634
Commentaires

La chanson associée à La marche, qui fâche Charlie Hebdo

Charlie Hebdo raciste ? C'est l'accusation portée dans un des couplets d'une chanson présentée depuis quelques jours comme la bande originale du film La Marche, qui retrace l'histoire de la marche antiraciste, en France, en 1983. La chanson, qui réclame un "autodafé contre ces chiens de Charlie Hebdo", a été composée par une dizaine de rappeurs avec l'accord du producteur du film, même si elle ne figure pas dans le long métrage. Dans un communiqué, la rédaction de Charlie Hebdo a fait part de son "effarement" face à la "violence" de ses paroles. Joint par @si, Charb, directeur de la publication de l'hebdomadaire, s'étonne de l'incohérence de cette chanson avec ce qu'était la "marche des beurs".

Derniers commentaires

Charb répond à un sociologue: excellent!
Enfin, excellent... C'est surtout très exactement ce que je pense.
STOP à la laicité !
Nos racines sont chrétiennes, si vous vous y opposez, rien ne vous empeche de nous quitter, et d'aller ailleurs !
Une bonne analyse de l'opposition gauche laïque - "cités".
Olivier Cyran http://www.article11.info/?Charlie-Hebdo-pas-raciste-Si-vous#pagination_page
STOP !
Dés qu'il s'agit des musulmans, il faut en parler avec des "pincettes" ...

Un peun d'égalité de traitement SVP ! (avec lec chrétiens, c'est pas pareil ...)
Nous sommes en France, qu'ils s'adaptent à notre culture, point .
"Ma meilleure amie porte le foulard, plus jolie que ces filles peinturlurées" =>> Les filles non voilées sont des putes

la classe !
Pour piqure de rappel, il faut savoir que déjà une chanson était aussi mal venue et à la demande d'un "lobby inexistant" devait disparaitre de la télé :

Zebda et la Palestine contre le Crif ?

Si a chaque fois qu'une chanson, ou un film, émission, paroles doivent être interdite sous le fallacieux prétexte de violence ou parodie attentatoire envers : un journal, groupe, association, personnes ayant pignon sur rue.

On a pas fini de monter des campagnes de diffamation, lynchages, clouage au pilori, enquêtes inquisitoriales des torquemada de service, tout cela au nom de l'honneur et la liberté d'expression bafoué !. Oops je respire.

Bref les deux poids deux mesures s'instaure comme les deux classes les plus éloignées les unes des autres : la haute classe de plus en plus riche et la basse classe de plus en plus pauvre.

Selon une logique quasi darwinienne les premiers plus puissants devant décider pour cette masse d'incultes, de lumpen-prolétaria vivant de rapines et du fric de la sécu, de l'assistance sociale généreusement accordée par notre élite médiatique. Que chacun reste à sa place et les vaches, moutons, chèvres et volailles seront bien gardés.

Amen .
Pour soutenir Charlie Hebdo, achetons le journal !
Hé oui.....c'est loin 83 ! Aujourd'hui , on réclame des autodafés , les français sont devenus des "cochons" , des "guillaume" , des "sales blancs"....les juifs des "feujs" sionnistes , nazis , etc....Hé oui , elle est tres tres loins "la marche des beurs" , terme d'un racisme inouie d'ailleurs....Pauvre film d'un pauvre esprit , d'un petit esprit revenchart , raciste , violent et qui sort en ce 21 eme siecle si loin de 1983.....Vous savez ce que c'est qu'un contretemps en musique...? , C'est ce qui se passe APRES le Temps !
Charb serait-il en manque d'humour là ? Et on cite encore comme coupables présumés, toujours des "musulmans" d'apparence terroristes, coupables à l'époque d'avoir mis le feu, alors que l'enquête policière n'a rien prouvé ni trouvé.

Charb et Charlie-Hebdo avec Val en tête à une époque, aussi s'est vendu à l'Etat, viré Siné, celui-ci libre-penseur, a dessiné un jour, le mariage princier du fils "Jean Sans terre" Sarkozy, marié à la fille "Darty" ! Et fait sa Une avec une "célèbre phrase outrangeante", contre ce "représentant" (?), d'un communautarisme ultra-minoritaire, vindicatif et qui lui, viole les lois laiques de 1905 plus souvent qu' à son tour.

Mais le silence radio s'impose là..A Paris, et Strasbourg... j'avais mis des liens, dont personnes n'a osé parlé ou ne les as pas relatés, vus . Il y est des faits dont on ne parle pas et d'autres ou l'on peux exagérer sans peine.

Depuis, bien sur, Charlie-Hebdo a prouvé qu'il marchait droit dans les "lignes blanches", peintes, par une "élite ultra-libérale". Charlie Hebdo qui n'oserait pas refaire des unes contre une seule religion, sacrée entre toutes mais se permet de cracher sur d'autres "au nom de la liberté d'expression" [s]a géométrie variable[/s] comme il se doit .

Alors que Charb et son journal arrête de jouer aux "vierges effarouchées", quand dans une chanson, l'auteur ne fait qu'exprimer une phrase, conformément aussi à la "liberté d'expression : Art.19 de la Constitution Française.

Charlie-Hebdo d'avant Val, est mort donc ..RIP ! Juste retour de la manivelle, chacun son tour, et prétendre lire une phrase d'une extrême violence, alors il faut censurer, tous les livres ayant des phrases encore plus violentes.
Bah ..De toute façon j'aime pas charlie-hebdo, pas le rap et encore moins le monothéisme, et le racisme en tout genre. Ou est-ce que me situe dans les cases habituelles qu'on aime bien remplir ?? M'en fous.. .
Personellement, je trouve ça un peu ironique/hypocrite de leur part... D'un côté Charlie Hebdo milite et se pose en défenseur de la satyre et de la liberté d'expression en tapant sur tout ce qui bouge (et c'est tant mieux) et de l'autre, ils se plaignent qu'un rappeur d'à peu près 20 ans décide à son tour de les écorcher...

