6
Commentaires

La Commune et sa presse (3) : "The rouge revolt" aux USA

Commentaires préférés des abonnés

toujours contente d'entendre et de voir Mathilde nous  conter l'histoire, la vraie pas celle des hommes que l'on nomme grands et qui ne sont que des assassins...

Merci Mathilde et Daniel encore une fois


On trouvera sur le n°1 de Intersections 11, un article de Patrick C. Jamieson, “Foreign Criticisms of the 1871 Paris Commune: The Role of British and American Newspapers and Periodicals

(...)

Derniers commentaires

Passionnant, comme toujours, merci


The rouge is the new black.


Tiens, ça pourrait faire un bon titre de livre :p

"Tandis qu'un grand nombre de citoyens dévoués luttent contre les insurgés versaillais, on voit des bataillons entiers rester inactifs et ne pas vouloir marcher pour la défense des droits populaires" est-il écrit à peu près dans l'article que vous montrez en premier. De quels "insurgés versaillais" s'agit-il ? Les Communards se sentaient-ils si légitimes qu'ils s'autorisaient à nommer ainsi l'armée du gouvernement versaillais ? De quels "bataillons entiers" s'agit-il ? Des bataillons enfermés dans Paris refusaient-ils donc de participer à la Commune ? Pour quelles raisons ? Loyauté envers le gouvernement versaillais ? Désaccord succédant aux premiers ralliements de mars ? J'aimerais comprendre un peu plus. 


toujours contente d'entendre et de voir Mathilde nous  conter l'histoire, la vraie pas celle des hommes que l'on nomme grands et qui ne sont que des assassins...

Merci Mathilde et Daniel encore une fois


On trouvera sur le n°1 de Intersections 11, un article de Patrick C. Jamieson, “Foreign Criticisms of the 1871 Paris Commune: The Role of British and American Newspapers and Periodicals

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.