200
Commentaires

La bouillie Morano, en intégrale

Voilà donc, comme promis, la vidéo Morano, en tournée à Charmes, mise en ligne par la ministre elle-même.

Derniers commentaires

C'est une réelle épreuve que d'écouter ça! En dehors du contenu oiseux du raisonnement ,on peut constater une médiocrité du propos : L'expression est maladroite,le vocabulaire pauvre,la construction grammaticale digne d'un élève de troisième moyen. Et voilà une ministre de Sarkozy!
La bouillie Morano donne la nausée ! Elle est comme ce verre de trop qu'on aurait pas dû prendre en fin de soirée. Le plus dur étant finalement le réveil après la cuite...
Je remercie encore Eric Besson (cet homme a-t-il jamais été de gauche ???) de nous faire profiter d'un tel débat sur l'Identité Nationale; c'est vraiment instructif ! Ainsi tout un chacun peut s'apercevoir que son voisin n'est en fait qu'un militant d'extrême-droite qui refoule son vote pour le FN depuis bien trop longtemps.
Je rigole quand j'entends que l'interlocuteur qui s'est permis un gentil rappel historique sur Charles Martel et son combat contre les arabes n'est en fait qu'un assisté de chômeur sans doute là parce qu'un immigré musulman lui a pris sa place tant méritée ! 52 km pour ça ? ce sont les ours polaires qui vont être contents.
Attendez je passe aux toilettes vomir toute la bile que m'inspire ces gens là !

La fin justifie-t-elle toujours les moyens ? Le gouvernement est-il prêt à tout pour éclipser tous les "vrais" problèmes du moment comme le pouvori d'achat en berne, le chômage en hausse, la grippe Aberrante ? Les caisses vides de l'Etat et Copenhague qui prend froid ?

La France monsieur Besson c'est avant tout une terre de mixité et l'histoire nous l'a montré à plusieurs reprises. Ce fût une terre de révolte et de liberté, la fameuse patrie tant vantée des lumières et des droits de l'Homme. La peur de l'étranger et de la différence ne peut et ne doit nous faire retomber dans l'obscurantisme d'un extrémisme raciste et abruti par l'indifférence et la bêtise.
Contrairement à Morano, je prétends que ce ne sont pas les régularisation massives qui nous ont conduit là où nous sommes mais l'incurie des pouvoirs publics inféodés aux puissances économique multi-nationales.
Préjugés et amalgames ciblés précisément sur une frange précise de la population n'entraîneront que des réactions de dégout et d'incompréhension qui peuvent dégénéré de manière violente comme ce fût le cas il n'y a pas si longtemps dans les banlieues...

Cessons de jouer les autruches et intéressons-nous aux vrais problèmes !
J'ai signé une pétition quelque part sur le ouèbe pour ne pas débattre dans le cadre du grand débat à la con sur l'identité nationale. Même avant la signature, j'ai ignoré cette bouillie qui n'est même pas belle. Je poursuis donc aujourd'hui : j'ignore.

Je demande tout simplement la démission de Morano, Lefèvre, Hortefeux, Besson, Bertrand, Darcos, Kouchner, Bachelot, Mitterand, Woerth, Chatel, Pécresse et tous les autres membres du gouvernement Fillon. Et la démission de Fillon. Et celle de Sarkozy aussi.
Aïe, la vache, mais qu'est-ce que c'est que ce galimatias ? J'ai eu du mal à aller jusqu'au bout. La question du jeune homme est pertinente, il n'a pas dû être déçu de la réponse.

Je déteste cette bonne femme à un point inimaginable depuis qu'elle est apparue sur la scène politique, je préfère être aveugle et sourde à ce qu'elle donne à voir et à entendre. Elle a toujours défendu bec et ongles la politique de Sarko et l'homme lui-même, quoiqu'il dise, quoiqu'il fasse.

Ce qui me choque plus que la caricature de la casquette et du l'an vert, ce sont les questions du début : où êtes-vous, que faites-vous ? et de ricaner des réponses. Et ensuite "on a laissé s'installer l'immigration sans limite, et on a procédé à la régularisation massive", en haussant le ton. J'ai eu l'impression qu'on avait reçu sur la tête des tonnes d'immigrés d'un seul coup d'un seul.

Il faudrait tout de même que quelqu'un rappelle à Morano, que bien après une tentative d'invasion des arabes par l'Espagne, Ils ont arrivés direct d'Algérie par bateaux entiers, que la Méditérannée à traverser, généreusement invités pour faire le sale boulot que les Français ne voulaient plus faire, n'étaient plus assez nombreux après les deux guerres mondiales.