Alors oui, le terme "autodafé" est violent, mal placé, mais le rap, c'est justement un condensé de violence dans des mots, et il faut avoir du recul pour les apprécier, il ne faut pas les prendre au premier degré. C'est trop facile de la part de Charlie Hebdo de se mettre en position de victime, alors que chaque semaine ils cherchent justement à choquer. Le rappeur Nekfeu a juste cherché à les choquer à son tour, et visiblement ça a marché. Mais il n'est ni un Ayatollah, ni un terroriste, ni Marine le Pen, etc.
Je trouve les attaques contre Charlie Hebdo inqualifiables. L'autodafé , cela fait penser à l' Inquisition et aux persécutions religieuses. Ce n'est pas acceptable
CHARLIE alors dirigé par Vall ami de la famille Sarko-Bruni a licencié SINE pour anti-sémitisme alors que SINE dans ses chroniques,rappelait ordinairement ,autant que de besoin,que le sort réservé aux Palestiniens..sous le "joug israélien.".,n'était pas des plus enviable
SINE a été blanchi de l'accusation d'anti -sémitisme,par le TGI de.Paris
.CHARLIE à été condamné a une indemnisation de SINE pour rupture abusive de contrat.
Vall est encore a la direction de France-Inter,SINE est .".rescucité" et vient de sortir un livre.
Les successeurs de Vall et leurs caricatures hebdomadaires n'épargnent personne,sauf a observer que le degré d'agressivité est a géomérie variable dans le traitement des Religions ,du Livre, de leurs représentants et de leurs symboles
Une chanson "rappeuse" n'est pas une déclaration de guerre ni ...d'amour à des" non-vierges" jouant habilement les effarouchées !!!
Pour faire grimper les ventes ?

,
[quote=Charb]à aucun moment dans la marche de 1983, il n'y avait des revendications religieuses

Il est stupide ou quoi ce Charb ? C'est ce qu'on appelle la "recontextualisation" des choses, c'est la différence entre l'art cinématographique (où les auteurs font ce qu'ils veulent) et le documentaire (où les auteurs doivent [devraient] avoir une objectivité plus soutenue) !
C'est, j'espère d'ailleurs, l'intérêt de faire un tel film ! Le combat de 83 dure jusqu'à nos jours et a pris d'autres (multiples) formes ! C'est important de le comprendre et d'éviter un nième film d'histoire pur où l'on pleure ces beures d'hier tout en ghettoïsant encore ceux d'aujourd'hui !
Il est stupide ou islamophobe ce Charb ?
@Semir
"Cabu (de son vrai nom Jean Cabut) n'est plus qu'un vieux de 75 ans dont le fils Mano Solo est mort du SIDA. Je n'ai aucun respect pour cet énergumène. "
J'aime bien votre phrase. à la lire on comprend que vous méprisez Cabu:
- parce qu'il est vieux
- parce que son fils est mort du Sida.
J'espère que je me trompe...
"mon amie plus jolie avec son foulard que la pétasse peinturlurée"
C'est le genre de phrase qui réveille en moi le féministe et l'anticléricaliste. Ca m'attriste de voir certains rappeurs d'ordinaire moins bornés avoir de tels propos. Propos qu'à une époque j'ai combattu quand c'était l'église catholique qui les balançait. Je ne suis pas islamophobe, je suis contre l'oppression de l'humain.
Qu'est-ce qu'il vous a fait Cabu ?

ça : http://cache.20minutes.fr/img/photos/20mn/2013-09/2013-09-30/article_plantu.jpg

Et ça aussi : http://static.lexpress.fr/medias/1257/643899_sans-titre.jpg

Sans parler de Siné....
Charlie Hebdo est un journal depuis belles lurettes islamophobe.

C'est un fait indéniable.

Les "caricatures" de ce journal sont quasiment les même que celles de Minute dans les années 1970 - 80 :
- Musulmans égorgeurs de mouton
- Musulmans polygames
- Musulmans terroristes et voleurs

Cabu (de son vrai nom Jean Cabut) n'est plus qu'un vieux de 75 ans dont le fils Mano Solo est mort du SIDA. Je n'ai aucun respect pour cet énergumène.

Philippe Val :
Il est présenté par certains médias, en particulier l'association Acrimed et les publications associées PLPL et Le Plan B, comme un patron de presse dirigiste et autoritaire.
Ses détracteurs relèvent notamment ses méthodes contestées au sein de la rédaction, mises au jour parfois par plusieurs cas d'opposition ou de démission (Philippe Corcuff, Olivier Cyran, Lefred-Thouron…), voire de licenciements (par exemple l'actuelle collaboratrice du Monde diplomatique Mona Chollet) ces dernières années
(source Wikipédia).

Il suffit de voir les nombreux sujets du site Arrêt su Images sur ce personnage menteur et faussaire.

Le racisme en provenance de la gauche est plus vicieux et plus pernicieux que le racisme de droite.

Donc, je n'ai aucune compassion pour Charlie Hebdo et les racistes y travaillant. Le racisme est un crime même s'il se drape de soit-disant humour et droit à la liberté d'expression.
Je ne sais pas comment le dire assez fort, ce couplet N'EST PAS COMMUNAUTARISTE pour la simple et bonne raison que son auteur N'EST PAS MUSULMAN.

Tous les posts sur le voile, le halal, l'extrémisme, la liberté d'expression de la haine de la religion musulmane c'est du GRAND DELIRE totalement hors sujet.
On oublie que l'un des déterminants de la marche (le premier?), c'étaient les assassinats ou tentatives d'assassinat de maghrébins, y compris des enfants puisqu'un des marcheurs avait reçu, à 10 ans, une balle dans l'épaule. Comme on oublie systématiquement de rappeler qu'à l'origine de chaque révolte de banlieue, il y a la mort d'un ou de plusieurs jeunes.

Oubli bien orchestré puisque le seul souvenir de cette marche, pour moi, c'était la petite main de "Touche pas à mon pote", qui a assuré, en même temps qu'une énorme publicité, l'enterrement sous les fleurs de cette marche singulière. Parce que "Touche pas à mon pote", c'est plein de bons sentiments, mais c'est l'ambiguité de celui qui, se posant en protecteur, ôte la parole à celui qu'il protège.
Appelle au meurtre je trouve ca un peu rapide comme interpretation de la part de certains.

