144
Commentaires

La France selon Field et Hollande

La voilà donc en action, la France selon Field et Hollande, co-producteurs de l'émission.

Derniers commentaires

Un seul exemple : elle souhaiterait faire des contrats de 20 heures hebdomadaires. Or, en-dessous de 24 heures, interdit. Niet.
Il est seulement interdit à l'employeur de l'imposer, pour un cdi. Si l'employé est d'accord pas de problème.
Repas avec famille et amis. Polenta et fondue de poireaux (les derniers du jardin, qui menaçaient de monter en graine). On a même oublié qu'il causait dans le poste, l'autre machin.
comment le dire autrement
tandis qu'à France deux, c'était Nuit Couché, place de la République de Paris et place de la République/Kaiserplatz de Strasbourg et ailelurs encore, c'était Nuit Debout.

Vous dirai-je madame monsieur de la pôlitique convenue combien vous me paraissez dépassés, combien vous semblez dans un trip de somnifères, vous qui nous ressortez vos assurances à la mode Coué style Hollande ou fille de Lepen ou autre, ou à la mode Com bidon comme Macron ou Sarko.

Quand vous allez sortir de votre trip, car il le faudra bien, vous aurez pris au moins trois décennies dans le pifomètre tandis que les plus âgés embarqués à la suite des plus jeunes de la République auront retrouvé un esprit ouvert à toutes les inventions.

Dormez bien les Nuit Couché, heureusement que vous avez encore le tintement des piastres pour vous tenir en vie.
Bonjour
Pour ma part j'ai passé ma soirée sur Mediapart où les commentaires à chaud sur ce qui se disait sur la chaine [s]publique[/s] aux ordres de S. Perreau étaient au vitriol. Pourtant depuis son article conjoint avec Arfi sur le saute cadavre de Mélenchon, il me fait douter des objectifs de ce journal.
Quant à moi, ça ma rajeunit de près de 50 ans et je rapprocherais cette intervention officielle, complètement à côté de la plaque, à celle de De Gaulle proposant un référendum sur la mise en oeuvre de la participation en 68 pour calmer la révolte.
Pour Normal 1er le problème aujourd'hui ce n'est pas le rabaissement social, c'est de parler de manière compréhensive du FN et appuyer ses idées d'exclusion.
On m'a parlé d'un match Hollande-France.

Il n'y avait pratiquement personne dans les tribunes et la retransmission télévisée n'a réuni que 3 000 000 de personnes. (score d'un match de 8ième de finale de la coupe de France)

Le match fut nul et les arbitres n'avaient rien d'être internationaux.

Un 0-0 attendu et arrivé.
Pas vu l'émission, pas lu les réactions d'ici et là... Super lassée, fatiguée, épuisée par la démolition de ce président. Bon, c'est pas pour le défendre, il est ce qu'il est, et sûrement mieux que l'EX. L'EX qui d'ailleurs lui a légué le pays dans un triste état et la ramène honteusement.
En fin de compte, pourquoi ne pas supprimer l'élection au suffrage universel d'un homme (on est en France...) que l' 'on voudrait génial...Hors ça n'existe pas. Ni De Gaulle, ni Pompidou, ni Giscard, ni Mitterrand, ni Chirac, ni Sarkozy ne le furent. Plus ou moins descendus en flèche mais jamais autant que l'actuel.
Ce matin sur Inter, entendre le valet de" son excellence sarko" critiquer Hollande avait quelque chose de pathétique et d' hilarant à la fois. Karouchi, je crois.
Il y manquait des ouvriers pas lepenistes certes, mais aussi des paysans expulsés de leurs terres, des citoyens qui en ont marre des plans sécuritaires, de la laideur capitaliste et égoiste du monde et surtout des jeunes zadistes!
"des citoyens qui en ont marre des plans sécuritaires"

Je dois bien faire 15km pour avoir un poste de gendarmerie ouvert. Je peux violer une nana sans faire un mois de taule.

"de la laideur capitaliste et égoiste du monde".

Votre vision du monde ne me semble pas très équilibrée. Il y a plein d'endroits où le capitalisme n'a encore réussir à s'implanter, le Congo par exemple. Bon vent. Des fois j'ai l'impression qu'il y en a qui ont un sérieux problème avec l’être humain. Oui l’être humain cherche son propre intérêt. Il n’apprécie pas le statut d'esclave des autres. Ça vous gène? L'individualisation est ce qui nous permet de mettre en place la liberté d'expression. Chacun est libre de penser ce qu'il veut et d'entreprendre ce qu'il souhaite. Sans ça on en serait encore à trucider ceux qui apportent de nouvelles idées. C'est si monstrueux que ça?
Le capitalisme ne s'est pas implanté au Congo ?
Ce serait drôle s'il n'y avait ps causé tant de souffrances...
Ouais, ils s'en sortent tellement mieux depuis le départ des Belges. Il faut voir ce qu'on a fait, on les a carrément mutilé à mort avec notre modernité de merde.