La France il faut l'aimer, combien de Français bien blancs, bien propres sur eux se sentent encore vraiement Français avec tout ce que ça comportait. Et si on parlait plutôt [s]de cette identité-là[/s] ? De ces valeurs qui se perdent.
J’ai entendu l’intégralité de la réponse de Nadine Morano à propos des jeunes musulmans.
Il est regrettable de constater à quel point elle ne parvient pas à s’exprimer clairement sur ce sujet.
Reprocher, de façon générale, aux jeunes musulmans de parler le verlan, ce n’est pas digne d’un ministre d’état.
Face à un jeune en détresse qui n’a que des propos racistes et l’histoire de France (qui n’a rien à voir avec notre temps présent) à quoi se raccrocher, la réponse aurait dû être plus ferme et rassurante.
Il suffisait simplement de lui dire : N’aie pas peur des autres car ils sont ta force. Mais elle appartient à un gouvernement qui a décidé de créer la confusion.
Lorsque des jeunes gens en viendront à la violence sur des musulmans pour justifier et donner un sens à leur mal-être, on se souviendra de Nadine Morano et des ses incompétences politiques et linguistiques.
Cette nuit j'ai rêvé de Lefevbre, Morano, et pégresse. si, si c'est vrai. y avait Obama aussi, et quelques autres...
En fait j'étais bien éveille je pensais juste à un truc, un truc que ce gouvernement ne peut pas avoir pensé, vu le QI général. Ces afghans qu'on renvoit chez eux, souhaitant qu'ils fassent la guerre comme l'explique celui qui ressemble de plus en plus au Roger Gicquel de Coluche sur les pompes duquel toute la misère du monde s'abat, à voir sa face, plutôt qu'ils n'aillent remplir les rangs adverses la bas, logiquement, après qu'ils aient été traité comme des chiens ici, ces afghans, si on les prenait plutôt comme une chance. Si nous étions un peu cohérent, avions une vision globale pour une fois. Car enfin, malgré qu'on avoue maintenant qu'on fait un peu la guerre, nous menons aussi des opérations civiles, notamment de formation et d"éducation. Nous construisons des écoles.. qui restent vides. Pas de prof formés et pas d'élèves par crainte de représailles. Si plutôt que de faire la guerre à l'ignorance la bas, nous menions cette guerre ici, avec ces gens motivés pour changer leur vie. Si nous changions le monde, un peu, vraiment. On a imaginé un instant des universités avec un milliard d'euros avant de se reprendre. Un milliard, à comparer avec le budget seul de l'opération US.. Imaginons un milliard de donation des grandes nations pour un projet éducatif de formation de ces personnes avant de les renvoyer chez elles. Nous avons ici toutes les structures pour bien mieux faire ce travail ici que tout inventer la bas. Imaginons un projet d'un milliard, c'est peu, comparé au militaire pour former ces personnes aux techniques agricoles, au maintien de la paix, à l'apprentissage des connaissance etc etc Des cours d'anglais, bah oui le français, désolé Morano, mais c'est bon à Paris intra muros, du personnel US, anglais, français, un site adéquat, une des anciennes casernes militaires qui se ferment en ce moment, et un véritable projet d'avenir. Apprenons leur Internet, la consultation, mais aussi la diffusion, puisque par ici on dit que c'est un outil formidable pour pas mal de chose, pour la paix peut être aussi? Et si, et si.. et si c'était possible, rendre un peu d'humanité dans ce pays et dans le monde et inciter les gens à apprendre plutôt qu'à se battre sur la demande du rat d'égout? Ces gens sont là, ici, à disposition, qu'on leur laisse le choix, repartir sans rien ou avec une formation, un petit ordi, c'est pas le prix que ça couté et tout un tas de chose éducative, utile pour leur pays, voir même un pécule suivant la longueur de leur apprentissage... même 500 euros, c'est une fortune la bas! Alors si c'était possible, plutôt que de faire la guerre comme des connards?
Morano future !
http://www.dailymotion.com/video/xbiy67_morano-future_fun
http://www.strimoo.com/video/652845/Nadine-Morano-ou-la-droite-decomplexee-Dailymotion.html

Une petite piqûre de rappel, avec ses mimiques et son ton si, comment dire...
Rohhhhhhhhhhhhhhhh La Vilaine*,

Moi, ce que je veux d'une représentante politique, quand elle est française, c'est qu'elle aime son pays, c'est qu'elle fasse son travail, c'est qu'elle n'aille pas exciter le vieux fond raciste de toutes ces personnes âgées toutes plus flippées les unes que les autres par les minarets et la grippe A, qui participent à ce débat à la con sur l'identité nationale**.

Bref elle ferait mieux de parler verlan et de mettre une casquette à l'envers, elle n'en serait que plus sympathique et intéressante.

On pouvait se douter que lancer un débat sur l'identité nationale** en ces temps socio-économiques troublés c'est jouer avec le [s]horte[/s]feu.
Au cas ou vous ne vous en seriez pas aperçu, la France est aujourd'hui un pays dirigée par une extrême droite tendance néo libérale

A quand un vrai débat @SI sur l'islamophobie dont les relents de plus en plus nauséabonds, me rappellent étrangement un cours d'Histoire du XXe en Terminale C?
DANIEL, ou GUY, vous qui ne lierez jamais ce post, pourriez vous à cette occasion inviter Tariq Ramadan ? Ce personnage brillant et controversé accusé de tout et dont je n'ai (bon je vais chercher encore) trouvé trace de ce dont on l'accuse.

* Inutile de chercher, cette IP n'est pas française, yerk yerk yerk
** Une définition de ce mot identité serait par ailleurs la bienvenue car toujours en TC, on nous a dit qu'une identité est la constatation que deux objets mathématiques (ayant deux écritures mathématiques différentes) sont en fait le même objet.(pompé sur wikiped)
Donc étant français comme Mme Morano, tout cela signifierai que malgré nos formes, certes différentes (j'entends d'ici hurler la féministe de plus haut), je suis Nadine Morano...
Etonnant non ?
C'est plus que de la bouillie, c'est une variété très connue, c'est du gloubi boulga

Selon Casimir, la recette est la suivante (source Wikipédia)

Mélanger dans un grand saladier :

de la confiture de fraises : Je vais vous répondre
du chocolat rapé : Quatre familles africaines dans mon quartier et France Tchad (Pardon à Alain K)
de la banane écrasée : nous avons fait des erreurs
de la moutarde très forte : l'Islam
de la saucisse de Toulouse « crue mais tiède ». Aimons-nous les uns les autres
Proportions : beaucoup de tout.