J'ai jamais accroché avec le rap, mais ici le truc qui a l'air d'en scandalisé pas mal, m'a bien fait rire, je trouve la trouvaille "autodafé" particulierement vicieux et inspiré, l'autodafé peut etre aussi entendu comme une destruction intentionnel publique de livres/ecrits, et par le feu (y'a peut etre des cas sans feu mais j'en connais pas), charlie est un journal edition etc..., qui s'est fait cramer ses locaux par un cocktail molotov.
Bref y'a de la reference dans ce mot.
Bon apres faut apprecier l'humour noire, et je comprend que ca fasse pas trop rire certains dont charlie hebdo d'aujourd'hui, ca me fait un peu penser a l'esprit d'hara kiri, qui aurait sans hesiter fait ce "bon" mot, juste pour faire chier "l'establishment", dont faut quand meme admettre que charlie depuis un bon bout de temps se complait. Dommage que le reste du texte soit assez planplan (pour etre gentil...), si y'a bien un truc qui releve un peu le niveau de ce texte, plein de lieux commun du milieu rap, c'est cette trouvaille semantique.

J'aurais trouvé ca fairplay de la part de charb et charlie de rendre "hommage" a cette trouvaille, charlie qui se considere une institution de l'humour "grincant", au lieu de reagir en "vierge-puceau" effarouché et faire un communiqué a la con, ils auraient pu se contenter de faire le choix d'une reponse humouristique intelligente ou pas dans ses colonnes. C'est la qu'on voit la difference entre ce qu'est l'esprit charlie d'aujourd'hui et celui de ses predecesseurs, les uns se prennant au serieux, n'acceptant pas d'etre ciblé, contre la desinvolture des autres, qui se nourrissait litteralement des reactions plus que de l'argent.
ça y est, c'est reparti: on parle de rap et tout le monde y va de son avis/jugement avec si possible un minimum de précautions et un maximum de raccourcis.

Que Charlie Hebdo s'offusque que des musulmans leur balancent des saloperies, ça me fait déjà doucement rigoler (et on parle de paroles ici pas de cocktails molotov).

Mais qu'on résume la chanson à un couplet voire une phrase c'est déjà moins drôle. Qu'on y mette carrément tout le rap hexagonal voire plus loin relève plus de la blague mais est assez symptomatique de la façon dont on considère cette musique. C'est d'ailleurs assez désagréable cette petite façon de faire "on vous a mis un couplet supplémentaire pour vous mettre dans l'ambiance", c'est à dire ?

D'ailleurs si on écoute les paroles du couplet "bonus" (qui sont de Disiz la peste, un autre niveau deja en matière de rap même si je n'apprécie pas beaucoup ce qu'il fait), elles sont deja beaucoup plus dans le ton des autres interventions:

c'est à dire du gentil son d'intégration avec quelques punchlines pas trop acérées et des samples degoulinants issus du film.

Ce principe de morceau "enfoirés du rap" fait suite à pas mal de titres parus il y a quelques années comme sachons dire non (dont on avait tiré la phrase "je baiserai la France jusqu'a ce qu'elle m'aime" pr dire que c'était du rap pas très très malin ou 11'30 contre le racisme et ce genre d'initiatives.

ça n'était généralement pas d'une très grande qualité et surtout très inégal car les rappeurs font cela en assez peu de temps, on est à la limite du freestyle, et le morceau est généralement très consensuel.

Mais néanmoins je trouve pour ma part que c'est très intéressant car quand on voit "sachons dire non" qui est une charge maladroite peut être mais déterminée contre le FN et ce morceau ci, on peut constater que le rap est parmi les meilleurs reflets de la société.

Je pense que c'est une erreur d'attendre du rap une sorte d'exemple ou d'idéal.

Oui il y a surement une avancée du communautarisme en France (surtout que Nekfeu est parmi les plus jeune du collectif) et cette chanson en apporte une illustration et en cela c'est beaucoup plus intéressant que s'il avait dit quelque chose de bien plat et bien bisounours.

Est ce que c'est representatif du rap, des cités, des jeunes, des musulmans ? Bien sur que non, et la meilleure preuve c'est qu'il est tout seul à débiter ses aneries sur le morceau que pour ma part j'ai assez bien apprécié dans son genre mais j'ai toujours eu un faible pr les rap collectifs sans refrain :p


Pour aller plus loin,
je dirais aussi que la comparaison avec Oxmo Puccino me semble pas tout a fait adéquate car il ne s'est jamais vraiment inscrit dans un registre revendicateur ou dénonciateur. C'est d'ailleurs un peu le soucis ici avec ce type de morceau, musique inspirée d'un film donc soumis à pas mal de contrainte morale et d'un autre côté se voulant honnete et directe (un autre exemple est le morceau nid de guepe par Akhenaton pour le film éponyme, le morceau est une description froide de la traite des femmes alors que le film est un gros film d'action sous-Carpenter).
Je pense d'ailleurs que le rap n'est jamais aussi intéressant que quand il est débarrassé de toutes ces contraintes et pour citer quelques exemples français assez connus je dirais:
la rumeur (ici - le premier couplet disant des choses plus intéressantes sur les émeutes en France que TF1 et France 2 réunis - et la), casey (ici, parmi mes artistes préféré(e)s), keny arkana (ici) et si on remonte un peu (ici ou )

Pour terminer je dirais aussi que ces condamnations définitives à l'emporte pièce sont vraiment inadéquates et à ce titre l'exemple de Kery James est vraiment parlant car après avoir avec le groupe Ideal J pratiqué un rap "hardcore" dont le titre éponyme (en 98) contenait par exemple la phrase "Deux pédés qui s'embrassent en plein Paris, Hardcore !", s'est converti/s'est investi/s'est perdu dans l'Islam (biffez les mentions inutiles) et a sorti des albums respectant scrupuleusement les préceptes de l'Islam (si c'etait à refaire, 2001 par exemple) puis est revenu à un rap plus habituel et a refait un hardcore en 2005 qui contient comme une sorte de réponse "Hardcore, comme un coup de couteau à Delanoë". Tout ça pour dire que je ne jetterai pas l’opprobre trop vite sur le nekfeu en question dont je ne connais pas la musique.

Sur ce je clôture mon premier post sur le forum d'asi et je vais me pieuter.
A+ les asinautes
Bon, j'ai écouté la chanson, et elle est pas terrible. J'aime bien le RAP, mais là c'est bof.
Il y a quelques temps, j'ai découvert une chanson sur le thème du racisme de l'islamophobie, chantée par Kerry James. C'est un rapeur musulman, qui pousse le vice de sa pratique jusqu'à refuser de serrer la min aux femmes. D'habitude, je suis plutôt ouvert, mais là, je trouve ça un peu fort...
Bref, je ne soutiendrais pas que KJ est un super type.