Vous savez pourquoi je trouve votre commentaire profondément naïf et puritain? Parce que la souffrance est la nature de ce monde. C'est normal qu'elle existe. On est dans un monde de rapports de forces. La souffrance existera jusqu'au dernier jour du dernier être vivant. Il faut l'accepter, la subir et l'appliquer parce qu'elle est une composante essentielle de l'humanité. Si vous la niez, si vous voulez la supprimer, vous mutilez l'humain.

Les belges ne passaient pas leur journée à tabasser du congolais. Il suffit de voir ce que les chinois qui ont pris notre place disent: au Congo, le monde s'est arrêté dans les années 30. Tout ce qui a été construit est tombé en ruines. Ils prennent des trains vieux de la colonisation sur des rails pas entretenus.

Votre vision du monde rousseauiste est totalement absurde. Vous en seriez presque à dire comme lui que c'est bien fait pour ceux qui meurent des séismes, car ils se sont affranchis des lois de Dieu en construisant des immeubles.

La violence est inhérente à la vie. Si vous faites pousser deux espèces de fleurs, vous verrez que c'est une lutte constante entre les deux espèces de fleurs pour virer l'autre. Une hirondelle mâle sans couple va casser les œufs d'un couple pour le faire se séparer et prendre la femelle. C'est ainsi.

A peine les rwandais finissent de se massacrer entre eux, qu'ils commencent à massacrer les congolais. Qu'est ce qu'il y a à dire de plus? Qu'est ce que ça veut dire un malien qui fait 8 enfants? Ça veut dire qu'il va en perdre 6, ni plus, ni moins.
Merle, vous devriez lire "la raison du plus faible" de Jean-Marie Pelt.
Que la raison du plus faible existe ne vous oblige pas à nier la raison du plus fort. Que le principe d'altruisme soit une stratégie de survie plus habile est un fait indiscutable. Mais avec qui peut-on pratiquer l'altruisme? Il faut deja un groupe soudé.

Les groupes sont un effet à double tranchant: ils nous permettent d'encaisser beaucoup mieux les coups rudes et d’être plus forts. Mais ils ne doivent pas aboutir à nier l'individu. Si l'individu est nié dans une société humaine, cette société périclite. Elle ne donne plus à ses individus la possibilité de proposer des initiatives pour changer les modes de fonctionnement. Les autres sociétés continuent, elles, d'évoluer, et viennent vous casser la figure pour s'accaparer les ressources.

Voilà exactement en quoi tient le colonialisme: l'occident a privilégié l'individualisme qui a été très efficace. L'individualisme a favorisé la science, il a favorisé l'entreprise libre. Les occidentaux ont évolué comme jamais aucune société humaine n'a évolué. Ils ont envahi d'autres sociétés qui ont stagné par leur carcan niant l'individu. On les a défoncé, ce n’était qu'une formalité. On leur a donné la possibilité d'acquérir cet individualisme mais ça n'a pas fonctionné. Aujourd'hui, ces pays périclitent à nouveau. Les chinois construisent la moindre de leurs routes, financé par le pétrole qu'on leur achète.

C'est l'individualisme, qui s'est cristallisé dans le libéralisme et le capitalisme, qui nous a permis d'avoir tout ça. Pourquoi le nier sans cesse comme cela?
wow
Vous arrivez encore à discuter avec le Corbeau ? Quel courage ! Enfin, c'est bien, ce mec est l'archétype de tout ce qu'il faut détruire pour reconstruire sur des bases saines.

En tout cas, MOUAHAHAH, le congo, hors sphère du capital, c'est la meilleure celle-là...
"ce mec est l'archétype de tout ce qu'il faut détruire pour reconstruire sur des bases saines. "

La seule chose qui semble vous obséder est de détruire ce qui a été fait. Eh bien détruisez, que voulez vous que je vous dise. Nous sommes incapables d'aller de l'avant parce que nous sommes traumatisés depuis la première guerre mondiale.

