78
Commentaires

La croisade numérique des anti-masques à l'école

Pétitions, visuels, recours en justice, "grève des parents"... sur Facebook et Whatsapp, la fronde des parents d'élèves opposés au port du masque pour enfants s'organise, et s'appuie sur de fausses informations. La députée ex-LREM Martine Wonner est à l'origine des nombreux visuels, et l'ex-enseignante mobilisée en 2013-2014 contre le supposé enseignement de la "théorie du genre", Farida Belghoul, a rejoint le mouvement.

Commentaires préférés des abonnés

ASI radote et ça commence à devenir lourd. Les "anti-masques" ne sont pas tous des "complotistes" en "croisade". Il y a des arguments valables pour débattre du port du masque, et pas que chez les réacs de la manif pour tous ou les amateurs égarés de (...)

Approuvé 13 fois

alors que l'on nous a répété pendant des mois que les enfants n'étaient pas contagieux 


et ben c'est faux; et on nous a menti pendant des mois; comme pour les masques en mars; et non seulement ils sont contagieux; mais probablement autant que les(...)

Et bien je suis parent d'élèves et je ne comprends toujours pas pourquoi les enfant doivent porter le masque à l'école primaire alors que l'on nous a répété pendant des mois que les enfants n'étaient pas contagieux et que même maintenant très peu d'é(...)

Derniers commentaires

J'ai l'impression que ce sont un peu toujours les mêmes parents d'élèves qui posent des problèmes. Dans ma commune, on à un noyau dur de parents d'élèves qui sont sans arrêt sur le dos des instits, ce sont globalement des mères au foyer qui s'emmerdent un peu, et toujours persuadées d'agir pour le bien des enfants. Fichez la paix aux instits. Vos lardons ne seront pas tromatisés par le port d'un masque pendant quelques mois, et vous n'êtes pas virologues ni medecins, donc laissez ceux dont c'est le métier prendre les décisions.

A mon avis, les enseignant devraient avoir des masque FFP2 pour se protéger (pour ceux qui veulent être protégé). C'est aux enseignants à risque de faire se protéger, pas aux enfants. Reste le soucis du retour des enfants dans les familles. Pourquoi ne pas imaginer donner des masque FFP2 aux enfants vivant dans les familles où l'un des membres est à risque? Et puis, ne nous leurrons pas, le masque classique pour les enfants est probablement peu efficace concrètement. Entre les échanges de postillons pendant la cantine (moins d'un mètre dans mon école), les touche touche avec les mains pas forcément propres (même s'ils sont censés se laver les mains, c'est jamais très propre), les affaires qui se touchent etc, le masque certes diminue le risque, mais tant que ça? Bof j'ai envie de dire. Et à quel prix?

Pour compléter la lecture sur le sujet, pourquoi pas cet article ?


https://reporterre.net/Masque-des-6-ans-la-rebellion-de-nombreux-parents-souleve-des-questions-legitimes


Dans cet article, on ne dénigre personne, et on laisse la parole à ces parents d'élèves qui sont opposés au port du masque dès 6 ans, on va même jusqu'à entendre certains de leurs arguments. Personne ne suggère qu'ils sont mal informés, qu'ils sont sous l'emprise d'un groupe facebook. On leur laisse le droit d'exister, en somme, sympa. L mot "complotisme" n'est même pas utilisé ! 


Bonne journée.

Entendu hier  sur une télévision régionale (Hautes-Alpes) par une "parente d'élève ".

...le masque est une prévention, c'est  inadmissible d'imposer une prévention..."

Imparable.  De la mécanique du grotesque en marche. Les lapins ont des plumes, moi je dis..

Déjà j'aimerais bien savoir à chaque fois qu'on dit "école" on parle de la primaire uniquement où l'ensemble des élèves du CP jusqu'à la terminale ?

Parce que concernant les collégiens et les lycéens, tout le monde a acté qu'ils étaient aussi contagieux que les adultes. Et ils portent le masque depuis juin.