Mais sa chanson exprime une colère dont je me sens proche. Enfin, je dis proche, je suis blanc... Disons alors que quand j'écoute cette chanson, je me sens noir et j'ai la haine.
Le lien vers la chanson que j'ai déjà donné il y a quelques mois.

Je déteste les religions, les sexistes, les communautaristes, les gens mal élevés...
Mais qu'est ce qu'on peut dire à des gens qui se sentent noir depuis l'époque du cartable, quand on est blanc?
Quelle leçon on peut leur donner???

Comme le disais Bourdieu, les jeunes de cité, plutôt que de bruler des voitures, devraient créer des associations. Associations qui porteraient des revendications et accessoirement brûleraient des voitures.
N'en déplaise à certains ici bon nombre de ceux qui ont rejoint les marcheurs en 83
se sont retrouvé 20 ans plus tard pour défendre le principe d' Une école pour tou-te-s
Et n'en déplaise à Charlie on peut publier des caricatures de rabins mais les publier en europe dans les années trentes ne fait pas de vous
chic type.
Bon ! Un film qui donnait une super bonne image des Arabes et des Musulmans ! Pour une fois ! Et pas trop prêchi prêcha. Et encore plus valorisante pour eux, qui expliquait de quelle situation ils venaient ?

Raté !

La quantité de connerie, c'est abyssal.

"Je n'avais pas à valider le texte !" Mais si ! Tu as mis l'image de ton film dessus ! Si ç'avait été un article de Minute, tu aurais accepté ? Les mecs de banlieue, ils ont le droit de tout dire .... Et pourquoi donc ? Ils sont plus intelligents que les autres ou meilleurs que les autres, ou quoi ?
Les deux clans ont à la fois tort et raison. En effet, il n'y avait pas de revendications religieuses dans les années 80, c'est donc hors-sujet de calquer les deux époques en parlant de l'islamophobie d'aujourd'hui dans un couplet pour la BO d'un film sur l'antiracisme d'hier. Mais ce que Charb ne semble toujours pas comprendre, c'est que taper sur les faibles n'est jamais anodin et qu'il faut assumer la part de mépris que cela peut renvoyer aux autres. Les musulmans français n'ont non seulement aucun pouvoir politique, mais pas non plus de position sociétale avantageuse comme pouvaient l'avoir les beaufs franchouillards des années 70 raillés par Reiser ou Cabu. Donc non, Charlie Hebdo n'est pas ici dans une "tradition", ils choisissent pour la première fois de leur histoire de s'en prendre aux plus démunis dans la hiérarchie sociale et cela ne peut que créer de l'incompréhension et de la colère.
Un couplet qui rassemble tous les poncifs communautaristes et s'achève par un appel au meurtre, est tout à fait conforme aux productions habituelles des penseurs du rap.
Un [s]couplet[/s] commentaire qui rassemble tous les poncifs [s]communautaristes[/s] xénophobes et s'achève par un(e) [s]appel au meurtre[/s] dénonciation comme bas de plafond des "jeunes de banlieue", est tout à fait conforme aux productions habituelles [s]des penseurs du rap.[/s]d' Ulysse martagon....
Martagon: raciste, antisémite, xénophobe, violeur d'enfant, assassin de vieilles dames... N'ayons pas peur des mots (ni du ridicule).

cela dit Ulysse, tous les rappeurs ne sont pas débiles, si, si, je t'assure...
Si j'ai envie d'etre ridicule j'en ai le droit et j'temmerde ok?
C'est tellement facile...
gamma
Qui a dit que ça devait être dificile?
On a tous notre part d'ombre.

Je ne doute pas qu'il y ait des rappeurs intelligents, Sterling. Mais l'image offerte par la plupart de ceux qui occupent le devant de la scène (à l'exemple de Booba dont Libé, hier, tirait le portrait) ne plaide pas en leur faveur.
Leurs textes, armes de leur rébellion, véhiculent généralement une idéologie bien rance, prônent des attitudes en totale opposition avec les valeurs sur lesquelles s'appuyaient les mouvements contestataires d'il y a quelques décennies.
Un fossé culturel se creuse toujours plus profondément entre deux France désormais irréconciliables.
[quote=Ulysse] l'image offerte par la plupart de ceux qui occupent le devant de la scène

Non, l'image offerte par ceux qui sont mis sur le devant de la scène par les grands médias...nuance.
Pfffffff et revoilà le couplet sur le choc des civilisations.....

Mais si il y a, comme vous dites, deux frances irréconciliables, la faute à qui ?
A ces petits jeunes qui se faisaient tirer commes des lapins et ont tendu la main en 1983?
Ou peut-être à leurs petits frères-soeurs qui depuis n' ont vu aucunes des promesses de l'époque se réaliser et qui reste comme leurs parents, non des français à part entière mais des français entièrement à part????

Ou peut-être le problème vient un petit peu de ce pays qui ne veut toujours pas 50 ans après la décolonisation leur faire une place?
Je partage entièrement votre analyse sur les causes de cette situation, conséquence du rejet d'une communauté.
A titre personnel, n'étant pas contaminé par la xénophobie (dont vous m'avez taxé), je ne me sens absolument pas responsable de ce rejet.
Je ne fais que constater et déplorer l'opposition haineuse et prévisible qu'il a engendrée.
C' est un vieux débat qui nous oppose Ulysse.

Alors déja je ne croit pas avoir dit un jour que vous étiez xénophobe, mais vous avoir à plusieurs reprises signalé que vous repreniez des arguements xénophobes (nuances, nuances...)

Et ici encore une fois malheureusement vous ne faites pas que constater, vous vous rangez bel et bien dans un camp (celui des intelligents, des "gentils" (les guillemets sont pour yg).)

Au passage je tients à préciser que même si je pense que la xénophobie doit être combattue (parce qu'elle est ferment de guerre) je sais aussi (merci Levy-Strauss) qu'elle n'est à la base qu'un mécanisme de défense des civilisations (au sens de groupement humains) et qu' à ce titre ellle nous (contrairement à ce que vous prétendez) contamine tous.