Mais quand vous aurez tout détruit, vous vous apercevrez que ce qu'on avait était le fruit de trois millénaires d'évolution et que vous n'en trouverez plus jamais l'équivalent. Soljenitsyne vous répondrait que les nazis et les communistes pensent exactement comme vous: il faut détruire pour reconstruire sur des bases saines. Quelles bases? On ne sait même pas avec vous. Mais vous êtes surement plus intelligent que des millénaires d'Histoire. On ne peut pas avec une civilisation "détruire pour reconstruire sur des bases saines". Les bases sont là, depuis l'antiquité, et jamais elles ne changeront. Quoi que vous fassiez, vous ne serez qu'une parenthèse de l'histoire ou la fin de la civilisation occidentale. Vous allez faire quoi, un autodafé géant?

On dit que c'est moi qui ai un problème de haine?
Non, vous avez surtout un problème de phobie. La peur de votre propre réaction quand vous aurez peur. Et je vous comprends, moi aussi j'aurais peur de ma réaction face à la vraie peur si j'étais vous. D'ailleurs on a tous un peu peur de la réaction de gens comme vous quand ils ont peur.
"Quoi que vous fassiez, vous ne serez qu'une parenthèse de l'histoire "
Oui. Ou encore un détail. De l'histoire.
N'est-ce pas?
ce qu'on avait était le fruit de trois millénaires d'évolution

Mouais, m'enfin trois millénaires d'évolution pour en arriver à vous comme représentant de l'Homo Occidentalus... il semble que nos ancêtres n'aient pas été au top dans la pratique de l'élagage des buissons.

--
Le corbeau s'excite, c'est bien... Faut dire que je l'ai un peu échauffé.

Non faut pas tout détruire, faut garder la sécurité sociale, les conventions collectives, les allocations, la retraite par répartition, les droits de l'Homme, les droits de l'enfant,... et j'en passe.

Par contre oui, il faut détruire le capitalisme, l'impérialisme, le colonialisme... et j'en passe encore.

Voilà, c'est pour simplifier hein, parce que de toute façon, avec vous ça sert à rien d'écrire des tartines, vous trouverez toujours à répondre à côté.

C'est marrant, ça me fait penser à un affreux jojo facho qui traînait dans les parages et qu'on a finalement réussi à dégager.
Quand au capitalisme au Congo, allez créer une entreprise là bas et on en reparle. Vous confondez je pense avec l'intrusion de capitalistes dans un pays non capitaliste.
Et ça, c'est une création ou une intrusion?
Ou les deux?
Vous savez que ce que vous dites des Maliens se disait des pauvres récemment en Europe ?
On l'entend encore : « Les pauvres ont trop d'enfants » : une dérive eugéniste au début du XXIe siècle.

Niveau de vie, transition démographique, éducation, contraception etc., ça vous parle ?
Je ne suis pas en train de vous parler de Malthus. Je suis en train de vous dire que si les maliens culturellement font 8 enfants, c'est qu'ils en perdaient 6. Sinon c'est une explosion démographique. Cela veut dire qu'ils ont déjà prévu dans leur calcul que 75% de leurs enfants vont mourir avant l'age de se reproduire.

Oui les pauvres d’antan en faisaient 8. Mais ils avaient les usages pour en faire 8 là ou seuls trois étaient nécessaires: la mortalité avait drastiquement chuté. Cela a demandé un siècle avant que nous comprenions cela et que l'on cesse d'en faire autant. C'est exactement ce que décrit la transition démographique: https://fr.wikipedia.org/wiki/Transition_d%C3%A9mographique

C'est simple à comprendre. Votre chatte fait 5 à 8 chatons par an dans votre maison. Il se passe quoi si tous les chatons survivent? Le chat est fait pour perdre la quasi totalité de sa progéniture. La violence et la souffrance est intégré dans son processus même.
Franchement, c'est assez perturbant d'entrer dans votre esprit.
"Cela veut dire qu'ils ont déjà prévu dans leur calcul que 75% de leurs enfants vont mourir avant l'age de se reproduire."
Je parierais que vous n'avez pas d'enfant. Ou alors, vous avez sorti la calculette pour... pour évaluer quoi exactement ?
En général, quand on n'a pas d'accès à une contraception correcte et qu'on a des moeurs sexuelles normales, la grossesse n'est pas un calcul.

En fait, n'apprécieriez-vous pas un monde d'"ingénieur" où on met en place un eugénisme, un ordre calculé des naissances, de sélection des meilleurs etc. ? C'est propre, ordonné, précis, un petit côté japonais si j'osais le cliché.
Bon, je sais pas quoi vous dire. Voici la ligne de faits:

- Vous avez un taux de fécondité de 8.

- Vous avez une population stable.

