28
Commentaires

JO Paris : la malédiction du logo a encore frappé !

Le logo de la candidature parisienne pour les jeux Olympiques de 2024 fut révélé mardi soir à Paris. Un logo projeté sur l'Arc de Triomphe, mélange d'une tour Eiffel et du chiffre 24 :

Derniers commentaires

Candidature Paris JO 2024: rien que pour l'acte de candidature: plusieurs dizaines de millions d'euros dépensés( 60 millions d'euros).
Plusieurs milliards pour les jeux: enveloppe globale: 6 milliards; mais on sait que les dépassements sont très fréquents et très importants . On sait aussi qu'une partie de cet argent engrangé par les multinationales va être exempté d'impôts ou aller dans des paradis fiscaux.

Et c'est ainsi que la Grèce a été ruinée.

"La France a besoin d'un grand projet fédérateur" nous dit-on; mais elle en avait un, sur lequel a été élu un certain François Hollande.
Entre l'augmentation mondiale du niveau moyen d'instruction, des capacités moyennes de diffusion et de réception, je dirais que ce genre de malédiction a toute les chances de se reproduire systématiquement.

De quoi se poser deux questions :
1) Quelle est la légitimité du copyright ? Création n'est-elle pas transformation dûment inspirée donc travail collectif transgénérationnel ?
2) A quel prix s'achète une telle "création" ? Qui perçoit cet argent (et en quelles proportions) : le créateur inspiré, les sources de l'inspiration, le commercial qui vend le logo, le patron du commercial et du créateur ? Un revenu de base ne pourrait-il pas être une solution élégante pour permettre de remplir la gamelle sustentatrice de nos chers créateurs-titilleurs-de-neurones-pour-notre-plus-grand-intérêt-individuel-et-collectif ?
Pour continuer dans les beautés de l'Olympisme : le "Concert de la Loge Olympique" était le nom d'un orchestre français fameux au XVIIIe, nom repris par un tout jeune ensemble de musique, en cohérence avec leur ligne artistique.
Mais le comité national olympique ne l'a pas entendu ainsi... (il est clair qu'un ensemble de musique ancienne allait leur faire de l'ombre et porter un préjudice terrrrrible à leur image, n'est-ce pas...).
Excellent livre de Marc Perelman, Le sport barbare. Critique d'un fléau mondial.. Paru en 2008.
Extrait:Si le sport modifie le monde, c'est toujours dans le sens de l'appauvrissement esthétique, du redoublement réaliste du monde(...) l'art, tout au contraire, sublime la réalité dont le contenu immédiat est stylisé, les "données" remodelées et réordonnées conformément aux exigences de la forme artistique.

Et une question me vient: ne devrais-je pas me livrer à une observation esthétique des données remodelées et réordonnées de la litière du chat?

https://fr.wikiquote.org/wiki/Sport
Le problème, c'est l'existence même des JO, coûteux ( demandez à la Grèce) destructeurs de l'environnement( demandez aux habitants de Sotchi) et je m'arrête là car je dois aller nettoyer la litière du chat,
Il serait prudent de modifier le titre et le texte de l'article, en mémoire des derniers jeux d'été qui se sont déroulés à Londres...

« L’Olympics Game Act [...] interdit d’employer dans une même phrase deux des mots « jeux », « 2012 », Twenty Twelve », « gold », « bronze » ou « medal ». [...] la chaîne BFM en a été ainsi réduite à devoir parler de « jeux d’été » pour ne pas dire « olympiques ». [...] plusieurs firmes anglaises préfèrent à titre préventif s’autocensurer et dire « The O-word » plutôt que de se risquer à employer le terme « Olympics ». [...] les comptes Twitter d’activistes protestant contre la tenue des jeux à Londres ont été suspendus suite à des demandes adressées à Twiter, parce qu’ils contenaient dans leur nom les termes JO 2012. [...] il n’est permis de faire un lien hypertexte vers le site des JO 2012 que si l’on dit des choses positives à leurs propos ! Même Barack Obama et Mitt Romney ont été affectés par la police du langage du CIO, qui a exigé pour violation du copyright que des vidéos de campagne faisant allusion aux JO soient retirées… [...]

PS : [...] le CIO rencontre quelques problèmes avec le logo des jeux de Londres 2012, qu’un artiste l’accuse d’avoir plagié à partir d’une de ses oeuvres… »

Comment la propriété intellectuelle a transformé les Jeux olympiques en cauchemar cyberpunk », CC0 Calimaq, S.I.Lex, ISSN 2262-9823, 27 juillet 2012)
Combien de fric dépensé pour ce logo? Des fois que les impôts locaux augmentent...
« Il me semble important de rappeler que le papier et le crayon restent des outils primordiaux, ce qui m’a permis d’esquisser ce logo. » (Martin Caro, Directeur Artistique, Promotion 2014 ECV Bordeaux)

« Jean-Baptiste Danet, président de Dragon Rouge, [blablabla] : son design accessible et facilement reproductible permettra à chacun de se l’approprier. »

« Curieux par nature, Martin Caro s’est toujours distingué auprès de ses professeurs en apportant des réponses graphiques précises et créatives. » (Christophe Fourcaud, Directeur de l’ECV Bordeaux)

http://www.ecv.fr/actualites/anciens/le-logo-paris-2024-a-ete-realise-par-un-ancien-de-lecv-martin-caro-2009


La page Behance de Martin Caro : https://www.behance.net/Martincaro/
Surtout, ça donne l’impression d’une tour s’étant cassée la gueule, du moins est-ce mon premier regard sur l’affiche.
A force les forme se repetent , franchement on s'en fou . Les entreprises veulent se croire creatives et font des lois pour étayer cette fictions, et Mr Korkos de les aider en comparant des logos qui permettent de faire de la pub .
En même temps, vu le nombre de logos déjà en circulation, et vu que l'on veut que ces logos soient visuellement simples, ce n'est pas étonnant si on trouve des ressemblances entre un "nouveau" logo et un déjà existant. C'est comme pour les drapeaux des états, on note facilement certaines ressemblances...
En tous les cas, je trouve le logo des JO de Paris extrêmement plus puissant que celui de 4 Global Consulting (dont les liens sont partout inaccessibles).

Le logo de Paris fond la Tour Eiffel, le chiffre 2 et le chiffre 4 dans un jeu perpétuel d'aller venue (le nom de ce jeu m'échappe, il est pourtant à la mode de s'y référer).

Bravo à l'agence Dragon Rouge. Parlant de Dragon Rouge, les Japonais pourraient en vouloir à Eiffel d'avoir copié leur signe hito (homme)
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.