Plus vite vous admettrez que "les jeunes de banlieue" sont pour vous des étrangers dont vous avez tout de même un peu peur, plus vite vous parviendrez a vous "décontaminer".
Si comme vous l'affirmez, j'avais peur des "étrangers" (que les jeunes des banlieues ne sont pas), j'aurais évité de les côtoyer au cours de mes voyages. Je serais resté chez moi, frileusement, ou je les aurais observés à distance, à l'abri derrière les vitres closes d'un car climatisé.
D'autre part, se confronter à d'autres cultures, d'autres moeurs, d'autres modes de vie, ne signifie pas les accepter en bloc, mais s'enrichir de leurs aspects les plus positifs.
Or non seulement je ne trouve rien de positif dans les provocations de certains rappeurs, mais elles heurtent de front mes propres valeurs. Et ça, je l'admets volontiers.
Je vous parle banlieue vous me répondez croisière.....

Autrement dit je vous parle politique (vie de la citée) et vous me répondez tourisme.....

Vous ne faites que confirmer que les 4000 sont pour vous un territoire plus exotique que le club fram de Djerba...
Non, pas de croisière, mais de nombreux voyages individuels en Inde, notamment, et quelques uns dans des pays arabes.Un simple témoignage de ma "peur de l'étranger".
Mais si vous teniez à me faire dire que je ne suis pas familier de la banlieue, je confirme.
Ce qui n'invalide en rien mon rapport aux rappeurs.

Et ce que vous avez écrit a posteriori à propos du club fram, n'est qu'une caricature imbécile. Une de plus.
Pardon de m'immiscer dans la discussion mais, Ulysse, je ne pense pas que vous ayez les clés pour vous prononcer en connaissance de cause sur le courant musical protéiforme qu'est le rap.
Je me prononce essentiellement sur la teneur du couplet "qui fâche Charlie Hebdo". J'ai évoqué aussi l'interview de Booba dans Libé, et je peux également parler de cette forme de rap aux relents misogynes et parfois homophobes qui alimente une polémique périodiquement médiatisée.
Mais aucun courant artistique n'est protéiforme, pas plus que ce que thurar nomme "les jeunes de banlieue" n'est une entité homogène dont le rap serait la seule référence musicale.
En l'espèce le couplet en question est l'oeuvre d'un jeune parisien (intra muros) athé et sans origine étrangère aucune.

Je dis ça juste pour être précis.
L'important dans ce cas n'étant ce qu'il est, mais ce qu'il exprime.
Effectivement, je cadrais un peu mieux le débat même si en ce qui vous concerne ça n'apparaissait pas aussi utile que pour d'autres commentateurs qui nous ont remis une couche de voile islamique.
Mais aucun courant artistique n'est protéiforme

Lapsus ?
oui je crois ... mais je m'étais trompé l'autre jour sur Ulysse pour une phrase que je pensais ironique. Alors...
Désolé, je me suis planté sur le sens de "protéiforme".
Une caricature idiote peut-être mais à la quelle finalement vous consentez, tout en tenant bien à préciser que vous c'est plutôt "guide du routard" que club Med. (Au passage y a autant de ... racistes chez les routards que chez les autres.)

Si vous voulez soit vous êtes un pur un vrai. Tout plein ouvert à la culture de l'autre.

Dommage que cette ouverture d'esprits n' ailles pas jusqu' à vous inciter à aller faire un tour "de l'autre coté du périph"....
Je ne consens à aucune caricature, mais comme vous aimez visiblement coller des étiquettes, je ne vais pas ébranler vos certitudes. Ni contester vos statistiques personnelles sur le racisme.
Sur l'ouverture aux autres cultures, j'ai tenté une explication dont les nuances, auxquelles habituellement vous tenez tant, on dû vous échapper.
Pour votre info, je ne vis pas du bon côté du périph, mais dans une ville loin de Paris, ayant comme beaucoup d'autres, sa ZUP ghettoïsée et ses quartiers défavorisés. Cet envers du décor je le connais un peu. Bien moins que vous, évidemment, puisque je n'y habite pas.
Mais lorsque je découvre la manière dont vous me percevez, je me dis que le fameux "fossé" que j'évoquais précédemment n'est pas près de se combler.
Dire qu la connerie est la chose la mieux partagée au monde et par conséquent touche équitablement tout les groupes humains (les "routards" comme les autres) n'est en rien faire des stats personelles.

Sur l'ouverture aux cultures: il en est une en tout cas (celle de ceux que vous appelez les "rapeurs") avec laquelle vous refusez régulierement de discuter.

Je ne vous ai jamais reprocheé d' habiter ici où là mais bien plus de cracher régulièrement sur tout ce qui peux venir d' un monde que vous ne connaissez pas.

Quant au "fossé" je trouve juste un peu gonflé de venir reprocher à ceux qui ont été relégué au delà de ne pas vouloir le combler alors qu'il n'ont acune responsabilité dans son creusement.

Sinon pour adoucir un peu tout cet échange. Je suis quelque part assez désolé que mon acrimonie ne retombe sur vous tant sur bon nombre de sujet (je crois qu'il ne faut plus que je parle avec vous de Charlie ou de Soeur Caroline) je suis plutot d'accord avec vous.
Aussi j'espere que même si nos échanges sont parfois un peu vif vous me croirez si je vous dit qu'il n'y a en tout cas de ma part rien de personel et que tout cela est "sans rancune"
Ma phrase : Un couplet qui rassemble tous les poncifs communautaristes et s'achève par un appel au meurtre, est tout à fait conforme aux productions habituelles des penseurs du rap, ne pouvait que susciter la polémique. Le couplet d'Akhénaton dont Jules propose la lecture un peu plus bas, exprime une contestation dont je me sens assez proche, et prouve que ma généralisation était abusive.
Mais ceci précisé, je ne ferai jamais aucune concession aux rappeurs misogynes, homophobes ou culs-bénits, ou les trois à la fois, ce qui me semble la moindre des choses.

J'ai une idée assez floue de votre acrimonie à mon égard, ceci parce que j'ai participé à pas mal de débats dans lesquels les coups volaient bas et que j'en ai toujours accepté le principe.
Sur Charlie et Fourest, on a effectivement matière à s'opposer.
Mais dans toute discussion houleuse, ce sera toujours de mon côté aussi, "sans rancune".
Bon ça me rassure un peu. J'avais l'impression d'avoir parfois dépassé les bornes.

