70
Commentaires

"J'ai fait un film sur Mélenchon en sympathie"

Comment capter la vérité d’un candidat à la présidentielle, avec une caméra, et du temps devant soi ? Plus précisément, faut-il tenter de capter la vérité de la personne, de son programme, ou des deux à la fois ? Et cette quête n’est-elle condamnée d’avance ? Vastes questions que nous posons, à quelques jours de la fin de cette campagne présidentielle, à propos de deux candidats et de deux documentaires dont les réalisateurs sont nos invités : Gérard Miller, auteur du film Jean-Luc Mélenchon, l’homme qui avançait à contre-courant diffusé sur France 3 le 30 janvier dernier, et Emmanuel Blanchard, auteur du film Marine Le Pen, la dernière marche ? diffusé sur la même chaîne quinze jours plus tôt.

Derniers commentaires

Schneider man s'étonne que jlm ait refuse d'aller à mediapart Après l'article odieux intitulé à saute cadavre on comprend la position de jlm Plenel à savonneuse la planche de jlm permettant lepen au 2eme tour et maintenant il joue les pleureuses et insulte jlm et les insoumis
Écouter Emmanuel Blanchard vomir sur MLP et le FN pour ne pas perdre ses commandes, pathétique.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Schneidermann fait exactement ce que font ses collègues mainstream :10 minutes sur les colères de Mélenchon, dont on se fout royalement, au bout du compte. la forme contre le fond.
C'est un peu décevant d'avoir des intervenants de qualité pour finir avec des discussions de café de commerce, comme si aucune considération théorique ne sous-tendait les actions politiques, que ce soit celles de Mélenchon ou celles de Le Pen.

Je crois que comme le dit Iñigo Errejon, vous placez vous aussi votre réflexion dans le "paradigme libéral, qui après des décennies de défiance et de cynisme, croit que ce qui menace les libertés individuelles ne sont pas les pouvoirs oligarchiques des minorités, mais les constructions de nouvelles majorités et le retour en politique des affects et des grands mots. D'après ces préjugés, tout idéal collectif est toujours suspect de totalitarisme et seul le cynisme pourrait nous servir de vaccin..." cf. "Construire un peuple" https://www.editionsducerf.fr/librairie/livre/17946/construire-un-peuple.
D'accord avec Olivier D et tant d'autres, @si est tombée bien bas bien bas comme disait le poète à guitare.

C'est comme la tribune en forme de vite dit offerte aux dessinateurs de la BD l'avenir en commun (et le prochain article sera sur la cantine du local de campagne FI ?) qui dénoncent "la cabale de l'ALBA"... Alors que le principal PB pour Sfar et nous autres c'est le dogme de la sortie de l'OTAN un vrai cadeau à poutine et aux nationalismes en Europe...
Daniel, c'est quoi ce rôle de "Chien de Garde" que vous endossez si allègrement , à propos du sempiternel : "Mélenchon, il fait rien qu'à s'énerver"?
Vous en êtes gênant, à force d'insister.