Selon son humeur, Casimir ajoute parfois à ces cinq ingrédients majeurs un autre ingrédient (cornichon, crème chantilly, anchois...).ou de la moelle : Que les Musulmans cherchent du travail, qu'ils arrêtent de parler verlan, qu'ils...... etc

Elle a raison de répondre à ce jeune qui parle, et qui pense après, mais elle fait la même chose : elle déroule le raisonnement sarkozyste type qui confond tout et est incapable d'appeler un chat un chat et fait de ce fait de regrettables amalgames.

Ce n'est pas comme ça qu'on règle les problèmes, mais au contraire qu'on les aggrave, il me semble.

Mais Nadine Morano est grande, elle prend ses responsabilités.
Je n'ai jamais entendu de discours aussi fumeux de ma vie !!!
c'est une honte...
Les mille et unes phrases d’arabes

« Moi, ce que je veux du jeune musulman, quand il est français, c'est qu'il aime son pays, c'est qu'il trouve un travail, c'est qu'il ne parle pas le verlan, qu'il ne mette pas sa casquette à l'envers. »
Nadine Morano, le 14/12/09 à un débat sur l’identité nationale

« Il ne correspond pas du tout au prototype », plaisante M. Hortefeux en référence à l’origine arabe du jeune homme, avant d’ajouter : « Il en faut toujours un. Quand il y en a un ça va. C’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes »

Brice Hortefeux, Campus UMP , 05/09/09

"Je pense qu'il (le débat sur l'identité nationale, NDLR) est plus qu'utile, qu'il est indispensable, et qu'il est temps qu'on réagisse parce qu'on va se faire bouffer "."Par qui, par quoi?", demande le journaliste de France 2. Réponse de l'élu: "Il y en a déjà 10 millions (d’étrangers), alors faut bien réfléchir, 10 millions qu'on paie à rien foutre", répond le maire de Gussainville.

Maire UMP à France 2

Sur un marché à Évry avec une population arabe, à son collègue, devant les caméras: « Belle image de la ville d'Evry… J'aimerais quelques blancs. Tu me mets quelques blancs, quelques whites, quelques blancos… »

Manuel Valls (PS), dans Direct 8: "politiquement parlant",

"A mon avis il est pas tout à fait né natif..." a déclaré l'ancien président de la République au maire de Bordeaux en parlant d'un jeune d’origine arabe ayant déclaré habiter à Lormont. Alain Juppé lui répond en souriant: "Il est pas corrézien".

Jacques Chirac, canal +

Voilà ces mille et unes bêtises.

Voilà pourquoi Acturevue décide de refuser le débat sur l’identité nationale.

Parce que ces gens qui se réunissent, qu’ils soient politiques ou non, ce sont les mêmes qui vont stigmatiser les musulmans, les arabes, les noirs….

Ce sont « ces bons français » qui vont parler des autres comme des étrangers.

Ce sont eux qui vont refuser d’admettre qu’ils sont français…simplement français.

Et, enfin, ce sont ces mêmes personnes qui vont oser dire qu’ils ne font rien pour s’intégrer, pour être français.

Tant que l’hypocrisie du débat existera.
Tant que ces « bourdes », comme certains aiment les appeler, quand nous pensons que ce sont des fautes politiques, resteront impunies.

Tant que certains continueront à vouloir ignorer une partie de la population. Alors il ne se passera rien. Il y aura toujours le racisme d’un côté. Le malaise de l’autre. En somme, toujours rien.

Nous avons la conviction que le climat actuel est un climat de peur et d’intolérance qui a pour finalité de préparer les élections régionales. Nous sommes acharnés à ne pas nous rendre complices de cela.
À le dénoncer, le critiquer, le refuser.


D.Perrotin
http://www.acturevue.com
Birenbaum est mis en examen suite à une plainte d'Yves Bertrand (selon un tweet qu'il a écrit vers 19 h). Je conseille à tout le monde d'acheter "le cabinet noir" édition les arènes (18,5 €) et de l'offrir à Noël à ses amis (pendant qu'il en reste - le livre, pas les amis).

Je ne savais pas où poster ça, voilà...
Hum c'est quoi cette vieille odeur en france ......
Je l'avais déjà dit lors de la superbe sortie de M.UMP "Ils sont dix millions, on va se faire bouffer...", mais je réitère ....
Quand est ce qu'on tire la chasse???
La vision du "jeune de banlieue" par Morano, on dirait un sketch des Inconnus d'il y a 20 ans !

http://www.youtube.com/watch?v=55-W35dmye8

Mais elle a raison, la Nadine... Le verlan, c'est typiquement musulman ! C'est intrinsèquement lié à l'islam... D'ailleurs, le Coran est intégralement écrit en Verlan, faut le savoir ! C'est pour ça qu'il se lit de la droite vers la gauche en commençant par la fin. Tous les spécialistes de l'islam vous le diront.

En 1971, l'imam Jacques Dutronc avait interprété une chanson entièrement en "verlan" (même si le terme n'existait pas à l'époque) !

http://www.greatsong.net/PAROLES-JACQUES-DUTRONC,JAVAIS-LA-CERVELLE-QUI-FAISAIT-DES-VAGUES,103284680.html
C'est bien sûr que ça change tout quand on considère le contexte !! Cela fait penser à la ritournelle bien connue : je ne suis pas raciste mais....je préférerais que les jeunes musulmans portent un béret sur la tête et une baguette sous le bras .Il ne faut pas oublier de remettre les choses dans leur contexte. Certaines personnes tiennent des propos racistes à l'égard des jeunes musulmans mais, enfin , il faut les comprendre parce que vous avez vu l'allure de ces derniers? On renvoie des jeunes Afghans dans leur pays au péril de leur vie , c'est bien regrettable mais il faut considérer cette mesure dans le contexte du péril que ferait courir à la France une immigration massive non contrôlée. Le Pen nous avait déjà dit qu'il fallait considérer l'holocauste dans le contexte de la 2ème guerre mondiale et qu'ainsi il devenait un détail de l'Histoire.
Elle nous aura fait deux belles sorties dans la semaine , entre le "lipdub" incongru des d'jeuns de l'ump ou elle tient bien son rang et ce salmigondis de discours glauque , chapeau bas Nadine .
à qui le tour ?