- Donc, vous avez forcément un taux de mortalité élevé. Vous devez forcement perdre 6 enfants sur 8 en moyenne pour avoir les 2 qui permettent un renouvellement stable de la population.

Conclusion, la souffrance et la douleur de perdre un enfant est inévitable. Elle est même systématisée.

Ce sont des mathématiques simples quand même. Je comprend pas pourquoi votre esprit n'arrive pas à y accéder.
Euh... oui, j'ai quelques notions d'arithmétique.
C'est le fait que vous rameniez une question sociale à si peu de chose qui est perturbant. Vous savez que dans la réalité ça ne marche pas comme ça, que si on avait écouté Malthus jamais il n'y aurait eu 66 millions de Français ?

D'ailleurs, j'avais entendu un géographe expliquer qu'un problème de l'Afrique était la faible densité de population qui faisait qu'il était compliqué de maintenir les infrastructures, même genre de problème qu'on a en France avec le recul des services publics en milieu rural.
Euh.. Si un malien ne fait que 5 enfants, c'est toujours un malien?
Ou un chat?
Merci de m'éclairer car là, franchement ce n'est pas clair pour moi.
En même temps, c'est normal, c'est un noir!
LOL MDR PTDR et LMAO.

Putain, on se marre avec Merle le vendredi.
Elle est Mao ? Qui ça ?

OK, autrefois on disait ASTA (…per l'cur par terre)
Oui, mais ça c'était avant!
(quoique LMAO, c'est pas tout jeune non plus!)
"Si un malien ne fait que 5 enfants, c'est toujours un malien? "
Bien sûr, mais il n'en perd que trois, pour de conformer à l'arithmétique !
[quote=Léopold II]
J'ai entrepris l’œuvre du Congo dans l'intérêt de la civilisation et pour le bien de la Belgique.
[quote=Conan Doyle]
Beaucoup d'entre nous en Angleterre considèrent le crime qui a été commis sur les terres congolaises par le roi Léopold de Belgique et ses partisans comme le plus grand crime jamais répertorié dans les annales de l'humanité. Je suis personnellement tout à fait de cette opinion.

Les bienfaits de la civilisation et des pneumatiques !

[quote=Merle]
...au Congo, le monde s'est arrêté dans les années 30.

Les Belges s'étant barrés du Congo en 1960, faudrait m'expliquer ce que vos civilisés ont branlé pendant 30 ans ?

--
Ils ont arrêté tout investissement et se sont retirés progressivement, ce qui a aboutit à la décolonisation trente ans plus tard. Les investissements belges ont pris fin dans les années trente. Cela a pour cause la crise économique de 1929 et la seconde guerre mondiale.

Je ne suis pas encore une fois en train de vous dire que les crimes au Congo n'ont pas existé. Mais vous devez comprendre que nous nous sommes installés (sans aucune autorisation) sur des territoires violents, et que nous les avons administrés donc avec la seule solution possible: la violence. Ces erreurs sont faites, elles sont là pour toujours. Mais combien de temps cela va t-il obscurcir notre jugement? Nous ne sommes jamais sortis de la colonisation, nous n'avons jamais appris de nos erreurs. Pire, nous les reproduisons sur notre sol désormais.
T'as raison, laissons tomber la chronologie, ça fait mal à la tête ! :-DDD
Je vous ai parlé de trains des années 30 au Congo, je vous explique que les investissements coloniaux ont pris une fin abrupte dès le début des années 30. Qu'est ce qui est si difficile a comprendre au point de vous donner un mal de tête? Vous pensez pas que la Belgique avait autre chose à faire que de s'occuper du Congo en 1940?
Dans tout ça je ne sais plus si la crise de 29 a eu lieu dans les années 30 ou les années 60 !

Ah non mais je suis perdu, que je te dis !
Mais tu es con ou quoi? Les dernières infrastructures belges au Congo datent des années 30 parce qu'après la crise de 29, ça a dégénéré jusqu'à la seconde guerre mondiale. Ils avaient autre chose à foutre que de construire le Congo après les années 30.
Avec le "ou quoi" qui me reste (merci), j'ai pu remarquer que tu as modifié ton texte plus haut pour y remettre un peu d'ordre chronologique.

Laisse tomber…
J'ai avancé trois fois le même argument. Vous m'avez répondu trois fois la même chose. Vous avez raison, autant clore ce débat stérile.
Comme je vous comprends, ces putains de nègres qui ont vicié nos si idéales et pacifiques sociétés occidentales, c'est pas glop !

