102
Commentaires

La bonne niche des deux papys

Commentaires préférés des abonnés

Approuvé 23 fois

Sans string, sans casque de chantier, sans sandales-chaussettes, sans saucisson aux noix, sans Ke-sais-je, sans hiver, sans idéaux, sans chats, sans @si, sans l'Asie ou sans sans.


On peut tout imaginer.


On peut aussi foutre la paix au gens.

(...)

"On peut aussi foutre la paix au gens."


Absolument, je suis résolument athée, et pour la liberté religieuse. Point.

il faudrait l'afficher dans les synagogues, les mosquées -et les églises et ....

... les écoles, les lycées, les mairies, les gymnases, les magasins, les centres commerciaux, les halls de gare, les stations de métro, les stations de RER, les gares SNC(...)

Derniers commentaires

Une petite anecdote m'est revenue au sujet de la kippa :

Un des mini terrains publics de football est fréquenté par beaucoup de jeunes enfants de confession Juive qui y jouent pour la plupart en portant leur kippa. Une maman d'un enfant d'une autre confession (celle des tarbouches je présume) m'a raconté que lorsque son fils était petit et qu'il jouait au foot avec les autres, il lui a demandé de lui acheter la même casquette que ses compagnons de jeu

Chapeau les gamins !

Hors sujet... quoique... un petit signe d'espoir n'est jamais hors sujet. Des potagers supendus en Palestine occupée pour nourrir... et pour faire rêver... 


Un autre hors sujet... quoique, très différent. Insomniaque parfois, je suis tombée l'autre nuit à la fin d'un reportage sur l'épopée de ces juifs résistants qui creusèrent un tunnel pour s'évader de Drancy, furent repérés, torturés et s'évadèrent finalement, quand même, 12 seulement, mais bon... du train qui les menait à Auschwitz. 

 

L'un dit qu'il ne voyait pas l'utilité de raconter ça, comparé à ce que disaient ceux qui revenaient, leur  petite histoire n'était qu'une "aventure". L'autre pensait que non: c'est important de montrer qu'on a pu résister. 


Je me suis dit qu'on devrait montrer ça à nos collégiens/lycéens, ça devrait les intéresser. Hélas... "Cette vidéo n'est plus disponible". Pour ceux qui ont les moyens de chercher ailleurs: "Les évadés de Drancy" de Nicolas Levy Beff. 2016. 


Juste un mot: merci.

Moi, j' aurais rigoler, si le rabbin s' était déguisé en terroriste de l' Irgoun, et le mufti en SS-Rottenführer de la Handschar...LÀ, on aurait pu voir un symbole fort!

Rire au nez de l' horreur, ça a du sens, en partager les oripeaux, moins...De mon point de vue d' athée, bien sûr!

Carpe diem...

Allez, comme j'ai mis un commentaire incendiaire sur l'émission du jour (mais la déception est évidemment de l'ordre de grandeur des attentes...), je me dis que c'est bien de signaler aussi parfois ce qu'on apprécie : merci pour cette chronique. La photo m'aurait échappé, et ç'aurait été bien dommage. :-)

(Et merci pour les mille autres chroniques sur lesquelles je ne laisse aucun commentaire. Mais qui combinent souvent agrément, information et pertinence. C'est pas si commun dans le paysage médiatique.)

Merci.

Un truc m'échappe cependant : "deux papys complices jubilent sur ma timeline."


C'est quoi, une timeline ?

On fait comment, pour jubiler sur une timeline ?

Papy Schneidermann! je t'aime!

il n'y a que dans les médias et dans les cercles de pompes a fric où le racisme , l'antisémitisme fait un tel tabac , chez nous a notre niveau ça fait pchitt, aujourd'hui je dis sale bicot , demain je mange un couscous chez la mère Chenafi , ben ouais j'ai des trous d'air...

Travaillé par les sophismes permanents et répétés partout sur les ondes , je me demandais si je ne devenais pas "anti-tout" ...me voici rassurer quant à mon équilibre mental , merci pour cette magnifique photo.


Partout en France, on trouve en général une bonne entente au quotidien entre religieux de tous bords, qu'ils soient musulmans, juifs ou catholiques. Des photos comme celle de l'article, on en voit tous les jours. C'est surtout dans les médias qu'on voit s'exprimer les intolérants, les prédicateurs, les intégristes, les haineux et autres fauteurs de troubles. Avec en plus un net penchant de ces médias pour un certain courant politico-philo-religieux, plus privilégié que les autres.


"Et en attendant, l'afficher à la Une du site, aussi longtemps que possible". Traduction : vous pouvez vous gratter pour qu'on alimente le site ce week-end ! ;)

Ces deux papys nous rappellent, par leur complicité blagueuse que les "guerres de religion" ne sont jamais des guerres de religion. Ce que beaucoup de commentateurs semblent avoir oublié. L'histoire nous l'a dit et répété combien de fois?


Mathilde, vous en pensez quoi?

tiens ça me rappelle votre chronique du Monde Radio-Télé que j'appréciais beaucoup (il y a du Bruno Frappat dans le style, d'ailleurs), où vous saviez si bien capter une image : merci !

Bien vu. Je ne sais pourquoi, je pensais à Frappat, ce matin en écrivant...

Juste merci Daniel.

Ca ne va être facile de lutter contre ceci. rarement une Une demander autant la dictature. Tout y est.
https://www.lepoint.fr/versions-numeriques/

Perso, je pense qu'il ne faut pas intellectualiser à l'excès, et prendre au premier degré cette photo pour ce qu'elle est : Un moment de détente et de complicité entre deux personnes tolérantes.