http://photomontages-pablo-fakes.over-blog.com/
bouillie, beaufrie, on ne peut pas trouver mieux , c'est consternant tout de même, elle doit vouloir se rendre sympa, peut-être, je ne sais pas, finalement ces propos simplets, non c'est nul pour une ministre!
Depuis le Flower Power, la figure du rebelle esquissée par Marlon Brando ou James Dean s’est progressivement intégrée à la société française, au point qu’un mauvais garçon, blouson noir revendiqué, débauché jusqu’aux drogues dures, comme Johnny Halliday, est devenu un symbole de la nation française, nonobstant allègrement ses origines immigrées, sa tentative de naturalisation belge, sa domiciliation fiscale ou sa fascination immodérée pour les Etats-Unis à qui il doit jusqu’à son pseudonyme.

Rarement la droite française aura autant célébré la rebellitude, cautionnant implicitement un des paradigmes de notre société : jeune = rebelle.

Or dans le même mouvement, le fameux débat sur l’identité nationale permet de découvrir ce que la France attend de ses enfants d’immigrés, et surtout de ceux qui ont remplacé le blouson noir par une peau sombre, et le rock par le rap. Du brutal « la France, si tu ne l’aimes pas, tu la quittes », nous sommes passés à une liste d’injonctions de plus en plus longue.

Récapitulons donc : la France, tu l’aimes et…
- tu restes ou tu la quittes mais surtout tu te tais (cf Marie N’diaye)
- tu arrêtes de pleurer (cf anti-repentance)
- tu pleures quand on te dit (cf vibrer avec le souvenir du Sacre de Reims et être ému par le récit de la fête de la Fédération)
- tu passes ton deug d’histoire (cf Gallo-Guaino)
- tu évites de venir habiter dans mon quartier (pour ne pas dévaloriser à la fois l’immobilier et le niveau scolaire)
- tu restes dans ton quartier, mais tu évites les gens qui te ressemblent (cf communautarisme)
- tu enlève ton voile ou tu quittes l’école publique
- tu prie chez toi, ou dans la rue mais sans gêner la circulation (cf affaire rue myrha)
- tu pries dans une mosquée mais sans minaret,
- tu prends le premier travail venu, sans voler celui des vrais français
- tu arrêtes de parler verlan
- tu changes d’accent
- tu arrêtes de porter une casquette
- tu arrêtes d’écouter du rap
- tu arrêtes de dealer ou de fumer du shit, et tu bois du vin,
- tu prends ta carte de l’UMP, tu manges du cochon, mais tu viens tout seul (cf hortefeux)
- tu arrêtes de jouer au foot (cf frêche et finkielkraut)
- tu soutiens israel au moins, au mieux tu fais ton service militaire au sein de Tsahal…

L’avantage de ce grand déballage, outre de défouler le français dit « de souche », est que les personnes visées ne pourront plus prétendre ignorer ce qu’on attend d’eux. Alors que jusqu’à présent, manifestement, certains n’en avaient peut-être pas entièrement conscience. On en voit de ces jeunes arrogants qui nous parlent d’égalité comme si leurs ancêtres avaient inventé la République Française, ou qui s’imaginent qu’en imitant la rebellitude des jeunes « vrais » français, ils le deviendront naturellement (français bien sûr).

Or, nous assistons à la découverte d’un nouveau paradigme. Si on reprend toute la liste au-dessus, singulièrement hétéroclite, il n’est plus possible de croire qu’un jeune bronzé puisse se permettre de s’auto-proclamer français par la seule grâce de sa carte d’identité.
Aujourd’hui, ce qui fait le français, c’est l’autre. Tout français bronzé est susceptible de voir sa nationalité remise en cause par n’importe qui de plus blanc que lui (peu importe en effet que le blanc en question ait des origines hongroise, italienne ou espagnole).

Et cela me rappelle ce que j’apprécie particulièrement chez les jeunes bronzés. Autant ils sont turbulents, autant on les entend parfois gueuler un peu trop fort, et pas toujours à bon escient, autant je n’en jamais vu un seul qui se targue de contester la nationalité d’un autre français. Ce qui me semble la pire des insultes.
Il me semble que nous risquons de nous interroger encore longtemps sur la definition de l'identite nationale

Par contre, l'identite sarkoziale, elle, reste definie et immuable depuis deux ans : "j'ai ete piege(e)" et "j'ai dit cela dans autre contexte" en etant les fondations.
[quote=Daniel Schneidermann]... Morano n'est pas raciste. Elle a de la bouillie dans la tête, et elle est en celà parfaitement à l'image du grandébat, ce grand concours national de la plus belle bouillie.

Hé hé ! Les hortefeux, besson, sarkozy, le pen, et tous les autres ont aussi de la bouillie bien grasse et bien collante dans leur tête. Le problème, c'est que ça déborde et ça s'infiltre dans la tête bien vide des bons français sûr des leurs "valeurs nationales"...

Merci pour le billet cher Daniel. ;)
Sur les propos incriminés, plus que du racisme envers les musulmans à proprement parler, j'y ressens une forme de défiance envers tout ce qui est "jeune". C'est une forme de guerre de générations qui ne dit pas son nom, mais qui est de plus en plus prégnante dans la société actuelle (il suffit de se souvenir des scores aux dernières présidentielles par classe d'âge).