Pour les primaires, on ne peut pas nier qu'on nous avait dit jusque là qu'ils pouvaient être contaminés par leurs propres parents mais qu'eux mêmes contaminaient très peu.

Exe : https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/06/24/peu-de-transmission-du-covid-19-chez-les-enfants-en-ecole-primaire_6044005_3244.html#:~:text=de%20Covid%2D19-,Peu%20de%20transmission%20du%20Covid%2D19%20chez%20les%20enfants%20en,b%C3%A9nignes%20et%20sont%20peu%20contagieux.


Donc oui il est légitime de se questionner sur ce revirement.

D'autant que le débat scientifique est loin d'être tranché à ce sujet.


Peut-on avoir un vrai échange arguments / contre-arguments sans vouloir toujours faire basculer l'autre vers le complotisme ou vers la servitude ?

Il est navrant de devoir rappeler une notion élémentaire.


La liberté d'expression, c'est la liberté d'exprimer une opinion... quelle qu'elle soit.


Une opinion n'a pas à être dénoncée, stigmatisée, clouée au pilori... elle doit être combattue avec des arguments.


Et si elle est vraiment stupide, faisons confiance à l'intelligence de nos semblables, et ne perdons pas de temps avec.

Peu importe la "revendication" (étude des genres, masque anti-covid, laïcité...), le dénominateur commun c'est les parents d'élèves "hélicoptères" (toujours à surveiller 24/7 leurs enfants) qui n'ont rien d'autres à foutre de leurs journées que d'être outragés et de se monter le bourrichon les uns les autres sur les réseaux sociaux.

ASI radote et ça commence à devenir lourd. Les "anti-masques" ne sont pas tous des "complotistes" en "croisade". Il y a des arguments valables pour débattre du port du masque, et pas que chez les réacs de la manif pour tous ou les amateurs égarés de Hold Up.

Voici au moins deux argumentaires pertinents :

Ici (une tribune que vous avez vous-même citée sans vous arrêter sur le fond) : https://www.liberation.fr/debats/2020/11/01/port-du-masque-a-6-ans-avons-nous-perdu-l-age-de-raison_1804083

Ou là (Giorgio Agamben, sur le site libertaire lundi.am) : https://lundi.am/Un-pays-sans-visage

Ça me semble sérieux et discutable. Ce serait bien de ne pas parler tout le temps de la sphère des conspirationnistes.

"des rapports de l'OMS surinterprétés par les détracteurs du masque chirurgical."

Est-ce cela la sur interprétation ?:
Je cite issu du rapport de l'OMS avril 2020 :

....Cependant, aucune donnée ne
montre actuellement que le port du masque (médical ou d’un
autre type) par les personnes en bonne santé dans les espaces
collectifs, y compris s’il est généralisé, peut prévenir les
infections par des virus respiratoires, dont celui de la COVID-19.
...
Conseils aux décideurs sur le port du masque par les
personnes en bonne santé dans les espaces collectifs
Comme indiqué plus haut, le port généralisé du masque par
les personnes en bonne santé dans les espaces collectifs n’est
pas recommandé d’après les données actuelles et engendre
des incertitudes et des risques importants. 


PS : à noter que je suis favorable au port du masque, mais là n'est pas la question

C'est une collection d'inquiétudes de parents, de « nos enfants vont avoir du mal à respirer », etc... Ce n'est pas vraiment une discussion rationnelle mais une projection de toutes les craintes." 


Même type d'inquiétudes sur le whatsapp de la classe d'une de mes filles (collège), mais avec le discours inverse

Je cite tel quel : 

Envoi de cette vidéo : https://twitter.com/qofficiel/status/1324079701359546371

Avec ce message : "Vous croyez que ça peut le faire pour nos enfants quand on les regroupe dans une cour comme la leur ? Désolé, mais il y a de quoi s'inquiéter pour eux."

