132
Commentaires

"Je vis chez mes parents. Sinon, ce serait dans une voiture, ou sous un pont"

Monsieur Hollande, qu'est-ce que vous faites pour les chômeurs de longue durée"? Nathalie Michaud a interpellé le président de la République en déplacement dans un pôle emploi à la Roche-Sur-Yon le 6 août. A la suite de cette interpellation, plusieurs journalistes ont essayé de la retrouver. Une "traque médiatique" s'engage, que Ouest France raconte ici. Le journal l'a finalement retrouvée, et l'interviewe sommairement ici. Nous avons réussi également à la joindre.

Derniers commentaires

Au sujet du choix de femmes diplômées voire surdiplômées de renoncer à leur travail pour se consacrer à leur famille, je lisais justement un intéressant reportage du magazine du New York Times : http://www.nytimes.com/2013/08/11/magazine/the-opt-out-generation-wants-back-in.html?ref=magazine... Dix ans après leur renoncement, elles semblent nombreuses à vouloir retrouver une vie professionnellement active.
[quote=je me suis arrêtée quelques années pour élever mon fils]

Le genre d’erreur que font beaucoup de femmes. S’arrêter pour élever les enfants vous éloigne du monde du travail et de ses réalités et vous surtout d’une retraite à peu près correcte sachant que les majorations accordées aux mères le sont (seront) aussi aux pères (ce qui est normal) mais que les salaires inférieurs accordés aux femmes auront plus de difficulté à s’aligner sur celui des hommes. Les femmes se retrouvant ainsi grandes perdantes. Il vaut mieux prendre un 4/5ème.

[quote=Je n'aurais pas autant de problème si j'étais par exemple en Angleterre, car on juge les gens sur leurs compétences, alors qu'ici on me demande toujours des diplômes que je n'ai pas.]

Il est vrai qu’en France on juge trop sur les diplômes et sur les pseudo grandes écoles et pas assez sur les compétences; et c'est bien malheureux. Combien de personnes sont maintenues à des postes sulbaternes car n'ayant pas fait telle ou telle école alors qu'elles ont très largement les facultés pour tenir un poste à responsabilité? Mais prétendre que vous vous en sortiriez mieux en GB est faux. Perso, les seuls pays que j’admire en matière d’emploi sont les pays scandinaves.
Maintenant à la retraite ,j'ai subi le meme sort à 58 ans grace aux personnels de pole emploi qui on omis de m' instruire sur mes droits, je les haie,ainsi que le Xavier Bertrant
merdre, ce n'est pas une roms, une clandestine, une femme voilée, une femen, une droguée, même pas une délinquante de banlieue, etc. et comme on peut pas la virer, l'anéantir , la discréditer, on s'empresse de l'interwiewer à qui mieux mieux, on la victimise, on polémique, on relance le concept de l'indignation, on réalimente les sources de la morale de la civilisation judéo chrétienne, mais elle, elle seule face à son destin, elle va voter pour qui la prochaine fois? hein? pour qui? pour quoi? pour Le Pen, Mélenchon, pour le retour de Sarkozozo, ou pour Hollande, Canada, Australie?
décidément tous ces emmerdeurs de chômeurs franzais bien de chez nous il faudrait les envoyer dans des camps de travail obligatoire, en CDI et bien payé en plus pour qu'il relance notre p. d'économie pourrie par une minorité de goinfres qui s'accaparent nos vies et dirigent notre monde notre insu
merci pour cette belle farce
je la cite : Des tables rondes sont organisées, mais sans les chômeurs, seulement avec le Medef et les syndicats. On veut s'impliquer aussi.. ça a son petit côté antinomique, mais je comprends pas pourquoi les chômeurs ne se groupent pas en "syndicat". en tout cas en groupe de pression. je fais pas un "yaqu'à" de plus, j'imagine bien la difficulté à la fois pratique et idéologique pour une entreprise de cette sorte. mais à 3 millions et quelques adhérents, à 1 euro par personne, il y aurait de quoi faire assez de bruit dans les médias et dans la rue pour éviter que pôlemploi n'envoie au casse-pipe et sur le trottoir d'autres exclus du discours public.
L'avantage, avec le chômage des séniors, c'est que du coup ils ne capitialisent pas éhontément des trimestres pour la retraite, et qu'ils seront d'autant plus nombreux à avoir tout juste droit au minimum vieillesse, et ça c'est tout bénef pour "l'équilibre" (!) des caisses de retraite.
Et dire qu'y en a pour râler ! Bande de soixante-huitards individualistes ! Comme si not'président avait que ça à faire !
Eh, Laure, vous partez en vacances, un peu ? Vous les méritez furieusement -- même si on ne vous les souhaite pas parce qu'on veut toujours plus de ce que vous donnez (oh, ben, prenez une année sabbatique ou quelque chose -- oh, non, pitié). Merci, merci pour vos articles. Ok, je suis définitivement schizophrène. Je remercie qui ?
Je n'aurais pas autant de problème si j'étais par exemple en Angleterre, car on juge les gens sur leurs compétences, alors qu'ici on me demande toujours des diplômes que je n'ai pas.
Elle aurait autant de problèmes au Royaume-Uni, tout simplement parce qu'il n'y a pas de travail là-bas. Quelque chose comme 1 poste à pourvoir pour 6 demandeurs d'emploi "officiels" et bien plus encore en comptant les autres. Et en sachant que l'âge et le fait d'être au chômage depuis plus de 6 mois (oui, 6 mois, c'est le temps de chômage qu'il suffit pour ne plus être considéré comme "valable" par un employeur potentiel, ça a été étudié) la tirent au fond du panier, ceux ayant le plus de chance de trouver un nouvel emploi étant ceux qui en ont déjà un.
Oui, on va lui proposer un emploi aidé au même tarif que ce qu'elle touche maintenant et on va bien lui foutre la pression. Cela ne va rien arranger à sa vie, mais on pourra dire qu'elle a un travail, de la dignité et toutes ces conneries... déprimant.
"François Hollande a demandé qu'on puisse la trouver, afin qu'elle soit reçue à nouveau par Pôle Emploi, et qu'on puisse lui proposer un contrat de réinsertion, un emploi aidé si besoin"
C'est tout couillon, en fait. Une rencontre fugitive avec un président de la république, et là, boum, piston, direct, contrat de réinsertion voir aidé, il suffit d'une ou deux caméras et de quelques figurants, et le tour est joué. Ça fait rêver. Une rencontre inoubliable, à jamais gravée dans la mémoire de Nathalie Michaud.
La courbe du chômage vient de s'inverser, merci François. Avec un peu de chance, elle bénéficiera du projet socialiste que n'a jamais osé faire l'UMP en dix ans de règne: l'ANI.
J'essuie une larme.
elle ferait mieux de chercher vraiment du boulot, au lieu de prendre en otage le Président.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.