Ici, Morano parle des jeunes musulmans qui parlent verlan et portent une casquette à l'envers. Mais si on doit élargir, ce n'est pas à l'ensemble des musulmans, mais bien à l'ensemble des jeunes, tous ceux qui portent casquette et baggy tombant sur les genoux, tous ceux qui parlent verlan ou en sms. C'est bien cette fracture générationnelle qui transparaît dans les propos de Morano, cette crainte de ceux qui arrivent et qui peuvent bouleverser les codes.

Et alors, quand on est jeune ET musulman, j'avoue que cela ne doit pas être un élément jouant en faveur des personnes concernées...
Morano ne m'inspire aucune sympathie.

Mais je trouve que là vous allez un peu loin : exiger des jeunes d'origine étrangère qu'ils ne donnent pas une mauvaise d'image d'eux mêmes en alimentant les préjugés qui les concernent, je ne vois pas en quoi c'est raciste.

C'est injuste, on ne reproche pas aux jeunes français blancs ne porter des casquettes ? De parler verlan ? Si, on le fait aussi, avec moins de conséquences, c'est vrai.

Etre d'origine étrangère place dans cette étrange situation : être comme les autres, français, avoir les mêmes papiers, être né dans le même pays, prétendre aux mêmes droits, mais aussi être différent, devoir en faire plus. Ce n'est pas un scoop. je suis d'origine portugaise, mon destin était de faire le ménage, je l'ai contrecarré, mais je peux dire avec franchise que ma sœur et moi sommes deux exceptions parmi les fils de gardiennes du quartier où nous sommes nées.

Où est-ce que je veux en venir ? Nous sommes deux exceptions parce que nos parents nous ont seriné que si nous étions comme les autres nous ne l'étions pas totalement, à nous on ne nous pardonnerai rien : ni mauvaises notes (on l'oriente vers un CAP esthéticienne peut-être ) ni nos fautes de français (ah ces portugais incapables de s'exprimer correctement) ni nos tenues vestimentaires (ces étrangers de toutes façons incapables de s'intégrer).

C'est dégueulasse, mais en suivant ces règles on s'en sort. Je crois que c'est le message qu'elle envoie. Tu veux un travail ? Habille toi correctement, ne massacre pas la langue, jette aux orties ce phrasé tout droit sorti d'un clip de Booba (c'est le minimum quand même) et ôte ton couvre chef quand tu rentres dans une pièce, salues quelqu'un.

Une façon de parler, de se tenir, de se présenter correctement. Message classique, presque paternaliste. Raciste ? Non.

Je me dis ça chaque fois que je fais cours à des étudiants du style casquette-je-sais-pas-parler-français.
Chaque fois je me demande ce qu'ils vont devenir.
Et si je leur répète que la seule richesse dont ils disposent c'est leur force de travail, dont ils peuvent faire de l'or en acquérant des savoirs, le message, lui, n'est pas reçu. La casquette, trop souvent, est soudée sur le tête. Allez savoir pourquoi.

Bon j'attends les tomates, lâchez-vous.
Concernant Nadine Morano je ne suis pas près d'oublier cette vidéo réalisée par Moati lors de la campagne présidentielle : lien
Elle était déjà largement en avance sur le débat concernant "l'identité nationale", en avance aussi sur ce qu'il a montré de pire ces derniers jours.
Je trouve quand même grave qu'une ministre puisse confondre les musulmans avec les racailles. La racaille est un délinquant qui s'identifie aux Noirs étasuniens des ghettos, a la culture bling bling capitaliste exacerbée (les moeufs, les bagnoles, la maille, souvent la croix en or autour du coup d'ailleurs), bref c'est un rappeur acculturé sous-prolétaire américain.

Je ne vois pas le rapport entre être un musulman et se comporter comme une racaille, il est possible que proportionnellement on trouve plus d'Arabes et de Noirs parmi les délinquants (allez faire un tour en prison), mais je ne vois pas en quoi ceux-la sont des bons musulmans. Entre la tournante et la mosquée, a mon avis, il faut choisir.

Que le jeune a casquette ait du mal a trouver du travail du fait de sa maîtrise primaire du Français et de l'image que son accoutrement renvoie, c'est une chose qu'il est en effet important de lui expliquer. Que les musulmans aient encore, dans une certaine mesure, quelques efforts a faire pour démontrer une plus grande assimilation a la société française et une meilleure compréhension de la laïcité a la française est un autre problème. Tout mélanger en une phrase ne me parait pas très constructif.
et moi qui la trouvait bonasse la Nadine, je cherche des photos et voilà ce que Google me suggère comme autre ortographe.. Ho vraiment... C'est pas moi qui l'ai dit, c'est Google!
De la bouillie, oui, mais aux relents racistes, et je me disais que pour la première fois, je comprends pourquoi la droite craint le FN, parce que celui-ci lui révèle son racisme latent, face aux paroles crues, l'UMPiste a envie d'acquiescer, mais ne peut que tourner autour du pot, gêné des mots qui ont envie de sortir, qui sortiraient s'il était à table en famille, mais en public, n'est-ce pas, cela ne se dit pas.

Un racisme qui ne s'assume pas, la voilà la droite UMP.

http://anthropia.blogg.org
C'est qu'il ne mette pas sa casquette à l'envers. C'est qu'il essaye de trouver un boulot, et qu'on l'accompagne dans sa formation. C'est tout ça. Et je crois que si on veut être porteur de paix, on doit accepter l'autre dès lors qu'il respecte les lois

C'est bien connu, le jeune musulman, est un fainéant qui ne cherche pas de travail!! Allez pas de résignation gamin, t'as envoyé 200 Cv, 10 entretiens, et pas de boulot, pas grave, recommence, envoies en mille. Quoi tes copains, les journaux disent que c'est partout pareil, que les jeunes banlieusards ne trouvent de toute façon pas de travail. Pas vrai, essayes encore, envoies en 10000 tu verras.

