97
Commentaires

Krach, ton univers impitoyable

Commentaires préférés des abonnés

J'aime bien quand l'éminent Dominique Seux met à  jour et nous explique les échecs et les errements du capitalisme.


On dirait un plombier qui échoue à un problème de robinet. 

Déjà, il y a maintenant longtemps, un homme avait démontré que ce système financier était fou..

Jérome KERVIEL a démontré qu'un homme seul, derrière un écran d'ordinateur, pouvait mettre la première banque française à genoux. Et avec elle, par effet d(...)

Si le pétrole de schiste pourrait bien ne pas s'en relever, levons nos verres !


Derniers commentaires

Plutôt qu'une "cour de récréation et un bac à sable", la finance mondialisée est un grand casino rempli de joueurs addicts misant l'argent d'Autrui.

Chais pas, j'ai l'impression que bon nombre de contributeurs sont toujours dans "l"idéologie" de la toute puissance de l'esprit humain sur les évènements et la matière, même quand c'est pour conspuer l'usage qui en serait fait...

Dominique Seux n'est pas probablement dans un bac à sable mais dans un bocal idéologique dont il semble incapable de sortir la tête pour voir le monde tel qu'il est. Tout autant dangereux. Du haut de son magistère il s'étonne de ne rien avoir compris. Emmanuel Todd a un terme pour qualifié de type de personnage formaté les "crétins diplômés".

Comment? Mr Seux demande que les Russes et les Saoudiens et l'Opep s'entendent pour réduire la production, ce qui soutiendra le cours du pétrole pour éviter un krach financier?

On apprend ça dans les Echos? Les ententes entre "concurrents", c'est acceptable? Première nouvelle !!! Nouvelle donne de l'économie donc.


De toutes les façons, les prémices sont erronées: quelques producteurs US auront du mal et certains feront faillite. Mais (1) l'industrie US a été remarquablement réactive quand l'Arabie Saoudite a déjà essayé en 2014; elle a résisté en baissant ses coûts et (2) le cas des pétroles de schiste est simple: quand les prix du pétrole monte, ca fore à tout va, alors la production (les volumes) monte, donc les prix baissent, alors les producteurs US arrêtent de forer, et les prix remontent, et ils reprennnent le forage, etc...

 

Pauvre Dominique Seux... si seulement l'économie capitaliste était comme il voudrait bien qu'elle soit, comme la "science économique" prétend qu'elle est. Pure. Parfaite. Magnifique.

Seulement voilà... elle est ce qu'elle est. Sale. instable. Veule. Trouillarde. Un vrai coupe-gorge où chacun cherche son seul profit au dépend du reste du monde s'il le faut.Ah la belle fable de la main invisible, de l'égoïsme de chacun qui fait le bonheur de tous.

Joli rêve pour débile léger amateur de fariboles enchantées.

Et parfois ça rue tellement dans les brancards que même les débiles légers se réveillent. Et ils pleurent et se lamentent. Ahlala si seulement on voulait bien les croire et faire ce qu'ils disent. Alors que justement... c'est bien leurs fantasmes qui nous (r)amènent toujours au bord du gouffre.

Et ils pleurent et se lamentent jusqu'à ce que ça se calme (provisoirement) et alors ils nient tout problème et se rendorment... et nous endorment.

L'industrie financière cherche depuis quelques années, (depuis que l'énormité  et donc la dangerosité de la bulle est évidente pour les plus lucides) un moyen de purge qui puisse pénaliser les petits et si possible profiter aux gros ... le Coronavirus est, dans ce contexte   une aubaine  à ne pas négliger !!!

Le pétrole de schiste est sous perfusion totale de la Fed . C est coup de rentabilité sont bien au dessus du cours actuel surtout pour les nouveaux puits .

Poutine est un maître y a pas a dire , il peut supporter un baril a 30$ pendant quelques années a t il dit 

Le seul problème est que si le système tombe , tout tombe . Ce krack sera je l espère un changement de paradigme enfin, mais les années qui arrivent seront dure pour tout le monde 

L

raisonnement dialectique exemplaire ..!

"Sinon, il faudrait admettre que c'est la finance mondialisée elle-même, qui est une cour de récréation et un bac à sable"...


... Où les pistolet à eau son remplacés par des armes de destruction massive  !


Mdr... mdr... mdr... jusqu'à la m. tout court.

Même si on ne pouvait pas prévoir que cela prendrait la forme d'un virus et du pétrole, cela fait deux ans au moins que les entrepreneurs et micro-entrepreneurs sentaient venir quelque chose : voir par exemple les baisses de fréquentation et les réorganisations des foires et salons (industrie etc) depuis deux ans.

Dommage que le virus de la pétoche-des-lendemains-environnementaux-qui-déchantent ne se propage pas à la même allure.

Imaginez: un compteur continu des morts par intoxications, des gamins cancereux sur les montagnes des déchets qu'on envoie ailleurs, de ceux qui crèvent dans les mines, etc etc

En parallèle: un autre compteur continu des forêts qui disparaissent, des animaux qui meurent, des espèces dont on n'apprend le nom que pour savoir qu'elles n'y sont plus.

En GRAND dans nos journaux TV, dans nos quotidiens, et en continu !

On peut aussi supposer que ceux qui prennent ces décisions le font en connaissance de cause.

Trump s'en ai pris à l'Iran et au Vénézuéla pour maintenir les cours du pétrole à un niveau qui rendait rentable l'exploitation du pétrole de schiste, et ainsi permettre aux états-unis de redevenir le premier producteur mondial de pétrole. De la même façon, Poutine et Al Saoud ne voient pas forcement d'un mauvais œil une chute des cours qui leur permettra d'augmenter leur influence international.

