36
Commentaires

Joel Domenjoud, écolo assigné à résidence : "Si je sors de ma commune, je risque au moins 6 mois de prison"

Il habite à quelques centaines de mètres de Paris, mais l'Etat français lui interdit de venir sur notre plateau : Joël Domenjoud n'a pas le droit de sortir de sa commune, Malakoff (92), jusqu'à la fin du sommet de l'ONU sur le climat. Cet écologiste de 33 ans est assigné à résidence depuis le 26 novembre, comme 25 autres militants écolos français. Entre deux pointages au commissariat, il nous raconte sa retraite forcée, et nous livre son point de vue sur la manière dont les médias racontent l'état d'urgence.

Derniers commentaires

"Envoyer une lettre d'explication et d'excuse à chaque foyer perquisitionné pour rien nous semblerait un geste républicain d'une belle tenue."
cf cette Lettre ouverte au Préfet de Dordogne https://blogs.mediapart.fr/edition/les-invites-de-mediapart/article/111215/lettre-ouverte-au-prefet-de-dordogne
Merci à Arrêt sur Image pour cet interview que l'on aurait toutefois souhaité plus précoce ( la LDH avait alerté l'opinion sur la situation de Joel Domenjoud dès le 26 novembre ; l'interview asi est datée du 6 décembre )

Je ne peux pas ne pas repenser à l'affaire Dreyfus, vous vous souvenez, mais si faites un effort, cet homme accusé sur la foi d'un dossier secret que la défense ne pouvait consulter...(la statue de Dreyfus reléguée en un lieu insignifiant alors que sa place serait sur les champs Elysées de façon à ce que les pouvoirs civils et militaires, et les touristes étrangers, se souviennent bien de la leçon...).

Dans l'Humanité du 03 décembre 2015, Joel Domenjoud rapporte les motifs qui lui ont valu ce traitement inique : "Il n’était pas dit que moi, j’allais causer ces troubles, mais que ‘l’ensemble’ des manifestations prévues à cette occasion pouvaient le faire."
"Peut-être s'agissait-il de faire un "exemple" pour dissuader l'ensemble des militants écologistes souhaitant organiser des événements alternatifs autour de la COP. "
Peut être que cela aura pour effet que les électeurs écolos ne verront plus la différence entre le PS et les (autres?) partis de droite...
Nous avons les noms et le détail des péripéties judiciaires et policières de ces zadistes. Etrangement, aucune nouvelle des "casseurs / black bloks" de la Républiques. Au chaud dans leur commissariats ?
Bonjour
Pauvre France
Voilà où nous ont mené les imbéciles qui se sont désignés (avec l'aide de leurs partis) comme dirigeants et les médias aveuglées par les "réformes". Ils ont tout foutu par terre.
Les idées d'intolérance et de racisme sont hélas à l'oeuvre. Le capitalisme en est bien content.
Merci pour mettre en lumière cette forfaiture commise par les raclures abjectes qui nous dirigent.

Et que dire de la complicité des médias!

Et on voudrait que nous les croyions quand ils déclarent qu'ils n'écouteront "que les terroristes".

Les frères Valls et Cazeneuve ("esprit des lumières" mon cul!) et le pauvre flamby devraient être destitués et jugés par la haute cour de justice pour ce type d'action détestable.

Et que cela dit-il de notre tissu démocratique? Alors que dans un pays sain, des autorités qui viennent de s'arroger des pouvoirs extraordinaires devraient tout faire pour démontrer qu'ils ne comptent pas en abuser, ces fientes éclaboussent le pays de leur fausseté et de leur provocation et personne ne dit rien (sauf Justine...).

Honte à Valls, honte à Cazeneuve et honte à Hollande. Ces petits messieurs qui ont organisé sciemment une politique étrangère générant du terrorisme et qui sont ensuite incapable de protéger le territoire. Ce sont des hontes nationales qui auraient dû démissionner le 13 novembre avant minuit s'ils avaient une petite once d'honneur et de sens des responsabilités. Les médiocres des médiocres.

Pauvre France...
J'avais lu quelque part, je ne sais plus où, que ce mec était en contact avec les black blocks, vous en avez entendu parler ?
Merci Justine, voté d'utilité publique.
Merci Justine, pour cet article salutaire.
J'ajoute une demande pressante à Daniel Schneidermann : prenez l'initiative d'une protestation officielle du maximum de vos confrères/soeurs contre ces atteintes insupportables à la liberté d'expression, à la liberté tout aussi fondamentale d'aller et venir.
J'avoue être extrêmement surpris du manque de réaction de la profession. Serait-ce parce qu'aucun journaliste à ce jour n'a été inquiété?
Lamentable ! Un bel exemple de "national-molletisme". Au moins Guy Mollet avait-il mené quelques véritables réformes de gauche...
Le seul point positif c'est que l'échec de la COP21 ne pourra pas être mis sur le dos des perturbations créées par les manifestants écologistes.
Comme quoi, malgré la menace terroriste, les services de l'Etat trouvent toujours le temps de harceler les empêcheurs de polluer en rond - Total, Areva, Vinci (le chantier de NDDL je crois) et quelques autres vous disent merci.
Selon Cazeneuve, « aucun "militant écologiste" n’a été assigné à résidence. "Ceux qui ont été assignés, ce sont des individus violents" », rapporte rapporte LCP (1er décembre).
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.