Pour tenter de clarifier mon propos et je crois que dans le fond c'est bien là mon oposition.
Quand vous dites : je ne ferai jamais aucune concession aux rappeurs misogynes, homophobes ou culs-bénits, ou les trois à la fois, ce qui me semble la moindre des choses.

Je pense que si l'on veut lutter efficacement dans ce pays contre la mysogynie et l' homophobie il y a bien d'autres personnes, qui elles sont en responsabilité, que ce soit dans les entreprises, les associations, syndicats, partis politiques etc etc..., à qui s'en prendre avant de tomber sur le rable de quelques gamins à peine sortis du ghetto et qui n'ont aucun mais alors aucun autre pouvoir dans la sté que celui de provoquer.

Si vous ajoutez à cela le fait que ces questions servent depuis plusieurs années de cache-sexe à tout un tas de gens pour derièrre le "musulman" dégueuler encore et toujours sur les "arabes".

Voilà pourquoi même si peux comprendre votre façon de penser, je crois qu'en ces temps troublés il peut s'averer dangereux d' en faire état publiquement.
"Si vous ajoutez à cela le fait que ces questions servent depuis plusieurs années de cache-sexe à tout un tas de gens pour derièrre le "musulman" dégueuler encore et toujours sur les "arabes". "

Et inversement, ce que vous ne précisez aucunement, thurar. Car, certains instrumentalisent le racisme dont sont victimes nombres d'"arabes" pour promouvoir ou ne pas condamner un certain islam. En cela, ils jouent le même type de jeu ignoble, partiquent le même genre d'amalgame fallacieux que leurs bourreaux. Un comble.

"Je pense que si l'on veut lutter efficacement dans ce pays contre la mysogynie et l' homophobie il y a bien d'autres personnes, qui elles sont en responsabilité, que ce soit dans les entreprises, les associations, syndicats, partis politiques etc etc..., à qui s'en prendre avant de tomber sur le rable de quelques gamins à peine sortis du ghetto et qui n'ont aucun mais alors aucun autre pouvoir dans la sté que celui de provoquer. "

Argument inepte, que j'ai maintes fois dénoncé ces dernières années. Car, rien n'interdit de lutter à la fois contre les diverses formes de mysogynies et d'homophobies. Sans compter que les exactions des uns ne permettent pas aux autres de se dédouaner des leurs.

Enfin, la provocation n'est jamais gratuite, sans conséquence, vous devriez le savoir, puisque c'est notamment l'une des armes qu'exploitent les racistes.

yG
Et inversement, ce que vous ne précisez aucunement, thurar. Car, certains instrumentalisent le racisme dont sont victimes nombres d'"arabes" pour promouvoir ou ne pas condamner un certain islam. En cela, ils jouent le même type de jeu ignoble, partiquent le même genre d'amalgame fallacieux que leurs bourreaux. Un comble.

Oui peut-être, sauf que déja il faudrait que vous définitiez un "certain islam". Si vous voulez parlez ici de ce qu'il est convenue d' appeler le djihadisme, je ne crois pas qu'il représente en France à l'heure actuelle autre chose qu' un danger largement fantasmé.(contrairement à ce que peuvent raconter le Point ou l' Express il n' y a personne (ou quasiment), en banlieue ou ailleurs qui appelle à prendre les armes contres la France;
Et sinon la pratique de toute autre forme d' islam est protégé en France par la constitution qui garantie la liberté religieuse.

D'un autre coté pendant des années le PC, par exemple, s'est également servi de la domination dont était victime les ouvriers pour "promouvoir ou ne pas condamner" un certain stalinisme. Chaqun utilise les armes que lui founit l' histoire, afin de recruter des partisans.


Argument inepte, que j'ai maintes fois dénoncé ces dernières années. Car, rien n'interdit de lutter à la fois contre les diverses formes de mysogynies et d'homophobies. Sans compter que les exactions des uns ne permettent pas aux autres de se dédouaner des leurs.

C'est vrai, sauf que là encore si il n' y a pas de différence de nature (toutes les mysoginies et homophobies sont condanables). Il ya au moins une différence d'échelle.
Bref, et contrairement à ce que vous semblez croire, je ne dit pas que parce qu'ils sont des victimes il faut les dédouaner de quoi que ce soit.
Je dis qu'en matiere de lutte contre la mysoginie et l'homophbie (on pourrait rajouter le racisme) s' en prendre à un groupe qui n' a aucun pouvoir en la matière est au mieux inutile et au pire un pretexte dégueulasse.

Un peu comme ces gens qui pour lutter contre le racisme utilise le prétexte d'un racisme "anti-blanc" pour encore une fois taper sur les mêmes.

D'ailleurs au passage faudrat m'expliquer en quoi c'est lutter contre la mysoginie de s'en prendre (au début ce n'était qu'en parole aujourd'hui de plus en plus c'est physiquement) à des femme le plus souvent pauvre au pretexte qu'elle veulent se couvrir les cheveux....
"sinon la pratique de toute autre forme d' islam est protégé en France par la constitution qui garantie la liberté religieuse."

La liberté religieuse n'implique aucunement la liberté de faire à sa guise sous couvert de pratique religieuse. Même les religieux sont obligés, tant mieux, de se soumettre à la loi. C'est valable pour les catho homophobes opposés au mariage pour tous, comme pour toutes les autres confessions qui réclament le droit d'exposer leurs valeurs dans les lieux qui se doivent d'être neutre en matière métaphysique et de préserver l'égalité homme-femme.

+

"D'ailleurs au passage faudrat m'expliquer en quoi c'est lutter contre la mysoginie de s'en prendre (au début ce n'était qu'en parole aujourd'hui de plus en plus c'est physiquement) à des femme le plus souvent pauvre au pretexte qu'elle veulent se couvrir les cheveux...."

Car, leur pratique est de facto sexiste, qu'elles en aient conscience ou non, qu'elles soient consenti ou non, ne change rien à l'affaire.

L'excuse de religion ne saurait pas plus tenir que celle de pauvreté.

yG
La liberté religieuse n'implique aucunement la liberté de faire à sa guise sous couvert de pratique religieuse.
Cette phrase n'a aucun sens . De faire quoi? au juste....