On me dis à l'instant qu'il y aurait des jeunes femmes musulmanes en banlieue, et que celles-ci ne porteraient pas de casquette. c'est une information qui me perturbe un peu, après les propos de notre secrétaire d'Etat. A moins que notre secrétaire d'Etat ne parle que des musulmans, et non des musulmanes. Pourquoi aurait elle fait cela dans sa toute grande intelligence, elle qui voulait donner des conseils aux jeunes. Je m'interroge. N'avait elle en tête qu'un stéréotype précis à parler? non, non ce n'est pas possible, pas elle. Secrétaire d'Etat à la famille qui oublierait les femmes! A part son amie noire!
J'ai pas envie de regarder cette vidéo. J'ai autre chose à faire. Mais, je dois dire que dés le début de cette "histoire", j'ai eu un peu de mal à comprendre ce qu'on lui reprochait. Elle ne dit rien sur les jeunes musulmans, elle explique comment elle aimerait qu'ils soient. Ce qui ne veut pas dire qu'ils parlent tous en verlan et portent des casquettes à l'envers. Comment voulez-vous que ces jeunes puissent se sentir mieux en France, c'est-à-dire avoir une réelle place dans la société, si on ne peut pas en parler ? Et qu'il y a une réelle partie de la population qui se sent mal en France.

Vous avez combien de caricatures de jeunes de banlieue qui travaillent dans vos bureaux ? Aucun, je m'en doutais. Et vous n'en engagerez jamais. Pourquoi ? Parce que personne n'aime la caricature d'un jeune de banlieue. Est-ce du racisme ? NON, c'est juste le révélateur d'une personnalité pas très intéressante.

Au fond, elle a raison, ressembler à la caricature d'un jeune de banlieue, ça n'aide pas dans la vie.

L'introduction du débat sur l'identité nationale, ça oui, c'est la honte pour la France. Mais les propos de Morano n'ont rien de raciste. RIEN. On se demande parfois si les gens comprennent le sens de ce mot. Ce n'est pas parce qu'une phrase contient le mot "arabe", "juif", "musulman" que la phrase est raciste. Daniel, vous recommencez avec vos travers paranoïaques.

Pas étonnant que la gauche se plante, elle refuse d'aborder les questions d'immigration, de mal être d'une partie des français. Alors qu'il pourrait y avoir des discours et des idées de gauche sur le sujet. Face à l'instrument de guerre aveugle qu'ils ont créé et qui s'appelle l'antiracisme primaire dont ils se drapent à la moindre occasion (comme hier), qui oserait même penser à ces questions pourtant essentielles ?
J'ai 24ans, je suis actuellement intérimaire et excusez-moi l'expression mais j'en chie. J'ai un BTS Mesures Physiques et je ne trouve pas de travail. Je ne comprends pas la fureur médiatique que ce soit pour la grippe A ou pour l'identité nationale. Ce ne sont que des diversions pour faire oublier la crise, crise qui fait que chaque jour fait que j'ai de plus en plus envie de péter ce monde corrompu, d'aller dans la rue taper une révolution. Mais non, le gouvernement nous dit tout d'abord avec la grippe A( tant que vous avez la santé c'est bien) puis nous dit ensuite ( vous pourriez ne pas avoir de nationalité française). Vous ne faites ici qu'alimenter un débat qui n'a pas lieu d'être. On centre un problème fictif afin de vous détourner des vrais problèmes. Je suis déçu car quand je vois cette salle remplie, je me dis que ça doit fonctionner....
Mais tout le monde sait que le musulman ne fait que toucher des allocations car il fait beaucoup d'enfants, qu'il ne deale que du shite, qu'il est ici pour toucher le chômage sur vos impôts, ben oui ils sont musulmans quand même. Finalement, notre gouvernement est très proche de celui des années 30. Mais y aura-t-il un second front populaire pour lui faire face? Car le front national est à l' extrême droite ce que l'UMP est à la droite extrême.
Si l'on considère que l'intégral dédouane la ministre, les applaudissements qui viennent chaleureusement saluer la question douteuse posée par ce jeune homme en souffrance ne sont pas moins dérangeants, et pose là encore la question des dérives marquent ce débat national.
C'est le nettoyage au Karcher expliqué sur 9mn42. La question (on remarquera le côté Allemagne de l'Est, dès qu'une question sensible est abordée, que faites vous, d'où venez vous etc si la surveillance du territoire ne l'a pas retrouvé, c'est qu'il y a un souci. En plus ça permet de réfléchir un peu à la réponse) porte spécifiquement sur la place de l'Islam en France comme je l'ai déjà écrit hier soir à côté, mais la réponse porte très peu sur l'islam. C'est une réponse qui amalgame islam, immigration, Noir, Tchad (les colonies sont rebatipsés conquêtes au passage, et Napoléon est super chouette!!) (si quelqu'un retrouve un quelconque document à part un don d'ordinateurs de Morano dans ce groupe d'amitié, sur le site de l'Assemblée Nationale, qu'il fasse signe au passage), politique familiale. Mais l'Islam très peu, faudrait chronométrer! Rien sur les discriminations justement sur le marché du travail, les controles de faciès admis par son collègue (j'amalguame aussi au passage), rien sur des questions brûlantes comme le voile, ou la pratique de 'lislam en France. Le musulman qui n'est plus jeune, au dessus de 25 ans, ne trouvera rien pour lui! Non cette vidéo est infâme. Pour parler Islam, il faudrait donc toujours parler banlieue, jeune, délinquance, voir noirs?? pas un mot du Maroc, de l'Algérie, de nos relations avec ces pays, des rites de cette religion, d'une égalité de traitement des religions, dans ce pays aux racines certes judéo-chétiennes, mais laîc. C'est à vomir, une fois de plus.