--
Le " merle blanc ", je crois que c'est d'A. de Musset ....
( dans tous les cas, c'est un drôle d'oiseau )l
C'est navrant de lire ça.

Je suis vraiment démuni face à votre vision de l'histoire absolument hyper manichéenne. Je pense que vous avez bien appris par cœur votre catéchisme, que vous êtes un bon auto-répentisseur permanent, et que vous êtes fin prêt pour être jeté dans les poubelles de l'Histoire.

Je dis des choses simples, élémentaires, factuelles. Non, le Congo n'était pas un havre de paix avant le colonialisme. Non, le congolais n'est pas une page blanche sur laquelle l'occident aurait écrit. C'est pas raciste ça? Quel degré de démence faut-il atteindre pour tenir vos propos?
"Voilà exactement en quoi tient le colonialisme: l'occident a privilégié l'individualisme qui a été très efficace. L'individualisme a favorisé la science, il a favorisé l'entreprise libre. Les occidentaux ont évolué comme jamais aucune société humaine n'a évolué. Ils ont envahi d'autres sociétés qui ont stagné par leur carcan niant l'individu. On les a défoncé, ce n’était qu'une formalité. On leur a donné la possibilité d'acquérir cet individualisme mais ça n'a pas fonctionné. Aujourd'hui, ces pays périclitent à nouveau. Les chinois construisent la moindre de leurs routes, financé par le pétrole qu'on leur achète. "

Simple, élémentaire, factuel et sans aucune trace de manichéisme.
Nous sommes des nains à côté !
Pour la manichéisme, je vous signale que ça implique pour l'appliquer de poser un jugement de valeur. Je veux que vous m'expliquiez très concrètement ce que vous préféreriez à l'occident actuel. Vous voulez mettre quoi à la place pour le haïr à ce point?

C'est quand même dingue d'arriver dans un cheminement de pensée ou toute logique se repose sur "l'occident a fait des choses pas biens". On peut discuter de rien, sans qu'à un moment, un mec arrive et dise "célafotaloccidan".
Et si au lieu de penser en terme de jugement, de "faute", vous pensiez en terme de pouvoir et de responsabilité ? Comme disait le grand philosophe oncle Ben : Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.
Ou alors, votre individualisme implique plutôt une grande irresponsabilité, le chacun pour soi, que le plus fort gagne etc. ? C'est vous le super-vilain de l'histoire ?
C'est sûr que vous question poubelles et Histoire, vous avez parfaitement intégré la notion de tri sélectif !

--
Hum... pas trop loyal la modification de vos posts après les réponses de vos contradicteurs !

Le Congo n'était pas un havre de paix avant le colonialisme, le Congo n'était pas un havre de paix pendant le colonialisme, le Congo n'est pas un havre de paix après le colonialisme... heu, il n'y aurait pas eu comme une couille dans le potage et dans votre mission civilisatrice ?

--
"Hum... pas trop loyal la modification de vos posts après les réponses de vos contradicteurs !"

Ah, t'as remarqué aussi ?!

Ce n'est qu'un des multiples talents du merle blanc !
"au Congo, le monde s'est arrêté dans les années 30. Tout ce qui a été construit est tombé en ruines."

J'aimerais bien voir votre réaction au départ de musulmans qui auraient construit des mosquée un peu partout. Vous les entretiendriez? J'en doute un poil.

"La violence est inhérente à la vie." + fleurs et oiseaux.

Vous vous prenez régulièrement des pains dans la gueule (registre de la vie, des animaux, on s'adapte) pour vous sentir en vie? Quand ça s'arrête, vous vous sentez lentement mourir? Je vous avais demandé si vous aimiez avoir mal récemment, j'ai l'impression que je viens d'avoir ma réponse.
15 km pour trouver un poste de gendarmerie ?
Ce n'est pas vous qui disiez habiter dans un lieu du genre cité du 93 entouré d'un tas de sauvages pas très clairs (de peau) ?

Y'a pas à dire, plus ça va plus je me dis que vous êtes plusieurs à utiliser le compte "Merle" ou que vous êtes un adepte des vies imaginaires.

P.S. : "Je peux violer une nana sans faire un mois de taule" dixit Merle. Vous feriez quoi dans un monde sans gendarmerie ?
"Ce n'est pas vous qui disiez habiter dans un lieu du genre cité du 93 entouré d'un tas de sauvages pas très clairs (de peau) ?"
Non. J'ai dis que j'habitais dans la ville de Valls, celle où il n'y a "pas assez de whites de blancos". Une ville qui n'est pas classée comme sensible.