L'argument économique est de peu de poids face aux enjeux stratégiques. Ce n'est pas l'économie qui dirige le monde c'est juste un outil comme un autre pour exercer du pouvoir et bien pratique pour justifier des décisions. Si les états unis restent la première puissance économique c'est d'abord parce qu'ils ont les plus gros canons. Qui viendra  exiger qu'ils remboursent leur dette colossale comme ont l'a fait pour la Grèce ?

Parler de bac à sable et de système devenu fou c'est encore faire croire qu'on ne peut pas avoir de prise sur les évènements.

Pour pouvoir penser correctement, cessons de prendre les gens pour des cons, ceux qui ne sont rien comme ceux qui nous dirigent, ces derniers étant souvent ceux qui ont intérêt à mettre en scène leur impuissance.


Trois des proches de Trump exposés au Covid -19 ....


On croise les doigts ....

En matière de bac à sable, l'Arabie Saoudite dépasse tout ce que l'on peut imaginer


Mais c'est soudainement ce regain d'animosité envers ce charmant prince dépeceur de journaliste qui nous avertit que les jeux sont faits

Le bac à sable ? 


C'est regarder "Lawrence of Arabia" sur une TV.


Seux raconte des craques sur le krach.


C'est systémique, ces crises  "Bourse -grain de sable "virtuel"- Et Hop !  ze krach" 


Problème de robinets, d'heures et de trains à l'arrêt : 


"Ce vrai faux krach, aura des répercutions autres que sur le prix du baril. Il faudra bien trouver le pognon pour les plongeurs en bancroute. Et comme d'hab ..." Mme Irma Vander Marx.



Il a bon dos, le bac à sable ! Et même la grande bagarre mondiale autour du pétrole, en effet fort bien décortiquéee par Le Monde, elle a bon dos aussi.


Ce krach et tout ce qu'il nous promet, c'est la résultante de l'effroyable affrontement d'un microbe et de l'univers follement mondialisé que nous avons élaboré. Enfin... que le capitalisme et la majorité des politiques à son service ont construit. En fait, c'est la revanche de l'infiniment petit sur la mégalomanie sans frein de l'humanité telle que nous la connaissons.


En d'autres temps, on disait que gouverner, c'est prévoir. Gouverner maintenant, c'est réagir et s'apercevoir un peu tard que tout cet incroyable édifice de la mondialisation est à la merci d'un microbe. 


Voltaire eut été enchanté de l'apologue. A nous maintenant de nous en débrouiller. Il est à craindre que ce soit une sacrée paire de manches !

Pour paraphraser chaispuki :


« Le problème n’est pas qu’il existe de nombreuses personnes qui ne peuvent pas se nourrir, mais qu’il existe quelques personnes qui ne sont jamais rassasiées »

Belle chronique mordante.

Si les financiers hystériques pouvaient attraper le coronavirus et crever d'une attaque, on pourrait se contenter de ricaner. Hélas, les idiots utiles du néocapitalisme débridé (n'oublions pas que c'est, à la base, la mondialisation, la délocalisation et la doctrine du zéro stocks qui sont à la base de la diffusion du virus et des paniques boursières) entraînent dans une cata générale la planète et ses populations humaines et animales avec eux

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

J'étais si énervée par l'édito de Legrand (le mal nommé) sur les "jeunes féministes très agressives" et sa chute sur le fait qu'il s'y retrouvait mieux dans la lutte des classes... que j'ai seulement "entendu" Seux. Ravie de savoir que les producteurs/pollueurs de terres indigènes ou cultivables avec leurs trous dans les schistes bitumineux vont au plantage... De toutes façons, à la fin, ça sera la faute au grand méchant russe non ? Et puis, à la fin, ce sera l'Etat (donc les contribuables) qui aidera ces pauvres entreprises du CAC 40 (les astrologues économiste de la fin de matinale, en bons ultra-libéraux, suggéraient que les entreprises ne paient plus de cotisations sociales, que l'Etat prenne en charge les salaires des chômeurs momentanés... et euh... les hopitaux qui vivent de l'argent public donc des cotisations sociales... Ce matin, c'était la fête aux dominants en tous genres sur France Inerte ! 

(Je sais, je suis hors sujet... mais je suis si en colère contre lémedia)... Fallait que je me défoule...

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Vous avez su coucher une bonne dose d'humour et d'intelligence sur ce qui une nouvelle alarmante. Merci pour cette chronique, Daniel !

Demander son avis,sur un Krach bousier,à Dominique Seux (et autres "experts"mainstream) est une farce tragique.

Pourquoi ne pas demander à Depardieu comment faire pour arrêter de boire?

"The U.S. oil and gas industry has about $86 billion of rated debt due in the next four years, according to Moody’s.  Nearly all of that debt is either junk rated, or rated just above junk."


sacré partie de poker

J'aime bien quand l'éminent Dominique Seux met à  jour et nous explique les échecs et les errements du capitalisme.


On dirait un plombier qui échoue à un problème de robinet. 

Déjà, il y a maintenant longtemps, un homme avait démontré que ce système financier était fou..

Jérome KERVIEL a démontré qu'un homme seul, derrière un écran d'ordinateur, pouvait mettre la première banque française à genoux. Et avec elle, par effet de cascade, le système bancaire mondial.


Un système qui permet ça, certains disent même qu'il le favorise, aveuglé qu'il est par les gains mirifiques, est un système mortifère en ce qu'il nie la vie de tous au profit de l'enrichissement démesuré d'une infime minorité.


La question, pour moi, est  : comment des gens qui ont tout peuvent-ils désirer plus ?

Si le pétrole de schiste pourrait bien ne pas s'en relever, levons nos verres !


Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.