Même les religieux sont obligés, tant mieux, de se soumettre à la loi.
Sauf si la loi contrevient à la déclaration universelle des droits de l'homme
Article 18
Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu'en privé, par l'enseignement, les pratiques, le culte et l'accomplissement des rites.

Car, leur pratique est de facto sexiste, qu'elles en aient conscience ou non, qu'elles soient consenti ou non, ne change rien à l'affaire.


Donc vous cautionner les agressions de jeune filles portant fichu.
Bravo belle preuve d'humanité de votre part comme d'hab...
Cette phrase n'a aucun sens . De faire quoi? au juste....

Si, cette phrase a un sens. Faire à sa guise signifie faire selon son bon vouloir, faire ce qu'on veut comme on veut.

Sauf si la loi contrevient à la déclaration universelle des droits de l'homme

Techniquement, une loi n'a pas le droit de contrevenir à la déclaration universelle des droits de l'Homme et du citoyen.
Cette déclaration fait préambule à notre constitution, et selon la hiérarchie des normes, la loi n'a pas le "droit" de contrevenir à une norme qui lui est supérieure, comme la constitution. Une petite QPC, et hop on déclare la loi anticonstitutionelle et elle disparaît.
Les religieux sont donc bien tenus comme chacun de se soumettre à la loi.
"Donc vous cautionner les agressions de jeune filles portant fichu.
Bravo belle preuve d'humanité de votre part comme d'hab..."


thurar, n'en appelez pas à l'humanité, lorsque vous raisonnez aussi... "bêtement". (Non, Albert-Yves, je n'ai pas viré ma cuti, c'est juste par licence poétique que je fais cette distinction, que je récuse le reste du temps. ;))

J'en appelle à la répression par la loi. C'est bien assez. Comme lorsque la loi a, hier encore, permi de rejeter la demande de nationalisation d'un demandeur qui récusait l'égalité homme-femme. Le tout, c'est de sanctionner aussi ceux qui ont bel et bien pourtant cette nationalité et se permettent, sous couvert de culture, de libre choix, de religion d'entretenir publiquement ce genre d'idéologie sexiste.

Enfin, vous êtes d'une totale inconséquence. Vous mettez en avant la pauvreté de ces personnes pour que l'Etat les laisse libre de faire ce qu'elles souhaitent, mais vous ne vous opposez aucunement à leur exploitation par les cultes de tout genre. Abandonnant les "pauvres", comme vous dites, aux religieux qui en font leur fond de commerce, économique et politique, depuis des millénaires.

Et comme vous l'a parfaitement résumé William Perrin, "Les religieux sont donc bien tenus comme chacun de se soumettre à la loi.", ils ne sauraient soutenir des principes homophobes, sexistes ou racistes, sous quelques formes que cela soit.

Tant mieux.

yG
Je retiens votre dernière phrase sur le danger de mes prises de position publiques sur le sujet.
J'ai toujours été conscient que dans l'esprit de certaines personnes, et en particulier dans celui de musulmans ostracisés, mes attaques contre l'islam radical pouvaient être perçues comme une forme de racisme.
D'ailleurs, d'ex-militants de gauche et des féministes ayant, à l'origine, des idées très proches des miennes, ont bien fondé "Riposte laïque" et se sont alliés à l'extrême-droite identitaire. Preuve qu'un basculement de la simple critique des excès d'une religion vers le rejet de l'ensemble de ses adeptes, n'est jamais à exclure.
La véritable laïcité se situe à l'opposé de cette laïcité instrumentalisée, prétexte à exclusion. Je veillerai toujours au respect de ses principes, comme à celui de certaines valeurs humaines. Des sujets sur lesquels il m'est impossible de transiger.
J'ai toujours été conscient que dans l'esprit de certaines personnes, et en particulier dans celui de musulmans ostracisés, mes attaques contre l'islam radical pouvaient être perçues comme une forme de racisme.

Alors pourquoi continuer?
Pourquoi continuer à critiquer l'islam radical, ainsi que tout autre intégrisme religieux ?
Si vous aviez lu l'intégralité de mon texte, plutôt qu'en extraire cette seule phrase, vous auriez eu la réponse.
En mettant en exergue cette seule partie je tente de vous signifier que pour moi le problème est là.

Si je prétend lutter contre le racisme et l'exclusion càd lutter avec les victimes du racisme et de l'exclusion, j'évite de tenir publiquement un discours qui, je sais, risque d'être perçu par eux comme raciste.
Maintenant en privé je n'ai pas à transiger avec mes conviction et je peut tout à fait dans une discution, dire à une jeune fille voilée mon profond désacord avec tout ce que ce petit carré de tissu représente de soumission(s). Il peut même m'arriver de tenter de la convavaincre de la profonde contradiction qu'il y a à mes yeux à lutter pour l'émancipation (je devrais dire les émancipations) tout en revendiquant la soumission (qu'elle soit à dieu, mon père, la famille la tradition l'armée, la société ou la reine d'angleterre) .

Mais franchement dans le contexte actuelle tenir de tels propos en public revient je le redis à hurler avec les loups de RL à Zeymour en passant par Vals et Marine il tienne tous ce discours. Refuser de le voir, de l'admettre,et continuer me semble confiner à l'aveuglement coupable.

(je relis pas dès. pour les fôts)
Vous vous livrez à de curieux amalgames.
Moi ?

C'est vous qui reconnaissez votre proximité "initiale" avec les gens de RL.
Et c'est vous qui avez reconnu que vos prises de positions pouvaient être perçue comme raciste.

Moi tout ce que je vous dis c'est si vous en avez conscience tirez-en les conséquences et changez de discours ou alors ne vous étonnez pas d'une certaine hostilité à votre égard de ceux qui se sentent offensés par vos propos.
Quand vous pointiez le danger d'une mauvaise interprétation de mes propos, je n'imaginais pas que vous puissiez être concerné. Mais puisqu'il vous faut une explication de texte :
J'ai seulement écrit que mes idées étaient proches de celles des militants de gauche et des féministes. Mais ceux qui ont rejoint RL ont choisi une orientation qui n'est pas du tout la mienne. C'est plus clair, comme ça ?
Pour le reste, je considère que vis à vis des extrémismes politiques ou religieux, c'est le silence, celui de l'indifférence ou celui de l'autocensure, qui constitue le vrai danger.
Si vous ne voulez pas voir que sous couvert de chasse aux extrémistes religieux, c'est une chasse à l' "arabe" qui s'organise.