Faut dire que vous êtes parfois un peu...lourd ! (pardon, c'est sorti tout seul...Et sans colère!)
J'approuve à 100% la démarche du cheminot qui lui tient tête, le dégagisme peut tout à fait s'appliquer à celui qui le prône.
D'autre part, les extraits dévoilés ne donnent pas envie de visionner l'un ou l'autre de ces documentaires.
Observer le satisfecit de Mélenchon penché sur ses gribouillis pré-meeting, est ce bien utile ?
Pourquoi faire autant de publicité à Gérard Miller, lui qui se targue de connaître le gotha (sic) des éditorialistes ?
Si ses documentaires sont empreints de sincérité (...), ils trouveront leur public.
D'ailleurs, son surmoi ne le dissuade pas de pérorer à propos du maniement de la matraque de ses jeunes années ?
Pour finir, les pro-mélenchon se fourrent le doigt dans l’œil s'ils croient que le "système" va porter au pouvoir un type pareil (je précise que de mon point de vue, son tempérament faussement ou réellement tumultueux n'est pas autant un handicap que ses inepties sur une renégociation autoritaire des traités).
Les français aiment à se faire peur mais ensuite ils rentrer dans le rang, merci de nous épargner les évocations de lendemains qui chantent, ceci étant d'un ridicule achevé. La macronisation des esprits a fait son œuvre, notamment en haut lieu, croyez bien que le regrette.
Bonjour
Si je crois partager les opinions politiques des membres de la rédaction d'ASI, je regrette, dans cette émission en particulier, que le décryptage médiatique soit délaissé au profit d'une analyse partiale du contenu politique des deux reportages proposés.
Par exemple une critique de la mise en scène de la scène d'ouverture du reportage sur Marine Le Pen, anxiogène dans son choix d'ambiance, aurait été judicieuse. Si j'approuve encore votre analyse sur la partialité des éditorialistes vis à vis de Jean-Luc Melenchon, il aurait été honnête de souligner aussi celle vis à vis de Marine Le Pen.
Bien cordialement et en espérant que l'acuité critique de Daniel et de ces chroniqueur ne soit pas à l'avenir émoussée par leurs choix partisans.
Melchior
E
xplication de Mélenchon sur son attitude face aux journalistes "Je suis un homme du peuple. Les gens comme moi ont un sentiment de revanche sociale extrêmement vif."
Certains journalistes ont selon lui, une attitude d'élèves des grandes écoles qui regardent ceux qui n 'en sortent pas avec une certaine dose de mépris.

Les journalistes sortant des grandes écoles ne sont pas légion que je sache.

JML, né en 1951 est fils d'un receveur des postes et d'une institutrice. En 1962 les ouvriers représentent encore 40 % de la population active et les paysans 20 %. Dans le contexte de l'époque l'origine sociale de Mélenchon était considérée comme privilégiée ( eh ouais!!!).
Les enfants d 'enseignants n'ont jamais fait partie de la population exclue d 'accès aux grandes écoles - cela serait de notoriété publique.

Comment devraient se comporter avec les journalistes les politiques tels que:
-Laguiller ; père ouvrier - pauvreté en 1940 !!
- Guaino ;mère femme de ménage
Le Drian ; père vendeur , mère couturière et qui a vécu ses premières années dans une baraque en bois
.... etc ils devraient sans doute arriver sur un plateau télé avec une kalach ??.
"en gloire", "en majesté", "en croix", ... "en sympathie".

C'est un genre reconnu le portrait "en sympathie"? Ça s'oppose à quoi? À un portrait "à charge", ou un portrait objectif, non?
Ça ne l'a pas effleuré de dire j'ai fait un portrait dans les limites du genre, c'est-à-dire ressemblant selon moi?

Avouer qu'on a fait un portrait biaisé, c'est dire au gens de ne pas le regarder. Ou dire si vous aimez Gérard Miller, vous aimerez ce qu'il aime.
C'est du ragout à la Joann Sfar, j'en ai marre des influents.
encore et toujours de la propagande pour Melenchon, le Georges Marchais des insoumis de salon.....insupportable, je quitte tout de suite !!!!!!
Je voudrais revenir sur le passage avec le cheminot : ce qui n'a pas été dit, c'est la perversité à montrer un représentant politique en prise avec quelqu'un qui représente dans l'instant la colère populaire. Comme le peuple face à celui qui est sensé le représenter. Et ça c'est dévastateur.
Je ne veux pas défendre Mélenchon à tout prix ; d'ailleurs je l'ai trouvé plus d'une fois inutilement offensif, surtout dans le passé ; mais dans l'extrait montré ici, où il est en colère contre un cheminot, je trouve étonnant que Daniel parle de, et que Miller laisse dire, de "pétage de plomb". Ce n'est pas ça un pétage de plomb. Un pétage de plomb, c'est quand on perd complètement ses moyens, qu'on casse, qu'on perd ses mots et son bon sens... Ici, il se met en colère envers quelqu'un qui l'a carrément agressé et qui, à mon sens, avait besoin d'être remis à sa place. Ca me semble normal et sain. D'ailleurs, dans sa colère, les mots de Mélenchon font sens et sont rationnels.
Et comme dit Miller, Mélenchon est gentil d'admettre devant la journaliste de France 5 qu'il a perdu son sang froid.