Dans cette vidéo, on comprend mieux que ses propos sont automatiques, conditionnés tant certains passages se ressemblent. C'est tout autant à vomir.


Je remets ici le(s) message(s) d'hier soir, ils me semblent complétaires:

*La vidéo de Morano dans les Vosges sur les jeunes musulmans. C'est sans appel, la question porte clairement sur l'islam, la réponse est en très grande partie sur l'immigration, le regroupement familial, la délinquance, les cités!! Le démenti de son cabinet concernant la transcription qui selon ses dires dires étaient fausses est mensongère, la transcription est tout à fait exacte, et ne porte pas dans le contexte de trouver un travail!

*Verlant pour les reubeux, niet, anglais pour les tshirts UMP, no problem

*Y a des tasspés à l'UMP?
Elle dit ça, mais si c'est comme pour les jeux vidéo... Dans quelques semaines, on la voit sur la plage avec ses enfants portant tous une casquette à l'envers. Et elle parle déjà verlan elle-même, mais à l'envers.
(copyright Renaud non? je me souviens plus c'est dans une chanson je parle verlan à l'envers, laquelle?)
Bonjour,
Triste débat… et à en voir quelques moments, je doute vraiment de son opportunité (sauf à caresser certains dans le sens de leurs poils).
Je reviens sur cet extrait qui le caricature mais n'est pas très loin de la réalité.
elle ne porte pas la casquette, nadine, juste une large capuche pour se camoufler et rentrer à visage couvert, et nous devrions la croire, sur ses propos de transparence et de bonnes intentions, dit elle, "je veux que" tout soit "à l'endroit" mais alors,pour elle-meme, s'autorise à s'emparer de la parole dans un débat s'en y prendre sa place et rien que, et courtoisement par ceux qui ne vous ont pas invités: le respect est totalement à sens unique pour cette femme. L'ump ne changera pas le monde mais c'est l'inverse qui se fera, contraint et forcé. car toute la politique de ce parti depuis des lustres a été (est) de soutenir les copains partout dans le monde en favorisant les dictatures, avec comme échange l'immigration souterraine. Simplement ce marché de dupes s'éteint, et la chine offre de meilleurs opportunités de développement; le reste tout le monde le comprend
Je propose :
- d'interdire à Morano l'emploi de la conjonctoion de coordination "et"
- de lui interdire les conjonctions de subordination (ce qui devrait êytre possible si elle ne commence pas toutes ses phrases par "Je pense que")
- de lui réapprendre l'usage du point
- de l'obliger à finir ses phrases
Elle est nulle intellectuellement, elle est confuse dans son discours, prétentieuse, bref elle a tout d'une sarkophile lécheuse; Besson et elle font vraiment la paire.
oui oui tous les jeunes musulmans portent des casquettes et parlent le verlan.... c'est la tenu obligatoire dans les banlieus! Merci à ce grand débat qui laisse la porte ouverte à tous les stéréotypes, qui permet aux gens de se refermer sur eux pour en faire sortir le pire.... Dans mon village (prés des pyrénées, Charles Martel le connait peut étre) il y a des jeunes catholiques qui portent des casquettes à l'envers, qui trouvent pas de travaille, et qui parlent une langue bizzare de jeune... je l'ai met dans quel catégorie eux?
Je suis affligé !!
Rien à dire sur Morano, d'autant qu'elle porte plainte contre ceux qu'elle juge désagréables...

D'ailleurs elle s'exprime très bien toute seule !

Maintenant on attend qu'elle porte plainte contre l'AFP ou qu'elle en exige la fermeture !

Allez, encore une cuillère de bouillie Nadine.

***
Bouillie ou minestrone au choix... 9 mn insupportables ! elle saute du coq à l'âne, elle mélange tous les ingrédients : un minestrone quoi !
Boullie, c'est vraiment le mot qui convient à cette lamentable logorrhée indigne d'un ministre de la république. On aura quand même appris que Nadine connait bien leTchaaa...ade, ce qui l'autorise à dire n'importe quoi sur l'immigration qui, on l'aura très bien compris maintenant, est le principal obstacle à "l'identité française", enfin, du moins à celle de Nadine et de Nicolas.
Loin de moi l'idée de défendre les propos de Nadine Morano, dont les amalgames douteux ne sont que la conséquence inévitable d'un débat institué pour attirer les électeurs de droite. Après tout, cette femme n'est qu'un "homme politique" comme les autres, qui joue sa partie dans le grand concert (le "granconcert") de la campagne des régionales.
Mais justement, il faudrait qu'elle reste "un homme politique comme les autres" : or c'est une femme, et l'on se permet à son sujet, comme à propos d'autres femmes politiques (de gauche et de droite) certains dérapages verbaux regrettables. Je suis gênée, en tant que femme, de constater combien la formule employée ("de la bouillie dans la tête", avec le raccourci "la bouillie Morano" en guise de titre) est méprisante. La conclusion de l'article invite à étendre le constat à l'ensemble des politiques du même camp, mais se serait-on vraiment permis des propos équivalents au sujet de messieurs dont les propos ne sont pas plus défendables ?
J'imagine qu'on aurait davantage envisagé l'intention de manipuler l'électeur que la valeur intrinsèque des propos. Les hommes, n'est-ce pas, sont intelligents ...