"15 km pour trouver un poste de gendarmerie ? "
Eh bien, on a explosé une vitre de ma voiture pour l'ouvrir et voler ce qu'il y avait dedans. J'ai du faire 15 km pour trouver un poste de gendarmerie ouvert. Le troisième essai fut le bon.

"Vous feriez quoi dans un monde sans gendarmerie ?"
Je serais sur un forum en train de dire : "Je peux violer une nana sans faire un mois de taule", et ne pas trouver cela normal dans un pays civilisé.

Heureux?
Perso, même sans gendarmerie, même sans menace de taule, je ne pourrais pas violer une nana, mais bon, heureusement qu'il y a la gendarmerie pour surveillez ceux qui pourraient.
Vous auriez dû dire "on peut violer une nana", parce que le "je" vous met dans une case pas très saine...
Non, laisse le parler, il raconte là tout son univers mental. Je trouve que c'est bien, on comprend mieux qui il est, et que ce n'est pas la case qui n'est pas très saine.
Faab, est ce que votre argument consiste à dire que je suis un violeur patenté parce que je vous explique que si vous violiez une femme, vous ne risqueriez pratiquement rien? Comment espérez vous faire une société sans punir ce genre de choses? Que moi ou vous ne violeriez jamais une femme ne change rien, vous encourageriez ceux qui veulent le faire à le faire.

Comment espérez vous éduquer vos enfants si jamais vous ne les punissez jamais? Où est la notion de bien et de mal?

Al1, je suis désolé que mon univers mental ne corresponde pas au votre. Mais très franchement, je ne vis pas de la Bible. Le message de Jésus me parait crédible avec une société sans aucun rapport de force, ce qui n'existera jamais. Je suis pragmatique. Je vous conseille la saga Fondation d'Asimov. Ça sera deja un bon début pour vous affranchir d'un puritanisme absurde.

Ne pas appliquer un rapport de force, c'est ne pas défendre son propre intérêt. Pourquoi la France est aussi faible en Europe? Parce qu'elle n'applique aucun rapport de force, contrairement à l'Allemagne qui ne perd jamais une occasion d'utiliser la violence.
Je ne sais quelle version d'asimov il a lu, mais en tout cas pas la mienne. Asimov reprend l'intégralité des concepts Kantien sur le projet de paix perpétuelle. Il suffit de lire le dernier tome, pour comprendre la construction de tous les autres...
Par ailleurs, le cycle de fondation repose sur l'anéantissement de l'impérialisme et la renaissance de sociétés essayant de trouver un sens à leur existence.

On est vraiment à l'opposé total des croassements du Corbeau, ce type c'est la personne aux multiples personnes.
Il suffit de lire le dernier tome, pour comprendre la construction de tous les autres...
Asimov a surtout changé sa vision entre le premier et le dernier écrit (séparés de 35 ans). Vu qu'à la fin, il démolit sa vision de la science triomphante du début pour guider l'humanité. Le dernier est presque l’antithèse du premier.
"Sa" vison de la science triomphante ? Vu que, bien avant la fin du premier tome, il fait de la science une religion obscurantiste et un outil de domination des royaumes environnants de Terminus, je ne suis pas sûr qu'Asimov ait attendu 35 ans pour avoir une vison assez mitigée de la science triomphante.

--
Oui, c'est ce qu'il me reste en mémoire, la même interprétation.

Confirmée par le cycle des robots d'ailleurs, qui montre à quel point le scientisme peut tourner à l'horreur.
Cycle des robots qui effectue sa jonction avec celui de Fondation en 83 dans "Les robots de l'Aube"... cycle de Fondation lui-même introduit dans la boucle sans fin en 50 par "Cailloux dans le ciel" premier opus du cycle de l'Empire... cycle de l'Empire se raccrochant à celui des robots dans "Les Robots et l'Empire" par l’entremise de R. Giskard Reventlov... arghhhh. ;-)