Bref, s'il fallait montrer un extrait où Mélenchon se montre exagérément susceptible et inutilement offensif, je trouve que France 5 aurait du en trouver un autre...

Par rapport à Mediapart, j'imagine qu'il a ses raisons (je ne connais pas les tenants et aboutissants) mais je déplore vraiment que Mélenchon ait refusé de participer au Live. Heureusement, les représentants de la France Insoumise qui eux, étaient présents, étaient canon !
Miller moi je moi je, et bla bla, moi je moi je...

Insupportable, allez zou...
"En attendant il faut se fader le grotesque plateau avec les candidats sur France 2, surtout ne pas s’énerver et puis paf ! un attentat. Le voila."
Ah, vous aussi, vous l'attendiez.
Dans le docu sur Le Pen, le passage sur sa personnalité, soi-disant obstacle ultime : "x % des gens la considèrent raciste".

Euh... comment dire ? Raciste, c'est pas un trait de personnalité, comme souriant, colérique ou bonhomme...
"Moi je monte une boutique de tee-shirts avec Mathilde Larrère sur toutes les phrases débiles entendues ces derniers jours." N’hésitez pas de nous les compiler maintenant.
J'ai une question. Il y a eu en 2014 un droit de réponse de l'UPR à ASI

article mis en cause
http://www.arretsurimages.net/articles/2014-09-24/Mais-qui-est-Francois-Asselineau-le-souverainiste-sans-page-Wikipedia-id7078

droit de réponse
https://www.upr.fr/actualite/france/droit-reponse-arret-images-calomnie-manipulation-amalgame-reponse-mediatique-aux-analyses-lupr

dans lequel, entre autres, il est cité avec fierté que Pierre Ceyrac appartient à la secte Moon.
Coucou?

Je comprends mal que dans le descriptif de l'émission les invités de l'upr et la fi soient mis sur le même plan - sauf à adhérer au discours qui veut qu'aujourd'hui le monde veut un gourou et que ce ne sont que des gourous qui se présentent. Je dirais qu'il y en a des gourous, et des sévères. Mais ceux-là ne sont pas des politiques.

Les sectaires ont d'ailleurs dans ce forum été les premiers à répondre

(voir ci-dessus)

"Cher Daniel,
fidèle parmi les fidèles....."
Korkos ! Vite une chroniquette sur la photo de Gérard Miller.
Un psy pro-méluche. Mouais.. Soigner l'électeur français. Mais ça prend minimum huit ans. Et c'est pas garanti. Tant qu'on n'aura pas institué le permis de vote, on sera à la merci des chauffards de l'isoloir.
Cher Daniel,
fidèle parmi les fidèles à votre site,je suis vraiment déçu qu'au lieu de nous faire un sujet sur le seul évènement véritable,celui que représente la candidature de François Asselineau à l'élection du Président de la République Française, vous vous soyez alignez sur le blabla convenu des médias dominants qui n'ont de cesse de nier son existence,en nous bassinant avec les toujours mêmes prétendants déjà hypers médiatisés.
Vous auriez pu faire un arrêt sur non images qui aura duré 10 ans au travers des relais de l'info à grand papa (télévision,presse papier),dans le même temps ou son parti politique n'a cessé de croître, en images nombreuses ,sur internet pour être à ce jour le quatrième parti de France en nombre d'adhérents avec plus de 25000 inscrits.

L'image ayant prise la poudre d'escampette et retrouvée la liberté sur la toile,vous serait-il possible à l'avenir de nous en rendre un compte plus pertinent.

Cordialement.
Mélenchon en direct avec les européens insoumis podemos etc…
https://www.youtube.com/watch?v=baViQ_RTNhk
J'ai adoré le documentaire de Gérard Miller qui m'a permis de découvrir un JLM différent de ce que j'en connaissais des média mainstream. Il me retourne à chaque fois (l'ayant vu à 2 reprises) j'ai hâte d'avoir le temps de regarder l'émission.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.