaire selon les critères salafistes, tout en étant non violent ; comme il le dit lui même ne pas condamner d'emblée les candidats aux djihadisme pour avoir l'occasion d'établir un dialogue, etc..) mais sa finalité (plus d'humanitaires moins de guerriers) en ferait plutôt une partie des solutions que du problème.

- il existe des énergies (un retour de la foi) qui pousse les musulmans au djihad au sens large, et son association aurait vocation à les soutenir tout en les conduisant vers son interprétation extériorisée, et une interprétation de la justice / volonté de dieu rétrograde, mais tout en s'opposant tout autant à l'interprétation du djihad comme guerre sainte. Il s'agirait d'un projet de prosélytisme, si pacifique, utilisant l'humanitaire, plus que de détourner l'énergie conduisant tant au prosélytisme qu'aux dérives violentes vers l'humanitaire. Néanmoins ce projet serait basé sur une foi profonde en la capacité de l'islam de s'imposer pacifiquement, et rival plus que complice du djihadisme qui ne fait que nuire à ses chances d'y parvenir. Ni le même problème que le djihadisme armé, ni une solution, il en serait juste un autre, légèrement moindre.

- il existe des mouvements qui poussent le djihad jusqu'à la lutte armée, qu'il ne renie pas dans son fort intérieur, poursuivant le même idéal de triomphe d'un islam rigoriste, mais à la manière traditionnelle des "branches politiques" inavouées de mouvements armés il développe un discours apparaissant plus modéré et non-violent, l'action humanitaire plutôt que politicienne dans son cas lui offrant des capacités (accès aux zones de guerre, collecte de fonds, etc...) qu'il est susceptible d'utiliser dans leur intérêt commun. Cette hypothèse justifie à mon avis les perquisitions dont son association a été l'objet, si le fait que rien n'ait été trouvé contre elle aurait tendance à l'infirmer. Si elle était confirmée, il pourrait aussi être vu, tout en étant bien entendu une partie du problème, comme faisant partie des interlocuteurs intéressants, si on pousse le parallèle avec d'autres luttes armées, la branche politique "pacifique" étant celle qui sert d'intermédiaire pour parvenir à des accords de paix (après un accord n'étant possible que sur la base d'un compromis, je ne dis pas qu'il serait souhaitable avec les djihadistes, ne voyant pas ce qui pourrait être trouvé dans leurs revendications qui soit assez compatible avec nos sociétés pour parvenir à un accord global - y'a un peu beaucoup d'écart entre un mouvement fanatique religieux et les luttes indépendantistes ou même les guérillas marxistes ou fascisantes habituelles).

Enfin voilà pour les 3 interprétations qui me viennent à l'esprit, il y en a certainement d'autres.
En définitive, Schneidermann n'aura eu que ce qu'il mérite (selon l'expression consacrée par les fondamentalistes de type Sihamedi, en référence aux victimes des massacres perpétrés par leurs amis jihadistes).
Un forum investi par une poignée d'abrutis intégristes, et par leurs habituels soutiens, islamogauchistes rampants.
Et ce n'est qu'un début...
Doit-on ranger cette "sidération" dans les actes islamophobes?
La réaction de NVB dans le Parisien.
Idriss Sihamedi, prochain invité d'@si ?
Tiens, mon message d'hier (en tête de gondole) vient d'être partiellement censuré.
Surtout ne pas user de termes insultants, visant les islamistes. La charte ne tolère pas les noms d'oiseaux.
Sauf qu'en cherchant un peu, on peut trouver, entre autres exemples sur le forum, le message d'un intervenant traitant un contradicteur de con, l'insulte étant même utilisée à l'encontre d'un @sinaute qui n'est plus là pour répondre.
Vous n'en avez pas ras-le-bol, DS, de vous ridiculiser ?
On a pas fini d'entendre parler de Baraka City, la chasse aux associations radicalisées est lancée. Encore un narratif abrutissant dans lequel le gouvernement va s'enfoncer cyniquement et sans grande réflexion, pour montrer ses muscles.

Oui, refuser de serrer la main d'une femme par principe fait de vous un connard sexiste, non ce n'est pas illégal. Si l'anathème était jeté sur tous les comportements sexistes de tous les hommes de ce pays, et pas seulement des musulmans orthodoxes, notre pays ne s'en porterait que mieux.
Pour autant, la position de neutralité adoptée pour ne pas mettre en danger les membres de son association sur le terrain, c'est une règle de conduite classique de l'humanitaire et c'est vraiment malhonnête de la refuser à BarakaCity.

Enfin, l'absence de totale de soutien de l'Etat à Moussa Ibn Tacoub est absolument scandaleuse. C'est son rôle de défendre les ressortissants français à l'étranger. On a été moins regardant lorsqu'il s'agissait de rapatrier les pilotes traficants de cocaïne de République Dominicaine ou les zozos de l'Arche de Zoé qui flirtaient dangereusement avec le trafic d'enfants.
Ce que je comprends de la vidéo http://www.huffingtonpost.fr/2016/01/24/najat-vallaud-belkacem-choquee-daech-barakacity-idriss-sihamedi_n_9065030.html, c'est que Simahedi condamne Daech quand l'état islamique pratique des atrocités (cf attentats ou quand ils ont brûlé vif ce pilote jordanien), mais il est d'accord avec sa morale et son existence.