Magnifique photo, pleine d'espoir, dans une période assez triste. A moi, aussi, elle me donne envie de pleurer, les choses seraient si simples...

Mouais...bonnet blanc et blanc bonnet !

Je n'ai jamais douté de la capacité des monothéismes à fraterniser...contre... les athées, chacun gardant pouvoir sur son cheptel .

Je ne partage pas votre émotion cher DS.

 

tout ce qui peut faire diminuer la  haine  est salutaire

L'artiste JR a fait il y a plusieurs années une célèbre photo avec les 3 représentants des trois religions monothéistes. Eux aussi étaient hilares ! Ça n'a pas suffit pour réduire les haines…

Mais arrêtons l'hypocrisie !!!

Si l'on est sincèrement ému par cette photo c'est donc que l'on pense que tous les hommes et toutes les religions se valent. 

Alors que pense-t-on d'une idéologie qui justifie que l'on chasse de son pays, par le fer et par le feu, les hommes de la race pour y créer l'"État des hommes de la race b" ?

Alors que pense-t-on d'une idéologie qui justifie qu'un état porte sur les documents d'état civil la mention de la race. Mention qui ensuite, entre cent exemples de discrimination légale, définira les quelques bantoustans où la race inférieure aura le droit de résider ?

Alors que pense-t-on d'une idéologie qui transforme un livre religieux en cadastre ?


N.B. Ne répondez surtout pas à ces questions rhétoriques, vous pourriez finir en prison, par les temps qui courent.


et si on acceptais qu'etre adulte c'est aussi rire, et bien plus de plaisir corporelle, la jouissance n'existe pas chez l'enfant, alors pourquoi infantiliser encore et toujours, chez les bobos deux personnes d'age mure, ces deux mecs ont fait acte politique et en riant aussi, rien a  voir avec l'enfance .. ca suffit de monter en épingle cet age qui est un âge de hierarchie et de soumission aux adultes, comme vous  a la bien pensance bobo.. vous passez votre temps les bobos a amoindrir les actes des politiques des dirigenats avec les métaphores de cour d'ecole, ca donne a penser que des enfants ne peuvent nous blésser , bien desamocant de la colere, ou en infantilisants les rebelles, les combattants, de cette société de la haine, que vous vehiculez, avec ses amoindrissement de puissance adulte. LEs enfants , les jeunes sont impuissants et ce sont les adultes au gouvernement qui le sont et sont dangeureux, bien plus que ces deux messieurs, que malgres tout vous rabaissez. 'Le rire des papys, redevenus des gamins" 

Beau cliché, très beau cliché.

Mais hélas pessimiste quant à son à avenir de "force de persuasion bienveillante": "Montrez cent fois l'Espace, l'idiot verra à peine la lune" (proverbe  Boldo-Suave)


Et pendant ce temps là, pince sans rire, Daniel Schneidermann nous narre- tout en sous-entendu- les mésaventures d'un chanteur.


Chanteur, ex instituteur, que Paris avait pris dans ses bras et dont l'influence première n'était pas homme à tout faire. 

Quelle photo extraordinaire, dans le contexte. Ça fait un bien fou. Au même titre qu'on ne parle jamais des trains qui arrivent à l'heure, on ne parle que des religions sous l'angle des extrêmistes. Et on a un poil tendance à oublier que les religieux sont des humains "normaux" (pour la plupart), avec deux bras, deux jambes, 6 à 8 heures de sommeil par nuit... Et le sens de l'humour !


"Charrions-nous les uns les autres", nous dit Yassine Belattar en gimmick de son (incroyable) émission sur Nova, Les 30 Glorieuses.


Et merci pour cet apaisement de fin de semaine :)

Ben merci Daniel et merci au fiston! Ça fait un bien fou cette photo et  moi aussi ça me donne les larmes aux yeux. Une respiration au milieu de ce fatras de connerie! En attendant d'un jour poser  tous les couvre-chefs et  se débarrasser aussi éventuellement des chefs :) 


Merci Daniel Schneidermann de cet écho:


Oui parfois la vie s'invite dans notre environnement où l'on cultive les préjugés

à longueur d'actualités

et de la voir fleurir ainsi cette vie prosaïque, on ne peut s'empêcher de réprimer une larme venue de l'enfance

de cette enfance où l'idée de paradis terrestre était plus belle que les illustrations des brochures des témoins de Jehovah où le lion se reposait près de la brebis en train de paître

car déjà enfant on savait que le lion n'est repus que s'il digérait la brebis de l'épisode précédent


mais enfant on savait aussi qu'à l'homme de bonne volonté rien n'est impossible

et enfant malgré les pires évidences de la cruauté de l'homme on nous inculquait de ne jamais jamais, non jamais, désespérer

et d'aiguille en fils et de père en fils et en fille on a fait passer le témoin


Regardez comme il ne sert à rien de désespérer, même l'Académie Française se bouscule le train: désormais on peut mettre du féminin à tous les métiers et la femme qui tenait à se faire appeler "le secrétaire de l'Académie Française" devient "la secrétaire" rappelant ainsi l'importance de cette fonction jusque dans les moindres bureaux

Les Papys font de la résistance, et c'est bon !

On pourrait aussi imaginer  un monde sans kipa, sans tarbouche, sans calotte ....

il faudrait l'afficher dans les synagogues, les mosquées -et les églises et ....

... les écoles, les lycées, les mairies, les gymnases, les magasins, les centres commerciaux, les halls de gare, les stations de métro, les stations de RER, les gares SNCF, les aéroports, les abribus, les prisons, les tribunaux, les stades, .....

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.