Martine J.
Ce qui m'interpelle dans les paroles de Morano c'est cette façon de décrire "l'autre". Voici comment l'autre, qui fait l'objet de ce grandébat sur l'identité nationale est décrit, je cite : "on doit accepter l'autre dès lors qu'ils respecte nos lois [...] dès lors qu'il respecte l'égalité entre homme et femme [...] dès lors qu'il n'accepte pas la burqa"


Donc cet "autre", qui fait débat sur l'identité nationale, qui menacerait donc notre identité, est assimilé à celui à qui les préjugés assimilent l'inégalité homme/femme et à celui qui accepte le port de la burqa. Mme Morano aurait pu simplement utiliser le mot musulman (au sens où elle l'entend), puisque l'autre, l'étranger, le non français, c'est lui, celui qui porte la burqa, celui qui va dans les mosquées ...
On aura appris une chose, sous la présidence de Mr.Sarkozy: On a les ministres qu'on mérite...
A propos de la "décontextualisation" des propos comme argument, en soi, de l'illégitimité du propos, voici un article de Rue 89 qui rejoint les propos de Daniel.

Et dire que cette personne est ministre de la république ! Quelle pauvreté intellectuelle. On frise la racine des pâquerettes...
Consciencieux, j'ai regardé en intégralité. 9 mn 42 s. C'est long.
Bouillie! C'est le mot.
C'est le type de discours qu'on entend à droite à gauche de la part de gens qui se croient de bon sens et bienveillants.
Mais quelle bouillie!
Pas une phrase terminée. Pas une idée menée au bout du raisonnement.
Un galimatias.
Merde, elle est ministre.
On pourrait espérer mieux d'une ministre.
On est sous le règne de la médiocrité.
Médiocre. Elle est médiocre.
La seule chose qui me choque dans cette vidéo, ce sont les applaudissements qui suivent la déclaration de ce jeune chômeur, c'est le fait qu'une salle puisse applaudir et donc donner un sens à la question de la compatibilité de l'Islam avec la France.

Et je trouve, effectivement, que cette vidéo dédouane totalement Nadine Morano. Le constat qu'elle fait des échecs de la politique d'immigration, menée par la droite et par la gauche, en France qui ont conduit à une ghettoïsation de certains quartiers est juste. Nadine Morano fait porter la responsabilité des problèmes liés à l'immigration en France sur le politique, ces applaudissement indignes la font porter sur les immigrés eux-mêmes, voilà toute la différence !

Et sur la petite phrase, elle est bien sortie de son contexte, puisque Nadine Morano vient là définir le rôle de la France par rapport aux jeunes musulmans, et la responsabilité de la France, c'est de faire en sorte que le jeune musulman s'intègre culturellement en parlant correctement la langue, en s'habillant de façon correcte parce que ce sont des conditions essentielles pour trouver un boulot dans ce pays, et si son discours vise les jeunes musulmans plutôt que la jeunesse dans sa totalité, au-delà de la simple réponse à la question posée, c'est aussi peut-être pour rappeler en creux que la responsabilité de la France vis-à-vis de l'Islam, ce n'est sûrement pas d'interdire la construction des minarets.

Bref, le discours de Nadine Morano est globalement laïc, et ne peut être taxé d'aucune jeuno-islamophobie.
A vrai dire, ça me choque beaucoup moins que notre bon Frédéric Lefebvre, qui écrit que les afghans ne risquent rien si on les renvoie dans leur pays en guerre, et qui leur suggère 5 lignes plus loin de s'engager dans l'armée de leur pays pour aller au combat (toujours sans danger, je suppose) :
http://www.u-m-p.org/site/index.php/ump/s_informer/communiques/eric_besson_mene_une_politique_juste

L'expulsion, d'ailleurs, semble bel et bien illégale : http://www.gisti.org/spip.php?article1793
Mais non, Nadine Morano n'est pas raciste. Elle le dit, et je la crois. Elle est juste conservatrice, jusqu'au bout des ongles. Elle veut des jeunes bien proprets, bien nets et bien polis, dans une société bien rangée et bien policée. Elle veut que tout le monde soit bien gentil et se brosse bien les dents avant d'aller se coucher. Et surtout, surtout, elle ne veut pas que quoi que ce soit change. Surtout pas. Elle veut que la France reste telle qu'elle était; ou plutôt telle qu'elle imagine qu'elle était. Et pour cela, c'est simple: elle veut que les immigrés, les enfants d'immigrés, les jeunes, les marginaux oublient leur idées bizarres, venues d'ailleurs. Pour Nadine Morano, ils sont bienvenus en France "s'ils se sentent français", c'est-à-dire s'ils adhèrent à sa vision de la France bien rangée, et ce sans condition. Sans casquette à l'envers. Et sans verlan.

Non, Nadine Morano n'est pas raciste. Elle est juste psychorigide.
On en mettra du temps pour réparer les dégâts causés par ces enfoirés décomplexés le jour où on parviendra enfin à s’en débarrasser.
Pays de merde.
http://www.liberation.fr/societe/0101608754-pour-lefebvre-les-exiles-afghans-feraient-mieux-d-aller-faire-la-guerre-chez-eux
http://www.france-info.com/france-politique-2009-12-16-expulsions-d-afghans-le-charter-pour-kaboul-est-il-parti-381744-9-10.html
Dingue le nombre de "journalistes" qui ont publié ou parlé de la version intégrale... sans aller l'écouter et l'analyser. Merci M. Schneidermann de faire le boulot pour tous les autres!
Morano cherche à faire parler d'elle de toutes les façons possibles.
En cela elle suit le modèle présidentiel : tout, même le pire, plutôt que le vide médiatique.
Le pire, c'est que ça fonctionne.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.