Et ça, ça fait une grande différence. Quel plaisir de pouvoir pratiquer la religion du livre dans un monde où tout serait à sa place : les femmes sous les hommes, la morale tatillonne et rétrograde appliquée dans toute sa splendeur et où les contrevenants seraient punis (comment ?). Un univers parfait où tout serait facile, où le monde ne serait pas à inventer, avec toutes les incertitudes et les souffrances, inhérentes, mais entièrement à consulter dans un livre.
Quel pied ! Le rêve de tous les réactionnaires !
Après, comment fait-on pour imposer cette morale, sinon par la violence ? Justifiée par le pendant humanitaire des religions !
BarakaCity fait partie du dispositif qui se referme sur les musulmans partout dans le monde. Que Sihamedi en ait conscience ou non : de toutes façons, il veut que le fondamentaliste musulman gagne.

Si on prend une religion, c'est dans son ensemble : la sécurité qu'elle apporte pour les insécures qui ont besoin de "spiritualité", et le fait que pour convertir la plupart des gens qui ne veulent pas changer, ou retenir les hérétiques quand la religion a gagné, il faut user de coercition et de violence, et que la plupart de ces croyants ferment les yeux pour ne pas voir ce revers de la médaille.

Les exactions de Daech, Gross Malheur !
BarakaCity fait partie du dispositif qui se referme sur les musulmans partout dans le monde. Que Sihamedi en ait conscience ou non : de toutes façons, il veut que le fondamentaliste musulman gagne.
Le pire c'est qu'il y ait des andouilles pour le défendre. Comme si les musulmans n'étaient pas suffisamment dans la merde... On pourrait penser que dans la période actuelle il y aurait plus malin pour œuvrer à la concorde universelle que de mettre en avant des fondamentalistes en mission ou des néo-chansonniers opportunistes et irresponsables.
Malaise, oui. Et je trouve que NVB s'en est très bien sortie.

Malaise parceque le mec est sur le terrain, et comme ça a été dit ça peut craindre pour ceux qui sont là-bas de condamner trop vertement Daesh.

Malaise parceque le mec est un connard. Faut pas tourner autour du pot, ce type me fout la gerbe.

Malaise enfin et surtout, devant ce plateau télé, mélange de show-buziness juteux, d'entre-soi parisien friqué, qui intime l'ordre de condamner. Est-ce qu'on fait chier tous les journalistes pour se dédouaner de la poignée de salopards qui installent … ce malaise ???

On devrait, tiens !
Perso, je préfère - si j'ai le choix- être égorgé par un jeune con daechiste dont la connerie m'est familière, plutôt qu'effacé par un drone.
J'ai une très grande méfiance pour les humanitaires religieux. On sait qu'une des choses qui de tout temps a permis aux intégristes de gagner du terrain c'est leurs bonnes œuvres.
Il me semble donc plutôt légitime d'exiger qu'une organisation humanitaire musulmane orthodoxe soit ferme dans sa condamnation du djihadisme. D'ailleurs si elle ne l'était pas je me demanderais s'il est pertinent de lui laisser envoyer des gens en Syrie.
Le cirque autour de "Najat aurait dù être encore plus colère", "ouh le méchant il ne serre pas la main des femmes", etc... Par contre me semble un peu ridicule.
Sinon vous avez pas d'autres sujets a traiter de temps en temps ?
De toutes façons, le bonhomme partait perdant, hein. Barbu, serre pas les mains des femmes. Sauf que ce n'est pas interdit par la loi. Barakacity n'est pas hors la loi non plus et son travail est reconnu internationalement. Il était venu parler de Moussa, on lui a parlé burka. Et si Idriss Sihamedi avait serré la main des invitées, lui aurait-on reproché de ne pas leur avoir claqué une bise ?
Alors, alors, n'y aurait-il point eu, sur ce plateau, comme un léger - léger, hein - relent d'intolérance ?
Tout ce que j'ai vu, dans cette émission, c'est une incapacité française à recevoir correctement des gens qui ne correspondent aux canons en vigueur à la télévision, de les piéger alors qu'ils sont des invités, de sur-jouer la colère et le dégoût comme pour dire que l'on est du bon côté des choses. Il n'était pas question pour l'émission d'inviter un musulman barbu sans lui faire la misère. L'humanitaire, tout le monde s'en moquait bien sur le plateau.
Ce que j'ai vu, c'était un "Supplément" de racisme, point barre.
En gros, on reproche à Najat Vallaud-Belkacem de ne pas avoir joué "la bonne Arabe de service" face au "méchant Arabe de service". Une femme, ministre, a été ici ramenée ici à son patronyme.
Mme Vallaud-Belkacem s'est justifiée avec un communiqué défensif sur le mode: lui, ce n'est pas moi, c'est de bonne guerre.
Mais au fond, ressent-elle à quel point elle et Idriss Sihamedi sont mis dans le même sac depuis deux jours ?
Tiens, encore un [Message modéré - Merci de respecter les règles d'usage du Forum] béni qui refuse de serrer la main des femmes ! [Message modéré - Merci de respecter les règles d'usage du Forum].
En écho à ce que me racontait récemment ma voisine, infirmière libérale recevant une musulmane voilée et son mari, à qui elle tend la main.
Celui-ci marque un temps d'hésitation, et se résout finalement à la lui serrer.
La patiente musulmane lui explique ensuite qu'il ne le fait jamais, mais qu'il a été pris de court.
Rappeler à tous ces incurables [Message modéré - Merci de respecter les règles d'usage du Forum] dans quel pays ils vivent et se soignent.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.