--
Les merles moqueurs...
Je vous rejoins totalement Merle, pour une fois.
La dernière fois que j'ai cherché une gendarmerie en France, j'ai fait 650km.
Bon j'avais oublié mes papiers en Belgique, mais tout de même!!!
[quote=Merle]Je peux violer une nana sans faire un mois de taule.
Mais vous pouvez, mon brave: suffit de bien choisir et d'être sûr qu'elle ne porte pas plainte. Ou même qu'elle sera pas trop difficile à déconsidérer devant un tribunal (jupe trop courte, décolleté trop profond, voire même... col roulé provocateur). Renseignez vous sur les pourcentages de celles qui se taisent et de celles qui parlent sans résultat. Ya encore peu, elles se faisaient foutre de leur gueule, voire carrément humilier, quand elles avaient le culot de franchir la porte d'un commissariat.
J'ai peut-être mal compris mais pour moi il disait ça en réponse à la personne qui parlait de plans trop sécuritaires. Et que c'était une sorte d'allégorie pour contredire cette personne.
Voilà. C'est ça. Une allégorie.
D'ailleurs il aurait aussi pu dire: "violer une vache dans un pré" ou "violer un nénuphar dans un étang".
C'était juste allégorique pour dire qu'en réalité les filles, les vaches et les nénuphars ne sont pas en sécurité quand le Merle moqueur se promène entre deux gendarmeries.
Contrairement à ce que prétend l'autre personne.
L'allégorie c'est quand même pas difficile à comprendre quand même.
Un peu comme l'allégorie du malien qui a 2, 3, 5 ou 21 contrats de nettoyage des poubelles des autres pour nourrir ses 8 enfants parce qu'à la fin il n'en reste que 2 et qu'alors ce sont des chatons, sauf si c'est mon beau-frère qui est boulanger et qui en a deux. De contrats.
J'ai bon, en Allégorie, Neity?
J'abandonne. Soyez agressif entre vous. Bonne journée.
Dommage, c'était pas de l'agression, c'était de l'humour !

Moi j'ai bien aimé !

Pendant le match France-Hollande, quelqu'un a crié Allez Gorie !, Neity n'a pas compris. match nul.
Il fut possible de crier Allez Gori...mais ça date:

Aimé Gori est un footballeur français né le 4 avril 1936 à Serémange-Erzange (Moselle)1 et décédé en 20022.

Il a été milieu de terrain aux Girondins de Bordeaux: il a perdu le 10 mai 1964 à Colombes, une finale de la Coupe de France contre l'Olympique lyonnais, 2 à 03. Il a été un excellent buteur: il a marqué 45 buts en Division 1. Il termine sa carrière de 1965 à 1967, au Stade de Reims.

Aimé Gori est un footballeur français né le 4 avril 1936 à Serémange-Erzange (Moselle)1 et décédé en 20022.


il ne devait pas être très frais quand il est mort..
Allez, soyez pas fâché, on rigole.
Tiens pour me faire pardonner l'histoire du mec qui avait des contrats de pompiste.
Le mec, avec ses contrats il était à l'aise, limite désinvolte.
Alors du coup il était léger sur la qualité de service et quand un client se pointait chez BP, il lui disait : Bonjour, M'sieur! J'vous le plein de PéBé?".
Forcément le gérant de la station BP il était moyennement content, et à force d'avoir des remontrances de sa Direction (qui envoyait enloucedé des clients mystères) il a fini par convoquer son loustic:
"- Ecoute Mec, qu'il lui dit comme ça le gérant au pompiste, je t'ai assez prévenu, tu es viré, Mec.
- M'en fous, qu'il répond le désinvolte: j'ai déjà un contrat chez Tatol."

Pas mal, hein?
Nul. Je préfère l'histoire du malien qui s'est barré en Allégorie parce que son beau-frère a un chaton qui en a deux.
Pffff... J'la connais.
ça vaut pas celle du merle qui viole un gendarme ...
Quelle allégorie ? Notre turdus merula nous explique qu'il y a corrélation entre le nombre de viols et celui des gendarmeries, je ne vois pas trop où est l'allégorie. M'enfin pour une fois je ne suis pas foncièrement en désaccord avec lui, le nombre de viols commis dans les gendarmeries fluctue certainement avec le nombres d'icelles.

--
Je n'ai pas vu l'émission mais je ne vois pas ce qui gêne dans un contrat hebdo de 20h, certains postes ne correspondent pas à un contrat de 24/35h. Et pour parler de ce que je connais, on a des gens qui refusent des postes car il y a trop d'heures (soit parce qu'ils ont une activité annexe, soit parce qu'ils veulent s'occuper de leur famille, ou autre).
Par ailleurs, qualifier ça de "discours patronal" avec tout ce que cette expression a comme connotation me parait excessif (après je n'ai pas vu l'émission donc c'est peut-être justifié dans son contexte).
Dire qu'un contrat de 20h c'est précaire, c'est purement idéologique. On peut avoir un contrat de 20h ici et 15h là. Ca fait 35h et si on perd un poste, on en a toujours un autre. Ca donne une position plus forte au salarié qui a moins peur de perdre ou changer son job. C'est exactement le principe de la diversification pour une entreprise qui ne doit pas se reposer sur un seul client. C'est plus sécurisant qu'autre chose.
Si j'étais taquin, je dirais que chercher un webmaster-gestion-de-clientele-controle-qualite (cf l'offre d'emploi d'@SI, qui semble surpris ensuite de ne trouver personne), ça relève plus du discours patronal que cette histoire contrat hebdo.
Dray : On est en train de réussir économiquement. Visiblement, personne ne s'en rend compte.
Cambadélis : Nous sommes en train de réussir, mais personne ne s'en rend compte.

