"Je vis chez mes parents. Sinon, ce serait dans une voiture, ou sous un pont"
enquête

"Je vis chez mes parents. Sinon, ce serait dans une voiture, ou sous un pont"

Nathalie Michaud, chômeuse "senior", et interpellatrice de Hollande

Réservé à nos abonné.e.s
Monsieur Hollande, qu'est-ce que vous faites pour les chômeurs de longue durée"? Nathalie Michaud a interpellé le président de la République en déplacement dans un pôle emploi à la Roche-Sur-Yon le 6 août. A la suite de cette interpellation, plusieurs journalistes ont essayé de la retrouver. Une "traque médiatique" s'engage, que Ouest France raconte ici. Le journal l'a finalement retrouvée, et l'interviewe sommairement ici. Nous avons réussi également à la joindre.
"

Quelle est votre situation actuelle ?

Nathalie Michaud : Au chômage depuis un an et demi, j'étais arrivée en fin de droits. Je vis donc avec l'Allocation de solidarité spécifique (ASS) depuis 9 mois, soit 490 euros par mois. J'ai été obligée de quitter mon domicile. Comment voulez-vous payer avec cette somme le loyer, mais aussi l'electricité, la nourriture, sans oublier la connection internet et la voiture, qui sont indispensables quand on cherche un emploi ? Je suis retournée vivre chez mes parents qui ont bien voulu m'héberger, sinon je serais allée dans une voiture ou sous un pont. J'ai un fils de 21 ans, étudiant en école d'ing&eacu...

Il vous reste 86% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.