Si en plus vous persistez a vouloir rejoindre les chasseurs ...
Qu'est-ce que vous voulez que je vous dise...

Je vais finir par croire que finalement ça vous déplait pas tant que ça de chasser l' "arabe".

Je le dit et je le répète Il n' y a pas de danger islamiste qui menacerais la France depuis ses banlieues.

Il y a bien d'autres combats à mener.

Il n'y a pas d'association musulmane qui s'enchaine aux grilles des cliniques pratiquants l'IVG

Il n'y a pas d'association musulmane qui empêche par la force des reprèsentation théatrale.

Il n'y avait pas de foules musulmanes qui ont défilés contre le mariage pour tous

Etc etc....
Thurar , vous vous livrez à de curieux amalgames.
En résumé, il faut condamner toutes les formes d'extrémisme (ce que je fais) à l'exception de l'intégrisme musulman ?
Et vous voudriez sérieusement convaincre avec ce genre d'argument ?
Et vous persistez à échanger avec quelqu'un qui, selon vous, "aime chasser l'Arabe" ? Vous devez être maso.
Ce sera "sans rancune" comme on en a convenu, mais désormais ce sera aussi sans moi.
Non.
En résumé, dénoncez tout ce que vous voulez, mais foutez donc un peu la paix aux minorités discriminés.

Et prenez vous-en un peu plus au vrais responsables....
"Mais l'image offerte par la plupart de ceux qui occupent le devant de la scène (à l'exemple de Booba dont Libé, hier, tirait le portrait) ne plaide pas en leur faveur. "
le devant de la scène vous savez bien ce que c'est !! C'est comme ci je balancais que la chanson française c'est de la merde parce que le devant de la scène c'est Obispo, ou que la littérature française c'est pourris parce que le devant de la scène c'est Begbeider, .... ceux qui occupent le devant de la scène sont souvent des imposteurs, des récupérateurs, des vendeurs, et ce n'est pas ce qu'il faut regarder ou écouter pour juger un mouvement.
Ulysse, si vous voulez vous convaincre qu'il y a des esprits un peu subtils dans le rap, n'allez pas lire des interviews des plus c... d'entre eux. Je vous propose, sans chercher super loin, de lire le couplet d'Akhenaton pour la chanson dont il est ici question :

On a marché sur la ville quand le pays semblait sourd
Résultat amer : c'est la vie qui a marché sur nous
On nous oppose terroir et guinguette
Comme si il y avait que des terroristes qui ont émané du fond de Minguettes
Levant le drapeau, non pas pour le défier
Ils s'en sont méfié, n'ont retenu que les keffiehs
Nos combats assimilés à de graves délits
Quand des philosophes de merde, aigris, nous vendent des livres
Ou des ouvriers piégés en boîte avec du gaz
Si on fait la même, j'te dis pas, c'est le RAID qu'ils nous envoient
Des gens peuvent saccager les biens publics
Nous, pour cent francs ou deux-cents : vive la République
C'est dingue, ils nous concèdent rien de noble
Des émissions d'actu pourries de la haine font le socle
Quel nom prédestiné : "TNT"
Toutes nos illusions d'unité dynamitées


Moi je trouve que c'est une analyse relativement fine de la situation, et dite avec style.
ah bon ? oui mais je pense qu'il aime les chats alors à mes yeux il est sauvé ...
" ... l'incohérence de la chanson avec le film. Ils instrumentalisent la marche de 1983. J'étais jeune à l'époque mais quand ils disent dans un couplet "Ma meilleure amie porte le foulard, plus jolie que ces filles peinturlurées", à aucun moment dans la marche de 1983, il n'y avait des revendications religieuses".

J'avais l'âge des parents des marcheurs , et je reprends à mon compte cette phrase ci-dessus .

Lors du dixième anniversaire de cette marche , je me suis permis de montrer ici les photos où l'on ne voit AUCUNE fille voilée . Elles marchaient à égalité et en toute fraternité avec les garçons qui ne les traitaient pas de taspé , ni elles ni les plus blanches qu'elles .

Dire l' émotion et l'espoir partagés avec mes enfants de l'âge des marcheurs .

C'était trop beau , trop puissant , trop vite récupèré par les pauvres d'esprit criminels en quête de pouvoir et de carrières .

A partir de quand l'imbécile parti de la religion et son armée de beaufs et de beaufettes ont pris le dessus sur le parti pris de se parler ?

A cause des commentaires des cathos ? les cathos , les gauchos , les fachos , a dit une andouille en chef .

Parce que l'autre est stupide , il faut s'abaisser à son niveau , montrer que l'on peut faire encore pire ?

Croyez-vous que je vais admettre que ces gamines et ces gamins exigent que leurs mères se couvrent , qu'ils tirent sur le foulard parce qu'une jolie mèche dépasse ?

Je n'accepte pas ce genre de manifestation d'islamophilie acceptable , et je le dirai encore , chaque fois que j'entendrai bêler ce genre de phrase sur "mon amie plus jolie avec son foulard que la pétasse peinturlurée" .

Les mères , les pères de ces goujats de rappeurs et des crétines qui les admirent n'en voulaient pas , de ce chiffon réducteur niant la liberté d'être femme , insultant celles qui meurent pour cette liberté .
je confirme : je n'ai vu aucune fille voilée, filles et garçons marchaient côte à côte,
correction : lors du trentième anniversaire ...
[quote=Ulysse Martagon]Un couplet qui rassemble tous les poncifs communautaristes et s'achève par un appel au meurtre, est tout à fait conforme aux productions habituelles des penseurs du rap.

Juste 'LOL'. Mais un bon gros LOL par contre.
Pardon Ulysse mais vous démontrez que vous êtes un parfait ignorant en ce qui concerne le rap, français en particulier..../fil rouge/ les ignorants, les virlents tout ça tout ça...
Je trouve en effet qu'il y a un problème... pourquoi surenchérir au surenchérissement ? On dit que c'est le plus intelligent qui cède... Ridicule chanson, pas historique en plus...
Mais pourquoi est-elle présentée comme la B.O. du film alors qu'elle ne figure pas dans le film ?
Dieu est tabou, il me fait peur, il engendre trop de gros cons haineux.

Gilbert
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.