Puis "si le personnel soignant s'exprime sur ça de la sorte, il y a de quoi avoir peur, qu'est-ce qu'on doit faire ?"

Et enfin, à un parent qui dit que ce type de propos n'a pas à se trouver sur le groupe, réponse "tant pis pour ces parents, c'est hallucinant, c'est quand même de la vie de nos enfants qu'on parle"


Pourriez-vous arrêter de faire comme si les discours limite ne concernaient que les personnes opposées aux mesures. il y a des discours attisant la peur des 2 côtés et ce n'est pas non plus comme si les mesures du gouvernement paraissaient toutes pleines de bon sens (juste pour rappeler un exemple, utilité du port du masque dans la rue ?)...

Père de trois filles (3, 8 et 11 ans) dont deux concernées, je peux vous affirmer que le masque est un non événement. C’est pas faute d’essayer d’aborder le sujet à la maison... Force est de constater que les enfants semblent plus résilients que les adultes.


Nico

Et donc ? Il ne faut pas contester le port du masque pour les jeunes enfants sous prétexte que Farida Belghoul et Martine Wonner nous donnent de fausses informations ? Des pédiatres nous informent aussi des méfaits du masque chez les petits mais ils sont beaucoup moins intéressants pour les nouveaux journalistes d’ASI 

Le plus gros problème selon moi, c'est l'impossibilité pour les enfants de porter le masque de façon sûre. Petit rappel, pour être efficace il ne doit être manipulé que par les élastiques et après usage de gha. De gros doutes sont permis sur ce point en observant déjà de nombreux adultes le porter n'importe comment : un masque parfois multi-utilisé et étrangement porté sur le menton... et pourquoi pas porté à la Borat chez eux ;)

L'analyse de ces réseaux est intéressante mais je pense que, s'agissant d'une décision scientifique, il n'est pas inutile de rappeler les bases. de l'obligation du masque pour les enfants. Elles sont quand même très fragiles.


En Belgique (les mesures prises en France sont souvent reprises dans le débat public), le consensus parmi les virologues est que ce n'est pas une mesure utile à prendre : elle semble montrer un certain nombre de défauts pour un gain assez faible. Source


Séparatisme.

Je ne juge pas, je constate.


On m'a dit aussi qu'il y avait plus de gens dans les manifestations anti-masques que dans les manifestations pour sauver l'hôpital dans certains milieux ruraux (Sud-Ouest). C'est dommage (là, je juge).

Et bien je suis parent d'élèves et je ne comprends toujours pas pourquoi les enfant doivent porter le masque à l'école primaire alors que l'on nous a répété pendant des mois que les enfants n'étaient pas contagieux et que même maintenant très peu d'études disent qu'ils le sont.

donc quand une directrice de recherche à l'INSERM affirme qu'un masque porté pendant des heures est une bombe bactérienne.... c'est de la fausse information?

Donc quand les parents discutent entre eux d’un truc qui les concerne au sein du dark social (ou conversation privée ? - aller discuter au bar avec ses amis c’est du dark social ou pas ? ), on a besoin de théoriser pour dire qu’une parole inorthodoxe est favorisée par l’intimité ? Mais une parole privée est encore libre non ? Une parole inorthodoxe, c’est quoi ? Vouloir faire l’école à la maison c’est inorthodoxe par exemple désormais.

Pfiou, vous nous faites du 1984 avec votre concept de dark social.

Au final, c'est une bonne chose le masque pour les mômes ou pas ?

Si l'on pense que c'est néfaste pour eux, doit-on voter Trump ?

Prévoyez-vous d'enquêter sur les croisades numériques masquistes ?

Dommage que vous n'ayez pas trouvé de parents d'élèves qui ne parlent pas comme des bourgeois, renvoyant l'inquiétude parentale à de l'irrationalité, et qui critique cette obligation pour le bien de leur enfant sans tomber dans le complotisme. (Je ne doutes pas qu'il en existe)

Un bug avec le lien hyper texte "2021" ... Wilkommen machin

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.