Vous savez ce qui vous manque au PS, Julien et Jean-Christophe ?... Un bon communicant.
Ah il n'y a plus que ça en France, des lepen, des entrepreneuses ma non troppo, des nuiteurs debout... ???
Et il y aurait un président de la république ?
Et une chaîne publique de télévision ?
Ça fait envie !!!
Finalement je je rentre pas tout de suite, le temps de le remettre du choc émotionnel
Un jugement bien sévère pour une émission qui s'est avérée excellente tout au long de la soirée, donnant enfin la parole à des invisibles comme l'électeur du Fn qui a pu exprimer sa souffrance et à une chef d'entreprise beaucoup plus convaincante que cet étudiant qui aurait mieux fait de retourner s'avachir sur la place de la République avec ses congénères qui se sont discrédités une fois encore par des actes de vandalisme inacceptables, hier soir !!!

Peu importe la prestation du président de la République, nous jugerons ici la forme, impeccable une fois encore grâce à la prestation sans failles de Mr Pujadas, journaliste hors pair et pugnace, Mme Salamé a apporté cette touche de charme et surtout sa grande connaissance des dossiers n'hésitant pas à pousser François Hollande dans ses retranchements, comme elle le fait avec les invités de Laurent Ruquier tous les samedis soir où le matin sur Inter.

Plus encore, nous nous féliciterons des analyses (post-émission) menées par les grandes voix de la presse et des médias français, le trop rare FOG a délivré des analyses pertinentes et sans concessions de la prestation de Mr Hollande, François Lenglet, dont il faudra quand même qu'on utilise les compétences économiques, un jour dans les plus hautes sphères de l'état, a dressé un tableau clair et limpide des politiques à mener pour faire sortir la France du marasme économique.

Merci à Nathalie Saint Cricq pour ses commentaires épatants et sa jovialité de bon aloi, elle a hier soir rejoint les plus grands de nos analystes politiques comme Alain Duhamel ou Christophe Barbier, la mèche et l'écharpe en moins.

A signaler, ce matin, dans l'excellent journal l'Opinion, un papier qui décrypte la prose marxiste d'un certain Lordon qui se prétend économiste, la vulgate de bas étage de ce monsieur y est magnifiquement déconstruite et devrait être diffusée plus largement pour remettre un peu de plomb dans la tête de tous ces manifestants nocturnes qui voient en ce monsieur une source d'inspiration,

Un dernier mot afin de souligner le courage de Mr Field, avoir annulé l'invitation d'une syndicaliste de FO était une décision courageuse et pertinente.

On connaît la ligne idéologique de ce syndicat, la contestation sans la proposition, comme la plupart des officines de cet acabit, car oui en dehors du Medef, de la CGC et à un degré moindre la CFDT et l'UNSA, les partenaires sociaux sont décidément bien frileux et arche boutés sur leurs corporatismes ( un sujet qui n'a d'ailleurs pas été abordé hier soir)
Ce matin à France Info me sont parvenus les ricochets dans l'eau
une émission convenue où rien n'a fait vibrer la gelée
La plus grande question traitée a été parait-il le voile à l'Université
l'autre la question remise à la fin de l'année de sa candidature
Et à Londres Macron a fait une autre macronade sur l'arrêt des réformes
et à Paris Macron a dit "Paris Match, c'est une erreur, j'assume, mais c'est pas de la com, c'est ma bourgeoise, vu qu'elle n'y connait rien, en clair qu'elle est conne, qu'elle aurait accepté, mais que ma vie privée, c'est plus important que tout, plus important même, lisez les petits caractères, que de savoir si je vais briguer la présidence, non je le répète ma vie privée c'est... (piteux monologue du plus bidon non-candidat à la candidature).

Entre la gelée existentielle de Hollande et l'acharnement à la consistance de Macron, le choix est vite fait, ne pas choisir.

Pauvres journalistes (dont Daniel Schneidermann, merci quand même) contraints de foutre en l'air leur soirée pour nous informer que rien n'est arrivé
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.